FORUM Ados-Actu et societe

|-  Blah Blah & Cie

||-  

L'homosexualité/Amour

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

L'homosexualité/Amour

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Nada
Profil : Inconnu
justdream15
  1. answer
  2. Posté le 05/07/2016 à 03:50:33  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je pose des questions et j'aimerais bien avoir une réponse :

Pourquoi on tombe amoureux ? Pourquoi c'est plus normal d'avoir des sentiments pour l'autre sexe ? Pour vous l'homosexualité c'est une sexualité comme les autres ?
Je tiens a préciser que je suis pas du tous homophobes ^^ je voudrais juste l'avis des gens :) Peace <3

(Publicité)
Cocasse.
Profil : Star
jesuisitriste
  1. answer
  2. Posté le 05/07/2016 à 08:39:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut alors pourquoi on tombe amoureux est une question bien complexe (je doute d'avoir même un embryon de réponse...).

Déjà car c'est un besoin, on a besoin de se sentir aimé par quelqu'un, de vivre des choses avec elle, disons que c'est un instinct primitif. Nous avons été formaté pour tombé amoureux, peut être pour assurer des progénitures à notre monde. On a été élevé avec l'idée, de fonder une famille et pour cela il faut bien sûr aimer. Je ne saurais pas trop t'expliquer, mais c'est un phénomène naturel.

Pour moi il n'y a pas une sexualité plus normale que l'autre. Cependant il est vrai que nous vivons dans une société hétérocentérique qui abrite pour la majeure partie de la population des hétérosexuels.
Je pense aussi, même si beaucoup de personne disent que ça n'a pas une grande influence, que les parents y jouent un rôle. Nos parents nous encouragerons toujours à trouver un copain ou une copine mais toujours tu même sexe. (Tu ne revois pas tes parents te dire: Alors tu as trouvé un petit amoureux ?" Dès ton plus jeune âge ? (Si tu es une fille bien-sûr, sinon inversement)). Forcément on est tous plus ou moins élevé avec des parents hetero, ça nous paraît donc évident que notre future vie amoureuse sera exclusivement hétérosexuelle. Il y a aussi les clichés et autres mauvaises mentalités qui peuvent changer notre vision des choses (homophobie par exemple).

L'homosexualité est, pour moi, élevée au même rang que l'hétérosexualité, la bisexualité, la pansexualité.... Et j'en passe.
C'est juste qu'on a décidé de suivre nos envies, ce n'est pas parce que c'est beaucoup contesté qu'il ne faut pas la compter comme telle.

J'espère avoir un peu répondu aux questions ^^
Et toi alors tu en penses quoi ? :)
Message édité par jesuisitriste le 05/07/2016 à 08:40:54

---------------
Tu étais la lueur dans mes yeux, la flamme dans mon coeur et les papillons dans mon ventre.
Si tu te trouves trop inculte pour le monde, deux
Profil : Star
sannarah
  1. answer
  2. Posté le 05/07/2016 à 10:10:37  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu as bien résumé dans ta question: "Pourquoi c'est plus normal d'avoir des sentiments pour l'autre sexe?", tout le mal-être que ressentent et les questions que se posent les jeunes homosexuels de nos jours.

L'une des premières questions que l'on se pose après s'être empêché d'aimer ou avoir renié son attirence pour une personne de même sexe, car on a juste l'impression de ne pas avoir le droit, c'est pourquoi on a pas le droit, pourquoi on a cette impression. Et c'est à partir de la qu'on en remonte aux origines de l'humanité, et la raison même de pourquoi elle est sur terre: la reproduction, cette obsetionelle manie de tous les êtres vivants qu'est celle de transmettre leurs gènes. Dans la société moyenâgeuse catholique, tout comportement sexuel visant à autre chose que la reproduction était condamné, et aujourd'hui, nous vivons avec ce profond héritage de la chrétienté occidentale, enraciné dans chaque parcelle de la société, qu'on le veuille ou non. Je sais que je touche ici au sujet très sensible de la religion, mais je pense que dans l'homophobie d'aujourd'hui et d'hier elle joue et a toujours joué un rôle très clair, on ne peut le nier. Je parle ici de la religion catholique, car c'est celle qui a laissée le plus de traces en France, mais bien évidemment, cela est valable pour toutes les autres religions. Oui, ces religions condamnent un amour qui est sensé être le fondement même de leurs textes.

Oui, nous vivons dans un monde heterocentré. Partout autour de nous, le seul modèle donné est celui de l'hétérosexualité. Mais dans une société où la grande majorité de la population est hétérosexuelle, peut-on lui reprocher cet heterocentrime? Et bien oui et non. D'un coté, c'est un phénomène naturel qu'est d'adapter son comportement à ce qui est injustement considéré comme la norme, d'un autre, ces soi-disants normes n'existent même pas vraiment. Je prendrai deux exemples: celui des gauchers, vivant dans un monde de droitiers et devant s'adapter à celui-ci, et celui de mon ami allergique au poisson réclamant un plat à la place du poisson les jours où il y en a, mais dont il est incongru de penser qu'il obtiendra cela, étant le seul allergique au poisson du lycée. Oui, ce sont des minorités, et l'on doit d'abord penser à satisfaire le plus grand nombre en se formatant dans ses attitudes un minimum, mais il faut aussi apprendre à reconnaître ces minorités et à travailler à leur offrir de meilleures conditions, et surtout à les accepter. Bien sûr, quand il s'agit d'un gaucher ou d'un allergique, il n'y a pas d'acceptation qui tienne, ce n'est qu'un exemple.

Pour moi, l'homosexualité n'est en rien différente de l'hétérosexualité, car c'est la même force qui lie les êtres: l'amour, universel et passionnel. Comment peut-on voir en ce qui n'est jamais que de l'amour et du sexe une si grande menace pour l'humanité? Je ne comprends pas les homophobes, je ne les comprendrai jamais, et en plus de ça, je nourris à leur egard une haine inconsidérée et furieuse. Pour moi, ces personnes ne méritent ni bonheur, ni respect, ni même vie.

Mais néanmoins, quand je suis amoureuse d'une fille, je vais ressentir comme une pression implicite de la société, qu'il n'y aura pas quand je serai amoureuse d'un garçon. Je n'irai pas le crier sur le toits et je ferai plus d'efforts pour le cacher, sans même m'en rendre compte. C'est cette homophobie latente traînant dans l'air qui fait mal, aujourd'hui, aux personnes qui essayent d'assumer.

Pour répondre à ta première question, je pense que l'on touche ici au domaine de l'intangibilité des sentiments humains. Tomber amoureux a sûrement, comme l'a expliqué la fille qui est si triste, une fonction biologique étroitement liée au désir de famille. Je dis bien de famille, pas de reproduction, car si notre seul objectif était de baiser puis se barrer, il y aurai juste besoin de l'existence d'une attirance sexuelle. Or, ce n'est pas le cas. La raison est peut-être aussi simple que cela: le bébé qui va naître verra ses chances de survie multipliées en compagnie de ses deux parents, qui pourront déployer une protection et un apport en nourriture deux fois plus important, l'amour ayant donc pour fonction de retenir le mâle et la femelle ensemble. Je dis peut-être de la merde, mais ça me semble fondé et logique.
Message cité 1 fois
Message édité par Sannarah le 05/07/2016 à 10:32:16

---------------
Prêtresse du grand culte de la Sainte-Raclette. S'adresser à moi pour toute conversion.
Les 9 commandements de mon existence:
1.Mieux vaut vivre pleinement et tomber de haut que survivre dans la crainte et le désespoir sans jamais chuter.
2."On a l'amour qu'on pense mériter".
3.Le début de la méfiance signifie la fin de la liberté.
4.Ce qui ne te tient pas à cœur, tu finis par l'abandonner. Ne l'entreprend pas.
5.Préférer la méchanceté à l'hypocrisie. Idéalement, éviter les deux.
6.Une chance pour chacun. Pas deux, pas trente-six.
7.Ne jamais penser avoir atteint la perfection.
8.Plus on a peur de tomber, plus on tombe. 9.Lorsque la politesse exige de mentir, sois impolie.
Nada
Profil : Inconnu
justdream15
  1. answer
  2. Posté le 06/07/2016 à 01:23:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Sannarah a écrit :

Tu as bien résumé dans ta question: "Pourquoi c'est plus normal d'avoir des sentiments pour l'autre sexe?", tout le mal-être que ressentent et les questions que se posent les jeunes homosexuels de nos jours.

L'une des premières questions que l'on se pose après s'être empêché d'aimer ou avoir renié son attirence pour une personne de même sexe, car on a juste l'impression de ne pas avoir le droit, c'est pourquoi on a pas le droit, pourquoi on a cette impression. Et c'est à partir de la qu'on en remonte aux origines de l'humanité, et la raison même de pourquoi elle est sur terre: la reproduction, cette obsetionelle manie de tous les êtres vivants qu'est celle de transmettre leurs gènes. Dans la société moyenâgeuse catholique, tout comportement sexuel visant à autre chose que la reproduction était condamné, et aujourd'hui, nous vivons avec ce profond héritage de la chrétienté occidentale, enraciné dans chaque parcelle de la société, qu'on le veuille ou non. Je sais que je touche ici au sujet très sensible de la religion, mais je pense que dans l'homophobie d'aujourd'hui et d'hier elle joue et a toujours joué un rôle très clair, on ne peut le nier. Je parle ici de la religion catholique, car c'est celle qui a laissée le plus de traces en France, mais bien évidemment, cela est valable pour toutes les autres religions. Oui, ces religions condamnent un amour qui est sensé être le fondement même de leurs textes.

Oui, nous vivons dans un monde heterocentré. Partout autour de nous, le seul modèle donné est celui de l'hétérosexualité. Mais dans une société où la grande majorité de la population est hétérosexuelle, peut-on lui reprocher cet heterocentrime? Et bien oui et non. D'un coté, c'est un phénomène naturel qu'est d'adapter son comportement à ce qui est injustement considéré comme la norme, d'un autre, ces soi-disants normes n'existent même pas vraiment. Je prendrai deux exemples: celui des gauchers, vivant dans un monde de droitiers et devant s'adapter à celui-ci, et celui de mon ami allergique au poisson réclamant un plat à la place du poisson les jours où il y en a, mais dont il est incongru de penser qu'il obtiendra cela, étant le seul allergique au poisson du lycée. Oui, ce sont des minorités, et l'on doit d'abord penser à satisfaire le plus grand nombre en se formatant dans ses attitudes un minimum, mais il faut aussi apprendre à reconnaître ces minorités et à travailler à leur offrir de meilleures conditions, et surtout à les accepter. Bien sûr, quand il s'agit d'un gaucher ou d'un allergique, il n'y a pas d'acceptation qui tienne, ce n'est qu'un exemple.

Pour moi, l'homosexualité n'est en rien différente de l'hétérosexualité, car c'est la même force qui lie les êtres: l'amour, universel et passionnel. Comment peut-on voir en ce qui n'est jamais que de l'amour et du sexe une si grande menace pour l'humanité? Je ne comprends pas les homophobes, je ne les comprendrai jamais, et en plus de ça, je nourris à leur egard une haine inconsidérée et furieuse. Pour moi, ces personnes ne méritent ni bonheur, ni respect, ni même vie.

Mais néanmoins, quand je suis amoureuse d'une fille, je vais ressentir comme une pression implicite de la société, qu'il n'y aura pas quand je serai amoureuse d'un garçon. Je n'irai pas le crier sur le toits et je ferai plus d'efforts pour le cacher, sans même m'en rendre compte. C'est cette homophobie latente traînant dans l'air qui fait mal, aujourd'hui, aux personnes qui essayent d'assumer.

Pour répondre à ta première question, je pense que l'on touche ici au domaine de l'intangibilité des sentiments humains. Tomber amoureux a sûrement, comme l'a expliqué la fille qui est si triste, une fonction biologique étroitement liée au désir de famille. Je dis bien de famille, pas de reproduction, car si notre seul objectif était de baiser puis se barrer, il y aurai juste besoin de l'existence d'une attirance sexuelle. Or, ce n'est pas le cas. La raison est peut-être aussi simple que cela: le bébé qui va naître verra ses chances de survie multipliées en compagnie de ses deux parents, qui pourront déployer une protection et un apport en nourriture deux fois plus important, l'amour ayant donc pour fonction de retenir le mâle et la femelle ensemble. Je dis peut-être de la merde, mais ça me semble fondé et logique.
Afficher plus
Afficher moins

Tu dis absolument pas de la merde je te remercie enormément pour le temps que tu as pris pour répondre a mes questions,je me poser des questions et je trouvais pas de réponses,je m'attendais plutot a des réponses "parce que c'est comme ca" ^^" Merci a vous deux ^^
C'est vrai que meme si on est pas Homosexuelle,mais qu'on est pour,j'ai l'impression qu'on a fait un crime,j'en ai un peu marre de vivre dans un monde ou il a des personne qui ont rien a faire que de venir emmerder les gens,j'espere qu'un jour l'homophobie ne sera qu'un mauvais souvenir.

Message cité 1 fois
Si tu te trouves trop inculte pour le monde, deux
Profil : Star
sannarah
  1. answer
  2. Posté le 06/07/2016 à 09:34:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

JustDream15 a écrit :

Tu dis absolument pas de la merde je te remercie enormément pour le temps que tu as pris pour répondre a mes questions,je me poser des questions et je trouvais pas de réponses,je m'attendais plutot a des réponses "parce que c'est comme ca" ^^" Merci a vous deux ^^
C'est vrai que meme si on est pas Homosexuelle,mais qu'on est pour,j'ai l'impression qu'on a fait un crime,j'en ai un peu marre de vivre dans un monde ou il a des personne qui ont rien a faire que de venir emmerder les gens,j'espere qu'un jour l'homophobie ne sera qu'un mauvais souvenir.
Afficher plus
Afficher moins

Mais il n'y a pas de quoi ^^

Effectivement, moi aussi je rêve de ce jour où pour les gens l'homosexualité sera aussi normale que l'hétérosexualité, comme ça peut être aussi normal d'être gaucher que d'être droitier. Et j'y crois, il n'y a qu'à voir comment les mentalités ont évoluées par rapport au siècle est denier.

En revanche, on ne peut ni être pour ni être contre l'homosexualité, c'est complètement absurde. On peut accepter ou ne pas accepter, mais pas être pour ou contre.


---------------
Prêtresse du grand culte de la Sainte-Raclette. S'adresser à moi pour toute conversion.
Les 9 commandements de mon existence:
1.Mieux vaut vivre pleinement et tomber de haut que survivre dans la crainte et le désespoir sans jamais chuter.
2."On a l'amour qu'on pense mériter".
3.Le début de la méfiance signifie la fin de la liberté.
4.Ce qui ne te tient pas à cœur, tu finis par l'abandonner. Ne l'entreprend pas.
5.Préférer la méchanceté à l'hypocrisie. Idéalement, éviter les deux.
6.Une chance pour chacun. Pas deux, pas trente-six.
7.Ne jamais penser avoir atteint la perfection.
8.Plus on a peur de tomber, plus on tombe. 9.Lorsque la politesse exige de mentir, sois impolie.
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Relation Virtuel ? (Amour) Amour
Que pensez-vous de l'homosexualité ? Amour
Pourquoi l'homosexualité existe ? homosexualité
homosexualité Homosexualité (questionnaire & débat)
Homosexualité des femmes (enfants) Homosexualité...
Plus de sujets relatifs à : L'homosexualité/Amour

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
J'ai peur de grossir constamment 9
argent de poche 4
Sondage sur l'appareil dentaire 0
Le stress me donne un mal de ventre et de la diahrée 6
C'est quoi pour vous,sortir avec quelqu'un 2