liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Vos belles rencontres :)

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Notable
miyajii
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2017 à 01:35:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :

laulaus a écrit :

Ah bah voila merci pour vos réponses ! Je préfère des réponses meme si c'est pour parler d autres choses que provoquer un blanc xD

Prend ton temps The path on sera là pour te lire quand tu seras prêt à écrire ;)

Yep... on choisis pas les fins. Surtout que si on pouvait choisir souvent bein y en aurais pas Ahah
Afficher plus
Afficher moins



Oh t'inquiètes pas pour les blancs :P
J'aurais uppé le topic dans une semaine !

Je crois cependant que certaines fins sont vraiment mieux que d'avoir continué la relation. Parfois, on vieillit et on s'éloigne beaucoup trop pour que ce soit possible de continuer à passer du bon temps ensemble.

Je préfère définitivement chérir des souvenirs de bon temps passé ensemble que de me dire que... bah c'est moche maintenant comme amitié.

Message cité 1 fois

---------------
Je suis plutôt respectueuse comme personne.
Sauf si vous:
- N'êtes pas capable d'écrire dans un français compréhensible.
- Offrez de fausses informations et êtes incapables de changer d'opinion lorsqu'on vous place devant les faits.
- Êtes irrespectueux envers une minorité.
- Êtes incapables de vous placer dans les souliers de quelqu'un d'autre avant de donner votre ''opinion''.
- Avez une opinion sur l'existence d'un groupe de personnes dont vous ne faites pas partie (Non mais oh...)

Mis à part de ça... je suis bien gentille!
(Publicité)
Profil : Superstar
laulaus
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2017 à 01:49:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Oui pour sur je suis d'accord avec ton analyse. Il y a des fois vaut mieux lâcher l'affaire que de gâcher ce qu'il y avait.

Mais je voulais dire, bien en amont, si on savait que l'instant T était décisif, que si on avait agit différemment on aurait peut être gardé la personne près de soi bein on agirait peut être différemment ...

Enfin bon possible que je réfléchisse comme ça parce que je viens de perdre une personne et que je me dit que les choses auraient pu être différentes. Peut être que asteure je suis pas hyper objective... enfin bref je m'égare... je suis perdue entre deux pensées.

Mais je suis aussi d'accord avec ce que tu dis.
Message cité 1 fois
Message édité par laulaus le 25/10/2017 à 01:50:53

---------------
"Plus on aime, plus on souffre. La somme des douleurs possibles pour chaque âme est proportionnelle à son degré de perfection" slogan BDLV
Profil : Notable
miyajii
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2017 à 02:11:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

laulaus a écrit :

Oui pour sur je suis d'accord avec ton analyse. Il y a des fois vaut mieux lâcher l'affaire que de gâcher ce qu'il y avait.

Mais je voulais dire, bien en amont, si on savait que l'instant T était décisif, que si on avait agit différemment on aurait peut être gardé la personne près de soi bein on agirait peut être différemment ...

Enfin bon possible que je réfléchisse comme ça parce que je viens de perdre une personne et que je me dit que les choses auraient pu être différentes. Peut être que asteure je suis pas hyper objective... enfin bref je m'égare... je suis perdue entre deux pensées.

Mais je suis aussi d'accord avec ce que tu dis.
Afficher plus
Afficher moins



C'est normal comme réaction... Je ne connais pas l'histoire de ta rupture.
Je ne connais pas celle de ton couple non plus...

Mais j'ai l'impression que bien souvent (à moins qu'un truc énorme ce soit produit) ce n'est pas un instant particulier qui fait que tout change dans une relation de couple.


---------------
Je suis plutôt respectueuse comme personne.
Sauf si vous:
- N'êtes pas capable d'écrire dans un français compréhensible.
- Offrez de fausses informations et êtes incapables de changer d'opinion lorsqu'on vous place devant les faits.
- Êtes irrespectueux envers une minorité.
- Êtes incapables de vous placer dans les souliers de quelqu'un d'autre avant de donner votre ''opinion''.
- Avez une opinion sur l'existence d'un groupe de personnes dont vous ne faites pas partie (Non mais oh...)

Mis à part de ça... je suis bien gentille!
Profil : Superstar
laulaus
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2017 à 02:15:15  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Et bien à vrai dire je ne connais pas trop l'histoire de ma rupture moi même... Même si je l'ai vécu elle me paraît flou, presque irréelle. Je comprends pas tout mais bon les choses sont ce qu'elle sont, même si on ne les comprends pas toujours.

Edit: plus je me relis plus je me dit que je suis incompréhensible ... pardonnez-moi pour le charabia que je raconte.
Message cité 1 fois
Message édité par laulaus le 25/10/2017 à 02:18:52

---------------
"Plus on aime, plus on souffre. La somme des douleurs possibles pour chaque âme est proportionnelle à son degré de perfection" slogan BDLV
Profil : Notable
miyajii
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2017 à 02:19:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

laulaus a écrit :

Et bien à vrai dire je ne connais pas trop l'histoire de ma rupture moi même... Même si je l'ai vécu elle me paraît flou, presque irréelle. Je comprends pas tout mais bon les choses sont ce qu'elle sont, même si on ne les comprends pas toujours.
Afficher plus
Afficher moins




Je suis vraiment désolée pour toi, ça doit être vraiment difficile d'être dans l'incompréhension.


---------------
Je suis plutôt respectueuse comme personne.
Sauf si vous:
- N'êtes pas capable d'écrire dans un français compréhensible.
- Offrez de fausses informations et êtes incapables de changer d'opinion lorsqu'on vous place devant les faits.
- Êtes irrespectueux envers une minorité.
- Êtes incapables de vous placer dans les souliers de quelqu'un d'autre avant de donner votre ''opinion''.
- Avez une opinion sur l'existence d'un groupe de personnes dont vous ne faites pas partie (Non mais oh...)

Mis à part de ça... je suis bien gentille!
Profil : Superstar
laulaus
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2017 à 02:26:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bein on y peux rien hein ... sûrement que ça passera avec le temps.
Pour l'heure ça m'est un peu tombé dessus Ahah
L'avantage de ne plus rien avoir c'est qu'on peut tout recommencer ailleurs.


---------------
"Plus on aime, plus on souffre. La somme des douleurs possibles pour chaque âme est proportionnelle à son degré de perfection" slogan BDLV
Do I wanna know?
Profil : Star
nilaw
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2017 à 11:31:10  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

miyajii a écrit :


Oh t'inquiètes pas pour les blancs :P
J'aurais uppé le topic dans une semaine !

Je crois cependant que certaines fins sont vraiment mieux que d'avoir continué la relation. Parfois, on vieillit et on s'éloigne beaucoup trop pour que ce soit possible de continuer à passer du bon temps ensemble.

Je préfère définitivement chérir des souvenirs de bon temps passé ensemble que de me dire que... bah c'est moche maintenant comme amitié.
Afficher plus
Afficher moins



+1000


---------------
IMPORTANT :
URGENCES SUICIDE : https://www.conduites-suicidai​res.com/urgences/
URGENCES HOMOPHOBIE : https://www.sos-homophobie.org​/
https://www.le-refuge.org/


Le cosinus est au sinus ce que le copilote est au pilote. All Rights reserved to my own Brain :D

Life should be more like hockey. When someone pisses you off, you just beat the shit out of them, then sit in a penalty box for 5 minutes.
(Publicité)
Oui.
Profil : Animateur
the-path
  1. answer
  2. Posté le 26/10/2017 à 00:19:43  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Nous nous sommes rencontrés à l'âge de 3 ans. Nous avons passé l'école maternelle ensemble, et puis il a déménagé plus loin au moment d'entrer à l'école primaire. Nous avons bien sûr continué à nous voir, avec notre bande d'amis. On s'invitait les uns les autres ; les anniversaires étaient un prétexte, mais on n'en avait en fait pas besoin. Moi je les invitais dans des lieux souvent différents d'une année à l'autre, parce que je déménageais beaucoup. Mes parents se sont séparés au début de l'école primaire. C'était vraiment le bazar dans ma vie, ces années-là.

Ce que j'aimais avec lui, c'est qu'il avait toujours des choses marrantes à raconter. Combien de fois ai-je dormi chez lui ! Nous jouions tous le jour et parlions jusque tard, le soir. On était vraiment de très bons amis. Je crois même pouvoir prétendre avoir été son ami le plus proche pendant ces années-là.

Mais ça n'a duré qu'un temps. Le collège a tendance à brouiller les relations. Pas forcément les briser, juste les estomper. C'est en tous cas ce qui s'est passé entre lui et moi. A cette période de troubles familiaux s'est succédée une période de troubles identitaires. Un peu comme tous les ados, mais avec l'homosexualité à gérer en plus, dans cette tambouille de jeunes en détresse qu'on appelle le collège.

Nous avons peu à peu arrêté de nous voir. Ca s'est fait comme ça. J'ai eu de nouveaux amis, il a eu les siens. Nos autres amis aussi sont partis d'un autre côté. Il m'envoyait cependant des cartes postales de temps en temps, quand il partait en vacances. Je ne lui ai pas toujours répondu, je ne sais dire pourquoi. Nous avons fini par perdre totalement contact.

Et puis sans que je m'y attende, il a réapparu dans ma vie. Nous sommes entrés dans le même lycée. Nous nous sommes vus mutuellement mais nous ne nous sommes pas adressé la parole les premières fois. Je ne sais pas pourquoi. Et puis nous avons fini par échanger quelques mots, mais sans plus. Un peu comme de simples connaissances.

Et puis en 1ère, il est entré dans les associations d'élèves dont je faisais partie depuis la 2nde. Mais nous n'avons pas renoué avec le passé ; nos échanges n'ont toujours traité que des choses à faire pour le lycée. En Terminale, idem. Et puis, il avait ses amis, j'avais aussi les miens.

Un jour j'ai organisé une marche de soutien pour les homosexuels persécutés en Tchétchénie. Il est venu. Mais nous n'avons pas parlé non plus.
Le jour du bal de fin d'année, quand tout le monde partait, il s'est assit à côté de moi un instant. Nous avons échangé quelques mots sur nos familles, sur nous-même, le regard perdu dans le vide. Nous n'avions rien à nous dire.

Je pense que les personnes qu'on croise au cours de nos vies sont comme des fils qui s'entremêlent ; il se croisent, se séparent et se recroisent. Nous nous sommes croisés, séparés et jamais vraiment recroisés. Je suppose que nous n'avions en fait plus rien à nous apporter.

J'aimerais quand même que nous buvions un jour un verre ensemble, et me rappeler avec nostalgie ces années-là avec lui. Un jour je lui renverrai une carte postale.
Message édité par The Path le 26/10/2017 à 00:20:12

---------------
Let us remember: One book, one pen, one child, and one teacher can change the world.
-Malala Yousafzaï-

The good side - Troye Sivan : https://www.youtube.com/watch?​v=4ay4S61byZo

/! PREVENTION SANTE MENTALE ET HOMO/BI/TRANSPHOBIE /!

En cas de souci sur le forum, utilisez le point d'exclamation rouge de signalement ou contactez-moi par message privé.
Profil : Notable
miyajii
  1. answer
  2. Posté le 26/10/2017 à 03:45:53  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai vraiment apprécié ton histoire The Path.
Elle a rapporté plusieurs souvenirs et bah... voilà.

J'ai particulièrement aimé ta dernière phrase.


---------------
Je suis plutôt respectueuse comme personne.
Sauf si vous:
- N'êtes pas capable d'écrire dans un français compréhensible.
- Offrez de fausses informations et êtes incapables de changer d'opinion lorsqu'on vous place devant les faits.
- Êtes irrespectueux envers une minorité.
- Êtes incapables de vous placer dans les souliers de quelqu'un d'autre avant de donner votre ''opinion''.
- Avez une opinion sur l'existence d'un groupe de personnes dont vous ne faites pas partie (Non mais oh...)

Mis à part de ça... je suis bien gentille!
Do I wanna know?
Profil : Star
nilaw
  1. answer
  2. Posté le 26/10/2017 à 13:14:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Oh wow The Path !

Je pense que tout le monde ici a plus ou moins vécu une situation similaire. J'ajouterais que ces rencontres-là (rencontres jeunes, t'sais avant d'être un adulte) se retrouve souvent comme ça, de part les constructions identitaires et les expériences toutes nouvelles de la découverte de la vie qui ont lieu pendant cette période.

Ton texte est un réel reflet de ces relations.


---------------
IMPORTANT :
URGENCES SUICIDE : https://www.conduites-suicidai​res.com/urgences/
URGENCES HOMOPHOBIE : https://www.sos-homophobie.org​/
https://www.le-refuge.org/


Le cosinus est au sinus ce que le copilote est au pilote. All Rights reserved to my own Brain :D

Life should be more like hockey. When someone pisses you off, you just beat the shit out of them, then sit in a penalty box for 5 minutes.
Oui.
Profil : Animateur
the-path
  1. answer
  2. Posté le 26/10/2017 à 19:47:53  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je suis content que ça vous ait plu !

C'est vrai que le collège puis le lycée, c'est vraiment des périodes de changements importants.
Ecrire ce texte m'a fait réaliser aussi qu'on peut laisser parfois des personnes s'éloigner bêtement de nous, alors qu'il suffirait de s'envoyer un message pour se revoir.
(Bon, en l'occurrence c'était plus compliqué avec ce garçon puisqu'en effet on a beaucoup changé chacun de notre côté.)


---------------
Let us remember: One book, one pen, one child, and one teacher can change the world.
-Malala Yousafzaï-

The good side - Troye Sivan : https://www.youtube.com/watch?​v=4ay4S61byZo

/! PREVENTION SANTE MENTALE ET HOMO/BI/TRANSPHOBIE /!

En cas de souci sur le forum, utilisez le point d'exclamation rouge de signalement ou contactez-moi par message privé.
Do I wanna know?
Profil : Star
nilaw
  1. answer
  2. Posté le 26/10/2017 à 20:23:57  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Parfois ça sert à rien de retenir non plus.


---------------
IMPORTANT :
URGENCES SUICIDE : https://www.conduites-suicidai​res.com/urgences/
URGENCES HOMOPHOBIE : https://www.sos-homophobie.org​/
https://www.le-refuge.org/


Le cosinus est au sinus ce que le copilote est au pilote. All Rights reserved to my own Brain :D

Life should be more like hockey. When someone pisses you off, you just beat the shit out of them, then sit in a penalty box for 5 minutes.
(Publicité)
Oui.
Profil : Animateur
the-path
  1. answer
  2. Posté le 26/10/2017 à 20:31:13  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Oui.


---------------
Let us remember: One book, one pen, one child, and one teacher can change the world.
-Malala Yousafzaï-

The good side - Troye Sivan : https://www.youtube.com/watch?​v=4ay4S61byZo

/! PREVENTION SANTE MENTALE ET HOMO/BI/TRANSPHOBIE /!

En cas de souci sur le forum, utilisez le point d'exclamation rouge de signalement ou contactez-moi par message privé.
Profil : Notable
miyajii
  1. answer
  2. Posté le 05/11/2017 à 08:04:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Alors plusieurs trucs:
Je pensais poster originalement dans les lettres jamais envoyées, mais j'avais besoin de raconter mon histoire avant. Alors désolée pour l'anglais, mais ça s'adresse à une personne qui ne parles pas français.

Je veux aussi ajouter un Trigger warning pour des mentions de troubles du comportement alimentaire, du suicide et de la dépression si vous êtes fragiles par rapport à ces sujets, s'il vous plaît abstenez vous de lire.

Hey little one,

Tonight marks the anniversary of my first year spent without you.
I must admit I've been dreading that day for at least a month now.


To very well understand how I am feeling about your absence I'd like to tell you how I felt about you. About our relationship.

At first glance, I thought you were a loud and annoying person. You took so much place on that support group. You were everything I wasn't. The sickness had sucked away my will to interact (except with the people of that group). You were talking to everyone. I was numb and didn't care about what people were thinking about it. You were putting on a mask every single time you got out.

I talked with you the first time because I was worried for a common friend. And we bonded. So well. I was wrong. You were beautiful and caring. Funny in your dark and twisted ways. We started sharing things I never thought I would share with other people. You were the first one to whom I admitted my control had slipped. You weren't at your first time. You were dying.

Time passed. You texted me about everything. Which tea would be the best to drink in the morning. What song you were listening to. You asked for advice about men (as if I knew haha!). I texted you about everything, what I had made for my girlfriend for dinner. That cute puppy I saw in the street. I asked for your advice about my problems with my girlfriend.

Trigger warning: Graphic eating disorder mentions

Spoiler :



We talked about everything. The worst things my ED made me do. You knew of. I knew of yours. You even sent me pictures of your now ruined shoes covered in vomit after breaking down in a parking lot. But we had a way to laugh at ourselves. It made everything bearable. Even when you were passed out drunk in someone's bed. Even when I spent hours trying to forget I existed after working out too much in the middle of the night.


To be honest, I was worried about you. That you would not make it if you decided to dig your own grave. I talked to you about it. I had a: I am going to make a speech to you and feel free to not comment on it if I overwhelm you politic.

You liked glitters. I never had a friend that liked glitters and unicorn and fluffy things. You liked bright colours and the sun and yellow flowers. You liked blasting music while going too fast in your car. You liked your family more than anything.

I grew attached to you. It wasn't supposed to happen. You were supportive of my forced half-ass recovery. You didn't say anything when I confessed about how little efforts I was actually putting in it. You were just encouraging when I told you that I had a good day, whatever it would mean.

I am aware it wasn't a friendship that was really good for my recovery. But it was all I had at that time. With Cos. And I was content with it. Talking with you took away the numbness. I spent nights alone in my flat, a grin plastered to my face because I knew that we were dancing together to the same song. Because I knew that tonight was wine night and that we would get drunk together and talk about the worst sex we ever had in our life.


So you were this to me. A really close friend that was there through the worst period of my life.

Came a moment where I got really worried. You weren't answering anymore and I had that bad feeling in my chest. I spent the night texting Cos who was as worried as me (we were pretty much the sassy trio of the group, it was amazing). You got back at me 48h later. You were on your way to an inpatient unit.

I couldn't help myself to feel deeply happy. Finally. Maybe you had a chance at life. You had tried to take away yours and you told me that: '' You couldn't pretend for so long''

We pinky promised to get better. To stay in touch. That it was okay to not be okay.

The thing is... We didn't stay in touch like we were supposed to. I understand that clinics are the kind of places where you feel disconnected from the outside world.
I was thrown away when you decided to give up on it.

i knew it was a really bad idea.

I was right.

I should have been more convincing, but finally it was your sickness' choice.

I was travelling. Having sparce internet connection there and there. I didn't keep contact with you that much. With anyone actually. I thought I was doing better but was really lying to myself.

But I knew you were slipping down the rabbit hole again. Our lives were so different now. I was discovering that I wanted to live. You were wondering if life was worth it. And there... I have regrets. Because I could have been someone trying to give you a hand and help you get back to your feet. But I was afraid of my girlfriend reaction if I told her I wanted to spend an evening talking with you.

I got back home. Two weeks later, I received a message of Cosima.
She was worried. You got missing in action again.
She had a weird feeling.

I didn't want to believe it when she texted me an hour later saying you had been found dead in an hotel room.

That night I broke down. Because I thought I couldn't do it without you. How could I get rid of that freaking sickness when the person who shined the most couldn't?

But I sucked it up.

And today, I can tell that you are one of the reason I am still alive today.
I am glad I have met you. You really changed a lot of things in my life and helped me pull myself out of the darkest places I have visited.
I hope that you felt the same about me.

I love you. To the moon and back.
Message édité par miyajii le 05/11/2017 à 16:07:01

---------------
Je suis plutôt respectueuse comme personne.
Sauf si vous:
- N'êtes pas capable d'écrire dans un français compréhensible.
- Offrez de fausses informations et êtes incapables de changer d'opinion lorsqu'on vous place devant les faits.
- Êtes irrespectueux envers une minorité.
- Êtes incapables de vous placer dans les souliers de quelqu'un d'autre avant de donner votre ''opinion''.
- Avez une opinion sur l'existence d'un groupe de personnes dont vous ne faites pas partie (Non mais oh...)

Mis à part de ça... je suis bien gentille!
Profil : Superstar
laulaus
  1. answer
  2. Posté le 05/11/2017 à 11:55:42  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne trouve pas les mots... ça m'a beaucoup touché de lire ça.


---------------
"Plus on aime, plus on souffre. La somme des douleurs possibles pour chaque âme est proportionnelle à son degré de perfection" slogan BDLV
Do I wanna know?
Profil : Star
nilaw
  1. answer
  2. Posté le 22/11/2017 à 22:23:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
UP!


---------------
IMPORTANT :
URGENCES SUICIDE : https://www.conduites-suicidai​res.com/urgences/
URGENCES HOMOPHOBIE : https://www.sos-homophobie.org​/
https://www.le-refuge.org/


Le cosinus est au sinus ce que le copilote est au pilote. All Rights reserved to my own Brain :D

Life should be more like hockey. When someone pisses you off, you just beat the shit out of them, then sit in a penalty box for 5 minutes.
Profil : Inconnu
timeparadoxe
  1. answer
  2. Posté le 22/11/2017 à 22:54:22  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Moi une rencontre qui ma marquer c'est ma rencontre avec un type que j'ai perdu de vus depuis je devais avoir 11/12 ans et j'étais encore assez ignorant de la vie et c'est sur un jeu video en ligne auquel je jouais beaucoup que j'ai sympathisé avec un groupe de joueur qui avait la vingtaine et le chef du groupe s'appelait Wyatt et il discutais souvent avec un autre joueur (son ex petit copain) dans le canal général et c'est en les écoutant que j'ai pris petit à petit conscience qu'être gay c'était normal et quand moi même je me suis questionné sur mon orientation il a été super à l'écoute et je n'ai pas sus le remercier malheureusement puisque je l'ai perdu de vus...

Profil : Notable
miyajii
  1. answer
  2. Posté le 09/01/2018 à 06:03:52  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Okay. Ça va être long.
Je suis même pas désolée. Je l'ai écrit pour moi, pour me rappeler et franchement, je vais peaufiner plus tard, mais je me suis dit que j'allais poster quand même.

Belle rencontre.

C’était dans le Yosemite, en 2016. Je me rappelle de cette journée comme si c’était hier. J’étais TELLEMENT excitée d’être enfin là. C’est bête, je n’escalade pas tant que ça, mais j’aspire à un jour ‘’escalader tant que ça’’ et me retrouver face à face avec les immensités de granite dans ce parc avec mes bouts de doigt gris-blancs et une fatigue dans les avant-bras et dans tout mon corps. Alors lorsque je suis entrée dans le parc, je savais que ça allait être un bon moment.

Ma copine et moi, nous étions passées par l’entrée nord du parc. Pour l’une des rares fois, je n’avais pas planifié exactement où l’on allait dormir. Je lui avais dit : ‘’c’est soit l’entrée telle ou telle. On va sortir. Et on va dormir là.’’

J’avais passé une journée merveilleuse, j’avais vu Half-Dome de loin. Je planifiais participer au tirage qui me permettrais de peut-être pouvoir faire la randonnée jusqu’à son sommet. J’allais savoir le lendemain si j’étais prise. On avait prévu aussi se lever très tôt le lendemain pour pouvoir dormir au Camp 4, et pour ça… bah fallait faire la file avant 7h le matin.

Ma copine n’était pas d’humeur, franchement, je m’en foutais royalement parce que je n’allais rien laisser gâcher mon plaisir d’être à cet endroit. Alors j’ai conduit jusqu’à l’entrée que je croyais être la mieux où l’on pourrait dormir. En face d’un hôtel on pouvait y voir stationnée une bonne dizaine de voitures. Des camtars. De vieilles voitures transformées en maison, juste comme la mienne était depuis les dernières semaines. Je me suis stationnée à côté d’un caravan. Puisque j’étais incertaine du code à suivre à cet endroit (tu apprends vite à poser les bonnes questions lorsque tu dors dans ta voiture pendant des mois), je me suis approchée de mon nouveau voisin qui s’installait pour préparer le repas du soir pour lui demander si on allait nous chasser sitôt que le soleil se lèverait.

Il a ris et m’a rassurée. Il s’appelait Harry. Il était Australien et venait ici pour grimper. Sa copine était en train de faire la sieste dans le caravan et il l’a appelée pour qu’elle nous rencontre.

C’est là que j’ai rencontré Jade. Franchement, avoir su que cette rencontre serait autant importante dans ma vie, j’aurais essayé de l’imprégner dans mes souvenirs. On s’est tout de suite bien entendues. Elle m’a fait rire en racontant que la nuit d’avant, elle avait tenté d’aller faire pipi discrètement plus haut dans les bois. Et qu’elle s’était retrouvée les fesses à l’air, au bas de la pente, en face d’un autre caravan parce que le terrain était glissant. Elle m’a conseillé de juste y aller directement en face de la voiture, de ne pas tenter d’être pudique, parce que ça ne servait à rien et que je me retrouverais avec des brindilles à des endroits où la végétation ne devrait pas se retrouver. Ils nous ont permis d’utiliser leur table pour que je cuisine. C’était bien, j’en avais un peu marre de m’accroupir pour cuisiner sur le sol. On a échangé sur ce qui nous amenait tous ici et on est allé dormir…

C’est avec un peu de regret que je les ai quittés le lendemain matin, je savais que je ne le reverrais pas de sitôt. Le parc était grand et bah, on n’allait pas dormir là le soir d’après si tout se passait bien.

Mes plans ont merdés. (TANT MIEUX)

C’est avec un peu d’espoir que je me suis retrouvée en fin de journée à retourner à notre stationnement. Ils avaient placé leur table à l’extérieur. Probablement pour se réserver un peu d’espace et s’assurer qu’ils n’auraient pas un voisin à 3 cm de leur caravan. Je suis sortie de ma voiture et je l’ai poussée. C’était ma place de stationnement maintenant.

Jade a passé la tête par la fenêtre. Complètement claquée, elle était malade et avait passé la journée à dormir et à lire. Elle m’a accueillie avec un: ‘’Hey you again… I’m glad you came back for me’’

Le lendemain, Harry, Jade et moi avons laissé ma copine aller se balader dans la vallée pendant que nous faisions une randonnée. On s’est assises au sommet d’El Capitan et avons parlé en mangeant. On s’est données du support quand nos problèmes de genoux ont rendu la descente difficile. On a partagé un repas de pâtes, une cigarette et une bouteille de vin bas de gamme pour célébrer. On est entrée illégalement dans l’hôtel en face pour utiliser leur jacuzzi.

Le jour d’après, nous nous disions aurevoir. Elle n’avait pas Faceb**k, mais avait I*stagram. Elle m’a donné le nom de son profil. Quand j’ai quitté la vallée du Yosemite, j’avais le cœur un peu en miettes. Finalement ce que j’avais apprécié le plus de mon séjour n’avait pas été le parc en soit, mais la rencontre que j’y avais faite.

J’aimerais dire que nous nous sommes parlées tout de suite, qu’on a su immédiatement qu’on allait être amies. C’est pas le cas. Ça prit des mois avant que l’on s’échange nos premiers messages sérieux.
Aujourd’hui cependant, je sais que j’ai une amie sur laquelle je peux compter. Elle habite à 17 000 km de chez moi. Je lui parle sur une base quotidienne. Ou presque. Parfois, on oublie de se répondre pendant trois semaines… et c’est correct. Jade est devenue une constante dans ma vie, je peux lui parler de tout puisque l’éloignement aide et je suis tellement heureuse que cette rencontre totalement fortuite a été la cause de ce que je crois être une très belle histoire d’amitié.
DSCN0531DSCN0531Voir l'image en grand0 vote


---------------
Je suis plutôt respectueuse comme personne.
Sauf si vous:
- N'êtes pas capable d'écrire dans un français compréhensible.
- Offrez de fausses informations et êtes incapables de changer d'opinion lorsqu'on vous place devant les faits.
- Êtes irrespectueux envers une minorité.
- Êtes incapables de vous placer dans les souliers de quelqu'un d'autre avant de donner votre ''opinion''.
- Avez une opinion sur l'existence d'un groupe de personnes dont vous ne faites pas partie (Non mais oh...)

Mis à part de ça... je suis bien gentille!
Oui.
Profil : Animateur
the-path
  1. answer
  2. Posté le 09/01/2018 à 16:00:26  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Eh beh !


---------------
Let us remember: One book, one pen, one child, and one teacher can change the world.
-Malala Yousafzaï-

The good side - Troye Sivan : https://www.youtube.com/watch?​v=4ay4S61byZo

/! PREVENTION SANTE MENTALE ET HOMO/BI/TRANSPHOBIE /!

En cas de souci sur le forum, utilisez le point d'exclamation rouge de signalement ou contactez-moi par message privé.
Profil : Notable
miyajii
  1. answer
  2. Posté le 09/01/2018 à 23:52:15  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
The Path je commence à soupçonner que tu commentes mes trucs pour pas que je me sente seule.

Ça va :p je considère ces topics comme des topics où tu peux ne pas laisser de réponse :D
Message cité 1 fois

---------------
Je suis plutôt respectueuse comme personne.
Sauf si vous:
- N'êtes pas capable d'écrire dans un français compréhensible.
- Offrez de fausses informations et êtes incapables de changer d'opinion lorsqu'on vous place devant les faits.
- Êtes irrespectueux envers une minorité.
- Êtes incapables de vous placer dans les souliers de quelqu'un d'autre avant de donner votre ''opinion''.
- Avez une opinion sur l'existence d'un groupe de personnes dont vous ne faites pas partie (Non mais oh...)

Mis à part de ça... je suis bien gentille!
Oui.
Profil : Animateur
the-path
  1. answer
  2. Posté le 10/01/2018 à 09:02:57  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

miyajii a écrit :

The Path je commence à soupçonner que tu commentes mes trucs pour pas que je me sente seule.

Ça va :p je considère ces topics comme des topics où tu peux ne pas laisser de réponse :D
Afficher plus
Afficher moins


Haha lol:{} il y a peut-être un peu de ça.
Pour le coup, je crois que si tu n'avais pas carrément posté une photo je n'aurais pas réagi. Mais là, quand même !

Message cité 1 fois

---------------
Let us remember: One book, one pen, one child, and one teacher can change the world.
-Malala Yousafzaï-

The good side - Troye Sivan : https://www.youtube.com/watch?​v=4ay4S61byZo

/! PREVENTION SANTE MENTALE ET HOMO/BI/TRANSPHOBIE /!

En cas de souci sur le forum, utilisez le point d'exclamation rouge de signalement ou contactez-moi par message privé.
Profil : Etranger
an-thersecret
  1. answer
  2. Posté le 10/01/2018 à 13:08:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
(Je m'incruste)

La première fois que je t'ai rencontré, c'était notre premier jour à l'école secondaire (à la rentré progressive) et je connaissais personne. On était dans le file d'attente pour avoir nos choses. La  fille qui était à côté de moi c'est présenté à moi, je lui ait répondu et je me suis tourné vers toi qui étais assise là et je me suis présenté et je t'ai demandé ton nom comme l'avait fait celle qui c'était présenté à moi deux secondes plus tôt. (Qu'est que je devais avoir l'air stupide de l'avoir imité...) On a donc décidé de se mettre ensemble dans le casier même si on ne se connaissait pas. On ne peux pas dire que cette année là fut très belle, on passait notre temps à se chamailler...

C'est l'année suivante que l'on a commencé à mieux s'entendre, se rapprocher, à devenir amies . Vers la fin de l'année (vers le moment où tu m'as dit que tu allais changé d'école), on est devenu plus proche que on ne l'avait jamais été. On a commencé à parler de notre passé et de nos sentiments... Un jour, on ne sait plus comment, on a commencé à parler d'orientation sexuelle. (On avait même inventé un code ringard avec les lettres abcd pour en parler devant les autres subtilement et toutes nos amies croyait que c'était des tailles de soutiens gorges.) C'est à partir de se moment là que tu m'as dit que tu pensais être bisexuelle, je t'ai répondu que moi aussi, mais tu n'as jamais vraiment eu l'air de me croire. Ça m'est égal maintenant.  Tu m'as aussi avoué par après que tu pensais aimé une fille et tu m'as parlé d'elle. Je t'ai parlé de la fille que je trouvais particulièrement belle dans notre classe (bien que je ne l'aimais pas). Toi, tu pensais que y'avait plus à son sujet et tu voulais de plus savoir toute les raisons sur pourquoi je doutes de mon orientation. J'ai refusé et je t'ai dit que j'étais pas prête à en parler. T'as eu l'air de comprendre, mais tu me redemandais tout les jours si j'étais enfin  prête. C'est peut-être mon refus de répondre à certaines questions qui à fait en sorte que pendant l'été on commence à se prendre la tête pour rien par message, que tu commences à vouloir mettre de la distance entre nous..

Notre amité c'est terminé "officiellement" par message durant une des premières semaines de notre secondaire 3 alors que l'on était à des écoles différentes. Je me rappelle plus exactement la dernière chose que je t'ai dite (enfin écrite) , mais il me semble que c'était: " c'est mieux comme ça". Je t'avais demandé juste avant si tu voulais toujours me parler et en gros tu m'avais dit que non. Je me rappelle plus exactement des mots que l'on a utilisé cette journée là. Je ne t'ai jamais dit aurevoir et toi non plus tu ne me l'as jamais dit. Je ne sais pas si tu blaguait cette journée là quand tu m'as répondu que non. Parce que oui,  je t'ai bloqué partout et j'ai supprimé nos conversations et supprimé la majorité des photos que j'avais de toi si se n'est pas toutes. 

Je ne sais pas si ça m'a fait plus mal de te supprimer de ma vie que si j'avais continué à te parler ou attendu que tu me répondes cette journée là. Je n'ai pas pleurer, j'étais plus fâché que d'autre chose. Je m'y attendais aussi à cette réponse...

J'ai repensé souvent à toi (d'ailleurs je pense encore à toi), surtout quand j'ai remarqué que la fille de la classe dont je t'avais parlé me regardais plus qu'avant... Je suis pas mal sûre que tu lui as répété se que je t'ai dit, mais comme j'ai aucun moyen de vérifier et qu'elle ne m'a jamais parlé, ça passe. Peut être qu'elle a simplement remarqué que je la regardais.

Je ne regrette pas vraiment de t'avoir connu, car ça ma permis d'encore plus comprendre qu'il faut faire attention. Nos ami(e)s ne sont pas toujours comme ont le crois et ne sont pas toujours fiable. Qu'ils peuvent nous blessé et partir comme ils sont venu.  Tu m'as aussi permis de réaliser que je ne suis pas la seule à me poser des questions sur mon orientation. Même si je savais déjà tout ça, cette expérience me l'as rappellé.

(Si on suit le titre du topic mon histoire n'a pas vraiment rapport, mais bon...)
Message cité 1 fois
Profil : Notable
miyajii
  1. answer
  2. Posté le 11/01/2018 à 00:14:42  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

The Path a écrit :

Haha lol:{} il y a peut-être un peu de ça.
Pour le coup, je crois que si tu n'avais pas carrément posté une photo je n'aurais pas réagi. Mais là, quand même !
Afficher plus
Afficher moins


J'étais nostalgique à fond haha. Je venais de terminer une conversation avec elle et c'est ce que ça l'a donné.

Et bah pour vrai, sens toi pas obligé lol:{} Je dirais que 95% des trucs que je posts sur le forum c'est parce que j'en ai envie. Que l'on ne me réponde pas n'est pas catastrophique ;)

AnøtherSecret a écrit :

(Je m'incruste)

La première fois que je t'ai rencontré, c'était notre premier jour à l'école secondaire (à la rentré progressive) et je connaissais personne. On était dans le file d'attente pour avoir nos choses. La fille qui était à côté de moi c'est présenté à moi, je lui ait répondu et je me suis tourné vers toi qui étais assise là et je me suis présenté et je t'ai demandé ton nom comme l'avait fait celle qui c'était présenté à moi deux secondes plus tôt. (Qu'est que je devais avoir l'air stupide de l'avoir imité...) On a donc décidé de se mettre ensemble dans le casier même si on ne se connaissait pas. On ne peux pas dire que cette année là fut très belle, on passait notre temps à se chamailler...

C'est l'année suivante que l'on a commencé à mieux s'entendre, se rapprocher, à devenir amies . Vers la fin de l'année (vers le moment où tu m'as dit que tu allais changé d'école), on est devenu plus proche que on ne l'avait jamais été. On a commencé à parler de notre passé et de nos sentiments... Un jour, on ne sait plus comment, on a commencé à parler d'orientation sexuelle. (On avait même inventé un code ringard avec les lettres abcd pour en parler devant les autres subtilement et toutes nos amies croyait que c'était des tailles de soutiens gorges.) C'est à partir de se moment là que tu m'as dit que tu pensais être bisexuelle, je t'ai répondu que moi aussi, mais tu n'as jamais vraiment eu l'air de me croire. Ça m'est égal maintenant. Tu m'as aussi avoué par après que tu pensais aimé une fille et tu m'as parlé d'elle. Je t'ai parlé de la fille que je trouvais particulièrement belle dans notre classe (bien que je ne l'aimais pas). Toi, tu pensais que y'avait plus à son sujet et tu voulais de plus savoir toute les raisons sur pourquoi je doutes de mon orientation. J'ai refusé et je t'ai dit que j'étais pas prête à en parler. T'as eu l'air de comprendre, mais tu me redemandais tout les jours si j'étais enfin prête. C'est peut-être mon refus de répondre à certaines questions qui à fait en sorte que pendant l'été on commence à se prendre la tête pour rien par message, que tu commences à vouloir mettre de la distance entre nous..

Notre amité c'est terminé "officiellement" par message durant une des premières semaines de notre secondaire 3 alors que l'on était à des écoles différentes. Je me rappelle plus exactement la dernière chose que je t'ai dite (enfin écrite) , mais il me semble que c'était: " c'est mieux comme ça". Je t'avais demandé juste avant si tu voulais toujours me parler et en gros tu m'avais dit que non. Je me rappelle plus exactement des mots que l'on a utilisé cette journée là. Je ne t'ai jamais dit aurevoir et toi non plus tu ne me l'as jamais dit. Je ne sais pas si tu blaguait cette journée là quand tu m'as répondu que non. Parce que oui, je t'ai bloqué partout et j'ai supprimé nos conversations et supprimé la majorité des photos que j'avais de toi si se n'est pas toutes.

Je ne sais pas si ça m'a fait plus mal de te supprimer de ma vie que si j'avais continué à te parler ou attendu que tu me répondes cette journée là. Je n'ai pas pleurer, j'étais plus fâché que d'autre chose. Je m'y attendais aussi à cette réponse...

J'ai repensé souvent à toi (d'ailleurs je pense encore à toi), surtout quand j'ai remarqué que la fille de la classe dont je t'avais parlé me regardais plus qu'avant... Je suis pas mal sûre que tu lui as répété se que je t'ai dit, mais comme j'ai aucun moyen de vérifier et qu'elle ne m'a jamais parlé, ça passe. Peut être qu'elle a simplement remarqué que je la regardais.

Je ne regrette pas vraiment de t'avoir connu, car ça ma permis d'encore plus comprendre qu'il faut faire attention. Nos ami(e)s ne sont pas toujours comme ont le crois et ne sont pas toujours fiable. Qu'ils peuvent nous blessé et partir comme ils sont venu. Tu m'as aussi permis de réaliser que je ne suis pas la seule à me poser des questions sur mon orientation. Même si je savais déjà tout ça, cette expérience me l'as rappellé.

(Si on suit le titre du topic mon histoire n'a pas vraiment rapport, mais bon...)
Afficher plus
Afficher moins


Les ruptures d'amitié sont parfois tout aussi difficiles que les ruptures amoureuses. Parce qu'elles n'ont souvent pas vraiment d'explications ni de point exact où ''C'est terminé''. Plus tard, si tu veux, si l'envie t'en prends un soir que tu penses trop, tu peux la recontacter.

Pour l'avoir fait et pour avoir été la réceptrice de messages dans le genre. C'est bien de prendre ou de donner des nouvelles. C'est parfois plus pareil, parfois aussi on se rend compte que ''la chimie'' est toujours là.

Alors oui, ton histoire a rapport. C'est une rencontre qui t'a marquée.

Message cité 1 fois

---------------
Je suis plutôt respectueuse comme personne.
Sauf si vous:
- N'êtes pas capable d'écrire dans un français compréhensible.
- Offrez de fausses informations et êtes incapables de changer d'opinion lorsqu'on vous place devant les faits.
- Êtes irrespectueux envers une minorité.
- Êtes incapables de vous placer dans les souliers de quelqu'un d'autre avant de donner votre ''opinion''.
- Avez une opinion sur l'existence d'un groupe de personnes dont vous ne faites pas partie (Non mais oh...)

Mis à part de ça... je suis bien gentille!
Do I wanna know?
Profil : Star
nilaw
  1. answer
  2. Posté le 20/01/2018 à 15:07:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
A mon tour! C'est une rencontre privée par contre, parce que je ne veux pas la partager sur un post public comme ça.

Il suffit de me contacter par mp, et je vous en donnerai l'accès :)

Pas de tentative de hack ou je ne sais quoi svp, respectez!
Message édité par Nilaw le 20/01/2018 à 22:50:45

---------------
IMPORTANT :
URGENCES SUICIDE : https://www.conduites-suicidai​res.com/urgences/
URGENCES HOMOPHOBIE : https://www.sos-homophobie.org​/
https://www.le-refuge.org/


Le cosinus est au sinus ce que le copilote est au pilote. All Rights reserved to my own Brain :D

Life should be more like hockey. When someone pisses you off, you just beat the shit out of them, then sit in a penalty box for 5 minutes.
Oui.
Profil : Animateur
the-path
  1. answer
  2. Posté le 20/01/2018 à 15:31:30  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

miyajii a écrit :

J'étais nostalgique à fond haha. Je venais de terminer une conversation avec elle et c'est ce que ça l'a donné.

Et bah pour vrai, sens toi pas obligé lol:{} Je dirais que 95% des trucs que je posts sur le forum c'est parce que j'en ai envie. Que l'on ne me réponde pas n'est pas catastrophique ;)
Afficher plus
Afficher moins

Haha ok :)


---------------
Let us remember: One book, one pen, one child, and one teacher can change the world.
-Malala Yousafzaï-

The good side - Troye Sivan : https://www.youtube.com/watch?​v=4ay4S61byZo

/! PREVENTION SANTE MENTALE ET HOMO/BI/TRANSPHOBIE /!

En cas de souci sur le forum, utilisez le point d'exclamation rouge de signalement ou contactez-moi par message privé.
Do I wanna know?
Profil : Star
nilaw
  1. answer
  2. Posté le 23/01/2018 à 00:59:57  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Belle rencontre:

Je crois que j'avais du te demander une info sur un Prof absent au Lycée un Jour, parce que tu étais dans ce couloir désert en même Temps que moi.

Pis un Jour en début d'Année, tu étais dans la file du self aussi. J'étais avec mes Amis et tu étais tout seul, on a du blaguer un peu pis on a pris nos plateaux.
Je me suis mise à table avec eux et tu es venu nous demander si tu pouvais t'asseoir avec nous. On t'a dit un truc du genre "Ok pas de problème mais à tes risques et périls".
Sur le coup, t'as pas compris pourquoi on t'avait dit ça. Mais rapidement... Quand t'as plus été capable de manger ce qu'il y avait dans ton assiette, t'as compris. J'pensais même que t'allais regretter au point de partir mais non, tu es revenu presqu'à tous les Jours. (Là ton côté maso popait un peu avant même que tu l'acceptes).

Au début c'était pas facile pour toi, faut dire que t'as persévéré ha! J'étais un peu une bitch ha, pas bien pis tellement cynique et orgueilleuse à cette période-là. Heureusement ça a changé, pis on est devenus des vrais amis. Surtout quand j'ai quitté le Lycée, j'en avais tellement besoin. J'en pouvais plus de tous ces gens avec leurs têtes de cons et ces vieilles histoires qui n'en finissaient pas. J'avais besoin d'AIR.

Pis vraiment je suis contente que tu aies vu à travers ce masque et cette attitude, que tu aies été têtu. Parce que depuis, t'es vraiment un super ami, un pilier et vraiment le gars sur qui je peux toujours compter.

T'es en or mon gars! ;)

A notre prochain débrief Bières pour moi/Cacolac pour toi?


---------------
IMPORTANT :
URGENCES SUICIDE : https://www.conduites-suicidai​res.com/urgences/
URGENCES HOMOPHOBIE : https://www.sos-homophobie.org​/
https://www.le-refuge.org/


Le cosinus est au sinus ce que le copilote est au pilote. All Rights reserved to my own Brain :D

Life should be more like hockey. When someone pisses you off, you just beat the shit out of them, then sit in a penalty box for 5 minutes.
(Publicité)
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Recherche un site de rencontres Vous connaissez un endroit pour faire des rencontres ?
☆Sites de rencontres pour ados gays☆ Site de rencontres gays quand on est hétéro curieux (ou BI)
Rencontres Faire des rencontres :) Girl
Faire de nouvelles rencontres ? =D Comment faire des rencontres gay à 17 ans ?
rencontres ados gays LES plus belles FESSE !
Plus de sujets relatifs à : Vos belles rencontres :)

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
In a heartbeat 8
la mode de l'homosexualité ? 56
Continuer ou abandonner? 21
Recherche un site de rencontres 35
Quelques histoires... Déprimantes 17