|-  

||-  Perdue psychologiquement

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Perdue psychologiquement

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°67049
emma_wolve​s
Profil : Inconnu
emma_wolves
  1. answer
  2. Posté le 09/09/2017 à 18:31:54  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour à toutes et à tous. Je tiens à m'excuser si vous trouvez mon paragraphe un peu désordonné, je fais ça vraiment à l'arrache.

Je ne sais pas vraiment où commencer alors je vais me présenter : Je m'appelle Emma, j'ai 14 ans.

Mon problème le plus pesant : Je me trouve très bipolaire, dans le sens où je peux être heureuse, et d'un seul coup devenir dépressive... J'ai déjà un petit exemple : Le jour de la rentrée, j'écoutais une certaine playlist de musique. Ce jour là j'étais très excitée, normal pour la rentrée quoi. Mais le soir même, je pensais déjà à la fin de l'année, quand je devrais quitter le collège, des amis, tout ça tout ça. ( Je précise un éventuel déménagement pendant les grandes vacances prochaines ) Donc je pensais à ça, et je me suis plongée dans une phase de dépression pendant toute la semaine. Aujourd'hui, je me sens tout autant mal. Le pire, c'est que je culpabilise de ne pas assez profiter de mon année donc encore plus de mal-être pour moi. C'est ça aussi le problème : Je ne sais pas comment profiter, comment être satisfaite d'avoir passé une bonne journée en rentrant chez moi. Revenons au sujet de la musique que j'écoutais à la rentrée. À chaque fois que je réécoute ces musiques, je me sens mal car je me dis qu'au moment où j'écoutais ça, j'allais profiter de ma journée et rentrer contente de ma journée. Mais il s'est passé tout le contraire, j'ai culpabilisé et me suis plongée dans une phase de dépression. Ce qui fait que si un jour je suis "heureuse" et que si par malheur je tombe sur cette playlist, je redeviendrais encore une fois très mal.


En gros, pour moi j'ai deux problèmes : le fait d'être soit hyper heureuse soit suicidaire, et rien entre les deux, et le fait de culpabiliser en me disant que je n'ai pas profité de ma journée et que j'ai perdu du temps. Je me sens complètement folle... J'ai l'impression qu'en faisant la gueule tout les jours je perd une journée que j'aurais pu passer heureuse.

Merci à ceux qui ont tout lu et qui réfléchiront à mes problèmes qui me pourrissent la vie.

(Publicité)
n°67050
PassagèreO​ccitane
La vie je l'encule, sinon elle le fera avant moi.
Profil : Quidam
passagereoccitane
  1. answer
  2. Posté le 09/09/2017 à 20:27:19  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonsoir,

Je vois parfaitement ce que tu veux dire. J'ai passé deux périodes de dépression, mais la dernière fut vraiment un changement pour moi. Comme toi, j'avais des musiques particulières, mais j'ai appris à les écouter sans avoir "mal" (faut pas chercher la signification, désolée xD). Combattre le feu par le feu en somme.
Ecoute-les dans un moment tranquille, surtout concentres toi, et décroches quand tu sens que ça ne va plus. C'est dur au début, j'en conviens, mais à force de le faire tu verras que cela passera tout seul.
Après je ne te garantis pas une totale transparence vis-à-vis de ces musiques. Il m'arrive de tomber sur des chansons particulières qui me ramènent de mauvais souvenir, mais je m'efforce de ne pas y penser en m'occupant.

14 ans, c'est pile la période où l'humeur s'éclate aux montagnes russes (merci les hormones). Si tu souhaites les contrôler ne serait-ce qu'un minimum, essaies de repérer les moments où il y a transition brutale (dans quelle situation, quel état tu avais avant...). Tu peux noter dans un carnet par exemple. Et prends du recul. Dis-toi que ce changement est inutile et sans intérêt.

Ensuite, pour profiter de la vie...
Il faut te forcer. Sois optimiste mais sans déborder de la raison. Ris. Danse. Amuse-toi. C'est une philosophie en soi, qu'il faut comprendre pour la vivre.
Les Espagnols sont un exemple là-dessus: ils considèrent que si on est heureux, on l'est tout le temps, qu'elles que soient les circonstances.
C'est presque utopique dis comme ça, pourtant quand on en assimile le sens...
Tu peux me croire j'y ai complètement adhéré.
Je ne sais pas trop comment t'expliquer. Le bonheur est unique à chacun, c'est à toi de le trouver pour embellir au mieux tes journées. La vie est courte, il faut les vivre à fond pour ne pas le regretter.
Tu es dans la situation inverse, mais tu peux faire tourner la roue à ton avantage. Restes positive.


Mais tout ça nécessite un gros travail sur soi. Il ne faut pas baisser les bras.

En espérant t'avoir un peu aidé.


---------------
*"Keep Calm and Be Yourself"
*La vie est un plat d'espoir, pimenté de souffrances et assaisonné de joies.
*Just MUSEic
* Dar amistad a quién quiere amor, es como dar pan a quién quiere agua.
* "You can either feel like a victim all the time, or you can get off your ass and do what you whant to do." Chester Bennington.
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Dépression, apprendre à vivre, je suis perdue. Phobie scolaire, bac... Perdue
Hypersensibilité, émotions instables.. je suis perdue :( Perdue, agressive, suicide ...
Perdue, incapable de gérer mes émotions, envies de suicide Perdue, suicide, pensées négatives, lassitude, fumer & mutilation
Perdue, changements ? perdue
Perdue... perdue
normal ou anormal psychologiquement  
Plus de sujets relatifs à : Perdue psychologiquement

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Stress d'aller au lycée. 0 07/09/2017 à 16:32:47
Je me sent seule (déprime) 26 13/09/2017 à 00:09:06
Gros mal-être : oser en parler à un psy 4 11/09/2017 à 22:38:55
Suis fautive ? 1 28/08/2017 à 23:25:36
Solitude/ Envie des autres 1 27/08/2017 à 00:08:18