FORUM Ados-Sante

|-  Coups de blues

||-  

Comment dire à ma mère de me laisser vivre ?

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Comment dire à ma mère de me laisser vivre ?

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
black-sugar3
  1. answer
  2. Posté le 01/10/2017 à 09:30:51  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut à tous,

Tout d'abord j'espère poster mon message dans la bonne catégorie, même si je pense que c'est l'endroit le plus approprié.
Je vous explique mon souci.
Quand j'étais petite, et comme toutes les petites filles en fait, j'idéalisais ma mère et la voyait comme une sorte de représentation de la perfection en personne. Et par conséquent, comme toutes les gamines, j'imitais ma mère et voulais lui ressembler sur tous les points.
Tout ce qu'elle disait, je le buvais littéralement.
Et puis vint l'adolescence. Héhé.
Bon, après j'ai fait ma crise calmement ; depuis que je suis gosse j'ai une certaine maturité par rapport aux autres de mon âge à peu près, donc j'ai pas vraiment fait de conneries comme fumer ou juste boire, j'ai jamais parlé mal à mes parents, je marquais juste mon besoin d'indépendance, et ma crise fut de courte durée et s'est déroulée respectueusement.
Mais en cette période, on prend ses marques et on cherche à s'identifier, à respirer en tant qu'individu propre et authentique, on a besoin d'espace et d'intimité.
C'est à partir de là que je me suis décrochée de mes parents, et ma mère le vit mal car elle me voit encore comme sa "petite fille chérie qui court à ses basques". Rien d'alarmant, je ne connais pas toutes les mères mais je pense qu'elles sont toutes plus ou moins comme ça et s'inquiètent simplement qu'on aille mal et de nous voir grandir trop vite...
Mais elle devient de plus en plus, et vraiment, VRAIMENT envahissante.
Obligée de rentrer 7 fois par jour dans ma chambre (bon en frappant quand même) et de s'asseoir à côté de moi dans mon lit juste pour me faire chier, elle me touche partout, l'autre jour elle m'a caressé le sein en disant "oh tu as de jolis seins", je l'ai repoussée en lui disant que c'était ultra malaisant, que ça ne se faisait pas et que je n'avais pas du tout apprécié. Elle m'a dit qu'elle avait le droit de faire ce qu'elle voulait parce que j'étais "SA" fille, à ELLE, SA propriété.
Je suis extrêmement agacée en vous écrivant ces mots quand je repense à ça. Moi qui suis si pudique ! La garde de mon jardin secret est plus qu'indispensable pour moi et elle empiète dessus !
Et comme je deviens presque adulte, et que je suis réservée et secrète de nature, elle a peur de ne plus avoir d'autorité sur moi dans peu de temps et de ne plus rien savoir sur moi, et elle force de plus en plus avec moi, sauf qu'elle ne comprend pas que ça empire les choses et que ça me donne la volonté de me fermer encore plus, tant elle veut tout savoir.
Je suis avec mon copain depuis plus de trois mois, je le vois en secret en prétextant aller voir des amis, je ne lui raconte rien de lui ni sur moi, elle poserait trop de questions et franchirait des limites.
Je me suis rendu compte de son attitude envahissante à partir du moment où ma sœur (19 ans) m'a raconté des anecdotes sur elle : un jour elle allait chez son copain et avant de partir elle a dit à ma mère pour plaisanter "tu sais que mon copain il pourrait me battre" quelque chose comme ça et quelques minutes après ma mère l'a appelée au téléphone en lui disant : "non mais c'est sérieux ce que tu me disais tout à l'heure ? Il pourrait être capable de te frapper ? Donne-moi tout de suite son numéro de téléphone et son adresse !"
Ou alors un jour on voulait se balader en voiture à deux avec ma sœur et ma mère a couru vers la voiture de ma sœur et venir avec nous pour savoir ce qu'on faisait.
Un jour ma sœur avait reçu un colis et comme elle est majeure ben elle est plus obligée de dire des trucs aux parents, donc ma mère lui a demandé qu'est-ce que c'était avec un peu trop de curiosité, ma sœur a rétorqué : "non, je ne dirai pas ce que c'est" (en plus c'était que des vêtements, alors imaginez si c'était des trucs intimes.....) et puis elle est montée dans sa chambre avec son colis pour le déballer tranquillement. Ma mère a couru jusqu'à sa chambre (à ma sœur) pour s'étaler sur son lit et regarder ce qu'elle avait commandé.
Une dernière pour la route : ma sœur avait reçu une lettre d'un magasin et ma mère a demandé en détails ce que c'était, ma sœur a dit que ce n'était rien d'important alors ma mère a fait un scandale en disant qu'elle avait des choses à cacher (je précise que c'était une lettre d'un supermarché. Que découvrir de plus alarmant que la gagne de points de fidélité dans ce courrier ?).
Voilà, pour vous situer.
J'étouffe de plus en plus, je n'arrive plus à vivre correctement. Quand elle rentre le soir à la maison je stresse, car je sais qu'elle va vouloir me couvrir de bisous et me toucher partout alors qu'elle sait que je déteste ça.
Et le matin quand je l'entends se lever je me cache et fais semblant de dormir, pour pas qu'elle vienne me voir.
À noter : dans son enfance, sa mère (ma grand-mère donc) a certes été une excellente mère et demeure une femme formidable (dont je suis beaucoup plus proche), mais elle était assez laxiste, alors ma mère n'a pas eu son bac. Alors je pense que ma mère fait tout pour ne pas reproduire ce schéma familial.
Je pense qu'en fait, les enfants des parents reproduisent toujours une éducation inverse à celle de leurs parents : Mère laxiste --> Fille malheureuse qui se promet de ne surtout pas être comme ça avec ses enfants = Mère possessive --> Enfants envahis qui se promettent de ne surtout pas être comme ça avec leurs enfants = Parents laxistes --> etc...

Pfiou.
Après ce très long message, ma question est : Comment lui faire comprendre que je suis à bout, qu'elle est trop sur mon dos (et qu'une fois majeure si elle continue je vais me prendre un appartement) ?
Merci à ceux qui ont tout lu et qui vont répondre.

PS : je viens de me moucher et elle a couru jusqu'à ma chambre avec un Doliprane en me demandant si j'étais malade.

(Publicité)
Attente
Profil : Quidam
oaril
  1. answer
  2. Posté le 01/10/2017 à 17:48:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Dis-lui ce que tu viens d'écrire. Fais lui comprendre que, oui, tu as besoin d'une présence maternelle mais que tu as aussi besoin d'intimité.


---------------
"Sommes-nous des cow-boys de l'Arizona dans un laboratoire ou des cobayes prenant l'horizon pour un labyrinthe ?"
Profil : Etranger
melatonime
  1. answer
  2. Posté le 04/10/2017 à 16:28:23  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
parle lui, ou laisse lui une lettre en mettant ce que tu vient de dire et rajoute des choses qui te tienne à cœur. te toucher comment ça elle a pas le droit.


---------------
« L'injustice ne souffre pas de retard, elle crie dès l'instant où elle apparaît. »

« L'amitié, c'est la franchise qui ne dissimule rien. »

Un véritable ami : Un véritable ami est le soleil des beaux et mauvais jours.

La vie n'est pas toujours facile : Libre de rire et d'aimer, profiter des secondes de bonheur.
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Dépression, apprendre à vivre, je suis perdue. Comment dire à mes parents que je voudrais voir un psy?
comment me reconcilier avec ma mere J'ai besoin de tout dire, donnez moi des avis s'il vous plait!
Parler pour ne rien dire. Ma vie est comment dire ? ... désordonnée ?
Coup de blues ,c'est l'cas de le dire . Je ne c'est pas quoi dire a mon meilleur amis!
Que dire Uu ? Envie de lui parler ... pour ne rien dire !
Pourquoi je poste ? Bonne question ... A vous de me le dire.  
Plus de sujets relatifs à : Comment dire à ma mère de me laisser vivre ?

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
A l’aide 1
[URGENT] Cicatrice de mutilation 1
Demain je vais me suicider 13
Automutilation 2
Lassé de ma vie 5