FORUM Ados-Actu et societe

|-  Blah Blah & Cie

||-  

Un masque de plus dans la foule

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Un masque de plus dans la foule

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
dexo
  1. answer
  2. Posté le 05/11/2017 à 01:15:33  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Encore éveillé à cette heure tardive, je fixe mon écran vide, sans vie. Immobile, j’ai froid, sûrement car c’est la nuit. J’ai envie de m’investir mais je ne sais pas dans quoi. Je n’ai plus le courage de vouloir sortir voir mes amis ni de m’engager dans une cause quelconque. Les autres humains que j’ai rencontrés m’ont déçu. Ou peut-être me suis-je déçu moi-même. Je ne sais pas trop. Je ne fais plus rien quand j’ai du temps libre. Parfois je joue aux jeux vidéo, parfois je parle à des gens que je rencontre sur internet mais le soir, tout le temps, je ne fais rien. Je scrute mon écran. Toujours avec de la musique. Elle me donne la force de continuer. Je ne peux rien faire sans elle. Je ne sais même pas pourquoi j’écris ceci. Je m’ennuyais, un soir comme les autres lorsque j’ai commencé à taper cela. Ça ne me ressemble pas de me livrer. La plupart du temps je suis discret. Ça n’a pas toujours été le cas. Avant, dans mon collège, j’étais populaire et les gens m’aimaient. J’avais des amis en qui je croyais fermement. Ils étaient comme des frères pour moi. En troisième, J’ai rencontré quelqu’un avec qui je m’amusais toujours. Un nouveau. On faisait n’importe quoi lui et moi, toujours en rigolant, on était cons, on se faisaient toujours coller, on avait des mauvaises notes. Mais on s’en foutait, on se disaient qu’on travaillerait plus tard. Le « plus tard » est arrivé trop vite. Déjà 17 ans et je suis adulte. Je ne peux pas reculer ni reporter… Maintenant j’ai des responsabilités et des problèmes qui pèsent sur mon esprit. Elles sont d’un poids colossal. Et cela ne fait que commencer. Je ne sais pas si je tiendrais longtemps. Le fardeau est trop lourd à porter. Je n’ai pourtant pas le choix, mes parents comptent sur moi, je leur dois bien ça. Je suis bien conscient que la vie est un cadeau mais je ne sais pas l’utiliser. Cela m’arrive, quelques fois, de scruter le ciel étoilé et de me libérer de ces poids, d’oublier mes peines et mes soucis. De ne plus penser au futur mais seulement au présent. C’est un détachement qui est très difficile à atteindre. Mais lorsque je le ressens, c’est comme si je me libérais d’une emprise titanesque et je me sens tellement soulagé. Lors de ces moments, qui sont de plus en plus rares, je me dis que je peux mourir en paix, le regard tourné vers les étoiles. Vous pensez peut-être que je suis un romantique qui dramatise la situation, mais je le pense sincèrement. Je ne sais pas si je veux en finir avec ma vie mais la question ne se pose de toute façon pas, je n’aurais jamais le courage de le faire. J’ai souvent entendu dire que se suicider est de la lâcheté mais je suis la plus lâche des personnes et jamais je n’oserais faire cela de peu de décevoir mon entourage. On compte tellement sur moi. Des projets d’avenir, des espoirs des recommandations, des ordres, des attentes, on me veut un destin glorieux. Mais peut-être que je ne veux pas de l’avenir qu’on me prédit. Je n’arrive pas à savoir réellement ce que je désire. Ce que je veux est occulté par ce que l’on attend de moi et tous mes désirs sont dictées par ça. Peut-être que je veux être programmeur de jeux vidéo ? Mais tout le monde me répétera que c’est parce que je manque de maturité et je ne sais pas s’ils ont raison ou pas… Je déprime à 17 ans, qu’est-ce que ce sera à 25… Tout le monde dit autour de moi que la société est déréglée et je crois que c’est vrai. Alcool, drogue, prostituées, décadence et suicides. Ce dernier taux s’accroît. On a beau dire que toutes les générations disent que celles d’après font n’importe quoi, se faire sauter à 12 ans ça n’arrivait pas du temps de nos grands-parents. Maintenant tout le monde baise avec n’importe qui, pourvu que l’autre soit bien foutu(e). Certains ne vérifient même pas si l’autre sait parler. Pas un mot d’échangé, pas une pensée, pas de liens, seulement une copulation bestiale qui assouvit un désir sauvage, primaire. Je dis ça mais je ne vaux pas mieux que les autres. Je ne l’ai jamais fait mais je ne pense pas résister si l’occasion se présente. On est tous un peu comme ça. On juge les autres même si l’on n’aurait pas fait mieux dans les mêmes circonstances. Les seuls qui viendront vous dire le contraire sont ceux qui sont confiants et sûrs d’eux, ou les indépendantistes qui se battent dans la vie comme un loup dans une meute. Ils sont fiers. Les rares derniers à l’être. Mais le sont-ils vraiment ? où est-ce encore un autre masque qui cache un visage couvert de cicatrices. Je le ressens d’ici, ceux qui m’accuseront de me plaindre alors qu’ils ont traversé toutes les épreuves du monde. Je sais. J’ai eu de la chance. Pas de parents morts, ni divorcés, pas de pauvreté, une famille qui m’aime, je vais à l’école, je mange à ma faim, je ne vis pas dans l’angoisse de savoir comment survivre le lendemain. Je suis gâté par la vie. Mais je ne pense pas que cela m’empêche de penser tout ce que j’ai écrit plus haut. Peut-être que ce n’est que quelque chose d’humain, que l’on peut penser quelles que soient les épreuves et les problèmes qu’on a traversés. Aujourd’hui je suis au Lycée. En terminale. Les gens ne sont pas désagréables mais lorsque j’ai quitté le confort de cet environnement habituel qu’était le collège pour venir dans cet établissement, j’ai dû m’adapter rapidement aux nouvelles normes. Je n’ai pas vraiment eu de mal mais je n’ai jamais retrouvé ma popularité. En trois ans, les relations que j’ai formées sont précaires, je le sens. Un moindre problème, la distance ou un malentendu détruirait n’importe laquelle de ces amitiés en quelques instants. C’est un établissement assez prestigieux, c’est pour ça que je l’ai rejoint. Rempli de fils de riches pourris par le fric. Il a été dur de leur faire comprendre pourquoi j’utilisais un wiko et pas un Iphone. Quelques-uns paraissaient s’échapper de cette description mais lorsqu’on creuse le sujet, on découvre vite que ce n’est qu’une apparence qu’ils adoptent pour se faire bien voir. Pareil pour tous ces vegans. Ils t’agressent lorsqu’il s’agit de sauver la planète mais lorsque je discute avec eux, cela se voit bien qu’ils ne savent même pas pourquoi il se battent. Sauvez les poussins, d’accord, mais juste si ça valorise leur image. Peut-être que cela leur donne bonne conscience. Je ne suis pas contre le fait de protéger la planète mais adopter les idées d’un groupe pour se faire remarquer… J’écris tout ce qui me passe par la tête. Plus pour moi que pour quelqu’un d’autre. De toute façon, je n’ai personne à qui montrer cela. Hors de question de demander à mes parents de m’aider, je ne veux pas les décevoir. Le poster sur internet alors ? Quel intérêt ? Pur recevoir des insultes, des moqueries et des faux conseils ? Personne ne prendrait de toute façon le temps de lire cela. Il me faudrait un bon ami… Mon seul vrai ami m’a oublié lorsque j’ai changé d’établissement, ce n’est pourtant pas faute d’avoir voulu le revoir. Mes autres amis ne sont pas sûrs, du moins pas encore. De toute façon, je ne veux pas être jugé. Certains menteurs disent : « Ne t’inquiètes pas, je ne te juge pas ». C’est faux et ils le savent, tout le monde juge toujours, cela fait partie de la nature humaine. Que l’on en soit conscient ou pas. Je ne veux pas montrer ce que je suis. Personne n’aime les visages couturés de cicatrices. Je remets mon masque souriant et je repars.

(Publicité)
  1. answer
  2. Posté le 05/11/2017 à 10:28:50  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
C'est vrai qu'il ne faut jamais le retirer, mais alors pourquoi tu prends le risque de le retirer malgré toi momentanément ?
C'est à éviter.

C'est moi.... Zangetsu !
Profil : Célébrité
junagato
  1. answer
  2. Posté le 05/11/2017 à 10:57:22  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai pas la foie de lire ce pavé aussi tard
Message cité 1 fois

---------------
Quel est la différence entre un roi et sa monture ? Si leurs formes, leurs capacités et leurs puissances étaient exactement les mêmes, pourquoi est-ce que l'on devient le roi et contrôle la bataille, tandis que l'autre devient le cheval et porte le roi ?! Il n'y a qu'une seule réponse. L'instinct!
  1. answer
  2. Posté le 05/11/2017 à 11:02:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

junagato a écrit :

J'ai pas la foie de lire ce pavé aussi tard
Afficher plus
Afficher moins


Mdrr et moi qui les lue a 2h et quelques du matin, sans vraiment l'avoir relue ce matin heureusement je m'en rappelle encore.

  1. answer
  2. Posté le 05/11/2017 à 11:32:52  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Dexo
Pourquoi t'as pris le risque ?
C'est une grave erreur.

(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Masque à gaz en soirée ? Acheter masque de Guy Fawkes
Passion - Masque Le justicier masqué est là !
Recherche masque  
Plus de sujets relatifs à : Un masque de plus dans la foule

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
J'arrive pas a passer a autre chose 5
Recherche un livre particulier 0
Pensées suicidaires sans être suicidaire. 1
J'ai rêver que mon âme sortait de mon corps. 15
Topic ( contre l'ennui ) 34