FORUM Ados-Actu et societe

|-  Blah Blah & Cie

||-  

Pourquoi pas trépasser, rien ne me retiens.

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Pourquoi pas trépasser, rien ne me retiens.

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
sugar2403
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2018 à 05:38:01  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Honnêtement, je ne sais pas pourquoi je suis là, pourquoi j'écris ceci, je sais pas quel effets ça aura, ni même ça en aura un.
Alors voilà, je m'appel rehmi, j'ai 17 ans dans moins d'un mois, et je suis déjà perdu, je ne sais pas ce que je veux, vous allez me dire c'est normal, t'es encore jeune mais je crois pas que ça change quoique se soit.
Je sais pas quoi écrire..
Et si je vous racontez tout ? Toute mon existence, du début, jusqu'à une fin imminente.
Je suis issue d'une fratrie composer de quatre garçons (je suis le deuxième), j'ai vécu 8 ans dans le sud de la France (Avignon), une enfance plutôt tranquille, des "copains", deux parents, trois frères,... ç'étais à l'époque une vie sympa, cependant le 13 aout 2009, mes parents nous on réunis mes frères et moi, et les seuls mots dont je me rappel de cette journée sont "votre père et moi allons nous séparer, vous aurait le droit de le voir le Week-end", vous savez quand on à 8 ans, ces mots brise quelque chose au fond de toi, mais qu'est ce que je pouvais faire ? Rien, j'assister à la scène impuissant..
Quelque semaine plu tard, ma mère obtenu la garde exclusive, et on déménagea à 900km dans le nord, laissant mon père loin, seul.
C'est là que tout changea réellement, le comportement de ma mère, celui de mes frères.. ma mère à complétement abandonnée mon éducation lorsque j'ai eu 10 ans, elle est devenu violente et j'étais devenu la personne qui servirait de cible quelque années, et avec mes frères, c'étais devenu la lois de la jungle, clairement, tu bouffes ou tu te fais bouffer, et je suis devenu quelqu'un de méchant, je faisait du mal, je m'en rendais pas compte, je me croyais innocent, j'ai envoyer tout mes frères à l'hôpital, plusieurs fois (fractures, luxations, et j'en passe).
L'entrée au collège fut compliqué, de nouvelles personnes, qui ne me connaissaient pas, qui ne savait rien de moi, qui n'avait aucune idée de ce qui se passer une fois que je franchiser la porte de chez moi, c'étais pour moi l'occasion d'étre quelqu'un d'autre, la première année fu catastrophique, renvoi de 4 collège, motif: comportement violent.
Je suis passer en collège privée, et ça a changer, y'avais des règles, de l'autorité, es choses que je manquer cruellement, des choses dont j'vais besoin, deux années se sont écoulée, en troisième j'ai rencontrer cette fille "victoria", elle étais si belle, si drôle, je suis vite tomber amoureux, et moi j'étais si minable, je le savais, mais elle m'a donner une chance, grâce à elle, je suis devenu si calme, elle apaisait ma colère, elle me rendait meilleur. Je savais que je l'a mérité pas, j'étais pas un garçon démonstratif, j'étais pas drôle, j'étais turbulent, mais pas avec elle.
Ouais je sais, on avais 15 ans, mais pour moi ça compte pas, je sais que j'ai aimé cette fille plus que ma vie, je sais que je l'aime, et l'aimerai toute ma vie, c'est mon premier amour.
La fin de l'année scolaire arrivée, on savais qu'on aller pas beaucoup se voir, et avec les différents lycée ça allait être dur, mais moi j'étais persuader que rien ne changerai, pendant les vacances de juillet, on c'est vu pendant une soirée camping organisé par une amie, j'étais pas sensé être là, j'étais une surprise disons, j'ai passer la meilleur nuit de toute ma vie, la seule nuit ou je me suis pas retrouver seul, seul avec mes pensées, seul avec le noir. Pendant toute la nuit, on c'est fait des câlins, on s'est embrasser, on à pas coucher, par peur certainement, je savais que j'en avais envie, qu'elle aussi. Mais on ai pas aller plus loin, on à bien fait, ou peut-être pas, ça aurait peut-être changer ça décision un mois plus tard, bref tout le mois de juillet j'essayer de venir la voir, le plus souvent possible, chaque samedi, parfois en secret, je prenais le bus, juste entendre ça voit, voir c'est yeux, et son rire, j'en étais dingue.
Elle est partie en colo le mois d'aout, on à pas pu se joindre, ni par appel, ni par carte, elle me disait que tout aller bien se passer, j'essayer de le croire, mais.. quand elle est rentrait le 18 aout, j'ai appris l'existence de Tony, il vivait dans la même ville qu'elle, et par hasard il sont aller dans la même colo, j'étais loin, elle me manquais vous savez, je croyais que c'étais pareil pour elle, ça l'a peut être étais les premiers jours, mais ça na pas durer, parce qu'a son retour, tout changea, elle étais distante, froide, et différente, elle m'a dis qu'elle s'ennuyer, que lui étais la contrairement à moi, qu'il la faisait rire, et putain il ma si vite remplacer, ce gros con…. la charmer, pour quoi au final, ce bouffon la rendu malheureuse parce qu'il s'en foutais, un mois après il la laissé tomber, et je savais quel étais son lycée, à quoi il ressemblait, et je savais qu'il lui avait fait du mal, un matin j'ai pris le bus pour son lycée, je connaissais personne, c'étais parfait pour lui peter la gueule, j'étais près à le tuer, je savais que j'en étais capable, une fois en face de lui, j'ai pas eu peur, mais j'étais plus quelqu'un de violent, j'ai renoncé.
J'ai pas parler à cette fille pendant plusieurs mois, pourtant j'en mourais d'envie, mais fallait que je la laisse être heureuse. Elle à rencontrer un gars, qui lui à réussi à faire ce dont j'étais incapable.
Bref, l'année scolaire passe et quelque mois avant la fin, on c'est reparler, on c'est même vu en cachette, fallait pas qu'elle soit vu, mais je m'en foutais je voulais juste la voir, on à passer de heures ensembles, j'avais un sourire niez coller sur la tronche, et je lui ai annoncé que je m'en allais, je lui ai pas dit la réel raison, mais c'étais elle la raison, en partant elle ma serrer dans c'est bras, ça ma achevé.
Depuis on c'est pas reparlé, je suis à 736 kilomètre de chez elle, je pense que c'est mieux ainsi, mieux pour elle.
J'ai déménager chez mon père j'ai dis merde à toute ma famille du nord, pour mon père, je pensais pouvoir m'en sortir, je suis chez mon père depuis presque 9 mois, et je vais pas mieux, je dirais même que c'est pire, d'un point de vu, j'ai plus ce qui me faisait mal, mais d'un autre c'étais mes points de repère, aujourd'hui j'en ai plus, j'ai pas de centre d'intêret, j'ai pas d'amis, rien qui me permette de dire "je vais bien", je pense qu'a 17 ans, on veut s'amuser, boire, fumer, niquer,.. mais pas moi, je sais pas ce que je veux, je veux pas d'une vie comme tout le monde, travailler 42 ans, trouver une femme, un maison, se marier, avec des gosses, et profitez seulement à 60 ans, c'est pour moi une belle connerie de faire ça.
Y'a deux mois j'ai rencontrer une fille, laura, elle à vécu des choses que je ne peux dire, elle est comme moi du point de vue de la vie, alors on à fait un pacte, dans deux ans, on se barre, on claque tout, un van, des affaires, et on se tire, sur la route, on commence par l'italie, et ensuite on roule, toute la vie.
Mais deux ans c'est long, j'ai peur qu'elle ne tienne pas, qu'elle change d'idée, qu'elle rencontre un mec qui lui fasse tout oublier, parce que moi cette fille, c'est devenu "ma vie", mon objectifs, je sais que ça parait bête de s'engager dans un truc comme ça mais je tente la chance, en ce moment elle s'éloigne, deviens distante et je sais pas comment agir.
Aujourd'hui, j'ai presque 17 ans, j'ai des peurs que je ne devrais pas avoir, je sais pas ou je vais, j'ai parfois l'envie d'en finir, de plus en plus à vrai dire, c'est p'tête pas une solution à vos yeux, mais vous savez ça demande un courage hors norme, de pointez un flingue sur votre tempe et d'appuyer, d'abor tu trembles, tu pleures, et tu finit par t'effondrer si tu manques de courage, et j'en manque, énormément alors que ça deviendrais plus facile pour tout le monde.

Je sais pas pourquoi je vous raconte ça, peut-être que j'aurai pas de réponse, j'en demande pas d'ailleurs, je veux pas de message, disant "y'a toujours une solution" c'est faux, arriver à un point il ne reste aucune autre solution pour sortir de toute cette merde..
Merci si ta lu, passe une agréable vie, bye.

(Publicité)
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2018 à 15:31:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Il ne faut pas emprisonner tous ses rêves en une seule personne.
Tu as pensé à t'engager dans l'armée ?
Si tu te sens mieux dans un endroit dans lequel il y a un encadrement strict.

(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Envie de discuter de tout et de rien. Si je ne fais rien, je vais mourir...
Cherche qqn avec qui discuter de tout et de rien 14ans mini et 18max Discuter de tout et de rien
Je veux parler parce que je n'est rien à faire de ma vie Que répondre à "rien" ?
Beguin ou rien du tout Je ne suis plus sur de rien...
Je ne comprend rien aux mecs ..  
Plus de sujets relatifs à : Pourquoi pas trépasser, rien ne me retiens.

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Job d'été 15ans 2
Pas d'avenir :/ 8
Votre sport favori ? 2
Film pour enfants 2
Contrôle parental a 16 ans a 21h30 10