|-  

||-  Anorexie et haut potentiel

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Anorexie et haut potentiel

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°81623
Mélody351
Profil : Inconnu
melody351
  1. answer
  2. Posté le 23/08/2017 à 09:56:37  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Coucou,

A toi qui me lis, j'aimerais sincèrement échanger avec profondeur sur l'anorexie ainsi que les crises de boulimie (anorexie-boulimie non vomitive).

Je suis une jeune fille de 16 ans, j'ai été diagnostiqué comme étant à haut potentiel intellectuel (ou zèbre/surdouée/HP/HPI, etc...) il y a de cela quelques mois maintenant (pour les jeunes filles/garçons qui se pose la question et qui ont des TCA, j'ai fait mes recherches et ai trouvé un étrange lien entre anorexie et douance... A vous de poursuivre vos recherches, mais si cela peut en aider certains)

Mes années collège ont été très compliquées. Socialement, j'étais très isolée et rejetée. Mes notes explosaient mais je ne me reconnaissais pas dans mes "pairs".
Heureusement, ça se passait très bien à la maison, ma mère était très à l'écoute et toujours là pour moi. C'est encore le cas et je ne sais pas si je serais encore vivante sans son soutien, sa chaleur et sa bienveillance.

En 3ème, je me suis retrouvée isolée dans une classe absolument horrible... L'ambiance était insupportable et, couplée à mon hypersensibilité, elle le devint encore plus. J'ai commencé à développer une angoisse très intense à l'idée d'aller en cours puis à faire des crises d'angoisse à cause de ce climat scolaire que je ne supportais déjà plus depuis la 6ème. Suite à ces crises, j'étais de plus en plus absente, les élèves ont donc commencé à me faire des remarques, des réflexions comme quoi je séchais les cours et les évaluations pour ne pas faire baisser ma moyenne. Plus je faisais de crises, moins j'allais en cours ; moins j'allais en cours, plus les remarques fusaient ; plus les remarques fusaient, plus j'angoissais ; plus j'angoissais, moins j'allais en cours etc, etc, etc... Un cercle vicieux.

Ce harcèlement a continué jusqu'à ce que le collège se bouge enfin les fesses et daigne me changer de classe (3 semaines avant la fin des cours). Le corps enseignant et l'équipe "éducative" n'a absolument pas pris la mesure de la situation, la médecin scolaire ne s'est même pas déplacé alors que je me faisais harcelée.

Mes années collège se sont terminées ainsi, l'été approchait enfin... J'ai eu le brevet sans réviser et malgré mes crises d'angoisse et mes blocages au niveau des apprentissages. Tout le monde me disait que "le lycée serait différent", "les mentalités évoluent", "les garçons murissent"...

Cet été là, j'ai sombré dans une profonde dépression. La 3ème a été la goutte d'eau de mes années collège. Collège et établissement que je ne supportais plus.
Malgré le harcèlement, j'avais quand même décider de rester dans le même établissement, puisqu'il faisait également lycée et que j'avais réussi à me faire 2 amis en 4 ans...

Je pensais que l'été me ferait du bien. Après tout, tout était derrière moi, j'avais mon brevet et j'avais rencontré quelques personnes bien en 3ème. J'ai passé mon été à bouger à droite à gauche, dormir par ci, aller par là, organiser ça, voir telle personne, me rendre à tel concert... Surtout ne pas me poser, ne pas me donner l'occasion de commencer à réfléchir à la rentrée, au futur, surtout NE PAS PENSER. Le soir, seule dans mon lit, mes pensées, mes idées noires et suicidaires me rattrapaient, je faisais des crises d'angoisse, des crises de larmes, parfois

pendant plus de 2 heures...
Ces fameuses crises (angoisse et larmes) ont repris dès le 1er jour de la rentrée. J'avais décroché en fin 3ème, la rentrée m'avait donc paru très étrange... Quoi ? Comment ça il faut que je tienne encore une année, que je passe en 1ère, que j'ai mon bac ? Pourquoi ? A quoi ça sert ? Ces 4 années n'ont pas suffit?

J'étais en phobie scolaire. Et en dépression.

Je suis restée 3 mois chez moi, ma mère s'est mise en arrêt parce qu'il n'était pas envisageable que je reste seule. J'ai repris les cours petit à petit en novembre 2016, français, puis histoire/géo. J'allais toujours en cours en étant angoissée, j'avais également développé une phobie sociale étant donné que j'allais très peu en cours et sporadiquement. Les autres élèves se demandaient qui j'étais, vu qu'il m'avait vu 5 jours à la rentrée puis plus rien pendant 3 mois...

Mon sentiment de décalage profond que je ressentais depuis le CM2/6ème me sauta d'avantage aux yeux. C'est dans cette période que j'ai passé les tests psychométriques, dans un état psychologique catastrophique... Mais je voulais absolument les passer, en avoir le cœur net.

Évidemment, la psy n'a pas conclu a un haut potentiel, bien qu'un des indices était au dessus de 130 et même de 140... Mon bilan et mes résultats étaient hétérogènes. Je l'ai très mal vécu : je n'étais pas surdouée, mon mal être profond et ma dépression n'était pas dus à ça... Conclusion : si je n'étais pas surdouée j'étais donc dépressive...

En passant tous les détails du pourquoi du comment : quelques mois après j'ai rencontré une psy spécialisée qui est elle même surdouée et qui m'a confirmé que.... si je l'étais.

Au cours de tous ces mois et de ce parcours du combattant (qui n'est pas finit), j'ai aussi développé des troubles du comportement alimentaire. J'avais perdu presque du jour au lendemain l'appétit à cause de la dépression, l'angoisse me faisait perdre d'avantage de poids et ça a fini par s'installer.

Je suis passé d'une jeune fille gourmande et pleine de vie (mais pas de confiance en elle) à une jeune fille frêle, psychologiquement instable et dépressive, physiquement maigre et moralement morte.

Aujourd'hui je ne suis plus dans ce qu'on pourrait appeler un "état dépressif" parce qu'aussi paradoxale que cela puisse paraître, avec ce trouble qu'est l'anorexie, je me sens "mieux".
Je pense que c'est principalement du au fait que je pense seulement à la nourriture, aux calories et à mon poids et non aux questions existentielles, mes angoisses profondes et mes doutes sans fin.
C'est aussi pour ça qu'après une crise de boulimie (je n'en fait pas beaucoup, mais ça arrive...), je me sente atrocement mal au point d'avoir des envies suicidaires ou de me coucher direct pour ne pas activer ma machine à penser...

Comme je l'ai dit au début, j'aimerais vraiment échanger avec des personnes souffrant d'anorexie restrictive ou d'anorexie boulimique et qui ce sont découvertes zèbres/surdouées... (je suis ouverte à l'échange avec d'autres personnes, surdouées ou non, atteintes de dépression ou non, qui aimeraient en savoir plus sur le haut potentiel ou non).

Bien à vous,
Mélody

(Publicité)
n°81635
Stopora
Profil : Inconnu
stopora
  1. answer
  2. Posté le 03/09/2017 à 20:03:04  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour Mélody,

J'ai un parcours similaire au tien : j'ai été diagnostiquée comme HPI, j'ai été victime de harcèlement pendant 2 ans et à partir de là j'ai développé une phobie sociale ; j'ai fini par sauter une classe et je suis arrivée au collège au plus profond de mon mal être ; ma dépression a fini par prendre le dessus. J'ai fait une tentative de suicide l'année dernière et j'ai été hospitalisée pour cela, et en sortant j'ai commencé à développer des troubles alimentaires.

Cette année a été assez éprouvante pour moi, j'ai réussi à aller un peu mieux sur le plan moral (moins d'idées noires, plus de scarifications...) et maintenant je vais faire ma rentrée au lycée mais mes TCA se sont empirés, et j'ai encore beaucoup de mal à gérer tout ça, et à mettre des mots sur ce que je ressens aussi ...
Peut être qu'on pourrait parler par message privé si tu veux ?
Message édité par Stopora le 04/09/2017 à 21:47:40
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Reperdre du poids après anorexie... L'anorexie, ce putain de mal être.
AVIS : Suis-je tombée dans l'anorexie et les TCA ? Suis-je en train de sombrer dans l'anorexie???
Aide pour sortir de l'anorexie Boulimie et anorexie
L'anorexie me gagne-t-elle ? Début d'anorexie ou boulimie ?
Douleurs liées à l'anorexie Anorexie & boulimie: c'est quoi? Surtout pas un REGIME!
Plus de sujets relatifs à : Anorexie et haut potentiel

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Je ne me sens pas bien et je suis boulimique. 1 29/08/2017 à 03:40:21
Je veux maigrir ! (78Kg pour 1m62) 19 12/08/2017 à 16:13:02
Poids 14 04/08/2017 à 01:16:18
Je veux arreter de manger 4 29/08/2017 à 20:59:46
Problème de fille 1 06/07/2017 à 13:23:27