liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Nouveau texte

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
~A force de rêver j'ai perdu le sens des réalités~
Profil : Etranger
chaadore
  1. answer
  2. Posté le 16/05/2018 à 00:27:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Me revoilà! Ça faisait longtemps je m'en excuse. Beaucoup de choses sont arrivées ces derniers temps.
Voilà donc un nouveau texte en attendant la suite du dernier :-)

Butterfly

Tu sais, je pensais pas que tu allais le faire. Je pensais que t'allais t'en remettre, passer à autre chose. Aller de l'avant.
Mais tu en as décidé autrement.
Je croyais, j’espérais que tu n'allais pas faire ça, mais je me suis trompé. J'ai été naïf, je n'ai rien vu venir. Pourtant, tu me prévenais, tu me mettais en garde. Tu avais beau parler, je n'écoutais rien. Je te détestais tellement.
Maintenant c'est trop tard pour te dire que tu mérites d'être heureuse, de t'aider à y parvenir. Je ne peux plus rien faire.
J'étais la main qui te tenait pour te guider sur ton chemin tortueux que tu endures depuis que tu es si petite. Un jour j'ai décidé de te lâcher car je ne supportais plus de t'avoir avec moi, je voulais continuer sur mon chemin, seul. Je t'ai donc abandonné alors que j'avais promis de toujours rester à tes côtés. Toujours. J'ai trahi ma promesse. Toutes mes promesses.
Comment ai-je pu te faire ça ? Toi qui était là pour moi, à m'épauler, me soutenir, me faire sourire quand ça n'allait pas, même lorsque tu étais triste, tu faisais d'abord en sorte de me rendre heureux. Et moi je n'ai toujours pensé qu'à mon propre bonheur.
J'ai voulu t'avoir, je t'ai brisée alors je ne te voulais plus. Un peu comme un enfant qui voulait un jouet, il l'a eu, il l'a cassé alors il n'en voulait plus et l'a jeté.
Je suis si désolé de n'avoir rien vu avant. Combien de choses as tu enduré à mes côtés sans jamais rien dire ? Combien de sourires forcés m'as-tu montrés pour te cacher ? Combien d'espoirs, de déceptions as-tu encaissés sans jamais rien dire ?
Comment as-tu fait pour vivre avec autant de chagrin sur ton cœur si abîmé ?
Si j'avais ouvert les yeux avant, aujourd'hui tu serais encore là, avec moi, à rire et sourire comme tu l'as toujours fait, à rendre ton entourage heureux et joyeux. Toujours tu faisais passer ton bonheur après celui des autres sans que personne ne pense au tient, jamais.
Personne n'a rien vu, personne ne savait que tu allais faire ça. Tu cachais si bien ton jeu. J'étais le seul à savoir. Mais je n'ai rien fait. Je t'ai juste poussée à bout en te redisant encore et encore que tu ne devais plus jamais avoir d'espoirs. J'ai été si cruel avec toi.
Je m'en veux énormément, je ne sais plus comment me rattraper. Tu serais là tu me dirais "ne t'inquiète pas, ce n'est pas grave, ça arrive de faire des erreurs" sauf que j'en ai trop fait. Je dis tout ça alors que c'est trop tard pour te tenir la main à nouveau.
Du jour où je t'ai lâché tu t'es écroulée au sol, tu me criais de revenir, tu me suppliais. Mais j'ai continué ma route, je n'ai même pas dédaigné te regarder une dernière fois.
Tu devais être si perdue, si seule. Comment ai-je pu être aussi égoïste ?
J'aimerais tant que tu reviennes.
Shaï, je suis désolé de t'avoir donné tant de souffrance et si peu d'amour. Tu méritais tant de bonnes choses.
Maintenant je ne peux plus rien te donner, plus personne ne peut.
Tu n'arrivais plus à encaisser tout ça. Tu avais beau me dire que tu allais le faire je ne t'en croyais pas capable. J'ai été un abrutit.
Tu l'as donc fait, sans crier gare. Ça a été un choc.
Tu n'as rien laissé derrière toi, seulement des paroles que tu m'as adressées.
Je suis si désolé Shaï, je ne peux et je ne pourrai jamais me rattraper.
Je ne peux que venir te voir quotidiennement afin de t'offrir les fleurs que tu méritais.
Tu es maintenant dans un monde que personne ne connaît. Tu es ailleurs, je ne pourrai jamais plus te revoir.
Malgré tout, je peux encore me souvenir de ton sourire si chaleureux et lumineux, ton regard profond et protecteur. Je peux encore entendre ton rire si mélodieux et attendrissant. Ils sont gravés dans ma mémoire à jamais.

Shaï, tu étais à bout, tu manques à beaucoup de personnes, si seulement on avait su, si seulement on avait vu.
Tu serais encore vivante aujourd'hui.
Je suis désolé. Tu me manques tant.
"Éphéméride dans l'âme, tel un papillon" Je ne pensais pas ces mots aussi vrais. Pardonne moi.

Le jeune homme prend un papier dans ses mains, c'est la lettre de Shaï:

"Tu sais, je ne t'en veux pas de tout ce que tu as fait, ou plutôt, de tout ce que tu n'as pas fait. Maintenant oui il est trop tard, trop tard pour me dire que tu regrettes, trop tard pour te faire pardonner, trop tard pour revenir dans le passé. Tu es là, impuissant face aux événements, seul. Enfin, tu te crois seul, mais je suis toujours là.
Moi je suis heureuse, soulagée. Depuis le temps que j'attendais ça, depuis le temps que je voulais être libérée de ce poids pesant. Je me sens enfin bien.
Tu sais, j'aurais préféré ne pas en arriver là pour y parvenir, mais tout s'est passé beaucoup trop vite.
Tu te rappelles l'image du papillon ? Si tu l'attrapes prends en soin car ses ailes sont très fragiles. C'est un objet précieux.
Et nos liens qui peuvent se briser si on tire trop, comme une toile d'araignée? Il faut toujours le reconsolider, fournir des efforts.
J'étais seule dans ce périple pour nous maintenir. C'était trop pour moi alors j'ai prit une décision.
J'ai décidé de partir.
Je me suis envolée, pour toujours.
C'est mieux ainsi. Pour toi comme pour moi.
S'il te plait, je ne te demanderai qu'une seule chose :
Prends soin des prochaines, je t'en conjure, ne les détruit pas.
Sois aimant, sois amoureux comme tu ne l'as jamais été avec moi.
Oublie moi et prends ton chemin, je ne pourrai pas me relever. Mes ailes sont brisées, impossible à reparer. Alors s'il te plait, maintenant, laisse moi.

Éphéméride dans l'âme, tel un papillon.
Je m'envole à jamais.
Libre et sereine."

Le jeune homme se redressa devant la tombe et remarqua un papillon aux ailes translucides. Après un court instant, il s'envola et disparu.
Les larmes du garçon ne s'arrêtèrent pas. Il avait comprit que c'était définitivement terminé.
Elle s'est envolée et ne reviendra jamais.
Message édité par Chaadore le 16/05/2018 à 00:33:28
(Publicité)
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Le nouveau et merveilleux Pass Culture du gouvernement Macron ! Mon nouveau mec et mon ex
nouveau pseudo Texte de rap (je cherche des avis svp)
Amino, nouveau Réseau Social !? Communautés, Amis, Passions ... Programme Histoire Géo (Nouveau brevet 2017)
nouveau sur le forum Nouveau dans le forum
swagboy NOUVEAU SON Questionnaire nouveau
votre skin perso ou comment vous avez relookez le nouveau forum  
Plus de sujets relatifs à : Nouveau texte

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Perdue dans ma relation.. 4
Memes Facebook 3
Séduction 21
Est-ce une bonne idée 7
En moyenne, combien d'heures passez-vous devant un écran ? 3