FORUM Ados-Sante

|-  Coups de blues

||-  

Grosse déprime, besoin que quelqu'un trouve les bons mots.

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Grosse déprime, besoin que quelqu'un trouve les bons mots.

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
ruby-nrv
  1. answer
  2. Posté le 21/06/2018 à 05:14:17  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut, moi c'est Ruby et j'ai déjà fais un poste sur ce forum il y a quelques années.. bon j'étais beaucoup plus jeune et c'était un peu le même sujet (Même si le poste paraît très futile et j'ai moi même envie dme frapper)
Ce soir, enfin ce matin, je ne trouve pas le sommeil (comme dhab) et je pense que finalement je vais essayer de trouver de l'aide et arrêter de compter que sur moi même pour résoudre mes problèmes.
Cela fait quelques jours que ça va pas, genre vraiment pas du tout. Avant j'aller pas bien par rapport à mes problèmes ( oué j'ai une famille toxique) mais bon je me disais que laissé le temps faire les choses résoudra tout et puis quand je déprimé je fumer une cigarette qui fait rire et tout aller mieux.

Je viens ici pour parler, me confier même si c'est totalement idiot et peut être initule mais je vois pas à qui parler.. et si je continue à tout garder en moi comme toujours je sais que je vais vriller.
Bonne lecture pour ceux qui voudront lire, et comme la plus part des gens disent "escusé moua pour les fote dekritur".

Quand je dis que je vais plus mal que d'habitude c'est que je n'arrive plus à trouver la seule issue que la mort. Bon déjà je suis consciente que, creuver à mon age c'est con et que l'avenir me réserve pleins de choses, je veux vivre et voir le futur mais non je n'arrive plus à supporter le présent, vraiment.
Je ne dors plus, je suis constament anxieuse, je ne mange plus même quand je crève la dalle dès que j'avale un truc ça me tue l'estomac et j'ai trèèès envie de vomir.. ma mère a remarquer que j'aller pas bien alors que j'arrive toujours à cacher ma déprime( ça prouve encore une fois que là je suis vrmt perdu) et avec sa diplomatie habituelle elle arrive à me le faire comprendre en criant enfin bref, j'ai trouvé quel à était le gateau sur la cerise comme je dirais, hormis ma famille qui me tue à petit feu, enfin ça j'ai l'habitude tkt.
Je crois que je suis tombé amoureuse de ma pote, nan mais tkt même moi ça me fait rire.
Ma POTE, la meuf que j'appelle "mon frère ou mec" pour déconner, mon gars sûr.
Mais ça après je le savais bien avant à partir de la première fois ou je l'ai rencontré qu'elle me faisait quelque chose, ce qui m'a vraiment tout chamboullé dans la tête c'est qu'elle montre des signes elle aussi en fait..
Nan je m'exite pas trop vite et j'ai bien réfléchis et analysé la situation, mais à partir du moment où elle te fixe pendant que tu parle avec son daron, je le voyais dans le coin de l'oeil, elle me fixait toute pensif, pour me sortir "tas un beau regard tu sais ça" "t'es belle en fait", ou même les ptites mains qui tombe sur ma cuisse sans faire exprès alors qu'elle a réussi a s'allonger à côté de moi sur lcanap, les tentatives de chatouilles échouer,la tentative de rapprochement dans ljacuzzi ou même y'a quelques fois où on s'est croisé du regard comme on était à côté, elle msort des "viens on sembrasse" ou "je t'aime" après moi jrigoler parce que je pense que c'est des blagues, mais après je tilt.
Le problème, cest que c'est ma pote, et que je sais que je l'aime, vraiment quand je regarde des photos d'elle elle est tellement belle ça me met la haine et j'aurais jamais voulu la rencontrer.. mais je veux pas l'aimer parce que moi j'aime les mecs et pas les meufs et surtout pas ma pote.. Et j'ai tout les jours envie d'être avec elle pour staper des bons délires ou même j'adore sa présence elle a trop dcharme, bon cpas possible parce que elle elle a un stage et moi j'ai été viré du lycée donc jreste a la maison h24 à part le week end ou je la vois..
Je pense que je suis totalement dans le dénie, et que surtout je fais une très grosse dépression, je n'arrive plus à réfléchir, comme avant ou j'aurais pu gèré la situation là non j'y arrive plus et je sombre petit à petit, côté amour ça va pas (ya un mec que je trouvais très charmant mais qui fait tout foiré et je vais pas en dire plus) côté santé ça va pas non plus, besoin de dentiste, kiné, docteur pour la depression mais impossible parce que ma mère. Côté famille bah je considère que j'en ai pas. Côté amis tmtc..
Donc même si je n'ai jamais étais heureuse (véridique) je n'ai rien absolument rien qui m'enjaille, même niveau taf ça va pas, et je n'ai pas parler de ma toxicomanie. Ahoué et jpense que je suis bipolaire aussi.. Depuis 3 jours je me tape des crise de fou rire sans aucunes raisons qui vire au pleurs en 2sec j'ai juré j'ai l'impression de perdre la tête et de ne plus rien gèrer y'a des moments où j'ai l'impression que tout va bien, parfois je pet la forme et 10 minutes après je suis tellement déprimé que j'ai envie de chialer.
D'ailleurs je sais que je suis atteinte du syndrome de la depersonnalisation et derealisation donc, je vie ma vie comme un robot je ne réfléchis même plus quand je parle, ce qui est totalement contraire à moi je suis devenue spontanée.. Ce qui est d'ailleurs très traumatisant, je suis actuellement specatrice de ma vie le gros délire quoi, plus rien n'a d'importance et je ne ressens plus de "sentiments" pour les chose banale du quotidien. J'ai aussi un problème dès que je dois sortir, pour les courses ou même voir ma pote, l'anxièté apparaît comme un pokémon et me petrifie au point d'avoir envie de vomir, et la ch**sse ( pas très sexy dsl)
J'ai besoin d'une solution vraiment, mais le fait de penser que je dois supporter cette douleur mentale encore une minute de plus me dit que jdois mourir.
Mais je veux pas mourir donc je suis départager..
Et comme je me connais je sais que je vais vriller, vraiment et je ne sais pas comment faire.
Je n'ai plus du tout toute ma tête depuis ces 3 jours là et j'en viens au point de me confier ici et de m'inquièter de moi.
Parler avec quelqu'un ne m'aidera pas, enfin je sais pas mais je pense pas.
Juste besoin d'écrire ça me donne un semblant d'idées claires mdrr..
Bref je vais tenter de dormir en tant qu'insomniaque fidèle au poste, bonne soirée journée, portez vous bien les sangs hello:{}
Ah et j'ai oublié de dire que j'avais 15 ans je ne sais pas si c'est utile de préciser, et dsl au modos si mon sujet correspond pas à la bonne partie du forum comme j'en suis pas sûre.

-Ruby

(Publicité)
En vacances au pays des licornes
Profil : Citoyen
pineapple0103
  1. answer
  2. Posté le 21/06/2018 à 19:31:43  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Hello,
J'espère que tu vas pas commettre l'erreur de ta vie -si je puis m'exprimer ainsi.
J'ai quelques questions à te poser:
-Pourquoi ne peux-tu pas aller. chez un médecin? Ce genre de troubles nécessite un traitement. Si tu n'en as pas, c'est normal que tu partes en vrille.
-Pourquoi affirmes-tu à un moment aimer ton amie? Puis être gênée par ses attention? Puis affirmer que tu es 100% hétéro?
Est-ce que tu l'aimes, mais tu ne te l'autorises pas ou est-ce que tu aimerais bien l'aimer en retour, mais tu es hétéro?
-Pourquoi ne t'es-tu pas plainte de ta famille? Tu pourrais être placer en foyer. Vu comme tu parles de ta famille, je pense que tu seras mieux n'importe où.

P.S. Si tu sens que tu vas craquer, tu peux toujours demander à être hospitalisée...
Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
lecolibri
  1. answer
  2. Posté le 21/06/2018 à 19:53:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut, moi c'est Alex !

Alors je vois très bien ce que tu traverses car je l'ai traversé également : famille toxique, dépression, le fait d'être insomniaque (ça par contre c'est resté ) et pas mal d'autres trucs bien sombres que je souhaite à personne pas même aux gens que j'aime pas...

La mort, y a pas d'âge pour que ce soit une solution envisageable ; le suicide n'est vraiment que de la pure connerie ! Quant à la clope, c'est vraiment pas une bonne solution non plus : ça va mieux pendant un court instant puis retour à la réalité et là tu déprimes encore plus et encore plus longtemps... Par contre en parler à quelqu'un, c'est toujours la meilleur des solution !

Sinon, ce que je comprends pas, c'est comment tu sais que tu es atteinte du syndrome de dépersonnalisation et celui de déréalisation car pour moi, ils sont plutôt incompatibles... (seul un vrai médecin peut te dire ce que tu as ou pas : oublie internet et tes potes qui n'ont pas fait médecine pour te diagnostiquer quoi que ce soit...)

J'ai bien compris que c'est une grosse déprime mais t'inquiètes pas, tu n'es pas bipolaire ou lesbienne pour autant... Quand on déprime, on est juste BEAUCOUP plus sensible que d'habitude à tout et rien mais ça ne dure qu'un moment (plus ou moins long selon les gens)...

Après, si tu as besoin d'aller voir un dentiste, un kiné ou n'importe quelle personne pour t'aider sur un plan médical, ta famille n'a absolument pas le droit de t'empêcher d'y avoir accès...
Va déjà voir en pharmacie ce qu'ils peuvent pour toi et si tu avais besoin de consulter et que ta mère te le refuse toujours, tu peux toujours essayer de parler de ça au 119 Enfance maltraitée (joignable 24h/24 depuis tous les départements français, c'est absolument gratuit et confidentiel et en plus ton appel n'apparaît même pas sur d'éventuelles factures téléphoniques)

Bref, j'espère pour toi que tu iras un peu mieux et en attendant, essaye de te changer les idées (livres, films, séries...)
Message cité 1 fois

---------------
" Le sexe est une drogue. J'ai mes périodes de shoot et d'abstinence. ", Denis Robert
Profil : Inconnu
ruby-nrv
  1. answer
  2. Posté le 22/06/2018 à 01:25:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Pineapple0103 a écrit :

Hello,
J'espère que tu vas pas commettre l'erreur de ta vie -si je puis m'exprimer ainsi.
J'ai quelques questions à te poser:
-Pourquoi ne peux-tu pas aller. chez un médecin? Ce genre de troubles nécessite un traitement. Si tu n'en as pas, c'est normal que tu partes en vrille.
-Pourquoi affirmes-tu à un moment aimer ton amie? Puis être gênée par ses attention? Puis affirmer que tu es 100% hétéro?
Est-ce que tu l'aimes, mais tu ne te l'autorises pas ou est-ce que tu aimerais bien l'aimer en retour, mais tu es hétéro?
-Pourquoi ne t'es-tu pas plainte de ta famille? Tu pourrais être placer en foyer. Vu comme tu parles de ta famille, je pense que tu seras mieux n'importe où.

P.S. Si tu sens que tu vas craquer, tu peux toujours demander à être hospitalisée...
Afficher plus
Afficher moins



Bonsoir merci de ta réponse, impossible d'aller chez le médecin, car tout est tabou chez moi et je noserai jamais au grand jamais parler de mes problèmes ""mentaux"" ou neurologiques, sous peine davoir soit:
-Des moqueries de leurs part, et aucune prise au sérieux ( le plus possible je pense)
- Soit le problème peut être traité et on menmène chez le doc, (presque impssible à imaginer) mais il y aura toujours CE jugement, de ma famille qui me pétrifie et jen ai déjà eu des expérience ou j'avais vraiment besoin d'aide, et j'ai vue leurs réaction.. je veux plus JAMAIS revivre ça.
Pour être placer en foyer, changer de famille impossible, le problème c'est moi maintenant.
Je suis quelqu'un qui adore les habitudes, chamboullé tout est impossible, je suis comme emprisonné dans la spirale infernal de cette famille..
Pour mon amie, je sais que je l'aime et je sais que je ne l'accepte pas, j'éprouve vraiment des sentiments et j'en suis consciente, jai même de la jalousie alors que de base, avec mes potes j'ai jamais été comme ça.
J'espére avoir répondu à tes questions, merci à toi d'avoir lu et répondu c'est vraiment sympathique, bonne soirée à toi.

Ruby

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
ruby-nrv
  1. answer
  2. Posté le 22/06/2018 à 01:41:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

LeColibri a écrit :

Salut, moi c'est Alex !

Alors je vois très bien ce que tu traverses car je l'ai traversé également : famille toxique, dépression, le fait d'être insomniaque (ça par contre c'est resté ) et pas mal d'autres trucs bien sombres que je souhaite à personne pas même aux gens que j'aime pas...

La mort, y a pas d'âge pour que ce soit une solution envisageable ; le suicide n'est vraiment que de la pure connerie ! Quant à la clope, c'est vraiment pas une bonne solution non plus : ça va mieux pendant un court instant puis retour à la réalité et là tu déprimes encore plus et encore plus longtemps... Par contre en parler à quelqu'un, c'est toujours la meilleur des solution !

Sinon, ce que je comprends pas, c'est comment tu sais que tu es atteinte du syndrome de dépersonnalisation et celui de déréalisation car pour moi, ils sont plutôt incompatibles... (seul un vrai médecin peut te dire ce que tu as ou pas : oublie internet et tes potes qui n'ont pas fait médecine pour te diagnostiquer quoi que ce soit...)

J'ai bien compris que c'est une grosse déprime mais t'inquiètes pas, tu n'es pas bipolaire ou lesbienne pour autant... Quand on déprime, on est juste BEAUCOUP plus sensible que d'habitude à tout et rien mais ça ne dure qu'un moment (plus ou moins long selon les gens)...

Après, si tu as besoin d'aller voir un dentiste, un kiné ou n'importe quelle personne pour t'aider sur un plan médical, ta famille n'a absolument pas le droit de t'empêcher d'y avoir accès...
Va déjà voir en pharmacie ce qu'ils peuvent pour toi et si tu avais besoin de consulter et que ta mère te le refuse toujours, tu peux toujours essayer de parler de ça au 119 Enfance maltraitée (joignable 24h/24 depuis tous les départements français, c'est absolument gratuit et confidentiel et en plus ton appel n'apparaît même pas sur d'éventuelles factures téléphoniques)

Bref, j'espère pour toi que tu iras un peu mieux et en attendant, essaye de te changer les idées (livres, films, séries...)
Afficher plus
Afficher moins



Bonsoir Alex, merci de ta réponse, en ce qui concerne l'auto diagnostique que je me suis fais mdr, je suis consciente que internet dit des conneries parfois, mais tkt je n'ai pas consulté doctissimo mais de réel site qui traite le sujet sérieusement, bipolarité, je sais que j'en suis atteinte la preuve: je suis actuellement joyeuse, pleine de vie, je me tape des phases qui corresponde mot pour mot aux syndromes de bipolarité, après c'est sûr que tu as raison, un médecin serait utile pour confirmer tout ça.
La depersonnalisation et derealisation sont un peu pareil, tu vie ta vie comme si tu avais une vitre devant les yeux, cela m'est tombé dessus quand j'ai fais la seule, mais la pire crise d'angoisse de ma vie (même quelques jours après je continuer à avoir la gorge nouée, impossible de respiré correctement) et je pense que avec la crise, mélanger à des bédos que j'avais fumé, ça a fait un court circuit dans ma tête et depuis, je suis très perturbé par ma façon actuelle de voir les choses en gros : je suis dehors je marche, mais dans ma tête je suis pas dehors je suis chez moi, ou même je réalise vraiment plus ce que je fais, tout à l'heure je me suis regarder dans le miroir et j'ai eu très peur car j'ai réalisé que c'était moi et pas une autre personne, je suis une humaine et non seulement une âme ou un cerveau.
C'est très glauque à vivre, et ça je peux pas le nier, je suis vraiment atteinte par cette bêtise (je veux pas dire le mot co***erie)

En ce qui concerne ma prise en charge etc, enfant maltraité etc, je sais. Je sais que je dois le faire, mais je n'arrive pas à me détacher de ma famille, impossible je suis prisonnière et j'ai comme un blocage je peux rien faire, je sais que je vais être très anxieuse si je fais bouger les choses et je vais pas le supporter.
Je suis bien dans ma routine mais sans eux, je n'arrive pas à m'en défaire.. c'est comme si ils métait vitale alors que je les hais au plus profond de moi.
J'ai un gros blocage à ce niveau là, et je n'arrive pas à m'en sortir, j'ai déjà penser à alerter des personnes qui pourrait m'aider mais, comme dans ma famille on a toujours vécu comme ça, on m'a éduquer comme ça et ça ne veut pas sortir de ma tête: les autres personnes je dois men méfier, personne ne m'aidera et puis c'est tous des c**. Et imagine je fais appel à sos enfant mailtraité t'imagine la réaction de ma mère puis après mais frères qui vont être là a jacter.
Ou imagine il me place chez ma mami ou mon papi t'imagine pas l'horreur.
Je pense qu'il faut que j'attend ma majorité, argent ou pas je m'en vais sans me retourné, plus jamais.
Pour le médecin, pas d'argent = pas de soin et même si je vais voir en pharmacie comme tu l'as dit, je pense qu'on me rigolera au nez..
Bonne soirée à toi.

Ruby

En vacances au pays des licornes
Profil : Citoyen
pineapple0103
  1. answer
  2. Posté le 22/06/2018 à 10:02:48  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ruby.Nrv a écrit :


Bonsoir merci de ta réponse, impossible d'aller chez le médecin, car tout est tabou chez moi et je noserai jamais au grand jamais parler de mes problèmes ""mentaux"" ou neurologiques, sous peine davoir soit:
-Des moqueries de leurs part, et aucune prise au sérieux ( le plus possible je pense)
- Soit le problème peut être traité et on menmène chez le doc, (presque impssible à imaginer) mais il y aura toujours CE jugement, de ma famille qui me pétrifie et jen ai déjà eu des expérience ou j'avais vraiment besoin d'aide, et j'ai vue leurs réaction.. je veux plus JAMAIS revivre ça.
Pour être placer en foyer, changer de famille impossible, le problème c'est moi maintenant.
Je suis quelqu'un qui adore les habitudes, chamboullé tout est impossible, je suis comme emprisonné dans la spirale infernal de cette famille..
Pour mon amie, je sais que je l'aime et je sais que je ne l'accepte pas, j'éprouve vraiment des sentiments et j'en suis consciente, jai même de la jalousie alors que de base, avec mes potes j'ai jamais été comme ça.
J'espére avoir répondu à tes questions, merci à toi d'avoir lu et répondu c'est vraiment sympathique, bonne soirée à toi.

Ruby
Afficher plus
Afficher moins

Si tu habite en France, je te conseille d'aller dans la Maison des Adolescents de ta région, où tu peux avoir un suivi gratuit et anonyme.
Je pense qu'il faut vraiment que tu reçoivent un traitement adapté. Dans 3 ans, tu pourras quitter ta famille et faire ta vie comme tu l'entends. Alors peut-être que ça vaut la peine de prendre des risques...

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
ruby-nrv
  1. answer
  2. Posté le 22/06/2018 à 23:45:38  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Pineapple0103 a écrit :

Si tu habite en France, je te conseille d'aller dans la Maison des Adolescents de ta région, où tu peux avoir un suivi gratuit et anonyme.
Je pense qu'il faut vraiment que tu reçoivent un traitement adapté. Dans 3 ans, tu pourras quitter ta famille et faire ta vie comme tu l'entends. Alors peut-être que ça vaut la peine de prendre des risques...
Afficher plus
Afficher moins


Bonsoir merci de ta réponse, je vais aller me renseigner en espérant que dans ma ville il y en a un.
Bonne soirée

Ruby

(Publicité)
Animals are lucky.
Profil : Quidam
dreambird8
  1. answer
  2. Posté le 29/06/2018 à 16:06:04  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut Ruby, si tu as toujours besoin d'aide, besoin de parler, je suis disponible. Ma vie n'est pas toute rose non plus, et je pense que le fait de discuter avec des personnes "inconnues", qui ne te jugeront pas, peut aider dans des situations difficiles.


---------------
HELLO LITTLE LAMA. J'aime les Cookies :B
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Coup de déprime J'ai seulement besoin d'écrire
Grosse déprime ... Une idée pour voir la vie en rose ? Grosse déprime
Grosse déprime HELP ! Grosse deprime, je perds tout.. help
grosse grosse fatigue Je suis grosse...
Je suis grosse 17 ans et grosse déprime..
mononucléose: grosse baisse de morale Elle a perdu sa mère.. Trouver les mots justes ?
"je me trouve moche", et autre tracass  
Plus de sujets relatifs à : Grosse déprime, besoin que quelqu'un trouve les bons mots.

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Coup de déprime 2
Dépression apres rupture brutale et douleureuse 30
Ce soir ou demain je me suicide 3
Les problèmes copains de la mort 3
Je pense que je fais une dépression 5