liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

Que se passe-t-il ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Ce prof ? Je ne suis pas sûre de le suivre.

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 03/04/2018 à 22:32:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :
C'est un peu étrange, surtout si tu lui avais déjà envoyé des mails sans soucis avant. Je ne sais pas trop quoi te dire. Réessaie de renvoyer un mail avec l'adresse qu'il t'a donné.
Message cité 1 fois
(Publicité)
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 03/04/2018 à 23:09:10  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

C'est un peu étrange, surtout si tu lui avais déjà envoyé des mails sans soucis avant. Je ne sais pas trop quoi te dire. Réessaie de renvoyer un mail avec l'adresse qu'il t'a donné.
Afficher plus
Afficher moins



C’est bizarre en effet. Je lui demanderai plutôt demain ou jeudi !

Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 08/04/2018 à 12:29:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Up pour des news !

J’ai réussi à récupérer mercredi son numéro, et il a effectivement une femme. Je m’en suis un peu doutée avec cette histoire de mail et de nom inconnu, mais j’sais pas pourquoi, il en parlait bizarrement, soit en disant qu’il n’en avait pas, soit au passé ( « je ne sais pas ce qu’avait préféré ce qu’était ma femme » ), et lorsque je l’ai hasardeusement croisé au lycée en octobre, il avait failli l’évoquer mais il avait ravalé le mot, ce qui fait que je n’étais pas sûre d’avoir bien entendu et j’avais préféré fermer les yeux là-dessus. Enfin.

On a pu se voir vendredi avec mon binôme, à un café. On est arrivés quinze minutes avant l’heure. Quand il est venu, il a serré la main à mon binôme, puis il m’a tendue la sienne. J’y ai répondu en lui disant enchantée. Bref ! On s’est posés à l’intérieur, c’était plus tranquille. Lui était face à moi, et mon pote à sa droite. C’était une table assez haute, mais surtout, détail peut-être important pour la suite, assez large.
À peine installés, mon prof a demandé à mon binôme si « on est ensemble » en agitant son index et son majeur, et le voyant hésiter et un peu embarassé ( d’ailleurs lui aussi semblait l’être ) il a rectifié : « vous étudiez ensemble ? ». La réponse me paraissait un peu évidente, surtout que je lui avais déjà dit au préalable que c’était un gars de ma promo, mais s’il a oublié, il a du juste retenir que c’était un gars, et non une fille comme il l’avait d’abord imaginé.
Enfin bon, on a commencé à faire ce qu’on avait à faire, et au début de l’entretien, mon prof reçoit un coup de fil. Il me demande poliment s’il peut répondre, mais manque l’appel. Je me doutais bien que c’était sa femme, mais je sais pas pourquoi, il s’est senti obligé de me le dire, alors déjà que j’étais un peu gênée, j’ai simplement acquiescé en détournant la tête.

Je vais pas trop entrer dans les détails d’une heure et demie de discussion, l’entretien questions-réponses pour le projet a du durer entre 20 et 30 minutes, peut-être, puis on a du discuté une heure de tout et de rien. Je l’ai autant écouté qu’observé, et je peux vous dire que durant les moments de silence, j’avais son regard sur moi. Peut-être parce que j’étais en face, mais je me suis déjà retrouvée seul à seul, en tête à tête, avec des potes, gars comme filles, ou de la famille, et jamais je ne me suis sentie autant observée sauf en cas d’attirance ou d’ambiguïté. Parfois je soutenais le regard, parfois je le détournais. Y a des moments où je faisais exprès de regarder mon binôme, juste comme ça. Mon prof continuait à me regarder quelques secondes avant de se tourner vers lui.
Et quand je disais que la table était quand même bien large, c’est qu’on avait pas de proximité, et pourtant, ça ne m’a pas empêché de le sentir, parfois, empiéter sur mon territoire… sous la table. Je bougeais alors comme si de rien n’était, mais lui ne me semblait pas réagir. Je peux pas dire qu’il me faisait du pied, j’sais pas si c’était accidentel ou quoi, mais je réagissais comme si ça l’était.

Enfin, il m’a fait parler de moi, je lui ai raconté des choses qu’il n’aurait visiblement jamais soupçonné, je lui ai parlé de certains profs sans censure, des conditions de travail de la filière dans laquelle j’étais au début du lycée avant de me réorienter, je me suis un peu emballée, je l’ai tutoyé… bref. Il m’écoutait très attentivement tout au long de ma tirade.
Quant à lui, bon, en dehors du projet, je lui ai posé quelques questions un peu perso sans trop m’étaler, il m’a fait comprendre qu’il se souvenait des personnes que je fréquentais et qui étaient à côté de moi en philo, j’ai essayé de lui faire comprendre que je me souvenais de tout petits détails qu’il avait dit sur lui y a plus d’un an maintenant, etc.

BREFFFFF au delà de tout ça, il ne m’était jamais apparu sous ce jour-là, aussi joueur, avec une jovialité presqu’enfantine. C’était peut-être toujours le prof que j’ai pu reconnaître à quelques rares moments, mais je crois que même ses collègues, de ce qu’ils en disaient, auraient été très étonnés. C’était un super bon moment, le voir comme ça mais fait super plaisir… D’ailleurs au début je ne me suis pas gênée à lui avouer que ça me faisait plaisir de le voir dans un autre décor. Il a bien réagi.

Enfin, voilà. Je sais pas ce qu’il va se passer par la suite. Peut-être que je repasserai avant la fin de l’année, je sais pas. J’ai toujours ses coordonnées, mail et numéro, mais je n’ai pas envie de camper là-dessus.
Message édité par PantinEnBois le 08/04/2018 à 12:32:52
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 08/04/2018 à 13:27:02  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
C'est cool que cela se soit bien passé, mais s'il a une femme c'est sûr qu'il ne se passera rien. Après, je ne peux pas te dire ce qu'il pense réellement, et je pense qu'on ne le saura jamais. Mais en tous cas, il semble t'apprécier, il doit trouver que tu es une élève différente, je suppose.
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 08/04/2018 à 15:50:01  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

C'est cool que cela se soit bien passé, mais s'il a une femme c'est sûr qu'il ne se passera rien. Après, je ne peux pas te dire ce qu'il pense réellement, et je pense qu'on ne le saura jamais. Mais en tous cas, il semble t'apprécier, il doit trouver que tu es une élève différente, je suppose.
Afficher plus
Afficher moins



Non, en effet, avec sa femme c’est plus possible, je le sais. Je sais pas comment ça se passe entre eux, vu qu’il en parle bizarrement, mais… même. Je peux pas continuer à espérer. Tellement de choses nous séparent : c’est un homme, il a une vie, deux enfants qu’il adore plus que tout, ça se voit tellement, une femme avec qui la relation me semble un peu chelou, mais elle reste sa femme en toutes circonstances… Quant à moi j’ai pas grand chose, j’ai pas encore commencé ma vie, je comprends pas grand chose au monde qui m’entoure, si tant est qu’il y aurait quelque chose à comprendre… enfin.

Dire que ce que je ressens pour lui ne sont que des sentiments, c’est tellement cracher sur la face du monde…
L’année dernière j’ai essayé de me persuader que ce n’était que le prof, que ce n’était qu’un putain de fantasme d’élève, que ça me passerait en dépit de cette ambiguïté presque malsaine, mais arrivé juin, après son dernier cours, j’ai juste pété un câble par rapport à lui devant mes potes, en face de lui en plus… Il a forcément du m’entendre, c’était en face du lycée et comme d’habitude, il fumait pas loin en me regardant, et puis je le regardais aussi, j’arrivais pas à me détacher de lui. Je crois bien qu’il m’en ait voulu pendant un bon temps, puisqu’arrivé le bac, je suis venue au moment où les autres étaient déjà entrés dans les salles, et lui était dans les couloirs à discuter avec un prof. Il m’a vue débarquer, il s’est redressé de la table contre laquelle il était appuyé et m’a direct tournée le dos. Pas un bonjour, pas un regard, rien, alors qu’habituellement…
On s’est quittés sur une archi mauvaise note ( de musique ! ), sur le coup je m’en foutais, j’étais toujours très en colère, mais ça m’a bouffé mon anniversaire, la joie d’avoir obtenu mon bac par je ne sais quelle magie, mes vacances d’été, et j’ai compris que, merde, putain, je l’aimais comme je refusais de le voir.

J’ai fait mine de le croiser par hasard en septembre et en octobre, puis je me suis dit que, peut-être, simplement en lui faisant savoir peu à peu le rôle qu’il a joué, ça me soulagerait suffisamment pour pouvoir recommencer à vivre… Et effectivement, ça m’a soulagée, mais c’est loin d’être suffisant.
J’ai longtemps pensé à lui avouer, à lui dire franchement ce que je ressens, car c’est un secret tellement lourd à porter, mais j’avais aussi tellement peur des conséquences, de perdre ce contact que j’ai avec lui… et ma timidité n’arrangeait pas les choses.
Maintenant que je sais qu’il ne se passera en définitive absolument rien, je ne sais pas si je peux quand même le lui dire. Si on doit se revoir, je ne veux pas qu’il y ait de gêne entre nous, et si on ne se voit plus, j’ai pas envie qu’il pense que tout ça, c’était par amour alors qu’il y a plus que ça, ni de lui manquer de respect par égoïsme sentimental, vu qu’il a une femme. Et pourtant j’ai appris à mes dépends qu’il y a des moments où il faut penser à soi, qu’on ne peut pas toujours se soucier de l’autre, auquel cas on n’avance plus soi-même.

Je sais pas quoi faire… Ou peut-être si, je le sais, mais je ne sais pas si c’est une bonne idée.

Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 08/04/2018 à 16:19:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Étant donné que rien est envisageable entre vous, je pense que cela risque juste de le gêner ou de lui donner envie de couper les ponts pour te faire passer à autre chose. Son statut de prof rend les choses délicates, et puis il est marié. C'est possible que tout lui avouer te libère, mais je ne sais vraiment pas si cela va te suffire ou te faire regretter. :\
Message cité 2 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 08/04/2018 à 17:42:56  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Étant donné que rien est envisageable entre vous, je pense que cela risque juste de le gêner ou de lui donner envie de couper les ponts pour te faire passer à autre chose. Son statut de prof rend les choses délicates, et puis il est marié. C'est possible que tout lui avouer te libère, mais je ne sais vraiment pas si cela va te suffire ou te faire regretter. :\
Afficher plus
Afficher moins



Je sais pas… Si je le lui dis, je pense que couper les ponts serait la meilleure chose à faire, pour lui comme pour moi, donc si ça doit se faire… Soit. Sans vouloir me vanter, j’ai des portes de sortie. C’est pas que je me fous de ne plus le voir, ni même lui parler, très loin de là, c’est juste qu’il faut que je me détache, et me détacher commence peut-être par dire les choses. De toute façon, je ne pense pas que je pourrai repasser après la fin de l’année… J’essaierai de passer en mai, sûrement pas pour lui dire, j’en serai probablement incapable de toute manière et je risque de m’emmeler les pinceaux, mais pour tâter un peu le terrain. Je serai peut-être passée à autre chose d’ici là. Sinon, bah…

D’ailleurs, faut peut-être avouer que je l’ai peut-être cherché par mail, sms, et quand on s’est retrouvés, de façon trèèèèèès légère, histoire de provoquer un peu et voir comment il réagit. Ce qui m’intéresse réellement n’est pas de savoir s’il peut se passer quelque chose, là-dessus je suis fixée, mais essayer de comprendre ce qu’il se passe chez lui.

Message édité par PantinEnBois le 08/04/2018 à 17:51:32
(Publicité)
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 08/04/2018 à 18:48:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Comment cela tâter le terrain ? Et comment ça tu l'as cherché ? :D

Je ne sais pas ce qu'il se passe chez lui. Après, ce n'est pas parce qu'on est mariés qu'on ne peut pas être attiré par d'autres personnes. Cela ne se contrôle pas, et puis si cela se limite à une simple attirance, sans aucun geste ou mot déplacé, ce n'est pas très embêtant. Il te trouve peut-être jolie et/ou intéressante, mais sans forcément s'être imaginé quelque chose. Pour certains jeunes profs dans le supérieur, cela arrive d'être attiré par des élèves, mais il est vrai que la différence d'âge est souvent faible (pour les jeunes profs) (j'ai par exemple eu des profs (doctorants) avec seulement 3-4-5 ans de plus que moi). Bref, ça dérive un peu. ^^
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 08/04/2018 à 20:29:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Comment cela tâter le terrain ? Et comment ça tu l'as cherché ? :D

Je ne sais pas ce qu'il se passe chez lui. Après, ce n'est pas parce qu'on est mariés qu'on ne peut pas être attiré par d'autres personnes. Cela ne se contrôle pas, et puis si cela se limite à une simple attirance, sans aucun geste ou mot déplacé, ce n'est pas très embêtant. Il te trouve peut-être jolie et/ou intéressante, mais sans forcément s'être imaginé quelque chose. Pour certains jeunes profs dans le supérieur, cela arrive d'être attiré par des élèves, mais il est vrai que la différence d'âge est souvent faible (pour les jeunes profs) (j'ai par exemple eu des profs (doctorants) avec seulement 3-4-5 ans de plus que moi). Bref, ça dérive un peu. ^^
Afficher plus
Afficher moins



Comment dire… Messages sous-jacents !
Quand il m’a dit dans son mail qu’il avait pensé à une usine désaffectée pour se retrouver, je lui ai répondu « Une prochaine fois, peut-être, pour votre usine ».
Lorsque je lui ai demandé par SMS si c’était normal que son mail soit attribué à un autre nom que le sien et qu’il m’a répondu que c’était sa femme mais qu’il ne savait pas pas pourquoi ses mails lui était toujours attribués, j’ai répondu trois heures plus tard par « Oups.. ».
J’ai répondu à ses mails de plus en plus tard dans la journée. 18h pour le premier, le second à quelques minutes de 23h, puis le dernier à… 00h48. Une façon pour moi de lui faire comprendre que je pense à lui même à des heures tardives. Le plus drôle dans tout ça, c’est qu’il m’a répondu le lendemain à 00h42, donc bon.
Je sais pas si c’était trop subtil pour qu’il puisse comprendre quelque chose, mais au moins j’aurai essayé.

Non, bien sûr, je sais. Marié, simplement en couple ou célibataire… Ça ne se contrôle effectivement pas, autrement, cette histoire ne m’aurait jamais tourmentée.
Mais ce qui se contrôle, c’est le choix d’avoir des histoires extra-conjugales. Et ça, bah, clairement… ça finit jamais bien. Dans la grande majorité, on préfère rester avec celui ou celle avec qui on a déjà quelque chose de construit. Recommencer à zéro, ça fait peur, et ici spécifiquement, même avant d’enfin comprendre qu’il a une femme, j’arrive toujours pas à me projeter dans une relation sérieuse, je vois pas comment ça pourrait fonctionner, et là, vu qu’il a une femme, ni ce qu’il pourrait gagner aux changes.

Oui, la différence d’âge entre les prof de fac et les étudiants peut être vraiment étroite, y a même des étudiants plus vieux que des prof. Je sais pas en quelle année tu es, mais personnellement, la plupart d’entre eux, on les voit qu’un semestre à raison d’une heure et demie une fois par semaine. Du reste, c’est quasi-impossible de les croiser. Certains viennent de loin et font le trajet juste pour faire cours et repartent de suite.
C’est pas grave si on s’écarte, c’est bien de discuter. :)

Message édité par PantinEnBois le 19/06/2018 à 02:47:43
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 09/04/2018 à 10:02:40  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ah d'accord. Je ne sais pas s'il aurait pu comprendre quelque chose, c'est peut-être un peu trop subtil.

Oui c'est sûr qu'il n'y a que très peu de chances que cela débouche sur quelque chose d'intéressant pour toi. :\

J'ai fini l'école, j'étais en 5e année quand les profs avaient peu d'écart avec mes camarades de classe et moi. Et c'est une petite école, donc ils étaient sur place. ^^
Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
forumysterious
  1. answer
  2. Posté le 09/04/2018 à 13:58:32  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

PantinEnBois a écrit :

Bonjour / Bonsoir

J’avais déjà crée un sondage auparavant sur le même sujet mais j’ai malencontreusement supprimé les données, et mon post étant assez beaucoup un peu très long, je crois qu’on avait quand même la légère grosse flemme de lire … sweat:{}
Du coup, je recommence en abrégeant un max :

J’ai 19 ans et suis à la fac.
J’avais un prof l’an dernier, en Terminale, chez qui j’ai remarqué un comportement étrange avec moi, dès octobre ( cad y a un an et demi ). Y avait clairement une part de favoritisme, bien que je n’avais pas encore eu le temps de faire mes preuves, mais je sens qu’il y avait quelque chose en plus. Pour glisser son portrait, il avait une sale réputation tirée des notes pourries qu’il distribuait, de son ton condescendant dans ses commentaires, voire méprisant, rabaissant, cassant… bref tout ce que vous voulez sauf encourageant. Il avait le don de se faire détester. Un peu chelou sur les bords aussi, souvent à traîner seul. Peu liant, secret et dans sa bulle selon quelques uns de ses collègues.

Enfin, déjà de base « étrange », là est l’étrangeté de l’étrangeté : avec moi, il agissait vraiment différemment, à savoir la bienveillance dans ses commentaires, les rapprochements physiques ( sans contact ), les tentatives de dialogue alors qu’habituellement, faut aller le chercher, et lorsqu’on discutait, il me demandait mon avis ou cherchait subtilement à en savoir plus sur moi, recherche de complicité, le fait qu’il s’excusait auprès de moi ou qu’il essayait de se rattraper s’il voyait ( ou croyait la plupart du temps ) que quelque chose ne me plaisait pas, ses sourires souvent sortis de nulle part alors que pas spécialement souriant, les taquineries parfois maladroites, le fait qu’il parle de moi en mon absence sans que le sujet s’y prête, etc. Mais le plus troublant, c’était ses regards omg…

Alors tout n’est pas venu d’un seul coup, mais progressivement durant l’année et par accumulation, surtout après d’une sorte de, disons, cassure, que j’ai ressentie au milieu du second trimestre et qui a duré quelques semaines. Au premier conseil, il aurait dit « Je l’adore, cette fille ». Je vous promets que je lui ai rien fait. De toute façon, je ne faisais rien pour me faire remarquer et j’essayais de maintenir une certaine distance face à tout ça.

Je pourrais m’attarder sur les regards, mais bon, ça ferait trop long. Je préciserais si besoin est… Je vais simplement dire qu’ils étaient omniprésents en cours ( on changeait suffisamment souvent de salle pour que je m’en rende compte ), et qu’ils se sont multlipliés et étendus en dehors de la salle…

M’voilà, merci beaucoup de m’avoir lue jusqu’ici, désolée pour la longueur. Je vous demande juste votre avis sur la situation, car là, je vous avoue que j’y pense encore, que je me pose plein de questions, sachant que d’autres choses sont venues après le bac.
Je sais pas si j’extrapole, si y avait le fameux « truc », ou pire, s’il jouait avec moi. Et pourquoi ci, et pourquoi ça… bref, tant de questions qui restent en suspens. Je supporte mal de ne pas comprendre et je ne me vois pas pointer le bout de mon nez en face de lui pour lui parler de tout ça, du coup, si vous pouviez m’aider à y apporter un peu de lumière … ?
Merci d’avance pour vos réponses .
Afficher plus
Afficher moins

Moi c'est simple tout les profs me detestent ils ont tous le regard qui dit ftg. xD

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 09/04/2018 à 20:15:13  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Ah d'accord. Je ne sais pas s'il aurait pu comprendre quelque chose, c'est peut-être un peu trop subtil.

Oui c'est sûr qu'il n'y a que très peu de chances que cela débouche sur quelque chose d'intéressant pour toi. :\

J'ai fini l'école, j'étais en 5e année quand les profs avaient peu d'écart avec mes camarades de classe et moi. Et c'est une petite école, donc ils étaient sur place. ^^
Afficher plus
Afficher moins



Après, je me dis que ce n’est pas comme si ça débarquait de nulle part. De toute façon, je pense qu’il a du voir, quand même, que quelque chose se tramait chez moi, dans ma façon d’être avec lui, de le regarder, lui parler… en Terminale et après. S’il n’a rien remarqué, bah… merde, quoi !
La première fois que je suis venue le remercier, j’ai d’abord commencé par lui demander si je pouvais lui parler cinq minutes. Il a accepté, grandement étonné. J’ai alors précisé que c’était par rapport à l’an dernier. Fallait voir sa tête à ces moment-là ! De grands yeux avec un léger sourire. C’était à jurer qu’il s’attendait à quelque chose.

Ah, oui, donc il pouvait facilement se passer certaines choses… whistle:{}
T’étais en quoi ?

forumystérious a écrit :

Moi c'est simple tout les profs me detestent ils ont tous le regard qui dit ftg. xD
Afficher plus
Afficher moins


Mdr, ouais je vois très bien ! Et même quand tu parles pas, certains regardent de travers. mouais:{}

(Publicité)
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 09/04/2018 à 20:27:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne sais pas s'il a remarqué quelque chose. S'il t'imagine comme une "simple" élève, il se peut qu'il n'ait pas capté tes signes.
Après tu sais, ça fait toujours plaisir pour un prof de recevoir des compliments et des remerciements. A vrai dire, je crois que c'est rare qu'ils en reçoivent. Les élèves sont souvent ingrats. :D

Ahah, mais il me semble qu'il ne s'est jamais passé quelque chose. C'est une petite école, et tout se sait. ^^
J'étais en école d'ingénieurs.
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 10/04/2018 à 22:21:24  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Je ne sais pas s'il a remarqué quelque chose. S'il t'imagine comme une "simple" élève, il se peut qu'il n'ait pas capté tes signes.
Après tu sais, ça fait toujours plaisir pour un prof de recevoir des compliments et des remerciements. A vrai dire, je crois que c'est rare qu'ils en reçoivent. Les élèves sont souvent ingrats. :D

Ahah, mais il me semble qu'il ne s'est jamais passé quelque chose. C'est une petite école, et tout se sait. ^^
J'étais en école d'ingénieurs.
Afficher plus
Afficher moins



Ouais, surtout lui, c’est… exceptionnel.
Mais tu sais, je galère toujours à essayer de le comprendre, entre la Terminale où je ne lui ai absolument rien fait, et cette année où j’ai commencé à m’ouvrir. Moi qui le voyait comme un prof au début, j’ai réussi à voir des signes peut-être parfois là où il n’y en a pas.
J’essaie de rester lucide, objective, tout en sachant que les interprétations peuvent être fausses. Alors je fais le tri dans ce que je vois, relève, remarque. Je ne suis pas toujours en train d’épier un faux pas quand je l’ai face à moi, il m’arrive parfois de ne rien constater. Simplement que lorsque quelque chose d’étrange me saute aux yeux, je le note, et je jure que je n’ai pas tout écrit ici.

Il ne s’attendait pas à ce que je le remercie, il s’attendait à autre chose. Je sais pas quoi, mais il s’attendait vraiment à autre chose, de ça j’en ai la certitude. Je sais que je suis cachottière, mais quand même. Y a des trucs qui ne se cachent pas. Si moi, j’ai vu ou cru voir des choses chez lui avant même de ressentir quoique se soit pour lui, je ne vois pas comment il ne peut rien voir chez moi sachant qu’il y a bien quelque chose de mon côté.

J’ai dit que je devrais attendre la mi-mai, mais ce n’est plus possible. J’ai mes partiels, je suis clairement en train de foirer mon année, et pas seulement parce que ce semestre est beaucoup plus difficile… J’ai clairement la tête ailleurs, et pas dans les cours, et les portes de sorties dont je parlais, je ne sais pas pour combien de temps encore elles resteront ouvertes. Je pense repasser jeudi en espérant qu’il soit là pour mettre les choses à plat. Sinon, dès que je peux après les vacances.
Faut juste que je m’y tienne.

Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 10/04/2018 à 22:30:12  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne sais pas si tu obtiendras un jour une réponse à tes questions. Mais je comprends ton ressenti, j'ai aussi tendance à observer et analyser les faits et gestes des gens, sauf que... parfois les gens ne se rendent pas compte de leur comportement et nient... et parfois, on se fait juste des films, on idéalise la personne. C'est souvent compliquer d'obtenir de vraies réponses, tout le monde ne souhaite pas s'ouvrir, et parfois on se voile la face (la personne en question ou soi-même). Bref... Ta situation reste quand même compliqué avec ce professeur bien plus âgé et marié. Essaie de penser à autre chose, notamment pour ne pas trop foirer ton année. Ce qui est important au final, c'est toi, pas lui !
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 10/04/2018 à 23:36:03  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Je ne sais pas si tu obtiendras un jour une réponse à tes questions. Mais je comprends ton ressenti, j'ai aussi tendance à observer et analyser les faits et gestes des gens, sauf que... parfois les gens ne se rendent pas compte de leur comportement et nient... et parfois, on se fait juste des films, on idéalise la personne. C'est souvent compliquer d'obtenir de vraies réponses, tout le monde ne souhaite pas s'ouvrir, et parfois on se voile la face (la personne en question ou soi-même). Bref... Ta situation reste quand même compliqué avec ce professeur bien plus âgé et marié. Essaie de penser à autre chose, notamment pour ne pas trop foirer ton année. Ce qui est important au final, c'est toi, pas lui !
Afficher plus
Afficher moins



Ouais, moi non plus…
De toute façon, je compte pas débarquer devant lui pour lui demander direct « eh tu m’kiffes ou bien ? », il y a d’autres choses dont je voudrais lui parler avant, et quoiqu’il me répondra sur ce sujet précis, que ce soit mensonge ou vérité, je serai obligée de le tenir pour vrai pour continuer mon petit bonhomme de chemin. Mon truc assez embarrassant, c’est que je place tout sur le même plan. Si un obstacle se dresse face à moi, j’aurais franchement du mal à avancer autre part. Donc ce problème-là a réellement besoin d’être mis au clair et d’être réglé …

Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 11/04/2018 à 11:31:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Essaie quand même de faire la part des choses. Ce problème, tu ne pourras pas forcément le régler dans l'immédiat, alors ce serait préférable que tu t'occupes des problèmes dont tu peux t'occuper dès maintenant. Mais je te comprends, j'étais un peu comme cela il y 5 ans, et cela m'a fait rater un semestre.
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 11/04/2018 à 11:55:01  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Essaie quand même de faire la part des choses. Ce problème, tu ne pourras pas forcément le régler dans l'immédiat, alors ce serait préférable que tu t'occupes des problèmes dont tu peux t'occuper dès maintenant. Mais je te comprends, j'étais un peu comme cela il y 5 ans, et cela m'a fait rater un semestre.
Afficher plus
Afficher moins



Tu me conseilles de plutôt laisser couler ?

Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 11/04/2018 à 12:03:39  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Pas forcément, mais de penser à tes études, et non uniquement à ton ancien professeur. Tu dois attendre mi-mai.. en attendant, essaie de te mettre au travail. Je comprends totalement que tu dois avoir plein d'interrogations en tête, mais tu ne peux pour l'instant pas avoir de réponses. Alors autant traiter tes autres soucis. ^^
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 11/04/2018 à 12:23:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Pas forcément, mais de penser à tes études, et non uniquement à ton ancien professeur. Tu dois attendre mi-mai.. en attendant, essaie de te mettre au travail. Je comprends totalement que tu dois avoir plein d'interrogations en tête, mais tu ne peux pour l'instant pas avoir de réponses. Alors autant traiter tes autres soucis. ^^
Afficher plus
Afficher moins



T’as raison, c’est plus sage, bien que ça ne soit pas facile…
J’attends la mi-mai, alors. Merci. :)

Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 11/04/2018 à 12:55:54  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
De rien, bon courage. :)

Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 11/05/2018 à 23:38:23  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Up !

Je suis passée voir mon prof lundi. Je lui avais envoyé un message au préalable pour lui demander si je pouvais passer la semaine dernière, mais aucune réponse. Je me suis pris un putain de vent, mais je m’en foutais, j’ai laissé reposer une semaine et j’ai débarqué à l’improvisite la semaine suivante. Fallait me voir, j’étais réellement déterminée à lui parler sérieusement !
Je me suis débrouillée pour qu’il ait le choix entre m’aborder ou filer sans que je le voie, mais quand il m’a interpellée, j’ai perdu tous mes moyens…

Il a vu que j’étais nerveuse, que je ne tenais pas en place, alors il m’a interrogée du regard et j’ai répondu que je voulais simplement le voir. Il ne m’a pas crue, le bourgue… mais j’ai insisté. On a fait quelques pas ensemble sans rien se dire, je réfléchissais à la manière d’aborder le sujet, et il a commencé à me parler du projet pro. J’ai été cash en lui disant que je ne le finirai jamais à temps, et je lui ai expliqué sans complexe que j’étais en train de lâcher prise par rapport à la fac, que je n’aurais pas mon année, mais que ce n’est pas grave, les enjeux ne sont pas forcément très déterminants.
Il a voulu savoir pourquoi je galérais. J’ai répondu que c’était « en partie » un problème de méthode. C’était une façon pour moi d’ouvrir une brèche pour lui permettre s’y incruster et me tirer les vers du nez. Il l’a fait… et je me suis braquée.

On va pas se mentir, j’ai essayé de me concentrer sur mes études, de le laisser de côté, mais qu’importe, les pensées reviennent toujours comme une obsession et il arrive un moment où l’organisme ne suit plus le mental. Déjà que je connais une perte d’appétit depuis que j’ai quitté le lycée ( donc les grandes vacances incluses ), une perte d’énergie… J’ai des tendances insomniaques depuis quelques années qui ne m’ont jamais empêchée de me lever le matin pour aller en cours, mais depuis quelques temps, je n’y arrive tout simplement plus. Du coup, là, je traverse une période d’un total je-m’en-foutisme.

J’ai vraiment voulu le lui dire, mais j’avais peur qu’il le prenne pour une accusation, et… même. C’était l’occasion de mettre certaines choses à plat d’une façon ou d’une autre, et je ne l’ai pas saisie… Je crois que c’est du au stress d’être en face du lycée, avec les élèves et les profs qui rentrent chez eux, les passants, les voitures… bref. Si je veux lui dire en face, il faudra qu’on se donne rdv sur la lune, je crois…

La conversation n’a pas été complètement triste non plus, on a un peu plaisanté ( heureusement ! ), il m’a fait une blague ARCHI douteuse, mais bon.

Pour moi, c’était la dernière fois que je passais. Je lui ai dit trois fois que je voulais juste le voir, je sais pas s’il a compris qu’autre chose se cachait là-dessous, je sais pas si ça vaut la peine que je m’explique, et si je dois le faire, je sais pas comment, en face mais où ? par un long sms qui risquerait de se prendre un vent, ou forcer un appel… Je prends peut-être un risque en lui faisant ( aveuglement ? ) confiance car j’ai toujours un doute sur ses intentions, je ne sais pas si je dois prendre du recul et voir ça d’un point de vue plus relâché, moins sérieux…
Message cité 1 fois
Message édité par PantinEnBois le 11/05/2018 à 23:43:10
  1. answer
  2. Posté le 11/05/2018 à 23:49:52  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Il faut mettre tout cela à plat une fois pour toute en l'invitant dans un café où quelque part de plus tranquille.
Ne laisse pas passer cette chance de mettre les points sur les i, tu ne le regrettera pas et cela te permettra d'avoir un peu plus confiance en toi en plus de te délester d'un poids trop important.

Fais-le et tu seras libérée.

(Il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis, ne reste pas figée sur le "définitif" que tu t'es fixé)
Message cité 1 fois
L’amour a des dents et ses morsures ne guérissent
Profil : Inconnu
amel1354953
  1. answer
  2. Posté le 12/05/2018 à 14:54:54  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

PantinEnBois a écrit :

Up !

Je suis passée voir mon prof lundi. Je lui avais envoyé un message au préalable pour lui demander si je pouvais passer la semaine dernière, mais aucune réponse. Je me suis pris un putain de vent, mais je m’en foutais, j’ai laissé reposer une semaine et j’ai débarqué à l’improvisite la semaine suivante. Fallait me voir, j’étais réellement déterminée à lui parler sérieusement !
Je me suis débrouillée pour qu’il ait le choix entre m’aborder ou filer sans que je le voie, mais quand il m’a interpellée, j’ai perdu tous mes moyens…

Il a vu que j’étais nerveuse, que je ne tenais pas en place, alors il m’a interrogée du regard et j’ai répondu que je voulais simplement le voir. Il ne m’a pas crue, le bourgue… mais j’ai insisté. On a fait quelques pas ensemble sans rien se dire, je réfléchissais à la manière d’aborder le sujet, et il a commencé à me parler du projet pro. J’ai été cash en lui disant que je ne le finirai jamais à temps, et je lui ai expliqué sans complexe que j’étais en train de lâcher prise par rapport à la fac, que je n’aurais pas mon année, mais que ce n’est pas grave, les enjeux ne sont pas forcément très déterminants.
Il a voulu savoir pourquoi je galérais. J’ai répondu que c’était « en partie » un problème de méthode. C’était une façon pour moi d’ouvrir une brèche pour lui permettre s’y incruster et me tirer les vers du nez. Il l’a fait… et je me suis braquée.

On va pas se mentir, j’ai essayé de me concentrer sur mes études, de le laisser de côté, mais qu’importe, les pensées reviennent toujours comme une obsession et il arrive un moment où l’organisme ne suit plus le mental. Déjà que je connais une perte d’appétit depuis que j’ai quitté le lycée ( donc les grandes vacances incluses ), une perte d’énergie… J’ai des tendances insomniaques depuis quelques années qui ne m’ont jamais empêchée de me lever le matin pour aller en cours, mais depuis quelques temps, je n’y arrive tout simplement plus. Du coup, là, je traverse une période d’un total je-m’en-foutisme.

J’ai vraiment voulu le lui dire, mais j’avais peur qu’il le prenne pour une accusation, et… même. C’était l’occasion de mettre certaines choses à plat d’une façon ou d’une autre, et je ne l’ai pas saisie… Je crois que c’est du au stress d’être en face du lycée, avec les élèves et les profs qui rentrent chez eux, les passants, les voitures… bref. Si je veux lui dire en face, il faudra qu’on se donne rdv sur la lune, je crois…

La conversation n’a pas été complètement triste non plus, on a un peu plaisanté ( heureusement ! ), il m’a fait une blague ARCHI douteuse, mais bon.

Pour moi, c’était la dernière fois que je passais. Je lui ai dit trois fois que je voulais juste le voir, je sais pas s’il a compris qu’autre chose se cachait là-dessous, je sais pas si ça vaut la peine que je m’explique, et si je dois le faire, je sais pas comment, en face mais où ? par un long sms qui risquerait de se prendre un vent, ou forcer un appel… Je prends peut-être un risque en lui faisant ( aveuglement ? ) confiance car j’ai toujours un doute sur ses intentions, je ne sais pas si je dois prendre du recul et voir ça d’un point de vue plus relâché, moins sérieux…
Afficher plus
Afficher moins





Je ne pense pas que ce soit réciproque honnêtement c’est un professeur faut regarder la réalité en face même si ça arrive mais c est assez rare et c’est Un fantasme d’adolescence tu tournera l’an page t’inquiete Pas

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 12/05/2018 à 20:29:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Zyc79wm a écrit :

Il faut mettre tout cela à plat une fois pour toute en l'invitant dans un café où quelque part de plus tranquille.
Ne laisse pas passer cette chance de mettre les points sur les i, tu ne le regrettera pas et cela te permettra d'avoir un peu plus confiance en toi en plus de te délester d'un poids trop important.

Fais-le et tu seras libérée.

(Il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis, ne reste pas figée sur le "définitif" que tu t'es fixé)
Afficher plus
Afficher moins



Je suis aussi très timide vis-à-vis de lui. Beaucoup moins qu’en Terminale, mais c’est toujours le cas. Et puis, d’un point de vue général, je n’ai jamais eu à faire ce genre de choses. Je n’aurai de toutes façons pas d’autres choix que de me dépasser…

Quand je disais que c’était pour moi la dernière fois que je passais, c’est parce que j’avais l’intention de tout déballer, et d’ensuite prendre mes distances. Je ne pense pas que continuer à venir le voir serait très efficace pour tourner la page. :\

Amel1354953 a écrit :

Je ne pense pas que ce soit réciproque honnêtement c’est un professeur faut regarder la réalité en face même si ça arrive mais c est assez rare et c’est Un fantasme d’adolescence tu tournera l’an page t’inquiete Pas
Afficher plus
Afficher moins



Que ce soit réciproque ou non, je t’avoue ne plus trop me poser la question en ce moment. En plus du besoin de me dévoiler, les soupçons de non-dits ne viennent pas uniquement de lui, mais aussi de moi. Ça me pèse lourd et ce n’est pas la première fois.
D’ailleurs, je ne pense pas non plus que ce soit réellement réciproque.
Je sais pas si tu as tout lu ( j’écris de sacres pavés lol:{} ) mais je pourrais faire un listing de tout ce qui me laisse penser qu’en Terminale et après, qu’au moins ( ou au pire… ) il s’amusait un peu avec moi.

Je tournerai un jour la page comme je l’ai toujours fait, mais très sincèrement, j’ai bientôt 20 ans, et et malgré le fait que j’ai mis du temps à le reconnaître et à l’accepter, je sais que ce que je ressens pour lui dépasse de très loin le fantasme de l’adolescente.

Expliquer pourquoi pourrait être long… mais bon.

Je pense tout le temps à lui, les souvenirs des cours s’effacent au profit des réels échanges que nous avons eu.

Il arrive à me foutre dans tous mes états, à susciter tout et n’importe quoi chez moi : doute, trouble, joie, contrariété, grosse colère, tristesse, angoisse, panique, confiance, inspiration, manque, désir, attendrissement… Il m’a fait plusieurs fois rire, une fois rougir rien que par sa présence, et par opposition, il m’a fait une fois craquer…

Le voir sourire me rend heureuse, quand c’est moi qui le fait sourire, parfois rire, je suis aux anges…
Je l’ai croisé mercredi, soit deux jours après mon dernier passage au lycée, il était en voiture, m’a vue et m’a fait un large sourire en passant… J’ai réalisé que son sourire me manquera terriblement, et rien que pour ça, j’ai eu la folie de penser que je ne peux pas briser la relation que l’on a actuellement.

Je dis « mon prof » en parlant de lui, mais je ne le vois plus comme mon prof, ni même comme un prof : je sais que si je m’emporte je le tutoie, ça s’est déjà produit. Quand je lui parle, c’est toujours « Monsieur », par habitude et bienséance, mais j’ai déjà fait l’erreur dans le feu de l’action de parler de lui à des potes en l’appelant par son prénom.

Et le plus flagrant dans tout ça, c’est que je n’arrive même pas jalouse de sa femme. Ça m’a certes fait un drôle d’effet quand il m’a enfin avouée qu’il en avait une, sur le coup j’ai douté de lui car il m’avait toujours fait ( et je dis bien fait… ) croire qu’il n’en avait pas, bien que je m’en étais doutée juste avant. Mais la seule chose que je veux, c’est qu’il soit heureux, et si je peux de là où je suis contribuer un rien à son petit bonheur, je le fais. Je ne pouvais pas faire grand chose en tant qu’élève, et je ne le peux toujours pas en tant qu’ancienne élève… Le danger est que je me suis beaucoup trop souvent oubliée pour ça.

Message cité 1 fois
  1. answer
  2. Posté le 12/05/2018 à 22:06:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

PantinEnBois a écrit :


Je suis aussi très timide vis-à-vis de lui. Beaucoup moins qu’en Terminale, mais c’est toujours le cas. Et puis, d’un point de vue général, je n’ai jamais eu à faire ce genre de choses. Je n’aurai de toutes façons pas d’autres choix que de me dépasser…

Quand je disais que c’était pour moi la dernière fois que je passais, c’est parce que j’avais l’intention de tout déballer, et d’ensuite prendre mes distances. Je ne pense pas que continuer à venir le voir serait très efficace pour tourner la page. :\

Afficher plus
Afficher moins


Je ne te dis pas de rester en contact avec lui mais de tout déballer afin que tu ne regrettes rien (c'est le plus important).

Message cité 2 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 13/05/2018 à 04:25:48  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Zyc79wm a écrit :

Je ne te dis pas de rester en contact avec lui mais de tout déballer afin que tu ne regrettes rien (c'est le plus important).
Afficher plus
Afficher moins



Oui, c’est sûr qu’il n’y a au moins que ça à faire. Je réfléchis à la manière dont je pourrais procéder et pense repasser au lycée fin-mai, début-juin. Très certainement pas pour le lui dire directement, mais au moins aborder subtilement le sujet avec quelques allusions.

Message édité par PantinEnBois le 13/05/2018 à 04:27:30
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 09/06/2018 à 11:53:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Up.

Le sujet est plus ou moins clos, merci à tous pour vos réponses, en particulier toi Aenere.

Tout compte fait, peu importe ce qu’il pourrait ou non ressentir, je ne pouvais pas rester comme ça. Comme écrit, j’ai essayé de garder la tête froide, de penser à moi indépendamment de lui, et je lui ai envoyé hier un dernier sms ( je n’ai pas réussi à le croiser, sinon par pur hasard, mais j’étais accompagnée d’une amie ).

Ma décision est prise : maintenant qu’il le sait, je ne chercherai plus à passer le voir. Ça fait mal, mais bon. Telle que je me connais, lui en parler est un choix nécessaire pour commencer à aller de l’avant. J’avais déjà essayé, mais c’était mettre la charrue avant les bœufs, comme on dit si bien.

Encore merci d’avoir pris le temps de me répondre.

Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 09/06/2018 à 12:57:59  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
D'accord. Et il t'a répondu ?
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 09/06/2018 à 13:56:36  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

D'accord. Et il t'a répondu ?
Afficher plus
Afficher moins



Non, aucun signe de vie . Mais je m’y suis attendue.

Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 09/06/2018 à 14:09:12  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Arf d'accord. Mais au moins tu l'as dit. Cela t'a libéré ?
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 09/06/2018 à 14:37:03  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Arf d'accord. Mais au moins tu l'as dit. Cela t'a libéré ?
Afficher plus
Afficher moins



Je ne sais pas. Je suppose que oui, bien que je me sois plus expliquée et excusée du dérangement que déclarer.

Je lui ai écrit que j’avais vraiment hésité à lui avouer, « par respect pour vous ce qui inclut aussi votre vie privée », mais aussi parce que je ne voulais pas perdre cette relation, que si toutefois je me considérais être en relation avec lui, je commençais à comprendre ce n’était pas forcément sa vision des choses.
J’ai ajouté que je pensais pouvoir gérer mes sentiments en me concentrant sur ce qui m’entourait et que j’étais loin de m’imaginer que le voir cinq minutes par mois les ferait évoluer vers quelque chose de plus fort, de plus sage et de plus limpide.
J’ai aussi décrit le poids des non-dits en disant qu’ils prennent parfois forme face à lui, que par ailleurs, je pense qu’il se doutait au moins un peu de mes sentiments, et que ces non-dits se manifestent un peu n’importe comment. En somme, que je ne pouvais pas continuer à essayer de me construire une vie en voulant me faire une infime place dans la sienne qui au final, ne m’est même pas garantie, que me taire et refouler plus longtemps serait continuer dans un formidable non-sens…

Je n’ai pas voulu tomber dans un romantisme déplacé en lui écrivant explicitement que je l’aime, ni l’accuser de quoi que se soit en lui faisant part de ma grande confusion vis-à-vis de son comportement.

Quoi qu’il en soit, j'espère seulement avoir été comprise. J’aurai les vacances d’été pour m’en remettre, et au moins, je ne serai pas là à me répéter que j’aurais du.

Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 10/06/2018 à 11:29:56  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Oui, au moins tu n'as pas de regrets. C'est déjà ça. Tu vas pouvoir avancer, je pense !
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 11/06/2018 à 12:57:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Oui, au moins tu n'as pas de regrets. C'est déjà ça. Tu vas pouvoir avancer, je pense !
Afficher plus
Afficher moins



Mes émotions se sont simplement stabilisées : elles ne montent ni très haut ni ne descendent très bas. Avant, c’étaient les montagnes russes. J’ai juste un sentiment d’inachèvement du au manque de réponse, un simple « Je comprends » quand j’ai terminé sur un « j’espère que vous comprenez » m’aurait permis de mettre un point final, mais bon. Je vais apparemment devoir faire avec. mouais:{}

Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 11/06/2018 à 18:55:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je pense qu'il doit trouver la situation délicate. C'est peut-être pour cela qu'il ne répond pas. Après, il a tendance à répondre lentement, non ?
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 11/06/2018 à 20:26:15  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Je pense qu'il doit trouver la situation délicate. C'est peut-être pour cela qu'il ne répond pas. Après, il a tendance à répondre lentement, non ?
Afficher plus
Afficher moins



Aux mails seulement. Pour les sms, fallait compter deux heures… ou ne rien compter du tout : il ne m’a jamais répondue quand je lui ai demandé s’il serait souvent au lycée la première semaine de mai. Mais je suis quand même venue, la semaine d’après.

C’est pour cette raison que je me suis doutée qu’il ne me répondrait pas.

Il y a des moments où je me sens manipulée ( c’est pas pour rien que j’ai choisi ce pseudo… ), et faut dire que je lui en ai donné les moyens en lui confiant une première fois une part de mes sentiments. Je lui avais proposé de garder contact dans un mot de remerciement remis en main propre, en précisant que je n’étais pas sûre de pouvoir repasser. Avant de se quitter, il m’avait demandée si on se reverra. J’avais haussé les épaules. « Si, on se reverra. ». C’est ce qu’il a dit, avec plein d’assurance dans son regard et sa voix.
Mais il ne m’a jamais rien envoyée… et je suis revenue deux mois plus tard, sous-couverte du projet de la fac. Avant que je lui en parle, il ne disait rien. Il me regardait simplement avec tout son visage qui souriait.

Pour l’avant-dernier sms, je ne savais pas non plus comment interpréter son silence, si c’était un moyen pour lui de me faire comprendre qu’il ne voulait pas qu’on reste en contact, ou qu’il attendait simplement que je vienne vérifier. Finalement, il a voulu savoir si je repasserai à la fin de la discussion, mais je n’ai pas répondu. Pour moi, il ne devrait pas y avoir de prochaine fois.

Et là, je me pose de sérieuses questions…

Message cité 1 fois
Message édité par PantinEnBois le 11/06/2018 à 20:34:37
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 11/06/2018 à 22:33:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

PantinEnBois a écrit :

Il y a des moments où je me sens manipulée ( c’est pas pour rien que j’ai choisi ce pseudo… ), et faut dire que je lui en ai donné les moyens en lui confiant une première fois une part de mes sentiments. Je lui avais proposé de garder contact dans un mot de remerciement remis en main propre, en précisant que je n’étais pas sûre de pouvoir repasser. Avant de se quitter, il m’avait demandée si on se reverra. J’avais haussé les épaules. « Si, on se reverra. ». C’est ce qu’il a dit, avec plein d’assurance dans son regard et sa voix.
Afficher plus
Afficher moins


Tu lui avais déjà avoué tes sentiments ? Je ne me souviens pas que tu avais écrit cela, mais peut-être que j'ai oublié.

PantinEnBois a écrit :

Pour l’avant-dernier sms, je ne savais pas non plus comment interpréter son silence, si c’était un moyen pour lui de me faire comprendre qu’il ne voulait pas qu’on reste en contact, ou qu’il attendait simplement que je vienne vérifier. Finalement, il a voulu savoir si je repasserai à la fin de la discussion, mais je n’ai pas répondu. Pour moi, il ne devrait pas y avoir de prochaine fois.
Afficher plus
Afficher moins


L'avant-dernier SMS, c'est celui où tu lui demandais si tu pouvais passer au lycée ?
Je ne sais pas ce que signifie son silence lors de l'avant-dernier SMS, mais je ne pense pas qu'il ait eu comme idée que tu viennes vérifier. Je trouve que c'est un peu tiré par les cheveux. Un silence volontaire, ça ne donne pas envie d'aller vers la personne, je trouve. Je pencherais plutôt pour l'oubli de réponse. ^^

Message cité 1 fois
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 12/06/2018 à 01:09:17  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Aenere a écrit :

Tu lui avais déjà avoué tes sentiments ? Je ne me souviens pas que tu avais écrit cela, mais peut-être que j'ai oublié.
Afficher plus
Afficher moins



Oui, une partie seulement, c'était en décembre. Un mot de remerciement pour l’année dernière, rien de plus, dans lequel je lui expliquais, en gros, que ce qu’il m’a apportée m’a permis de tenir le coup le temps que certaines choses rentrent dans l’ordre. Dans le fond, j’exprimais mon affection et mon attachement. Mais j’ai pris le temps de bien choisir mes mots pour éviter de ne pas laisser transparaître plus.
J’en avais rapidement parlé dans un de mes premiers posts.

Aenere a écrit :

L'avant-dernier SMS, c'est celui où tu lui demandais si tu pouvais passer au lycée ?
Je ne sais pas ce que signifie son silence lors de l'avant-dernier SMS, mais je ne pense pas qu'il ait eu comme idée que tu viennes vérifier. Je trouve que c'est un peu tiré par les cheveux. Un silence volontaire, ça ne donne pas envie d'aller vers la personne, je trouve. Je pencherais plutôt pour l'oubli de réponse. ^^
Afficher plus
Afficher moins



Possible… C’est vrai que je me prends beaucoup la tête.
Mais effectivement, je n’avais pas envie de revenir avec ce silence, néanmoins, je l’ai fait. Une semaine après, mais je l’ai fait, j’avais l’intention de lui parler sérieusement. Je sais pas s’il joue le chaud et le froid, ou s’il ne joue pas, s’il avait comme tu disjuste zappé, ou s’il n’avait tout simplement pas envie que je passe et que ne pas répondre était un moyen de … tu vois ? me faire comprendre les choses. Je passais déjà très régulièrement. On a du se voir dix fois dans l’année, j’ai toujours eu peur de paraître trop collante, surtout qu’il n’a pas du tout l’habitude que des élèves reviennent le voir.

Je ne sais pas ce que je dois faire. J’ai avant tout besoin d’être comprise, surtout par lui. Je n’ai absolument pas envie qu’on se quitte en mauvais terme, et pour ça, je suis prête à repasser. Je ne peux pas jouer éternellement la psychanalyste avec lui, donc autant le lui demander directement.
Mais j’ai aussi peur que ce soit juste une excuse pour le revoir.

Message édité par PantinEnBois le 12/06/2018 à 01:10:05
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 12/06/2018 à 13:44:07  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je pense qu'il est parfaitement capable de répondre à ton SMS, donc pour moi tu n'as pas spécialement besoin de passer le voir. Je ne vois pas trop ce qu'il pourrait te dire, à part que votre relation est impossible. Toi, tu aimerais qu'il te dise qu'il comprend, mais lui, il n'a peut-être pas du tout pensé à cela. Il n'a peut-être pas du tout pensé que tu puisses être amoureuse de lui, et éventuellement il est tombé des nues, et donc il ne comprend pas forcément. Ou peut-être aussi qu'il s'en doutait comme tu le penses, mais qu'il préfère ne rien répondre pour que tu comprennes de laisser tomber. Je pense que c'est délicat de trouver une réaction qui ne blesse pas trop son élève, quand on est prof. Peut-être qu'on ne sait pas comme faire. En fait, il y a plein de possibilités. Je comprends que tu te questionnes beaucoup à ce sujet, je suis pareil que toi. Mais je pense que parfois, on n'obtient pas les réponses que l'on attend, et il vaut mieux passer à autre chose. De toutes façons, si cela avait été positif, il t'aurait contacté.

Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 18/06/2018 à 18:28:39  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Qu’est-ce que tu entends par « positif » ?

Mais je suis d’accord. Je sais très bien que c’est impossible.
J’ai pas mal réfléchi, entre tristesse, incompréhension, colère, voire haine, puis empathie ( je peux le maudire et lui souhaiter tout le bonheur du monde des heures plus tard… ). Je lui en veux énormément de ne pas me répondre, bien que je m’y attendais. J’ai beau essayé de le comprendre, de me dire qu’il n’a aucun devoir envers moi, qu’il n’a aucun compte à me rendre, mais je reste persuadée que si mes sentiments ont autant évolué depuis la Terminale, c’est qu’il se passait bien quelque chose, que ce soit malgré lui ou volontaire. Je le revois encore dire devant nous tous : « Je ne comprends pas pourquoi j’arrive pas à pécho. J’essaie d’être gentil, pourtant, mais non… Comprends pas. » alors qu’il a une femme, même s’il disait ne pas en avoir.

S’il a des problèmes d’ordre conjugal, que ça reste entre lui, sa femme, et éventuellement une autre femme, pas avec une élève, merde… Peut-être qu’il culpabilise, je sais pas. Une discussion avec lui aurait vraiment été plus efficace.

Il y a un tas de choses que je suis capable de comprendre si on prend la peine de me les expliquer, et je suis prête à pardonner la pire connerie qu’il aurait pu me faire, même si les conséquences en deviennent désastreuses. J’ai déjà haït un ex après l’avoir follement aimé, à cause d’une incompréhension qui n’a jamais été levée. J’avais fini par m’en remettre, mais ça laisse des marques durant trop d’années… Je ne veux pas revivre la même chose.
Cette aventure-là m’a pas mal ouvert l’esprit, j’ai appris un tas de choses, mais j’en souffre encore beaucoup.
Message édité par PantinEnBois le 19/06/2018 à 03:10:34
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 19/06/2018 à 10:34:32  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ben s'il avait partagé tes sentiments, s'il aurait voulu creuser un peu plus [...] il t'aurait répondue. Il a ton numéro, il a ton mail, s'il le veut, il peut te contacter.

Je te comprends tellement avec toutes les questions que tu te poses et tes changements d'humeur par rapport à son comportement et ses réactions. Moi aussi à ta place, j'aurais aimé une réponse et des explications, et je sais que j'aurais donné une réponse à une personne qui m'aurait parlé de ses sentiments de la sorte. Malheureusement tout le monde n'est pas comme cela, tout le monde ne réagit pas comme moi/nous.

Avec le temps, tu passeras outre. C'est normal que cela te fasse mal. Surtout que tu n'as pas eu de réponse en retour. C'est normal que tu sois en colère.
Message cité 1 fois
(Publicité)
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Mon prof devient vraiment bizarre... Je sais pas du tout quoi penser
Fantasme sur ma prof Je suis amoureuse de mon prof .
Relation étrange élève-prof Mon prof me laisse pas indifférente.
Mon prof Aimer son prof AU SECOURS URGENT
Je suis amoureuse de ma prof de maths J'aime mon prof depuis un an et demi. Help
Je suis amoureuse de mon prof.  
Plus de sujets relatifs à : Ce prof ? Je ne suis pas sûre de le suivre.

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Un doute et des questions 6
Je suis jalouse de ma meilleure amie 5
Questionnement sans intérêt 2
Je suis tchatcheuse 4
Je suis perdue avec mon ex. 5