FORUM Ados-Love

|-  Amour

||-  

Ce prof ? [2]

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

Que se passe-t-il ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter
Les invités peuvent voter

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Ce prof ? [2]

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 08/08/2018 à 12:37:32  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour / Bonsoir !

J’avais crée un autre sujet il y a quelques mois ( Ce prof ? Je ne suis pas sûre de le suivre.). Je viens de l’éditer, et je vous raconte la suite ici. J’ai vraiment besoin de vos avis, je sais pas trop quoi penser.

____________

Cette année-là s’est basée sur d’énormes ambiguïtés.

Je suis passée le voir en septembre et octobre, il était chaleureux au début et entamait la conversation, mais devenait distant, cassant, ou cherchait à se barrer.

Je suis revenue pour le remercier à deux reprises, une fois en novembre pour lui dire qu’il m’avait motivée à poursuivre dans sa discipline, et la seconde en décembre pour lui décrire le rôle qu’il a joué ( je traversais une passe sombre, et voilà ). Étant de nature timide et réservée, j’ai écrit ça dans un mot de remerciement et j’y ai laissé mon mail en lui précisant en face que je n’étais franchement pas certaine de pouvoir repasser. Le mail m’aurait aussi permis de prendre mes distances et de doucement me détacher sans avoir à lui avouer quoi que se soit…
Il m’a assurée qu’on se reverra et ne m’a rien envoyée.

Je suis toutefois repassée en mi-février, il était tout heureux de me revoir, moi qui pensais qu’il avait capté en lisant entre les lignes. Mon retour était provoqué par un projet de la fac et j’avais quelques questions à lui poser. Il a accepté.

Retour début mars pour prendre ses coordonnées. Il était assez surmené et a eu une attitude vraiment étrange. J’y reviendrai plus tard.

On a fini par se retrouver dans une espèce de café, mon binôme, lui et moi ( entre temps, j’avais appris pour sa femme ). Directement après s’être assis, il a demandé à mon pote si « on est ensemble ». Un court moment de gêne, puis il a rectifié après une réponse négative balbutiée : « Vous étudiez ensemble ? ».
Après l’entretien, on a discuté une heure de tout et de rien. Son regard était carrément planté sur moi, même durant les moments de silence. C’est un exemple parmi d’autres pour vous dire qu’il était clairement dans un mode de séduction.

À quoi je m’attendais, après tout ? Je suis entrée dans son jeu au préalable par mail et sms, et il y a répond aussi préalablement, par mail. J’y suis entrée consciemment, car ce qu’il m’avait dit me laissait penser pas mal de choses :

- Il m’a direct dit qu’il avait pensé à moi « C’était… bah… hier… », et il s’est étonné ( ou a fait mine de ) de ne rien m’avoir envoyé alors qu’il avait mon mail.

- le jour où j’ai récupéré ses coordonnées, je lui ai annoncé que mon binôme serait « un gars de ma promo », parce qu’il pensait que ça serait une fille ( pour je ne sais quelle raison ). J’ai cru discerner une pointe de jalousie lorsqu’il a soufflé : « Ah, c’est un gars… » en bougeant sur ses jambes et en regardant vraiment ailleurs.

- au moment de me filer son mail ( il hésitait entre ça et son numéro que j’ai finalement réussi à obtenir plus tard ), il a dit après m’avoir jeté un coup d’œil : « Je ne sais pas ce qu’avait préféré ce qu’était ma femme ». Au départ, j’ai pensé qu’il parlait de son ex-femme, car vu de ce qu’il racontait en Terminale, il n’en avait pas. Franchement, arrêtez-moi si je me trompe, mais je l’ai tout de suite traduit par « Je ne sais plus comment je m’y suis pris avec elle ». Il a complété par un léger « J’déconne », mais en me voyant sourire, il a insisté du regard. Il a opté pour le mail et est devenu archi-nerveux lors de sa dictée.

- J’ai envoyé un mail le lendemain soir, et il y a répondu trois semaines plus tard. J’étais obligée de le bouger en passant deux fois le voir, ça ne me plaisait pas de forcer et je pense que lui non plus, mais pour le coup, je m’en foutais un peu. Il me disait la première fois qu’il avait ouvert sans y répondre, ensuite qu’il avait zappé. Je le comprenais encore moins… Finalement, il m’a répondue avec une pointe d’humour en m’écrivant qu’il avait d’abord pensé à une usine désaffectée pour se retrouver ( wtf ? ), mais qu’un café serait peut-être mieux.

C’est d’ailleurs en voulant lui répondre que j’ai appris qu’il est en couple. Après avoir obtenu son numéro, j’ai du lui tirer les vers du nez pour en avoir la confirmation. C’est à partir de là que j’ai commencé à entrer dans son jeu, juste avant l’entretien.

Un mois après le rendez-vous, je lui ai envoyé un message pour savoir si je pouvais venir le voir un jour d’une certaine semaine. Pour moi était le moment de mettre les choses à plat, mais il n’y a pas répondu. J’ai donc laissé la semaine passer et suis venue la suivante.

Je rappelle juste que je suis très timide, du coup, quand il m’a abordée, j’ai perdu tous mes moyens… La discussion est restée autour de la fac, je lui ai annoncé sans aucune gêne que je séchais les cours et les partiels, et que je connaissais les conséquences de mes trop nombreuses absences, et de là il m’a sortie :

« Eh bien, si tu savais, tu mérites d’être punie d’une sanction des plus sévères… »

Je l’ai regardé, lui me dévisageait avec un de ces airs qui voulait absolument TOUT dire. Ce n’était pas la première fois qu’il me faisait ce regard, c’était clair qu’il attendait une réaction. Mais il a du se contenter d’un léger sourire de ma part et a embrayé de suite sur une autre phrase. C’était le moment opportun pour le confronter et je ne l’ai pas saisi… En face du lycée, il y avait du monde, des élèves, des profs, des passants. C’était stressant.

J’en ai eu marre de me questionner sans cesse sur lui. Pendant tout ce temps, j’avais réussi à déterminer ce que j’attendais, et c’était vraiment le minimum de quelqu’un avec qui on a une relation, quelle qu’elle soit. C’est-à-dire une preuve d’intérêt, mais je ne l’avais pas. À distance, étant très timide, j’attendais toujours une réponse, et son mutisme me refroidissait d’emblée. Je n’attendais pas son approbation quand je lui ai demandé si je pouvais passer, je voulais simplement m’assurer qu’il en avait quelque chose à foutre. À chaque fois, j’avais l’impression de m’adresser à un mur de glace, et pourtant, à chaque fois, je revenais, et à chaque fois, il était tout mielleux et demandait à me revoir.

Dans un dernier moment où je me suis sentie dépassée par tout ça, j’ai décidé de penser au plus simple en fermant les yeux sur toute ma confusion, sur tous les signaux que j’ai pu interpréter et de m’en tenir aux faits les plus concrets : pas de réponse = pas intéressé.
Je lui ai rédigé un sms dans lequel je lui avouais mes sentiments ( en vrai, j’étais folle de lui… ) en m’excusant triplement, que je ne pouvais pas garder tout ça pour moi et continuer sur ce train-là, que ça m’affectais, que je commençais à perdre le contrôle même devant lui, et que par ailleurs, je pense qu’il le savait… que ça n’a aucun sens, que je n’arrive plus à le voir comme un prof. Ce n’était pas les mots, mais c’est ce que j’ai essayé de faire passer. Je crois que j’ai été plus froide, d’ailleurs, j’ai pas écrit ça pour lui faire plaisir, j’avais pas envie qu’il jubile devant son écran. Néanmoins, je me suis excusée du message, du dérangement… Tout. Je lui ai dit que j’espérais qu’il comprenait, et que je le laisserai tranquille.

Comme prévu mais non-espéré, je me suis mangé un énième mur, comme pour confirmer tout ce que j’avais écrit sans réellement le penser juste pour ne pas l’accuser de quoi que se soit, encore moins par message. Tout ça par RESPECT.

EN BREF. Durant toute cette année, je pense avoir compris pas mal de choses sur lui, mais je reste dans le flou concernant ses intentions. Il y a eu de nombreux regards échangés, plus francs que l’an d’avant, certains démesurément prolongés, des sourires semblaient toujours le déstabiliser, des moments de gêne et de silence, des hésitations, des questionnements, des confidences, des révélations, des sous-entendus… Du chaud, et du froid.

____________________


Aujourd’hui, c’est clair que je n’attends plus rien, sinon une vérité, et je crois que j’arrive à aller de l’avant sentimentalement. Mais je sais pas… j’y pense toujours. Arrêtez-moi si je me trompe, mais je pense très fortement avoir été séduite. Je ne comprends juste pas dans quel but.

Je sais que c’est long, très long. J’ai essayé de vous rendre la lecture agréable en vous exposant les passages importants pour moi. Je suis désolée pour ça et remercie d’avance grandement les personnes qui répondront ( je n’attends pas de longues réponses, un avis très global me suffirait ). J’ai réellement besoin d’aide, savoir quoi faire et/ou quoi penser… je suis perdue.
Message édité par PantinEnBois le 11/08/2018 à 11:44:55
(Publicité)
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 08/08/2018 à 15:52:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Hey ! :D

Ben tu connais mon avis sur ton histoire. Je viens pour voir l'avis des autres. ^^

Effectivement son comportement est assez étrange. Tu n'es clairement pas une élève comme les autres à ses yeux, il t'apprécie c'est sûr. Mais de là à dire qu'il t'apprécie plus que cela ? Je ne sais pas. C'est vrai qu'il te faisait des sous-entendus assez étranges, on ne peut pas appeler cela des coïncidences à ce point. Cela lui faisait probablement plaisir de voir une jeune fille s'intéresser à lui. Une sorte d'amusement, de flirt. En était-il conscient ? Peut-être pas avant que tu lui avoues tes sentiments. Mais bon, je pense qu'il devait s'en douter, sans forcément se l'admettre ? On ne peut pas trop savoir...

Mais le problème, c'est qu'il a une femme et peut-être une famille. Son statut de prof ou d'ancien prof n'arrange rien. Et en plus de cela, il n'est pas hyper fiable non plus, puisqu'il ne te répond pas tout le temps ou qu'il prend parfois plusieurs semaines à le faire. Je veux bien qu'il soit occupé, mais bon toi aussi tu as des choses à faire de ton côté. Surtout que vous vous parliez pour un projet étudiant... Et s'il fait ça pour se faire désirer, pour te voir venir vers lui, c'est un peu nul...

Et vu qu'il s'est rendu compte que tu avais des sentiments, que ça va trop loin pour lui, maintenant il fait le mort. Clairement, je trouve cela dommage comme réaction. Je préfère qu'on me dise clairement les choses afin d'avancer, mais c'est vrai que certains n'ont pas le courage de les dire. Peut-être que cette situation le met mal à l'aise car il a une femme, qu'il est bien plus âgé et que c'est un prof... Peut-être que le fait de recevoir des SMS de ce style sur son téléphone l'a gêné (par rapport à sa femme qui pourrait potentiellement tomber dessus). Mais bon, il n'était pas obligé de faire le mort. Et s'il avait souhaité te contacter, il aurait pu le faire par SMS, par téléphone ou par mail.

En tous cas, tu n'as pas à t'en vouloir de quoi que ce soit. Il fallait bien en arriver à une conclusion avec cette histoire. Tu as été très courageuse d'avouer tes sentiments pour te libérer. Au moins tu as tout dit. J'espère que tu réussiras à passer à autre chose.
Message édité par Aenere le 08/08/2018 à 19:08:38
Ferte in noctem animam meam
Profil : Quidam
bellatrix-lestrange3
  1. answer
  2. Posté le 08/08/2018 à 17:49:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu disais savoir qu'il ne pouvait rien se passer entre vous, mais c'est quand même toi qui le cherchais par mails et sms. Donc pour moi, au fond de toi tu voulais que quelque chose se produise. Sinon, t'aurais coupé les ponts bien avant tout ça.. ^^ M'enfin, après avoir passé une bonne demie heure à lire les deux topics, je vais dire que vous êtes tous les deux fautifs. Lui avec ses petites phrases étranges, son comportement douteux.. et toi qui malgré tout, voulais creuser même si tu savais que l'histoire allait mal finir. A mon avis, il s'est douté de tes sentiments et quand il a eu la confirmation, il s'est dit que c'est allé beaucoup trop loin, donc voilà. Cependant, je le trouve pas très sympa. Passer à autre chose sera compliqué, mais avec le temps, les sentiments s'effacent peu à peu... courage à toi. ^^


---------------
People should not be afraid of their government, government should be afraid of their people.

A revolution without dancing is a revolution not worth having.

Ideas are bulletproof.
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 10/08/2018 à 00:15:29  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut !
Merci à vous deux pour vos réponses.

Aenere
Ta façon de voir est vraiment rassurante. C’est vrai que j’aurais du appréhender tout ça avec plus de légèreté, et je m’étais même promis dès la Terminale de garder une certaine distance que j’ai vraiment essayé de maintenir. Faut croire que la timidité a parfois du bon.
Ce prof n’est pas quelqu’un qui aime se poser des étiquettes ( il me l’a dit lors du rdv ), ce qui pourrait éventuellement expliquer son attitude, et je ne crois pas qu’il pensait à mal. Il ne devait juste pas se rendre compte que ça m’affectait autant, mais il se doutait très bien de mes sentiments. Je sais pas vraiment comment te l’expliquer, mais ça se voyait qu’il savait. Quand je suis allée le remercier la première fois, il a suffit que je lui dise qu’il fallait que je lui parle de l’année de Terminale pour voir tout son visage se transformer, et lorsque je suis revenue trois semaines plus tard avec mon petit mot tout mimi, il m’a fait : « Tu reviens encore me voir ? ». Je suis passée près de lui, il a eu cette même tête.

Bien sûr, si ça s’explique, tout n’est pas excusable.

Bellatrix Lestrange
Merci pour ta réponse !
Oui, il m’a un peu provoquée par mail, j’ai ensuite appris qu’il avait une femme, et je ne me suis pas gênée à entrer dans son jeu sans trop en faire. Il y a répondu. Mine de rien, avant de savoir, je ne savais pas trop ce que je voulais. Disons que oui, j’espérais secrètement sans m’emballer et me contentais d’avancer un peu les yeux fermés. Je pense que c’est pour cette raison que je n’ai quasi-rien ressenti quand j’ai appris pour sa femme, sinon un énorme doute sur ses intentions. Ça m’a permi de me positionner sur les miennes, mais je cherchais ( et cherche toujours ) aussi le comprendre. Le meilleur moyen pour moi de clarifier un peu tout ça a été de le titiller un peu…
T’as raison quand tu dis que mon attitude est discutable. Pour ma défense, je te répondrais bien que ça ne me ressemble pas et que je me suis laissée guider par ma curiosité, tellement il n’est pas clair. Mais ça ne la justifie pas.

Néanmoins si j’ai tenu à le revoir après le bac, c’était surtout pour combler le manque. Passer au lycée une fois par mois et lui parler dix minutes à peu près… Au début c’était difficile, j’avais quitté le lycée en ayant pour habitude de le croiser tous les jours et de l’avoir quatre heures par semaine, mais j’ai fini par m’y habituer en me forçant à ne pas passer trop souvent, pour ne pas éveiller les soupçons et le laisser respirer.
Je lui ai écris en décembre ce mot de remerciement parce que j’en ressentais le besoin. J’y écrivais que je lui étais sincèrement reconnaissante pour ce qu’il m’avais apporté et laissais transparaître mon affection et mon attachement. Je pensais que ça allait me suffire, mais bon…

Entre temps, j’essayais de vivre ma vie à la fac et de fréquenter d’autres gars. Mais bon, soit ils ne m’intéressaient pas, soit je ne les intéressaient pas, soit ils étaient en couple, soit c’étaient pas des gars bien.
Vraiment, j’ai essayé de passer à autre chose, mais j’étais loin de m’imaginer que mes sentiments pour mon ancien prof allaient évoluer en le voyant si occasionnellement.
Message édité par PantinEnBois le 10/08/2018 à 00:26:22
Profil : Etranger
pantinenbois
  1. answer
  2. Posté le 13/08/2018 à 10:22:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
up

(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
amoureuse de ma prof Attirance prof
Attirance envers ma prof Amoureuse de ma prof
J'aime ma prof j aime ma prof
Je suis amoureux de ma prof d'eps Je crois être amoureuse de mon prof…
Je suis tombée amoureuse de ma prof Ce prof ? Je ne suis pas sûre de le suivre.
Plus de sujets relatifs à : Ce prof ? [2]

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Je suis amoureux de ma meilleure amie !? Que faire !!! 5
Ok salut tout le monde, comme décrit dans le titre, voilà le problème (le GROS p 2
Il me regarde mais ne vient pas me parler ?! 38
J’ai pas eu le courage de lui dire que je l’aime 12
Première fois 2