liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Les relations homme/femme !

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°503561
_Lyonix_
Chef de l'Institut et des miliciens du Commonwealt
Profil : Célébrité
_lyonix_
  1. answer
  2. Posté le 29/11/2015 à 00:10:27  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :
Mon point de vue te perturbe à ce point pour que tu veuilles à tout prix me confondre et y trouver vainement des contradictions ?


---------------
« Je n'ai rien d'un chevalier mais je suis en quête du Graal
C'est que mon cœur n'était peut-être pas si pur
En attendant je crois que c'est dans ma gorge que se planque Excalibur »
(Publicité)
n°503562
fallenrazi​el
L'Ecole du Loup
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 29/11/2015 à 00:11:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ah ben je sais pas hein, comme tu semblais bien t'entendre avec arsher qui lui est très clairement pro-patriarcat... sarcastic:{}
En tout cas tes propos ne laissent pas du tout entendre que tu voudrais que ça change...
Message cité 1 fois
Message édité par fallenraziel le 29/11/2015 à 00:13:12

---------------
"On me répète : si tu ne respectes pas le "saint sacrement" qui passe, respecte au moins ceux qui le portent et qui le tiennent, eux, pour sacré. Ils sont des hommes et des femmes comme toi. Je le sais très bien. Je n'irai pas leur tirer la langue, ni jouer de la trompette à leur passage, ni leur jeter du poivre dans les yeux. Rien de tout cela. Je les laisse tranquilles dans leur lente procession rêveuse. Mais qu'on ne me demande pas de m'incliner dans un soudain silence, les mains croisées sur la poitrine. Je n'en suis pas capable. Qu'on ne me demande pas du "respect" pour un rituel qui me reste définitivement étranger. Il s'agirait d'un geste de pure hypocrisie."
Jean-Claude Carrière, Croyance

http://zyrconia.canalblog.com/​
https://fallenrazziel.tumblr.c​om/
http://gemminy0.wixsite.com/ge​mminy
https://www.wattpad.com/user/G​emminyRcitdeScience [/i]
n°503563
_Lyonix_
Chef de l'Institut et des miliciens du Commonwealt
Profil : Célébrité
_lyonix_
  1. answer
  2. Posté le 29/11/2015 à 00:14:25  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

fallenraziel a écrit :

Ah ben je sais pas hein, comme tu semblais bien t'entendre avec arsher qui lui est très clairement pro-patriarcat... sarcastic:{}
Afficher plus
Afficher moins



Je n'ai jamais rien eu à redire à ses interventions en tout cas personnellement. ^^


---------------
« Je n'ai rien d'un chevalier mais je suis en quête du Graal
C'est que mon cœur n'était peut-être pas si pur
En attendant je crois que c'est dans ma gorge que se planque Excalibur »
n°503564
fallenrazi​el
L'Ecole du Loup
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 29/11/2015 à 00:16:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
De par le fait, tu m'excuseras donc de pas trop comprendre où tu veux en venir. Parce tous les propos que arsher a pu tenir sur le sujet depuis que je le lis sur ce forum sont absolument nauséabonds. Donc si tu es d'accord avec ses idées, tu comprendras que je t'approuve pas.
Message cité 2 fois

---------------
"On me répète : si tu ne respectes pas le "saint sacrement" qui passe, respecte au moins ceux qui le portent et qui le tiennent, eux, pour sacré. Ils sont des hommes et des femmes comme toi. Je le sais très bien. Je n'irai pas leur tirer la langue, ni jouer de la trompette à leur passage, ni leur jeter du poivre dans les yeux. Rien de tout cela. Je les laisse tranquilles dans leur lente procession rêveuse. Mais qu'on ne me demande pas de m'incliner dans un soudain silence, les mains croisées sur la poitrine. Je n'en suis pas capable. Qu'on ne me demande pas du "respect" pour un rituel qui me reste définitivement étranger. Il s'agirait d'un geste de pure hypocrisie."
Jean-Claude Carrière, Croyance

http://zyrconia.canalblog.com/​
https://fallenrazziel.tumblr.c​om/
http://gemminy0.wixsite.com/ge​mminy
https://www.wattpad.com/user/G​emminyRcitdeScience [/i]
n°503565
_Lyonix_
Chef de l'Institut et des miliciens du Commonwealt
Profil : Célébrité
_lyonix_
  1. answer
  2. Posté le 29/11/2015 à 00:24:02  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

fallenraziel a écrit :

De par le fait, tu m'excuseras donc de pas trop comprendre où tu veux en venir. Parce tous les propos que arsher a pu tenir sur le sujet depuis que je le lis sur ce forum sont absolument nauséabonds. Donc si tu es d'accord avec ses idées, tu comprendras que je t'approuve pas.
Afficher plus
Afficher moins



Je n'ai pas pu suivre tous ses posts depuis le premier je te ferais dire et c'est dommage que tu ne veuilles pas considérer que mes propos.


---------------
« Je n'ai rien d'un chevalier mais je suis en quête du Graal
C'est que mon cœur n'était peut-être pas si pur
En attendant je crois que c'est dans ma gorge que se planque Excalibur »
n°503566
fallenrazi​el
L'Ecole du Loup
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 29/11/2015 à 00:27:29  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ben justement, de par le fait, ils sont très flous, tes propos, car on sait pas de quel bord tu te places.
Contre le patriarcat mais contre l'émancipation des femmes, pour ne pas revenir en arrière tout en conservant les traditions qui régissent les rapports hommes-femmes, pour l'égalité mais contre l'indépendance des deux sexes, un peu mais pas trop, trop mais pas assez, on en sait rien quoi.
On ne sait ni ce que tu applaudis ni ce que tu condamnes et visiblement andraelle a compris tes propos comme moi si j'en crois la réponse qu'elle t'a faite.
Message édité par fallenraziel le 29/11/2015 à 00:32:53

---------------
"On me répète : si tu ne respectes pas le "saint sacrement" qui passe, respecte au moins ceux qui le portent et qui le tiennent, eux, pour sacré. Ils sont des hommes et des femmes comme toi. Je le sais très bien. Je n'irai pas leur tirer la langue, ni jouer de la trompette à leur passage, ni leur jeter du poivre dans les yeux. Rien de tout cela. Je les laisse tranquilles dans leur lente procession rêveuse. Mais qu'on ne me demande pas de m'incliner dans un soudain silence, les mains croisées sur la poitrine. Je n'en suis pas capable. Qu'on ne me demande pas du "respect" pour un rituel qui me reste définitivement étranger. Il s'agirait d'un geste de pure hypocrisie."
Jean-Claude Carrière, Croyance

http://zyrconia.canalblog.com/​
https://fallenrazziel.tumblr.c​om/
http://gemminy0.wixsite.com/ge​mminy
https://www.wattpad.com/user/G​emminyRcitdeScience [/i]
n°503567
Andraëlle
Profil : Célébrité
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 29/11/2015 à 03:09:12  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :



Tu changes de sujet là, par rapport à ce que je disais initialement, à savoir qu'il n'y a tout simplement aucune justification morale à trouver à cela, point barre, et que par conséquent le libéralisme sexuel (par exemple) n'est légitimé par aucune valeur morale, c'est donc immoral par définition, et les fruits de l'immoralité dans la société s'observent. Ceci dit, chacun fait ce qu'il veut, je n'entends pas par "immoral" l'interdit.
N'essaye pas de noyer le poisson si tu veux débattre.


"Point barre". Ce n'est pas en parlant comme si tu détenais la vérité absolue que tu vas te rendre plus crédible ou faire avancer le débat, hein. Mais bref, j'aimerais que tu m'expliques ce que tu appelles la "morale", en fait. Parce que pour moi, c'est ça : "La morale désigne l'ensemble des règles ou préceptes relatifs à la conduite, c'est-à-dire à l'action humaine. Ces règles reposent sur la distinction entre des valeurs fondamentales : le juste et l'injuste, ou plus simplement le bien et le mal." Donc, qu'il y a t-il de "mal" ou "d'injuste" au sexe ?
"Immoral" par définition ? Parce que tu n'y vois aucune justification morale ? Donc, tu raisonnes en mode binaire "blanc/noir" ? Bon.
Des justifications morales, moi, j'en vois un paquet. Notamment, principalement, dans l'acceptation, dans le respect et l'écoute de l'autre et de ce qu'il a de plus intime. Les notions de consentement, qui ont déjà valeur morale en dehors de la sexualité, passent à un degré nettement supérieur quand il s'agit de sexe. Je crois que le respect de l'intégrité physique d'autrui est quand même une p*tain de valeur morale, non ? Apprendre qu'on est tous différents, qu'on a pas tous les mêmes envies, la même sensibilité, se heurter de plein fouet à l'intimité et à l'individualité de personnes diverses, tu crois sérieusement que ça n'apporte rien de moralement valable ? S'enrichir de leurs différences, découvrir par la même nos propres désirs, les différentes facettes de ces désirs, apprendre à les comprendre, à les exprimer dans la bienveillance, sans violence, accepter que nos attentes nous soient refusées, bref, moi j'y vois de sacrées justifications morales, qui s'étendent d'ailleurs bien au-delà de la sexualité elle-même.


Citation :



Toujours habile cette façon de retourner le problème, je me demande toujours si elle est faite exprès pour essayer de m'embrouiller ou si mon interlocuteur a seulement perdu le fil: c'est plutôt l'accusation inverse que je faisais, c'est-à-dire que la norme est devenue celle du libertinage et de l'indépendantisme absolu, contre toute forme "d'enfermement" et "d'obscurantisme de tradition".


Mais pourquoi tu parles de retourner le problème ? Si je suis intervenue, et ça depuis le début, c'était juste pour te signifier que ta condescendance était gerbante.
Je suis pas là pour te dire "tu as tort et j'ai raison", je ne fonctionne pas comme ça et de toute façon je m'en fous. Je suis juste la pour te dire que nous qui n'avons pas les mêmes valeurs que toi avons de bonnes raisons de ne pas les avoir, tout aussi valables que les tiennes, et que tu n'as en aucun cas le droit de jouer les moralisateurs à deux ronds, ni de faire celui qui a tout tellement mieux compris à la vie qu'autrui.

Le libertinage, la norme ? Non, là j'espère que tu plaisantes, quand même... Quand on voit que les libertins font toujours office de guignols dans les show-poubelles à la "Tellement vrai", que l'on subit encore de nombreux clichés et préjugés bien pourraves, que j'ai, y a pas si longtemps, vu l'une de mes potes se faire frapper parce qu'assimilée à une libertine et donc d'office une salope qui mérite qu'on lui tape sur la gueule... ben non, juste non, la norme n'est clairement PAS au libertinage.
La norme, c'est la monogamie sérielle, soit l'enchaînement plus ou moins suivi de relations monogames.
Et le couple est toujours vu comme fusionnel : il doit vivre ensemble, gérer son argent communément, dormir ensemble, partir en vacances ensemble, faire des sorties ensemble, avoir le même cercle social, avoir fait se rencontrer les deux familles... je ne sais pas où tu vois de l'indépendantisme "absolu".


Citation :



A mon sens c'est plus une désintégration qu'une évolution pour la simple raison que les effets relationnels sont plutôt néfastes. Les familles recomposées par exemple, c'est souvent chaotique désolé...

Ce n'est pas tant que je ne puisse pas approcher une fille, c'est surtout que je ne supporte pas les préjugés, mais là c'est sans doute mon propre ego qui parle et je l'admets, je n'en suis pas moi-même dépourvu...


Les familles recomposées sont souvent chaotiques, je suis d'accord, mais quand on voit qu'un enfant ne vit clairement pas mieux au milieu de parents qui ne s'aiment plus et se déchirent, on en vient à se demander si c'est vraiment le cœur du problème, en fait. M'est avis que tout est question de communication, encore une fois, et de bienveillance, autant auprès des enfants que du conjoint dont on se sépare - ou avec qui on choisit de rester "malgré tout", si c'est ce qui nous convient.
Sauf que la bienveillance, dans une société comme la notre, c'est carrément pas la valeur la plus répandue, la plus enseignée.
Message cité 1 fois
Message édité par Andraëlle le 29/11/2015 à 03:11:10
(Publicité)
n°503568
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 29/11/2015 à 10:27:56  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

fallenraziel a écrit :

Au japon, la femme est surtout cloitrée à la maison si elle se décide à devenir mère. Ce qui explique pourquoi les japonais ne font plus de gosses : les filles préfèrent faire carrière que de finir mères au foyer pour le restant de leur jours sans plus aucune vie sociale.
Afficher plus
Afficher moins



Et ce n'est pas sans créer d'immenses frustrations dans la société japonaise. L'urbanisation outrancière et le carriérisme moderne n'ont pas la réputation de générer des individus très épanouis, surtout dans cette société là. Même le karaoké ne semble pas être la panacée.

fallenraziel a écrit :

Les sociétés où la femme est très présente au foyer sont souvent celle où elle est quasi inexistante en dehors. Je suis pour que le dedans et le dehors soit autant à la femme qu'à l'homme et qu'on fasse avec les tempéraments de chacun.
Afficher plus
Afficher moins



Si les femmes au foyer "cloîtrées", ça a existé et ça existe encore, il y a aussi traditionnellement les rencontres entre femmes au foyer au marché, pour laver les vêtements, aux réunions religieuses etc La femme qui ne voit vraiment plus personne m'apparaît quand même être quelque chose de marginal, même dans une société très patriarcale. Aussi, s'il n'y a pas la propension à avoir une vie sociale extra-familiale, il reste quand même les femmes de la famille.

fallenraziel a écrit :

De par le fait, tu m'excuseras donc de pas trop comprendre où tu veux en venir. Parce tous les propos que arsher a pu tenir sur le sujet depuis que je le lis sur ce forum sont absolument nauséabonds. Donc si tu es d'accord avec ses idées, tu comprendras que je t'approuve pas.
Afficher plus
Afficher moins



Les opinions, c'est olfactif maintenant whistle:{}

Andraëlle a écrit :

Les familles recomposées sont souvent chaotiques, je suis d'accord, mais quand on voit qu'un enfant ne vit clairement pas mieux au milieu de parents qui ne s'aiment plus et se déchirent, on en vient à se demander si c'est vraiment le cœur du problème, en fait. M'est avis que tout est question de communication, encore une fois, et de bienveillance, autant auprès des enfants que du conjoint dont on se sépare - ou avec qui on choisit de rester "malgré tout", si c'est ce qui nous convient.
Sauf que la bienveillance, dans une société comme la notre, c'est carrément pas la valeur la plus répandue, la plus enseignée.
Afficher plus
Afficher moins



Ce n'est plus tellement l'absence d'amour entre parents, le souci. L'amour, c'est optionnel car le couple est -traditionnellement- une petite entreprise en vue de la survie. Le déchirement éventuel devrait être quelque chose à gérer. Rien de pire que des crises d'ego avec des gosses témoins. Il faudrait que les couples apprennent à vivre ensemble en harmonie (sans pour autant que ce soit l'osmose quotidienne, c'est un luxe) au moins 25 ans, le temps de faire et d'élever la progéniture.

Comme tu dis, l'apprentissage d'une communication adéquate est nécessaire. Je dirais aussi qu'un travail en amont est capital, c'est à dire être certains que les valeurs de l'un et de l'autre sont partagées et que le quotidien "fonctionne", avant de se lancer dans l'aventure famille.
L'amour fou et la passion, c'est le pied un moment mais c'est souvent éphémère. Au moindre pet de travers, tout ça peut se transformer en haine. Il est dangereux de fonder un couple là-dessus. C'est la dimension "petite entreprise" et la bonne entente au quotidien qui doivent primer.

Message cité 2 fois
Message édité par Arsher le 29/11/2015 à 10:42:13

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°503569
fallenrazi​el
L'Ecole du Loup
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 29/11/2015 à 10:53:19  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Les opinions, c'est olfactif maintenant whistle:{}

Afficher plus
Afficher moins



Les tiennes ont toujours senti à des kilomètres en tout cas.

Message cité 1 fois

---------------
"On me répète : si tu ne respectes pas le "saint sacrement" qui passe, respecte au moins ceux qui le portent et qui le tiennent, eux, pour sacré. Ils sont des hommes et des femmes comme toi. Je le sais très bien. Je n'irai pas leur tirer la langue, ni jouer de la trompette à leur passage, ni leur jeter du poivre dans les yeux. Rien de tout cela. Je les laisse tranquilles dans leur lente procession rêveuse. Mais qu'on ne me demande pas de m'incliner dans un soudain silence, les mains croisées sur la poitrine. Je n'en suis pas capable. Qu'on ne me demande pas du "respect" pour un rituel qui me reste définitivement étranger. Il s'agirait d'un geste de pure hypocrisie."
Jean-Claude Carrière, Croyance

http://zyrconia.canalblog.com/​
https://fallenrazziel.tumblr.c​om/
http://gemminy0.wixsite.com/ge​mminy
https://www.wattpad.com/user/G​emminyRcitdeScience [/i]
n°503570
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 29/11/2015 à 11:32:44  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

fallenraziel a écrit :


Les tiennes ont toujours senti à des kilomètres en tout cas.
Afficher plus
Afficher moins


Ce n'est jamais que ton avis. Je trouve pas mal de gens d'accord avec moi, femmes comprises. Oh bien sûr, ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison, n'est-ce pas :)


---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°503571
fallenrazi​el
L'Ecole du Loup
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 29/11/2015 à 12:21:03  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ici en tout cas, y en a pas mal surtout qui sont dégoûtés par ce que tu dis. Surtout des femmes d'ailleurs, m'enfin, on doit être trop dans le "pathos" je suppose pour savoir ce qu'on juge acceptable ou non nous concernant... sarcastic:{}
Message cité 1 fois

---------------
"On me répète : si tu ne respectes pas le "saint sacrement" qui passe, respecte au moins ceux qui le portent et qui le tiennent, eux, pour sacré. Ils sont des hommes et des femmes comme toi. Je le sais très bien. Je n'irai pas leur tirer la langue, ni jouer de la trompette à leur passage, ni leur jeter du poivre dans les yeux. Rien de tout cela. Je les laisse tranquilles dans leur lente procession rêveuse. Mais qu'on ne me demande pas de m'incliner dans un soudain silence, les mains croisées sur la poitrine. Je n'en suis pas capable. Qu'on ne me demande pas du "respect" pour un rituel qui me reste définitivement étranger. Il s'agirait d'un geste de pure hypocrisie."
Jean-Claude Carrière, Croyance

http://zyrconia.canalblog.com/​
https://fallenrazziel.tumblr.c​om/
http://gemminy0.wixsite.com/ge​mminy
https://www.wattpad.com/user/G​emminyRcitdeScience [/i]
n°503573
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 29/11/2015 à 12:53:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

fallenraziel a écrit :

Ici en tout cas, y en a pas mal surtout qui sont dégoûtés par ce que tu dis. Surtout des femmes d'ailleurs, m'enfin, on doit être trop dans le "pathos" je suppose pour savoir ce qu'on juge acceptable ou non nous concernant... sarcastic:{}
Afficher plus
Afficher moins



Et l'hystérie jap:{}

Mais sinon, y a des nanas comme Doudoukoala, Rose Noire et des p'tites musulmanes qui sont globalement d'accord avec ce que je dis. De toute manière, c'est pas comme si c'étaient des réflexions de demeuré. J'ai un discours construit et difficile à démonter autrement que par des positions idéologiques.

Message édité par Arsher le 29/11/2015 à 13:54:23

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
(Publicité)
n°503586
fallenrazi​el
L'Ecole du Loup
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 29/11/2015 à 19:44:21  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Super, et bien retourne discourir pour ton public alors.


---------------
"On me répète : si tu ne respectes pas le "saint sacrement" qui passe, respecte au moins ceux qui le portent et qui le tiennent, eux, pour sacré. Ils sont des hommes et des femmes comme toi. Je le sais très bien. Je n'irai pas leur tirer la langue, ni jouer de la trompette à leur passage, ni leur jeter du poivre dans les yeux. Rien de tout cela. Je les laisse tranquilles dans leur lente procession rêveuse. Mais qu'on ne me demande pas de m'incliner dans un soudain silence, les mains croisées sur la poitrine. Je n'en suis pas capable. Qu'on ne me demande pas du "respect" pour un rituel qui me reste définitivement étranger. Il s'agirait d'un geste de pure hypocrisie."
Jean-Claude Carrière, Croyance

http://zyrconia.canalblog.com/​
https://fallenrazziel.tumblr.c​om/
http://gemminy0.wixsite.com/ge​mminy
https://www.wattpad.com/user/G​emminyRcitdeScience [/i]
n°503613
testymoi2
K
Profil : Superstar
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 09:12:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :

Ce n'est plus tellement l'absence d'amour entre parents, le souci. L'amour, c'est optionnel car le couple est -traditionnellement- une petite entreprise en vue de la survie. Le déchirement éventuel devrait être quelque chose à gérer. Rien de pire que des crises d'ego avec des gosses témoins. Il faudrait que les couples apprennent à vivre ensemble en harmonie (sans pour autant que ce soit l'osmose quotidienne, c'est un luxe) au moins 25 ans, le temps de faire et d'élever la progéniture.
Afficher plus
Afficher moins

Tin, je plains tes futurs gosses...


T'es quand même au courant que la manque d'amour dans un couple se ressent énormément au niveau de l'enfant? Et que c'est négatif dans sa construction psychologique?

Tu penses sérieusement qu'il ne faut qu'élever des enfants pour qu'ils soient bien dans leur peau?


Merde quoi, t'as pas lu Dolto et consorts?

Et tu dis que DDK approuve tes dires? Laisse moi rire.

Message cité 2 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
n°503615
Andraëlle
Profil : Célébrité
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 10:57:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :

Tin, je plains tes futurs gosses...


T'es quand même au courant que la manque d'amour dans un couple se ressent énormément au niveau de l'enfant? Et que c'est négatif dans sa construction psychologique?

Tu penses sérieusement qu'il ne faut qu'élever des enfants pour qu'ils soient bien dans leur peau?


Merde quoi, t'as pas lu Dolto et consorts?

Et tu dis que DDK approuve tes dires? Laisse moi rire.
Afficher plus
Afficher moins


Moi sur ce coup là, je suis assez d'accord avec lui, après tout dépend de ce que tu définis par "amour" en fait.
Et si tu parles de relations sentimentales romantiques et de sexualité, je ne crois pas non plus que ce soit nécessaire pour élever des enfants.
Du respect, de l'entente et de la bienveillance suffisent largement. Un enfant peut très bien être élevé par deux amis et être bien dans sa peau.

Message cité 1 fois
n°503616
Nak04wn
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 11:53:21  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Andraëlle a écrit :

Moi sur ce coup là, je suis assez d'accord avec lui, après tout dépend de ce que tu définis par "amour" en fait.
Et si tu parles de relations sentimentales romantiques et de sexualité, je ne crois pas non plus que ce soit nécessaire pour élever des enfants.
Du respect, de l'entente et de la bienveillance suffisent largement. Un enfant peut très bien être élevé par deux amis et être bien dans sa peau.
Afficher plus
Afficher moins


Mais deux amis qui décident d'élever des enfants ensemble c'est très différent d'un couple qui ne s'aime plus. Des parents qui restent ensemble pour faire bonne figure, parce que divorcer "ça ne se fait pas" chez eux par exemple, ça ne donne jamais rien de bon pour leurs enfants. Je pense qu'au bout d'un moment on prend conscience que l'entente ne peut plus exister entre ses parents... au final les enfants de divorcés considèrent que la séparation était la meilleure chose à faire. Je ne crois pas que l'on puisse comparer cette situation à celle de quelqu'un qui est élevé par deux personnes n'ayant jamais eu de relation amoureuse mais qui sont amis, s'entendent bien et se respectent.

Message cité 1 fois
n°503617
Andraëlle
Profil : Célébrité
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 12:39:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Cajun Sunrise a écrit :

Mais deux amis qui décident d'élever des enfants ensemble c'est très différent d'un couple qui ne s'aime plus. Des parents qui restent ensemble pour faire bonne figure, parce que divorcer "ça ne se fait pas" chez eux par exemple, ça ne donne jamais rien de bon pour leurs enfants. Je pense qu'au bout d'un moment on prend conscience que l'entente ne peut plus exister entre ses parents... au final les enfants de divorcés considèrent que la séparation était la meilleure chose à faire. Je ne crois pas que l'on puisse comparer cette situation à celle de quelqu'un qui est élevé par deux personnes n'ayant jamais eu de relation amoureuse mais qui sont amis, s'entendent bien et se respectent.
Afficher plus
Afficher moins



C'est là justement qu'intervient la communication, en fait.
C'est rarement pour rien qu'une personne que l'on a aimée devient quelqu'un que l'on ne respecte plus, c'est souvent le résultat de rancœurs, de frustrations, qui ont été mal exprimées, ou mal écoutées. Et ça rejoint ce que je disais plus haut : la bienveillance et ses outils (communication non-violente, par exemple) sont loin d'être répandus et enseignés dans notre société.

Ce qui est observable assez aisément, c'est que notre instinct grégaire nous pousse à désirer se sentir bien dans ses relations. Je ne connais personne qui trouve épanouissant de se prendre le chou avec quelqu'un, d'autant plus quand il s'agit d'une personne qui a eu de l'importance dans notre vie. Ce qui arrive lors des ruptures "violentes" nous paraît "normal" parce qu'on y est habitués, parce qu'on nous répète beaucoup que l'amour n'est pas si éloigné de la haine et blablabla... sur le fond, c'est pas si vrai que ça, à moins justement de parler de l'amour passionnel des premiers temps, qui repose bien plus sur des réactions hormonales que sur un véritable attachement, un véritable respect. Et là où je rejoins aussi Arsher c'est quand il dit que ce n'est pas la période la plus propice à la venue au monde d'un enfant.

Message cité 1 fois
Message édité par Andraëlle le 30/11/2015 à 12:47:10
n°503619
Nak04wn
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 13:20:48  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Andraëlle a écrit :


C'est là justement qu'intervient la communication, en fait.
C'est rarement pour rien qu'une personne que l'on a aimée devient quelqu'un que l'on ne respecte plus, c'est souvent le résultat de rancœurs, de frustrations, qui ont été mal exprimées, ou mal écoutées. Et ça rejoint ce que je disais plus haut : la bienveillance et ses outils (communication non-violente, par exemple) sont loin d'être répandus et enseignés dans notre société.

Ce qui est observable assez aisément, c'est que notre instinct grégaire nous pousse à désirer se sentir bien dans ses relations. Je ne connais personne qui trouve épanouissant de se prendre le chou avec quelqu'un, d'autant plus quand il s'agit d'une personne qui a eu de l'importance dans notre vie. Ce qui arrive lors des ruptures "violentes" nous paraît "normal" parce qu'on y est habitués, parce qu'on nous répète beaucoup que l'amour n'est pas si éloigné de la haine et blablabla... sur le fond, c'est pas si vrai que ça, à moins justement de parler de l'amour passionnel des premiers temps, qui repose bien plus sur des réactions hormonales que sur un véritable attachement, un véritable respect. Et là où je rejoins aussi Arsher c'est quand il dit que ce n'est pas la période la plus propice à la venue au monde d'un enfant.
Afficher plus
Afficher moins


Je ne pense pas que ce soit uniquement à cause d'un manque de communication, même s'il est évident que quand des sentiments vraiment négatifs s'installent c'est parce que des erreurs ont été faites. La rancune n'est pas toujours évitable dans un couple qui se sépare et on ne peut pas considérer qu'il s'agit simplement d'un problème de communication car il y a bien d'autres choses qui peuvent en être la cause.
Faut juste accepter que s'être marié et avoir eu des enfants avec quelqu'un ne veut pas dire qu'on va aimer cette personne toute notre vie et qu'à partir du moment où deux personnes ne s'aiment plus, il faut qu'ils se séparent au bon moment parce que rester ensemble n'aidera jamais à arranger les choses. Mais pour autant c'est pas un drame, ça n'est pas une destruction de la famille, c'est juste une évolution qui doit parfois avoir lieu. Je ne vois pas le couple comme une espèce de compétition consistant à rester avec une même personne le plus longtemps possible, histoire de montrer aux autres qu'on est plus forts qu'eux.

Message cité 1 fois
n°503620
Andraëlle
Profil : Célébrité
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 13:33:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Cajun Sunrise a écrit :

Je ne pense pas que ce soit uniquement à cause d'un manque de communication, même s'il est évident que quand des sentiments vraiment négatifs s'installent c'est parce que des erreurs ont été faites. La rancune n'est pas toujours évitable dans un couple qui se sépare et on ne peut pas considérer qu'il s'agit simplement d'un problème de communication car il y a bien d'autres choses qui peuvent en être la cause.
Faut juste accepter que s'être marié et avoir eu des enfants avec quelqu'un ne veut pas dire qu'on va aimer cette personne toute notre vie et qu'à partir du moment où deux personnes ne s'aiment plus, il faut qu'ils se séparent au bon moment parce que rester ensemble n'aidera jamais à arranger les choses. Mais pour autant c'est pas un drame, ça n'est pas une destruction de la famille, c'est juste une évolution qui doit parfois avoir lieu. Je ne vois pas le couple comme une espèce de compétition consistant à rester avec une même personne le plus longtemps possible, histoire de montrer aux autres qu'on est plus forts qu'eux.
Afficher plus
Afficher moins


Ah non mais moi non plus, hein, au contraire même.
Je n'enlève nullement la possibilité de séparation du schéma. Je considère juste que le choix de rester ensemble (comprendre "continuer à vivre ensemble" plutôt que "continuer à se considérer comme un couple partageant des sentiments" ) peut aussi fonctionner et n'est pas "mauvais" si la relation est restée bonne, si elle continue à reposer sur une base respectueuse. En gros, ce n'est pas parce qu'un enfant grandit avec des parents qui ne s'aiment plus (et là je parle d'amour amoureux) que ça va lui porter préjudice.

Message cité 1 fois
n°503621
Nak04wn
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 13:54:23  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Andraëlle a écrit :

Ah non mais moi non plus, hein, au contraire même.
Je n'enlève nullement la possibilité de séparation du schéma. Je considère juste que le choix de rester ensemble (comprendre "continuer à vivre ensemble" plutôt que "continuer à se considérer comme un couple partageant des sentiments") peut aussi fonctionner et n'est pas "mauvais" si la relation est restée bonne, si elle continue à reposer sur une base respectueuse. En gros, ce n'est pas parce qu'un enfant grandit avec des parents qui ne s'aiment plus (et là je parle d'amour amoureux) que ça va lui porter préjudice.
Afficher plus
Afficher moins


Je pense que beaucoup de gens confondent les deux parce que c'est plus commun d'arrêter de vivre ensemble après la séparation. Personnellement je ne vois pas l'intérêt de continuer à vivre avec quelqu'un que l'on n'aime plus. Il y a certainement des gens pour qui ça fonctionne, mais pour le coup ça ne me paraît pas possible pour tout le monde, tout simplement parce que tout le monde ne veut pas fonctionner de la sorte (et certains ne le peuvent pas).
De toute façon, en dehors du fait que les pères ont plus souvent tendance à s'éloigner de leurs enfants en divorçant, rien n'empêche les parents séparés de s'impliquer autant l'un que l'autre dans l'éducation de leurs enfants.

Message cité 1 fois
n°503622
Andraëlle
Profil : Célébrité
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 14:08:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Cajun Sunrise a écrit :

Je pense que beaucoup de gens confondent les deux parce que c'est plus commun d'arrêter de vivre ensemble après la séparation. Personnellement je ne vois pas l'intérêt de continuer à vivre avec quelqu'un que l'on n'aime plus. Il y a certainement des gens pour qui ça fonctionne, mais pour le coup ça ne me paraît pas possible pour tout le monde, tout simplement parce que tout le monde ne veut pas fonctionner de la sorte (et certains ne le peuvent pas).
De toute façon, en dehors du fait que les pères ont plus souvent tendance à s'éloigner de leurs enfants en divorçant, rien n'empêche les parents séparés de s'impliquer autant l'un que l'autre dans l'éducation de leurs enfants.
Afficher plus
Afficher moins


Bien sur, mais il n'est pas tant question d'implication, en fin de compte. Ce qui rend les divorces et les familles recomposées souvent si chaotiques, ce sont les "tensions" qui existent entre les parents, que les enfants subissent de toute façon, que les deux parents s'impliquent auprès de l'enfant ou non...

On en revient donc bien - à mes yeux, hein - à la question de la communication, de la recherche d'échanges positifs, respectueux et bienveillants, quelque soit la décision prise - divorce, séparation physique, séparation sentimentale, ou au contraire désir de maintenir le couple ou juste le foyer...

Pour l'intérêt de continuer à vivre auprès de quelqu'un que l'on aime plus, certains le voient justement en la présence des enfants - c'est une question de point de vue, encore une fois je ne cherche pas à dire que c'est LA solution qu'il faut prendre, c'est clair que ce n'est pas possible dans tous les cas de figure et il faut s'en sentir l'envie de toute façon.
Personnellement l'idée ne me choque pas, compte tenu des rapports que j'entretiens avec mes ex c'est quelque chose que j'aurais tout à fait pu envisager s'il y avait eu un enfant.

n°503623
testymoi2
K
Profil : Superstar
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 14:23:44  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Et vous ne pensez pas que cela va marginaliser l'amour du point de vue de l'enfant? Lui faire comprendre que l'amour est optionnel dans un couple.


Car bon, mes parents sont ensemble alors qu'ils ne s'aiment plus.

Du coup, et je pars dans un extrême discutable, ne risquons nous pas de nous retrouver dans un schéma fort discuté au Moyen-Orient ou l'amour n'est plus la raison d'un mariage?
Message cité 1 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
n°503627
Andraëlle
Profil : Célébrité
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 14:46:36  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :

Et vous ne pensez pas que cela va marginaliser l'amour du point de vue de l'enfant? Lui faire comprendre que l'amour est optionnel dans un couple.


Car bon, mes parents sont ensemble alors qu'ils ne s'aiment plus.

Du coup, et je pars dans un extrême discutable, ne risquons nous pas de nous retrouver dans un schéma fort discuté au Moyen-Orient ou l'amour n'est plus la raison d'un mariage?
Afficher plus
Afficher moins



Hum'... tout dépend de comment tu définis l'amour et le couple et quel modèle tu choisis de donner à ton enfant.

Ce n'est pas tant dans le couple que l'amour - romantique, sentimental, passionnel, fusionnel, bref, l'Amour quoi - me paraît optionnel, mais dans un foyer où on élève un enfant.
Ce qu'on appelle "couple", pour moi, c'est la relation et les engagements pris entre deux adultes, et de fait ça ne concerne pas directement l'enfant.

Après, bon... là je vais parler de façon plus perso mais de base si pour moi continuer à élever mon enfant avec un ex me paraît envisageable, c'est aussi surement grandement parce que ma vie amoureuse ne serait pas limitée pour autant. Donc le modèle de couple et le regard sur l'amour qu'aura mon enfant sera de toute façon marginalisé, oui.

Risquer de se retrouver dans un schéma ou l'amour n'est plus la raison d'un mariage n'arrivera pas si on laisse simplement le choix aux gens de se marier (ou de ne pas se marier) pour les raisons qui leurs conviennent.

Message cité 1 fois
n°503630
testymoi2
K
Profil : Superstar
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 15:00:54  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Andraëlle a écrit :


Hum'... tout dépend de comment tu définis l'amour et le couple et quel modèle tu choisis de donner à ton enfant.

Ce n'est pas tant dans le couple que l'amour - romantique, sentimental, passionnel, fusionnel, bref, l'Amour quoi - me paraît optionnel, mais dans un foyer où on élève un enfant.
Ce qu'on appelle "couple", pour moi, c'est la relation et les engagements pris entre deux adultes, et de fait ça ne concerne pas directement l'enfant.
Afficher plus
Afficher moins


Cela concerne l'enfant, puisque cela l'instruit sur la manière d'être plus tard. Je ne dis pas que c'est négatif, mais croire que ta vie amoureuse et administrative n'impacte pas l'enfant que tu élèves, c'est assez naïf hein...

Même le fait d'être ou ne pas être marié va influencé ton gosse (avec toutes les options possibles, comme le pacs, ou la cohabitation légale en Belgique, etc...). Et je le répète, je ne pense pas en négatif, je suis moi même en cohabitation légale, et non marié.

Andraëlle a écrit :

Après, bon... là je vais parler de façon plus perso mais de base si pour moi continuer à élever mon enfant avec un ex me paraît envisageable, c'est aussi surement grandement parce que ma vie amoureuse ne serait pas limitée pour autant. Donc le modèle de couple et le regard sur l'amour qu'aura mon enfant sera de toute façon marginalisé, oui.
Afficher plus
Afficher moins


Si c'est ce que tu veux pour ton enfant, tant mieux.

Andraëlle a écrit :

Risquer de se retrouver dans un schéma ou l'amour n'est plus la raison d'un mariage n'arrivera pas si on laisse simplement le choix aux gens de se marier (ou de ne pas se marier) pour les raisons qui leurs conviennent.
Afficher plus
Afficher moins



Ne pas obliger l'amour dans le mariage impliquera naturellement des mariages sans amour. Comment pourrait-on être contre les mariages blancs et autres mariages qui ont un but tout autre que l'amour?

Message cité 1 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
n°503633
Andraëlle
Profil : Célébrité
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 30/11/2015 à 17:52:22  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :

Cela concerne l'enfant, puisque cela l'instruit sur la manière d'être plus tard. Je ne dis pas que c'est négatif, mais croire que ta vie amoureuse et administrative n'impacte pas l'enfant que tu élèves, c'est assez naïf hein...

Même le fait d'être ou ne pas être marié va influencé ton gosse (avec toutes les options possibles, comme le pacs, ou la cohabitation légale en Belgique, etc...). Et je le répète, je ne pense pas en négatif, je suis moi même en cohabitation légale, et non marié.

Afficher plus
Afficher moins


C'est bien pour ça que j'ai dis "ne concerne pas directement l'enfant". C'est à dire que l'enfant n'est pas au courant de comment ça se passe intimement entre les deux adultes. Honnêtement, dans mon cas, je n'ai pas la moindre idée de si mes parents s'aiment "d'amour" encore ou non, de s'ils ont des relations sexuelles ou non, bref, il y a une énorme facette de la vie de ton couple que ton enfant ne connaîtra pas (et n'a pas à connaître). Ce dont tu parles, toi, c'est de l'aspect "public" du couple, surtout, mais ce n'est pas ce à quoi moi je faisais référence.

La plupart des vieux amants ont plus l'air, en public, de vieux amis, c'est à dire que devant autrui ils ne vont pas se comporter en "amoureux".

Mais tout ça est extrêmement difficile à expliquer puisqu'on arrive tous ici avec notre propre définition du couple et de l'amour...


testymoi2 a écrit :

Si c'est ce que tu veux pour ton enfant, tant mieux.

Afficher plus
Afficher moins


Voilà, c'est aussi où je voulais en venir, quelque part : si on accepte une situation telle qu'on la décrivait au-dessus, c'est que ça fait partie de nos valeurs, et en règle générale je crois bien que c'est quelque chose que l'on a envie de transmettre à ses enfants.
Alors le côté "marginal" peut faire un peu peur, c'est certain, mais je pense qu'on passe facilement au-dessus.


testymoi2 a écrit :


Ne pas obliger l'amour dans le mariage impliquera naturellement des mariages sans amour. Comment pourrait-on être contre les mariages blancs et autres mariages qui ont un but tout autre que l'amour?
Afficher plus
Afficher moins


Et en même temps, comment veux-tu "obliger" l'amour dans un mariage ? Je veux dire, ça se prouve comment, ça se décrit comment, comment détermine t-on qui a la meilleure définition du terme ?
Le débat sur le mariage, et les mariages blancs, se pose déjà, en fait.
Et aussi, est-ce qu'on parle ici du mariage religieux ou du mariage et de ses avantages administratifs ?

Message cité 1 fois
n°503645
testymoi2
K
Profil : Superstar
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 01/12/2015 à 09:10:52  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Andraëlle a écrit :

C'est bien pour ça que j'ai dis "ne concerne pas directement l'enfant". C'est à dire que l'enfant n'est pas au courant de comment ça se passe intimement entre les deux adultes. Honnêtement, dans mon cas, je n'ai pas la moindre idée de si mes parents s'aiment "d'amour" encore ou non, de s'ils ont des relations sexuelles ou non, bref, il y a une énorme facette de la vie de ton couple que ton enfant ne connaîtra pas (et n'a pas à connaître). Ce dont tu parles, toi, c'est de l'aspect "public" du couple, surtout, mais ce n'est pas ce à quoi moi je faisais référence.

La plupart des vieux amants ont plus l'air, en public, de vieux amis, c'est à dire que devant autrui ils ne vont pas se comporter en "amoureux".

Mais tout ça est extrêmement difficile à expliquer puisqu'on arrive tous ici avec notre propre définition du couple et de l'amour...


Afficher plus
Afficher moins

Désolé, mais il y a une différence entre la perception d'un enfant de 2 à 6 ans, et celui d'un ados de 15 ou 18 ans. En tant qu'ados, tu n'as plus le même lien affectif qu'étant enfant. Un enfant de 2 ans remarque bien plus les tensions d'un couple qu'un ados. Non seulement, parce que l'ados n'en a plus rien à faire, mais surtout parce qu'il n'est plus en phase avec ses parents.

Andraëlle a écrit :

Voilà, c'est aussi où je voulais en venir, quelque part : si on accepte une situation telle qu'on la décrivait au-dessus, c'est que ça fait partie de nos valeurs, et en règle générale je crois bien que c'est quelque chose que l'on a envie de transmettre à ses enfants.
Alors le côté "marginal" peut faire un peu peur, c'est certain, mais je pense qu'on passe facilement au-dessus.


Afficher plus
Afficher moins



Andraëlle a écrit :

Et en même temps, comment veux-tu "obliger" l'amour dans un mariage ? Je veux dire, ça se prouve comment, ça se décrit comment, comment détermine t-on qui a la meilleure définition du terme ?
Le débat sur le mariage, et les mariages blancs, se pose déjà, en fait.
Et aussi, est-ce qu'on parle ici du mariage religieux ou du mariage et de ses avantages administratifs ?
Afficher plus
Afficher moins

Le maraige administratif n'a pas de raison d'être cité ici pour moi, simplement parce qu'il existe d'autres alternatives en Belgique ayant quasi les mêmes droits (et les différences sont trop minimes).
Et c'est tout le débat. Qu'il soit religieux ou administratif, a-t'il encore une raison d'être si il n'est pas d'amour?
Si c'est juste administratif ou de facilité, il existe d'autres systèmes.
Et je ne veux pas obliger, je veux juste garder la valeur de l'amour dans le mariage. La plupart des gens divorcent quand l'amour n'est plus là, cela prouve que la valeur de l'amour du mariage persiste encore.

Message cité 1 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
n°503647
Andraëlle
Profil : Célébrité
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 01/12/2015 à 12:57:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :

Désolé, mais il y a une différence entre la perception d'un enfant de 2 à 6 ans, et celui d'un ados de 15 ou 18 ans. En tant qu'ados, tu n'as plus le même lien affectif qu'étant enfant. Un enfant de 2 ans remarque bien plus les tensions d'un couple qu'un ados. Non seulement, parce que l'ados n'en a plus rien à faire, mais surtout parce qu'il n'est plus en phase avec ses parents.

Afficher plus
Afficher moins


Euh, oui. Sauf qu'on parle pas de tensions, enfin toi si apparemment, donc on ne s'est pas compris en fait.
Je parlais des engagements sentimentaux pris ensembles, de l'existence ou non d'une vie sexuelle, bref, des détails intimes du "couple", de ce qu'ils fait qu'ils sont encore "amoureux" ou non. Parce que toi tu parlais de l'amour que l'enfant verrait comme optionnel dans le couple, ce que je dis c'est que non, ce qui lie intimement deux adultes ne concernent pas directement l'enfant, donc qu'il y ait amour ou non il ne le verra pas forcément et ne comprendra pas forcément que c'est optionnel - même à 2 ou 6ans je n'avais pas la moindre idée de si mes parents couchaient ensembles, s'ils avaient des mots d'amour l'un pour l'autre dans l'intimité, bref ils auraient tout aussi bien pu être des amis...
Et tout ça en partant du principe sur lequel on était parti quand tu as posé cette question, par contre, c'est à dire que les relations sont bienveillante et respectueuse. Et c'est plutôt ça que l'enfant enregistrera par contre.




testymoi2 a écrit :

Le maraige administratif n'a pas de raison d'être cité ici pour moi, simplement parce qu'il existe d'autres alternatives en Belgique ayant quasi les mêmes droits (et les différences sont trop minimes).
Et c'est tout le débat. Qu'il soit religieux ou administratif, a-t'il encore une raison d'être si il n'est pas d'amour?
Si c'est juste administratif ou de facilité, il existe d'autres systèmes.
Et je ne veux pas obliger, je veux juste garder la valeur de l'amour dans le mariage. La plupart des gens divorcent quand l'amour n'est plus là, cela prouve que la valeur de l'amour du mariage persiste encore.
Afficher plus
Afficher moins



Pour l'administratif, il existe encore des différences entre les systèmes. Notamment le fait qu'un PACS ne soit pas reconnu à l'étranger.
Bien sur que la valeur de l'amour persiste pour le mariage, ça reste la toute première raison de se marier.
Mais tu ne pourras pas empêcher les gens de se marier pour d'autres raisons, ou par une forme d'amour qui ne te convient pas...

Message cité 1 fois
n°503648
testymoi2
K
Profil : Superstar
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 01/12/2015 à 13:47:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Andraëlle a écrit :

Euh, oui. Sauf qu'on parle pas de tensions, enfin toi si apparemment, donc on ne s'est pas compris en fait.
Je parlais des engagements sentimentaux pris ensembles, de l'existence ou non d'une vie sexuelle, bref, des détails intimes du "couple", de ce qu'ils fait qu'ils sont encore "amoureux" ou non. Parce que toi tu parlais de l'amour que l'enfant verrait comme optionnel dans le couple, ce que je dis c'est que non, ce qui lie intimement deux adultes ne concernent pas directement l'enfant, donc qu'il y ait amour ou non il ne le verra pas forcément et ne comprendra pas forcément que c'est optionnel - même à 2 ou 6ans je n'avais pas la moindre idée de si mes parents couchaient ensembles, s'ils avaient des mots d'amour l'un pour l'autre dans l'intimité, bref ils auraient tout aussi bien pu être des amis...
Et tout ça en partant du principe sur lequel on était parti quand tu as posé cette question, par contre, c'est à dire que les relations sont bienveillante et respectueuse. Et c'est plutôt ça que l'enfant enregistrera par contre.




Afficher plus
Afficher moins


Pourquoi lie-tu le sexe et l'amour? Je ne parle pas de sexe, mais bien d'amour. Que les parents soient frigides ou pas, cela ne concerne pas l'enfant. Mais si il n'y a pas de tendresse amoureuse, ou d'attention typique d'un couple amoureux, cela non seulement se voit, mais se ressent par l'enfant.
L'enfant enregistre tout. Si il a des parents qui ne sont plus attentionnés (et des amis, je suis désolé, ne sont pas attentionnés comme l'est un couple de personnes amoureux), plus de mots doux ou de regards bienveillants entre eux, de tendresse ou autres, l'enfant le voit, et l'assimile comme la normalité du couple.

Et il ne fera que reproduire dans sa vie d'adulte. Ou en tout cas, il l'aura grandement assimilé.

N'est-ce pas un risque pour que l'amour ne soit irrémédiablement altéré pour lui, sa future famille (car il sera plus difficile de trouver quelqu'un qui accepte cela).


Andraëlle a écrit :


Pour l'administratif, il existe encore des différences entre les systèmes. Notamment le fait qu'un PACS ne soit pas reconnu à l'étranger.
Bien sur que la valeur de l'amour persiste pour le mariage, ça reste la toute première raison de se marier.
Mais tu ne pourras pas empêcher les gens de se marier pour d'autres raisons, ou par une forme d'amour qui ne te convient pas...
Afficher plus
Afficher moins

Je ne veux pas l'interdire, juste faire en sorte que mes enfants comprennent que le mariage possède un sens amoureux, et que si ils veulent autre chose, d'autres systèmes existent.

Message cité 1 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
n°503649
Andraëlle
Profil : Célébrité
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 01/12/2015 à 14:11:30  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :

Pourquoi lie-tu le sexe et l'amour? Je ne parle pas de sexe, mais bien d'amour. Que les parents soient frigides ou pas, cela ne concerne pas l'enfant. Mais si il n'y a pas de tendresse amoureuse, ou d'attention typique d'un couple amoureux, cela non seulement se voit, mais se ressent par l'enfant.
L'enfant enregistre tout. Si il a des parents qui ne sont plus attentionnés (et des amis, je suis désolé, ne sont pas attentionnés comme l'est un couple de personnes amoureux), plus de mots doux ou de regards bienveillants entre eux, de tendresse ou autres, l'enfant le voit, et l'assimile comme la normalité du couple.

Et il ne fera que reproduire dans sa vie d'adulte. Ou en tout cas, il l'aura grandement assimilé.

N'est-ce pas un risque pour que l'amour ne soit irrémédiablement altéré pour lui, sa future famille (car il sera plus difficile de trouver quelqu'un qui accepte cela).


Afficher plus
Afficher moins


Et toi, pourquoi lies-tu "tendresse amoureuse" et "attention physique" à l'amour ? Je ne suis absolument pas démonstrative, et ce que ce soit avec mes amants ou mes amis, en particulier en public.
C'est ça, que j'essaie de te dire : il n'y a pas de comportement typique de couple "amoureux". A partir de là, l'enfant note comment qu'il y a, ou non, "amour amoureux" entre ses parents ?
Je connais des amis plus attentionnés publiquement que des amants, c'est avant tout une question de caractère, ça, pas de "statut relationnel".
Quant au fait de reproduire dans sa vie d'adulte, pourquoi tout le monde croit ça ? Je ne reproduis absolument pas le modèle de mes parents, mes frères et sœurs non plus, d'ailleurs un enfant élevé par des parents homos ne devient pas forcément homo, un enfant élevé par des hétéros ne devient pas forcément hétéro, un enfant élevé par des polys ne devient pas non plus forcément poly et etc, etc.
Ce qu'il aura assimilé, encore une fois, ce sont les valeurs que tu choisis de lui enseigner.
Difficile de trouver quelqu'un qui accepte cela ? Tu te bases sur quoi, en fait, pour dire ça ? Oo
Et "vision de l'amour altérée" ? Altérée par rapport à quoi, tu considères donc qu'il n'y a qu'une seule bonne façon de voir et toutes les autres n'en sont que des "altérations" ?
Il y a un moment où il faut aussi faire confiance à l'enfant, il n'est pas débile, lui permettre de suivre ses propres pistes de réflexion en lui montrant qu'on le considère capable de le faire, c'est largement suffisant pour le voir prendre son propre chemin.


testymoi2 a écrit :

Je ne veux pas l'interdire, juste faire en sorte que mes enfants comprennent que le mariage possède un sens amoureux, et que si ils veulent autre chose, d'autres systèmes existent.
Afficher plus
Afficher moins


Et bien enseigne à tes enfants que le mariage possède un sens amoureux.
Les autres systèmes, encore une fois, comportent des différences.

n°503665
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 01/12/2015 à 16:52:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :

Tin, je plains tes futurs gosses...


T'es quand même au courant que la manque d'amour dans un couple se ressent énormément au niveau de l'enfant? Et que c'est négatif dans sa construction psychologique?

Tu penses sérieusement qu'il ne faut qu'élever des enfants pour qu'ils soient bien dans leur peau?


Merde quoi, t'as pas lu Dolto et consorts?

Et tu dis que DDK approuve tes dires? Laisse moi rire.
Afficher plus
Afficher moins



Je n'aime pas Dolto et consorts (Montessori, je peux valider certains concepts à la limite), Piaget m'ennuie etc... Je constate juste que le couple des sociétés traditionnelles, à savoir le couple qui n'est pas nécessairement fondé sur l'amour, ça ne donne pas que des dégénérés.
Par contre, difficile d'affirmer que la famille moderne et son instabilité caractéristique est un modèle d'une grande supériorité. Il y a eu des recherches intéressantes sur l'éclatement de la famille, les parents célibataires et la disparition du Père et certaines pathologies sociales modernes, notamment aux USA.


---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
(Publicité)
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
homme perte de cheveux à 17 ans Le faite de dire "Féliciation" à une femme enceinte
Quelles sont les limites de l'homme? Quel est votre vision des points communs/différence entre homme/femme
Que pensez vous des relations prof/élève ? Grand débat -relations entre cousins
L'homme idéal des métiers juste pour homme ?
Pourquoi les choix politiques interferent entre les relations ? Reportage Nrj 12 relations Parents/ados
Relations.  
Plus de sujets relatifs à : Les relations homme/femme !

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Les musiques actuelles 43 21/04/2016 à 10:18:27
Anonymous, Info ou Intox ? 10 04/12/2015 à 09:06:53
13/11/15: comment la France doit-elle réagir? 31 23/11/2015 à 09:22:50
Doit-on faire appel à Bachar Al-Assad ? 7 24/11/2015 à 19:22:14
Êtes-vous fièr(e) des valeurs que vous inculquent vos parents? 20 25/02/2016 à 14:49:25