liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1  2
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Il faut supprimer le SMIC

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°528581
libertarie​n
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 16/07/2017 à 05:54:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :

_Lyonix_ a écrit :

Tout cela est intéressant mais :
- la situation est déjà assez difficile et précaire en France pour une large partie de la population contrainte de survivre (avec un SMIC en France tu ne fais que survivre et ne me fais pas le coup de "dans tel pays les enfants travaillent" ou "dans tel pays on bosse tel nombre d'heures pour des clopinettes", tout cela est intolérable), et revenir sur les acquis sociaux français n'arrangerait rien à cela, ça ne ferait qu'ajouter une pression supplémentaire sur la masse salariale (et alimenter un climat de merde) et même à long terme je ne crois pas que ça puisse nous mener très loin. Tu as le droit de penser que les français sont fainéants et arrogants. C'est si arrogant de rechercher la dignité au-delà de l'esclavage salarial (comme si la dignité se réduisait à la productivité et comme si une personne qui ne travaille pas n'apportait rien à la société), et l'épanouissement du plus grand nombre au lieu de la compétition impitoyable.
- les (petits et moyens) entrepreneurs ne se plaignent pas, en général, de la difficulté d'embaucher mais simplement du manque de demande, du déficit, avant tout.
- je réitère l'exemple de l'Allemagne où l'augmentation du SMIC n'eut que des effets positifs d'augmentation du pouvoir d'achat et de création d'emplois contrairement à ce que tu essayes de montrer (et là, j'attends une réponse que je lirais avec amusement : "nous ne sommes pas l'Allemagne" ).

Et puis même si on supprimait le SMIC (et les protections sociales) il y aurait encore une mise en concurrence, encore des gens mis sur le carreau et en galère, encore et toujours la même dynamique sélective et oppressive, au nom du profit et de la croissance... Ne vois-tu pas cela ?
Si ce modèle de société te convient, ce n'est pas mon cas, et c'est là que nous divergeons : il ne s'agit pas de démontrer qui de toi ou de moi a tort avec des statistiques et une démonstration, on a une divergence idéologique.
Par ailleurs je constate que pour toi la France ne représente bel et bien pas grand chose, à part un agent économique comme un autre, et pas assez performant à ton goût, dont il faut faire quelques réglages mathématiques. Tu n'as qu'un prisme : celui de l'économie, or comme je le disais déjà au tout début à ProjetRegen l'économie ne suffit pas à parler politique, à faire une analyse politique complète et pertinente, c'est là que je vois une vraie arrogance moi. Nous ne sommes pas réductibles à des chiffres. C'est vraiment révoltant ça...
Afficher plus
Afficher moins



Désolé, j'avais pas vu ton post.

Tu m'a mal compris, je parlais de paresse intellectuelle, ne pas faire l'effort de se cultiver, mais avoir un avis sur tout, en étant sur d'avoir raison.
Et d'arrogance française. Je ne crois pas me tromper en disant que les français sont perçus comme étant arrogant par le reste du monde. Le "modèle français que tout le monde nous envie", euh, non, pas les suédois. La condescendance que j'ai pu voir pour les peuples d'Europe de l'est, ou d'Asie, le sentiment d'être meilleur que tout le monde, particulièrement ridicule quand il se manifeste à l'égard de pays comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni, plus riche que nous.

Je t'ai présenté des mécanismes qui sont bien connus en économie:

1. La barrière artificielle du SMIC qui gèlent toutes les créations d'emplois en dessous d'un seuil fixé.

2. Une création de chômage qui induit un déséquilibre plus fort entre offre et demande; les non actifs sont plus nombreux, donc leur force de négociation diminue et les salaires sont plus faibles.
A l'opposé, un nombre important d'actif laisse un réservoir de gens disponibles moindre, donc les entreprises sont davantage en concurrence pour obtenir les faveur d'un candidat plutôt qu'un autre, et doivent offrir des salaires plus élevés, c'est un mécanisme simple d'équilibre entre l'offre et la demande.

3. De plus, plus d'actifs créent plus de richesses, plus de consommation, remplis les carnets de commande et créer des emplois. D'où l'intérêt de garder le chômage à son minimum.

Voilà pourquoi logiquement et ironiquement, un salaire minimum est dommageable pour ses habitants. Il n'y en a pas au Danemark.

Maintenant, peut être ces 3 mécanismes ne te plaisent pas, mais ils existent.

C'est pas le SMIC qui augmente le volume d'emploi en Allemagne. Le volume d'emploi aurait augmenté sans SMIC.

Les patrons de PME se plaignent de charges, d'une imposition lourde, du manque de flexibilité. Les artisans et indépendants se font littéralement racketter et exploiter par l'état sans pitié, parce qu'ils n'ont pas un grand pouvoir de négociation.

Les français sont dans cette situation à cause d'une politique étatiste globale, c'est pas le SMIC à lui tout seul qui est responsable de ça. Perso, je me fou du SMIC, je ne pense pas que ce soit la priorité. Mais les raisonnements qui attribuent un % de chômage au SMIC sont..corrects.

Et la Suisse est par exemple dans sa situation parce qu'elle mène une politique globalement libérale. La Suisse a rejeté le revenu minimum il y a un an, cela ne veut pas dire que si elle l'avait adoptée, elle serait devenue plus pauvre. Mais cette décision montre que la Suisse est libérale dans ses choix, et que c'est cet état d'esprit libéral en général qui l'a conduit a prendre bonnes décisions sur bonnes décisions. Lorsque la France prenait mauvaises décisions sur mauvaises décisions.

Tu ne sais rien de ce que je pense de la nation française dans son ensemble, je pense que tu extrapole.

Message cité 1 fois
Message édité par libertarien le 16/07/2017 à 06:27:34

---------------
Je rêve encore à mon jeune âge
Sous le poids de mes cheveux blancs
Tu me poursuis, fidèle image
Et renais sous la faux du Temps.
Chateaubriand, Mémoires d'Outre-tombes, L26 Chapitre 3 p.727
(Publicité)
n°528582
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 16/07/2017 à 10:07:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :

Les français sont dans cette situation à cause d'une politique étatiste globale
Afficher plus
Afficher moins



Supraétatique, parfois. Bruxelles a par exemple son mot à dire sur le budget national. Il y a aussi des normes et lois qui ne nous correspondent pas (on pourrait faire une corrélation entre la PAC et le taux de suicide des agriculteurs français, par exemple).

Sinon plus profondément, c'est bien la mentalité de castes qu'il faudrait annihiler en France. Entre l'esclave servile de base qui gueule au bistrot "je cogne le patron et je baise sa femme" en rentrant piteusement chez lui en espérant que ça s'ébruite pas et les hauts fonctionnaires arrogants et parasites (la politique de métier, le cumul des mandats, logement pour les maîtresses, les plusieurs milliers de généraux et j'en passe) qui en plus font des cadeaux fiscaux à leurs copains, on ne peut être que perdant dans la mondialisation à long terme.

Il faudrait une véritable méritocratie. Comme j'ai dit, la France crève de son manque d'énergie à cause d'une mentalité fonctionnelle jadis, mais obsolète de nos jours.

Message cité 1 fois

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°528589
mouchette3​53
Profil : Star
mouchette353
  1. answer
  2. Posté le 16/07/2017 à 16:40:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :

Je me permets : je pense que vu les prix des loyers même en province et compte tenu de l'inflation sur certains produits de base, 1500€/mois pour 140h de boulot me semblerait correct. 1150/mois compte tenu du niveau de vie et des boulots souvent pénibles associés, tout en étant célibataire, c'est presque vivre comme un rat (rappelons que le seuil de pauvreté n'est pas loin). Difficile d'investir et d'épargner avec ce salaire.
Afficher plus
Afficher moins



Tout dépend de ce que tu entends par "investir".
Et encore une fois la manière de gérer (variété des choix par rapport à l'utilisation de l'argent) fait que certaines personnes peuvent "vivre comme des rats" en se limitant au quotidien strictement au recouvrement des besoins "primaires" ce qui fait qu'elles vont épargner.
Cela permettra la réalisation d'un gros investissement (maison, voiture, grand voyage, etc) une fois de temps en temps.
Y'a une multitude de possibilité : l'équation selon laquelle les personnes qualifiées de riches vivent comme des princes et celles qualifiées de pauvres vivent comme des rats est une aberration. Un riche peut se priver et tout mettre de côté (par exemple en prévision de gros projets à la retraite) et un pauvre peut vivre au-dessus de ses moyens en usant de crédits à gogo.

_Lyonix_ a écrit :



"Je pense que j'assure les dépenses de la vie tout en permettant un minimum de loisir et d'épargne", tu as déjà dû vivre avec un tel revenu pour dire cela ?

Pour moi qui ne suis vraiment pas dépensier (ni radin, c'est juste que j'ai peu de besoins) je trouve qu'avec un tel revenu et étant donné le coût de la vie en France, c'est serré, on compte ses ronds à chaque fin de mois pour manger et on ne peut pas vraiment épargner comme dit Arsher. Et pour le RSA et l'APL, no comment.
Afficher plus
Afficher moins



Effectivement j'ai du vivre avec bien moins que cela (même si la situation est différente).
Lors de mes années d'études supérieures, j'ai été tout le temps "boursière niveau 0" ce qui fait en réalité... aucune bourse (classe moyenne donc).
Et je n'avais aucune aide financière de mes parents. En revanche je vivais chez eux, donc nourrie logée blanchie mais concernant l'aspect "loisirs et sorties" et les fringues je devais faire avec l'argent reçu à Noël. Donc magasin tous les 6 mois environ, de même que coiffeur et sorties très limitées pareillement.
Sur les 7 ans, j'ai eu une seule année 154 €/mois ce qui me permettait de payer mes repas du midi.
Et cette année qui signe la dernière année d'étude, j'avais un appartement (loyer payé) mais uniquement 150€ d'APL (et environ un peu moins de 500€ lors des 4 mois de stage réalisé) avec lesquels j'arrivais à payer pas mal de "choses".

Mon frère en apprentissage est rémunéré 1100 € en global par mois et assure l'intégralité de ses besoins tout en mettant de côté et trouve qu'il vit très correctement (sors pas mal, etc).
Personnellement avec un RSA et vivant chez mes parents, je n'aurais jamais été aussi riche :D

Message cité 2 fois

---------------
"Pour votre santé, ne cessez jamais les aliments gras, salés, sucrés".
"Pour votre santé, faîtes vous plaisir, parfois, en cédant à la tentation".
Ceci est un message de lutte contre l'insuffisance pondérale.
n°528592
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 16/07/2017 à 18:20:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

mouchette353 a écrit :


Tout dépend de ce que tu entends par "investir".
Et encore une fois la manière de gérer (variété des choix par rapport à l'utilisation de l'argent) fait que certaines personnes peuvent "vivre comme des rats" en se limitant au quotidien strictement au recouvrement des besoins "primaires" ce qui fait qu'elles vont épargner.
Cela permettra la réalisation d'un gros investissement (maison, voiture, grand voyage, etc) une fois de temps en temps.
Y'a une multitude de possibilité : l'équation selon laquelle les personnes qualifiées de riches vivent comme des princes et celles qualifiées de pauvres vivent comme des rats est une aberration. Un riche peut se priver et tout mettre de côté (par exemple en prévision de gros projets à la retraite) et un pauvre peut vivre au-dessus de ses moyens en usant de crédits à gogo.

Afficher plus
Afficher moins



Il me semble que la moindre des choses est de devenir propriétaire d'un logement à partir d'un certain âge, et en empruntant le moins possible à la banque. La difficulté d'accès au logement est un gros problème en France, notamment dans les grandes villes.

De plus, tu évoques ta vie d'étudiante, où il est courant d'être fauché. Mais en vieillissant, tu te rendras compte que même en faisant attention, on est vite limité avec un SMIC. C'est même un gros facteur de relégation sociale à partir de la trentaine.

Message cité 2 fois

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°528594
mouchette3​53
Profil : Star
mouchette353
  1. answer
  2. Posté le 16/07/2017 à 18:57:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Il me semble que la moindre des choses est de devenir propriétaire d'un logement à partir d'un certain âge, et en empruntant le moins possible à la banque. La difficulté d'accès au logement est un gros problème en France, notamment dans les grandes villes.

De plus, tu évoques ta vie d'étudiante, où il est courant d'être fauché. Mais en vieillissant, tu te rendras compte que même en faisant attention, on est vite limité avec un SMIC. C'est même un gros facteur de relégation sociale à partir de la trentaine.
Afficher plus
Afficher moins



Là par contre je suis tout à fait d'accord sur le fait que les aspirations changent avec l'âge (et heureusement).
L'idéal de vie à 30 ans n'est pas le même qu'à 20 ans. Et surtout pendant premières années de l'âge adulte on bénéficie encore souvent du soutien parental.
L'accès à la propriété est quasiment impossible sans le moindre emprunt ou alors très rare (très certainement après une dizaine d'années à bien gagner sa vie).


---------------
"Pour votre santé, ne cessez jamais les aliments gras, salés, sucrés".
"Pour votre santé, faîtes vous plaisir, parfois, en cédant à la tentation".
Ceci est un message de lutte contre l'insuffisance pondérale.
n°528596
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 16/07/2017 à 19:30:03  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Surtout, niveau solvabilité, un SMIC à 1500 motiverait plus les banque à créditer qu'à 1150.
Message cité 2 fois

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°528620
mouchette3​53
Profil : Star
mouchette353
  1. answer
  2. Posté le 17/07/2017 à 18:20:36  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :

Surtout, niveau solvabilité, un SMIC à 1500 motiverait plus les banque à créditer qu'à 1150.
Afficher plus
Afficher moins



Oui, et les nouveaux types de contrat de travail très flexibles n'arrangent rien dans la confiance du banquier.
Si l'on souhaite que 90 % des contrats de travail soient sous des formes précaires (CDD, CTT, et autres contrats "inventés" par notre nouveau président) il faut aussi réformer tout le système en global.
Sinon ce sont les gens du peuple qui se retrouvent lésés.


---------------
"Pour votre santé, ne cessez jamais les aliments gras, salés, sucrés".
"Pour votre santé, faîtes vous plaisir, parfois, en cédant à la tentation".
Ceci est un message de lutte contre l'insuffisance pondérale.
(Publicité)
n°528621
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 17/07/2017 à 19:39:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ah, mais je prône une révolution méritocrate et anti-loyer cher en France :D Parce que à long terme, on va être perdants dans la mondialisation avec notre système obsolète.
Message cité 1 fois

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°528632
libertarie​n
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 18/07/2017 à 13:35:18  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Supraétatique, parfois. Bruxelles a par exemple son mot à dire sur le budget national. Il y a aussi des normes et lois qui ne nous correspondent pas (on pourrait faire une corrélation entre la PAC et le taux de suicide des agriculteurs français, par exemple).

Sinon plus profondément, c'est bien la mentalité de castes qu'il faudrait annihiler en France. Entre l'esclave servile de base qui gueule au bistrot "je cogne le patron et je baise sa femme" en rentrant piteusement chez lui en espérant que ça s'ébruite pas et les hauts fonctionnaires arrogants et parasites (la politique de métier, le cumul des mandats, logement pour les maîtresses, les plusieurs milliers de généraux et j'en passe) qui en plus font des cadeaux fiscaux à leurs copains, on ne peut être que perdant dans la mondialisation à long terme.

Il faudrait une véritable méritocratie. Comme j'ai dit, la France crève de son manque d'énergie à cause d'une mentalité fonctionnelle jadis, mais obsolète de nos jours.
Afficher plus
Afficher moins



Je suis contre l'Union Européenne actuelle qui n'est un proto état fédéral, et plus une communauté économique d'accord d'échanges de biens, mais je dois reconnaître qu'elle a permis de limiter plusieurs dérives étatiques, ce qui n'est pas un mal.

Le système de subvention européen est du protectionnisme déguisé, qui appauvri directement les pays africains et fait payer les consommateurs français. On ne peut pas à la fois supporter l'idée de lutter contre la pauvreté en Afrique et leur mettre des bâtons dans les roues.

mouchette353 a écrit :


Tout dépend de ce que tu entends par "investir".
Et encore une fois la manière de gérer (variété des choix par rapport à l'utilisation de l'argent) fait que certaines personnes peuvent "vivre comme des rats" en se limitant au quotidien strictement au recouvrement des besoins "primaires" ce qui fait qu'elles vont épargner.
Cela permettra la réalisation d'un gros investissement (maison, voiture, grand voyage, etc) une fois de temps en temps.
Y'a une multitude de possibilité : l'équation selon laquelle les personnes qualifiées de riches vivent comme des princes et celles qualifiées de pauvres vivent comme des rats est une aberration. Un riche peut se priver et tout mettre de côté (par exemple en prévision de gros projets à la retraite) et un pauvre peut vivre au-dessus de ses moyens en usant de crédits à gogo.

Afficher plus
Afficher moins


Investir, en économie, c'est engager un capital dans l'optique d'en obtenir un plus gros. Acheter une voiture n'en ai pas un si elle n'a pas d'apport en termes de production de richesse (tracteur ou véhicule de transport pour un commercial).

Dans le langage courant, c'est simplement acheter.

Les dépenses en disent souvent autant sur l'état d'esprit que sur les capacités. Un riche peut se priver parce simple qu'il est radin (Ingvar Kamprad) ou est peu consumériste (Mark Zuckerberg qui a loué des années son pavillon avec sa femme dans la banlieue de Palo Alto)

Arsher a écrit :

Il me semble que la moindre des choses est de devenir propriétaire d'un logement à partir d'un certain âge, et en empruntant le moins possible à la banque.
Afficher plus
Afficher moins



Devenir propriétaire n'est pas le but de tous. Notamment des plus riches, qui sont familiers des investissements, et savent qu'investir dans la pierre n'offre pas les mêmes rendements que déléguer une richesse à un fond qui assure un ROI de 15%. Ils n'achètent pas d'appartement à Paris, préférant placer ailleurs.

Arsher a écrit :

Surtout, niveau solvabilité, un SMIC à 1500 motiverait plus les banque à créditer qu'à 1150.
Afficher plus
Afficher moins



Non, les emplois qui étaient compris entre 1150 et 1500 vont disparaître. Même si ils ne disparaissent pas tous complètement, l'inflation aura vite fait de rééquilibrer la valeur réelle des biens. On ne gruge pas le marché comme ça.

Arsher a écrit :

Ah, mais je prône une révolution méritocrate et anti-loyer cher en France :D Parce que à long terme, on va être perdants dans la mondialisation avec notre système obsolète.
Afficher plus
Afficher moins



Un politique de loyer artificiellement limitée entraînerait une pénurie, et l'arrêt des constructions immobilières, pas un logement pour tous. Qui va investir dans des construction de logements qui offre aucune rentabilité voir une perte, plutôt que d'investir ailleurs ?
Je ne vois pas le lien avec a mondialisation ici.

Message cité 1 fois

---------------
Je rêve encore à mon jeune âge
Sous le poids de mes cheveux blancs
Tu me poursuis, fidèle image
Et renais sous la faux du Temps.
Chateaubriand, Mémoires d'Outre-tombes, L26 Chapitre 3 p.727
n°528636
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 18/07/2017 à 15:25:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :


Je suis contre l'Union Européenne actuelle qui n'est un proto état fédéral, et plus une communauté économique d'accord d'échanges de biens, mais je dois reconnaître qu'elle a permis de limiter plusieurs dérives étatiques, ce qui n'est pas un mal.

Le système de subvention européen est du protectionnisme déguisé, qui appauvri directement les pays africains et fait payer les consommateurs français. On ne peut pas à la fois supporter l'idée de lutter contre la pauvreté en Afrique et leur mettre des bâtons dans les roues.
Afficher plus
Afficher moins



Le truc, c'est qu'on en profite mal de cette UE (le seul avantage que je vois étant Erasmus). Pire, certains secteurs sont menacés et en souffrance, comme l'agriculture.


libertarien a écrit :


Devenir propriétaire n'est pas le but de tous. Notamment des plus riches, qui sont familiers des investissements, et savent qu'investir dans la pierre n'offre pas les mêmes rendements que déléguer une richesse à un fond qui assure un ROI de 15%. Ils n'achètent pas d'appartement à Paris, préférant placer ailleurs.

Afficher plus
Afficher moins



Tu vas me faire croire que les riches n'achètent pas de propriétés ? Mais je ne désigne pas les plus aisés, étant par essence minoritaire. Je parle des gens plus lambdas qui aimeraient investir dans l'immobilier. Pas nécessairement pour y vivre, mais au moins louer pour augmenter les revenus.

libertarien a écrit :


Non, les emplois qui étaient compris entre 1150 et 1500 vont disparaître. Même si ils ne disparaissent pas tous complètement, l'inflation aura vite fait de rééquilibrer la valeur réelle des biens. On ne gruge pas le marché comme ça.

Afficher plus
Afficher moins



Inflation qui va faire du mal aux revenus les plus modestes... Surtout que le SMIC pour du 130 heures mensuelles n'est qu'à 200 euros du seuil de pauvreté. Si on paye des produits de base plus chers, ça va faire mal et générer du désordre. Le pain trop cher, c'est une cause récurrente de révolte.

libertarien a écrit :


Un politique de loyer artificiellement limitée entraînerait une pénurie, et l'arrêt des constructions immobilières, pas un logement pour tous. Qui va investir dans des construction de logements qui offre aucune rentabilité voir une perte, plutôt que d'investir ailleurs ?
Je ne vois pas le lien avec a mondialisation ici.
Afficher plus
Afficher moins



C'est en ville qu'il y a le plus de dynamisme économique, notamment dans les grandes métropoles. Or, c'est bien là qu'il y a les loyers les plus chers, ce qui poussent à la périurbanisation volontaire ou subie. Cette dernière est décriée pour générer des problèmes de santé avec pollution des embouteillages et stress continu (même si on prend les transports en commun). En plus, pour les lotissements en rase-campagne, ce n'est même pas un mode de vie campagnard en fait. Il y a un grand problème de santé publique avec ce mode de vie. Mode de vie qui coûte cher à la sécu, et la boucle vicieuse est bouclée.

La science éco est en fait essentiellement politique et dépend de plein de paramètres arbitraires et de vision du monde appliquée. Si on se focalise trop dessus, elle nous limite au niveau du bagage conceptuel pour appréhender et comprendre les phénomènes. Quand on parle des gens, on ne peut faire fi de l'anthropologie et de la sociologie. Par exemple, le lien avec la mondialisation est que notre vieux système français obsolète génère un manque d'énergie et une dépression trop répandue dans la population. Alors que des systèmes méritocratiques comme l'Allemagne ou les USA s'en sortent mieux dans la mondialisation, malgré un léger déclin mais qui devrait disparaître avec de nouvelles innovations.

Message cité 3 fois

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°528637
mouchette3​53
Profil : Star
mouchette353
  1. answer
  2. Posté le 18/07/2017 à 16:05:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


C'est en ville qu'il y a le plus de dynamisme économique, notamment dans les grandes métropoles. Or, c'est bien là qu'il y a les loyers les plus chers, ce qui poussent à la périurbanisation volontaire ou subie. Cette dernière est décriée pour générer des problèmes de santé avec pollution des embouteillages et stress continu (même si on prend les transports en commun). En plus, pour les lotissements en rase-campagne, ce n'est même pas un mode de vie campagnard en fait. Il y a un grand problème de santé publique avec ce mode de vie. Mode de vie qui coûte cher à la sécu, et la boucle vicieuse est bouclée.

La science éco est en fait essentiellement politique et dépend de plein de paramètres arbitraires et de vision du monde appliquée. Si on se focalise trop dessus, elle nous limite au niveau du bagage conceptuel pour appréhender et comprendre les phénomènes. Quand on parle des gens, on ne peut faire fi de l'anthropologie et de la sociologie. Par exemple, le lien avec la mondialisation est que notre vieux système français obsolète génère un manque d'énergie et une dépression trop répandue dans la population. Alors que des systèmes méritocratiques comme l'Allemagne ou les USA s'en sortent mieux dans la mondialisation, malgré un léger déclin mais qui devrait disparaître avec de nouvelles innovations.
Afficher plus
Afficher moins



En quoi les lotissements en rase campagne (d'ailleurs que désignes tu par le terme lotissement) et les habitations en périphérie des grandes villes sont ils constitutifs de gros problèmes de santé publique (et au delà du fait d'habiter en plein centre d'une métropole) ?
Moi j'y vois au contraire de nombreux avantages (toujours avec l'inconvénient du temps de transport (parfois) allongé pour se rendre au travail ou aux activités de loisirs mais cest l'affaire de quelques minutes bien souvent) :
- moins d'exposition au bruit
- plus d'espace avec notamment possibilité d'un jardin et d'un logement plus grand
- pas l'impression d'habiter carrement "dans la rue" si tu vois ce que je veux dire (impression tout à fait personnelle)
Enfin c'est le passage qui pour moi demande à être éclairci...


---------------
"Pour votre santé, ne cessez jamais les aliments gras, salés, sucrés".
"Pour votre santé, faîtes vous plaisir, parfois, en cédant à la tentation".
Ceci est un message de lutte contre l'insuffisance pondérale.
n°528638
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 18/07/2017 à 16:14:40  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Le lotissement périrurbain, c'est jamais que le mode de vie urbain transposé à la campagne... Sans le mode de vie campagnard, comprenant le retour à la terre et la dépense physique pour la production de biens de circuit court.

Parce que la plupart du temps, vivre là-bas, c'est passer au moins 45 minutes par jour dans sa voiture, pour aller s'enfermer dans un bureau et finir devant la tv le soir. Le tout en mangeant de la bouffe raffinée pauvre en micronutriments, en acide gras omega-3 et trop riche en omega-6, sel et sucre.

Je caricature mais à peine. Le petit lopin de terre et l'impression d'être supérieur aux nases dans leurs clapiers en centre-ville compense à peine. Surtout que la France des lotissements n'est pas réputée être la France la plus épanouie.
Message cité 1 fois
Message édité par Arsher le 18/07/2017 à 16:15:19

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
(Publicité)
n°528639
mouchette3​53
Profil : Star
mouchette353
  1. answer
  2. Posté le 18/07/2017 à 16:43:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :

Le lotissement périrurbain, c'est jamais que le mode de vie urbain transposé à la campagne... Sans le mode de vie campagnard, comprenant le retour à la terre et la dépense physique pour la production de biens de circuit court.

Parce que la plupart du temps, vivre là-bas, c'est passer au moins 45 minutes par jour dans sa voiture, pour aller s'enfermer dans un bureau et finir devant la tv le soir. Le tout en mangeant de la bouffe raffinée pauvre en micronutriments, en acide gras omega-3 et trop riche en omega-6, sel et sucre.

Je caricature mais à peine. Le petit lopin de terre et l'impression d'être supérieur aux nases dans leurs clapiers en centre-ville compense à peine. Surtout que la France des lotissements n'est pas réputée être la France la plus épanouie.
Afficher plus
Afficher moins



Tu ne caricatures pas, mes parents habitent en pleine pleine campagne (autour de moi ce sont plutôt des grandes maisons individuelles) et je reconnais beaucoup de gens dans ta description.
En même temps, passer sa journée au bureau et bouffer des cochonneries le soir devant sa tv n'est pas l'apanage que des gens de la campagne si ? :D


---------------
"Pour votre santé, ne cessez jamais les aliments gras, salés, sucrés".
"Pour votre santé, faîtes vous plaisir, parfois, en cédant à la tentation".
Ceci est un message de lutte contre l'insuffisance pondérale.
n°528642
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 18/07/2017 à 17:16:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ben justement, en réalité, beaucoup de gens ont un mode de vie urbain avec les pratiques que j'ai décrit. Le fait de vivre à la campagne ou proche n'y change rien. On vit dans une société fortement urbaine et tertiarisée, avec les modes de vie allant avec.


---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°528651
libertarie​n
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 19/07/2017 à 00:47:17  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Le truc, c'est qu'on en profite mal de cette UE (le seul avantage que je vois étant Erasmus). Pire, certains secteurs sont menacés et en souffrance, comme l'agriculture.
Afficher plus
Afficher moins


L'UE ferait mieux de disparaître et de laisser la place à quelque chose de moins directif et moins bureaucratique.

Arsher a écrit :

Tu vas me faire croire que les riches n'achètent pas de propriétés ? Mais je ne désigne pas les plus aisés, étant par essence minoritaire. Je parle des gens plus lambdas qui aimeraient investir dans l'immobilier. Pas nécessairement pour y vivre, mais au moins louer pour augmenter les revenus.
Afficher plus
Afficher moins


Je dis que c'est pas forcément la finalité des riches.
Les riches éduqués pensent à d'autre types d'investissements que la pierre, des investissements qui rapportent plus.

Arsher a écrit :


Inflation qui va faire du mal aux revenus les plus modestes... Surtout que le SMIC pour du 130 heures mensuelles n'est qu'à 200 euros du seuil de pauvreté. Si on paye des produits de base plus chers, ça va faire mal et générer du désordre. Le pain trop cher, c'est une cause récurrente de révolte.

Afficher plus
Afficher moins


Monter le SMIC est pas la solution. la solution, c'est mettre en place des solutions économiques qui vont avoir comme résultat d'augmenter le pouvoir d'achat.

Corrigée de l'inflation, la baquette ne coûte pas plus chère qu'en 95, j'ai calculé. Le SMIC était à 950€ brut en 1995 juste pour info.

Arsher a écrit :

C'est en ville qu'il y a le plus de dynamisme économique, notamment dans les grandes métropoles. Or, c'est bien là qu'il y a les loyers les plus chers, ce qui poussent à la périurbanisation volontaire ou subie. Cette dernière est décriée pour générer des problèmes de santé avec pollution des embouteillages et stress continu (même si on prend les transports en commun). En plus, pour les lotissements en rase-campagne, ce n'est même pas un mode de vie campagnard en fait. Il y a un grand problème de santé publique avec ce mode de vie. Mode de vie qui coûte cher à la sécu, et la boucle vicieuse est bouclée.

La science éco est en fait essentiellement politique et dépend de plein de paramètres arbitraires et de vision du monde appliquée. Si on se focalise trop dessus, elle nous limite au niveau du bagage conceptuel pour appréhender et comprendre les phénomènes. Quand on parle des gens, on ne peut faire fi de l'anthropologie et de la sociologie. Par exemple, le lien avec la mondialisation est que notre vieux système français obsolète génère un manque d'énergie et une dépression trop répandue dans la population. Alors que des systèmes méritocratiques comme l'Allemagne ou les USA s'en sortent mieux dans la mondialisation, malgré un léger déclin mais qui devrait disparaître avec de nouvelles innovations.
Afficher plus
Afficher moins



Ca génère de la pollution et des conséquences négatives en termes de santé. Néanmoins, l'urbanisme permet d'avoir un accès plus facile et rapide aux services de santé. Compare le nombre de décès dû aux accidents vasculaires cérébraux entre le milieu rural et le milieu urbain par exemple. Notamment, c'est la conséquence de temps de prise en charge et de transport plus long, du fait des distances.


Yep, la France se défend pas mal en innovation, qui est un des vrais leviers de croissance et un moyen de tirer parti de la mondialisation:


Innovation France Allemagne USVoir l'image en grand0 voteFrance UK italieVoir l'image en grand0 voteFrance Suede Pays BasVoir l'image en grand0 vote

Par contre, la France n'a pas une population spécialement touchée par la dépression lorsqu'on analyse les statistiques, surtout si on la compare aux Etats-Unis, et à l'Allemagne en prenant tes exemples. Je te laisse jeter un coup d'oeil:

Nombre d'habitants touchés par une dépression clinique, par pays (tranche de 100 000 habitants):


Depressive disordersVoir l'image en grand0 vote


USA > Allemagne > France. Il me semble que ton raisonnement ne se valide donc pas.

Egalement, la quantité d'antidépresseurs consommés en 2000 et 2013 (dose journalière, par tranche de 1000 hab), en prenant en compte la progression:


AntidepressantVoir l'image en grand0 vote
Ici, on remarque qu'en France, la consommation est inférieure à la moyenne de l'OCDE.
On remarque aussi ironiquement que certains pays où le ratio d'habitants qui se considèrent heureux est le plus fort, sont aussi ceux où les habitants consomment une quantité plus importante d'antidépresseurs.

Message cité 1 fois
Message édité par libertarien le 19/07/2017 à 02:17:14

---------------
Je rêve encore à mon jeune âge
Sous le poids de mes cheveux blancs
Tu me poursuis, fidèle image
Et renais sous la faux du Temps.
Chateaubriand, Mémoires d'Outre-tombes, L26 Chapitre 3 p.727
n°528656
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 19/07/2017 à 10:16:44  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :

L'UE ferait mieux de disparaître et de laisser la place à quelque chose de moins directif et moins bureaucratique.

Afficher plus
Afficher moins



On ne peut plus d'accord.

libertarien a écrit :

Je dis que c'est pas forcément la finalité des riches.
Les riches éduqués pensent à d'autre types d'investissements que la pierre, des investissements qui rapportent plus.

Afficher plus
Afficher moins



C'est dans leur intérêt bien compris.

libertarien a écrit :

Monter le SMIC est pas la solution. la solution, c'est mettre en place des solutions économiques qui vont avoir comme résultat d'augmenter le pouvoir d'achat.

Corrigée de l'inflation, la baquette ne coûte pas plus chère qu'en 95, j'ai calculé. Le SMIC était à 950€ brut en 1995 juste pour info.

Afficher plus
Afficher moins



Déjà, quand le budget alimentaire dépasse 20% dans une société moderne et développée, ça commence à poser un blème. Quid aussi des loyers trop chers ? Même avec les APL et sans faire de folie, les fins de mois sont difficiles pour de nombreuses personnes. Donc soit les prix baissent, soit on augmente les revenus. Parce que là, nombreuses sont les personnes à vivre sous perf et c'est volontaire, sinon ça aurait grogné depuis longtemps. En plus, quand on touche 900 balles de chômage par mois, difficile d'assumer une bagnole pour chercher et appuyer sa candidature à un taffe par exemple. Il faut bien cerner le mode de vie global des gens. Moi, je sais ce qu'est un prolo qui galère et sans abuser dans ses dépenses. Surtout qu'il est désormais en concurrence accrue avec les nouveaux arrivants du tiers-monde.

En 1995, le prix de certains produits de base étaient moindre (au hasard, le carburant), idem pou les loyers. Et je crois que le seuil de pauvreté était logiquement moindre par rapport à maintenant.

libertarien a écrit :


Ca génère de la pollution et des conséquences négatives en termes de santé. Néanmoins, l'urbanisme permet d'avoir un accès plus facile et rapide aux services de santé. Compare le nombre de décès dû aux accidents vasculaires cérébraux entre le milieu rural et le milieu urbain par exemple. Notamment, c'est la conséquence de temps de prise en charge et de transport plus long, du fait des distances.


Yep, la France se défend pas mal en innovation, qui est un des vrais leviers de croissance et un moyen de tirer parti de la mondialisation:


http://clu​b.ados.fr/​libertarie​n/a-208699​/photo/inn​ovation-fr​ance-allem​agne-49268​80.htmlhttp://clu​b.ados.fr/​libertarie​n/a-208699​/photo/fra​nce-uk-ita​lie-492688​1.htmlhttp://clu​b.ados.fr/​libertarie​n/a-208699​/photo/fra​nce-suede-​pays-49268​82.html

Par contre, la France n'a pas une population spécialement touchée par la dépression lorsqu'on analyse les statistiques, surtout si on la compare aux Etats-Unis, et à l'Allemagne en prenant tes exemples. Je te laisse jeter un coup d'oeil:

Nombre d'habitants touchés par une dépression clinique, par pays (tranche de 100 000 habitants):


http://clu​b.ados.fr/​libertarie​n/a-208699​/photo/dep​ressive-di​sorders-49​26885.html​


USA > Allemagne > France. Il me semble que ton raisonnement ne se valide donc pas.

Egalement, la quantité d'antidépresseurs consommés en 2000 et 2013 (dose journalière, par tranche de 1000 hab), en prenant en compte la progression:


http://clu​b.ados.fr/​libertarie​n/a-208699​/photo/ant​idepressan​t-4926886.​html
Ici, on remarque qu'en France, la consommation est inférieure à la moyenne de l'OCDE.
On remarque aussi ironiquement que certains pays où le ratio d'habitants qui se considèrent heureux est le plus fort, sont aussi ceux où les habitants consomment une quantité plus importante d'antidépresseurs.
Afficher plus
Afficher moins



La France est aussi entre 50 et 60e pour le taux de suicides. Donc fait pire effectivement. Ceci n'en fait pas pour autant un pays vraiment dynamique où on pète le feu, alors que selon l'IDH, logiquement, il y a tout pour. Trop nombreuses sont les professions particulièrement touchées par les burn out et le suicide. Le pessimisme, le sarcasme et la frustration sont également des spécialités françaises qui choquent bon nombre d'étrangers, alors qu'on reste dans le top 10 des puissances mondiales. On n'efface pas 1000 ans de servage de la génétique comme ça... Le français dans l'âme, ce n'est pas un allemand pour qui le travail compte plus que tout, ou l'américain qui a le culte du billet vert (pays à dominante protestante). Désormais, il n'y a même plus le catholicisme pour promettre au serf français une vie meilleure après la mort.

Sauf que le français râleur qui aime se faire baratiner par de beaux discours politiques, être un pauvre cochon de payant et ayant des difficultés à prendre l'ascenseur social malgré son investissement au travail, ça donne un peuple qui manque d'énergie. Qui risque d'être largué à long terme dans le jeu de la mondialisation. On ne parlera pas non plus de l'endogamie et du népotisme des classes supérieures qui empêchent d'instaurer une véritable méritocratie...

Message édité par Arsher le 19/07/2017 à 10:27:25

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°528709
_Lyonix_
RIP
Profil : Célébrité
_lyonix_
  1. answer
  2. Posté le 22/07/2017 à 22:22:15  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Le truc, c'est qu'on en profite mal de cette UE (le seul avantage que je vois étant Erasmus). Pire, certains secteurs sont menacés et en souffrance, comme l'agriculture.


Afficher plus
Afficher moins



A ce propos, on a la chance d'avoir encore assez d'agriculteurs pour nous garantir une souveraineté alimentaire, je crois, ce serait pas une bonne chose ?

Mais ça suppose l'intervention de l'Etat, pour sortir de certains traités de libre-échange et inciter à modifier les consommations.

L'étatisme ne peut-il pas avoir du bon quoique puisse en penser un libéral convaincu ?

Message édité par _Lyonix_ le 22/07/2017 à 22:22:40

---------------
https://www.youtube.com/watch?​v=umX_LrN69y8
n°528711
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 22/07/2017 à 22:29:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je n'ai rien contre une économie mixte, mais à la française et en protégeant les secteurs-clés. Il faut respecter les mentalités profondes des peuples en ne cherchant pas à trop homogénéiser les règles. Notamment quand ça concerne quelque chose d'aussi important que la production alimentaire.

Et je peux faire remarquer que si on baisse les subventions agricoles et que les prix des denrées augmentent, si on fait pression pour baisser le coût des loyers, au final dans une recherche d'équilibre, on ne perd rien. Rappelons-nous que jadis, la part du budget familial allait de moitié dans l'alimentaire. Aujourd'hui, c'est 15-20%, mais on paye quantités d'autres choses parfois de manière peu justifiée.


---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
(Publicité)
 Page :
1  2
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Faut-il supprimer le bac et établir un contrôle continu ?! Réduire ou supprimer le smic ?
Supprimer nous même message sur topic ? Supprimer les grandes écoles...Pourquoi ?
Supprimer les cités de banlieue : votre avis ?  
Plus de sujets relatifs à : Il faut supprimer le SMIC

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
L'image de la femme dans les clips. 243 08/07/2017 à 22:34:56
Les médiums, voyants magnétiseurs vous y croyez? 49 03/07/2017 à 16:49:51
L'utilisation du cerveau, mythe ou réalité ? 8 24/06/2017 à 17:33:04
Une propagande bien organisée 43 27/06/2017 à 15:24:55
Quelle sont vos deux chanteurs préfèrés ? 25 26/06/2017 à 05:01:07