liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2  3  4  5
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Je me suis trop attaché à ma prof

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
cleofilia
  1. answer
  2. Posté le 21/08/2018 à 11:42:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :
Bonjour,
Je souhaiterais donner mon avis par rapport a vos récits et raconter mon histoire.
Vous connectez-vous encore sur ce site, dans cette partie?
Bonne journée.
Message cité 2 fois
(Publicité)
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 22/08/2018 à 00:41:43  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Cleofilia a écrit :

Bonjour,
Je souhaiterais donner mon avis par rapport a vos récits et raconter mon histoire.
Vous connectez-vous encore sur ce site, dans cette partie?
Bonne journée.
Afficher plus
Afficher moins


Bonjour,
Oui je suis toujours connectée

Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 22/08/2018 à 18:46:07  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Cleofilia a écrit :

Bonjour,
Je souhaiterais donner mon avis par rapport a vos récits et raconter mon histoire.
Vous connectez-vous encore sur ce site, dans cette partie?
Bonne journée.
Afficher plus
Afficher moins


Bonjour
Oui je suis toujours connectée

Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 13:42:30  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Bonjour
Je lis beaucoup d'histoire sure ce genre de sujet puisque moi aussi j'y suis 'confrontée', donc je vais vous raconter mon histoire et j'espère pourvoir avoir des réponses. :??: :)

Je passe en 3ème et je suis très attachée voir trop attachée a une prof, ma prof de maths..

Ça à commencée particulièrement à la fin de la 6e..

Cette prof de maths était notre prof principal, je la trouvais vraiment sympas, super gentille etc BREF dès la 6e je l'adorais mais comme une prof normal.
Puis la fin d'année approche et je commençais à encore plus aimer cette prof.
Pour la fin d'année nous (ma classe et moi) avions achetée un potre clef avec écrit 'Meilleure prof' dessus et je lui avais fais un diapo avec l'aide de quelques potes.
Le dernier cours avec elle arrive...
Celui ou tout a commencé...
D'abord on a mit le diapo et elle en a eut les larmes aux yeux, alors imaginez sa réaction quand elle a eut le porte clef, elle en a pleurée (évidemment elle a mit ses lunettes de soleil mdr lol:{} )
Mais le fait de la voir pleurée m'a aussi donnée les larmes aux yeux..
Et j'ai commencée beaucoup m'attacher à elle.
Les vacances sont arrivées et j'ai commencée à parler avec une lycéenne qui avait vécut beaucoup de choses (positives comme négatives) avec cette prof, j'ai appris son histoire et j'ai vue ma prof de maths autrement, je me suis encore plus attachée à elle.
Pendant les vacances j'apréhendais le rentrée, j'avais peur de ne pas l'avoir..
Puis quelques jour avant la rentrée j'ai été sur le site du collège, j'ai vue ma classe et qui je vois en prof de maths ????
ET OUI j'ai eu la chance de l'avoir.
La rentrée arrive les premières semaines passe.
A chaque fois que j'allais dans son cours j'étis heureuse de la voir, les maths sont ducoup devenues ma matière préférée !
Puis je me tappais des fous rires avec elles, je restais la dernière dans la salle etc pour être avec elle.
J'ai eu pleins de moment avec elle, des problèmes avec un 'pshit pour le tableau lol:{} ' parceque à la fin du cours j'éffacais et l'eau du pshit avait une odeur bizzar mais j'ai pas prétée attention à ça, puis je suis allée en francais et la prof de maths s'est dépéchée de venir me chercher et m'a dis d'aller avec elle, donc elle m'explique comme quoi dans le pshit il y'avait du produit etc puis on va se laver les mains toutes les deux mais dans les toilettes des profs sweat:{} lol:{} .
Même si il y avait personne j'étais un peu genée mais j'étais aussi heureuse de passer un moment avec elle (aussi bizaar qu'il soit) surtout que la prof m'a dit plus tard dans la journée que il y'avais juste de l'eau dans le pshit lol:{} lol:{} .
Le dernier jour avant les vacances de Noel je suis venue en cours avec un serre tete de noel et pendant le cours de maths je suis allée vers la prof et je lui ai mis le serre (j'avais pas trop réfléchis) mais elle a sourit :)
Et un des meilleurs moment aussi de la 5e (y'en a trop pour tous vous les dires) est celui ou tout les 5e ont été en sortie à la cité des sciences et elle nous avait accompagnée !!! love:{}
Donc nous allons à la cité des sciences, sommes divisés en petits groupes et j'ai eu la chance d'être dans le groupe que ma prof de maths avait love:{}
On fait la visite de plusieurs endroits etc et on arrive dans une salle d'illusion avec plein d'objets , de jeux et "d'ateliers".
A un moment j'arrive devant un jeu ou on pouvait faire 'disparitre' la personne en face de nous.
A ce moment ma prof arrive et se met en face de moi avec un grand sourire et me dit 'essais de me faire disparaitre'
Donc j'essais j'arrivais pas à la faire disparaitre donc je faisais semblant d'y arriver. sweat:{} whistle:{}
Puis après on a échanger les rôles.
La fin de la sortie approche, les semaines défiles jusqu'à la fin d'année de 5e...
Il faut savoir que une amie très proche changeait de collège donc j'étais super triste et le dernier jour j'ai craquée plusieurs fois notamment en maths...
Mme ⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅ adorait mon amie (on va l'appeller emmy) et elles se sont prises dans les bras lors du dernier cours de maths, le dernier jour et c'est ce qui m'a fais craquée...
Ma prof m'a regardée et m'a dit de ne pas pleurer que je reverrais emmy de toute façon...
Et nous arrivons à la meilleure partie (je sais que mon histoire est longue)à mon année de 4eme...
J'étais persuadée de ne pas l'avoir cette année, avoir un prof 3 ans de suite c'est rare mais je l'ai eu !!!!!!!!
J'étais tellement heureuse love:{} love:{} love:{}
La rentrée arrive j'étais toujours contente de la voir, d'aller en maths encore plus que les années précédentes.
Pendant mon année de 6e et de 5e j'étais seul à voir cette prof comme une prof particulière mais une amie a commencée à la voir comme moi, je n'étais plus seul.
Les semaines passe, plein de bons moment avec cette prof.Moi et mon autre amie (qu'on va appeller sarah) parlions souvent d'elle.
Puis un jour je n'étais pas bien car mes parents s'étaient disputée la veille (le dimanche soir) et ils allaient divorcés....
Donc le lundi je n'étais pas bien en histoire j'étais couchée sur ma table et après on est allés en maths..
Rien qu'à ma façon de dire bonjour, ma prof a vue que je n'étais pas bien.
Ce cours, je crois que c'était le pire , j'avais envie de pleurer,vomir,j'avais chaud,froid je tremblais et si je disais seulement un mot je fondais en larmes.
Sarah a vue que je n'étais pas bien, l'a dit à la prof puis elle a dit :
Elle est malade
-Non pas vraiment
En me regardant elle m'a dis :
Désolé je ne peux pas te laisser sortir.
J'étais déçus mais en même temps j'ai compris après pourquoi elle avait fait ça.
La récré arrive et je suis partie très vite.
La prof a retenut ma pote et lui a demandée ce que j'avais et elle a repondut:
-Des problèmes perso.
Pendant la récré une pote est venut me voir car elle avait vue que j'étais mal, je l'ai prise dans mes bras et j'ai fondus en larmes.
A ce moment là, mme⋅⋅⋅⋅⋅ est passée, elle a attendut que je relève la tete et m'a dit
Toute à l'heure je ne t'ai pas laissée sortir car tes problèmes ne doivent pas t'empecher de réussir au collège.
J'ai acquiescer elle m'a fais un petit sourir et elle est partie.
Le lendemain j'ai décidée de lui parler de lui expliquer la situation.
En rentrant dans la salle encore accompagnée d'une autre amie, les larmes sont montées mais je suis restée.
Je lui ai expliquée le problème et elle m'a répondut :
Tu sais (mon prénom), je ne peux pas te conseiller comme une amie le ferais mais si tu as besoins je serais là pour t'écouter, tes problèmes ne doivent pas te suivre au collège, surtout en maths tu as besoins de rester concentrée.
Je l'ai remerciée, j'ai quitée la salle et j'étais mal à l'aise mais aussi soulagée.
Mais je me suis rendus compte que la prof avait eu les larmes aux yeux.....à cause de moi....
Les semainespasse,je vais mieux tout va bien.
Jusqu'au jour ou je me suis tapée un délire avec ma prof.Ce délire c'est une phrase qui est 'c'est chelou' puisqu'elle devait jouer dans un film que j'avais écris avec des potes et elle a dit cette phrase parcequ'elle était marquée.
Depuis quelques fois à la fin des cours je lui disais 'il était chelou ce cours madame' puis on rigole ou bien c'est elle qui me dit 'par exemple 'il était chelou ce cours sur les puissances :D ' donc on rigole encore.
Je me suis beaucoup attachée à cette prof <3.
Et puis un jour elle est venue me voir dans la récré et m'a dit ces mot 'Tu sais (mon prénom) moi aussi j'ai vécus un très bon délire avec mon ancienne prof de maths que je n'oublierais jamais' puis elle est partie.
J'étais étonnée mais très très heureuse, car à mon avis elle ne le dit pas à tout le monde.
Y'a eu encore plein d'autres moment par exemple je suis délégué depuis la 5e et elle m'a casiment toujours demandée si à la fin du conseil de classe quelqu'un me ramennait.
Une fois elle m'a meme fait coucou quand je partais en voiture.
Mais le problème est que j'ai commencée à beaucoup beaucoup beaucoup m'attachée à cette prof, par exemple les weekend j'avais hate de retourner en cours pour la voir.
Là c'est les grandes vacances et elle me manque beaucoup.
Desfois j'ai l'impression d'etre folle, je pense presque tout le temps à elle, j'ai même marquée tout les bons moment passés avec elle sur une feuille.
J'ai également son numéro de téléphone parcequ'elle devait m'envoyer des photos qu'elles avait prit le dernier jour.
Elle m'a dis de ne pas donner son numéro et qu'elle me faisait confiance.
J'ai très peur de ne pas l'avoir l'année prochaine et desfois je pleure à l'idée de ne plus la voir au lycée...
Voila j'aimerais que vous m'aidiez, me donniez des conseils ou même que vous me disiez si il s'agit d'une amitié prof-élève.
Voila merci d'avoir lus jusque là je sais que c'était long. sweat:{} whistle:{}
Afficher plus
Afficher moins

Salut, ça fait peut-être tard mais j'ai lu tout ton message. Je suis heureux pour toi de tous ces bons moments que tu as passé avec elle et je comprends ce que tu ressens. Ce que je peux te répondre c'est que soit ça va passer quand tu ne la verra plus ou soit comme moi c'est un cas très spécial et tu ne pourras jamais l'oublier (mais ça c'est très rare et heureusement). J'ai eu un prof au collège que j'ai adoré aussi. Je me demandais même si je n'étais pas amoureux de lui à cause de ce que je ressentais. Donc c'était en 3ème que ça c'était passé. Comme toi je pensais toujours à lui et j'avais hâte de l'avoir en cours. Quand je suis passé au lycée, les premiers mois il me manquait et je pensais tout le temps à lui. Puis avec le temps c'est passé. Il est rangé au fond de ma tête dans le tiroir des bons souvenirs. Je ne pense plus à lui et je ne ressent plus ce que je ressentais pour lui. Je m'en fiche de le revoir ou pas, biensûr que si je le revois je serai heureux, je lui demanderai comment il va mais c'est tout. La page est complètement tournée. Pour mon instit de CE2 si tu as vu, ça a commencé à à peine 8 ans, j'ai presque 21 ans, elle me manque toujours autant, je pense tous les jours à elle alors qu'elle s'en fou de moi et que ça fait plus de 8 ans que je ne l'ai pas vu. Je n'ai jamais eu de délires ou quoi que se soit avec elle. Je classe ça dans les phénomènes paranormaux, les expériences spirituelles, voilà. Je sais pourquoi j'ai cet amour inexpliqué pour elle mais la plupart des gens ne peuvent pas comprendre ou n'y croient pas par manque d'ouverture d'esprit.

J'espère de tout coeur que tu as eu ta prof de maths cette année et te souhaite bon courage :)

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 13:49:33  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :

Salut, ça fait peut-être tard mais j'ai lu tout ton message. Je suis heureux pour toi de tous ces bons moments que tu as passé avec elle et je comprends ce que tu ressens. Ce que je peux te répondre c'est que soit ça va passer quand tu ne la verra plus ou soit comme moi c'est un cas très spécial et tu ne pourras jamais l'oublier (mais ça c'est très rare et heureusement). J'ai eu un prof au collège que j'ai adoré aussi. Je me demandais même si je n'étais pas amoureux de lui à cause de ce que je ressentais. Donc c'était en 3ème que ça c'était passé. Comme toi je pensais toujours à lui et j'avais hâte de l'avoir en cours. Quand je suis passé au lycée, les premiers mois il me manquait et je pensais tout le temps à lui. Puis avec le temps c'est passé. Il est rangé au fond de ma tête dans le tiroir des bons souvenirs. Je ne pense plus à lui et je ne ressent plus ce que je ressentais pour lui. Je m'en fiche de le revoir ou pas, biensûr que si je le revois je serai heureux, je lui demanderai comment il va mais c'est tout. La page est complètement tournée. Pour mon instit de CE2 si tu as vu, ça a commencé à à peine 8 ans, j'ai presque 21 ans, elle me manque toujours autant, je pense tous les jours à elle alors qu'elle s'en fou de moi et que ça fait plus de 8 ans que je ne l'ai pas vu. Je n'ai jamais eu de délires ou quoi que se soit avec elle. Je classe ça dans les phénomènes paranormaux, les expériences spirituelles, voilà. Je sais pourquoi j'ai cet amour inexpliqué pour elle mais la plupart des gens ne peuvent pas comprendre ou n'y croient pas par manque d'ouverture d'esprit.

J'espère de tout coeur que tu as eu ta prof de maths cette année et te souhaite bon courage :)
Afficher plus
Afficher moins


Salut, merci de ta réponse
Tes histoires sont aussi très compliquées, surtout si tu resssentais de l'amour et même si cela est passé je te soutiens à 100 pourcent.
Même si ça me fais mal de le dire j'espere que j'arriverais à ne plus penser à elle tout le temps.
Je l'ai en prof de maths cette année et les moments avec elles ont déjà recommencés mais le jours passe et je déprime de temps en temps à cause du lycée, des week-end et même des vacances..
Elle me manque souvent
Mais bon faut faire avec, encore merci pour ta réponse :)

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 14:01:27  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Salut, merci de ta réponse
Tes histoires sont aussi très compliquées, surtout si tu resssentais de l'amour et même si cela est passé je te soutiens à 100 pourcent.
Même si ça me fais mal de le dire j'espere que j'arriverais à ne plus penser à elle tout le temps.
Je l'ai en prof de maths cette année et les moments avec elles ont déjà recommencés mais le jours passe et je déprime de temps en temps à cause du lycée, des week-end et même des vacances..
Elle me manque souvent
Mais bon faut faire avec, encore merci pour ta réponse :)
Afficher plus
Afficher moins



Derien c'est normal ;)

Justement j'étais en train de déprimer à cause du manque de mon instit de CE2 et d'une deuxième personne pour qui je ressens exactement le même amour (ce n'est pas une prof). Deux personnes c'est trop surtout que cette deuxième personne s'en fou de moi parce que oui malheureusement on a une relation professionnelle, c'est mon infirmière. Et on peut voir que malgré qu'il y ait l'infirmière dans ma tête et dans mon coeur, mon instit de CE2 est encore là. A ce rythme là, le dernier jour de ma vie je serai encore en train de penser à elles.

Bon du coup c'est super que tu l'ai encore mais d'un côté non parce que ça ne va pas t'habituer à ne plus la voir. Qu'est-ce que tu ressens dans ton corps quand tu la vois? Est-ce que t'as le coeur qui bat par exemple? C'est juste pour que je puisse mesurer l'ampleur de cet amour que t'as pour elle :)

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 14:14:56  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Derien c'est normal ;)

Justement j'étais en train de déprimer à cause du manque de mon instit de CE2 et d'une deuxième personne pour qui je ressens exactement le même amour (ce n'est pas une prof). Deux personnes c'est trop surtout que cette deuxième personne s'en fou de moi parce que oui malheureusement on a une relation professionnelle, c'est mon infirmière. Et on peut voir que malgré qu'il y ait l'infirmière dans ma tête et dans mon coeur, mon instit de CE2 est encore là. A ce rythme là, le dernier jour de ma vie je serai encore en train de penser à elles.

Bon du coup c'est super que tu l'ai encore mais d'un côté non parce que ça ne va pas t'habituer à ne plus la voir. Qu'est-ce que tu ressens dans ton corps quand tu la vois? Est-ce que t'as le coeur qui bat par exemple? C'est juste pour que je puisse mesurer l'ampleur de cet amour que t'as pour elle :)
Afficher plus
Afficher moins


Et bien c'est bizzar..
Déjà mes émotions sont doublée tellement je suis heureuse :D je rigole plus facilement mais je pleure aussi plus facilement.
Quand elle est derrière moi (par exemple quand je fais mes exos) je ne sais pas pourquoi je stress..
C'est un peu bizzar

Message cité 1 fois
(Publicité)
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 14:37:17  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Et bien c'est bizzar..
Déjà mes émotions sont doublée tellement je suis heureuse :D je rigole plus facilement mais je pleure aussi plus facilement.
Quand elle est derrière moi (par exemple quand je fais mes exos) je ne sais pas pourquoi je stress..
C'est un peu bizzar
Afficher plus
Afficher moins



D'accord, je vois. Moi aussi quand mon instit de CE2 était vraiment prêt de moi ça me faisait bizarre. J'avais le coeur qui battait comme jamais, j'étais limite paralysé, je n'arrivais pas à parler et je voulais fuir. A cet âge là je ne comprenais vraiment pas ce qu'il se passait. J'ai mis 4 ans à comprendre ce que ça pouvait être puisque non ce n'est pas être amoureux c'est encore autre chose que je qualifie d'encore plus fort.
Et quand tu parles d'émotions doublées ça me dis quelque chose mais pas dans le même sens que toi. Je dis elles pour mon instit de CE2 et mon infirmière vu que c'est exactement le même amour mystérieux. Donc si elles me font un simple sourire par exemple, je vais ressentir tout l'amour du monde alors que mes parents pourraient tous les deux me combler d'amour tous les jours je ne ressentirai pas ça. Si au contraire elles me disent un truc qui ne me plait pas, même si c'est dit gentiment je vais me sentir détruit comme je sais pas quoi (c'est déjà arrivé).
En tout cas ce que je ressens pour elles ça fait la même chose que quand on voit la personne dont on est amoureux sauf que je ne suis pas amoureux d'elles. J'aurai pu mais je ne veux pas parce qu'elles ont déjà une famille et que je ne veux pas gâcher leur vie. En gros je pourrai autant accepter d'être en couple avec elles, d'être leur fils, leur frère... peu importe tant que je peux les voir, leur donner librement ce surplus d'amour et en recevoir de leur part.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 14:45:50  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


D'accord, je vois. Moi aussi quand mon instit de CE2 était vraiment prêt de moi ça me faisait bizarre. J'avais le coeur qui battait comme jamais, j'étais limite paralysé, je n'arrivais pas à parler et je voulais fuir. A cet âge là je ne comprenais vraiment pas ce qu'il se passait. J'ai mis 4 ans à comprendre ce que ça pouvait être puisque non ce n'est pas être amoureux c'est encore autre chose que je qualifie d'encore plus fort.
Et quand tu parles d'émotions doublées ça me dis quelque chose mais pas dans le même sens que toi. Je dis elles pour mon instit de CE2 et mon infirmière vu que c'est exactement le même amour mystérieux. Donc si elles me font un simple sourire par exemple, je vais ressentir tout l'amour du monde alors que mes parents pourraient tous les deux me combler d'amour tous les jours je ne ressentirai pas ça. Si au contraire elles me disent un truc qui ne me plait pas, même si c'est dit gentiment je vais me sentir détruit comme je sais pas quoi (c'est déjà arrivé).
En tout cas ce que je ressens pour elles ça fait la même chose que quand on voit la personne dont on est amoureux sauf que je ne suis pas amoureux d'elles. J'aurai pu mais je ne veux pas parce qu'elles ont déjà une famille et que je ne veux pas gâcher leur vie. En gros je pourrai autant accepter d'être en couple avec elles, d'être leur fils, leur frère... peu importe tant que je peux les voir, leur donner librement ce surplus d'amour et en recevoir de leur part.
Afficher plus
Afficher moins


Je suis comme toi je pourrais accepter d'être sa fille, sa nièce son amie ou autre...A un moment je me suis même demandée si je ne ressentais pas quelque chose de plus fort, quelque chose qui va au dela de l'amitiée mais ce n'est pas le cas.
Tout le moments que je passe avec elles, la petite complicité que nous avons.
Quand j'ai besoins elle est là, quand elle voit que je suis pas bien elle est curieuse mais n'éxagère pas, quand elle me voit elle me sourit enfin BREF
Ça en devient limite un quotidien

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 14:55:24  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Je suis comme toi je pourrais accepter d'être sa fille, sa nièce son amie ou autre...A un moment je me suis même demandée si je ne ressentais pas quelque chose de plus fort, quelque chose qui va au dela de l'amitiée mais ce n'est pas le cas.
Tout le moments que je passe avec elles, la petite complicité que nous avons.
Quand j'ai besoins elle est là, quand elle voit que je suis pas bien elle est curieuse mais n'éxagère pas, quand elle me voit elle me sourit enfin BREF
Ça en devient limite un quotidien
Afficher plus
Afficher moins



C'est incroyable, elle est vraiment adorable ta prof. Au moins tu sais pourquoi tu l'aimes. Il y a bien un moment où tu as commencé à l'aimer pour X raison. Il y a eu un début. Qui dit début dit qu'il peut y avoir une fin ou que c'est possible de mettre une fin à ça. En gros tu peux réussir plus tard à tourner la page tout en la gardant précieusement dans ta tête comme bon souvenir. Moi avec les deux il n'y a pas de début, je cherche encore pourquoi je les aime. Surtout chez mon infirmière, désolé de dire ça mais je ne lui trouve rien parce qu'elle ne me montre rien. Alors que je sais sans le savoir que c'est quelqu'un de bien, qui peut beaucoup aimer. Mais vu qu'elle ne me montre rien, j'ai le droit de dire ça. Et donc s'il n'y a pas eu de début, d'élément déclencheur de cet amour, comment je peux y mettre une fin ? Chaque jour je réfléchis à ça. Y a à peine quelques minutes j'étais en train de me dire que je suis victime du propre amour que j'ai pour elles. Pour imager, c'est comme si une personne me tendait mon aliment préféré alors que j'ai super faim et dès que je m'approche pour prendre l'aliment, la personne ne me le donne pas et me nargue. Pour elles c'est pareil, je les aime plus que tout au monde pour dire la vérité mais elles, elles en ont rien à foutre, il y a zéro empathie, elles ne cherchent même pas à savoir ce que je vis. A quoi, bon elles ont déjà tout pour être heureuse donc pourquoi essayer de comprendre quelqu'un qui souffre. Pfff :(

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 15:05:18  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


C'est incroyable, elle est vraiment adorable ta prof. Au moins tu sais pourquoi tu l'aimes. Il y a bien un moment où tu as commencé à l'aimer pour X raison. Il y a eu un début. Qui dit début dit qu'il peut y avoir une fin ou que c'est possible de mettre une fin à ça. En gros tu peux réussir plus tard à tourner la page tout en la gardant précieusement dans ta tête comme bon souvenir. Moi avec les deux il n'y a pas de début, je cherche encore pourquoi je les aime. Surtout chez mon infirmière, désolé de dire ça mais je ne lui trouve rien parce qu'elle ne me montre rien. Alors que je sais sans le savoir que c'est quelqu'un de bien, qui peut beaucoup aimer. Mais vu qu'elle ne me montre rien, j'ai le droit de dire ça. Et donc s'il n'y a pas eu de début, d'élément déclencheur de cet amour, comment je peux y mettre une fin ? Chaque jour je réfléchis à ça. Y a à peine quelques minutes j'étais en train de me dire que je suis victime du propre amour que j'ai pour elles. Pour imager, c'est comme si une personne me tendait mon aliment préféré alors que j'ai super faim et dès que je m'approche pour prendre l'aliment, la personne ne me le donne pas et me nargue. Pour elles c'est pareil, je les aime plus que tout au monde pour dire la vérité mais elles, elles en ont rien à foutre, il y a zéro empathie, elles ne cherchent même pas à savoir ce que je vis. A quoi, bon elles ont déjà tout pour être heureuse donc pourquoi essayer de comprendre quelqu'un qui souffre. Pfff :(
Afficher plus
Afficher moins


Je te comprends...ça doit être horrible de vivre ça..
C'est pour éviter cela que je ne dis rien à ma prof sur ce que je pense d'elle car je ne pourrais pas être aussi forte que toi tu l'es..
J'ai envie de lui dire tellement que desfois je pleure de rage je serre les dents, je me dis 'Mais ptn dis lui' mais j'ai tellement peur que je peux pas..
En tout cas tu as vraiment beaucoup de courage

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 15:17:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Je te comprends...ça doit être horrible de vivre ça..
C'est pour éviter cela que je ne dis rien à ma prof sur ce que je pense d'elle car je ne pourrais pas être aussi forte que toi tu l'es..
J'ai envie de lui dire tellement que desfois je pleure de rage je serre les dents, je me dis 'Mais ptn dis lui' mais j'ai tellement peur que je peux pas..
En tout cas tu as vraiment beaucoup de courage
Afficher plus
Afficher moins



Merci, c'est gentil :)

Honnêtement d'un côté je sais pas si c'est une bonne idée de ne pas lui dire. Plus tard tu risques de le regretter à moins que ça passe avec le temps comme pour mon prof au collège. Donc dans ce cas tu ne le regrettera pas. D'un autre côté, c'est bien de ne rien lui dire parce que la relation risque de changer après. Cas exceptionnel, elle pourrait vouloir encore être plus proche de toi mais vu que c'est une prof je ne me fais pas d'illusions. Je pense qu'elle aurait peur et puis elle ne voudra pas franchir la barrière professionnelle. C'est ça le problème d'aimer les gens avec qui on a une relation professionnelle. Moi j'ai eu le courage de le dire à mon infirmière parce que je ne voulais pas faire la même connerie qu'avec mon instit de CE2. Elle a pensé que j'étais amoureux mais je lui ai dit que non même si c'est aussi fort. Je ne connais personne qui vit ce genre d'amour malheureusement. Elle l'a bien prit mais les fois d'après quand elle venait elle semblait plus froide ou réservée que les fois précédentes. Heureusement qu'elle a une nouvelle collègue qui m'a proposé de parler de tout ça. Ca fait déjà un petit bonheur dans ma vie mais j'ai des injections que toutes les deux semaines qui prennent 5 - 10 min. Et vu que maintenant elles sont deux bah ça veut dire que je la vois et vois sa collègue toutes les 4 semaines 5 à 10 min. C'est mieux que rien mais c'est vrai que j'aurai aimé pouvoir lui en parler beaucoup plus surtout qu'en partant elle m'a dit: "faut pas hésiter à en parler". Et peut-être que tout ce que je lui ai dit elle va en parler à sa collègue qui est celle que j'aime. Parce qu'elle même a dit à sa collègue qui m'a écoutée que je lui avait dis pour l'amour que je ressens pour elle.

Sinon t'inquiète pas, je pense que tu peux être aussi forte que moi ;)

Message cité 1 fois
(Publicité)
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 15:25:43  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Merci, c'est gentil :)

Honnêtement d'un côté je sais pas si c'est une bonne idée de ne pas lui dire. Plus tard tu risques de le regretter à moins que ça passe avec le temps comme pour mon prof au collège. Donc dans ce cas tu ne le regrettera pas. D'un autre côté, c'est bien de ne rien lui dire parce que la relation risque de changer après. Cas exceptionnel, elle pourrait vouloir encore être plus proche de toi mais vu que c'est une prof je ne me fais pas d'illusions. Je pense qu'elle aurait peur et puis elle ne voudra pas franchir la barrière professionnelle. C'est ça le problème d'aimer les gens avec qui on a une relation professionnelle. Moi j'ai eu le courage de le dire à mon infirmière parce que je ne voulais pas faire la même connerie qu'avec mon instit de CE2. Elle a pensé que j'étais amoureux mais je lui ai dit que non même si c'est aussi fort. Je ne connais personne qui vit ce genre d'amour malheureusement. Elle l'a bien prit mais les fois d'après quand elle venait elle semblait plus froide ou réservée que les fois précédentes. Heureusement qu'elle a une nouvelle collègue qui m'a proposé de parler de tout ça. Ca fait déjà un petit bonheur dans ma vie mais j'ai des injections que toutes les deux semaines qui prennent 5 - 10 min. Et vu que maintenant elles sont deux bah ça veut dire que je la vois et vois sa collègue toutes les 4 semaines 5 à 10 min. C'est mieux que rien mais c'est vrai que j'aurai aimé pouvoir lui en parler beaucoup plus surtout qu'en partant elle m'a dit: "faut pas hésiter à en parler". Et peut-être que tout ce que je lui ai dit elle va en parler à sa collègue qui est celle que j'aime. Parce qu'elle même a dit à sa collègue qui m'a écoutée que je lui avait dis pour l'amour que je ressens pour elle.

Sinon t'inquiète pas, je pense que tu peux être aussi forte que moi ;)
Afficher plus
Afficher moins


C'est vrai que c'est mieux que rien après tout,mais ça doit quand même être pénible pour toi
C'est pour cela que je ne veux pas lui dire du moins pas tout de suite car je lui ai écrit une lettre pour le dernier jour.
C'est quand même bien difficile tout ça autant pour moi que pour toi surtout que la majorité des personnes ne pourraient pas comprendre (enfin de mon point de vue)

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 15:33:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

C'est vrai que c'est mieux que rien après tout,mais ça doit quand même être pénible pour toi
C'est pour cela que je ne veux pas lui dire du moins pas tout de suite car je lui ai écrit une lettre pour le dernier jour.
C'est quand même bien difficile tout ça autant pour moi que pour toi surtout que la majorité des personnes ne pourraient pas comprendre (enfin de mon point de vue)
Afficher plus
Afficher moins



Oui c'est mieux que rien et j'en suis déjà très reconnaissant. Eh oui c'est très pénible, très difficile à vivre d'autant plus que j'ai une vie inventée avec chacune d'elle. Fin c'est pas complètement inventé puisque je ne contrôle pas. Et puis avec l'infirmière c'est tout récent. Je pense que c'est un moyen pour moi de vivre quelque chose avec elles, combler le vide. Je précise que j'ai eu une enfance normale, je n'ai pas eu de manque ou quoi que se soit. Mais bon vivre un truc par la pensée ne remplacera jamais la réalité. Des fois j'ai l'impression que les gens pensent que je fais exprès ou que je ne veux pas lâcher prise et les faire partir de ma tête. Je veux mais y a rien à faire et puis ces scènes de vies "inventées" sont toujours là.

Pour la lettre oui je trouve que c'est une bonne idée. Et dedans si t'as le courage tu peux lui expliquer l'amour que t'as pour elle. Tu t'en fou de comment elle réagit puisqu'après en théorie tu ne la verras plus ou du moins tu ne l'aura plus en prof. Ca peut faire du bien des fois de tout avouer :). A toi de voir c'est comme tu veux ;)

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 15:48:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Oui c'est mieux que rien et j'en suis déjà très reconnaissant. Eh oui c'est très pénible, très difficile à vivre d'autant plus que j'ai une vie inventée avec chacune d'elle. Fin c'est pas complètement inventé puisque je ne contrôle pas. Et puis avec l'infirmière c'est tout récent. Je pense que c'est un moyen pour moi de vivre quelque chose avec elles, combler le vide. Je précise que j'ai eu une enfance normale, je n'ai pas eu de manque ou quoi que se soit. Mais bon vivre un truc par la pensée ne remplacera jamais la réalité. Des fois j'ai l'impression que les gens pensent que je fais exprès ou que je ne veux pas lâcher prise et les faire partir de ma tête. Je veux mais y a rien à faire et puis ces scènes de vies "inventées" sont toujours là.

Pour la lettre oui je trouve que c'est une bonne idée. Et dedans si t'as le courage tu peux lui expliquer l'amour que t'as pour elle. Tu t'en fou de comment elle réagit puisqu'après en théorie tu ne la verras plus ou du moins tu ne l'aura plus en prof. Ca peut faire du bien des fois de tout avouer :). A toi de voir c'est comme tu veux ;)
Afficher plus
Afficher moins


Tu t'imagine des 'scénarios' ? Si c'es le cas je me sens moin seule

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 16:01:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Tu t'imagine des 'scénarios' ? Si c'es le cas je me sens moin seule
Afficher plus
Afficher moins



Oui exact sauf que je ne contrôle rien et que je ne choisi pas quand je veux y penser. Quand ça vient, ça vient et quoi que je fasse je ne peux rien faire pour m'empêcher d'y penser. Pour te résumer, avec mon instit de CE2 je m'imagine être un garçon blond aux yeux bleus de 2 ans. Elle est ma mère et je vis qu'avec elle puisque je n'ai pas de frères et sœurs et que mon père est décédé avant ma naissance. La relation entre nous deux est plus que fusionnelle en gros on est rien sans l'autre. Ça fait depuis mes 8 ans que j'ai ce genre de scènes dans ma tête. Aujourd'hui ce ne sont pas exactement les mêmes scènes que quand j'avais 8 ans mais le principe reste le même. Les scènes et le décor ont évolués.

Pour mon infirmière, c'est vraiment tout récent. Au début c'était des images et là ça se transforme en scène et pareil je ne choisi pas ce qu'il s'y passe. Donc je suis un garçon de 6 ans, cheveux et yeux foncés et elle, elle est ma mère adoptive. Il y a ses enfants qu'elle a dans la vraie vie. je ne connais que leur prénoms et leurs âges c'est tout, je ne les ai jamais vu mais je les imagine. Son mari je ne connais pas son prénom ni son âge et je ne l'ai jamais vu non plus, je sais juste qu'elle est mariée quoi. Bref et dans ces scènes il y a donc ses enfants et son mari je ne sais pas, je n'arrive pas à le voir, ça reste encore flou. On a une relation proche, je l'aime plus que tout biensûr mais ce n'est pas la fusion que dans les scènes avec mon instit de CE2. Pourtant, j'aurai pu choisir ça puisque la pensée se contrôle, on est libre de penser à ce qu'on veut. Mais dans les scènes avec elles je ne contrôle rien et je sais pourquoi. Ce sont des souvenirs enfouis de vies antérieures pour faire court. Mais j'évite d'en parler parce que la plupart des gens n'y croient pas et puis ça semble trop fou.

Et toi tu t'imagines quoi avec ta prof et est-ce que c'est des pensées que tu contrôles?

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 16:07:30  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Oui exact sauf que je ne contrôle rien et que je ne choisi pas quand je veux y penser. Quand ça vient, ça vient et quoi que je fasse je ne peux rien faire pour m'empêcher d'y penser. Pour te résumer, avec mon instit de CE2 je m'imagine être un garçon blond aux yeux bleus de 2 ans. Elle est ma mère et je vis qu'avec elle puisque je n'ai pas de frères et sœurs et que mon père est décédé avant ma naissance. La relation entre nous deux est plus que fusionnelle en gros on est rien sans l'autre. Ça fait depuis mes 8 ans que j'ai ce genre de scènes dans ma tête. Aujourd'hui ce ne sont pas exactement les mêmes scènes que quand j'avais 8 ans mais le principe reste le même. Les scènes et le décor ont évolués.

Pour mon infirmière, c'est vraiment tout récent. Au début c'était des images et là ça se transforme en scène et pareil je ne choisi pas ce qu'il s'y passe. Donc je suis un garçon de 6 ans, cheveux et yeux foncés et elle, elle est ma mère adoptive. Il y a ses enfants qu'elle a dans la vraie vie. je ne connais que leur prénoms et leurs âges c'est tout, je ne les ai jamais vu mais je les imagine. Son mari je ne connais pas son prénom ni son âge et je ne l'ai jamais vu non plus, je sais juste qu'elle est mariée quoi. Bref et dans ces scènes il y a donc ses enfants et son mari je ne sais pas, je n'arrive pas à le voir, ça reste encore flou. On a une relation proche, je l'aime plus que tout biensûr mais ce n'est pas la fusion que dans les scènes avec mon instit de CE2. Pourtant, j'aurai pu choisir ça puisque la pensée se contrôle, on est libre de penser à ce qu'on veut. Mais dans les scènes avec elles je ne contrôle rien et je sais pourquoi. Ce sont des souvenirs enfouis de vies antérieures pour faire court. Mais j'évite d'en parler parce que la plupart des gens n'y croient pas et puis ça semble trop fou.

Et toi tu t'imagines quoi avec ta prof et est-ce que c'est des pensées que tu contrôles?
Afficher plus
Afficher moins


Contrairement à toi, je contrôle mes scénarios et lorsque j'en fais je les fais de temps en temps dans la journée mais aussi très souvent avant de dormir.
Par exemple je m'imagine sa réaction quand je lui donnerais la lettre, je m'imagine la voir en dehors du collège avec son mari et ses enfants enfin j'imagine plein de choses

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 16:16:54  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Contrairement à toi, je contrôle mes scénarios et lorsque j'en fais je les fais de temps en temps dans la journée mais aussi très souvent avant de dormir.
Par exemple je m'imagine sa réaction quand je lui donnerais la lettre, je m'imagine la voir en dehors du collège avec son mari et ses enfants enfin j'imagine plein de choses
Afficher plus
Afficher moins



Ah oui effectivement ce n'est pas du tout les mêmes pensées. Tu es comme tu es là alors que moi je suis dans un autre corps. Quand je dis que je pense chaque jour à mon instit de CE2 c'est sous forme de cette vie là. J'y pense minimum quelques secondes par jour jusqu'à plusieurs heures. Mon record c'est 5 h d'affilé. C'était en début de soirée, j'étais allongé dans mon lit les yeux ouverts et fixés au plafond. De loin je devais avoir une allure de cadavre :D. Avec mon infirmière quand je disais penser à elle c'était que je m'imaginais lui dire plein de chose sur l'amour que j'ai pour elle. J'avais des conversations infinies avec elle dans ma tête et petit à petit ça a commencé à se transformer en scène d'une vie qui parait inventée. Les images sont inventées mais ce qui s'y passe je ne pense pas. Comme mon instit de CE2 je pense vraiment que se sont des souvenirs. Et comme toi, le plus souvent j'y pense avant de dormir. Et une fois pour voir ce que ça faisait j'ai essayé de mettre mon infirmière dans ma vie inventée avec mon instit de CE2. Elle a automatiquement été éjectée. Et là si je fais le contraire ça sera pareille. Quand il y a quelque chose qui ne se contrôle pas et qui se répète pendant des années il faut se poser des questions.
Mais tu t'es jamais imaginé être sa fille par exemple, même pas une seule seconde?

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 16:31:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Ah oui effectivement ce n'est pas du tout les mêmes pensées. Tu es comme tu es là alors que moi je suis dans un autre corps. Quand je dis que je pense chaque jour à mon instit de CE2 c'est sous forme de cette vie là. J'y pense minimum quelques secondes par jour jusqu'à plusieurs heures. Mon record c'est 5 h d'affilé. C'était en début de soirée, j'étais allongé dans mon lit les yeux ouverts et fixés au plafond. De loin je devais avoir une allure de cadavre :D. Avec mon infirmière quand je disais penser à elle c'était que je m'imaginais lui dire plein de chose sur l'amour que j'ai pour elle. J'avais des conversations infinies avec elle dans ma tête et petit à petit ça a commencé à se transformer en scène d'une vie qui parait inventée. Les images sont inventées mais ce qui s'y passe je ne pense pas. Comme mon instit de CE2 je pense vraiment que se sont des souvenirs. Et comme toi, le plus souvent j'y pense avant de dormir. Et une fois pour voir ce que ça faisait j'ai essayé de mettre mon infirmière dans ma vie inventée avec mon instit de CE2. Elle a automatiquement été éjectée. Et là si je fais le contraire ça sera pareille. Quand il y a quelque chose qui ne se contrôle pas et qui se répète pendant des années il faut se poser des questions.
Mais tu t'es jamais imaginé être sa fille par exemple, même pas une seule seconde?
Afficher plus
Afficher moins


Wow 5 heures :o après c'est vrai que lorseque l'on est à fond dedans rien ne peut nous interrompre.
Si je me suis déjà imaginée ça mais sans entrer dans les détails.Contrairement à toi je ne m'imagine pas souvent une 'autre vie' avec elle

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 17:01:29  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Wow 5 heures :o après c'est vrai que lorseque l'on est à fond dedans rien ne peut nous interrompre.
Si je me suis déjà imaginée ça mais sans entrer dans les détails.Contrairement à toi je ne m'imagine pas souvent une 'autre vie' avec elle
Afficher plus
Afficher moins



En fait c'était pas le fait d'être à fond c'est le fait qu'il fallait que j'y pense, c'était le moment sans que je contrôle quoi que ce soit. Je ne sais pas au final si je choisi la scène ou pas. Peut-être que tu ne t'imagines pas une autre vie parce qu'elle te "comble" déjà. Je trouve que pour une prof elle est proche de toi. Mais je pense que mes vies inventées servent surtout à ce que je puisse leur faire des câlins. Je n'aime pas le contact physique mais elles, j'ai envie de les serrer tout le temps dans mes bras. La dernière fois que j'ai vu l'infirmière, quand elle est passée pour rentrer dans mon appart, j'avais les bras croisés mais pourtant j'ai senti des bras se tendre pour lui faire un câlin. Ces bras, ce sont soit les bras de mon âme soit mon imagination. Mais vu que je l'ai ressenti physiquement je pense plus que c'est les bras de mon âme.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 17:08:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


En fait c'était pas le fait d'être à fond c'est le fait qu'il fallait que j'y pense, c'était le moment sans que je contrôle quoi que ce soit. Je ne sais pas au final si je choisi la scène ou pas. Peut-être que tu ne t'imagines pas une autre vie parce qu'elle te "comble" déjà. Je trouve que pour une prof elle est proche de toi. Mais je pense que mes vies inventées servent surtout à ce que je puisse leur faire des câlins. Je n'aime pas le contact physique mais elles, j'ai envie de les serrer tout le temps dans mes bras. La dernière fois que j'ai vu l'infirmière, quand elle est passée pour rentrer dans mon appart, j'avais les bras croisés mais pourtant j'ai senti des bras se tendre pour lui faire un câlin. Ces bras, ce sont soit les bras de mon âme soit mon imagination. Mais vu que je l'ai ressenti physiquement je pense plus que c'est les bras de mon âme.
Afficher plus
Afficher moins


Oui c'est vrai qu'elle est très présente pour moi.
Je n'imagine pas comment tu dois te sentir ça doit quand même être difficile pour toi au point au tu ne te controle plus

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 17:21:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Oui c'est vrai qu'elle est très présente pour moi.
Je n'imagine pas comment tu dois te sentir ça doit quand même être difficile pour toi au point au tu ne te controle plus
Afficher plus
Afficher moins



Oui voilà et le pire c'est qu'en fin CM2 je me disais que j'allais l'oublier en rentrant en 6ème vu que je ne la verrai plus. Tu parles... Contrairement à quand on est amoureux on croit que cet amour bien qu'il soit très fort va disparaître quand on ne verra plus la personne. Quand on est en couple avec une personne, on pense souvent que c'est pour la vie et au final quelques mois plus tard ça casse, bon pas pour tout le monde et heureusement. A cause de mon instit de CE2 je réalise que cet amour ne s'oubliera jamais. Pour mon infirmière, je pense aussi que cet amour va disparaître quand je ne la verrai plus sauf que je ne sais pas quand je ne la verrai plus. C'est vraiment une histoire de fou et le pire c'est qu'il m'a fallu des années avant d'assumer ça et de comprendre que c'est un amour à part entière. Pour l'infirmière quand c'est arrivé j'ai de suite compris mais avant de l'aimer à ce point je suis passé par les autres amours. Attirance physique (bien que ce soit pas mon genre en plus elle a l'âge d'être ma mère), après amoureux juste quelques jours et pas à fond (c'était pas aussi fort que pour la seule personne dont j'ai été vraiment amoureux) et après ça a progressivement évolué vers cet amour. On peut oublier son amoureux, mais elles, il n'y a pas de retour arrière. L'amour ne pourra plus jamais baisser. Si je revois mon instit de CE2 je ressentirai exactement la même chose que quand j'avais 8 ans. Je peux l'aimer encore plus, l'amour peut augmenter en sa présence mais il ne pourra jamais diminuer. Je parle beaucoup plus de mon instit de CE2 vu que ça fait des années donc forcément c'est grâce à elle que je peux parler du devenir avec cet amour. Avec l'infirmière je suis encore en plein dedans et vu que mes piqûres c'est à vie bah je sais pas quand je ne la verrai plus.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 19:20:27  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Oui voilà et le pire c'est qu'en fin CM2 je me disais que j'allais l'oublier en rentrant en 6ème vu que je ne la verrai plus. Tu parles... Contrairement à quand on est amoureux on croit que cet amour bien qu'il soit très fort va disparaître quand on ne verra plus la personne. Quand on est en couple avec une personne, on pense souvent que c'est pour la vie et au final quelques mois plus tard ça casse, bon pas pour tout le monde et heureusement. A cause de mon instit de CE2 je réalise que cet amour ne s'oubliera jamais. Pour mon infirmière, je pense aussi que cet amour va disparaître quand je ne la verrai plus sauf que je ne sais pas quand je ne la verrai plus. C'est vraiment une histoire de fou et le pire c'est qu'il m'a fallu des années avant d'assumer ça et de comprendre que c'est un amour à part entière. Pour l'infirmière quand c'est arrivé j'ai de suite compris mais avant de l'aimer à ce point je suis passé par les autres amours. Attirance physique (bien que ce soit pas mon genre en plus elle a l'âge d'être ma mère), après amoureux juste quelques jours et pas à fond (c'était pas aussi fort que pour la seule personne dont j'ai été vraiment amoureux) et après ça a progressivement évolué vers cet amour. On peut oublier son amoureux, mais elles, il n'y a pas de retour arrière. L'amour ne pourra plus jamais baisser. Si je revois mon instit de CE2 je ressentirai exactement la même chose que quand j'avais 8 ans. Je peux l'aimer encore plus, l'amour peut augmenter en sa présence mais il ne pourra jamais diminuer. Je parle beaucoup plus de mon instit de CE2 vu que ça fait des années donc forcément c'est grâce à elle que je peux parler du devenir avec cet amour. Avec l'infirmière je suis encore en plein dedans et vu que mes piqûres c'est à vie bah je sais pas quand je ne la verrai plus.
Afficher plus
Afficher moins


C'est vraiment horrible ouch:{} la façon que tu as de décrire la situation est vraiment triste
C'est juste ouff tout ce que tu ressens pour ces deux personnes

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 21:08:19  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

C'est vraiment horrible ouch:{} la façon que tu as de décrire la situation est vraiment triste
C'est juste ouff tout ce que tu ressens pour ces deux personnes
Afficher plus
Afficher moins



Horrible tu trouves lol:{} bon c'est vrai que c'est vraiment fort et que ça a tendance à me dépasser. Depuis que je ressens ça pour l'infirmière, j'ai commencé à écrire un livre. j'ai mis longtemps avant de me décider pour un titre mais là c'est sûr, ça s’appellera "un amour inexpliqué". Au début je classais vraiment mon instit de CE2 comme un cas à part et depuis l'infirmière y a eu énormément de chamboulements et des séries d'autres questions. J'étais déjà passionné par tout ce qui est réincarnation, âme etc... avant mais depuis mon questionnement sur cet amour pour mon instit de CE2 je m'y suis encore plus intéressé. Quand il y a eu l'infirmière je me suis encore plus penché sur le mystère et surtout que quand j'ai commencé à ressentir cet amour pour elle, il y a eu comme une sorte d'explosion dans ma tête. Je voulais lui demander de m'adopter sans aucune raison (jamais je n'ai eu envie de demander ça à quelqu'un). J'avais tout d'un coup une très mauvaise image de la famille en général. Qu'en gros la famille c'est le sang avant tout, l'amour ça reste à voir. Je me suis mis à regarder beaucoup de reportages sur les adoptions. Je suis en mesure de ressentir ce que ça fait d'être adopté. Le subconscient stocke beaucoup de choses dont on est pas censé se rappeler. Malheureusement dans la vie, il suffit d'une personne ou d'une situation pour nous faire revenir un passé très lointain. J'ai l'impression d'être mon propre sujet d'étude, j'étudie ça de près, ça me passionne vraiment au point d'en écrire un livre malgré la souffrance que je vis quand même. C'est elles que je veux et personne d'autres. Elles pourraient tout remplacer, père, mère, frères, sœurs, grands-parents, amis, elles pourraient avoir tous ces rôles là en même temps. La terre peut être déserte, ma famille biologique pourrait ne plus m'aimer du jour au lendemain, je pourrai le supporter mais leur absence et leur indifférence ça je ne peux pas. Pour mon instit de CE2 c'est pareil il s'est passé quelque chose de bizarre à une période quand j'avais 8 ans. Je disais à mon frère et ma meilleure amie qu'elle était ma deuxième mère alors que je disais ne pas l'aimer pour cacher cet amour. Mais je ressentais ça très fort, tellement qu'une fois j'ai demandé à ma mère si ça existait d'avoir deux mamans. Elle m'a répondu que non. Je ne savais pas si elle avait déjà été ma mère, si elle l'était ou si elle allait l'être. Je ne savais pas à quel temps mettre ça. Bref, j'arrête de parler, parce que j'ai vraiment trop de choses à dire, il y a vraiment des choses paranormales qui se sont passée avec ces deux personnes. Il y en a leur expérience paranormal c'est d'avoir déjà vu un esprit, bah moi c'est ces deux personnes avec tous les phénomènes inexpliqués vécus en leur présence que je résous au fur et à mesure des jours.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 21:19:01  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Horrible tu trouves lol:{} bon c'est vrai que c'est vraiment fort et que ça a tendance à me dépasser. Depuis que je ressens ça pour l'infirmière, j'ai commencé à écrire un livre. j'ai mis longtemps avant de me décider pour un titre mais là c'est sûr, ça s’appellera "un amour inexpliqué". Au début je classais vraiment mon instit de CE2 comme un cas à part et depuis l'infirmière y a eu énormément de chamboulements et des séries d'autres questions. J'étais déjà passionné par tout ce qui est réincarnation, âme etc... avant mais depuis mon questionnement sur cet amour pour mon instit de CE2 je m'y suis encore plus intéressé. Quand il y a eu l'infirmière je me suis encore plus penché sur le mystère et surtout que quand j'ai commencé à ressentir cet amour pour elle, il y a eu comme une sorte d'explosion dans ma tête. Je voulais lui demander de m'adopter sans aucune raison (jamais je n'ai eu envie de demander ça à quelqu'un). J'avais tout d'un coup une très mauvaise image de la famille en général. Qu'en gros la famille c'est le sang avant tout, l'amour ça reste à voir. Je me suis mis à regarder beaucoup de reportages sur les adoptions. Je suis en mesure de ressentir ce que ça fait d'être adopté. Le subconscient stocke beaucoup de choses dont on est pas censé se rappeler. Malheureusement dans la vie, il suffit d'une personne ou d'une situation pour nous faire revenir un passé très lointain. J'ai l'impression d'être mon propre sujet d'étude, j'étudie ça de près, ça me passionne vraiment au point d'en écrire un livre malgré la souffrance que je vis quand même. C'est elles que je veux et personne d'autres. Elles pourraient tout remplacer, père, mère, frères, sœurs, grands-parents, amis, elles pourraient avoir tous ces rôles là en même temps. La terre peut être déserte, ma famille biologique pourrait ne plus m'aimer du jour au lendemain, je pourrai le supporter mais leur absence et leur indifférence ça je ne peux pas. Pour mon instit de CE2 c'est pareil il s'est passé quelque chose de bizarre à une période quand j'avais 8 ans. Je disais à mon frère et ma meilleure amie qu'elle était ma deuxième mère alors que je disais ne pas l'aimer pour cacher cet amour. Mais je ressentais ça très fort, tellement qu'une fois j'ai demandé à ma mère si ça existait d'avoir deux mamans. Elle m'a répondu que non. Je ne savais pas si elle avait déjà été ma mère, si elle l'était ou si elle allait l'être. Je ne savais pas à quel temps mettre ça. Bref, j'arrête de parler, parce que j'ai vraiment trop de choses à dire, il y a vraiment des choses paranormales qui se sont passée avec ces deux personnes. Il y en a leur expérience paranormal c'est d'avoir déjà vu un esprit, bah moi c'est ces deux personnes avec tous les phénomènes inexpliqués vécus en leur présence que je résous au fur et à mesure des jours.
Afficher plus
Afficher moins

Je ne sais même pas quoi répondre sweat:{} lol:{}
Je trouve ça super bien que tu écrives un livre par rapport à ça, parceque le fait d'écrire une histoire qu'on à vécut ou qu'on vit avec quelqu'un ça peut soulager (personnellement ça m'a fais du bien de la raconter sur un forum)

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 07/10/2018 à 21:36:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Je ne sais même pas quoi répondre sweat:{} lol:{}
Je trouve ça super bien que tu écrives un livre par rapport à ça, parceque le fait d'écrire une histoire qu'on à vécut ou qu'on vit avec quelqu'un ça peut soulager (personnellement ça m'a fais du bien de la raconter sur un forum)
Afficher plus
Afficher moins



En faite j'écris un livre parce que je veux faire connaitre ce genre d'amour dont personne n'a l'air de vivre. Je pense à ceux qui le vivront un jour. J'aurai été content de tomber sur un livre qui en parle justement pour m'aider à comprendre ce que c'est. Du coup c'est moi qui le fait pour ces futures personnes qui auront besoin d'aide. Je trouve ça bien aussi que se soit en livre parce qu'il y a vraiment énormément de choses à raconter et après le top c'est que par la suite je raconte petit à petit ce qui se cache derrière cet amour. Que tout ce que je vivais et qui semblais paranormal ne l'ai plus parce que j'apporte les réponses. Je suis persuadé que pas grand monde le lira si un jour il est publié mais au moins, si je peux faire connaitre cet amour j'en serai fier. Comme toi, moi aussi ça me fait du bien d'en parler sur le forum surtout où pendant 9 ans, je n'avais jamais rien dit sur l'amour que j'ai pour mon instit de CE2. La première fois que j'en ai parlé, j'avais 17 ans. Mais c'est aussi surtout encore une fois pour que les gens sachent qu'il existe encore plus fort que l'amour amoureux. Quand je cherche des solutions sur internet ou des témoignages pour me sentir moins seul, je suis obligé de chercher des histoires sur l'amour amoureux car c'est celui qui s'en rapproche le plus. C'est malheureux mais j'ai retourné tout internet pour savoir si l'amour que je vivais existait mais je n'ai rien trouvé. Du coup je me sens comme à part et des fois j'ai l'impression que c'est comme si j'avais une maladie rare. Je dois apprendre à vivre avec vu qu’apparemment d'après ce que j'ai pu expérimenter, cet amour ne s'oublie pas. Le problème c'est que quand j'en parle, les gens pensent tout de suite que je suis amoureux. Après quand j'en parle plus en détails ils pensent que j'ai eu un manque dans l'enfance et que je reporte tout mon amour sur ces deux personnes. Mais ils ne se demandent pas pourquoi elles. Si y aurai vraiment eu un manque dans mon enfance, j'aurai choisi d'autres personnes et pas des personnes qui s'en foutent. C'est aussi pour ça que j'écris un peu partout sur cet amour. C'est pour montrer que non, ça ne vient pas de l'enfance et non je ne suis pas amoureux. Pour moi amoureux c'est vouloir uniquement vivre une relation de couple avec la personne. Pour ces deux là, je pourrai autant accepter qu'elles soient mes femmes ou mes mères. C'est suffisamment fort pour vivre une relation de couple, ça oui. On emploie toujours très mal le terme "âme soeur". Ces deux personnes là sont mes âmes sœurs, là c'est le vrai sens du terme.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 10/10/2018 à 18:09:12  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


En faite j'écris un livre parce que je veux faire connaitre ce genre d'amour dont personne n'a l'air de vivre. Je pense à ceux qui le vivront un jour. J'aurai été content de tomber sur un livre qui en parle justement pour m'aider à comprendre ce que c'est. Du coup c'est moi qui le fait pour ces futures personnes qui auront besoin d'aide. Je trouve ça bien aussi que se soit en livre parce qu'il y a vraiment énormément de choses à raconter et après le top c'est que par la suite je raconte petit à petit ce qui se cache derrière cet amour. Que tout ce que je vivais et qui semblais paranormal ne l'ai plus parce que j'apporte les réponses. Je suis persuadé que pas grand monde le lira si un jour il est publié mais au moins, si je peux faire connaitre cet amour j'en serai fier. Comme toi, moi aussi ça me fait du bien d'en parler sur le forum surtout où pendant 9 ans, je n'avais jamais rien dit sur l'amour que j'ai pour mon instit de CE2. La première fois que j'en ai parlé, j'avais 17 ans. Mais c'est aussi surtout encore une fois pour que les gens sachent qu'il existe encore plus fort que l'amour amoureux. Quand je cherche des solutions sur internet ou des témoignages pour me sentir moins seul, je suis obligé de chercher des histoires sur l'amour amoureux car c'est celui qui s'en rapproche le plus. C'est malheureux mais j'ai retourné tout internet pour savoir si l'amour que je vivais existait mais je n'ai rien trouvé. Du coup je me sens comme à part et des fois j'ai l'impression que c'est comme si j'avais une maladie rare. Je dois apprendre à vivre avec vu qu’apparemment d'après ce que j'ai pu expérimenter, cet amour ne s'oublie pas. Le problème c'est que quand j'en parle, les gens pensent tout de suite que je suis amoureux. Après quand j'en parle plus en détails ils pensent que j'ai eu un manque dans l'enfance et que je reporte tout mon amour sur ces deux personnes. Mais ils ne se demandent pas pourquoi elles. Si y aurai vraiment eu un manque dans mon enfance, j'aurai choisi d'autres personnes et pas des personnes qui s'en foutent. C'est aussi pour ça que j'écris un peu partout sur cet amour. C'est pour montrer que non, ça ne vient pas de l'enfance et non je ne suis pas amoureux. Pour moi amoureux c'est vouloir uniquement vivre une relation de couple avec la personne. Pour ces deux là, je pourrai autant accepter qu'elles soient mes femmes ou mes mères. C'est suffisamment fort pour vivre une relation de couple, ça oui. On emploie toujours très mal le terme "âme soeur". Ces deux personnes là sont mes âmes sœurs, là c'est le vrai sens du terme.
Afficher plus
Afficher moins


C'est vraiment bien que tu fasses ça car j'aurais tellement voulus avoir des conseils au tout début, si il est publier je suis sûre que ça pourra aider pas mal de personnes

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 10/10/2018 à 22:09:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

C'est vraiment bien que tu fasses ça car j'aurais tellement voulus avoir des conseils au tout début, si il est publier je suis sûre que ça pourra aider pas mal de personnes
Afficher plus
Afficher moins



Merci ;) je ne pense pas que ça en aidera beaucoup vu que cet amour à l'air d'être vécu par personne d'autre. Si tu veux des conseils même maintenant n'hésite pas, je pense qu'à force je suis assez calé sur les différents types d'amour lol:{} . Tu as vécu d'autres choses de bien avec ta prof depuis ces quelques jours?

Moi de mon côté, j'ai une vie inventée avec l'infirmière qui se développe de plus en plus. Je n'ai pas vraiment le contrôle mais je pense que c'est un moyen d'avoir un semblant d'amour de sa part. Sans leur amour, je ne peux pas vivre, avec ces vies inventées, j'arrive à survivre mais c'est tout :(

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 07:13:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Merci ;) je ne pense pas que ça en aidera beaucoup vu que cet amour à l'air d'être vécu par personne d'autre. Si tu veux des conseils même maintenant n'hésite pas, je pense qu'à force je suis assez calé sur les différents types d'amour lol:{} . Tu as vécu d'autres choses de bien avec ta prof depuis ces quelques jours?

Moi de mon côté, j'ai une vie inventée avec l'infirmière qui se développe de plus en plus. Je n'ai pas vraiment le contrôle mais je pense que c'est un moyen d'avoir un semblant d'amour de sa part. Sans leur amour, je ne peux pas vivre, avec ces vies inventées, j'arrive à survivre mais c'est tout :(
Afficher plus
Afficher moins


Oh lala oui il s'en ai passée des choses, même pas mal de choses !!
C'est peut-être seulement imaginatif mais au moin ça te fais un peu de bien

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 07:24:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :

Oh lala oui il s'en ai passée des choses, même pas mal de choses !!
C'est peut-être seulement imaginatif mais au moin ça te fais un peu de bien
Afficher plus
Afficher moins



Cool, dis moi ce qu'il s'est passé, ça m'intéresse ;)
En fait je sais pas si ça me fait tant de bien que ça parce qu'après quand j'y pense trop, que ce soit celle avec mon instit de CE2 ou celle avec l'infirmière, après je déprime en me disant que ce n'est pas réel. Ça n'arrivera jamais vu au point où on en ait. Déjà hier j'ai à moitié déprimé alors j'ai écris beaucoup de choses histoire de me décharger un peu. Ça calme mais ça n'enlèvera jamais le manque. Ça sert juste à faire passer la déprime et encore ça marche pas à tous les coups.

Message cité 3 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 07:49:48  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Cool, dis moi ce qu'il s'est passé, ça m'intéresse ;)
En fait je sais pas si ça me fait tant de bien que ça parce qu'après quand j'y pense trop, que ce soit celle avec mon instit de CE2 ou celle avec l'infirmière, après je déprime en me disant que ce n'est pas réel. Ça n'arrivera jamais vu au point où on en ait. Déjà hier j'ai à moitié déprimé alors j'ai écris beaucoup de choses histoire de me décharger un peu. Ça calme mais ça n'enlèvera jamais le manque. Ça sert juste à faire passer la déprime et encore ça marche pas à tous les coups.
Afficher plus
Afficher moins

Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 08:04:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Cool, dis moi ce qu'il s'est passé, ça m'intéresse ;)
En fait je sais pas si ça me fait tant de bien que ça parce qu'après quand j'y pense trop, que ce soit celle avec mon instit de CE2 ou celle avec l'infirmière, après je déprime en me disant que ce n'est pas réel. Ça n'arrivera jamais vu au point où on en ait. Déjà hier j'ai à moitié déprimé alors j'ai écris beaucoup de choses histoire de me décharger un peu. Ça calme mais ça n'enlèvera jamais le manque. Ça sert juste à faire passer la déprime et encore ça marche pas à tous les coups.
Afficher plus
Afficher moins



Au moin on est deux à déprimer à cause de scénarios qui ne se realiseront peut être jamais.. jte comprend assez sur ça...
Et bien déjà j’ai eu un moment de délire avec elle mardi.Enfaite c’etait pendant le midi-deux, elle a un club de jeux de maths et j’y suis (notamment pour être avec elle ).On est allé cherchée des jeux dans sa salle, y’avais moi et trois autres potes.On sort de sa salle on part en direction de l’etude.Je m’avance à côté d’elle,(on était tt les deux devant et les 3 autres filles derrière) et je lui dis « Mme j’ai pas compris ce qu’il fallait faire sur l’application » elle me dit « Bah j’ai indiquer toutes les explications » « Oui mais je trouve même pas bon la premiere touche » et elle m’a dit en souriant presque en rigolant « J’ai le droit de dire ce qu’en je pense » et j’ai répondus « Oui je sais je suis un ptit boulet » et on a rigolé.(je lui ai répondus ça car l’année dernière elle m’a dis gentiment que j’étais un boulet a pas savoir tracer un triangle et juste après elle a dit qu’elle appelait ses enfants comme ça parfois).Y’a aussi eu d’autre trucs comme par exemple aussi jeudi j’etais en déprime pendant son cours, je fixais une boîte sur laquelle il y’avait marque son prénom, donc je pensais à tout, à la fin d’annee etc..
Et elle me regardait souvent et me demandait parfois si j’avais compris parcequ’elle voyait que j’etais Bizzar....(Jvais pas tout de raconter car ce moment était assez long) ou bien la semaine dernière au club jeux, je devais aller ouvrir sa salle et avant que je parte elle m’a « je te fais confiance » la même phrase qu’elle m’avait dit par message quand elle menaçait demandée de pas donner son numéro..
Voilà y’a encore quelques autres moments mais jpeux pas tous les dire

Message cité 1 fois
Message édité par Laptitechieuse85 le 11/10/2018 à 08:11:52
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 16:05:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :


Au moin on est deux à déprimer à cause de scénarios qui ne se realiseront peut être jamais.. jte comprend assez sur ça...
Et bien déjà j’ai eu un moment de délire avec elle mardi.Enfaite c’etait pendant le midi-deux, elle a un club de jeux de maths et j’y suis (notamment pour être avec elle ).On est allé cherchée des jeux dans sa salle, y’avais moi et trois autres potes.On sort de sa salle on part en direction de l’etude.Je m’avance à côté d’elle,(on était tt les deux devant et les 3 autres filles derrière) et je lui dis « Mme j’ai pas compris ce qu’il fallait faire sur l’application » elle me dit « Bah j’ai indiquer toutes les explications » « Oui mais je trouve même pas bon la premiere touche » et elle m’a dit en souriant presque en rigolant « J’ai le droit de dire ce qu’en je pense » et j’ai répondus « Oui je sais je suis un ptit boulet » et on a rigolé.(je lui ai répondus ça car l’année dernière elle m’a dis gentiment que j’étais un boulet a pas savoir tracer un triangle et juste après elle a dit qu’elle appelait ses enfants comme ça parfois).Y’a aussi eu d’autre trucs comme par exemple aussi jeudi j’etais en déprime pendant son cours, je fixais une boîte sur laquelle il y’avait marque son prénom, donc je pensais à tout, à la fin d’annee etc..
Et elle me regardait souvent et me demandait parfois si j’avais compris parcequ’elle voyait que j’etais Bizzar....(Jvais pas tout de raconter car ce moment était assez long) ou bien la semaine dernière au club jeux, je devais aller ouvrir sa salle et avant que je parte elle m’a « je te fais confiance » la même phrase qu’elle m’avait dit par message quand elle menaçait demandée de pas donner son numéro..
Voilà y’a encore quelques autres moments mais jpeux pas tous les dire
Afficher plus
Afficher moins



Ouah en tout cas ta prof est très attentive à toi. Elle fait ça a tout le monde ou vraiment qu'à toi? Si tu as le courage, tu peux me raconter le reste de ce qu'il s'est passé, j'aime bien. Moi sinon je revois mon infirmière samedi sauf que je ne sais pas si ça va être elle ou sa collègue. J'espère limite que ça sera sa collègue comme ça je pourrai encore me confier à elle. Si c'est celle que j'aime trop, je vais stresser trois heures avant et je risque de déprimer après. En plus quand elle est là j'arrive de moins en moins à lui parler tellement l'amour est fort. Ca fait comme avec mon instit de CE2 quand j'avais 8 ans. En plus avec l'arrivée d'une nouvelle vie inventée (celle avec l'infirmière), ça peut vouloir dire que l'amour est encore plus fort. Déjà qu'il l'était déjà alors j'imagine là en la revoyant. Je l'aime plus que tout mais je ne veux plus la voir tout comme mon instit de CE2 à une trop proche distance (quand elle me parlait par exemple). C'est tellement fort que c'est désagréable, je ne maîtrise pas et j'ai envie de fuir. Mais bon je verrai ça samedi si c'est elle.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 17:31:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Ouah en tout cas ta prof est très attentive à toi. Elle fait ça a tout le monde ou vraiment qu'à toi? Si tu as le courage, tu peux me raconter le reste de ce qu'il s'est passé, j'aime bien. Moi sinon je revois mon infirmière samedi sauf que je ne sais pas si ça va être elle ou sa collègue. J'espère limite que ça sera sa collègue comme ça je pourrai encore me confier à elle. Si c'est celle que j'aime trop, je vais stresser trois heures avant et je risque de déprimer après. En plus quand elle est là j'arrive de moins en moins à lui parler tellement l'amour est fort. Ca fait comme avec mon instit de CE2 quand j'avais 8 ans. En plus avec l'arrivée d'une nouvelle vie inventée (celle avec l'infirmière), ça peut vouloir dire que l'amour est encore plus fort. Déjà qu'il l'était déjà alors j'imagine là en la revoyant. Je l'aime plus que tout mais je ne veux plus la voir tout comme mon instit de CE2 à une trop proche distance (quand elle me parlait par exemple). C'est tellement fort que c'est désagréable, je ne maîtrise pas et j'ai envie de fuir. Mais bon je verrai ça samedi si c'est elle.
Afficher plus
Afficher moins



Au moin toi tu as quelqun a qui te confier...parceque moi j’ai une amie qui vit le même genre de chose avec là même prof (en un peu moin fort j’ai l’impression) mais desfois j’ose pas tout dire, jvoudrais en parler a un/une adulte BREF
Donc pour reprendre le cours se termine tout le monde part et il ne reste que deux à moi, deux qui attendent à la porte,elle et moi..
Pendant que je range mes affaires elle m’a dit « (mon prénom) tu as compris le cours d’aujourd’hui ? Tu m’avais l’air distraite » je lui répond « oui oui » on commence toutes à partir,on arrive vers la porte (donc en tout l’a on était 5) et la prof lance « (mon prénom) il faut pas que tu te décourage après il y’avait peut être autre chose »puis elle a enchaînée en demandant à une amie de m’aider pour les expos.
Et là à ce moment là je n’ai pas répondus je lui ai seulement fait un demi sourire
Mais..
J’aurais tellement voulus lui dire les vrai raisons, lui dire :Non madame, il n’y a pas que ça, je pense tout le temps à vous, aux bons moments passés avec vous, à la fin d’année...Madame j’ai peur, je ne vous aurais plus en prof, je ne vous reverrai plus, en me disant ça je pleure souvent, presque chaque soir et j’ai tout le temps envie de vous voir..
Mais je n’ai rien dis et je suis partie...
Aujourd’hui il s’est encore passé des trucs, elle cherchais un contrôle et vue que je suis juste à côté de son bureau elle m’a dit « Tu sais faut pas te décourager, tu progresses et arrête de trop de sous estimer » je n’ai pas répondus, je ne savais pas quoi dire...
Ou bien aussi tout à l’heure elle a fait tombée des feuilles, je me suis penchée pour les ramasser et elle m’a dit « nan nan laisse je les ramasserais » mais quand elle avait le dos tournés j’ai tout ramasser et déposé sur son bureau.
Mais cet aprem c’était horrible j’ai pas arrêter de penser à elle, a avoir les larmes aux yeux mais cette fois pas a cause de la fin d’année mais parceque ça me soule!
J’ai envie de tout lui dire tout mais jpeux pas..
A en pleurer de rage.
BREFFF ducoup voila

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 18:46:40  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :


Au moin toi tu as quelqun a qui te confier...parceque moi j’ai une amie qui vit le même genre de chose avec là même prof (en un peu moin fort j’ai l’impression) mais desfois j’ose pas tout dire, jvoudrais en parler a un/une adulte BREF
Donc pour reprendre le cours se termine tout le monde part et il ne reste que deux à moi, deux qui attendent à la porte,elle et moi..
Pendant que je range mes affaires elle m’a dit « (mon prénom) tu as compris le cours d’aujourd’hui ? Tu m’avais l’air distraite » je lui répond « oui oui » on commence toutes à partir,on arrive vers la porte (donc en tout l’a on était 5) et la prof lance « (mon prénom) il faut pas que tu te décourage après il y’avait peut être autre chose »puis elle a enchaînée en demandant à une amie de m’aider pour les expos.
Et là à ce moment là je n’ai pas répondus je lui ai seulement fait un demi sourire
Mais..
J’aurais tellement voulus lui dire les vrai raisons, lui dire :Non madame, il n’y a pas que ça, je pense tout le temps à vous, aux bons moments passés avec vous, à la fin d’année...Madame j’ai peur, je ne vous aurais plus en prof, je ne vous reverrai plus, en me disant ça je pleure souvent, presque chaque soir et j’ai tout le temps envie de vous voir..
Mais je n’ai rien dis et je suis partie...
Aujourd’hui il s’est encore passé des trucs, elle cherchais un contrôle et vue que je suis juste à côté de son bureau elle m’a dit « Tu sais faut pas te décourager, tu progresses et arrête de trop de sous estimer » je n’ai pas répondus, je ne savais pas quoi dire...
Ou bien aussi tout à l’heure elle a fait tombée des feuilles, je me suis penchée pour les ramasser et elle m’a dit « nan nan laisse je les ramasserais » mais quand elle avait le dos tournés j’ai tout ramasser et déposé sur son bureau.
Mais cet aprem c’était horrible j’ai pas arrêter de penser à elle, a avoir les larmes aux yeux mais cette fois pas a cause de la fin d’année mais parceque ça me soule!
J’ai envie de tout lui dire tout mais jpeux pas..
A en pleurer de rage.
BREFFF ducoup voila
Afficher plus
Afficher moins



Oui c'est vrai que j'ai de la chance, bon j'ai quand même ma meilleure amie aussi à qui je peux tout dire mais vu qu'elle n'a pas vécu cet amour, elle ne peut pas comprendre. Puis aussi vu que je lui en parle tout le temps, elle en a marre au bout d'un moment. Mais là ouais je suis content de pouvoir me confier à cette infirmière qui est sa collègue donc c'est vraiment génial. Par contre elle reste une infirmière donc je la vois 10 min par mois maxi. Elle est là avant tout pour faire mon injection. Donc peut-être qu'elle n'aura pas toujours envie d'en parler bien qu'elle m'a dit la dernière fois qu'il ne fallait pas que j'hésite à en parler.

Ca m'a vraiment touché ce que t'as dit, ce que tu aurais voulu dire à ta prof. Moi qui suis empathique et hypersensible je sais parfaitement ce que tu ressens. A vrai dire, je t'aurai bien dit de tout lui avouer pour te sentir mieux après. Vu ce que t'as écrit y a pas de problèmes, elle n'aura pas à avoir peur. C'est pas comme si tu lui disais: "madame, je veux faire ma vie avec vous". Là c'est vraiment de l'attachement, elle a peut-être l'habitude donc pour moi y a pas de danger à ce que tu lui dise maintenant. Je pense que c'est mieux de mettre les choses au clair parce que visiblement, elle aussi ça a l'air de la perturber de te voir comme ça.

Et donc du coup, t'as une amie qui vit ça aussi pour ta prof de maths? Je trouve ça "formidable" parce qu'elle pourra te comprendre mieux que n'importe qui. Puis vous pouvez vous donner des conseils ou vous donner des forces pour tout lui avouer. Moi de mon côté j'aurai vraiment aimé que ma meilleure amie (désolé pour elle) qu'elle ressente ce même amour pour mon instit et mon infirmière. Sauf qu'elle ne les connait pas donc ça ne risque pas d'arriver. Puis vu tout ce que je lui ai raconté, elle ne les aime pas parce qu'elles me rendent triste.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 21:11:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Oui c'est vrai que j'ai de la chance, bon j'ai quand même ma meilleure amie aussi à qui je peux tout dire mais vu qu'elle n'a pas vécu cet amour, elle ne peut pas comprendre. Puis aussi vu que je lui en parle tout le temps, elle en a marre au bout d'un moment. Mais là ouais je suis content de pouvoir me confier à cette infirmière qui est sa collègue donc c'est vraiment génial. Par contre elle reste une infirmière donc je la vois 10 min par mois maxi. Elle est là avant tout pour faire mon injection. Donc peut-être qu'elle n'aura pas toujours envie d'en parler bien qu'elle m'a dit la dernière fois qu'il ne fallait pas que j'hésite à en parler.

Ca m'a vraiment touché ce que t'as dit, ce que tu aurais voulu dire à ta prof. Moi qui suis empathique et hypersensible je sais parfaitement ce que tu ressens. A vrai dire, je t'aurai bien dit de tout lui avouer pour te sentir mieux après. Vu ce que t'as écrit y a pas de problèmes, elle n'aura pas à avoir peur. C'est pas comme si tu lui disais: "madame, je veux faire ma vie avec vous". Là c'est vraiment de l'attachement, elle a peut-être l'habitude donc pour moi y a pas de danger à ce que tu lui dise maintenant. Je pense que c'est mieux de mettre les choses au clair parce que visiblement, elle aussi ça a l'air de la perturber de te voir comme ça.

Et donc du coup, t'as une amie qui vit ça aussi pour ta prof de maths? Je trouve ça "formidable" parce qu'elle pourra te comprendre mieux que n'importe qui. Puis vous pouvez vous donner des conseils ou vous donner des forces pour tout lui avouer. Moi de mon côté j'aurai vraiment aimé que ma meilleure amie (désolé pour elle) qu'elle ressente ce même amour pour mon instit et mon infirmière. Sauf qu'elle ne les connait pas donc ça ne risque pas d'arriver. Puis vu tout ce que je lui ai raconté, elle ne les aime pas parce qu'elles me rendent triste.
Afficher plus
Afficher moins



Oui c’est vrai je peux me confier à elle etc mais j’aimerais tellement avoir des conseils de l’a part d’un ou une prof ou d’un adulte..
Et j’aimerais lui dire mais j’en ai pas le courage..j’ai peur...
Si elle s´eloigne de moi je pourrais pas le supporter je pourrais pas.Elle est trop importante pour moi..
C’est pour ça que j’arrive pas à lui dire même si j’en ai envie au point d’en pleurer..

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 21:45:44  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :


Oui c’est vrai je peux me confier à elle etc mais j’aimerais tellement avoir des conseils de l’a part d’un ou une prof ou d’un adulte..
Et j’aimerais lui dire mais j’en ai pas le courage..j’ai peur...
Si elle s´eloigne de moi je pourrais pas le supporter je pourrais pas.Elle est trop importante pour moi..
C’est pour ça que j’arrive pas à lui dire même si j’en ai envie au point d’en pleurer..
Afficher plus
Afficher moins



Si tu veux je suis adulte, j'ai presque 21 ans et j'ai l'impression d'en avoir 80 dans ma tête lol:{} . Nan t'inquiète je comprends, c'est toujours mieux d'avoir des conseils de la part de grandes personnes. Y a pas une personne adulte de qui t'es vraiment proche? Après je sais que c'est pas facile d'en parler. Moi par exemple, j'ai voulu parler de mon instit de CE2 à ma mère. C'était 9 ans après donc j'avais 17 ans. Je n'arrivais pas à commencer mais il fallait que je me lance alors je lui ai dit: "maman, j'ai quelque chose à te dire". Elle a voulu qu'on se mette dans le salon face à face mais je n'ai pas pu. Du coup elle m'a proposé que je lui dise par écrit. Alors je me suis enfermé dans ma chambre et je lui disais par SMS en étant tout tremblant à cause de l'émotion. Après elle a voulu aller dans ma chambre pour qu'on en parle plus facilement. J'avais envie de m’enterrer à ce moment là. Bref et du coup elle est venu et m'a parlé, moi il n'y a avait aucun mot qui ne sortait de ma bouche. Mais à la fin elle m'a dit: "je suis contente que tu m'en ai parlé". Comme quoi des fois on peut se confier aux parents ;) .

Je comprends oui, il y a le risque qu'elle s'éloigne par peur ou pour vouloir se protéger. C'est comme moi avec mon infirmière, depuis que je lui ai dit, elle semble être sur ses gardes. Elle n'est pas elle-même en tout cas, comme si elle s'était formée une carapace juste le temps de venir chez moi faire ma piqûre. En tout cas, ce que je ressens c'est qu'elle se protège. Ce n'est pas une situation confortable pour elle alors elle préfère fuir. Elle ne veut pas affronter le problème. Si elle en aurait fait face, elle aurait au minimum voulu en parler avec moi. Mais ce qui est traître pour nous c'est qu'elles peuvent se protéger avec leur relation professionnelle. Elle peuvent tout de suite trouver l'excuse "ah bah non, on doit garder une distance professionnelle". C'est trop facile ça. En attendant, on se retrouve pénalisé par rapport aux autres milliards de gens sur terre qui eux n'ont pas de relation pro avec ta prof, mon infirmière et mon instit de CE2.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
laptitechieuse85
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 21:55:42  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Inconnu inconnu a écrit :


Si tu veux je suis adulte, j'ai presque 21 ans et j'ai l'impression d'en avoir 80 dans ma tête lol:{} . Nan t'inquiète je comprends, c'est toujours mieux d'avoir des conseils de la part de grandes personnes. Y a pas une personne adulte de qui t'es vraiment proche? Après je sais que c'est pas facile d'en parler. Moi par exemple, j'ai voulu parler de mon instit de CE2 à ma mère. C'était 9 ans après donc j'avais 17 ans. Je n'arrivais pas à commencer mais il fallait que je me lance alors je lui ai dit: "maman, j'ai quelque chose à te dire". Elle a voulu qu'on se mette dans le salon face à face mais je n'ai pas pu. Du coup elle m'a proposé que je lui dise par écrit. Alors je me suis enfermé dans ma chambre et je lui disais par SMS en étant tout tremblant à cause de l'émotion. Après elle a voulu aller dans ma chambre pour qu'on en parle plus facilement. J'avais envie de m’enterrer à ce moment là. Bref et du coup elle est venu et m'a parlé, moi il n'y a avait aucun mot qui ne sortait de ma bouche. Mais à la fin elle m'a dit: "je suis contente que tu m'en ai parlé". Comme quoi des fois on peut se confier aux parents ;) .

Je comprends oui, il y a le risque qu'elle s'éloigne par peur ou pour vouloir se protéger. C'est comme moi avec mon infirmière, depuis que je lui ai dit, elle semble être sur ses gardes. Elle n'est pas elle-même en tout cas, comme si elle s'était formée une carapace juste le temps de venir chez moi faire ma piqûre. En tout cas, ce que je ressens c'est qu'elle se protège. Ce n'est pas une situation confortable pour elle alors elle préfère fuir. Elle ne veut pas affronter le problème. Si elle en aurait fait face, elle aurait au minimum voulu en parler avec moi. Mais ce qui est traître pour nous c'est qu'elles peuvent se protéger avec leur relation professionnelle. Elle peuvent tout de suite trouver l'excuse "ah bah non, on doit garder une distance professionnelle". C'est trop facile ça. En attendant, on se retrouve pénalisé par rapport aux autres milliards de gens sur terre qui eux n'ont pas de relation pro avec ta prof, mon infirmière et mon instit de CE2.
Afficher plus
Afficher moins



C’est exactement ça j’ai tellement peur que ca arrive

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
inconnu-inconnu3
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2018 à 22:04:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Laptitechieuse85 a écrit :


C’est exactement ça j’ai tellement peur que ca arrive
Afficher plus
Afficher moins



Après d'un côté, vu comment ta prof fait toujours super attention à toi, je suis presque sûr qu'elle ne prendrait pas ça mal. Prof - élève c'est une relation quand même plus proche qu'infirmière - patient. Déjà ta prof tu la vois tous les jours donc les liens se créent plus facilement. C'est sûr qu'elle est là en premier pour son travail qui est d'enseigner les maths. Mais elle a un côté assez maternel qui ressort et ça ce n'est pas tous les profs qui ont ça. Mon infirmière par exemple ne m'a jamais rien montré de maternel. Ca dépend d'une infirmière à l'autre. Parmi les quatre infirmières que j'ai côtoyé au total, je peux te dire que ce n'est pas elle que je préfère comme infirmière. Elle fait bien son travail mais elle ne fait pas plus ce qui est normal puisqu'elle n'est pas payée pour régler les soucis de ses patients. Elle est juste là pour les soins et ça, ça dépend vraiment de la personnalité de la personne. Ça dépend vraiment sur qui on tombe. Je suis plutôt confiant pour ta prof mais il y a quand même toujours ce petit risque. Mais il faut pas non plus que ça te rende malheureuse le fait de ne pas pouvoir lui en parler.

(Publicité)
 Page :
1  2  3  4  5
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Prof de maths horriblement sévère Prof de maths sévère et copie rendu en retard.
j'aime mon prof de sport comment lui dire ? m'attache vite...
Mon prof me rabaisse et me clash... Amitié prof élève!
se confier à un prof? lettre à ma prof préféré
Adorer un peu trop sa prof... besoin de conseil O.o Pour ceux qui s'attache trop facilement
Plus de sujets relatifs à : Je me suis trop attaché à ma prof

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
un drole de reve 1
Soooo...? 2
petit problème & besoin d'avis 12
Relations avec mon frère 3
Premier copain / Chagrin d'amour 1