FORUM Ados-Sante

|-  Psychologie

||-  

Je n'en peux plus

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Je n'en peux plus

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Notable
agxthe_26
  1. answer
  2. Posté le 01/01/2018 à 11:22:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut
J'arrive dans un stade où c'est insupportable,plus rien ne va dans ma.vie,j'en peux plus.
J'ai 17 ans et j'ai toujours eu des problèmes relationnels avec les autres ce qui fait que je n'ai aucun ami,j'en ai eu mais ils m'ont laissé à cause de ma peur de l'abandon et mon tempérament névrosé ou alors ils ont profité de moi et ont joué avec moi.Cette année je suis en terminale S et j'ai fait en tout 3 lycées(si si)et je me suis faite intégrer nulle part,je repousse les gens,c'est fou.Dans le premier les seuls qui me parlaient étaient des mecs interessés par mon c*l et qui me parlaient sans aucun respect,du genre"envoie moi des nudes stp".
Du coup là je suis descolarisée,je serais seule chez moi,je suis très sportive et je suis inscrite à l'équitation et dans une salle de sport.
Je ne vois presque jamais de jeunes demon âge et quand j'en vois ils me calculent pas,mais c'est assez fou j'ai l'impression qu'ils m'évitent sans me connaître,ils me parlent pas,font rien pour me connâutre.
J'ai aussi beaucoup de nostalgie comme ma rupture en mars,le fait que je vois des anciens amis m'ayant fait beaucoup de mal tracer leur bonhomme de chemin avec des amis et vivre leur petite vie ça me rend folle.J'ai eu une amie qui m'a trahie sur qui j'ai jamais pu conter et elle a réussi à se faire des amis,je la vois en ville avec des filles alors que sérieusement elle est spay(elle rigole toute seule,elle dit des trucs sans sens,elle s'en fout des gens)et moi qui à coté galère à me faire des amis.Mais PUTAIN DE MERDE QUOI!!
Ensuite je suis une ancienne anorexique/boulimique,j ai encore quelques tcas ,je conte encore mes calories mais plus de crises de boulimie non vomitive ni d obsession ni sport excessif mais voilà je n arrête pas de grossir même avec 1500 kcal par jour je suis passée de 48kg pour 1m57 à 51 kg en faisant plus attention et plus aucune crise d orgies justement et pourtant je me gave vraiment pas,je mange des petites quantités,j'ai souvent faimje grignotte jamais,je fais 1 h30 de cardio par jour(avant j en faisais plus ou moins pareil ,légerement moins donc c est sûrement pas une prise de muscle),j'ai presque supprimé le sucre et les produits industriels ,je suis egalement sujette à la rétention d eau même en ayant supprimé le sel etc.
Après ce que je trouve bizarre c est que j ai minci physiquement,rentre large dans mes pantalons(32/34) qui m allaient tous sérrés la dernière fois que je pesais 50 kg soit 1 kg de moins,on voit mes côtes alors qu on les voyait pas avant donc voilà là je comprends pas...pareil le 32 je passais pas dedans à 48 et là j arrive à fermer le bouton.
Bon par contre j'ai des grosses cuisses emusclées et bcp de fesses....mais un haut super maigre ,peu de poitrines(80B),peu de hanches(pour flotter dans du 34...) et à chaque fois que je perds c'est du haut et ça aussi ça me fait chier...
Fin voilà quoi ça me dégoute et ça me frustre de faire gaffe à ce que je mange,d'avoir une bonne hygiène de vie,même les médecins me félicitent et de grossir quoi...Je vois ma mère se goinffrer de cochonneries entre les repas du genre gruyère entier d'un coup,paquet de fraises tagada,pains au chocolat et voilà quoi elle fait 52 kg pour la même taille que moi en étant ménopausée donc voilà quoi et je parle pas des filles de mon âge qui se goinffrent et sont supers fines,je commence à croire que j ai un métabo de merde.C'est sûr que ça donne envie de se tirer des tcas quand on voit qu'on a un p*tain de corps qui stocke tout!J'avoue que ça m'a foutu un coup,d'un côté j'essaye d être moins obsesionnelle tout en faisant attention mais il faut pas que je grossise parce que c'est juste super frustrant de faire supper attention, se priver de pleins de trucs qu'on adore(comme ne pas avoir pris un seul ferero alors que j adore ça,de prendre un coca zéro à coté de ma mère qui s achète une crèpe au nutella à côté)pour grossir,si c est ça moi je vais me gaver et arrêter le sport!
Après c est vrai que je me suis pesée chez quelqu un alors que la dernière fois où je faisais 48 c était la balance de mon medecin(vu mes problèmes,j en ai plus chez moi)donc voilà je comprends pas mon poids,j'ai maigri par rapport à la dernière fois où je m étais pesée et pesait 48 kg,même mes proches me le disent,les pantalons et mes côtes saillantes aussi et pourtant 3 kg de plus qui ne sont pas du muscle....
Je n'ai aucun soutien,dès que je parle de ce genre de problèmes je me fais recaler donc je garde ça pour moi,la dernière fois que j'en ai parlé à ma mère elle m a gueulé dessus et m a menacé de me foutre à la porte donc voilà quoi mais pourtant c'est super important pour moi,j'ai été ronde au collège et harcelée à cause de ça,c'est aussi ça qui m a fait plongé dans les tcaz donc voilà voir ce poids qui grimpe sans comprendre ça m affole,j ai envie de m affamer je suis perdue et j ai peur!!!!Je ne veux plus grossir,j'ai tellement bataillé pour changer,avant j'étais complexée de mon physique et je pleurais en montant sur la balance et là ça recommence,quand je suis montée et que j'ai vu 51 (j étais nue et à jeun)je me suis complètement effondrée,j'ai éclaté en sanglots puis je me suis lacéré le bras de rage!
Puis je trouve ça bizarre qu'une balance rajoute 3kg mini...
Mais en plus 51kg pour 1m57 je trouve ça beaucoup,surtout pour quelqu un qui fait super attention..même si y a une histoire de muscle et des os ,je me suis quand même longtemps maintenue à 45...

Finalement je ne contrôle rien tout m'échappe,le physique et la sociabilité sont très importants pour moi,mais là tout m'échappe,personne ne m'écoute,je vais voir un psy mais ça me sert à rien,je garde tout pour moi parce que sinon la dernière fois que j ai fait une crise de nerfs ma mère a menacé de se suicider donc je garde tout pour moi,j'évacue ma rage en cassant des choses,en me griffant,en me tuant au sport(j'ai déjà failli faire un malaise)et en me mordant et récemment je m'en suis énormément voulu,j'ai massacré de coups mon chat c etait plus fort que moi et j en suis encore malade,j'ai l impression de devenir tarrée,je fais du sport et je dors voilà ma vie,quand je dors je fabule et m'imagine des scénarios comme avoir un petit copain,des amis,j'en peux plus,là je vous jure,c est trop.
J'ai déjà énormément souffert dans ma vie,j'ai été très tôt confrontée à la mort,j'ai eu une puberté précoce qui m a traumatisé,j'ai eu un gros harcèlement scolaire au collège où j'ai perdu toute confiance en moi et qui m'a vallu une tentative de suicide où je me suis lancé sur une voiture en 2015.
Et depuis c'est pareil,y a eu ces tcas,y a cette solitude y a ma mère qui me laisse tomber,mon frère et ma soeur m.ecrivent presque jamais(on a9 et 11 ans de différence)j'en peux plus sérieusement,je sens que je vais faire une connerie,je veux bien me battre c'est trop dur,je vois mes rêves et espoirs,s'envoler,je vois que j'ai plus le contrôle de rien,je deviens même tarrée,j'ai des espèces de crises psycothiques ou je pète un câble,me mutile puis me souvient de rien,j'ai l impression de plus être moi.La nuit je fais beaucoup de cauchemards aussi,il y a pas longtemps je cauchemardais que je poignardais mon père et un cheval donc voilà quoi je me fais beaucoup de soucis sur moi en plus du reste.
Message édité par Agxthe_26 le 01/01/2018 à 13:35:44

---------------
Ą.Ț
(Publicité)
Loin
Profil : Quidam
oaril
  1. answer
  2. Posté le 06/01/2018 à 20:52:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu as l'impression que les autres t'évitent, mais si ce n'était qu'une impression ? Tu interprètes les comportements des autres et tu en déduis quelque-chose qui n'est pas forcément la réalité. Tu ne t'intègres pas et tu en déduis que tu repousses les gens, mais il s'agit peut-être d'autre chose. Les gens de ton âge peuvent ne pas chercher à te connaître sans pour autant t'éviter. Et s'ils t'évitaient, quelle en serait la raison ?

C'est normal que tes amis continuent leur vie sans toi. Chacun poursuit son chemin de son côté, tout ne va pas s'arrêter parce que vous vous êtes séparés. Toi aussi tu devrais aller de l'avant et ne pas te concentrer sur ton passé.

Si j'ai bien compris, tu ne veux pas perdre du poids parce que tu te trouves grosse mais parce que tu trouves qu'il correspond au poids d'une personne qui serait grosse ? Je trouve que ton poids est correcte. Les muscles sont plus denses que la graisse, donc si tu es très sportive c'est normal que tu paraissent mince sans avoir pour autant un poids qui semblerait y correspondre.
Tu prends du poids facilement et tu dois surveiller ton alimentation pour ne pas grossir, alors que certaines personnes mangent ce qu'elles veulent sans prendre un gramme. Alors oui, c'est injuste, oui c'est frustrant, comme beaucoup de choses dans la vie. De façon générale, certaines personnes auront plus de facilités à accomplir certaines choses alors que d'autres devront fournir plus d'efforts pour y parvenir. Il faut que tu l'acceptes, parce que si tu commences à comparer ce que tu n'as pas avec ce que les autres ont, tu ne seras jamais heureuse. Tu t'es fixée un objectif mais tu ne parviens pas à l'atteindre. Pour être heureuse, tu as donc deux solutions : soit tu persévères et tu finis par y arriver, soit tu acceptes le fait que ce n'est pas possible à réaliser et tu te trouves d'autres objectifs.
C'est rassurant d'avoir le contrôle. Mais tu as l'impression que tu n'as pas d'emprise sur ton poids et tu te sens impuissante. Tu es obsédée par celui-ci et tu en es consciente. Je ne vois pas vraiment comment tu pourrais prendre du recul par rapport à ça. Il faut que tu réalises que ce ne sont que des chiffres, rien d'autre.

Tu te fais du mal. Ce que tu es en train de faire, c'est te concentrer sur les aspects négatifs de ta vie et d'oublier le reste. Tu y penses encore et encore, tu t'enfermes dans cette vision des choses et tu ne te sens pas bien. Prends de la distance par rapport à ça, essaie de voir la situation avec un regard extérieur.
Et le psy est là pour t'aider, il ne sert à rien si tu gardes tout pour toi.
Message cité 1 fois

---------------
"Sommes-nous des cow-boys de l'Arizona dans un laboratoire ou des cobayes prenant l'horizon pour un labyrinthe ?"
Profil : Notable
agxthe_26
  1. answer
  2. Posté le 09/01/2018 à 10:24:22  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Oaril a écrit :

Tu as l'impression que les autres t'évitent, mais si ce n'était qu'une impression ? Tu interprètes les comportements des autres et tu en déduis quelque-chose qui n'est pas forcément la réalité. Tu ne t'intègres pas et tu en déduis que tu repousses les gens, mais il s'agit peut-être d'autre chose. Les gens de ton âge peuvent ne pas chercher à te connaître sans pour autant t'éviter. Et s'ils t'évitaient, quelle en serait la raison ?

C'est normal que tes amis continuent leur vie sans toi. Chacun poursuit son chemin de son côté, tout ne va pas s'arrêter parce que vous vous êtes séparés. Toi aussi tu devrais aller de l'avant et ne pas te concentrer sur ton passé.

Si j'ai bien compris, tu ne veux pas perdre du poids parce que tu te trouves grosse mais parce que tu trouves qu'il correspond au poids d'une personne qui serait grosse ? Je trouve que ton poids est correcte. Les muscles sont plus denses que la graisse, donc si tu es très sportive c'est normal que tu paraissent mince sans avoir pour autant un poids qui semblerait y correspondre.
Tu prends du poids facilement et tu dois surveiller ton alimentation pour ne pas grossir, alors que certaines personnes mangent ce qu'elles veulent sans prendre un gramme. Alors oui, c'est injuste, oui c'est frustrant, comme beaucoup de choses dans la vie. De façon générale, certaines personnes auront plus de facilités à accomplir certaines choses alors que d'autres devront fournir plus d'efforts pour y parvenir. Il faut que tu l'acceptes, parce que si tu commences à comparer ce que tu n'as pas avec ce que les autres ont, tu ne seras jamais heureuse. Tu t'es fixée un objectif mais tu ne parviens pas à l'atteindre. Pour être heureuse, tu as donc deux solutions : soit tu persévères et tu finis par y arriver, soit tu acceptes le fait que ce n'est pas possible à réaliser et tu te trouves d'autres objectifs.
C'est rassurant d'avoir le contrôle. Mais tu as l'impression que tu n'as pas d'emprise sur ton poids et tu te sens impuissante. Tu es obsédée par celui-ci et tu en es consciente. Je ne vois pas vraiment comment tu pourrais prendre du recul par rapport à ça. Il faut que tu réalises que ce ne sont que des chiffres, rien d'autre.

Tu te fais du mal. Ce que tu es en train de faire, c'est te concentrer sur les aspects négatifs de ta vie et d'oublier le reste. Tu y penses encore et encore, tu t'enfermes dans cette vision des choses et tu ne te sens pas bien. Prends de la distance par rapport à ça, essaie de voir la situation avec un regard extérieur.
Et le psy est là pour t'aider, il ne sert à rien si tu gardes tout pour toi.
Afficher plus
Afficher moins


Merci beaucoup pour ta réponse :)
Tu as raison,en fait je m'aime pas et je pense que c'est ça le problème,je pense que je suis moins bien,qu on m aime pas et je m autodétruis


---------------
Ą.Ț
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : Je n'en peux plus

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Je n'arrive pas à l'expliquer.. 4
Des amis "important" me parlent plus 1
JE n’arive pas à dormir dans ma chambre 3
Poils 1
Je me sens vide. 1