FORUM Ados-Sante

|-  Psychologie

||-  

Je suis trop "dans mon monde"

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Je suis trop "dans mon monde"

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
ladjana
  1. answer
  2. Posté le 18/04/2018 à 23:45:27  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Voilà, alors pardonnez moi si je fais des fautes d'orthographe. Pour commencer, je créer ce poste non seulement pour moi et pour pouvoir m'exprimer un peu, mais aussi pour tous ces jeunes qui s'enfoncent dans des spirales de tristesse et de "problèmes mentaux" qu'ils se soupçonnent, tout en imaginant qu'ils sont seuls et que leurs parents, amis, se fichent d'eux.
Rassurez vous, ceux qui se voient dans cette situation. Je ne suis absolument pas la pours vous critiquer. Il y a deux ans je pensais la même chose.
Je vais donc essayer de raconter ma petite vie pas trop longtemps.

J'ai 17 ans et je suis en première. Je suis une fille on ne peut plus banale, avec un corps normal, un poids normal, un visage normal, une tenue normale...
Je suis en bonne santé.
Je suis très introvertie et timide, je suis assez froide avec les inconnus mais j'ai des merveilleuses amies au lycée et en dehors du lycée.

J'aime mon meilleur ami garçon depuis toute petite, ça n'à jamais été un autre, et ça ne le sera sûrement jamais. Il ne s'intéresse pas à moi, ni à personne. Nous ne sommes jamais sortis avec quelqu'un tous les deux.

Ma famille est très normale, mes parents ne sont pas divorcés. Ils se disputaient beaucoup quand j'étais petite mais ça va mieux en ce moment. J'ai un grand frère qui me rabaisse sans cesse et avec qui je me dispute en permanence.

Voilà, je passe à ma petite histoire personnelle.
J'étais une petite fille très sociable et joyeuse, j'adorais tout le monde et j'étais très amicale et gentille.
De la 6 ème à la 4 ème au collège, j'ai été harcelée petit à petit par ma meilleure amie qui a retourné toute la classe contre moi. Ils ont poussé le vice très loin, jusqu'a casser mon vélo et me tabasser, me voler mes affaires, m'insulter ouvertement et se moquer en permanence de moi. Je n'avais aucun allié, et je ne me suis jamais pleinte à personne. J'afichais un grand sourire en rentrant et je n'en ai presque jamais parlé.
En troisième j'ai rencontré mon nouveau groupe d'amies, qui sans le savoir m'ont sauvé de la persécution que je continuais à endurer.

Pendant les grandes vacances avant d'entrer au lycée, j'ai commencé à avoir le problème du blocage émotionnel. Je n'ai plus ressentit rien d'autre qu'un profond ennui toute cette période. Ensuite est venue la dépression et la haine envers ma traîtresse de "meilleure amie" qui commençais à vouloir revenir vers moi en s'excusant comme elle l'avait fait tant de fois auparavant (excuses que j'acceptais pour qu'elle me frappe mieux le lendemain). J'ai commencé à me scarifier en seconde. Mes notes ont degringolé. J'ai pensé au suicide. Je n'ai plus jamais pleuré, je me disais que je devais être forte et ne plus pleurer pathétiquement comme avant lorsqu'on me frappait. Personne n'à jamais rien appris de tout ce que je raconte car je suis bonne actrice apparemment.
J'ai tenté de me suicider pendant l'été, en avalant une boîte entière de somnifères avant les cours en les séchant. Mais cà ne m'à fait que dormir profondément allongée dans la forêt (ou j'étais allée pour me cacher).
Après ça je ne sais pas ce qu'il s'est produit dans mon esprit. J'en ai eu assez. J'ai cessé de jouer la fille triste pour tenter de vivre des émotions que j'avais perdues. J'ai accepté le fait de vivre sans rééle tristesse ou joie. Enfin pour mieux expliquer ce blocage, je ne ressens aucune tristesse ou deuil, ni joie. Je ressens une euphorie un peu malsaine parfois, au point d'avoir besoin de me frapper ou de me pincer très fort pour me calmer. Je peux aussi entrer dans une colère noire et vouloir vraiment tuer. En gros mes émotions sont soit disproportionnée, soit inexistantes.

Le message que je voulais passer était:
Ceux qui comme moi avant sont dans une phase dépression, arrêtez ça. Ce que on imagine vivre est souvent exagéré dans notre tête, et il faut apprendre à avoir du recul et à toujours essayer d'être heureux. Écoutez une musique joyeuse et dansez, marchez ai soleil, dite vous que ce n'est pas grave, laissez vous porter par le courant quand une semaine vous semble trop dure.
Après, ceci n'est qu'un conseil d'ami. Sachant que je commence à peine à retrouver mes émotions, je n'ai pas de leçons à vous faire.

Bonne soirée !


---------------
Amya
(Publicité)
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 19/04/2018 à 11:19:59  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Hey !

J'ai quelques petites remarques qui pourront te servir si cela te re-arrive ou aux potentiels lecteurs.

Concernant le harcèlement scolaire :
Le harcèlement est puni par la loi. Quand on subit du harcèlement, des violences, du chantage, de la destruction de matériel, des insultes, que quelqu'un diffuse des photos de nous à notre insu [...], il ne faut pas hésiter à en parler. Ce sont des choses graves qui doivent être punies, afin qu'il y ait justice, mais aussi pour que d'autres personnes ne subissent pas par la suite ce genre de choses. Il ne faut surtout pas rester seul et il faut oser en parler : parents, autre membre de la famille, ami proche, professeur, CPE, psychologue scolaire, infirmier scolaire. Le personnel éducatif se doit d'agir. Il faut trouver quelqu'un qui pourra nous aider, nous conseiller, nous soutenir. Il ne faut pas avoir honte de cela, ce sont les harceleurs qui devraient avoir honte.. Et il ne faut pas oublier qu'on peut aller porter plainte contre les personnes qui nous font du mal. D'ailleurs, si ton ex meilleure amie recommence, ne te dégonfle pas, menace-la de porter plainte (ça devrait la calmer), et franchement va porter plainte. Si tu as des témoins de son comportement, ou si tu as des preuves écrites (SMS, messages de réseaux sociaux) imprime-les.

Citation :


HARCELEMENT MORAL : Article 222-33-2-2 du code pénal


Le fait de harceler une personne par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende lorsque ces faits ont causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ont entraîné aucune incapacité de travail.
Les faits mentionnés au premier alinéa sont punis de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende :
1° Lorsqu'ils ont causé une incapacité totale de travail supérieure à huit jours ;
2° Lorsqu'ils ont été commis sur un mineur de quinze ans ;
3° Lorsqu'ils ont été commis sur une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de leur auteur ;
4° Lorsqu'ils ont été commis par l'utilisation d'un service de communication au public en ligne.
Les faits mentionnés au premier alinéa sont punis de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende lorsqu'ils sont commis dans deux des circonstances mentionnées aux 1° à 4°.

VIOLENCES : Article 222-13 du code pénal



Les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende lorsqu'elles sont commises :
1° Sur un mineur de quinze ans ;[...] (y'a beaucoup d'alinéas)
Les peines encourues sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 euros d'amende lorsque l'infraction définie au premier alinéa est commise sur un mineur de quinze ans par un ascendant légitime, naturel ou adoptif ou par toute autre personne ayant autorité sur le mineur. Les peines sont également portées à cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende lorsque cette infraction, ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours, est commise dans deux des circonstances prévues aux 1° et suivants du présent article. Les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende lorsqu'elle est commise dans trois de ces circonstances.


+ Un petit lien simple sur le harcèlement scolaire, fait par le site des avocats du barreau de Paris : ici

Concernant la scarification et la tentative de suicide :
Là encore, il ne faut pas hésiter à en parler à quelqu'un : parents, autre membre de la famille, ami proche, professeur, CPE, psychologue scolaire, infirmier scolaire. Il ne faut pas avoir honte. Il existe aussi des numéros d'écoute par exemple :"Fil Santé Jeunes au 32 24 ou 01 44 93 30 74" en FRANCE, "Jeunesse, j'écoute au 1-800-668-6868" au QUÉBEC, "Télé-Accueil au 107" en BELGIQUE, Pro Juventute au 147" en SUISSE. Il y en a bien d'autres.

Profil : Inconnu
ladjana
  1. answer
  2. Posté le 07/05/2018 à 20:31:27  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
@Aenere Merci de ta réponse ^^! Pour moi tout va mieux, en tout cas cette "ex meilleure amie" ne fait plus partie de ma vie depuis la fin du collège, et puis j'avais à l'époque trop d'affection pour cette fille (injustifiée) pour la critiquer. En plus toute la classe la suivait alors ils n'auraient rien dit -_-".
Pour la scarification j'ai arrêté aussi depuis cette année, et puis ce n'était pas au point des lames de rasoir ect... je me faisait de multiples petites griffures sur les avant bras mais c'est tout.
Bref, et je voulais préciser que mes parents avaient beau se disputer souvent entre eux, ils étaient très attentionnés avec mon frère et moi, et de très bons parents.


---------------
Amya
Profil : Animatrice
aenere
  1. answer
  2. Posté le 07/05/2018 à 20:59:50  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tant mieux alors. C'est cool. :)
Mon message a été écrit au cas où ta meilleure amie (ou quelqu'un d'autre) recommencerait - ce que je ne te souhaites pas ! Et puis cela peut toujours servir à d'autres lecteurs.

Profil : Inconnu
ladjana
  1. answer
  2. Posté le 16/05/2018 à 12:45:56  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
@Aenere oui, c'etait le but de mon post ^^!


---------------
Amya
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
peur de vomir en classe, devant du monde Dépersonnalisation, sensation de monde irréel
je me hais je hais le monde ... Pourtant tout le monde m'aime bien?Pourquoi je me sens seul?
Envie de partir loin de se monde !! Monde Imaginaire
Je me sens mal dans ce monde. J'adore la solitude, j'aime ne pas voir du monde.
Amis/monde imaginaire :)  
Plus de sujets relatifs à : Je suis trop "dans mon monde"

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Perdu dans mes sentiments... 31
Mal dans ma peau à 16ans:besoin d'aide.. 17
Complexe 1
Je ne sais plus quoi faire... 1
Pas de vrai ami , solitude :( 5