FORUM Ados-Love

|-  Amour

||-  

Histoire interminable

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Histoire interminable

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2017 à 03:15:01  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonsoir à tous, je suis ici pour écrire un long pavé sur ma vie, que je ne supporte plus. Enfin c'est plutôt moi même que je ne supporte plus.
Ce n'est pas dans mes habitudes de m'exprimer comme tel, car j'ai extrêmement honte de mes actes et mes choix que je regrette bien souvent, mais je n'en peux plus, et j'aimerai avoir des avis extérieurs. Je vais tout raconter, et je préviens, ça va être très,trèèès long. Franchement j'ai forcé sur la longueur du texte, c'est pas très habituel je sais. Et même si personne ne lit, ça m'aura fait du bien d'avoir tout écrit.

J'ai 17 ans, et ça va bientôt faire 3 ans que j'ai déménagé dans un nouvel environnement dépaysant, où je croise les champs au quotidien. Au début je le vivais pas très bien, mais finalement je m'y plais bien, c'est beaucoup mieux que l'environnement où j'ai grandi. J'ai vécu pendant 10 ans dans une banlieue pas mal craintive, dans un quartier où se sont produits une dizaine de meurtres, et avec des rues pleines de racketteurs que je devais pourtant emprunter pour aller au collège. J'ai donc appris à ne jamais montrer mes faiblesses et à toujours être sur mes gardes. C'est pour cela que j'ai du mal à exprimer mes problèmes, et que je ne le dis et ne le montre jamais quand je me sens offensée, ce qui m'a beaucoup posée problème pour la suite. Je n'ai jamais éprouvé de sentiments ni d'attachement jusqu'à ce que je déménage, que ce soit en amour ou en amitié. Quand j'ai déménagé, j'ai immédiatement zappé tous mes amis que je connaissais depuis la maternelle, puisque comme je l'ai dit, je n'éprouvais jamais d'attachement, je zappais très facilement les gens, voir même beaucoup trop.
J'étais une fille détachée, indépendante, pas très sociable, et je ne m'intéressais pas aux garçons. J'ai toujours mis en avant mes études, voir trop, et c'était ma seule préoccupation, je ne prêtais pas attention aux gens. Même si je n'en ai pas forcément l'air, je me prends extrêmement la tête, ça ne s'arrête jamais de tourner à l'intérieur, et ce depuis que j'ai 3 ans (j'étais malheureusement une enfant très précoce n'ayant jamais connu l'insouciance).
En entrant dans l'adolescence, mes rapports avec mes rapports sont devenus compliqués, je ne supportais plus l'oppression qu'ils exerçaient sur moi. Ils ont toujours été très strictes et surprotecteurs.
J'aurais fait n'importe quoi pour me détacher de tout ce stress, cette angoisse et cette anxiété que je me suis toujours causée, souvent sans raison particulière.

Puis est arrivé ce jour où j'ai déménagé. Le fait de changer d'environnement m'a complètement changé. Je me suis beaucoup mieux sentie, je suis devenue plus extravertie, et je me sentais forcément beaucoup moins menacée. Les gens ici ne sont pas du tout les mêmes, et j'ai pu me trouver de vrais amis, qui m'ont toujours soutenue, et avec qui je vis de merveilleux moments.

Mais tout ne pouvait pas être si rose, non. Ma souffrance intérieure a bien fini par s'extérioriser.

Il y avait un garçon dans ma classe, en 2nde, qui me troublait inexplicablement. Je ne le trouvais pas magnifique, loin de là. Mais il y avait un putain de truc derrière son regard sombre qui me coupait le souffle à chaque fois que je le voyais. Je ne ressentais pas de sentiments, juste un trouble étrange et inhabituel. Si j'aurais su tout ce qui se serait passé par la suite...

C'est un garçon ténébreux et rebelle, un peu comme moi, mais beaucoup moins sage que moi. Disons que son passé est moins sombre que le mien, étant donné qu'il a grandi ici, mais qu'il est évident qu'il a vécu une chose horrible qui l'a rendu réellement détaché des gens, au point d'en devenir même un trouble psychologique.
Ce n'est qu'il n'y a que quelques temps que j'ai appris des choses sur lui, et que j'ai pu enfin comprendre son comportement m'ayant tant fait souffrir ces deux dernières années... Si j'aurais su dés le départ, je me serais immédiatement éloignée.
Il a enfaite grandi avec ses deux parents, mais c'est son père qui était toujours là pour lui, car sa mère travaillait beaucoup, donc il ne la voyait pas beaucoup. Et il y a quelques années, son père s'est suicidé... Il s'est donc senti abandonné, et d'après mon amie qui a grandi avec lui et qui m'a raconté ça, c'est depuis cet événement tragique qu'il a complètement changé, que son comportement devenait étrange, et que ses relations avec les gens ne tenaient plus.
J'ai pu le constater moi même: il est incapable de ressentir de l'empathie, il est charmeur et narcissique, et surtout, il a peur de l'attachement, il ne veut pas revivre ce sentiment d'abandon. Ce n'est pas un andouille non, même si ça en a l'air. C'est un garçon bien, mais ça se voit qu'il souffre réellement, et il fait souffrir les autres avec lui.
Son comportement se réfère parfaitement à celui d'un sociopathe. Et j'ai eu tort de m'être aventurée avec lui.

Mais donc, quand j'ai fait sa connaissance, en 2nde, jeune, innocente, et curieuse, beaucoup trop curieuse... A ce moment là, j'ignorais tout cela, et je ne pensais pas que cet individu pouvait être nocif pour moi.
J'avais 15 ans, comme lui, et mon esprit aventureux commençait à tanguer vers la possibilité de chavirer pour un garçon. Mais tout ça, c'était de la rigolade, je ne songeais à rien de sérieux ou d'intense.
J'essayais de me rapprocher de ce garçon qui m'intriguait et m'attirait de plus en plus, mais il était toujours froid avec moi, et je ne comprenais pas pourquoi, car j'avais l'impression qu'il était comme ça qu'avec moi. Mais ça ne m'arrêtait pas, je continuais de me rapprocher doucement et de le charmer du regard. Enfaite, je jouais carrément avec le feu, je cherchais à percer le mystère, car ce garçon était très mystérieux.
Un jour, j'ai plongé dans son regard, pendant plusieurs secondes, et j'ai failli me noyer. J'ai ressenti un réel trouble indescriptible m'ayant complètement détaché de ce monde. J'ai alors arrêté de jouer au jeu de charme avec lui, car j'ai compris que ça commençait à sortir du jeu, et qu'il valait mieux que j'arrête, car c'était peine perdue. Pour autant, depuis ce regard, j'ai eu l'impression de l'avoir ancré en moi pour toujours.

Est arrivé ce jour où il a enfin fait un déblocage sur moi. Il s'est tout d'un coup mis à commencer un jeu de drague avec moi. Je ne comprenais pas trop et n'en revenais pas, mais j'étais tout de même contente, et toujours d'attaque, donc on a commencé à flirter. Tout le monde était persuadé qu'on allait finir ensemble, chose qui ne s'est jamais produite, même si j'ai tant et tant espéré...
On a pourtant faillit, quelques jours après notre flirt (on est allés trop vite oui). Il m'a sorti un je t'aime par message, mais pas sincère du tout, donc j'ai fait de même. Et il m'a forcé à lui dire je l'aimais "comment". Je trouvais ça bizarre de lui dire par message, donc j'ai attendu qu'on soit en face. Mais les mots ne voulaient pas sortir. J'ai essayé de l'embrasser, mais il m'en a empêché, car je ne lui disais pas ce qu'il voulait entendre, alors que je lui faisais comprendre que je ne savais pas ce qu'il voulait. Je manquais extrêmement d'assurance, et j'avais peur de me faire passer pour une conne par la suite, donc je n'osais pas dire grand chose. Il est donc reparti en me faisant la bise, ce qui m'a valu pendant longtemps de me maudire de ne pas avoir tout fait pour qu'on se mette ensemble ce jour là, mais avec du recul, je dois reconnaître que je n'avais pas de sentiments à ce moment, donc cette précipitation et fausseté ne nous aurait pas mené à grand chose...
Mais bizarrement, on ne s'est pas arrêté là. Enfaite, on ne s'est pas mis de râteau, on a juste pas conclu. Donc on a continué à flirté, en renforçant notre tacticité.
Un jour, il m'a chuchoté un "je t'aime" à l'oreille. C'était la seule fois où il me l'a dit, et il paraissait sincère. Mais malheureusement, je n'ai jamais réellement été éclairée sur ce qu'il ressentait pour moi.
Lui continuait à jouer, pendant que moi je me brûlais en commençant à développer de réels sentiments. Il ne voulait pas qu'on se mette ensemble, et je ne comprenais pas. Disons que je ne cherchais pas non plus à comprendre, ça a été mon plus gros problème : je n'osais jamais lui parler de sentiments et de choses profondes, et je m'en veux profondément de ne pas m'être décoincée le cul à temps.
On en restait donc à se faire des câlins un peu plus qu'amicaux, se toucher coquinement les fesses... Il y avait des moments où il s'éloignait sans raison, puis il revenait. Et il y avait des moments où j'en avais marre de la situation, alors je m'éloignais, malgré la tristesse qu'il me montrait dans son regard, mais je finissais par revenir aussi. On arrêtait donc pas de faire ça pendant la 2nde, c'était très déstabilisant pour moi. Notre relation était insignifiante, mais moi, j'étais amoureuse. Ce sentiment me rendait tellement heureuse, mais il me déchirait aussi, puisqu'il était vécu à sens unique, et même utilisé contre moi. Malgré la tristesse perceptible dans son regard quand je m'efforçais de m'éloigner, il jouait avec moi, et je le savais, mais j'étais impuissante. Je ne comprenais pas le paradoxe de son comportement, je ne comprenais pas mon obsession pour lui, alors que j'étais de nature à m'en foutre complètement des gens.
Même si je ne le montrais pas, car je faisais la fofolle à longueur de journée, j'étais complètement perdue, et je pleurais tous les soirs dans mon lit. Enfaite, il était une réelle drogue pour moi. Je me sentais tellement bien avec lui, mon anxiété s'envolait, et j'avais l'impression de planer. Et j'en mourais qu'il me prive de lui même, et du fait de savoir que j'étais dépendante de lui. Je ne vivais pas non plus que pour lui, et je ne lui courais pas après comme une tarée. Je passais mes journées à rigoler avec mes amis, mais il était une nécessité pour moi, et il hantait mon esprit. J'essayais tant et tant de me raisonner, mais c'était plus fort que moi. J'avais honte de moi. J'AI honte.
Quand sont arrivées les vacances d'été, je me suis enfin raisonnée, j'ai coupé les ponts, commencé à l'oublier petit à petit, et en ai profité pour me ressourcer et souffler, après l'année que je venais de passer.

Mais ça ne pouvait se finir comme ça, ça aurait été trop simple.
L'année d'après, on était bien sûr plus dans la même classe (je suis passée en 1ere, et il a redoublé). On se voyait donc presque plus. Quand on se croisait au lycée, on se faisait la bise, comme si on était de simples potes, et rien de plus. Je le reniais au début, mais malgré la brutalité que je montre, j'ai un petit coeur fragile, et je ne pouvais continuer à être froide devant la réelle tristesse de son regard. Je lui offrais donc seulement mon sourire quand je le voyais, et j'acceptais sa présence quand on faisait le chemin ensemble jusqu'à la gare par exemple. Mais il n'y avait rien de plus.
Puis sont arrivées ces vacances d'hiver. Il a commencé à m'envoyer des messages, chose qu'il ne faisait plus du tout, et il m'a dit qu'il voulait me voir, chose qui ne lui ressemblait pas non plus. Au début je l'envoyais chier, parce que je me disais que c'était fini les bêtises de 2nde. Mais il forçait, et le truc, c'est que... J'avais bien besoin d'une détente, avec tous les examens qui me tombaient dessus. Alors j'ai accepté, et j'ai fait la plus grosse erreur, car telle une drogue, mon cerveau a activé la commande "réconfort" en l'associant à ce garçon.
Il m'a proposée d'aller chez lui, c'est que j'ai mal senti au départ, mais que j'ai fini par consentir.
Il m'a offert son premier baiser, ce qui reste le souvenir le plus magique de mon existence. Je pensais que mes sentiments s'étaient estompés, mais apparemment pas totalement, vu les sensations qu'il me fournissait...
On s'est alors vus plusieurs fois pendant les vacances, et on s'embrassait toujours, que ce soit chez lui, ou dehors. On se comportait comme un couple, ça paraissait évident, mais au fond de moi je savais que ce n'était pas forcément évident pour lui. Mais je voulais profiter de lui le plus possible, alors je ne disais rien. Il me faisait tout oublier, il m'éloignait de toutes les mauvaises ondes.
Le dernier jour des vacances où on s'est vus, on a fait les préliminaires. Je ne l'ai pas repoussé car je l'aimais et le désirais intensément, mais dans le fond je trouvais ça précipité. Il m'a demandé si je voulais qu'on passe carrément à l'acte, mais j'ai refusé car je trouvais que ça allait trop loin. Je lui ai dit que je voulais prendre mon temps, et il a accepté gentiment, ne s'est pas braqué ni vexé, et a continué à se montrer affectueux et attentionné. Je l'ai quand même un peu mal pris sur le moment, car j'ai eu l'impression que tout ce qu'il voulait, c'était ça... Bien évidemment que c'était ce qu'il voulait, et je le savais, je refusais juste d'y croire. Et puis, moi j'étais vierge, mais lui avait déjà eu de nombreuses aventures sexuelles, ce qui m'a toujours à la fois gêné, mais aussi plu, car son expérience explique toutes les sensations inouïes qu'il me fournit.
Puis est arrivé la rentrée. Je l'ai revu dans les couloirs, et là c'était le verdict. 1% de conneries en moi espérait qu'il allait m'embrasser, ce qui va dans la logique de ce qui s'est passé entre nous, étant donné qu'il ne m'a pas précisé que c'était juste pour déconner. Mais cet espoir minime s'est tout de suite écroulé, quand il m'a jeté à la figure la véritable évidence en me faisant la bise tranquillement.
Je ne pouvais pas péter de câble publiquement, car ce qui s'était passé entre nous devait rester secret. Je ne pouvais donc rien faire, alors avec ma sale fierté, j'ai fait comme si de rien n'était aussi, et j'ai continué mon chemin en rigolant avec mes amis, pas comme si j'étais détruite.

Mais je savais que ça ne s'arrêterait pas là, donc il fallait que je clarifie les choses. Je me suis encore rendue chez lui un jour où on avait tous les deux pas cours l'aprem, sans lui dire que c'était l'heure de la grande discussion, sinon le connaissant il allait se braquer. Je n'ai toujours pas eu le cran de lui dire que je n'ai pas apprécié son comportement, qu'il aurait dû me le dire qu'il voulait seulement s'amuser avec moi, même si je l'avais fortement senti. Je regrette fortement de ne pas l'avoir fait. Mais c'était trop pour moi, je me revois les yeux embués, pendant que je lui laissais le dilemme de sortir réellement avec moi uniquement si il avait des sentiments, ou bien de rayer un trait sur nous. Après réflexion, il a bien sûr choisi la 2e option, en me répondant tranquillement. Je lui ai alors dit d'un ton dramatique, au bord des larmes, qu'il ne devra donc définitivement plus jamais ne rien n'y avoir d'ambigu entre nous. Et là, son regard s'est décomposé, et les larmes ont monté aussi à ses yeux...

Je n'en revenais pas. Je n'en reviens toujours pas. J'étais perdue plus que jamais, je ne m'attendais pas à une telle réaction, et surtout je n'ai jamais compris pourquoi. Pourquoi il a refusé de se mettre avec moi si c'est pour se mettre dans un état pareil ? J'ai carrément émis l'hypothèse qu'il me jouait la comédie avec ses airs tristes et larmoyants, mais non, il n'est pas comme ça. Il est justement très franc et direct, et manque complètement de délicatesse.
Je suis donc repartie avec ce sentiment de désespoir, de tristesse, d'incompréhension et de déchirement, car même si je lui en voulais énormément, ça m'a fait mal de le voir dans un tel état.
J'ai donc fini l'année en essayant d'oublier cet épisode même si ça ne s'oublie pas, et en l'ignorant réellement et pour de bon quand je le croisais au lycée.

Mais c'est pas une fin d'histoire ça, car comme l'annonce mon titre, c'est l'histoire interminable, tout comme mon texte héhé !

Approchait la rentrée de ma terminale, que j'appréhendais affreusement. Et là, la commande "réconfort" que j'avais programmé s'est mis à se déclencher, et m'a donné la forte envie de le revoir. J'étais assoiffée, j'avais carrément envie de lui. J'y ai longtemps réfléchi, j'ai tant et tant essayé de me raisonner, en me disant que je ne vais pas replonger, et que je ne pouvais de toute façon pas reprendre contact avec lui après ce qu'il m'a fait. Mais j'ai encore été trop faible, c'était plus fort que moi, j'avais besoin de ressentir encore une fois ce relâchement. Et surtout, même si on est jamais sorti ensemble, il est mon Premier Amour, alors je voulais faire ma première fois avec lui.
Ce n'était justement pas très sain de faire de lui mon "sexfriend" alors que j'éprouvais toujours des sentiments pour lui, mais j'avais le sentiment d'avoir pris du recul, d'être capable de garder le contrôle, et je n'étais pas sûre d'être encore réellement amoureuse.
J'ai donc suivi mon instinct qui me fait faire des folies, je suis allée chez lui après ma rentrée, et j'ai couché avec.
Il me fournissait déjà tellement de sensations en me caressant gentiment par dessus les habits quand il me câlinait au lycée, alors là, c'était juste wow... Comme je m'y attendais quoi.
Le soir même, par message, il a fait un truc qu'il ne m'a jamais fait... Il m'a suppliée de l'excuser pour toute la souffrance qu'il m'a fait enduré, et m'a fait comprendre que je n'y ai été pour rien et que tout est entièrement de sa faute. Il m'a dit qu'il était mauvais pour moi, que je suis une fille bien et que je devais trouver la personne adaptée qui me rendrait heureuse. Il me disait qu'il foirait toutes ses relations et qu'il ne savait pas pourquoi, et qu'il valait mieux qu'il reste seul. Je m'étais déjà faite à l'idée qu'on ne sortirait jamais ensemble, mais je ne m'attendais pas à cette confession... Ça m'a déchiré le coeur. J'ai essayé de lui faire comprendre que c'était un gars bien aussi, car même avec toutes les crasses qu'il m'a faite, je le savais, et j'ai essayé de lui enlever cette mauvaise fixation qu'il avait, en vain...
On a alors continué à avoir un bon rapport, mais ça restait amical, et je lui avais pardonné toute la souffrance qu'il m'a fait enduré.
Quelques mois sont passés, et je ne supportais déjà plus de ne plus le sentir contre moi. Je l'avais réellement dans la peau. Et le stress qui me pesait, avec les études surtout, altérait mon jugement, et m'empêchait de résister à mes envies. J'ai alors entamé une discussion par message dont je savais comment ça allait finir, ce qui arriva en effet, car impossible pour nous deux de nous résister. Je me suis retrouvée chez lui, et j'ai pu sentir de nouveau son corps et ces sensations qui m'animent et ajoutent de l'éclat à ma vie.
On a continué cette relation secrète pendant plusieurs mois. Elle n'est plus trop secrète, car j'ai commencé à en parler à mes amis, et ça s'est répandu petit à petit ce dont je me doutais bien, et je m'en fiche.
On avait beau être dans une "relation libre", on s'était mis d'accord sur le fait qu'on irait voir nulle TANT qu'on se voyait. C'est pas très normal, mais dans le fait même de notre relation, on ne se comportait et ne se considérait pas comme des plans cul. A nous voir quand on était seuls, on aurait vraiment dit un couple, j'étais moi même choquée. Après je ne sais pas comment sont censés être les rapports entre des sexfriends, mais moi je n'avais pas cette sensation avec lui. On était beaucoup trop fusionnels, il y avait quelque chose dans notre regard, que je n'ai jamais retrouvé avec autre garçon, et je ne pense pas être folle à ce point là et avoir des illusions. Après, l'interprétation est autre chose. Mais entre nous il y avait plus de délires et d'affection que de sexe, même si ça se passait très bien sur tous les plans.
D'un côté, cette relation ne me déplaisait pas tant que ça, car on ne subissait pas les problèmes de couple, uniquement les bienfaits, et on profitait à fond du moment quand on se voyait, vu que notre relation ne tenait qu'à un fil. Je ne dis pas non plus que c'est mieux qu'un couple, mais disons que j'ai pu m'y faire. J'ai accepté cette relation car j'ai eu la tolérance (et peut être la stupidité) de le comprendre, de comprendre ses soucis avec les relations. Je ne lui appartenais pas, donc j'étais toujours libre de me mettre en couple si je trouvais quelqu'un. Et en attendant, il était là pour me faire sentir bien. Ça fait très cochon je sais, mais je n'aurais pas fait ça avec n'importe quel garçon, et je me demande si c'est la malchance qui fait que je n'ai toujours trouvé personne qui veuille se mettre en couple avec moi, ou si c'est parce qu'inconsciemment je suis toujours attachée à ce garçon qui le rend folle.
Mais ça fait maintenant plusieurs mois qu'on a arrêté de coucher ensemble, car il a pris la décision d'arrêter de "faire n'importe quoi avec sa vie sentimentale", et qu'il ne veut plus avoir de rapports sexuels avant un moment, le temps de prendre un peu de recul sur son comportement. C'est allez violent oui, et vexant, mais j'ai l'habitude avec lui, et c'est pas comme si c'est lui qui décidais de faire ça...
Ce garçon est imprévisible, incohérent, incompréhensible, et il me rend folle. Tellement folle que je suis encore entrain d'écrire un roman à cette heure ci que personne ne va lire.
Je ne n'arrive pas à éprouver le moindre regret sur le fait de l'avoir rencontré, et d'avoir vécu tous les moments passés à ses côtés, tant ils étaient magiques. La douleur ne fait pas le poids à côté, et ça m'énerve de penser comme ça, car du coup je n'arrive pas à penser à autre chose.
A ce jour, je suis donc toujours dans l'incompréhension, car il m'a toujours refusé les discussions et explications. Il ne veut plus du tout qu'on se parle, et c'est vrai que c'est ce qu'il y a de mieux, mais j'ai toujours du mal à m'y faire quand-même, et je ne supporte toujours pas de voir la douleur dans son regard quand il s'efforce de s'éloigner de moi en me voyant au lycée, alors que c'est lui qui cherche tout ça ! Je passe le bac dans quelques semaines, et j'aimerais enfin regagner ma concentration, car si je redouble, je le revois l'année prochaine, ce que je ne souhaite absolument pas ! Et surtout j'en ai marre de rester bloquée dessus, alors que lui s'en fout, et que je devrais être pareille. Alors si quelqu'un a eu le courage de lire tout ça, est ce qu'on pourrait me dire que je suis complètement conne avec tout mon comportement et que je devrais le sortir de ma tête et l'ignorer facilement car il est nocif pour moi, me prend pour une conne depuis le début, et ne me sert pas dans ma vie ? Dites moi que je me prends la tête pour rien, et que je déprime pour rien, peut être que ça me fera enfin un déclic. Merci d'avance

(Publicité)
Profil : Etranger
coyote895632147
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2017 à 08:16:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Alors t'es complètement conne , tu déprimes pour rien il te prend pour une conne . Nan vraiment , c'est pas qu'il te prends pour une conne , juste il ne s'attache pas (j'ai je pense le même problème) mais après oublie le si il veut lui t'oublier , pas tout ses moment "magiques" que tu as passé avec lui , non , juste sa personne , effectivement ton texte était un peu long (dès le matin un peu de lecture c'est bien non?) Tu sais comprendre les gens comme lui , ce n'est pas de la stupidité , juste une preuve d'intelligence , c'est aussi peut-être pour ça qu'il était comme ça , personne ne le comprenais sauf toi , donc il se demandait jusqu'ou ca pouvait aller , et au bout d'un moment , il devait sentir un truc entre vous deux qui n'allait plus , ou alors il développait des vrais sentiments et la il a coupé court pour ne pas te faire souffrir , en espérant t'avoir aider , des bisous
"Thank god I can breath , I can be what they can buy" et bonne chance pour ton bac , moi j'ai le brevet :'(
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
ponyolala
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2017 à 11:15:38  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai tout lu... et ton histoire est très...comment dire.. émouvante !
Je ne comprends pas non plus pourquoi, pourquoi il ne veut pas, pourquoi il t'ignore ! Je ne dirai pas que tu es conne juste que tu t'attache ! Je ne sais pas comment tu peux l'oublier mais je t'encourage !!
Message cité 1 fois
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2017 à 11:44:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ponyolala a écrit :

J'ai tout lu... et ton histoire est très...comment dire.. émouvante !
Je ne comprends pas non plus pourquoi, pourquoi il ne veut pas, pourquoi il t'ignore ! Je ne dirai pas que tu es conne juste que tu t'attache ! Je ne sais pas comment tu peux l'oublier mais je t'encourage !!
Afficher plus
Afficher moins



Merci beaucoup c'est très gentil ☺

  1. answer
  2. Posté le 26/05/2017 à 14:12:44  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Coyote895632147 a écrit :

Alors t'es complètement conne , tu déprimes pour rien il te prend pour une conne . Nan vraiment , c'est pas qu'il te prends pour une conne , juste il ne s'attache pas (j'ai je pense le même problème) mais après oublie le si il veut lui t'oublier , pas tout ses moment "magiques" que tu as passé avec lui , non , juste sa personne , effectivement ton texte était un peu long (dès le matin un peu de lecture c'est bien non?) Tu sais comprendre les gens comme lui , ce n'est pas de la stupidité , juste une preuve d'intelligence , c'est aussi peut-être pour ça qu'il était comme ça , personne ne le comprenais sauf toi , donc il se demandait jusqu'ou ca pouvait aller , et au bout d'un moment , il devait sentir un truc entre vous deux qui n'allait plus , ou alors il développait des vrais sentiments et la il a coupé court pour ne pas te faire souffrir , en espérant t'avoir aider , des bisous
"Thank god I can breath , I can be what they can buy" et bonne chance pour ton bac , moi j'ai le brevet :'(
Afficher plus
Afficher moins



Oui je pense que tu as raison, c'est ce que je me suis dis aussi. Bah en tout cas ça me rassure de ne pas être la seule à penser ça, ça m'aidera peut être à avancer et à regagner un peu de confiance en moi. Merci beaucoup, et bonne chance aussi pour ton brevet ☺

"Tout fini par s'arranger"
Profil : Inconnu
clem508
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2017 à 16:07:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut, je me reconnais très bien en toi dans cette histoire. Je vis moi même une histoire comme cela et j'ai essayée à plusieurs reprises d'y mettre fin car dans mon cas en tout cas c'était énormément de souffrance et de pleures. Mais malheureusement comme tu le dis toi même c'est comme une drogue et c'est tellement intense lorsque je suis avec lui et tellement fort que c'est impossible d'y mettre fin. Alors je pense que je ne pourrais pas t'aider pour savoir comment l'oublier... en plus d'après ce que tu as écrit je ne pense pas qu'il te prenne pour une conne, il est juste seulement un peu perdu à mon avis et ne sait pas réellement ce qu'il souhaite. Il a également probablement peur de s'attacher et d'aimer. Bref dans tous les cas concentres toi en priorité sur tes études et ton bac.
Bon courage ma belle
Message cité 1 fois
Sois comme une étoile bro.
Profil : Citoyen
yoyo136564513
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2017 à 18:58:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Avec un peu de travail tu aura ton bac, si tu échoue change d'école, comme ça tu ne le verra plus.
Tu n'es pas conne, je te vois comme une fille normale, je crois qu'il a peur de te perdre ou que tu le laisse, oubien c'est lui qui veut te faire souffrir.
Au début, tu as cru que c'était un jeu, mais jouer avec le feu fini par te brûler :/
Message cité 1 fois

---------------
C'est quoi le but de vivre si on va tous finir par mourir ?
(Publicité)
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2017 à 20:22:53  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Clem508 a écrit :

Salut, je me reconnais très bien en toi dans cette histoire. Je vis moi même une histoire comme cela et j'ai essayée à plusieurs reprises d'y mettre fin car dans mon cas en tout cas c'était énormément de souffrance et de pleures. Mais malheureusement comme tu le dis toi même c'est comme une drogue et c'est tellement intense lorsque je suis avec lui et tellement fort que c'est impossible d'y mettre fin. Alors je pense que je ne pourrais pas t'aider pour savoir comment l'oublier... en plus d'après ce que tu as écrit je ne pense pas qu'il te prenne pour une conne, il est juste seulement un peu perdu à mon avis et ne sait pas réellement ce qu'il souhaite. Il a également probablement peur de s'attacher et d'aimer. Bref dans tous les cas concentres toi en priorité sur tes études et ton bac.
Bon courage ma belle
Afficher plus
Afficher moins



Oui c'est ce que j'essaie de faire, me concentrer en priorité sur mon bac. Ah, on se comprend alors... Merci beaucoup bon courage à toi aussi

  1. answer
  2. Posté le 26/05/2017 à 20:25:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yoyo136564513 a écrit :

Avec un peu de travail tu aura ton bac, si tu échoue change d'école, comme ça tu ne le verra plus.
Tu n'es pas conne, je te vois comme une fille normale, je crois qu'il a peur de te perdre ou que tu le laisse, oubien c'est lui qui veut te faire souffrir.
Au début, tu as cru que c'était un jeu, mais jouer avec le feu fini par te brûler :/
Afficher plus
Afficher moins



Oui jouer avec le feu finit par brûler, je l'ai bien compris... Oui les hypothèses sont multiples, mais merci de me rassurer sur moi même

Profil : Inconnu
lyceenne000
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2017 à 18:51:10  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je trouve ton histoire personnellement très touchante , je pense pas que tu sois conne mais lui a surment très peur de s'attacher suite à son passé et à mon avis si il a décider d'arrêter c'est qu'il tenait vraiment à toi sinon il aurait continuer , j'espère qu'il reviendra vers toi et assumera ces sentiments , Mais pour l'instant concentre toi sur le bac Mais ton histoire est magnifique
Message cité 1 fois
Profil : Etranger
yeskear
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2017 à 19:42:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ouah j'ai pas assume quand j'ai vu la durée du texte..
Message cité 1 fois
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2017 à 21:26:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yeskear a écrit :

Ouah j'ai pas assume quand j'ai vu la durée du texte..
Afficher plus
Afficher moins



Mdrr t'inquiètes je comprends

(Publicité)
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2017 à 21:30:52  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Lycéenne000 a écrit :

Je trouve ton histoire personnellement très touchante , je pense pas que tu sois conne mais lui a surment très peur de s'attacher suite à son passé et à mon avis si il a décider d'arrêter c'est qu'il tenait vraiment à toi sinon il aurait continuer , j'espère qu'il reviendra vers toi et assumera ces sentiments , Mais pour l'instant concentre toi sur le bac Mais ton histoire est magnifique
Afficher plus
Afficher moins



Oui en effet tu as sûrement raison, mais non, je ne veux plus espérer, ça me détruit... Oui je me concentre sur le bac pour l'instant, et merci beaucoup c'est adorable

Profil : Superstar
louve2011
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2017 à 21:44:19  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
je répondrais quand j'aurais + de temps :)
Message cité 1 fois

---------------
ton plus grand défaut... ou ta plus grande qualité

Dans mon cœur, vous êtes prisonnier à jamais.
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2017 à 21:47:02  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

louve2011 a écrit :

je répondrais quand j'aurais + de temps :)
Afficher plus
Afficher moins



D'accord merci pas de soucis ☺

Profil : Superstar
louve2011
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2017 à 22:12:22  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
j'ai lu, très belle histoire, très bien écrite.

Tu n'as pas à avoir de regret (et tu n'en a pas ça tombe bien), tu vis une histoire à 100 à l'heure, d'une intensité rare... C'est une histoire d'amour avec un grand A et des deux coté oui oui.
On ne donne que le mot qu'on veut sur une relation. Vous n'êtes pas des sexfriends car vous vous aimez et vous n'etes pas en couple car vous vous cachez. Mais le fait que votre relation soit basé sur le sexe, n’enlève rien à la profondeur de tes sentiments et possiblement des siens. Le fait qui me fait dire qu'il t'aime ? Tout ce que tu racontes depuis le début, trop de détail qui montre qu'il n'en a pas rien à foutre de toi et qu'il est tiraillé.
Ce gars te fait faire les montagnes russes, au fond de toi a tu envie que ça s’arrête ?


---------------
ton plus grand défaut... ou ta plus grande qualité

Dans mon cœur, vous êtes prisonnier à jamais.
Profil : Superstar
louve2011
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2017 à 22:24:03  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Et sinon pour parlé de sa personnalité, ça ne m'étonnes pas que tu sois sous son charme : mystérieux, d'apparence sur de lui et ce coté manipulateur si attrayant.. et cette autre facette de lui avec une sensibilité à fleur de peau... La panoplie pour craquer.

Il lui faut cette prise de distance pour mettre ses idées au clair mais au final vous reviendrez l'un vers l'autre attiré comme des aimants...

Je pense que tu devrais te battre pour rester avec lui ! Vivre pleinement votre relation, ce que vous ne faites pas depuis le début. Parler vous, essaye de lui faire ouvrir son cœur et à défaut ouvre lui le tien. Tu n'a rien à perdre selon moi.

PS : ça fait du bien de lire une aussi belle histoire d'amour et tu as vraiment un don pour l'écriture
Message cité 1 fois
Message édité par louve2011 le 27/05/2017 à 22:26:37

---------------
ton plus grand défaut... ou ta plus grande qualité

Dans mon cœur, vous êtes prisonnier à jamais.
Profil : Inconnu
kanarlake
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2017 à 22:37:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai moi aussi déjà vécu une histoire d'amour à sens unique. Ce n'était pas aussi compliqué que toi mais j'étais profondément amoureux et elle m'a longtemps fait espérer. Presque un an après, je ne sais toujours pas si elle a été sincère avec moi ou pas, si elle tenait vraiment à moi ou si je n'étais qu'un autre gars sur la très longue liste de prétendants qu'elle a eu.

J'ai fini par tourné la page mais quelque part je ne m'en suis toujours pas totalement remis. J'ai encore un pincement au cœur quand je la vois, au loin... Il n'y a pas de technique secrète pour oublier quelqu'un, ça se fait avec le temps, naturellement... Je te souhaite de trouver au plus vite un autre garçon qui te fera rêver sans te faire souffrir, lui.
Message cité 1 fois
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 01:36:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

louve2011 a écrit :

Et sinon pour parlé de sa personnalité, ça ne m'étonnes pas que tu sois sous son charme : mystérieux, d'apparence sur de lui et ce coté manipulateur si attrayant.. et cette autre facette de lui avec une sensibilité à fleur de peau... La panoplie pour craquer.

Il lui faut cette prise de distance pour mettre ses idées au clair mais au final vous reviendrez l'un vers l'autre attiré comme des aimants...

Je pense que tu devrais te battre pour rester avec lui ! Vivre pleinement votre relation, ce que vous ne faites pas depuis le début. Parler vous, essaye de lui faire ouvrir son cœur et à défaut ouvre lui le tien. Tu n'a rien à perdre selon moi.

PS : ça fait du bien de lire une aussi belle histoire d'amour et tu as vraiment un don pour l'écriture
Afficher plus
Afficher moins




Wow... Toi aussi tu sais utiliser les bons mots pour t'exprimer ! Je ne savais pas que j'étais entrain d'écrire une si belle "histoire d'amour"... Je comprends bien ce que tu penses, mais ça me fait mal de penser tout ça alors qu'il me montre ouvertement un détachement, malgré les petits détails qui le trahissent, alors à force je préfère fermer les yeux sur ces petits détails. C'est très gentil de croire en nous et de m'encourager, mais je ne sais pas si j'ai encore la force de me battre, il a eu tellement d'occasions de s'ouvrir à moi ! Je laisse d'abord le bac passer pour avoir notre période de "distance", puis je verrai... Le soucis c'est qu'on revient très souvent aimantés comme des aimants, mais je voudrais que le même scénario arrête de tourner, car il me faiblit vraiment à la longue. Je verrai ce que je sens pendant les vacances, en tout cas merci beaucoup à toi !

Message cité 1 fois
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 01:42:39  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Kanarlake a écrit :

J'ai moi aussi déjà vécu une histoire d'amour à sens unique. Ce n'était pas aussi compliqué que toi mais j'étais profondément amoureux et elle m'a longtemps fait espérer. Presque un an après, je ne sais toujours pas si elle a été sincère avec moi ou pas, si elle tenait vraiment à moi ou si je n'étais qu'un autre gars sur la très longue liste de prétendants qu'elle a eu.

J'ai fini par tourné la page mais quelque part je ne m'en suis toujours pas totalement remis. J'ai encore un pincement au cœur quand je la vois, au loin... Il n'y a pas de technique secrète pour oublier quelqu'un, ça se fait avec le temps, naturellement... Je te souhaite de trouver au plus vite un autre garçon qui te fera rêver sans te faire souffrir, lui.
Afficher plus
Afficher moins



Merci beaucoup ! Courage à toi, je suis sûre que tu trouveras ton bonheur, tu as l'air d'être un garçon bien !

Profil : Superstar
louve2011
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 02:12:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mau883z a écrit :



Wow... Toi aussi tu sais utiliser les bons mots pour t'exprimer ! Je ne savais pas que j'étais entrain d'écrire une si belle "histoire d'amour"... Je comprends bien ce que tu penses, mais ça me fait mal de penser tout ça alors qu'il me montre ouvertement un détachement, malgré les petits détails qui le trahissent, alors à force je préfère fermer les yeux sur ces petits détails. C'est très gentil de croire en nous et de m'encourager, mais je ne sais pas si j'ai encore la force de me battre, il a eu tellement d'occasions de s'ouvrir à moi ! Je laisse d'abord le bac passer pour avoir notre période de "distance", puis je verrai... Le soucis c'est qu'on revient très souvent aimantés comme des aimants, mais je voudrais que le même scénario arrête de tourner, car il me faiblit vraiment à la longue. Je verrai ce que je sens pendant les vacances, en tout cas merci beaucoup à toi !
Afficher plus
Afficher moins

Je comprends :/  Peut être ne s'ouvriras t'il jamais d'ailleurs...

Mais au fond de toi, as-tu vraiment envie que ça s'arrete ? (tu n'as pas vraiment répondu à la question et c'est vrai que je suis curieuse de savoir)

PS : Oui je trouve que tu écris une histoire d'amour intense, belle je sais pas..pas vraiment à vrai dire mais on sent la force de tes sentiments à travers ton écrit. Un amour qui dépasse la raison... Je connais. Je l'ai pas connu avec autant de puissance et autant de pouvoir destructeur mais quand même.

Message cité 1 fois
Message édité par louve2011 le 28/05/2017 à 02:19:07

---------------
ton plus grand défaut... ou ta plus grande qualité

Dans mon cœur, vous êtes prisonnier à jamais.
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 13:39:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

louve2011 a écrit :

Je comprends :/  Peut être ne s'ouvriras t'il jamais d'ailleurs...

Mais au fond de toi, as-tu vraiment envie que ça s'arrete ? (tu n'as pas vraiment répondu à la question et c'est vrai que je suis curieuse de savoir)

PS : Oui je trouve que tu écris une histoire d'amour intense, belle je sais pas..pas vraiment à vrai dire mais on sent la force de tes sentiments à travers ton écrit. Un amour qui dépasse la raison... Je connais. Je l'ai pas connu avec autant de puissance et autant de pouvoir destructeur mais quand même.
Afficher plus
Afficher moins



Oui l'histoire n'est pas belle, elle est tragique... Mais elle est intense en effet. Et bien sûr que non qu'au fond de moi je n'ai pas envie que ça s'arrête. Il est mon Premier et seul Amour, je l'ai dans la peau et il orne mon esprit. Depuis que je l'ai rencontré j'ai eu des visions sur l'avancée de notre relation, et presque tout ce qui j'imaginais avec lui est arrivé. Je ne cesse de voir mon avenir avec lui, et j'ai longtemps pensé que je ne trouverai personne avec qui je ressentirai des sensations aussi intenses, avec qui je me sentirai si bien, et avec qui je retrouverai cette profondeur dans le regard. Malheureusement nous sommes dans la vraie vie, pas dans une fiction, et ma vision rationaliste m'empêche de croire à un avenir avec lui. C'est très triste mais c'est la vie, il faut que j'accepte cet échec et que je tourne la page. Pour changer, il faut qu'une personne le veuille réellement, et je ne peux malheureusement pas me battre avec une personne qui est en combat avec elle-même. Il ne veut pas de moi dans sa vie, et je ne peux continuer à m'accrocher à une corde cassée.

Message cité 1 fois
Profil : Superstar
louve2011
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 14:30:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mau883z a écrit :


Oui l'histoire n'est pas belle, elle est tragique... Mais elle est intense en effet. Et bien sûr que non qu'au fond de moi je n'ai pas envie que ça s'arrête. Il est mon Premier et seul Amour, je l'ai dans la peau et il orne mon esprit. Depuis que je l'ai rencontré j'ai eu des visions sur l'avancée de notre relation, et presque tout ce qui j'imaginais avec lui est arrivé. Je ne cesse de voir mon avenir avec lui, et j'ai longtemps pensé que je ne trouverai personne avec qui je ressentirai des sensations aussi intenses, avec qui je me sentirai si bien, et avec qui je retrouverai cette profondeur dans le regard. Malheureusement nous sommes dans la vraie vie, pas dans une fiction, et ma vision rationaliste m'empêche de croire à un avenir avec lui. C'est très triste mais c'est la vie, il faut que j'accepte cet échec et que je tourne la page. Pour changer, il faut qu'une personne le veuille réellement, et je ne peux malheureusement pas me battre avec une personne qui est en combat avec elle-même. Il ne veut pas de moi dans sa vie, et je ne peux continuer à m'accrocher à une corde cassée.
Afficher plus
Afficher moins

Effectivement si tout est si clair, tu ne peux pas t'accrocher...


---------------
ton plus grand défaut... ou ta plus grande qualité

Dans mon cœur, vous êtes prisonnier à jamais.
Profil : Etranger
yeskear
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 21:57:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je vais lire ton histoire quand même et y répondre je pense
Message cité 1 fois
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 21:59:23  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yeskear a écrit :

Je vais lire ton histoire quand même et y répondre je pense
Afficher plus
Afficher moins



D'accord merci, comme tu veux. Mais ça va déjà mieux dans ma tête depuis le moment où j'ai écrit tout ça x)

Profil : Etranger
yeskear
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 22:03:24  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Mmh désolé je peux pas t'aider tout simplement car je n'ai pas vécu d'histoire d'amour... Mais je peux comprendre ...
Message cité 1 fois
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 22:07:25  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yeskear a écrit :

Mmh désolé je peux pas t'aider tout simplement car je n'ai pas vécu d'histoire d'amour... Mais je peux comprendre ...
Afficher plus
Afficher moins



Ah bon ? Moi je comprends pas x) . C'est pas grave t'inquiètes. Et je te souhaite de vivre une histoire d'amour moins foireuse que la mienne alors !

Profil : Etranger
yeskear
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 22:09:54  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci x) quand je dis je comprends ça veut dire je comprends un peu la pensée du garçon mais c'est très dur à décrire...
Message cité 1 fois
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 22:17:26  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yeskear a écrit :

Merci x) quand je dis je comprends ça veut dire je comprends un peu la pensée du garçon mais c'est très dur à décrire...
Afficher plus
Afficher moins



En vrai j'ai pas fait ce poste pour essayer de le comprendre, il y a longtemps que j'ai arrêté d'essayer de le comprendre car c'est peine perdue et ça me fatigue, et personne ne sait ce qu'il y a dans sa tête, c'est un mystère, même si ça peut paraître évident. Comme je l'ai dit je voulais juste m'exprimer, parce que j'ai gardé ce lourd secret pendant 2 ans, et maintenant tout le monde sait même ceux qui me connaissent pas. Et ça a marché, je vais beaucoup mieux

Message cité 1 fois
Profil : Superstar
louve2011
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 22:27:39  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mau883z a écrit :


En vrai j'ai pas fait ce poste pour essayer de le comprendre, il y a longtemps que j'ai arrêté d'essayer de le comprendre car c'est peine perdue et ça me fatigue, et personne ne sait ce qu'il y a dans sa tête, c'est un mystère, même si ça peut paraître évident. Comme je l'ai dit je voulais juste m'exprimer, parce que j'ai gardé ce lourd secret pendant 2 ans, et maintenant tout le monde sait même ceux qui me connaissent pas. Et ça a marché, je vais beaucoup mieux
Afficher plus
Afficher moins

c'est une bonne chose :)

Message cité 1 fois

---------------
ton plus grand défaut... ou ta plus grande qualité

Dans mon cœur, vous êtes prisonnier à jamais.
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2017 à 22:32:25  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

louve2011 a écrit :

c'est une bonne chose :)
Afficher plus
Afficher moins



Oui, et merci de m'avoir soutenue ☺

Profil : Inconnu
lyceenne000
  1. answer
  2. Posté le 08/07/2017 à 23:19:02  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut , je voulais connaître la suite de l'histoire que j'avais deja commenter. Et aussi as tu obtenu ton bac ?

(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Une histoire de courage Une histoire digne des plus grandes tragédies...
Racontez votre première histoire d'amour Histoire de s'integrer
Histoire pas Facile HISTOIRE DE FOU!!! BESOIN D AVIS EXTERIEUR
Histoire d amor drole venez on va se marrer Une histoire difficile
Interminable.. Venez raconte votre première histoire d'amour ici !
Plus de sujets relatifs à : Histoire interminable

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
sentiment de solitude 6
SVP BESOIN D'AIDE 13
Je l'aime mais je sais pas si lui m'aime bien 2
Une proposition inattendue 3
Ressent-il quelque chose pour moi? 7