4 magazines Public numériques offerts* en vous inscrivant gratuitement à notre newsletter
  FORUM Ados-Love

|-  Amour

||-  

Je suis troublée.. (prof/élève)

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Je suis troublée.. (prof/élève)

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 20/01/2019 à 14:48:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne sais pas par où commencer. Je suis au lycée en terminale et j’ai un prof, qu’on appèlera Monsieur R. avec qui j’ai une relation un peu particulière, rien d’alarmant heureusement mais assez ambiguë:
Dès la seconde, on a tout de suite été assez proche, je me mettais souvent dans le fond de la classe et ça lui arrivait de me rejoindre pour me parler car je terminais tous le temps ses exercices avant les reste de la classe, j’ai commencé à lui écrire des citations à la fin de mes DM, lui aussi m’en a ensuite mis, et ça nous arrivait souvent d’en rire pendant les DS que je finissais un peu plus tôt; quelques fois ça m’arrivais de dormir et lui venait me réveiller en me chatouillant avec un crayon au niveau de mes côtes... en résumé, on a toujours eu ce feeling qui me dit que s’il n’était pas prof, ça aurait été beaucoup mieux.
Ça lui arrivait aussi de venir me corriger en me parlant très bas, voir en chuchotant très près de mon oreille, tout en se mettant debout derrière moi ses deux bras m’emprisonnant, comme s’il me confiait quelque chose alors que même si ça nous arrivait de parler d’autre chose que les cours quelques fois, le reste du temps c’était pleinement centré sur ça, bref je ne voyais aucun intérêt à ce qu’il ne veuille pas que les autres entendent.
L’année d’après, je l’avais un peu moins souvent mais les peu de fois où je l’avais on continuait d’avoir les même « délires ». Un jour, on était avec un autre prof disons monsieur N deux amis, et Mr N a poussé mon amie afin de pouvoir passé -Je précise qu’on a toujours été tous assez dans le rigolade- sans faire exprès, mais on est tous partis dans le principe qu’il lui faisait des avances, bon on a bien ris mais ensuite monsieur R a fait le même à mon ami et comme j’étais la seule à l’avoir vu je lui ai dis « non seulement c’est un élève, mineur mais en plus c’est un garçon » et là aussi on a bien ris jusqu’au moment où il m’a bousculé d’une manière amicale et sans aucun doute volontairement, je ne savais pas quoi en pensé alors je n’ai rien dis mais ça m’a assez troublé surtout quand Mr N a dit, alors qu’il pensait que je ne l’entendais pas « ah tu attends qu’elle soit majeur, c’est normal » il a acquiescé et ils ont ris. Bon j’avoue que sur le coup ça m’a troublé mais ça se voyait qu’ils disaient cela pour rire.
L’année a continué, et durant cette année, on en est venu à s’envoyer des messages par sms, je vous explique:
Un jour j’étais en cour avec Mr N et Mr R vient demander quelque chose, et lorsqu’il repart il me dis au revoir en m’appelant par mon surnom qu’il venait de me donner dans la semaine dans un de ses cours, mais qu’à moi, et sur une classe de 30 élèves avec un prof très moqueur ce n’est pas passé inaperçu. Mr N m’a dit quelque chose du genre « Pourquoi il ne te dit au revoir qu’à toi? Ah vous êtes ensembles c’est ça? Où bientôt ? Tu veux que je te donnes son numéro ? » et il l’a écrit en gros au tableau, beaucoup d’élèves l’on pris (rien de mieux pour faire une bonne blague en fin de lycée) et moi j’en ai fais de même étant de nature blagueuse. (Mr R nous a ensuite donné le numéro de Mr N pour se « venger » )
Mais à un moment de l’année, voulant savoir quelque chose qu’il essayait de me faire deviné j’ai fini par lui envoyer un message: je ne le voyais pas très souvent, il m’a répondu et on a terminé par s’envoyé pas mal de messages; encore maintenant, en terminale. Au départ on ne parlait pas tellement, ni le soir ni les week-end et on ne se parlait pas pendant très longtemps, mais maintenant ça nous arrive qu’il y ait quelques messages qui sortent des horaires d’école comme quelques fois en soirée et aussi pendant les vacances pour se souhaiter de bonne fêtes.
Tous se passait plutôt bien jusqu’au moment ou mes plus proches amis on été mis au courant ( car ils m’ont vu lui envoyé des message et surtout car un jour lorsque nous nous sommes croisés, mr R m’a demandé si j’avais vu son message mais mon amie était à côté de nous et l’a entendu ): dont deux qui ont eu certaines réactions extrêmes, mon amie fille me sermonna en me disant « tu sais je le trouve bizarre avec toi, il est trop proche c’est louche, et puis il est marié, moi si mon copain parlerait autant à une gamine je le jette dehors, et puis avec E (mon autre ami garçon) on aime pas ça que vous vous parliez, même pendant les cour, tu sais qu’il risque beaucoup à te répondre ? » bref après son sermons j’ai laissé passé et E n’a pas vraiment réagi même si je savais qu’il était au courant. Il ne m’a fait qu’une réflexion où je me suis sentis très gênée, on parlait de prévenir Mr N de quelque chose et il m’a dit « moi je vais lui envoyer un message, j’ai son numéro, moi aussi je peux parler au prof par téléphone » j’ai laissé passé ne sachant quoi dire.
Et pour tout arranger à chaque fois que nous avions cour avec lui, il venait s’asseoir derrière moi, ou juste à côté, en tout cas, la place la plus proche de moi, donc mon amie me regardait et me disait « tu vois, il est toujours à côté de toi » je n’ai pas répondu et elle a reprit « il va partout ou tu vas » ce qui ne s’est pas révélé faux puisque j’ai changé de place un bon nombre de fois et à chaque fois il se retrouvait non loin de moi.
Je sais qu’ils ne diront rien mais j’étais assez stressé que certaines personnes ait réussi à voir à qui je parlais, alors j’ai décidé de le renommé un petit moment dans mon téléphone jusqu’à ce que tout cela se tasse, et maintenant que cela est passé j’ai remis son nom en faisant encore plus attention.
Je n’ai réellement parlé qu’à une amie ce que je ressentais vraiment: car après tous ce que j’ai pu vous raconter, vous devez vous douter que si je ne lâche pas l’affaire en continuant de lui parler, c’est que je l’apprécie énormément, peut-être un peu trop je sais, mais je ne peux pas m’en empêcher. Je sais qu’il a une vie, qu’il est marié et qu’il a des enfants, et par conséquent je sais aussi que ce serait égoïste de penser un instant pouvoir l’avoir pour moi seule. Je ne suis pas folle, ni en complète admiration devant lui, c’est juste que depuis le premier jour où je l’ai vu franchir la porte de le classe, j’ai été absorbée par ses yeux bleu, et depuis bientôt trois ans c’est comme ça et plus eulement que pour ses teux; je n’arrive pas à avoir un petit copain de mon âge car à chaque fois je pense à lui, et c’est pas faute d’avoir essayé ! Je n’arrête pas de penser à lui, tous le temps, je me demande ce qu’il fait, ce qu’il pense et depuis quelque temps, ça m’arrive aussi de rêver de lui: qu’il quitte son travail et qu’on se retrouve à deux, seulement à deux, dans les bras l’un de l´autre... Mais rassurez-vous, je ne me fais pas d’illusions, je pense être assez mature et consciente pour savoir que ça ne mènerait à rien; je ressens juste un petit pincement au coeur; je n’arrête pas de me dire que l’année prochaine ça ira mieux, car je ne serais plus au lycée mais en même temps quand j’y pense je stresse car je ne vais plus le voir autant qu’avant.

J’ai donc plusieurs questions:
- Est-ce qu’échanger des SMS avec son prof est illégal au nom de la loi?
- J’ai omis quelques situations mais j’en ai dis quelques une qui m’amène à vous demander: comment dois-je réagir et interpréter tous ce qu’il me dis, ainsi qu’à ce qu’il fait? Car certes au début je pensais que tous ce que j’interprétais était comme cela parce que je l’appréciais un peu plus que je n’avais le droit mais depuis que mes amis m’en ont parlé ça me trouble.

Merci d’avoir lu, et je serais ravi d’avoir des réponses: vous pouvez me poser des question si vous voulez en savoir plus, mais aucun jugement s’il vous plaît.
Message cité 2 fois
Profil : Notable
manonlastar03
  1. answer
  2. Posté le 20/01/2019 à 18:21:57  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Effectivement, son comportement n'est pas ordinaire et mieux vaut rester sur ses gardes. Je ne dis pas que forcément, il a des intentions ''déplacées'' mais qu'il pourrait y en avoir (comme il pourrait très bien ne pas y en avoir, d'ailleurs). C'est difficile d'évaluer ses intentions, on ne le connaît pas et quand bien même, ça reste compliqué parce que la barrière en humour et sérieux est floue.
La seule fois où je parlais à un prof par message, ça a fini en ''déclaration''... Mais ce n'est pas une généralité. Ce qui compte, c'est ce que tu penses toi de la situation et comment elle évolue : est-ce qu'il y a des changements dans le ton de ses messages, est-ce qu'il a tendance à faire le premier pas, etc ; et analyser tout ça dans un sens global. Ça pourrait déjà t’aiguiller... Mais il y a des chances pour que tu continues à douter.

Là où c'est par contre plus difficile, c'est que tu t'attaches à lui, tu commences à l'aimer. C'est là où tu te retrouves dans une posture où tu ne sais absolument pas quoi faire et quoi penser, où finalement tu es dans une constante ambivalence... Car même si tu es lucide sur le fait qu'une relation serait presque impossible, la situation actuelle est ambiguë, en tout cas tu doutes sur ses intentions et je crois que ça peut te ronger intérieurement. Car tant qu'on sait que ce n'est pas possible, ça va relativement ''bien'', la situation est stable donc l'ascenceur émotionnel n'est pas fort. Mais quand il y a des doutes, on réfléchit tout le temps et le cœur balance, ce qui est nocif. Fais attention à ça...

Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 20/01/2019 à 23:12:29  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonsoir,
Tout d’abord, merci d’avoir répondu. Je me permets de te tutoyer, ce sera plus simple pour ma part.
En soit je sais qu’il n’a pas de mauvaises intentions, tu dois sans doute te dire que je n’en sais rien, qu’il pourrait bien cacher son jeu, mais vraiment, j’ai eu le temps d’apprendre à le connaître un minimum durant ces années et je sais qu’il ne cache rien, et puis, il aurait eu le temps et beaucoup d’opportunités pour tenter quelques chose si c’était me cas. Mais le problème étant que même si je sais qu’il n’a pas de « mauvaises intentions », je suis troublée et je ne sais pas toujours quoi dire..

Il s’est passé quoi? Ça m’intéresserais d’en savoir d’avantage, car je n’ai pas pour habitude d’être en contact avec des personnes qui elles aussi se retrouvent à parler à un prof par sms; même si j’aimerais bien qu’il n’ai jamais été mon prof je dois l’admettre...

Non on garde tout de même un minimum cette distance prof/élève, dans le sens où je le vouvoies encore et que c’est très rarement lui qui engage la conversation, même si souvent nos conversation s’étalent sur plusieurs jours et on ne sait pas trop où en sont les bouts.
Pour l’instant, la seule chose dont je ne doute pas c’est que je vais garder ce doute longtemps.

Malheureusement, je suis seulement en train de m’en rendre compte, et tu ne sais pas à quel point je me déteste à penser ça! J’ai essayé de me contredire durant un long moment mais maintenant, je suis obligée de me rendre à l’évidence qu’il ne sortira plus aussi facilement que je ne le souhaiterais...
Et oui tu as raison, cela doit être pour ça que je n’ai pas tout de suite réagis: au départ, même si on s’entendait très bien, c’était normal pour moi car je me suis toujours liée d’une manière disons particulière avec presque tous mes professeurs mais avec lui je ne voulais pas me dire que ça avait toujours été un peu différent dans le fond.
Et j’en deviens malade à la chercher du regard, à attendre ses messages, à toujours chercher ce qu’il fait je n’ai jamais été autant obsédée par quelqu’un...
Message cité 1 fois
Profil : Notable
manonlastar03
  1. answer
  2. Posté le 21/01/2019 à 17:41:17  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Camillarnt0602 a écrit :

Bonsoir,
Tout d’abord, merci d’avoir répondu. Je me permets de te tutoyer, ce sera plus simple pour ma part.
En soit je sais qu’il n’a pas de mauvaises intentions, tu dois sans doute te dire que je n’en sais rien, qu’il pourrait bien cacher son jeu, mais vraiment, j’ai eu le temps d’apprendre à le connaître un minimum durant ces années et je sais qu’il ne cache rien, et puis, il aurait eu le temps et beaucoup d’opportunités pour tenter quelques chose si c’était me cas. Mais le problème étant que même si je sais qu’il n’a pas de « mauvaises intentions », je suis troublée et je ne sais pas toujours quoi dire..

Il s’est passé quoi? Ça m’intéresserais d’en savoir d’avantage, car je n’ai pas pour habitude d’être en contact avec des personnes qui elles aussi se retrouvent à parler à un prof par sms; même si j’aimerais bien qu’il n’ai jamais été mon prof je dois l’admettre...

Non on garde tout de même un minimum cette distance prof/élève, dans le sens où je le vouvoies encore et que c’est très rarement lui qui engage la conversation, même si souvent nos conversation s’étalent sur plusieurs jours et on ne sait pas trop où en sont les bouts.
Pour l’instant, la seule chose dont je ne doute pas c’est que je vais garder ce doute longtemps.

Malheureusement, je suis seulement en train de m’en rendre compte, et tu ne sais pas à quel point je me déteste à penser ça! J’ai essayé de me contredire durant un long moment mais maintenant, je suis obligée de me rendre à l’évidence qu’il ne sortira plus aussi facilement que je ne le souhaiterais...
Et oui tu as raison, cela doit être pour ça que je n’ai pas tout de suite réagis: au départ, même si on s’entendait très bien, c’était normal pour moi car je me suis toujours liée d’une manière disons particulière avec presque tous mes professeurs mais avec lui je ne voulais pas me dire que ça avait toujours été un peu différent dans le fond.
Et j’en deviens malade à la chercher du regard, à attendre ses messages, à toujours chercher ce qu’il fait je n’ai jamais été autant obsédée par quelqu’un...
Afficher plus
Afficher moins



Ne te déteste pas, ce que tu penses et ressens est légitime et peut-être au fond « inévitable ». Ce que tu vis n'est pas une déviance, une marginalité ou une fatalité : tu l'aimes, tu doutes, et il n'y a finalement rien de plus humain que ça. Bien sûr, ce n'est pas une chose que l'on annonce à tous, on préfère (à juste titre, je le crains) tout internaliser à la fois pour éviter d'avoir des jugements et pour éviter d'affronter la réalité (parce que ça n'a rien d'évident quand la personne qu'on aime est par essence inaccessible, et peut-être plus encore quand il y a (quand même) des doutes sur cette barrière soi-disant infranchissable...).

Il vaut mieux qu'il y ait encore cette distance prof/élève, même si peut-être qu'avancer dans la relation pourrait justement te permettre d'être plus éclairée.

Ce que tu dis me touche forcément, je suis également passée par ces étapes. Si tu veux, on peut en parler par messages privés.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 21/01/2019 à 21:43:39  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Manonlastar03 a écrit :


Ne te déteste pas, ce que tu penses et ressens est légitime et peut-être au fond « inévitable ». Ce que tu vis n'est pas une déviance, une marginalité ou une fatalité : tu l'aimes, tu doutes, et il n'y a finalement rien de plus humain que ça. Bien sûr, ce n'est pas une chose que l'on annonce à tous, on préfère (à juste titre, je le crains) tout internaliser à la fois pour éviter d'avoir des jugements et pour éviter d'affronter la réalité (parce que ça n'a rien d'évident quand la personne qu'on aime est par essence inaccessible, et peut-être plus encore quand il y a (quand même) des doutes sur cette barrière soi-disant infranchissable...).

Il vaut mieux qu'il y ait encore cette distance prof/élève, même si peut-être qu'avancer dans la relation pourrait justement te permettre d'être plus éclairée.

Ce que tu dis me touche forcément, je suis également passée par ces étapes. Si tu veux, on peut en parler par messages privés.
Afficher plus
Afficher moins

"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 21/01/2019 à 21:44:32  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Malheureusement, sur le côté réciprocité, je ne pourrai pas te donner beaucoup de conseil car pour le coup, l histoire que j'ai eu il n y en avait pas. Les sentiments étaient que dans un sens. Donc pour ce côté là, écoute bien la personne au dessus, car à mes souvenirs, elle a eu une histoire similaire et complexe.

Par contre, j aimerai te parler d un autre point. Ne perds pas ton temps avec cette histoire. Car c'est un mauvais cercle vicieux. Savoir que l on aura rien, mais attendre quand même. Se rendre malade par amour mais ce dire que c est normal parce qu'on est simplement amoureuse. Ne voir que par lui. Et ça peut durer longtemps comme ca. C est un jeu infernal qui détruit réellement le moral. Alors ne te lance pas la dedans. 3ans pour que je me sorte de cette histoire de merde et encore grâce à mon copain actuel. Sinon, je commençais à fumer, à avoir des idées sombres. Bref pas joyeux. Heureusement j ai pas eu le temps de devenir dépendante concernant la clope. Mais bref c est pas jolie jolie.
Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 21/01/2019 à 22:31:23  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci, c’est seulement grâce à toi et à mon amie que je me rends compte que ce n’est pas de ma faute si je l’apprécie un peu plus que je ne le devrais.. Je ne sais pas si on peut parler d’amour, plutôt dirais-je, de sens unique

Que dis-tu par « avancer dans la relation » ? Je ne vois pas du tout comment comment je pourrais avancer dans une impasse; je n’oublie pas le fait qu’il soit marié, qu’il ait deux enfants, et qu’il ne m’aime certainement pas comme moi je « l’aime » (ça me fais bizarre de dire ça, c’est la première fois que je me l’avoue)

Oui, je veux bien, par contre je ne sais pas comment faire? Où peut-être on peut se contacter par un autre moyen ?

Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 21/01/2019 à 22:36:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nuages105 a écrit :

Malheureusement, sur le côté réciprocité, je ne pourrai pas te donner beaucoup de conseil car pour le coup, l histoire que j'ai eu il n y en avait pas. Les sentiments étaient que dans un sens. Donc pour ce côté là, écoute bien la personne au dessus, car à mes souvenirs, elle a eu une histoire similaire et complexe.

Par contre, j aimerai te parler d un autre point. Ne perds pas ton temps avec cette histoire. Car c'est un mauvais cercle vicieux. Savoir que l on aura rien, mais attendre quand même. Se rendre malade par amour mais ce dire que c est normal parce qu'on est simplement amoureuse. Ne voir que par lui. Et ça peut durer longtemps comme ca. C est un jeu infernal qui détruit réellement le moral. Alors ne te lance pas la dedans. 3ans pour que je me sorte de cette histoire de merde et encore grâce à mon copain actuel. Sinon, je commençais à fumer, à avoir des idées sombres. Bref pas joyeux. Heureusement j ai pas eu le temps de devenir dépendante concernant la clope. Mais bref c est pas jolie jolie.
Afficher plus
Afficher moins



Merci d’etre Intervenu;
Tu ne sais pas à quel point j’aimerais qu’il sorte de ma Tête, mais en même temps je sais que je suis bête, que je pourrais très bien couper les ponts avec lui, je pourrais secher la seule heure que j’ai avec lui une fois toutes les trois/quatre semaines, je pourrais supprimer son numéro et ne plus jamais lui envoyer de messages ou même lui répondre quand bien même il viensrait à m’envoyer un message... mais je n’y arrive pas, c’est au dessus de mes forces, et dans quelques mois je ne le verrais plus, et j’ai tellement peur de ce moment ! Donc je me dis que l´eviter n’est pas la meilleure solution, même si j’aimerais qu’il finisse par comprendre, juste pour être soulagée de ce p***** de poids qui me pèse depuis bientôt trois ans maintenant

Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 08:21:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Camillarnt0602 a écrit :


Merci d’etre Intervenu;
Tu ne sais pas à quel point j’aimerais qu’il sorte de ma Tête, mais en même temps je sais que je suis bête, que je pourrais très bien couper les ponts avec lui, je pourrais secher la seule heure que j’ai avec lui une fois toutes les trois/quatre semaines, je pourrais supprimer son numéro et ne plus jamais lui envoyer de messages ou même lui répondre quand bien même il viensrait à m’envoyer un message... mais je n’y arrive pas, c’est au dessus de mes forces, et dans quelques mois je ne le verrais plus, et j’ai tellement peur de ce moment ! Donc je me dis que l´eviter n’est pas la meilleure solution, même si j’aimerais qu’il finisse par comprendre, juste pour être soulagée de ce p***** de poids qui me pèse depuis bientôt trois ans maintenant
Afficher plus
Afficher moins


----
Quand tu ne le verra plus, y a deux solutions. Soit tu l oubliera, tu comprendra que ça ne sers à rien de se faire autant de mal. Et tu l oubliera naturellement soit à l inverse, sans t effrayer,( ça m est arrivée pour sa que j en parle) tu vas encore plus t enfoncer te rendre malade pour lui et c est justement une fois que tu sera parti que je te conseille de pas t enfoncer la dedans. Pour tr dire à la fin, comme je le voyais jamais, j ai commencé à fumer car il était fumeur, donc pour me sentir proche de lui en qlq sorte en fumant et j ai aussi sécher des cours pour le voir quoi....trente seconde. Er juste le voir passer. C était devenu maladif. Alors après je comprends que ce soit dure pour toi, je suis aussi passer par la et je sais combien on ne peut pas s en empêcher. Mais une fois que tu le verra plus contient toi. Ne te rends pas malade. Après vu que tee sentiments, même si ils risquent d être à sens unique, sont réel, la seule façon de s en sortir, et d avoir un déclique et de rencontrer qlq. Ton futur copain te le fera oublier. Ce sera dure au début mais il te fera sortir de cette galère. Si tu l aimes vraiment, comme moi j ai aime mon prof y a que ton futur copain et donc de nouveaux sentiments pr une personne qui te le fera oublier. Je sais c est chiant de lire cd Genre de chose , même moi je m énervais contre les gens qui me disaient sa. Je n'y croyais pas. Hors x est bien vrai.

Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 08:24:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ah et les psys ça sert à rien ! Le nombre que j ai vu pour cette histoire. Ça fais du bien de se sentir écouter sur le coup mais en vrai..... elles n ont pas de solution. Inutile de se confier au copine aussi....a part si l une d entre elle est vraiment de confiance. Et que ça fais longtemps que vous vous connaissez
Message cité 1 fois
Ad vitam æternam
Profil : Quidam
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 11:57:33  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut !

Comme il est toujours ton prof, oui, c’est chelou de discuter régulièrement par sms avec une élève, et sans trop vouloir faire la morale, je trouve que c’est un manque de professionnalisme. Pour rebondir sur son attitude, je m’accorde avec les autres à dire qu’il est ambigu. Malheureusement, on ne peut pas déterminer ses intentions. Peut-être que ce n’est qu’un jeu pour lui, peut-être que c’est plus que ça, je sais pas.
Je comprends que tu veuilles le lui dire, et tout comme Manon, avec le mien, « discuter » avec lui par sms s’est aussi fini par une espèce de déclaration dans un pétage de plombs. Pour certains c’est libérateur, pour d’autres pas vraiment.

Je te souhaite de faire les bons choix, parce qu’au final, dans ce genre de situation, en le vivant et en écoutant les autres, je me suis rendue compte qu’on avance toujours à l’aveuglette. mouais:{}

Si tu veux en discuter par MP, je suis là aussi.
Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 16:39:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nuages105 a écrit :

----
Quand tu ne le verra plus, y a deux solutions. Soit tu l oubliera, tu comprendra que ça ne sers à rien de se faire autant de mal. Et tu l oubliera naturellement soit à l inverse, sans t effrayer,( ça m est arrivée pour sa que j en parle) tu vas encore plus t enfoncer te rendre malade pour lui et c est justement une fois que tu sera parti que je te conseille de pas t enfoncer la dedans. Pour tr dire à la fin, comme je le voyais jamais, j ai commencé à fumer car il était fumeur, donc pour me sentir proche de lui en qlq sorte en fumant et j ai aussi sécher des cours pour le voir quoi....trente seconde. Er juste le voir passer. C était devenu maladif. Alors après je comprends que ce soit dure pour toi, je suis aussi passer par la et je sais combien on ne peut pas s en empêcher. Mais une fois que tu le verra plus contient toi. Ne te rends pas malade. Après vu que tee sentiments, même si ils risquent d être à sens unique, sont réel, la seule façon de s en sortir, et d avoir un déclique et de rencontrer qlq. Ton futur copain te le fera oublier. Ce sera dure au début mais il te fera sortir de cette galère. Si tu l aimes vraiment, comme moi j ai aime mon prof y a que ton futur copain et donc de nouveaux sentiments pr une personne qui te le fera oublier. Je sais c est chiant de lire cd Genre de chose , même moi je m énervais contre les gens qui me disaient sa. Je n'y croyais pas. Hors x est bien vrai.
Afficher plus
Afficher moins



Tu vas trouver ça bizarre peut-être, mais je sais déjà ce qu’il va se passer. Et je me vois bien Disis quelques temps dans le même genre de situation que toi, malheureusement. J’aimerais tellement rencontrer quelqu’un d’autre qui me fasse oublier tout ça, car vraiment là j’en peux plus, presse que toutes les nuits pour le peu que je dors je rêve de lui. Et ne parlons pas de ces interminables journée qui se commence et qui se termine par son prénom, toutes ensachant que si jamais je fais une seule gourde, on est tous les deux dans la merde...
Malheureusement, c’est un beau faire trois ans que je me dis que ça va passer, ça fait trois ans que je me goure complètement. Si c’est comme j’ai dit je tellement hâte de rencontrer ce gars qui me mettra d’autres idées dans la tête que lui, vraiment !
En ce moment même, je n’ai pas envie de m’énerver non. J’ai plutôt envie d’aller le voir de tout lui avouer et de m’en aller très loin d’ici très très loin pour ne plus jamais le revoir. Et même si rien qu’en disant ça je me sens mal, ce serait toujours mieux

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 16:43:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nuages105 a écrit :

Ah et les psys ça sert à rien ! Le nombre que j ai vu pour cette histoire. Ça fais du bien de se sentir écouter sur le coup mais en vrai..... elles n ont pas de solution. Inutile de se confier au copine aussi....a part si l une d entre elle est vraiment de confiance. Et que ça fais longtemps que vous vous connaissez
Afficher plus
Afficher moins



Oh je me posais la question justement, et comme tu as pu le lire au dessus, j’ai quelques amis qui ont été au courant que je lui parle mais sans plus ( rien sur mes sentiments en tout cas), mais il pensent sans doute que je ne lui parle plus çavfait un mois que je fais très attention. Je n’ai qu’une amie qui est au courant de tout, et étant donné qu’elle me comprends (ayant vécu une relation assez difficile avec quelqu’un de plus agé) je n’ai en aucun cas peur qu’elle puisse l’avouer un jour.

Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 16:52:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

PantinEnBois a écrit :

Salut !

Comme il est toujours ton prof, oui, c’est chelou de discuter régulièrement par sms avec une élève, et sans trop vouloir faire la morale, je trouve que c’est un manque de professionnalisme. Pour rebondir sur son attitude, je m’accorde avec les autres à dire qu’il est ambigu. Malheureusement, on ne peut pas déterminer ses intentions. Peut-être que ce n’est qu’un jeu pour lui, peut-être que c’est plus que ça, je sais pas.
Je comprends que tu veuilles le lui dire, et tout comme Manon, avec le mien, « discuter » avec lui par sms s’est aussi fini par une espèce de déclaration dans un pétage de plombs. Pour certains c’est libérateur, pour d’autres pas vraiment.

Je te souhaite de faire les bons choix, parce qu’au final, dans ce genre de situation, en le vivant et en écoutant les autres, je me suis rendue compte qu’on avance toujours à l’aveuglette. mouais:{}

Si tu veux en discuter par MP, je suis là aussi.
Afficher plus
Afficher moins



Je ne pense pas qu’on puisse qulifier ça de « chelou » au point que c’est moi qui ais envoyé le premier message, qu’il ne m’a pas non plus donné son numéro à proprement parlé; après lorsque je lui ais dis que j’allais lui envoyer un message, il m´a dit en rigolant qu’il pouvait me bloquer à tout moment, chose qu’il n’a jamais faite, mais bref... je suis désolée je suis en train de le défendre et au fond je sais que tu nnas pas tord mais je ne sais pas trop quoi penser de tous cela, c’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je suis venu sur ce site; d’aileurs tu sais toi, si c’est légal au sens de la loi? Si les messages n’ont aucune arrière-pensée, je ne pense pas mais je préfère demander.

Oui c’est certain qui est horrible, me lever tous les jours ne sachant à quoi re tous ça pour lui... et surtout me disant que pour lui ça ne mène à rien car je ne suis pas bête, il est marié et il m´a deja dit qu’il avait choisi ce boulot pour être proche de ses enfants (et sàs doute par consequent de sa famille)

Je serais intéressé de connaître ton histoire, je ne suis pas comptre diqcuter en MP mais je ne sais pas commenct faire ^^

Message cité 1 fois
Ad vitam æternam
Profil : Quidam
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 18:13:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Camillarnt0602 a écrit :


Je ne pense pas qu’on puisse qulifier ça de « chelou » au point que c’est moi qui ais envoyé le premier message, qu’il ne m’a pas non plus donné son numéro à proprement parlé; après lorsque je lui ais dis que j’allais lui envoyer un message, il m´a dit en rigolant qu’il pouvait me bloquer à tout moment, chose qu’il n’a jamais faite, mais bref... je suis désolée je suis en train de le défendre et au fond je sais que tu nnas pas tord mais je ne sais pas trop quoi penser de tous cela, c’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je suis venu sur ce site; d’aileurs tu sais toi, si c’est légal au sens de la loi? Si les messages n’ont aucune arrière-pensée, je ne pense pas mais je préfère demander.

Oui c’est certain qui est horrible, me lever tous les jours ne sachant à quoi re tous ça pour lui... et surtout me disant que pour lui ça ne mène à rien car je ne suis pas bête, il est marié et il m´a deja dit qu’il avait choisi ce boulot pour être proche de ses enfants (et sàs doute par consequent de sa famille)

Je serais intéressé de connaître ton histoire, je ne suis pas comptre diqcuter en MP mais je ne sais pas commenct faire ^^
Afficher plus
Afficher moins



Je ne pense vraiment pas que ce soit illégal, je pense surtout que c’est suspect : lui prof, toi élève, et que tu envoies le premier message ou non. Même tes potes te le font savoir, et ils n’ont pas tort. Il est avant toute chose là pour t’enseigner sa discipline et répondre à tes besoins d’élèves, il ne faut pas l’oublier. On peut s’accorder des dérives, mais celle-ci tout particulièrement me parait assez grosse, surtout que je présume que tu es la seule avec laquelle il parle par sms. :\
Après, je ne sais pas ( ou plus, oups… ) si vous parlez régulièrement, ça joue, ça aussi. Parce que des petits messages comme bonnes vacances, bonnes fêtes, c’est rien à mon sens.
Tu sais quel âge il a, d’ailleurs ?

Enfin, je ne suis pas étonnée que tu sois tombée amoureuse avec son attitude. Je suis tentée de te dire de ne pas te prendre la tête avec ça, de le prendre avec plus de légèreté, quand bien même je sais que c’est ultra difficile quand on est déjà éprise. Je comprends ce que tu ressens, ce que tu vis, étant aussi passée par ce stade où la personne marche à longueur de journée dans nos pensées et nos rêves. Quand viendra le moment où tu devras l’oublier, mon grand conseil, c’est de rester active au maximum, et si tu ressens vraiment le besoin de le lui dire, fais-le.

Pour les MPs, il suffit de cliquer sur le profil de l’utilisateur, et tu regardes, ça doit être en dessous de l’avatar, il y a un lien qui renvoie à la messagerie privée. :)

Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 19:48:10  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Camillarnt0602 a écrit :


Tu vas trouver ça bizarre peut-être, mais je sais déjà ce qu’il va se passer. Et je me vois bien Disis quelques temps dans le même genre de situation que toi, malheureusement. J’aimerais tellement rencontrer quelqu’un d’autre qui me fasse oublier tout ça, car vraiment là j’en peux plus, presse que toutes les nuits pour le peu que je dors je rêve de lui. Et ne parlons pas de ces interminables journée qui se commence et qui se termine par son prénom, toutes ensachant que si jamais je fais une seule gourde, on est tous les deux dans la merde...
Malheureusement, c’est un beau faire trois ans que je me dis que ça va passer, ça fait trois ans que je me goure complètement. Si c’est comme j’ai dit je tellement hâte de rencontrer ce gars qui me mettra d’autres idées dans la tête que lui, vraiment !
En ce moment même, je n’ai pas envie de m’énerver non. J’ai plutôt envie d’aller le voir de tout lui avouer et de m’en aller très loin d’ici très très loin pour ne plus jamais le revoir. Et même si rien qu’en disant ça je me sens mal, ce serait toujours mieux
Afficher plus
Afficher moins


---
Je ne trouve pas sa bizarre pour l unique raison qu' à l'époque je savais aussi ce qui se passerai. Et je n ai pas eu faux. Mais justement essaie de penser autrement, et de, même si tu y penses, à éviter de le faire. Car vraiment cette histoire n est pas une bonne chose. Elle fait grandir, elle construit certes. Mais elle fait aussi du mal.

Tu rencontrera quelq un le jour où tu le voudra. Hors ce n est pas le cas pour l instant. La reconstruction commence le jour où tu le voudra. Tu sera plus avenante avec les garçons quand ce poids sera parti ou que tu sera prête à passer à autre chose. Au final le problème est la : c est que tu ne veux pas laisser partir ton prof. Tes sentiments.

N oublie pas une chose, n interprète pas les actions de ton professeur. Le plus souvent (mais y a aussi d autres solutions) ils font simplement bien leurs travail. Ils cherchent à aider l élève rien de plus.

Dernier conseil, si tu veux lui en parler, dis lui. Mais préparé toi à deux solutions, soit il va te répondre, il va parler avec toi etc...soit il peut aussi t ignorer. Mais si tu veux t enlever ce poids fais le. Aujourd hui ça va mieux et je ne regrette absolument pas de lui en avoir parler, je devais le faire. Je l ai fais au moment où ça n allait pas. Vraiment pas. Mais il faut que tu te prépares à tt genre de réaction et aussi à une "separation" venant de lui

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 23:15:21  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nuages105 a écrit :

---
Je ne trouve pas sa bizarre pour l unique raison qu' à l'époque je savais aussi ce qui se passerai. Et je n ai pas eu faux. Mais justement essaie de penser autrement, et de, même si tu y penses, à éviter de le faire. Car vraiment cette histoire n est pas une bonne chose. Elle fait grandir, elle construit certes. Mais elle fait aussi du mal.

Tu rencontrera quelq un le jour où tu le voudra. Hors ce n est pas le cas pour l instant. La reconstruction commence le jour où tu le voudra. Tu sera plus avenante avec les garçons quand ce poids sera parti ou que tu sera prête à passer à autre chose. Au final le problème est la : c est que tu ne veux pas laisser partir ton prof. Tes sentiments.

N oublie pas une chose, n interprète pas les actions de ton professeur. Le plus souvent (mais y a aussi d autres solutions) ils font simplement bien leurs travail. Ils cherchent à aider l élève rien de plus.

Dernier conseil, si tu veux lui en parler, dis lui. Mais préparé toi à deux solutions, soit il va te répondre, il va parler avec toi etc...soit il peut aussi t ignorer. Mais si tu veux t enlever ce poids fais le. Aujourd hui ça va mieux et je ne regrette absolument pas de lui en avoir parler, je devais le faire. Je l ai fais au moment où ça n allait pas. Vraiment pas. Mais il faut que tu te prépares à tt genre de réaction et aussi à une "separation" venant de lui
Afficher plus
Afficher moins



Ça me fais mal, mais je sais que c’est inévitable, et que je vais devoir y passer, et plus le moment approche, plus je me dis que je suis dans une impasse ou pire, au bord d´une falaise...

Oui c’est vrai, je ne veux pas le laisser partir, sauf que je ne vais pas avoir le choix, le pauvre comme tu le dis a juste « bien fait son travail »; je le sais que certaines de ses actions sont certes ambiguës, et que même mes amis l’ont remarqué mais je sais aussi que sa gentillesse de départ ainsi que beaucoup de ses gestes sont simplement anodins, et qu’il a une vie côté, ou même, qu’il ne soit pas réellement comme cela dans « la vraie vie » c’en est certain.. sur cela, j’ai les pieds bien à terre, c’est d’ailleurs sans doute une des seule raison pour laquelle je ne lui ai rien avoué.

Pour ce qui est de lui dire, franchement j’en sais rien. Je sais pas du tout si je vais au même si je dois lui avouer. Je pense que j’ai peur des conséquences car au fond je connais déjà la réponse… Même s’il est super amical avec moi, il ne faut pas se leurrer, c’est un prof et même ça me fait mal de dire ça, il le restera...

Merci beaucoup, tu m’es d’une grande aide. Tes messages sont très instructifs.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 22/01/2019 à 23:27:03  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

PantinEnBois a écrit :


Je ne pense vraiment pas que ce soit illégal, je pense surtout que c’est suspect : lui prof, toi élève, et que tu envoies le premier message ou non. Même tes potes te le font savoir, et ils n’ont pas tort. Il est avant toute chose là pour t’enseigner sa discipline et répondre à tes besoins d’élèves, il ne faut pas l’oublier. On peut s’accorder des dérives, mais celle-ci tout particulièrement me parait assez grosse, surtout que je présume que tu es la seule avec laquelle il parle par sms. :\
Après, je ne sais pas ( ou plus, oups… ) si vous parlez régulièrement, ça joue, ça aussi. Parce que des petits messages comme bonnes vacances, bonnes fêtes, c’est rien à mon sens.
Tu sais quel âge il a, d’ailleurs ?

Enfin, je ne suis pas étonnée que tu sois tombée amoureuse avec son attitude. Je suis tentée de te dire de ne pas te prendre la tête avec ça, de le prendre avec plus de légèreté, quand bien même je sais que c’est ultra difficile quand on est déjà éprise. Je comprends ce que tu ressens, ce que tu vis, étant aussi passée par ce stade où la personne marche à longueur de journée dans nos pensées et nos rêves. Quand viendra le moment où tu devras l’oublier, mon grand conseil, c’est de rester active au maximum, et si tu ressens vraiment le besoin de le lui dire, fais-le.

Pour les MPs, il suffit de cliquer sur le profil de l’utilisateur, et tu regardes, ça doit être en dessous de l’avatar, il y a un lien qui renvoie à la messagerie privée. :)
Afficher plus
Afficher moins




Je vais te répondre succinctement, nous continuerons de parler en MP

Je pense que je suis là seule, non seulement car c’est déjà assez « rare » mais aussi car je crois que je suis une des seule à l´aimer, en terminale en tout cas.

Oui je l´ai dis dans mon premier message, on s’est envoyé plusieurs centaines de messages, rien de plus, avant c’était sur quelque chose que je voulais deviner sur lui, puis ça a divagué, et on parle de tout et de rien, avàt c’etai plus pendant des horaires de coues (8h-18h) et jamais pendant les week-ends et les vacances, mais depuis un mois, ça lui est arrivé de me répondre dans la soirée (vers 22h), le week-end (le samedi matin) et aussi pendant les fêtes pour se les souhaiter.

Non je ne connais pas son âge, je j´en vois pas l’interêt et puis maintenant que j´y pense, je ne vois pas comment lui demander.

Je ne sais pas encore ce que je vais faire. Car lui dire implique beaucoup de chose et notemment des conséquences, pas toujours plaisantes ..

"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 23/01/2019 à 23:06:56  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Camillarnt0602 a écrit :


Ça me fais mal, mais je sais que c’est inévitable, et que je vais devoir y passer, et plus le moment approche, plus je me dis que je suis dans une impasse ou pire, au bord d´une falaise...

Oui c’est vrai, je ne veux pas le laisser partir, sauf que je ne vais pas avoir le choix, le pauvre comme tu le dis a juste « bien fait son travail »; je le sais que certaines de ses actions sont certes ambiguës, et que même mes amis l’ont remarqué mais je sais aussi que sa gentillesse de départ ainsi que beaucoup de ses gestes sont simplement anodins, et qu’il a une vie côté, ou même, qu’il ne soit pas réellement comme cela dans « la vraie vie » c’en est certain.. sur cela, j’ai les pieds bien à terre, c’est d’ailleurs sans doute une des seule raison pour laquelle je ne lui ai rien avoué.

Pour ce qui est de lui dire, franchement j’en sais rien. Je sais pas du tout si je vais au même si je dois lui avouer. Je pense que j’ai peur des conséquences car au fond je connais déjà la réponse… Même s’il est super amical avec moi, il ne faut pas se leurrer, c’est un prof et même ça me fait mal de dire ça, il le restera...

Merci beaucoup, tu m’es d’une grande aide. Tes messages sont très instructifs.
Afficher plus
Afficher moins


----
Justement il faut te prouver que tu peux réussir sans lui. Oui tu te dis sa, mais justement essaie de contourner le truc, et des le mois de juin te trouver quelques chose pour te détourner l attention, te rendre heureuse. La séparation fera mal mais plus vite tu essayera de lâcher prise, plus vite le problème sera régler et tu souffrira moins de temps. C est difficile certes mais au final c est retardé la chose. Tu devras forcément l oublier.

Malheureusement c est ni de sa faute, ni de la tienne. Tu as pris ses actions d une certaines manières pour différentes raisons. Peut être parce que tu te sentais confiante avec lui, en sécurité ou pleins d autres trucs.....
J ai toujours penser que nos professeurs sont en partie pareil dan la vraie vie. Regarde quand on est élevé, certes on ne montre pas tout mais une partie de nous même reste réel. Reste vraie. Pourquoi eux ce serai différent ?
Accepter de le laisser partir va être dure et sûrement prendre du temps mais i fqut vraiment que tu le fasses. Plus tu attendra, plus sa sera dure. Plus tu t enfoncera. Dans tous les cas tu souffrira donc autant le faire maintenant.

Peut être que tu devrai lui dire, pour t enlever un poid. Mais ça dépends de chacun. Il faut faire que si tu en as envie. Et surtout a la fin de l année quand tu sera sure de ne plus le voir.

Si tu veux 3n parler,je suis dispo par MP moi aussi.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 23/01/2019 à 23:39:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nuages105 a écrit :

----
Justement il faut te prouver que tu peux réussir sans lui. Oui tu te dis sa, mais justement essaie de contourner le truc, et des le mois de juin te trouver quelques chose pour te détourner l attention, te rendre heureuse. La séparation fera mal mais plus vite tu essayera de lâcher prise, plus vite le problème sera régler et tu souffrira moins de temps. C est difficile certes mais au final c est retardé la chose. Tu devras forcément l oublier.

Malheureusement c est ni de sa faute, ni de la tienne. Tu as pris ses actions d une certaines manières pour différentes raisons. Peut être parce que tu te sentais confiante avec lui, en sécurité ou pleins d autres trucs.....
J ai toujours penser que nos professeurs sont en partie pareil dan la vraie vie. Regarde quand on est élevé, certes on ne montre pas tout mais une partie de nous même reste réel. Reste vraie. Pourquoi eux ce serai différent ?
Accepter de le laisser partir va être dure et sûrement prendre du temps mais i fqut vraiment que tu le fasses. Plus tu attendra, plus sa sera dure. Plus tu t enfoncera. Dans tous les cas tu souffrira donc autant le faire maintenant.

Peut être que tu devrai lui dire, pour t enlever un poid. Mais ça dépends de chacun. Il faut faire que si tu en as envie. Et surtout a la fin de l année quand tu sera sure de ne plus le voir.

Si tu veux 3n parler,je suis dispo par MP moi aussi.
Afficher plus
Afficher moins



Merci pour ton aide, aujourd’hui il m’a envoyé un message, je lui ai répondu mais j’ai tout de suite regretté, par conséquent je me suis décidé : je vais ignorer, enfin tout faire pour. J’ai que six mois à tirer et après ce sera enfin terminé, enfin je le verrai plus ce sera déjà ça. J’ai aussi bloqué son numéro, comme ça je n’attendrais plus de message de lui.
Si des changements arrivent je te tiens au courant !

Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 24/01/2019 à 22:48:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Camillarnt0602 a écrit :


Merci pour ton aide, aujourd’hui il m’a envoyé un message, je lui ai répondu mais j’ai tout de suite regretté, par conséquent je me suis décidé : je vais ignorer, enfin tout faire pour. J’ai que six mois à tirer et après ce sera enfin terminé, enfin je le verrai plus ce sera déjà ça. J’ai aussi bloqué son numéro, comme ça je n’attendrais plus de message de lui.
Si des changements arrivent je te tiens au courant !
Afficher plus
Afficher moins


---
Je ne sais pas si couper les ponts comme ça, aussi brusquement est une bonne idée. Tu aurai du y aller tout doucement et trouver quelques choses pour compenser le manque qui risque d arriver très rapidement. Tu finira par souffrir du fait que tu l as bloqué etc. Mais....ton geste reste juste. Il faut que tu en finisses avec cette histoire et même si tu l as fais de manière brutale, tu as commencé à faire quelques choses. C est un bon départ.

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 25/01/2019 à 22:34:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nuages105 a écrit :

---
Je ne sais pas si couper les ponts comme ça, aussi brusquement est une bonne idée. Tu aurai du y aller tout doucement et trouver quelques choses pour compenser le manque qui risque d arriver très rapidement. Tu finira par souffrir du fait que tu l as bloqué etc. Mais....ton geste reste juste. Il faut que tu en finisses avec cette histoire et même si tu l as fais de manière brutale, tu as commencé à faire quelques choses. C est un bon départ.
Afficher plus
Afficher moins



Je crains que ce ne soit un peu plus difficile que je ne le pensais. Je l’ai débloqué, mais je ne serai jamais ce qu’il m’a répondu puisque je ne recevrais pas les messages du temps où je l’ai bloqué. Je l’ai débloqué juste pour voir s’il venait me renvoyait un message du fait que je ne lui parle plus, lui ainsi que ses collègues avec qui j’avais une relation assez particulière dans le sens où je m’entendais super bien avec eux. J’ai tout arrêté, Certains se se questionnaient mais je n’ai pas bronché. Je ne l’ai croisé véritablement qu’une fois, car le reste du temps je l’ai evité. Il a ouvert assez brutalement une porte derrière laquelle j’etais et a donc failli me foncer dedans. Il a donc failli me foncer dedans, il m’a dit pardon rigolant mais je lui ai dit en même temps bonjour froidement. Puis j’ai continué ma route: choses que je n’aurais habituellement jamais fait. Mais je compte bien tenir. Même si pour je ne la sais combien de fois j’ai encore rêvé de lui.

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
ragnarok_
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 10:13:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Il faut te décrisper un peu. Oui c'est un prof, oui il est marié, oui il y a une grande différence d'âge, donc vous n'allez dans tous les cas sans doute pas finir votre vie ensemble (enfin plutôt la sienne, vu vos âges respectifs ). D'un autre côté, si tu sors avec un garçon de ta classe, il y a également assez peu de chances que tu finisses ta vie avec lui, cela ne veut pas dire qu’il faut fermer la porte à double tour pour autant.

Il n’a pas l’air d’être dans une approche malsaine ou perverse, vous avez plutôt un bon contact… à toi de voir si le fait qu’il soit ton prof rend quoi que ce soit impossible. Légalement cela le met en risque lui, pas toi. Une histoire serait évidemment compliquée à gérer, mais l’année se finit bientôt donc le risque d’une situation impossible au lycée est limité.

Bref le plus important c’est de savoir ce que tu veux toi. Laisse tes peurs et tes appréhensions de côté, tu es plus libre que tu le croies !
Sois simplement prudente : tu es probablement plus fragile que lui, car plus jeune. Tu peux avoir plus que lui tendance à t’amouracher rapidement. Il te considère peut-être comme un amusement (mais ce n’est pas certain). Bref il faut que tu te protèges, que tu ne t’emballes pas et que tu considères que, si quelque chose se fait, c’est a priori une histoire un peu légère et éphémère.

Ces précautions étant prises, détends-toi et lâche un peu les freins. En voulant éviter tous les risques et toutes les complications, on se prive aussi des bonnes surprises.
Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 14:06:36  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Camillarnt0602 a écrit :


Je crains que ce ne soit un peu plus difficile que je ne le pensais. Je l’ai débloqué, mais je ne serai jamais ce qu’il m’a répondu puisque je ne recevrais pas les messages du temps où je l’ai bloqué. Je l’ai débloqué juste pour voir s’il venait me renvoyait un message du fait que je ne lui parle plus, lui ainsi que ses collègues avec qui j’avais une relation assez particulière dans le sens où je m’entendais super bien avec eux. J’ai tout arrêté, Certains se se questionnaient mais je n’ai pas bronché. Je ne l’ai croisé véritablement qu’une fois, car le reste du temps je l’ai evité. Il a ouvert assez brutalement une porte derrière laquelle j’etais et a donc failli me foncer dedans. Il a donc failli me foncer dedans, il m’a dit pardon rigolant mais je lui ai dit en même temps bonjour froidement. Puis j’ai continué ma route: choses que je n’aurais habituellement jamais fait. Mais je compte bien tenir. Même si pour je ne la sais combien de fois j’ai encore rêvé de lui.
Afficher plus
Afficher moins


----
C'÷est normal que ce soit difficile. Je te l avais dis que tu avais démarré de manière brutal. Il aurai par exemple était mieux que tu arrêtes de lui envoyer des messages, puis plus tard, après d autres étapes franchi, le supprimer, ou le bloqué. La tu l as fait de façon brutal donc forcément ça te fait mal, le manque revient encore plus fort. Ajoute à tout sa la curiosité de ce qu il a répondu, forcément que tu n as pas tenu. Il faut que tu passes à autre chose, de manière progressive er pas de manière aussi...brutale.
Si jamais il vient à te demander pourquoi tu n as pas répondu à son dernier message, dis lui que tu n as rien reçu mais en tout cas ne le relance pas.
Tu revera encore de lui, mais ça finira par partir, ne t inquiète pas. Les rêves représentent ce que tu veux mais malheureusement tu ne peux l avoir.

"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 14:11:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ragnarok_ a écrit :

Il faut te décrisper un peu. Oui c'est un prof, oui il est marié, oui il y a une grande différence d'âge, donc vous n'allez dans tous les cas sans doute pas finir votre vie ensemble (enfin plutôt la sienne, vu vos âges respectifs ). D'un autre côté, si tu sors avec un garçon de ta classe, il y a également assez peu de chances que tu finisses ta vie avec lui, cela ne veut pas dire qu’il faut fermer la porte à double tour pour autant.

Il n’a pas l’air d’être dans une approche malsaine ou perverse, vous avez plutôt un bon contact… à toi de voir si le fait qu’il soit ton prof rend quoi que ce soit impossible. Légalement cela le met en risque lui, pas toi. Une histoire serait évidemment compliquée à gérer, mais l’année se finit bientôt donc le risque d’une situation impossible au lycée est limité.

Bref le plus important c’est de savoir ce que tu veux toi. Laisse tes peurs et tes appréhensions de côté, tu es plus libre que tu le croies !
Sois simplement prudente : tu es probablement plus fragile que lui, car plus jeune. Tu peux avoir plus que lui tendance à t’amouracher rapidement. Il te considère peut-être comme un amusement (mais ce n’est pas certain). Bref il faut que tu te protèges, que tu ne t’emballes pas et que tu considères que, si quelque chose se fait, c’est a priori une histoire un peu légère et éphémère.

Ces précautions étant prises, détends-toi et lâche un peu les freins. En voulant éviter tous les risques et toutes les complications, on se prive aussi des bonnes surprises.
Afficher plus
Afficher moins


---
Si elle l aime vraiment, le fait qu il risque d aller en prison, doit sûrement la touchée. Elle ne veut sûrement pas qu il prenne de risque, du moins aussi grave pour elle.

Ensuite, évite de lui donner de faux espoir. Une relation avec son prof abouti très rarement et finis le plus souvent par plus faire de mal au moral. Même une petite histoire d'amour passagère comme tu dis, il y a tellement peu de chance que ça arrive et vaut mieux qu elle en est conscience, qu elle s imagine des trucs et que ça continue à lui faire du mal. Dans cette histoire, il faut garder un minimum de lucidité pour ne pas souffrir. Er même en l étant encore, on en souffre. Il faut qu elle cesse ce jeu maintenant.

Profil : Etranger
ragnarok_
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 15:43:32  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Il ne faut pas exagérer. Aucun procureur ne va poursuivre un prof qui a une relation sincère avec une élève de terminale. Il risque surtout des soucis administratifs si l'histoire tournait au vinaigre et troublait la vie scolaire.

Sur les relations prof / élève je ne pense pas qu'il existe des statistiques mais bien sûr les probabilités que cela donne que quelque chose d'un peu sérieux se noue ressemblent plutôt à un truc comme 0,1%. Tu as raison il faut qu'elle en soit consciente.

Pour autant doit-elle juste laisser tomber ? J'en suis moins sûr que toi. Il n'a pas l'air totalement indifférent. Est-ce vraiment une bonne idée de mettre des barrières a priori ? Faut-il être raisonnable ? Cela se discute, la décision lui appartient.

Le conseil qui me paraît le plus raisonnable est de ne pas marner dans cette situation. Soit elle tente de nouer quelque chose, en se protégeant et en étant consciente de la précarité d'une telle histoire, soit elle renonce. Mais se morfondre est dévastateur.
Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 17:29:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ragnarok_ a écrit :

Il ne faut pas exagérer. Aucun procureur ne va poursuivre un prof qui a une relation sincère avec une élève de terminale. Il risque surtout des soucis administratifs si l'histoire tournait au vinaigre et troublait la vie scolaire.

Sur les relations prof / élève je ne pense pas qu'il existe des statistiques mais bien sûr les probabilités que cela donne que quelque chose d'un peu sérieux se noue ressemblent plutôt à un truc comme 0,1%. Tu as raison il faut qu'elle en soit consciente.

Pour autant doit-elle juste laisser tomber ? J'en suis moins sûr que toi. Il n'a pas l'air totalement indifférent. Est-ce vraiment une bonne idée de mettre des barrières a priori ? Faut-il être raisonnable ? Cela se discute, la décision lui appartient.

Le conseil qui me paraît le plus raisonnable est de ne pas marner dans cette situation. Soit elle tente de nouer quelque chose, en se protégeant et en étant consciente de la précarité d'une telle histoire, soit elle renonce. Mais se morfondre est dévastateur.
Afficher plus
Afficher moins


----
Pas exagérer ? Bien sûr que si il risque la prison. Surtout si elle est mineure et que ses parents jugent qu il y a détournement de mineur. Et crois moi très peu de parent accepté ce genre d histoire. Donc il aurai eu aussi des ennuis avec la justice et l administration de son lycée. Si c est pas ses parents qui auraient porter plainte ce serai sans doute le principale. Le risque zéro n existe pas. Dans cette histoire il aurai ramasser. Déjà rien que perdre son boulot c est énorme.

Donc si elle est de 0,1 autant qu elle abandonne plutôt que f essayer et de se faire du mal. Enfin je dis sa Par rapport a mon histoire. Elle va se détruire sinon. Donc faut arrêter de lui donner de l espoir.

Il n est pas indifférent mais à sans doute une famille et ne voudra pas risquer sa carrière. Donc même si il n est pas indifférent il ne bougera pas.
Le râteau la détruire. Crois moi.

Profil : Etranger
ragnarok_
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 18:16:07  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Chacun est responsable de ses actes. Ce monsieur est un grand garçon, il a l'âge pour décider des risques qu'il veut prendre et assumer. Camille doit penser à elle-même, c'est déjà bien suffisant.

On a un président de la République qui, mineur, a noué une relation avec un de ses professeurs, relation qui a duré. Certes c'est rare et il ne faut pas donner de faux espoirs, mais il ne faut pas avoir non plus une position trop fermée et moralisatrice.
Message cité 2 fois
Profil : Notable
manonlastar03
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 19:05:42  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ragnarok_ a écrit :

Chacun est responsable de ses actes. Ce monsieur est un grand garçon, il a l'âge pour décider des risques qu'il veut prendre et assumer. Camille doit penser à elle-même, c'est déjà bien suffisant.

On a un président de la République qui, mineur, a noué une relation avec un de ses professeurs, relation qui a duré. Certes c'est rare et il ne faut pas donner de faux espoirs, mais il ne faut pas avoir non plus une position trop fermée et moralisatrice.
Afficher plus
Afficher moins



Non bien sûr. Il ne faut pas être ferme, et encore moins moralisateur — et je ne crois pas du tout qu'il s'agisse de la meilleure qualification de l'attitude de ''Nuages105''... Quand on a vécu ces sentiments, on connaît toutes les souffrances qu'il y a derrière et on met en garde. En aucun cas on tient à se faire prêcheurs de la « bonne » morale...

Je pense qu'en effet, la réciprocité des sentiments de Camille est possible, mais peu probable. Cet homme est marié, a déjà des enfants, il est professeur ; tout cela est un frein à une éventuelle réciprocité parce qu'il y aurait beaucoup de tensions, les enjeux sont énormes. Beaucoup ne sont pas prêts à supporter ça, et je le comprends.
Après avoir conversé avec l'un de mes profs, je lui ai avoué que je l'aimais et c'était réciproque. Mais les enjeux étant énormes, on n'a pas continué. Et ça, ça a été un choix, pas une fatalité. Après lui, j'ai été amoureuse d'un autre adulte, et je me suis résignée à dire que c'était peu probable qu'il m'aime - pourtant, l'expérience m'avait dit le contraire.

Je suis d'accord que la décision revient à Camille à propos de ses sentiments. On ne fait que la guider. On sait que la réciprocité est globalement peu probable, et on préfère appeler à la prudence. A elle ensuite de faire ce qui lui semble le mieux pour elle.

Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 20:29:24  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ragnarok_ a écrit :

Chacun est responsable de ses actes. Ce monsieur est un grand garçon, il a l'âge pour décider des risques qu'il veut prendre et assumer. Camille doit penser à elle-même, c'est déjà bien suffisant.

On a un président de la République qui, mineur, a noué une relation avec un de ses professeurs, relation qui a duré. Certes c'est rare et il ne faut pas donner de faux espoirs, mais il ne faut pas avoir non plus une position trop fermée et moralisatrice.
Afficher plus
Afficher moins


----
Fermée et moralisateur ??? Sais tu que j ai eu des sentiments pour un professeur pendant presque trois ans ?? Sais tu, que moi aussi, j ai tenter ma chance et fais de nombreuse connerie pour UN prof ? J en suis devenue malade et pourquoi ? Pour rien. Strictement rien. Trois ans de ma vie jeter à la poubelle pour rien. Alors oui, mon esprit moralisateur et fermée comme tu dis, essaie de mettre en garde d autres adescences qui risque de souffrir de ce genre d histoire.

Oui certes il y a notre président de ce cas, je disais sa moi aussi, mais il fait parti de cas rare. Rien de plus.

Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 20:31:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Manonlastar03 a écrit :


Non bien sûr. Il ne faut pas être ferme, et encore moins moralisateur — et je ne crois pas du tout qu'il s'agisse de la meilleure qualification de l'attitude de ''Nuages105''... Quand on a vécu ces sentiments, on connaît toutes les souffrances qu'il y a derrière et on met en garde. En aucun cas on tient à se faire prêcheurs de la « bonne » morale...

Je pense qu'en effet, la réciprocité des sentiments de Camille est possible, mais peu probable. Cet homme est marié, a déjà des enfants, il est professeur ; tout cela est un frein à une éventuelle réciprocité parce qu'il y aurait beaucoup de tensions, les enjeux sont énormes. Beaucoup ne sont pas prêts à supporter ça, et je le comprends.
Après avoir conversé avec l'un de mes profs, je lui ai avoué que je l'aimais et c'était réciproque. Mais les enjeux étant énormes, on n'a pas continué. Et ça, ça a été un choix, pas une fatalité. Après lui, j'ai été amoureuse d'un autre adulte, et je me suis résignée à dire que c'était peu probable qu'il m'aime - pourtant, l'expérience m'avait dit le contraire.

Je suis d'accord que la décision revient à Camille à propos de ses sentiments. On ne fait que la guider. On sait que la réciprocité est globalement peu probable, et on préfère appeler à la prudence. A elle ensuite de faire ce qui lui semble le mieux pour elle.
Afficher plus
Afficher moins


----
Je suis entièrement d accord avec tout ce que tu as dis ci dessus. Et désolée si je m exprime mal ou quoi, mais je vois que j ai réussi à me faire comprendre. J essaie simplement de sortir cette demoiselle de la Merde. Lui dire qu il ne faut pas perdre de temps. Et si je dis tout sa x est simplement parce que....J en ai souffert également.

"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 26/01/2019 à 20:33:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je conçois qu on peut aimer un prof, qu on en souffre. Qu' on veut tenter sa chance. Mais j essaie de faire comprendre aux gens qui vivent ce genre d histoire que ça sert à rien de se faire souffrir.

Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 28/01/2019 à 22:30:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je vous remercies tout d´Abord d´avoir donné votre avis et de m´avoir conseillé, peu importe le partis pris, vous n’avez faits qu’exprimer mon débat intérieur, et ça me rassure de voir que mes questions ne sont pas futiles.

Je crois que je suis clairement amoureuse de lui, que je suis clairement obsédée par lui au point en rêver maintenant nuit et jours. Mais je suis consciente de tout ce que cela engendre, et c’est la raison pour laquel je ne pense pas qu’il le sera un jour.
J’ai aussi peur que ce ne soit en effet pas réciproque, enfin il tient sans doute à moi mais pas comme moi je tiens à lui.
Ça va faire une semaine que je tiens tête, et tout à l’heure encore, il m´a fait son plus grand sourire et je n’ai pas répliqué: après peut-être qu’au fond de moi j’essaie seulement d’attirer son attention, mais je me dis que m’emoigner de lui est sans doute la meilleure chose que je puisse faire à présent, je verrais bien où cela me mène
En tout cas merci encore pour vos conseils !

Profil : Inconnu
camillarnt0602
  1. answer
  2. Posté le 28/01/2019 à 22:42:01  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
@Ragnarok_ @Nuage105 @Manonlastar03

Profil : Inconnu
cham29
  1. answer
  2. Posté le 28/01/2019 à 23:37:12  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Camillarnt0602 a écrit :

Je ne sais pas par où commencer. Je suis au lycée en terminale et j’ai un prof, qu’on appèlera Monsieur R. avec qui j’ai une relation un peu particulière, rien d’alarmant heureusement mais assez ambiguë:
Dès la seconde, on a tout de suite été assez proche, je me mettais souvent dans le fond de la classe et ça lui arrivait de me rejoindre pour me parler car je terminais tous le temps ses exercices avant les reste de la classe, j’ai commencé à lui écrire des citations à la fin de mes DM, lui aussi m’en a ensuite mis, et ça nous arrivait souvent d’en rire pendant les DS que je finissais un peu plus tôt; quelques fois ça m’arrivais de dormir et lui venait me réveiller en me chatouillant avec un crayon au niveau de mes côtes... en résumé, on a toujours eu ce feeling qui me dit que s’il n’était pas prof, ça aurait été beaucoup mieux.
Ça lui arrivait aussi de venir me corriger en me parlant très bas, voir en chuchotant très près de mon oreille, tout en se mettant debout derrière moi ses deux bras m’emprisonnant, comme s’il me confiait quelque chose alors que même si ça nous arrivait de parler d’autre chose que les cours quelques fois, le reste du temps c’était pleinement centré sur ça, bref je ne voyais aucun intérêt à ce qu’il ne veuille pas que les autres entendent.
L’année d’après, je l’avais un peu moins souvent mais les peu de fois où je l’avais on continuait d’avoir les même « délires ». Un jour, on était avec un autre prof disons monsieur N deux amis, et Mr N a poussé mon amie afin de pouvoir passé -Je précise qu’on a toujours été tous assez dans le rigolade- sans faire exprès, mais on est tous partis dans le principe qu’il lui faisait des avances, bon on a bien ris mais ensuite monsieur R a fait le même à mon ami et comme j’étais la seule à l’avoir vu je lui ai dis « non seulement c’est un élève, mineur mais en plus c’est un garçon » et là aussi on a bien ris jusqu’au moment où il m’a bousculé d’une manière amicale et sans aucun doute volontairement, je ne savais pas quoi en pensé alors je n’ai rien dis mais ça m’a assez troublé surtout quand Mr N a dit, alors qu’il pensait que je ne l’entendais pas « ah tu attends qu’elle soit majeur, c’est normal » il a acquiescé et ils ont ris. Bon j’avoue que sur le coup ça m’a troublé mais ça se voyait qu’ils disaient cela pour rire.
L’année a continué, et durant cette année, on en est venu à s’envoyer des messages par sms, je vous explique:
Un jour j’étais en cour avec Mr N et Mr R vient demander quelque chose, et lorsqu’il repart il me dis au revoir en m’appelant par mon surnom qu’il venait de me donner dans la semaine dans un de ses cours, mais qu’à moi, et sur une classe de 30 élèves avec un prof très moqueur ce n’est pas passé inaperçu. Mr N m’a dit quelque chose du genre « Pourquoi il ne te dit au revoir qu’à toi? Ah vous êtes ensembles c’est ça? Où bientôt ? Tu veux que je te donnes son numéro ? » et il l’a écrit en gros au tableau, beaucoup d’élèves l’on pris (rien de mieux pour faire une bonne blague en fin de lycée) et moi j’en ai fais de même étant de nature blagueuse. (Mr R nous a ensuite donné le numéro de Mr N pour se « venger » )
Mais à un moment de l’année, voulant savoir quelque chose qu’il essayait de me faire deviné j’ai fini par lui envoyer un message: je ne le voyais pas très souvent, il m’a répondu et on a terminé par s’envoyé pas mal de messages; encore maintenant, en terminale. Au départ on ne parlait pas tellement, ni le soir ni les week-end et on ne se parlait pas pendant très longtemps, mais maintenant ça nous arrive qu’il y ait quelques messages qui sortent des horaires d’école comme quelques fois en soirée et aussi pendant les vacances pour se souhaiter de bonne fêtes.
Tous se passait plutôt bien jusqu’au moment ou mes plus proches amis on été mis au courant ( car ils m’ont vu lui envoyé des message et surtout car un jour lorsque nous nous sommes croisés, mr R m’a demandé si j’avais vu son message mais mon amie était à côté de nous et l’a entendu ): dont deux qui ont eu certaines réactions extrêmes, mon amie fille me sermonna en me disant « tu sais je le trouve bizarre avec toi, il est trop proche c’est louche, et puis il est marié, moi si mon copain parlerait autant à une gamine je le jette dehors, et puis avec E (mon autre ami garçon) on aime pas ça que vous vous parliez, même pendant les cour, tu sais qu’il risque beaucoup à te répondre ? » bref après son sermons j’ai laissé passé et E n’a pas vraiment réagi même si je savais qu’il était au courant. Il ne m’a fait qu’une réflexion où je me suis sentis très gênée, on parlait de prévenir Mr N de quelque chose et il m’a dit « moi je vais lui envoyer un message, j’ai son numéro, moi aussi je peux parler au prof par téléphone » j’ai laissé passé ne sachant quoi dire.
Et pour tout arranger à chaque fois que nous avions cour avec lui, il venait s’asseoir derrière moi, ou juste à côté, en tout cas, la place la plus proche de moi, donc mon amie me regardait et me disait « tu vois, il est toujours à côté de toi » je n’ai pas répondu et elle a reprit « il va partout ou tu vas » ce qui ne s’est pas révélé faux puisque j’ai changé de place un bon nombre de fois et à chaque fois il se retrouvait non loin de moi.
Je sais qu’ils ne diront rien mais j’étais assez stressé que certaines personnes ait réussi à voir à qui je parlais, alors j’ai décidé de le renommé un petit moment dans mon téléphone jusqu’à ce que tout cela se tasse, et maintenant que cela est passé j’ai remis son nom en faisant encore plus attention.
Je n’ai réellement parlé qu’à une amie ce que je ressentais vraiment: car après tous ce que j’ai pu vous raconter, vous devez vous douter que si je ne lâche pas l’affaire en continuant de lui parler, c’est que je l’apprécie énormément, peut-être un peu trop je sais, mais je ne peux pas m’en empêcher. Je sais qu’il a une vie, qu’il est marié et qu’il a des enfants, et par conséquent je sais aussi que ce serait égoïste de penser un instant pouvoir l’avoir pour moi seule. Je ne suis pas folle, ni en complète admiration devant lui, c’est juste que depuis le premier jour où je l’ai vu franchir la porte de le classe, j’ai été absorbée par ses yeux bleu, et depuis bientôt trois ans c’est comme ça et plus eulement que pour ses teux; je n’arrive pas à avoir un petit copain de mon âge car à chaque fois je pense à lui, et c’est pas faute d’avoir essayé ! Je n’arrête pas de penser à lui, tous le temps, je me demande ce qu’il fait, ce qu’il pense et depuis quelque temps, ça m’arrive aussi de rêver de lui: qu’il quitte son travail et qu’on se retrouve à deux, seulement à deux, dans les bras l’un de l´autre... Mais rassurez-vous, je ne me fais pas d’illusions, je pense être assez mature et consciente pour savoir que ça ne mènerait à rien; je ressens juste un petit pincement au coeur; je n’arrête pas de me dire que l’année prochaine ça ira mieux, car je ne serais plus au lycée mais en même temps quand j’y pense je stresse car je ne vais plus le voir autant qu’avant.

J’ai donc plusieurs questions:
- Est-ce qu’échanger des SMS avec son prof est illégal au nom de la loi?
- J’ai omis quelques situations mais j’en ai dis quelques une qui m’amène à vous demander: comment dois-je réagir et interpréter tous ce qu’il me dis, ainsi qu’à ce qu’il fait? Car certes au début je pensais que tous ce que j’interprétais était comme cela parce que je l’appréciais un peu plus que je n’avais le droit mais depuis que mes amis m’en ont parlé ça me trouble.

Merci d’avoir lu, et je serais ravi d’avoir des réponses: vous pouvez me poser des question si vous voulez en savoir plus, mais aucun jugement s’il vous plaît.
Afficher plus
Afficher moins




Bonjour, Bonsoir
Ton histoire est génial ! J'ai adoré la lire, mais je ne connais cependant la question à tes réponses.
Pour les SMS: en soit se n'ai pas légal légal mais vu que c'est roi qui l'ai pris (son numéro) on ne peut rien lui repprocher

"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 29/01/2019 à 12:42:23  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Si c est même une obsession alors la c est encore pire. C est vraiment une lutte. Mais au vu de ce que tu dis je n en doutais pas.
Tu tiens le coup mais .... vas tu le tenir éternellement ?? Si tu te forces...si tu n en as pas envie....pas pour tr décourager mais ça va être compliqué. Ça va finir par craquer.

Profil : Etranger
crapulette201505
  1. answer
  2. Posté le 29/01/2019 à 13:33:30  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nuages105 a écrit :

----
Fermée et moralisateur ??? Sais tu que j ai eu des sentiments pour un professeur pendant presque trois ans ?? Sais tu, que moi aussi, j ai tenter ma chance et fais de nombreuse connerie pour UN prof ? J en suis devenue malade et pourquoi ? Pour rien. Strictement rien. Trois ans de ma vie jeter à la poubelle pour rien. Alors oui, mon esprit moralisateur et fermée comme tu dis, essaie de mettre en garde d autres adescences qui risque de souffrir de ce genre d histoire.

Oui certes il y a notre président de ce cas, je disais sa moi aussi, mais il fait parti de cas rare. Rien de plus.
Afficher plus
Afficher moins


Pour que les parents porte plaine il faut que la relation se sache Quelle est la fille qui serait assez bete pour aller avouer une relation interdite à ses parents alors qu'elle sait que y'a des risques Dans ce genre de truc le mieux c'est rien dire à personne même pas à sa meilleure amie

Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 29/01/2019 à 13:38:03  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

crapulette201505 a écrit :

Pour que les parents porte plaine il faut que la relation se sache Quelle est la fille qui serait assez bete pour aller avouer une relation interdite à ses parents alors qu'elle sait que y'a des risques Dans ce genre de truc le mieux c'est rien dire à personne même pas à sa meilleure amie
Afficher plus
Afficher moins


---
Ah ah tout ce sait dans la vie. Elle aura des comportements, des moments où elle va sortir qui vont être soupçonneux. Regarde l affaire du prof de math qui est parti à Disney avec son élève....elle avait pourtant rien dis

Profil : Etranger
crapulette201505
  1. answer
  2. Posté le 29/01/2019 à 14:08:37  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je sais pas … J'ai jamais eue de relations de longue durée Tous mes "interdits" ont été de courtes durées
Message cité 1 fois
"Le coeur à ses raisons que la raison ignore" #J
Profil : Citoyen
nuages105
  1. answer
  2. Posté le 29/01/2019 à 14:26:02  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

crapulette201505 a écrit :

Je sais pas … J'ai jamais eue de relations de longue durée Tous mes "interdits" ont été de courtes durées
Afficher plus
Afficher moins


---
Sauf qu au vu de ses sentiments, elle ne voudra pas de qlq chose de courte durée.
Tout ce sait.

 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Attirée par une prof au lycée Comment avoir le numero du prof que j'aime
amour prof Amoureuse de mon prof
Lamour envers envers un prof ?? Laimez? Lettre d'amour ? (Pour un prof)
Ce prof ? Je ne suis pas sûre de le suivre. J'aime mon prof depuis un an et demi. Help
je suis perdue, troublée, je ne sais plus quoi penser... RELATIONS AMOUREUSE PROF/ELEVE
troublée par lui ...  
Plus de sujets relatifs à : Je suis troublée.. (prof/élève)

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Se remettre avec son ex? 1
Rencontre 0
Ce gars me fait tournée en rond... 4
besoin de conseil 1
Situation amoureuse compliquée 4