FORUM Ados-Sante

|-  Coups de blues

||-  

Bon... et bien je n'ai plus d'ami

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Bon... et bien je n'ai plus d'ami

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
demss17
  1. answer
  2. Posté le 29/09/2018 à 17:06:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour / bonsoir à toutes et à tous, avant de commencer à lire je vous préviens que ça va être long et que je vais abordé divers points sur ma vie, donc prévoyez du temps et de l'envie de vous intéresser à la vie d'un parfait inconnu. Je remercie d'avance ceux qui consacreront leur temps à lire ce long pavé et voire même qui répondront.



j'ai vraiment besoin de me confier en ce moment, rien ne va plus pour moi niveau social. Je ne comprend pas comment en une année ma vie sociale à énormément régressée alors que tout allait très bien il y a encore quelques mois.

Le vrai problème c'est que je n'ai plus d'ami en dehors du lycée: je ne sors plus comme je faisais avant, je n'ai plus aucun message de la part de personne, je redoute toujours le week-end et les vacances (d'ailleurs j'ai vraiment souffert psychologiquement durant les grandes vacances dernières cet été à cause de mon ex-copine qui m'avait quittée et tous mes ex-potes qui était tous en vacance ou qui allaient aux soirées sans m'inviter), je me sens terriblement seul et cela m'attriste énormément de voir que je reviens au point de départ d'il y a quelques années où j'étais un asocial sans ami qui passait toutes ses journées devant son PC, et tout cela malgré mes nombreux efforts. Tout allait bien pourtant, voir des gens, participer aux soirées, avoir une copine me permettait de "revivre" en quelque sorte et j'envie cette "époque" pas si lointaine où j'avais la joie de vivre et que j'étais bien dans ma peau.

Déjà j'ai vécu une enfance terriblement solitaire: je n'avais pas d'ami, j'étais tout seul durant les récrés à la maternelle et une partie de la primaire, et j'ai subis de nombreux harcèlements scolaires. Tout ceci a fait que je me suis renfermé sur moi-même depuis mon plus jeune age. J'avais développé une timidité extrême pour tout le monde (même pour ma propre famille pour vous dire à quel point j'étais renfermé), je ne parlais que très peu, je ne participai jamais en classe, je n'avais jamais le courage de faire du sport en club et la seule fois où je me sentais bien c'était quand je jouais aux jeux-vidéos.
Malgré notre jeune age, on éprouve quand-même le besoin (inconsciemment) de se sentir utile et c'est exactement ce qui correspondait à mes besoins en jouant aux jeux-vidéos: j'étais dans mon monde, virtuel, où personne pouvait me juger. J'avais le pouvoir de tout faire, je me sentais libre c'était comme une drogue pour moi, à tel point que je ne sortais même plus de chez moi ne serait-ce que dans mon jardin pour profiter du beau temps, parce que je trouvais la vie réelle moche, ennuyante et sans but... et tout ceci a duré jusqu'au milieu du collège.

A force on mûrie dans sa tête et on a conscience que de gaspiller une partie de sa vie à rester cloîtrer tout seul durant ses week-end et ses vacances derrière un PC/une console avec des amis virtuels à l'autre bout de la France n'est en aucun cas bénéfique. Je n'ai aucune idée de ce qui m'a fait réagir, mais en tout cas ça a bien marché et ça m'a permis de me reprendre en main lentement mais sûrement. J'avais bien réfléchis et j'en avais marre de cette vie solitaire, alors j'avais fait "un plan" de tout ce que je devais changer dans ma vie: au départ c'était l'apparence personnelle en achetant de nouveaux habits et en allant chez le coiffeur régulièrement, après c'était de faire du sport, ensuite c'était de vaincre ma timidité, etc... J'avançais progressivement et lentement vers une meilleure vie sociale et une meilleure confiance en moi, c'était pas aussi simple que ça mais bon j'ai réussis que depuis récemment et je crois dorénavant à la fameuse expression de "Quand on veut, on peut".

Aujourd'hui j'ai complètement changé que ce soit physiquement et mentalement: je suis récemment devenu pompier volontaire et j'en suis fier, je ne suis plus du tout timide, j'ai de la repartie et je ne me laisse plus marcher dessus, etc... Pourtant, alors que j'aurai envié la vie que je mène aujourd'hui il y a quelques années, je ne me sens plus satisfait... et ce depuis que je n'ai plus d'ami. Pourtant sans me vanter j'ai une très bonne réputation au sein de ma classe (c'est même durant cette rentrée que j'ai complètement "guérit" ma timidité en allant parler dès le début aux gens), on rigole bien, il y a une très bonne ambiance mais voilà quoi. Ça s'arrête à ça, ça s'arrête au lycée. Et en dehors je ne suis plus rien alors qu'il y a quelques mois je sortais pratiquement tous les weekend avec mes ex-potes... mais on va en venir sur le pourquoi du comment je n'ai plus d'ami.

Déjà durant la période où je me ressaisissais, le seul "vrai" ami que je m'étais fait était comme moi: il aimait les jeux-vidéos mais voulait lui aussi changer et ne plus être renfermé chez lui les weekends et vacances. Je pouvais considérer cet ami comme une clé qui m'a permit d'ouvrir de nombreuses portes étant donné qu'il m'a fait rencontrer énormément de personnes avec qui je m'entend bien, qu'il m'a aidé à avoir quelques copines l'année dernière, qu'il m'a permit de m'intégrer dans ses groupes d'ami (il a redoublé du coup il traînait souvent avec moi et des gens avec une année de moins), on avait vraiment une belle bande de pote avec qui on rigolait bien que ce soit au lycée mais aussi en dehors, et tout ça grâce à lui. Je me suis toujours demandé comment il a fait pour s'être aussi bien intégré parmi eux... est-ce que c'est juste un coup de chance d'être tombé avec les bonnes personnes au bon moment, est-ce que c'est sa personnalité qui lui a permit de garder facilement contact en dehors du collège ou alors c'est moi qui n'arrive pas à faire en sorte d'avoir des amis en dehors des cours ?

Enfin bref, cette année il est parti dans une filière professionnelle, dans un lycée qui craint au passage. Ce qui fait qu'on ne le voit plus de la semaine puisqu'il est à l'internat. J'avoue qu'il a réussis à nous créer un manque depuis qu'il est plus là, je ne sais pas ce qu'il lui donne cet atout mais oui il est bien fort pour ça.
Depuis qu'il est plus là, je suis comme évité aux yeux des autres: on ne se parle presque plus comme autrefois, plus aucune sortie... alors que lui a réussis à garder contact avec tout le monde. Je ne comprend pas ce qui s'est passé, j'ai l'impression que depuis qu'il n'est plus là, je ne suis pas intéressant aux yeux des autres ... et dire qu'il y a quelques mois j'avais encore une copine et que je me sentais bien dans ma peau...
Hier il est revenu nous voir à la sortie du lycée, c'est fou comment il avait limite tout le monde à ses pieds. Déjà j'ai remarqué qu'il avait changé, et ce depuis qu'il est dans ce nouveau lycée: il m'avait envoyé des snaps de l'internat et ces cassos organisent des tournois de free-fight tous les soirs, ensuite il m'a dit que depuis récemment il se tire des joints souvent, pour faire comme tout le monde j'imagine et pour s'intégrer. En l'espace de 4 semaines il s'est fait influencer par des cassos et c'est devenu un lui-même un déchet.
Alors je sais c'est pas mon problème, si il veut fumer c'est sa vie je suis pas son daron, mais c'est surtout le fait que maintenant il a trop prit la confiance à cause de toutes les personnes qui le vénèrent depuis qu'il est parti et que dorénavant quand il te parle il te prend de haut comme si t'étais une merde. Je ne le reconnaissais plus honnêtement, on s'est même engueulé parce que de base j'aime pas les connards prétentieux alors si en plus c'était mon meilleur ami avec qui on s'est entraidé pendant de nombreuses années... j'ai préféré arrêter de lui causer parce que je savais que ça pouvait vite partir en couille et c'est pas ce que je voulais.

Voilà maintenant pourquoi je n'ai plus d'ami en dehors du lycée: une personne "clé" qui m'a aidé à me faire d'autres amis avec facilité et qui, depuis qu'il n'est plus là et qu'il est devenu tout ce que je déteste chez une personne à cause de ses nouvelles fréquentations, a réussit à tout faire changer. Maintenant je médite sur l'expression "Mieux vaut être seul que mal accompagné", mais je ne supporte pas le fait que le passé me rattrape et je ne supporte plus la solitude.

Merci énormément d'avoir lu, je me sens plus soulagé après avoir écrit. Si vous avez la moindre question n'hésitez pas, j'attend avec impatience vos réponses. Et vous, que feriez-vous à ma place ?
Message cité 1 fois
(Publicité)
Paix et amour <3
Profil : Etranger
truelle-veloce
  1. answer
  2. Posté le 29/09/2018 à 21:48:48  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour j'ai tout lu en entier! (Même su j'ai dû sauter une ou deux phrases, pardon mais c'était un peu long quand-même…)
Pour ma part, tous mes amis du collège ont été de nouveaux amis, mais chaque année j'en perdais, comme ça sans aucune raison (la plupart du temps, il y en avait certains dont je me suis éloigné) et en troisième je me suis retrouvé avec "seulement" trois amis.
MAIS, je sais depuis la sixième que je suis gay, alors je me suis dit *ton niais* "ah bah zut alors t'es toujours sorti avec personne, un jour il faudra faire ton coming out!". En plus j'avais un ami mythomane (joie) et un autre qui le suivait comme si c'était dieu en personne… Donc je leur ai dit au revoir (à deux d'entre eux) le jour de mon anniversaire (je sais pas pourquoi ce jour-là en particulier) et j'ai fait mon coming out deux jours après!
Après le coming out (d'ailleurs aucun des trois de mes anciens amis n'est au courant je crois) j'ai eu le "privilège" de devenir "ami" avec une psychopathe fade de personnalité que tout le monde déteste (sauf ceux dont moi qui traînent avec elle par pitié) et qui était amie avec moi pour mon orientation sexuelle! (Ce qui est très mal vu de ma part) En plus elle me donnait des leçons sur la vie sociale et tout, BREF!
En seconde, cette fille n'est plus là, le mythomane est parti et je suis redevenu "ami" avec mes deux anciens amis, même si je préfèrerais rester seul…
Donc, je suis quasiment seul avec moi-même, je suis à moitié mort psychologiquement avec mes amis, qui n'en sont pas, du coup j'en ai pas! Les conseils que je peux donner, c'est:
-S'inventer des activités (l'ennui a une place énorme dans ma vie quotidienne)
-Se dire que tout ira mieux une fois une "vie stable" entamée (c'est-à-dire quand j'aurai fini le lycée les études et que j'aurai mon propre travail)
-Se concentrer sur les études
-Écouter du Mylène Farmer (j'écoute la totalité de ses chansons les plus tristes parce-que ça me rend joyeux)
Sinon, bon courage, je sais que la solitude n'est pas facile pour tout le monde, mais quand on s'y fait c'est fa tastique!
(Tu as dit pompier? Hum…)

En vacances au pays des licornes
Profil : Notable
pineapple0103
  1. answer
  2. Posté le 30/09/2018 à 11:41:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Hello,
À mes yeux, ton histoire est normale.
Je pense que ton ami était le "ciment" du groupe, le type qui as des affinités avec tout le monde. Ça m'est déjà arrivé de me retrouver dans un groupe à cause d'une personne et quand cette personne n'était pas là, eh bien le groupe n'en avait rien à faire de moi.

Je pense que tu devrais tout simplement chercher des amis tous seuls, des gens que tu choisis toi-même, pas qui font partie du groupe de ton pote.

C'est plus compliqué que de s'intégrer dans un groupe déjà fait, mais c'est possible.
Et puis il faut se dire que dans la vie, il y a toujours des hauts et des bas, ce n'est pas parce que tu as moins opportunités pour sortir que ta vie sociale est morte.
Pendant les vacances, essaye de trouver un travail, par exemple. Non seulement, ça t'aidera par la suite, quand tu devras rédiger des CV, mais en plus, ça te permettra de rencontrer des gens et de ne pas te morfondre seul dans ton coin.

je ne me travesti pas
Profil : Légende
smarloumissnitemuse
Sur mon blog :
  1. answer
  2. Posté le 30/09/2018 à 21:31:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Il y'a des périodes comme ça où rien ne va. Tu peux largement t'en sortir. Quand je suis sorti du collège j'étais au plus mal je sortais presque plus, au lycée j'avais du mal avec ceux de ma classe. Bon si je devais raconter ma vie ca serait aussi long que toi mais maintenant a 24 ans après avoir traversé pleins de situations je suis très épanouie et ça doit faire 3 ans que c'est comme ça. Ne baisse pas les bras en tout cas. Cette bande avec qui tu as traine ce sont pas vraiment des potes vu qu'ils te proposent absolument rien. Tu devrais te lier surement un peu plus avec les pompiers volontaires de ton age


---------------
celui qui répondra après moi ne deviendra jamais légendaire mais aura une gastro dans l'année. Ceux qui ont déjà ce statut auront toujours une gastro et passeront leurs journées ici


Smarlou (conseiller de la chef) , Mblumière (mon pote excité) , petitecroute (ma sœur de coeur) , Chloédéco (chef et perturbante) , labelleraison (ma diablesse)
Profil : Inconnu
julian76
  1. answer
  2. Posté le 15/10/2018 à 21:42:19  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Demss17 a écrit :

Bonjour / bonsoir à toutes et à tous, avant de commencer à lire je vous préviens que ça va être long et que je vais abordé divers points sur ma vie, donc prévoyez du temps et de l'envie de vous intéresser à la vie d'un parfait inconnu. Je remercie d'avance ceux qui consacreront leur temps à lire ce long pavé et voire même qui répondront.



j'ai vraiment besoin de me confier en ce moment, rien ne va plus pour moi niveau social. Je ne comprend pas comment en une année ma vie sociale à énormément régressée alors que tout allait très bien il y a encore quelques mois.

Le vrai problème c'est que je n'ai plus d'ami en dehors du lycée: je ne sors plus comme je faisais avant, je n'ai plus aucun message de la part de personne, je redoute toujours le week-end et les vacances (d'ailleurs j'ai vraiment souffert psychologiquement durant les grandes vacances dernières cet été à cause de mon ex-copine qui m'avait quittée et tous mes ex-potes qui était tous en vacance ou qui allaient aux soirées sans m'inviter), je me sens terriblement seul et cela m'attriste énormément de voir que je reviens au point de départ d'il y a quelques années où j'étais un asocial sans ami qui passait toutes ses journées devant son PC, et tout cela malgré mes nombreux efforts. Tout allait bien pourtant, voir des gens, participer aux soirées, avoir une copine me permettait de "revivre" en quelque sorte et j'envie cette "époque" pas si lointaine où j'avais la joie de vivre et que j'étais bien dans ma peau.

Déjà j'ai vécu une enfance terriblement solitaire: je n'avais pas d'ami, j'étais tout seul durant les récrés à la maternelle et une partie de la primaire, et j'ai subis de nombreux harcèlements scolaires. Tout ceci a fait que je me suis renfermé sur moi-même depuis mon plus jeune age. J'avais développé une timidité extrême pour tout le monde (même pour ma propre famille pour vous dire à quel point j'étais renfermé), je ne parlais que très peu, je ne participai jamais en classe, je n'avais jamais le courage de faire du sport en club et la seule fois où je me sentais bien c'était quand je jouais aux jeux-vidéos.
Malgré notre jeune age, on éprouve quand-même le besoin (inconsciemment) de se sentir utile et c'est exactement ce qui correspondait à mes besoins en jouant aux jeux-vidéos: j'étais dans mon monde, virtuel, où personne pouvait me juger. J'avais le pouvoir de tout faire, je me sentais libre c'était comme une drogue pour moi, à tel point que je ne sortais même plus de chez moi ne serait-ce que dans mon jardin pour profiter du beau temps, parce que je trouvais la vie réelle moche, ennuyante et sans but... et tout ceci a duré jusqu'au milieu du collège.

A force on mûrie dans sa tête et on a conscience que de gaspiller une partie de sa vie à rester cloîtrer tout seul durant ses week-end et ses vacances derrière un PC/une console avec des amis virtuels à l'autre bout de la France n'est en aucun cas bénéfique. Je n'ai aucune idée de ce qui m'a fait réagir, mais en tout cas ça a bien marché et ça m'a permis de me reprendre en main lentement mais sûrement. J'avais bien réfléchis et j'en avais marre de cette vie solitaire, alors j'avais fait "un plan" de tout ce que je devais changer dans ma vie: au départ c'était l'apparence personnelle en achetant de nouveaux habits et en allant chez le coiffeur régulièrement, après c'était de faire du sport, ensuite c'était de vaincre ma timidité, etc... J'avançais progressivement et lentement vers une meilleure vie sociale et une meilleure confiance en moi, c'était pas aussi simple que ça mais bon j'ai réussis que depuis récemment et je crois dorénavant à la fameuse expression de "Quand on veut, on peut".

Aujourd'hui j'ai complètement changé que ce soit physiquement et mentalement: je suis récemment devenu pompier volontaire et j'en suis fier, je ne suis plus du tout timide, j'ai de la repartie et je ne me laisse plus marcher dessus, etc... Pourtant, alors que j'aurai envié la vie que je mène aujourd'hui il y a quelques années, je ne me sens plus satisfait... et ce depuis que je n'ai plus d'ami. Pourtant sans me vanter j'ai une très bonne réputation au sein de ma classe (c'est même durant cette rentrée que j'ai complètement "guérit" ma timidité en allant parler dès le début aux gens), on rigole bien, il y a une très bonne ambiance mais voilà quoi. Ça s'arrête à ça, ça s'arrête au lycée. Et en dehors je ne suis plus rien alors qu'il y a quelques mois je sortais pratiquement tous les weekend avec mes ex-potes... mais on va en venir sur le pourquoi du comment je n'ai plus d'ami.

Déjà durant la période où je me ressaisissais, le seul "vrai" ami que je m'étais fait était comme moi: il aimait les jeux-vidéos mais voulait lui aussi changer et ne plus être renfermé chez lui les weekends et vacances. Je pouvais considérer cet ami comme une clé qui m'a permit d'ouvrir de nombreuses portes étant donné qu'il m'a fait rencontrer énormément de personnes avec qui je m'entend bien, qu'il m'a aidé à avoir quelques copines l'année dernière, qu'il m'a permit de m'intégrer dans ses groupes d'ami (il a redoublé du coup il traînait souvent avec moi et des gens avec une année de moins), on avait vraiment une belle bande de pote avec qui on rigolait bien que ce soit au lycée mais aussi en dehors, et tout ça grâce à lui. Je me suis toujours demandé comment il a fait pour s'être aussi bien intégré parmi eux... est-ce que c'est juste un coup de chance d'être tombé avec les bonnes personnes au bon moment, est-ce que c'est sa personnalité qui lui a permit de garder facilement contact en dehors du collège ou alors c'est moi qui n'arrive pas à faire en sorte d'avoir des amis en dehors des cours ?

Enfin bref, cette année il est parti dans une filière professionnelle, dans un lycée qui craint au passage. Ce qui fait qu'on ne le voit plus de la semaine puisqu'il est à l'internat. J'avoue qu'il a réussis à nous créer un manque depuis qu'il est plus là, je ne sais pas ce qu'il lui donne cet atout mais oui il est bien fort pour ça.
Depuis qu'il est plus là, je suis comme évité aux yeux des autres: on ne se parle presque plus comme autrefois, plus aucune sortie... alors que lui a réussis à garder contact avec tout le monde. Je ne comprend pas ce qui s'est passé, j'ai l'impression que depuis qu'il n'est plus là, je ne suis pas intéressant aux yeux des autres ... et dire qu'il y a quelques mois j'avais encore une copine et que je me sentais bien dans ma peau...
Hier il est revenu nous voir à la sortie du lycée, c'est fou comment il avait limite tout le monde à ses pieds. Déjà j'ai remarqué qu'il avait changé, et ce depuis qu'il est dans ce nouveau lycée: il m'avait envoyé des snaps de l'internat et ces cassos organisent des tournois de free-fight tous les soirs, ensuite il m'a dit que depuis récemment il se tire des joints souvent, pour faire comme tout le monde j'imagine et pour s'intégrer. En l'espace de 4 semaines il s'est fait influencer par des cassos et c'est devenu un lui-même un déchet.
Alors je sais c'est pas mon problème, si il veut fumer c'est sa vie je suis pas son daron, mais c'est surtout le fait que maintenant il a trop prit la confiance à cause de toutes les personnes qui le vénèrent depuis qu'il est parti et que dorénavant quand il te parle il te prend de haut comme si t'étais une merde. Je ne le reconnaissais plus honnêtement, on s'est même engueulé parce que de base j'aime pas les connards prétentieux alors si en plus c'était mon meilleur ami avec qui on s'est entraidé pendant de nombreuses années... j'ai préféré arrêter de lui causer parce que je savais que ça pouvait vite partir en couille et c'est pas ce que je voulais.

Voilà maintenant pourquoi je n'ai plus d'ami en dehors du lycée: une personne "clé" qui m'a aidé à me faire d'autres amis avec facilité et qui, depuis qu'il n'est plus là et qu'il est devenu tout ce que je déteste chez une personne à cause de ses nouvelles fréquentations, a réussit à tout faire changer. Maintenant je médite sur l'expression "Mieux vaut être seul que mal accompagné", mais je ne supporte pas le fait que le passé me rattrape et je ne supporte plus la solitude.

Merci énormément d'avoir lu, je me sens plus soulagé après avoir écrit. Si vous avez la moindre question n'hésitez pas, j'attend avec impatience vos réponses. Et vous, que feriez-vous à ma place ?
Afficher plus
Afficher moins



Nan moi je veux bien être ton coopaing si tu veux

(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
je vie bien la journée et le soir je pleure j'ai envie de mourir Pas bien besoin d'aide
en ce moment je ne me sens pas très bien Je Pleure tous les soirs alors que tout va bien: au secours
Un bon ami m'oubli je me sens pas bien du tout.... pensée suicidaire
A quoi bon ? Je vais pas être un bon père
c'est dur a dire ,mé bon... jalousie ( je sais c un pe pb de coeur aussi mais bon^^)
Plus de sujets relatifs à : Bon... et bien je n'ai plus d'ami

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Peur de mourir 3
J'ai envie de me suicider 20
Opérations pour effacer les cicatrices 1
Combler mon vide 3
Suicideriez-vous ? 8