FORUM Ados-Sante

|-  Coups de blues

||-  

Je suis perdue et je ne sais pas si je déprime

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Je suis perdue et je ne sais pas si je déprime

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
garance2877
  1. answer
  2. Posté le 25/11/2017 à 22:49:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour, c'est la première fois que je me livre sur ce sujet. Je ne sais pas si je vais réussir à extérioriser les choses comme je l'entends.

Voilà, j'ai 14 ans, et j'ai bien peur de faire une dépression.

Les éléments qui pourraient être les facteurs:
- mes parents se sont fortement disputer et veulent à présent se séparer. Ayant une vue de la famille parfaite, et étant fragile, cette décision me fait beaucoup de mal.

- mon frère fait une dépression. Il travaille dans un lieu où il n'a pas d'amis, et comme il est jeune ça le déprime. Alors ça me déprime aussi.

- ça fait plus d'un an que je n'ai pas vu mon autre frère. Alors, on est pas vraiment tactile dans ma famille, mais je l'aime vraiment, et lorsque je pense à lui, ça me donne direct un coup de blues.

- je suis en 3ème. Les résultats scolaires comptent beaucoup pour moi, et d'habitude je travaille, mais depuis 2 mois, je ne sais pas ce qui m'arrive. L'année dernière, j'avais 17 de moyenne. Pour le premier trimestre de cette année, j'ai 13,5. Je ne sais pas ce qui m'arrive.

- des relations très tendues avec mes parents. Je sais que je suis une adolescente particulièrement difficile, vraiment, mais c'est mon caractère, je ne peux pas changer. Lorsque j'ai des différents avec mon père, pour des choses futiles même, il m'insulte de "petite conne" et bien d'autres insultes. Mais tout ce qu'il me dit s'enregistre dans ma tête et ça me fait beaucoup de mal. Ma mère, quant à elle, j'ai moins de problèmes. Mais c'est tout de même la même chose: on se crie dessus, et ça nous fait du mal à toutes les deux.

- tout le monde me dit que je suis bizarre. En fait, on me dit que je suis drôle, mais bizarre. Mais à force de l'entendre tous les jours, même si ce n'est pas dit méchamment, ça me blesse.

- ma plus proche amie (nous ne sommes pas meilleure amie, je n'en ai pas) a des problèmes avec ses parents. Ils se sont séparés et sa mère fait une dépression. Du coup, mon amie déprime un peu aussi. Et ça me rend mal.

- je suis amoureuse d'un garçon qui se moque de moi. Vraiment, il n'a rien à faire de moi. C'est la première fois que je tombe amoureuse, et désolée du mot, mais PUTAIN qu'est-ce que c'est chiant.

- plus haut, j'ai dit que mes parents étaient en mauvais termes. Mais ce que j'ai oublié, c'est que ma mère reproche à mon père de trop travailler. Et je pense la même chose, puisque nous ne faisons rien ensemble, lui et moi. Même tous les trois. Avec ma mère on essaie de sortir au cinéma, mais comme on habite dans une petite ville un peu morte, il n'y a pratiquement aucunes activités. Ma mère pleure souvent à cause de mon père, de moi, de la ville, de mon frère... et ça me fait beaucoup de mal de la voir comme ça. Mes parents ne se parlent plus, ils s'ignorent à présent.

Je suis sûre que j'en ai oublié, mais ceux-là sont ceux qui me sont venus à l'esprit en premier. Et je ne veux pas non plus écrire un roman.

Voici les symptômes que je vois en moi de la dépression et qui m'inquiète:

- pensées morbides: je me suis déjà mutilée une fois, mais ça ne m'a pas fait de bien. Sinon, quand je ne vais vraiment pas bien, je prends un câble et je le serre autour de mon cou en pleurant. C'est essoufflée, et le visage violet, que je me rends compte de ma bêtise.

- perte de l'appétit: en effet, depuis deux mois, j'ai perdu 5 kilos. Si ce n'était que ça, je ne m'inquiéterais pas, mais d'habitude, je mange beaucoup. Et depuis un certain temps, je ne mange presque rien. Ce n'est pas que je me force à ne pas manger, c'est juste que je n'ai plus faim.

- perte d'activités: mes deux passions sont le dessin et le piano. On m'a toujours dit que j'étais douées pour les deux. Mais depuis le mois de juin, je n'ai pas touché à une seule touche ou à une feuille de papier. Alors qu'avant, je dessinais et faisais du piano, sans exagérer, tous les jours. J'ai trouvé ça étrange, puisque je n'en avais tout simplement pas envie.

- chute des résultats scolaires: j'en ai parlé plus haut. Je suis normalement une bonne élève, alors que depuis la rentrée, je n'ai que des notes comme 12 etc... (et encore, la semaine dernière j'ai eu un 7 et un 8)

- je suis extrêmement fatiguée. Genre, vraiment. J'ai l'impression que je vais m'écrouler par terre toutes les deux minutes.

- Le mois dernier, mes règles se sont présentées avec deux semaines de retard. On m'a dit que le stress stoppait les règles.

- je pleure tous les soirs et plus, avant de dormir.

Félicitations à ceux qui ont lu jusqu'ici, vous aurez perdu 10 minutes pour une pauvre fille qui n'en vaut pas la peine. Je suis égoïste, méchante, laide... je ne sais pas si je mérite de vivre. Mais de toute manière, j'ai trop peur pour mettre fin à mes jours. J'ai une boule dans la gorge sans arrêt. Si ma vie continue comme ça, je préfère ne pas vivre.

(Publicité)
Profil : Célébrité
blckswhite
  1. answer
  2. Posté le 26/11/2017 à 17:42:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Hey,

"Mes parents se sont fortement disputer et veulent à présent se séparer. Ayant une vue de la famille parfaite, et étant fragile, cette décision me fait beaucoup de mal."

Je comprend, mais voilà c'est comme ça, tu peux rien y faire,il faut juste accepter, je suis désolée pour toi, mais je pense que c'est mieux qu'ils se séparent plutôt qu'ils restent ensemble en s'engueulant tout le temps chez toi et devant toi non?
Peut-être que ça ira mieux dans quelques mois/années.

"Mon frère fait une dépression. Il travaille dans un lieu où il n'a pas d'amis, et comme il est jeune ça le déprime. Alors ça me déprime aussi."

Il est allé voir un psychologue? Essaye d'être là pour lui, remonte-lui le moral, allez faire des trucs ensemble, aller au cinéma par exemple, ou aller manger quelque part, aller faire un bowling. Ça lui changera sûrement les idées.
Il pourrait peut-être faire une activités/sport pour rencontrer du monde, essaye de lui en parler.


"Ça fait plus d'un an que je n'ai pas vu mon autre frère. Alors, on est pas vraiment tactile dans ma famille, mais je l'aime vraiment, et lorsque je pense à lui, ça me donne direct un coup de blues."

Pourquoi ça? (Si tu veux en parler bien sûr)
Il habite loin?
Pourquoi pas aller le voir un week-end par exemple?


"Je suis en 3ème. Les résultats scolaires comptent beaucoup pour moi, et d'habitude je travaille, mais depuis 2 mois, je ne sais pas ce qui m'arrive. L'année dernière, j'avais 17 de moyenne. Pour le premier trimestre de cette année, j'ai 13,5. Je ne sais pas ce qui m'arrive."

Comme tu dois déprimer, tu dois sûrement penser a autre chose que tes cours, comme tes frères, tes parents, tes problèmes quoi, et t'arrive donc plus a te concentrer.
Tu devrais peut-être aller voir un psychologue, pour ce problème et pour les autres problèmes. Ou aller voir l'infirmière de ton collège.

"Des relations très tendues avec mes parents. Je sais que je suis une adolescente particulièrement difficile, vraiment, mais c'est mon caractère, je ne peux pas changer. Lorsque j'ai des différents avec mon père, pour des choses futiles même, il m'insulte de "petite conne" et bien d'autres insultes. Mais tout ce qu'il me dit s'enregistre dans ma tête et ça me fait beaucoup de mal. Ma mère, quant à elle, j'ai moins de problèmes. Mais c'est tout de même la même chose: on se crie dessus, et ça nous fait du mal à toutes les deux."

N'écoute pas ton père, je trouve pas ça normal qu'un père dise ça a sa fille, essaye de lui en parler en lui disant que ça te fait du mal qu'il te dise ça.
Peut-être qu'il est quelqu'un qui s'énerve facilement et qui dit des choses qui ne pense pas forcément d'un coup de tête.

Je suis sûre que tu n'es pas conne.

"Tout le monde me dit que je suis bizarre. En fait, on me dit que je suis drôle, mais bizarre. Mais à force de l'entendre tous les jours, même si ce n'est pas dit méchamment, ça me blesse."

Je te comprend totalement car moi aussi on me dit tout le temps que je suis bizarre, même si, comme toi, je suis la fille "drôle" qui fait rire les gens avec qui je traine. Je sais combien c'est blessant d'entendre ça tous les jours, mais les écoute pas non plus, t'es peut-être bizarre et alors? On est bizarre et alors? On les emmerde les autres, au moins on est différentes d'eux.
Essaye de pas trop trainer avec ces gens-là, qui te blessent et essayent de leur dire aussi que ça te dérange qu'ils te disent ça.
Et pourquoi ils te disent ça au fait?

"Ma plus proche amie (nous ne sommes pas meilleure amie, je n'en ai pas) a des problèmes avec ses parents. Ils se sont séparés et sa mère fait une dépression. Du coup, mon amie déprime un peu aussi. Et ça me rend mal."

Pareil que pour ton frère, sors avec elle, va faire les magasins, aller au cinéma, etc..
Et si t'es proche de sa mère essaye d'aller l'a voir, comme ça tu verras ta copine en même temps, et ça ferait peut-être du bien a sa mère de voir du monde.


"Je suis amoureuse d'un garçon qui se moque de moi. Vraiment, il n'a rien à faire de moi. C'est la première fois que je tombe amoureuse, et désolée du mot, mais PUTAIN qu'est-ce que c'est chiant."

Comment il se moque de toi?
Oublie-le, il n'en vaut sûrement pas la peine, tu vaut mieux que ça!


"Plus haut, j'ai dit que mes parents étaient en mauvais termes. Mais ce que j'ai oublié, c'est que ma mère reproche à mon père de trop travailler. Et je pense la même chose, puisque nous ne faisons rien ensemble, lui et moi. Même tous les trois. Avec ma mère on essaie de sortir au cinéma, mais comme on habite dans une petite ville un peu morte, il n'y a pratiquement aucunes activités. Ma mère pleure souvent à cause de mon père, de moi, de la ville, de mon frère... et ça me fait beaucoup de mal de la voir comme ça. Mes parents ne se parlent plus, ils s'ignorent à présent."

Vous avez envisager de déménager? Pas non plus a 200 km mais dans la ville "vivante" la plus près tu vois.
Ton père est obligée de faire les heures qu'il fait?
Quand ta mère lui a dit si il pouvait travailler moins, il a dit quoi?

>> Vas voir un psychologue comme j'ai dis plus haut, tu souffre vraiment, et même moi qui te connaît pas ça me fait du mal de voir une fille surtout à ton âge souffrir autant.
Et commence à écrire, ça te ferait sûrement du bien, écris que tu pense/ressens sur une sorte de journal intime.

"Félicitations à ceux qui ont lu jusqu'ici, vous aurez perdu 10 minutes pour une pauvre fille qui n'en vaut pas la peine. Je suis égoïste, méchante, laide... je ne sais pas si je mérite de vivre. Mais de toute manière, j'ai trop peur pour mettre fin à mes jours. J'ai une boule dans la gorge sans arrêt. Si ma vie continue comme ça, je préfère ne pas vivre."

Arrête, je suis certaine que t'es pas moche, personne n'est laid sur terre, et pourquoi tu dis être méchante?
Tu mérite d'être heureuse et de vivre, et t'es une fille qui en vaut la peine, arrête de te rabaisser.

(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Ma déprime et mon manque de l'année~ Dépression, apprendre à vivre, je suis perdue.
Ne sais plus. Être perdue
Un peu perdue Je ne me reconnais plus - Je suis perdue..
Perdue. #Beaucoup de lecture. Perdue ! :( Help ! :(
Est perdue. Perdue..
PERDUE  
Plus de sujets relatifs à : Je suis perdue et je ne sais pas si je déprime

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Mon exutoire 10
Mise à l'écart... 1
Suicide 4
Depression 1
Ma déprime et mon manque de l'année~ 0