liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2  3  4  5
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Le féminisme abus ou verité?

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 11/05/2018 à 09:22:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :

BelieveAgain a écrit :


je suis d'accors que les femmes ne sont pas assez competitive, je ne les jamais nier parce que tous les cas de figure existe. mais quand la société critique les femmes ou les hommes qui essay de réussir là ou ils veulent vraiment rréussir tous ca parec que ce n'est pas ''normal pour un/une omme/femme'', je peux alors comprendre que devant un patron ou pendant un entretiens, la personne se sente incapable de faire ce qu'elle a vriament envis de faire... tu comprend ce que je veux dire ? c'est peut tres pas claire... je n'arrive pas à l'expliquer. ma tante s'est une fois rendu dans le bureau de son patron pour réclamer une augmentation qu'elle demandais deja depuis 2ans. elle n'a pas pris de congés en plus et fais des heure sup chaque week-end. elle avait un fils et n'est pas partie en congés maternité, elle n'a jamais fais de faux pas et pourtant le patron lui à dis qu'il y avait des risuqe pour qu'elle retombe enceinte (alors qu'elle vavait 40ans). c'est pour cela qu'elle n'a toujours aps eu son augmentation... est ce que une femme est comdamné à etre dépendante du saliare d'uj homme à cause du fait que seule elle peut porter des enfants ? je ne crois pas...
Afficher plus
Afficher moins



Une femme lambda fait environ deux enfants. Si ton patron est un bon calculateur, il y a effectivement une petite chance pour qu'elle fasse un autre enfant. Ceci paraît injuste mais c'est comme ça. Peut-être que si elle avait déjà eu un second enfant, elle aurait eu son augmentation. Ou bien le patron est un connard si tout ce que tu dis est vrai, raison de plus pour apprendre à négocier. Par exemple, le lundi matin est une très mauvaise période pour réclamer ce genre de chose, contrairement au vendredi matin. Idéalement, on a un moyen de pression également.

BelieveAgain a écrit :

Pour ce qui est des études, je comprend ton a avis, et je ne peux pas répondre parec que je ensuis pas assez renseigner sur ce sujet masi els femmes de mon entourgages sont : experte comptable, vétérinaire, avcate et étudiante au cours florent... lors je ne peux pas répondre...
Afficher plus
Afficher moins



Effectivement, tu connais des femmes qui ont déjà un haut statut socio-économique, du moins qui sont dans le top 20% des femmes à ce niveau-là.

BelieveAgain a écrit :

L'allaitement est peu etre IDEALEMENT meiu pendant 2ans, masi déjà une femme n'est pas toujours capable d'allaiter son enfants pendant 2ans, et deuxièmement, il y a d'autre solution pour ''allaiter son enfnats'' sans avoir de congés maternité. par exemple préparer les biberon de lait en avance piur qu'il puisse etre donner dan sla journée sna sque la mère soit là.

Je ne pense que pas que la femme soir contrainte à une forme de fatalité pour ce qui est de sa carrière et de tous le reste d'ailleurs. il y a toujours une alternative ! il suffit d'avoir al bonne foi d'y réfléchir et de ne pas rester coincé dans tous ces cliché que nous impose cette société qui à apprement oublier d'évoluer quand j'entand tous ce qui se dis sur d'autre débat de ce forum :) mais je respecte tous les avis et si tu n'es pas d'accord avec moi j'espere que tu comprenda quand meme mes désaccord
Afficher plus
Afficher moins



Le biberon ne remplace pas le sein maternel et son affection... Certes, deux ans c'est long mais une femme devrait pouvoir allaiter son enfant au sein dans la mesure du possible et sans pression au moins durant les 6 premiers mois.

Et si une femme écoute les clichés, alors elle témoigne d'un esprit moutonnier et ne mérite guère d'évoluer dans sa vie. Justifier ses échecs car il existe des stéréotypes est une mentalité de looser. Surtout qu'on ne vit pas en Arabie Saoudite mais en Occident où le cadre législatif permet énormément de choses aux citoyens. Un exemple que j'aime prendre est Marie Marvingt ou la "fiancée du danger", une femme française d'exception d'il y a un siècle à une époque où la mentalité patriarcale était bien plus pesante qu'aujourd'hui. Pourtant, elle est sortie des sentiers battus et personne ne lui a passé la bastonnade. Au contraire, elle se faisait même encensée par la presse et a été décorée par l'état. Alpinisme, cyclisme, aviation, rien ne lui résistait.


---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
(Publicité)
Profil : Etranger
shadowsoldier
  1. answer
  2. Posté le 19/05/2018 à 08:01:57  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

BelieveAgain a écrit :

Bonjour,
Ce sujet est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. je suis une adolescente de 15ans qui s'asume ''féministe'' depuis 2ans (oui c'est jeune masi croyez moi je ne prend pas ce sujet à la légère).

J'ai été vite choqué par tous ce que m'imposer ce monde, cette société, mes parents, les autres, moi même pour finalement etre ranger que ca m'a interpeler sur ce sujet comme sur beaucoup d'aute, donc je ne me calieferais pas forcement de féministe mais plutôt d'humaniqme...

Je crois en un féminisme qui est très très rarement représenter dan sles média. je ne pense pas que manifester les seins, crier au scandale à chaque malheureux drame, et se comporter comme s'importe quel militant violent sera ce qui va faire changer les choses.

Je vais reprendre certains argumen que j'ai trouver très onstructif.

Je suis d'accord pour dire que sur le sujet de l'égalité salariale, l'exagération est parfois d emise MAIS, je tient a préciser quand même qu'il est quand même présent et que malgrès les lois, légalité est rarement respecter. apres les femme s'obstine à prendre le congés maternité, laissant de cotés leur carrière et c'est en patie leur faute. bien sur il y a des cas ou c'est le mari qui refuse catégoriquement d'arreter le travail et 'force'' entre TRES GROSSE GUILLEMET, la femme à metrre sa carrière en suspent.

Pour ce qui est des violence, elle sont moins présente qu'il y a quelque année, amsi elle fais toujours partie d'une des choses que les jeunes ne ocmprennent pas encore assez ! Quand je vois le nombre de mecs qui s'amuse à forcer uen fille dans la cour à les embrasser 'juste pour s'amuser', le nombre de profs qui ne relevent pas les insultes machiste qui puvent etre divugués en plein cort et toute sorte d'exemple dans ce genre, ça me met dans une colère que je ne pourrais exprimer. masi je ne nie pas le fais qu'il arrive que des hommes soit battu, violer et autre !
Avec les affaires qui ont affluer ces derniers temps, on a pas vraiment pris conscience de la gravité des agression sexuel, on les à juste actualiser piur qu'elle passe comme ue routine... et je trouve horrible les femmes qui s'amuse à faire des pleinte sur des hommes qui n'ont commis aucun acte déplacer, juste pour nuir à cet homme ! ca décrébilise toute les autres qui elles on vraiment vécu quelque hcose de grave et qui doivent punir leur agresseur...
Et je tien tà préciser que un viole n'est JAMAIS LA FAUTE DE LA VICTIME ! si la victime à dit oui au début, elle ou il a le droit de dire non ensuite. porter une tenu sexy ne veux aps dire ''allez y violé moi'' !

Pour ce qui est du ressenti des hommes, je comprend bien le manque de liberté que vous pouvez avoir dans le sens où vous ne savez plus quoi faire, comment le faire... je peux juste vous conseiller de ne pas etre des gros lourd plein de sexisme comme ce qui existe beacoup trop encore aujourd'hui. si vous vous considérer comme pas machos du tout, alros soyez vous même et écouter pas les ''fausse féministe'' qui cris au scandale à chaque homme qui lui fais un compliement (pas une insulte ou un sifflemnt dna sla rue flippant, nn un vrai compliment plein de bonne intention je parle ! )

ce que je tove dommage, c'estq ue aujourd'hui, tous les combats mener sont remis en cause par ces jeunes qui ne se rende pas compte de tous ca ! je vois des filles qui porte des tee-shirt vec ecrit ''je suis une salope'' ! mais je ne comprendrais jamais pourquoi se régrésser sois même alors que la société le fais assez pour nous !
Afficher plus
Afficher moins



Je suis entièrement d'accord avec toi, nous avons donc la même vision. Il existe alors vraiment des abus de ce point de vue ci. Ce sujet me tenais aussi très à cœur et beaucoup d'entre nous vu les réactions , en faite il faut savoir différencier le faux et le vrai. Car nos jours les médias alimentent énormément les rumeurs, les coup de geules sans objectif.... Tous ce qui ramène au BUZZ de loin ou de près, fais plaisir de voir qu'à 15 sa débat de cette manière sur des forums. Tu me redonne espoir en l'époque et en l'humain  à croire que nous ne sommes tous entrain de suivre les anges et la télé-réalité jsuis heureux du coup

Profil : Animatrice
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 25/05/2018 à 13:22:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :

Ah, des loosers en fait.
Le nice guy cesse d'être nice lorsqu'il en vient à penser que la femme est une salope.

Afficher plus
Afficher moins


Pour moi il est déjà dangereux dès le moment où il considère que l'amour et la sexualité avec une femme s'obtiennent par de bonnes actions, comme une sorte de valeur marchande.

libertarien a écrit :

Ouais tu peux justifier un paquet de truc avec ça et pas les meilleures choses.

Afficher plus
Afficher moins


Il m'est toujours apparu important de réfléchir aux origines des comportements violents/abusifs. Ce qui ne signifie pas que je les excuse. Simplement que je pars du principe qu'en agissant directement à la source on a plus de chance de limiter le développement de ces comportements.

libertarien a écrit :


C'est de l'aversion au risque.
Afficher plus
Afficher moins


Et par ce biais là on pourrait justifier toute forme de discrimination et de croyance : j'embauche pas de personnes de telle ou telle origine parce que la croyance veut que ce soient des voleurs/des fainéants/des profiteurs, j'embauche pas de musulmans parce que le ramadan une fois par an cause une baisse de productivité, etc, etc.

libertarien a écrit :

Je pense que c'est moins la situation qui rends malheureux mais plus l'interprétation de cette situation par la pensée. Cependant,je ne dis pas que ce n'est pas fatiguant de ne pas avoir les infrastructures adaptés.

Le plaisir diminue avec une protection comme le préservatif pour l'homme et pour la femme. La pilule ne diminue pas ce plaisir. Si tu continue à penser que la pilule est plus nocive que bénéfique, je continue à penser le contraire.

Elles choisissent la stérilisation, c'est qu'elles ont des raisons qu'elles estiment justes, puisque personne ne les force.

Ba, les hommes prennent des risques en faisant confiance à leurs partenaires. Après, ils ne sont pas à l'abri d'une grossesse annoncée soudainement, sur laquelle ils n'auront aucun levier et devront verser une compensation.

En gros, 14% des grossesses non désirées sont des oublis de pilules ou des ruptures de préservatifs ou du jm'en foutisme. Je vois peu de marge de progression sur ça.

Afficher plus
Afficher moins


La pilule diminue le plaisir et provoque même des douleurs par la sécheresse vaginale et la baisse - parfois très forte - de la libido.

Peu importe qu'elle soit en fin de compte plus bénéfique que nocive, ce n'est pas mon discours ici. Les contraceptifs hormonaux ont des effets désagréables sur le quotidien ET sur la sexualité elle-même, ce qui n'est pas le cas du préservatif.

Je trouve ça assez paradoxal de parler de "responsabiliser les femmes" alors que leur contraception implique davantage d'effets négatifs, qu'elles sont déjà actuellement les premières à en prendre la charge, le tout en ayant l'exigence qu'elles soient capables en tout temps et à tout moment d'être parfaites dans leur utilisation dans le même temps où, par contre, le fait que les hommes fassent moins l'effort du port de préservatif pour une question de plaisir sexuel est compris et n'est pas un problème. Cette prise de risque amène ici aussi à des avortement, pourquoi cibler les femmes sur les responsabilités ?

Je ne disais pas qu'elles étaient forcées à se stériliser, je pointais juste que même pour ce qui est du définitif, les femmes sont toujours les premières à agir sur leur fécondité. Là encore, ce sont bien elles les premières à prendre cette responsabilité à charge.

Oui, il y a les oublis de pilules et des ruptures de préservatifs, mais pas que, tu as aussi pas mal de manque d'information sur les médicaments incompatibles avec la pilule (notamment tout ce qui agit contre la constipation), la mauvaise compréhension sur l'utilisation même de la pilule (beaucoup de jeunes femmes qui la prennent pour la première fois ne la prennent pas au bon moment de leur cycle), etc. Ça vaut le coup d'agir sur ces causes là.


libertarien a écrit :

Elles peuvent aller au Royaume-Uni, elles y ont le droit jusqu'à la 24ème semaine. Les premiers signes d'activité du cerveau d'un foetus commence à 6 semaines. Donc se pose toujours la question de savoir si on le droit de tuer un être vivant, peut être conscient en fonction de la définition qu'on lui donne (surtout que l'acte est devient de plus en plus polémique à mesure qu'on se rapproche de la 24ème semaine), pour des raisons non médicales.

Le statut juridique n'est pas forcément juste et dépends justement de la croyance du moment. Sur l'analogie avec la mort cérébrale, il y a 2 jours, on a failli débrancher un garçon de 13 ans pour prélever ses organes, il s'est réveillé un peu moins de 24h avant le prélèvement.

La décision de la deadline ne doit pas être laissée aux femmes, elles ne sont pas les concernées, et j'insiste sur ce point car c'est la croyance qui revient tout le temps. La question est de savoir si le foetus est vivant, conscient, et si sa mort est quelque chose d'acceptable ou pas. Et c'est la science qui doit répondre à cette question, pas les femmes, juges et parties.
Si il y a risque, l'équipe médicale a de tout façon une plus grande liberté d'intervention pour préserver la patiente; elle n'est pas contrainte par le délai d'IVG.

Ils ont des connexions établies, il n'y aurait pas d'activité électrique dans le cerveau à 6 semaines sinon. Pour le reste, met un sujet souffrant d'analgésie congénitale dans un fauteuil et on commence à se rapprocher de ta description du foetus. Sauf que ce n'est pas un foetus. On peut continuer en prenant les poissons parasites qui vivent au dépends d'autres, puis je crois qu'on peut écarter les derniers critères behavoristes et sociaux en prenant un cas comme celui de Susan Wiley.
Chacun de ces critères ne permet donc pas de justifier de la vie ou de la mort d'un être vivant.

Par contre, en supprimant un foetus, on supprime un futur humain, et tout ce qu'il aurait pu devenir. Un humain aura toujours une valeur perçue supérieure à un poisson.

Cette différence tient du fait qu'on a avant tout la projection mentale du futur enfant dans le cas où il a l'approbation de la mère, et pas lorsqu'elle ne le reconnait pas. D'où le chauffard qui a été condamné sur le chef d'homicide involontaire après avoir eu un accident avec une mère porteuse d'un foetus décédé. Plus la centaine de milliers de gens qui ont signé sa pétition pour soutenir l'accusation de la mère, plus les foetus inscrits dans le livret de famille. On voit que le statut du foetus est à géométrie variable.

Ce n'est pas la maîtrise de leur corps, qui change peu en soi. Tous les changements surviennent par le développement du foetus, qui n'est pas une partie de leur corps. De plus, les femmes recourent à l'avortement principalement parce qu'elles ne veulent pas de la responsabilité d'un enfant. Elles ponderaient des oeufs, ce seraient pareil.

Afficher plus
Afficher moins


Le déplacement au Royaume-Uni ainsi que l'avortement lui-même coûtent plus chers qu'en Espagne.

Je ne crois pas que la décision de la deadline soit totalement laissé aux femmes. Elles font partie du débat, parce qu'elles sont impactées, mais jusqu'à maintenant la science a toujours eu son mot à dire.

Le fœtus n'a pas les connexions établies nécessaires à la conscience humaine : le thalamus et le réseau préfontal pariétal ne se connectent qu'à 29 semaines.

Pour tes exemples, je ne comprends pas, aucun ne cumulent la totalité de ce qui est cumulé par l'embryon... L'analgésie congénitale n'est lié à aucune forme d'absence de conscience, juste à une forme d'insensibilité à la douleur, le poisson parasite vit aux dépends d'autres poissons qui ont bien le droit de s'en débarrasser s'ils en ont la possibilité, tout comme je crois pas qu'un seul végéta*ien s'oppose à ce qu'on débarrasse un humain d'un ver solitaire, et je ne comprends pas du tout pour Susan Wiley qui est capable d'interaction sociale et de volonté, même si sa construction diffère d'un adulte lambda et n'en permet qu'une expression plus restreinte. Surtout que dans son cas il n'était pas question que de ses capacités physiques à comprendre et apprendre, mais de traumatismes du à des années d'interaction sociales violentes, de maltraitance et d'isolement.

Comme tu dis, on supprime un futur humain, un humain en devenir, au profit d'une mère qui elle est déjà inscrite dans le présent.

Le fœtus a beau ne pas être une partie de leurs corps, leurs corps est impacté, leur énergie, leur psychologie, etc. Le fœtus dépend entièrement d'elles, les sortir de l'équation n'a pas plus de sens.


libertarien a écrit :

Je suis pas la personne à qui tenir ce discours, donc... Ma pensée, c'est que les concernés auraient du utiliser des moyens de contraceptions, que la société n'a pas a supporter le coût de ces négligences, et certainement pas ceux pour qui l'avortement est précisément contraire à leurs croyances, et que maintenant, la question primordiale est de savoir si le foetus est considéré comme une forme de vie bénéficiant des droits humains ou d'une entité dont on peut disposer. Le reste, c'est excuses, plaintes, penser qu'on a droit à tout et absence totale de responsabilité, etc, tout ce que je n'aime pas.

Je connais pas les droits supplémentaires exceptés la retraite reversée au conjoint défunt.

Afficher plus
Afficher moins



Moui, on pourrait aller plus loin, tous ces gens qui ont la grippe, la gastro ou même un rhume chaque année aurait du mieux se couvrir et la société n'a pas à supporter le coût de ces négligences... en fait ça revient à remettre en cause le principe même de cotisation sociale et pourquoi pas...

Revenir aussi sur les impôts qui sont décidés par un politicien qu'on a pas forcément élu/voulu, etc.

Je comprends l'idée, ça ne suit juste pas ma propre ligne politique : telle personne a été élue à la majorité, ça me fait chier de payer pour des décisions contraires à mes croyances/principes, mais je le fais.
Et là, en l'occurrence, ce sont 75% des français qui se prononcent en faveur d'un avortement accessible sans restriction.

Je ne suis pas non plus la personne à qui parler d'excuses, de plaintes, d'absence de responsabilité. Pointer que de tout temps les femmes ont avorté que ce soit sous la menace de la peine de mort ou des mauvaises conditions d'hygiène me paraît difficile à sortir du débat.
Peu importe qu'on considère ça comme un refus de la responsabilité ou quoi, ça n'empêche que ça fait des mortes. Et que je trouve ces pertes plus graves, plus importantes, plus grandes que celles de leur fœtus.


Le PACs ne permet pas de pension de réversion en cas de décès du partenaire, ni de mettre tous les biens en commun par le régime de la communauté universelle, il ne permet pas non plus d'avoir recours à une prestation compensatoire en cas de séparation si elle entraîne une baisse importante du niveau de vie, il n'est pas non plus reconnu à l'étranger... des subtilités qui peuvent avoir leur intérêt.

Message cité 1 fois
Message édité par Andraëlle le 25/05/2018 à 13:25:00
Ne plus croire ce n'est pas abandonner, c'est de s
Profil : Inconnu
believeagain
  1. answer
  2. Posté le 25/05/2018 à 21:55:43  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Vincent.. a écrit :


Salut, moi je suis CONTRE le mouvement féministe EN FRANCE.

Je connais aucun sytème qui fonctionne correctement sans avoir les moyens d'assurer sa sécurité.
Le corps humain a besoin d'un bon système immunitaire, un pays a besoin d'une armée compétente, une équipe de foot qui vise haut a besoin d'une bonne défense, une boîte de nuit a besoin de vigiles, une personnalité politique a besoin de gardes du corps, une ville au Moyen-Age avait besoin de remparts, une maison mal entourée a besoin d'un chien de garde, etc.

Et dans les rapports humains avec un contact direct, c'est pareil. Et c'est quoi les paramètres qui jouent là-dessus ? La force physique et la stabilité émotionnelle ( je parle pas des armes à feux, je pense juste à un contexte civil normal, mais légaliser les armes à feux ou même blaches ce serait un sujet intéressant parce que ça permet de rajouter une équation dans l'inconnue et de donner des moyens de défense accessibles à plus de personnes, même si il y a effectivement le dilemne avec les dérives... en gros faut plus se méfier des autres mais les autres ont plus de raison de se méfier de soi-même ). Pas pour rien que les distributeurs de fliers devant les gares ou les gens d'associations humanitaires ou encore les mendiants devant les supermarchés vont vers les gens qu'ils sentent les moins intimidants et les moins à même de dire non.

Je sais pas toi, mais les mecs qui se battent à la loyale genre "En garde" et qui donnent le choix des armes ou qui attendent que l'adversaire se relève, j'y crois que dans les films de mousquetaires. Y'a pas de fair-play, de justice, de loyauté, etc. Le but c'est de s'en sortir avec le moins de casse possible, donc tout le monde va chercher à avoir l'avantage au niveau de la force physique. Nique sa mère la "lâcheté" ou la "morale", c'est le vice qui prime. Les contrôleurs de bus sont en groupe, les flics sont en groupe... J'imagine pas les soldats en guerre aller 1 par 1 au front, j'imagine pas 1 vigile assurer à lui seul la sécu d'un établissement,les braqueurs et les mafieux sont en bande, pendant les tirages au sort de compétition sportive avec de l'argent en jeu, les gros préfèrent affronter les petits. Et inversement, c'est pas pour rien qu'une gazelle s'enfuit devant un guépard ou que je serais en panique devant un éléphant en colère. C'est pas de la lâcheté mais de l'instinct de survie.

Et puis quand le rapport de force s'avère équilibré physiquement, c'est le mental qui prend le dessus. Plus ça fait peur et plus ça fait mal. Quand 2 boxeurs de la même catégorie se battent, quand 2 équipes de foot s'affrontent en coupe avec un niveau égal sur le papier, là c'est la lucidité, la résistance psychologique au stress qui priment, et du coup l'expérience est très précieuse. C'est le plus déterminé, le plus enragé, celui qui en veut le plus, le plus dur à décourager qui gagne. Et la cerise sur le gâteau, c'est l'esprit d'initiative. Là, tout ce paragraphe, c'est ce que moi j'appelle la virilité, les burnes, les couilles... Pas avoir peur de prendre des coups et d'en donner, indépendemment du physique.

Après, je sais que des fois on veut nous vendre l'image que "être stable = être un roc qui ne montre pas ses émotions" genre comme avec les rappeurs, lunettes de soleil, impassible, style Booba ou Kaaris du début... Pour moi, c'est de la connerie. On peut montrer ses émotions et être quand même une personne solide. C'est pas parce que je pleure quand je dois rentrer de vacances ou que je perds après avoir tout donné que je m'estime faible, non, au contraire, c'est une preuve d'investissement.

Bon, tout ça pour quoi ? Le lien avec le féminisme il est où ? Ben c'est pas compliqué, la cible favorite du mouvement féministe en fait, c'est tout ce qui incarne les valeurs que j'ai mentionné plus tôt. Et comme dans l'espèce humaine, contrairement à jsais pas, les mantes religieuses ou certaines araignées, en général, le plus barraqué, le plus grand, c'est l'homme, le mâle. Donc le cliché de tout ce que j'ai mentionné auparavant, c'est l'homme au physique imposant, et d'un certain âge qui lui permet à la fois de jouir de sa fraîcheur physique et de son vécu, de son expérience. C'est pas un hasard je pense si ce profil correspond bien à de nombreux gradés à l'armée, métier de défense du territoire. Profil qui je remarque a aussi pas mal de succès vis-à-vis des femmes qui rêvent de se marier et avoir une famille stable sur le long-terme.

En fait, la dérive avec ce genre d'hommes patriarcaux qui sont comme des mâles alphas, c'est qu'ils ont entre les mains une chose très précieuse qu'est la sécurité des gens qui leur sont subordonnés, donc ils peuvent exercer un chantage sur ces personnes là. Une personne seule dans la rue dans des coins sensibles la nuit, un chirurgien qui panique et ne sait pas ce qu'il fait pendant une opération, un conducteur de taxi en stress, un gardien de but qui n'a pas des prises de balles autoritaires, ça pue l'instabilitié. Et quand c'est instable, c'est facilement possible d'être mis en péril... Le vol, le viol, le meurtre, sans parler du dommage voire du traumatisme psychologique derrière. Pas sûr que les gens ne voleraient jamais ou ne tueraient jamais sans vigils ou flics. En gros, une entreprise, en temps de crise, elle peut mettre des coups de pression aux employés en réduisant leurs avantages pour les bénéfices, et si t'ouvres ta gueule, ben c'est pas dur, tu te casses ! D'autres prendront ta place, mais toi, tu pourras pas facilement rebondir. Les coups d'Etat sont souvent militaires, l'armée est indépendante donc du coup elle fait ce qu'elle veut ! Et l'homme c'est pareil dans certains cas, en gros "Suce-moi ou je te pète la gueule et tu te démerdes seule financièrement avec les gosses"...

Les féministes qui pointent du doigt et stigmatisent ces abus, ok... en Arabie Saoudite et compagnie ! Les lapidations, les interdictions de sortie, les vêtements imposés, les jets d'acide... le sexisme est clairement présent dans la loi, et violemment appliqué. Quelle rapport entre le fait d'être une femme et la capacité à conduire ? Et que des femmes se radicalisent vis-à-vis de leur identité de communauté opprimée et se rebllent, je trouve ça totalement normale. De toute façon, sans ça, je vois pas comment elles vont s'en sortir. Donc le féminisme dans de tels pays --> j'approuve et je respecte !

Le féminisme en France... sans déconner quoi ! Une femme d'après la loi peut voter, travailler ( ok, certains métiers sont plus faits pour un genre en particulier, style la police ou la puériculture, mais ça c'est la nature et la personnalité de chacun, la loi n'y peut rien ), est relativement libre de s'habiller comme elle veut. En fait, c'est même le contraire. Plus les femmes ont des droits, plus elles en veulent en s'estimant oppressées et harcelées, parce que telle ou telle nana s'est faite agressée dans un cas totalement à part. Là, tout d'un coup, c'est l'ensemble des hommes qui doit porter le chapeau pour ce qui s'est passé, et cest l'ensemble des femmes qui est touché. N'importe quoi... Et le moindre truc qui n'est pas feministe-friendly, c'est du beauf, du macho, etc. Si une femme veut baiser judiciairement un mec avec la pension, ok, pas besoin de prouver, elle peut dire qu'elle est la victime, que le mec est un salaud, par contre un mec lui a plus de mal à s'exprimer puisqu'il va contre le sens de l'idéologie dominante. En Occident, la femme a une place vraiment tranquille, le rapport du genre masculin sur le genre féminin est équilibrée. Y'a même tellement de zèle que le côté méritocrate y passe des fois, avec du genre des promotions en école d'ingénieur qui sont calculées spécialement pour la parité entre élèves ( comme si en équipe de france on mettait des quotas de race... ). Ceux qui sont sélectionnés, c'est les meilleur(e)s, point barre !

Pour moi, cette stigmatisation, c'est dans le but de nuire à la sécurité interne du pays en promouvant les hommes les plus "sensibles", à condamner toute attitude qui pourrait très vite être percue comme du sexisme pour avoir quelque chose à répondre ( tout comme les immigrés qui, dès qu'on leur dit non, invoque la raison de leur couleur ), en gros à détruire petit à petit l'image de la virilité et rendre notre société plus instable que jamais et donc plus facilement destructible. En gros vive les fiottes, à mort les hommes assertifs et incisifs. Je suis sûr que ce post va même être considéré comme sexiste et insultant par beaucoup de connes ( nan, pas des mecs féministes quand même ?! ) qui valident cette escroquerie. Des fois j'aimerais qu'elles récoltent ce qu'elles sèment en vivant dans un monde dépourvu de mecs avec des couilles --> soit tu deviens lesbo, soit tu deviens frustrée au lit ahahah ! Y'a des femmes d'ailleurs qui se plaignent de la dévirilisation ambiante. Les rebeux et les renois ont beaucoup plus la côte que les français de souche...

Donc, le féminisme EN FRANCE ---> que de la merde ! Allez, peut-être que si ça se trouve je vais pas forcément tomber sur des femen enragées qui vont vouloir me castrer mais sur des femmes avec un minimum de cerveau qui sait ?
Afficher plus
Afficher moins



Je suis féministe (je préfere le terme d'humaniste mais le sujet veut un terme précis :) ) et je comprend ton point de vue sur la stigmatisation et la culpabilité de tous les hommes pour des actes que seul quelque uns sont coupable. je suis d'accord que dans ce combat, des abus sont fais et j'en suis vraiemnt navré car c'est une belle cause qui est souvent mal défendu par des personne qui n'en comprenne pas le sens.

Je suis humaniste car je défend les droits et une sorte d'égalité (car ne se mentons pas ; l'égaliter n'existe pas car nous avons tous une vision differente de l'égaliter !). c'est pour cela que je défend aussi et beaucoup les hommes qui se font traitez de sexiste à chaque mot d'où, je défend le fais que draguer n'est pas harceler, que accuser tous le monde de tous est nul et completement inutile a pars pour faire mal voir la cause. Le véritable féminisme ne défend pas que les femmes et c'est vraiment dommage que cela ne se sache pas assez ! cela s'appelle du féminise parce que ce sont les femmes qui souffre le plus des inégaliter mais au fond c'est un mouvement qui défend juste l'égalter entre les sexes donc HOMME ET FEMME ! donc ce que tu dis sur les fait que ce soit les féministe qui stigmatise est, de mon point de vue bien sur, à moitié juste car ce ne sont de ''vrai'' féministe entre grosse guillemet et surtout, tute les femmes n'accuse pas sans relache.. comme tous les hommes ne sont pas des machos !

Je suis d'accord que en France, nous avons beaucoup moins besoins du féminisme que dans les pays que tu as cité par exemple. mais tu ne peux pas dire que nous sommes égaux.. bien su ! au niveau de la lois, nous sommes égaux, mais tous le monde se rend bien compte je pense que les lois ne sont pas toujours accepter notamment au niveau de l'égalité salariale qui est je pense un peu exagerer car il doit y avoir un plus petit poucentage normalement je te l'accorde. Je ne comdamne pas la lois, ni les principe de notre société, mais la soiété en elle'même ! car inconsciemment et parfois meme consciemment, on instruit les enfants pour qu'ils pensent d'une tel ou tel manière. à l'école, j'ai entendu des choses qui m'ont vraiment choquer ! alors meme si on ne s'en rend pas toujours compte, nous sommes nous les femmes, très stigmatiser et très juger…

Oui nous avons la lierté, par exemple, de nous habillé comme on le veux, mais si c'est trop court,on se fais insulter de pute, si c'est trop long, de sainte ni touche, etc... tu comprend ce que je veux dire ?

Et certe, beaucoup de femmes accuse sans qu'il est vraiment de quoi en ce qui concerne le harcelement etc.. mais beaucoup de sondage sont d'accord pour dire que 100% des femmes déclarent avoir déjà été insulté, touché contre leur grès et parfois plus dans les transport en commun ! 100% ! c'est horrible ! et je comprend alors que les femmes est peur de se faire insulter de se faire haceler, de se faire violé dans chque rue, jusqu'à accuser à tord a cause de la peur (meme si bien sur elle nacuse pas toute a cause de ca, ! parfois c'est juste pour nuir)

enfin bref, je suis d'accord avec toi mais tu ne défend que le point de vue des hommes et je le comprend et surtout je me bat aussi comme je le peux même si ce n'est aps grand chose, pour que ces sigmatisation cesse le plus possible. il faudrait juste que ton argumentation soit plus complete peut etre en te mettant du point de vue d'une femme.

Personnelement :
j'en ai marre d'avoir peur dans une ruelle, de me faire insulter, juger, stigmatiser. j'en ai marre de devoir me plier à des codes préétablie dont tous le monde trouve normal de les suivre… j'en ai marre que l'on ne comrpenne pas que meme si les femmes on réussie a gratter des liberté, nous ne sommes pas égaux ! et meme si naturellement nous sommes differets, je voispas pourquoi une femme serais le sexe faible ! je voudrais que l'on comprenne que le temps que l'on aura pas l'égaliter complete au plus possible, ca voudra dire que nous avons seulement eu ce que les hommes on bien voulu nous donner…

Message cité 3 fois
Profil : Inconnu
vincent422
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2018 à 23:05:57  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

BelieveAgain a écrit :


Je suis féministe (je préfere le terme d'humaniste mais le sujet veut un terme précis :) ) et je comprend ton point de vue sur la stigmatisation et la culpabilité de tous les hommes pour des actes que seul quelque uns sont coupable. je suis d'accord que dans ce combat, des abus sont fais et j'en suis vraiemnt navré car c'est une belle cause qui est souvent mal défendu par des personne qui n'en comprenne pas le sens.

Je suis humaniste car je défend les droits et une sorte d'égalité (car ne se mentons pas ; l'égaliter n'existe pas car nous avons tous une vision differente de l'égaliter !). c'est pour cela que je défend aussi et beaucoup les hommes qui se font traitez de sexiste à chaque mot d'où, je défend le fais que draguer n'est pas harceler, que accuser tous le monde de tous est nul et completement inutile a pars pour faire mal voir la cause. Le véritable féminisme ne défend pas que les femmes et c'est vraiment dommage que cela ne se sache pas assez ! cela s'appelle du féminise parce que ce sont les femmes qui souffre le plus des inégaliter mais au fond c'est un mouvement qui défend juste l'égalter entre les sexes donc HOMME ET FEMME ! donc ce que tu dis sur les fait que ce soit les féministe qui stigmatise est, de mon point de vue bien sur, à moitié juste car ce ne sont de ''vrai'' féministe entre grosse guillemet et surtout, tute les femmes n'accuse pas sans relache.. comme tous les hommes ne sont pas des machos !

Je suis d'accord que en France, nous avons beaucoup moins besoins du féminisme que dans les pays que tu as cité par exemple. mais tu ne peux pas dire que nous sommes égaux.. bien su ! au niveau de la lois, nous sommes égaux, mais tous le monde se rend bien compte je pense que les lois ne sont pas toujours accepter notamment au niveau de l'égalité salariale qui est je pense un peu exagerer car il doit y avoir un plus petit poucentage normalement je te l'accorde. Je ne comdamne pas la lois, ni les principe de notre société, mais la soiété en elle'même ! car inconsciemment et parfois meme consciemment, on instruit les enfants pour qu'ils pensent d'une tel ou tel manière. à l'école, j'ai entendu des choses qui m'ont vraiment choquer ! alors meme si on ne s'en rend pas toujours compte, nous sommes nous les femmes, très stigmatiser et très juger…

Oui nous avons la lierté, par exemple, de nous habillé comme on le veux, mais si c'est trop court,on se fais insulter de pute, si c'est trop long, de sainte ni touche, etc... tu comprend ce que je veux dire ?

Et certe, beaucoup de femmes accuse sans qu'il est vraiment de quoi en ce qui concerne le harcelement etc.. mais beaucoup de sondage sont d'accord pour dire que 100% des femmes déclarent avoir déjà été insulté, touché contre leur grès et parfois plus dans les transport en commun ! 100% ! c'est horrible ! et je comprend alors que les femmes est peur de se faire insulter de se faire haceler, de se faire violé dans chque rue, jusqu'à accuser à tord a cause de la peur (meme si bien sur elle nacuse pas toute a cause de ca, ! parfois c'est juste pour nuir)

enfin bref, je suis d'accord avec toi mais tu ne défend que le point de vue des hommes et je le comprend et surtout je me bat aussi comme je le peux même si ce n'est aps grand chose, pour que ces sigmatisation cesse le plus possible. il faudrait juste que ton argumentation soit plus complete peut etre en te mettant du point de vue d'une femme.

Personnelement :
j'en ai marre d'avoir peur dans une ruelle, de me faire insulter, juger, stigmatiser. j'en ai marre de devoir me plier à des codes préétablie dont tous le monde trouve normal de les suivre… j'en ai marre que l'on ne comrpenne pas que meme si les femmes on réussie a gratter des liberté, nous ne sommes pas égaux ! et meme si naturellement nous sommes differets, je voispas pourquoi une femme serais le sexe faible ! je voudrais que l'on comprenne que le temps que l'on aura pas l'égaliter complete au plus possible, ca voudra dire que nous avons seulement eu ce que les hommes on bien voulu nous donner…
Afficher plus
Afficher moins

Profil : Inconnu
vincent422
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2018 à 23:06:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

BelieveAgain a écrit :


Je suis féministe (je préfere le terme d'humaniste mais le sujet veut un terme précis :) ) et je comprend ton point de vue sur la stigmatisation et la culpabilité de tous les hommes pour des actes que seul quelque uns sont coupable. je suis d'accord que dans ce combat, des abus sont fais et j'en suis vraiemnt navré car c'est une belle cause qui est souvent mal défendu par des personne qui n'en comprenne pas le sens.

Je suis humaniste car je défend les droits et une sorte d'égalité (car ne se mentons pas ; l'égaliter n'existe pas car nous avons tous une vision differente de l'égaliter !). c'est pour cela que je défend aussi et beaucoup les hommes qui se font traitez de sexiste à chaque mot d'où, je défend le fais que draguer n'est pas harceler, que accuser tous le monde de tous est nul et completement inutile a pars pour faire mal voir la cause. Le véritable féminisme ne défend pas que les femmes et c'est vraiment dommage que cela ne se sache pas assez ! cela s'appelle du féminise parce que ce sont les femmes qui souffre le plus des inégaliter mais au fond c'est un mouvement qui défend juste l'égalter entre les sexes donc HOMME ET FEMME ! donc ce que tu dis sur les fait que ce soit les féministe qui stigmatise est, de mon point de vue bien sur, à moitié juste car ce ne sont de ''vrai'' féministe entre grosse guillemet et surtout, tute les femmes n'accuse pas sans relache.. comme tous les hommes ne sont pas des machos !

Je suis d'accord que en France, nous avons beaucoup moins besoins du féminisme que dans les pays que tu as cité par exemple. mais tu ne peux pas dire que nous sommes égaux.. bien su ! au niveau de la lois, nous sommes égaux, mais tous le monde se rend bien compte je pense que les lois ne sont pas toujours accepter notamment au niveau de l'égalité salariale qui est je pense un peu exagerer car il doit y avoir un plus petit poucentage normalement je te l'accorde. Je ne comdamne pas la lois, ni les principe de notre société, mais la soiété en elle'même ! car inconsciemment et parfois meme consciemment, on instruit les enfants pour qu'ils pensent d'une tel ou tel manière. à l'école, j'ai entendu des choses qui m'ont vraiment choquer ! alors meme si on ne s'en rend pas toujours compte, nous sommes nous les femmes, très stigmatiser et très juger…

Oui nous avons la lierté, par exemple, de nous habillé comme on le veux, mais si c'est trop court,on se fais insulter de pute, si c'est trop long, de sainte ni touche, etc... tu comprend ce que je veux dire ?

Et certe, beaucoup de femmes accuse sans qu'il est vraiment de quoi en ce qui concerne le harcelement etc.. mais beaucoup de sondage sont d'accord pour dire que 100% des femmes déclarent avoir déjà été insulté, touché contre leur grès et parfois plus dans les transport en commun ! 100% ! c'est horrible ! et je comprend alors que les femmes est peur de se faire insulter de se faire haceler, de se faire violé dans chque rue, jusqu'à accuser à tord a cause de la peur (meme si bien sur elle nacuse pas toute a cause de ca, ! parfois c'est juste pour nuir)

enfin bref, je suis d'accord avec toi mais tu ne défend que le point de vue des hommes et je le comprend et surtout je me bat aussi comme je le peux même si ce n'est aps grand chose, pour que ces sigmatisation cesse le plus possible. il faudrait juste que ton argumentation soit plus complete peut etre en te mettant du point de vue d'une femme.

Personnelement :
j'en ai marre d'avoir peur dans une ruelle, de me faire insulter, juger, stigmatiser. j'en ai marre de devoir me plier à des codes préétablie dont tous le monde trouve normal de les suivre… j'en ai marre que l'on ne comrpenne pas que meme si les femmes on réussie a gratter des liberté, nous ne sommes pas égaux ! et meme si naturellement nous sommes differets, je voispas pourquoi une femme serais le sexe faible ! je voudrais que l'on comprenne que le temps que l'on aura pas l'égaliter complete au plus possible, ca voudra dire que nous avons seulement eu ce que les hommes on bien voulu nous donner…
Afficher plus
Afficher moins

Profil : Inconnu
vincent422
  1. answer
  2. Posté le 26/05/2018 à 23:43:24  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

BelieveAgain a écrit :


Je suis féministe (je préfere le terme d'humaniste mais le sujet veut un terme précis :) ) et je comprend ton point de vue sur la stigmatisation et la culpabilité de tous les hommes pour des actes que seul quelque uns sont coupable. je suis d'accord que dans ce combat, des abus sont fais et j'en suis vraiemnt navré car c'est une belle cause qui est souvent mal défendu par des personne qui n'en comprenne pas le sens.

Je suis humaniste car je défend les droits et une sorte d'égalité (car ne se mentons pas ; l'égaliter n'existe pas car nous avons tous une vision differente de l'égaliter !). c'est pour cela que je défend aussi et beaucoup les hommes qui se font traitez de sexiste à chaque mot d'où, je défend le fais que draguer n'est pas harceler, que accuser tous le monde de tous est nul et completement inutile a pars pour faire mal voir la cause. Le véritable féminisme ne défend pas que les femmes et c'est vraiment dommage que cela ne se sache pas assez ! cela s'appelle du féminise parce que ce sont les femmes qui souffre le plus des inégaliter mais au fond c'est un mouvement qui défend juste l'égalter entre les sexes donc HOMME ET FEMME ! donc ce que tu dis sur les fait que ce soit les féministe qui stigmatise est, de mon point de vue bien sur, à moitié juste car ce ne sont de ''vrai'' féministe entre grosse guillemet et surtout, tute les femmes n'accuse pas sans relache.. comme tous les hommes ne sont pas des machos !

Je suis d'accord que en France, nous avons beaucoup moins besoins du féminisme que dans les pays que tu as cité par exemple. mais tu ne peux pas dire que nous sommes égaux.. bien su ! au niveau de la lois, nous sommes égaux, mais tous le monde se rend bien compte je pense que les lois ne sont pas toujours accepter notamment au niveau de l'égalité salariale qui est je pense un peu exagerer car il doit y avoir un plus petit poucentage normalement je te l'accorde. Je ne comdamne pas la lois, ni les principe de notre société, mais la soiété en elle'même ! car inconsciemment et parfois meme consciemment, on instruit les enfants pour qu'ils pensent d'une tel ou tel manière. à l'école, j'ai entendu des choses qui m'ont vraiment choquer ! alors meme si on ne s'en rend pas toujours compte, nous sommes nous les femmes, très stigmatiser et très juger…

Oui nous avons la lierté, par exemple, de nous habillé comme on le veux, mais si c'est trop court,on se fais insulter de pute, si c'est trop long, de sainte ni touche, etc... tu comprend ce que je veux dire ?

Et certe, beaucoup de femmes accuse sans qu'il est vraiment de quoi en ce qui concerne le harcelement etc.. mais beaucoup de sondage sont d'accord pour dire que 100% des femmes déclarent avoir déjà été insulté, touché contre leur grès et parfois plus dans les transport en commun ! 100% ! c'est horrible ! et je comprend alors que les femmes est peur de se faire insulter de se faire haceler, de se faire violé dans chque rue, jusqu'à accuser à tord a cause de la peur (meme si bien sur elle nacuse pas toute a cause de ca, ! parfois c'est juste pour nuir)

enfin bref, je suis d'accord avec toi mais tu ne défend que le point de vue des hommes et je le comprend et surtout je me bat aussi comme je le peux même si ce n'est aps grand chose, pour que ces sigmatisation cesse le plus possible. il faudrait juste que ton argumentation soit plus complete peut etre en te mettant du point de vue d'une femme.

Personnelement :
j'en ai marre d'avoir peur dans une ruelle, de me faire insulter, juger, stigmatiser. j'en ai marre de devoir me plier à des codes préétablie dont tous le monde trouve normal de les suivre… j'en ai marre que l'on ne comrpenne pas que meme si les femmes on réussie a gratter des liberté, nous ne sommes pas égaux ! et meme si naturellement nous sommes differets, je voispas pourquoi une femme serais le sexe faible ! je voudrais que l'on comprenne que le temps que l'on aura pas l'égaliter complete au plus possible, ca voudra dire que nous avons seulement eu ce que les hommes on bien voulu nous donner…
Afficher plus
Afficher moins



Ok, #surtoutPasDAmalgames !

Il défend qui le "vrai" féminisme ?

Moi je parle du féminisme en France à l'époque actuelle.
Le fonds de commerce du féminisme en gros c'est faire baigner les femmes dans un climat de crainte en faisaint croire de façon lente et subtile, que "oulà, une agression d'une femme...Bon, c'est juste un mec parmi tant d'autres, vous en faites pas...mais quand même, jveux juste signaler que y'a eu une agression sexiste ici...Nan jvous jure, je sous-entend rien, je dis juste, y'a eu une agression ici, si vous voyez du sexisme partout vous êtes parano". On assaisonne comme ça n'importe quel scénario comme une agression dans un métro la nuit, un patron qui harcèle une employé, une tournant dans une cave, on le repasse en boucle histoire que la mayonnaise prenne, et c'est bon ! Les filles qui se sentent vivre dans l'insécurité sont ensuite des brebis égarées pour les gourous des mouvements femens qui vont bien les dresser à savoir les bons comportements à adopter face à un prédateur mâle. "N'oubliez pas les filles, visez les couilles, blablablabla".


Faire l'amalgame c'est humain, moi perso je suis pas raciste mais ça m'étonnerait pas que je le devienne un jour, vu que la xénophobie c'est un réflexe humain, et que le "vivre-ensemble" c'est juste une façon de se constiper émotionnellement. Donc du coup, pour moi, féminisme est un terme caché pour "haine et castration de l'homme", comme"nationaliste" mais "nan, jsuis pas raciste, jte jure !".

Toi, comme certaines femmes, t'essaient un peu de calmer le jeu, de dire qu'il faut apaiser les tensions qui vont trop loins, qu'ils faut être objectif, comme des supporters d'un club de foot qui condamnent les actes de violence des ultras de leur propre équipe en rappelant que c'est qu'un sport, ou en rappelant aux racistes que les tous les rebeux ne sont pas comme ça, faut pas mélanger islam et terrorisme, de la part d'un bon musulman patriote, etc.

En fait, le féminisme, c'est comme les Black Panthers, la fierté catalane, l'exalatation patriotique, etc.

Où est la différence entre revendication et volonté d'impérialisme ? Pour moi, c'est comme une femme qui s'habille provocatrice mais qui dit que c'est que pour elle. C'est en fait jouer à un petit jeu en faisant ce que la personne à envie de faire otut en gardant bien le masque social histoire de toujours faire la pirouette pour s'en sortir. Donc je te pose la même question qu'à chaque fois que j'en entends parler... A part quand ça touche à la sexualité et à un homme qui est trop incisif, quelle sont les revendications de gens comme toi ? Quand et comment tu souffres de mysoginie ?


Aujourd'hui, est sexiste qui n'est pas femme-friendly, pas galant, etc. Moi je te dis que ces comportements de "gentleman" c'est de la discrimination positive ( sérieux un mec féministe je crois que y'a pas plus con lol ). J'aimerais qu'on me donne des exemples CONCRETS d'inégalités de salaires. J'ai fait de la caisse, de la préparation de commande, du magasinage, facteur, etc. Bref, que des petits boulots sans qualifications, et dans tous ces milieux, j'ai jamais entendu parler d'une affaire d'arnaque de salaire, et j'ai vu autant de femmes embauchées que de mecs ( à peu près en tout cas, jm'amuse pas à tout compter ).


En face, le féminisme c'est "jme défends" alors qu'en réalité c'est "j'attaque pour plus de droits". Faut qu'on m'explique comment on peut obtenir quelque chose d'une autorité sans une force de coercition. Pour moi, le côté "social" avec les revenus, blablabla, c'est dépassé. Aujourd'hui, les femmes peuvent travailler, c'est pas comme au Moyen-äge où le daron c'est le taulier, la femme dépend totalement de lui et se fait incendier par l'église si elle veut divorcer. C'est le masque social.


Après, le côté plus "terrain" pour moi c'est dans le contexte de séduction. Le mec qui fait pression pour avoir des avances, qui donne des ordres, qui tient un language ordurier, etc. Ben ça, je vois pas en quoi l'Etat peut faire quelque chose. Ils peuvent, au mieux punir ( franchement j'imagine mal les flics se déplacer à chaque fois qu'une femme se fait siffler par un bande dans la rue ), mais ça existera toujours, cette façon d'accoster, c'est avec le caractère de la personne. Bon, je vais pas faire l'avocat et dire que blablablabla, les femmes aussi s'excitent le point G psychologique de leur égo et se faisant désirer par des pigeons qui ne la fourre jamais, ou que les filles se taillent entre elles, mais mon truc il est de dire que maintenant, est sexiste un mec hétéro qui juge une femme d'abord pour son physique ( comme moi par exemple ).

Les métiers de l'image, comme mannequin, présentatrices, actrices porno, c'est pas basé sur la capacité des candidates à démontrer le théroème de Laplace. Le critère de base, c'est le corps. Moi je suis pour une vision banale du porno, c'està dire sans être en mode "Ah, au secours Ste Marie Madeleine" ou en mode lécher tout ce qui ressemble de près ou de loin à une bite et se mordre les lèvres avec un sourire et une sucette dans la bouche.

J'ai la flemme de trop réfléchir pour ce post, mais quand à chaque je suis cash sur mes intentions, tout en restant clean verbalement, j'entends des filles qui ont en gros un hérisson à la place de la chatte et qui me dise que je suis sexiste parce que je déteste pas sa poitrine, que toutes les filles se soutiennent, que je suis dégueulasse, blablabla. Et c'est encore plus dingue quand ça vient de mecs ( hétéro en plus ).


Si les femmes obtiennent des "droits" déjà là, elles vont s'arrêter là tu vas me dire ?! C'est comme les limitations de vitesse, on peut les mettre à 135, puis à 140, etc, en disant toujours que c'est rien qu'un tout petit bout... C'est une spirale infernale quoi.


Bon, en résumé, propagande lente et mensongère ---> climat d'angoisse et de haine latent ---> montée au pouvoir des femmes qui ont des talents d'orateur et qui jouissent de leur contrôle des femmes et qui veulent changer les mecs en lopettes ---> dressage des femmes à clamer haut et fort leur fierté d'en être et formatage des comportements sous stress.

Revendications "sociales" complètement bidons utilisées comme alibi pour obtenir ce que les extrêmistes veulent sans cracher le morceau... agresseur qui se fait passer pour une victime.
Revendications de respect des barrières dans un cadre de sexualité ( compérehnsible ) qui tendent, dans un extrême, à condamner systématiquement les initiatives trop cash ( promotion du gentleman qui à une rose dans la bouche, qui baise la main et qui rend le paquet de chips dans le rayon quand la femme dit "ah non chéri, pas de chips aujourd"hui ).
Bonus = les laquais mâles pour faire passer la douille.

On peut être anti-féminisme sans être sexiste. C'est pas un crime de dire qu'on cherche le cul.

Message cité 1 fois
(Publicité)
Ne plus croire ce n'est pas abandonner, c'est de s
Profil : Inconnu
believeagain
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2018 à 11:59:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Vincent.. a écrit :


Ok, #surtoutPasDAmalgames !

Il défend qui le "vrai" féminisme ?

Moi je parle du féminisme en France à l'époque actuelle.
Le fonds de commerce du féminisme en gros c'est faire baigner les femmes dans un climat de crainte en faisaint croire de façon lente et subtile, que "oulà, une agression d'une femme...Bon, c'est juste un mec parmi tant d'autres, vous en faites pas...mais quand même, jveux juste signaler que y'a eu une agression sexiste ici...Nan jvous jure, je sous-entend rien, je dis juste, y'a eu une agression ici, si vous voyez du sexisme partout vous êtes parano". On assaisonne comme ça n'importe quel scénario comme une agression dans un métro la nuit, un patron qui harcèle une employé, une tournant dans une cave, on le repasse en boucle histoire que la mayonnaise prenne, et c'est bon ! Les filles qui se sentent vivre dans l'insécurité sont ensuite des brebis égarées pour les gourous des mouvements femens qui vont bien les dresser à savoir les bons comportements à adopter face à un prédateur mâle. "N'oubliez pas les filles, visez les couilles, blablablabla".


Faire l'amalgame c'est humain, moi perso je suis pas raciste mais ça m'étonnerait pas que je le devienne un jour, vu que la xénophobie c'est un réflexe humain, et que le "vivre-ensemble" c'est juste une façon de se constiper émotionnellement. Donc du coup, pour moi, féminisme est un terme caché pour "haine et castration de l'homme", comme"nationaliste" mais "nan, jsuis pas raciste, jte jure !".

Toi, comme certaines femmes, t'essaient un peu de calmer le jeu, de dire qu'il faut apaiser les tensions qui vont trop loins, qu'ils faut être objectif, comme des supporters d'un club de foot qui condamnent les actes de violence des ultras de leur propre équipe en rappelant que c'est qu'un sport, ou en rappelant aux racistes que les tous les rebeux ne sont pas comme ça, faut pas mélanger islam et terrorisme, de la part d'un bon musulman patriote, etc.

En fait, le féminisme, c'est comme les Black Panthers, la fierté catalane, l'exalatation patriotique, etc.

Où est la différence entre revendication et volonté d'impérialisme ? Pour moi, c'est comme une femme qui s'habille provocatrice mais qui dit que c'est que pour elle. C'est en fait jouer à un petit jeu en faisant ce que la personne à envie de faire otut en gardant bien le masque social histoire de toujours faire la pirouette pour s'en sortir. Donc je te pose la même question qu'à chaque fois que j'en entends parler... A part quand ça touche à la sexualité et à un homme qui est trop incisif, quelle sont les revendications de gens comme toi ? Quand et comment tu souffres de mysoginie ?


Aujourd'hui, est sexiste qui n'est pas femme-friendly, pas galant, etc. Moi je te dis que ces comportements de "gentleman" c'est de la discrimination positive ( sérieux un mec féministe je crois que y'a pas plus con lol ). J'aimerais qu'on me donne des exemples CONCRETS d'inégalités de salaires. J'ai fait de la caisse, de la préparation de commande, du magasinage, facteur, etc. Bref, que des petits boulots sans qualifications, et dans tous ces milieux, j'ai jamais entendu parler d'une affaire d'arnaque de salaire, et j'ai vu autant de femmes embauchées que de mecs ( à peu près en tout cas, jm'amuse pas à tout compter ).


En face, le féminisme c'est "jme défends" alors qu'en réalité c'est "j'attaque pour plus de droits". Faut qu'on m'explique comment on peut obtenir quelque chose d'une autorité sans une force de coercition. Pour moi, le côté "social" avec les revenus, blablabla, c'est dépassé. Aujourd'hui, les femmes peuvent travailler, c'est pas comme au Moyen-äge où le daron c'est le taulier, la femme dépend totalement de lui et se fait incendier par l'église si elle veut divorcer. C'est le masque social.


Après, le côté plus "terrain" pour moi c'est dans le contexte de séduction. Le mec qui fait pression pour avoir des avances, qui donne des ordres, qui tient un language ordurier, etc. Ben ça, je vois pas en quoi l'Etat peut faire quelque chose. Ils peuvent, au mieux punir ( franchement j'imagine mal les flics se déplacer à chaque fois qu'une femme se fait siffler par un bande dans la rue ), mais ça existera toujours, cette façon d'accoster, c'est avec le caractère de la personne. Bon, je vais pas faire l'avocat et dire que blablablabla, les femmes aussi s'excitent le point G psychologique de leur égo et se faisant désirer par des pigeons qui ne la fourre jamais, ou que les filles se taillent entre elles, mais mon truc il est de dire que maintenant, est sexiste un mec hétéro qui juge une femme d'abord pour son physique ( comme moi par exemple ).

Les métiers de l'image, comme mannequin, présentatrices, actrices porno, c'est pas basé sur la capacité des candidates à démontrer le théroème de Laplace. Le critère de base, c'est le corps. Moi je suis pour une vision banale du porno, c'està dire sans être en mode "Ah, au secours Ste Marie Madeleine" ou en mode lécher tout ce qui ressemble de près ou de loin à une bite et se mordre les lèvres avec un sourire et une sucette dans la bouche.

J'ai la flemme de trop réfléchir pour ce post, mais quand à chaque je suis cash sur mes intentions, tout en restant clean verbalement, j'entends des filles qui ont en gros un hérisson à la place de la chatte et qui me dise que je suis sexiste parce que je déteste pas sa poitrine, que toutes les filles se soutiennent, que je suis dégueulasse, blablabla. Et c'est encore plus dingue quand ça vient de mecs ( hétéro en plus ).


Si les femmes obtiennent des "droits" déjà là, elles vont s'arrêter là tu vas me dire ?! C'est comme les limitations de vitesse, on peut les mettre à 135, puis à 140, etc, en disant toujours que c'est rien qu'un tout petit bout... C'est une spirale infernale quoi.


Bon, en résumé, propagande lente et mensongère ---> climat d'angoisse et de haine latent ---> montée au pouvoir des femmes qui ont des talents d'orateur et qui jouissent de leur contrôle des femmes et qui veulent changer les mecs en lopettes ---> dressage des femmes à clamer haut et fort leur fierté d'en être et formatage des comportements sous stress.

Revendications "sociales" complètement bidons utilisées comme alibi pour obtenir ce que les extrêmistes veulent sans cracher le morceau... agresseur qui se fait passer pour une victime.
Revendications de respect des barrières dans un cadre de sexualité ( compérehnsible ) qui tendent, dans un extrême, à condamner systématiquement les initiatives trop cash ( promotion du gentleman qui à une rose dans la bouche, qui baise la main et qui rend le paquet de chips dans le rayon quand la femme dit "ah non chéri, pas de chips aujourd"hui ).
Bonus = les laquais mâles pour faire passer la douille.

On peut être anti-féminisme sans être sexiste. C'est pas un crime de dire qu'on cherche le cul.
Afficher plus
Afficher moins


Ok, dans un sens je comrpend…
1- il y a de vrai féministe dans ce pays, moi par exeple, et il ne faut pas mettre un non catégorique sur cette cause.
2-bien sur que tu peyx etre anti-féministe snas etre sexiste masi ilf aut vraiment etre à la limite e pour y rester tu as iteret pour toi de faire gaffe et je ne pense pas que ce soit un mdoe de vie de faire attention a tous tous le temps mais bon comme tu veux :)
3-Tu dis exactement le contraire de ce que je dis ! je dis ue les lois ne suffise pas et tu me parle que les féministes veulent des lois ! bie sur que non les lois ne changeront jamais rien ! elle n'on jamais rien changer et cce n'est pas aujourd'hui que ca va faire quelque chose. juste avoue que d'avoir peur de tous n'est pas un mode de vie et qu'ilf audrait un oeu décaler le point de vue de la société pour que les femmes arrrete de se sentir menacé et que les hommes arrete de se faire juger par les femmes à chaque mot doux. il faudrais que ce soit juste dans les deux sens, seulement très peu de gens sont près à faire des sacrifice pour arriver à ce qui se rapproche de l'égalité sociétal. je voudrais que les hommes et les femmes pusisent draguer comme il leur plait sans qu'une femme se face traiter de pute parce qu'elle veut du ses et que un homme se face traiter de gros porc parc que lui aussi veut du sexe.
4- bien sur qu'il ni a rien de mal a vouloir du sexe ! mais je voudrais que les femmes puissent coucher autant qu'un homme sans etre insulter. un omme qui couche souvent on l'appelle ''chanpion'' et un meuf qui couche souvent on l'appelle ''salope'' ! tu trouve ca normal.
5-ce nest aps parce que tu n'asjamais vu d'égaliter salarial que ca n'existe pas.. c'est comme ce n'est pas parce que tu n'as jamais vu de lion que ca n'existe pas, ce n'est pas parce que tu as jaamis vu quelque'un se faire violé que ca n'existe pas… tu comprend ce que je veux dire ou c'est moi qui arrive pas faire paser ce que j'essaie de dire (: ?

Merci de m'avoir répond, c'est simpa de débattre avec quelqu'un qui a pour une fois des argument !

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
vincent422
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2018 à 17:57:17  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

BelieveAgain a écrit :

Ok, dans un sens je comrpend…
1- il y a de vrai féministe dans ce pays, moi par exeple, et il ne faut pas mettre un non catégorique sur cette cause.
2-bien sur que tu peyx etre anti-féministe snas etre sexiste masi ilf aut vraiment etre à la limite e pour y rester tu as iteret pour toi de faire gaffe et je ne pense pas que ce soit un mdoe de vie de faire attention a tous tous le temps mais bon comme tu veux :)
3-Tu dis exactement le contraire de ce que je dis ! je dis ue les lois ne suffise pas et tu me parle que les féministes veulent des lois ! bie sur que non les lois ne changeront jamais rien ! elle n'on jamais rien changer et cce n'est pas aujourd'hui que ca va faire quelque chose. juste avoue que d'avoir peur de tous n'est pas un mode de vie et qu'ilf audrait un oeu décaler le point de vue de la société pour que les femmes arrrete de se sentir menacé et que les hommes arrete de se faire juger par les femmes à chaque mot doux. il faudrais que ce soit juste dans les deux sens, seulement très peu de gens sont près à faire des sacrifice pour arriver à ce qui se rapproche de l'égalité sociétal. je voudrais que les hommes et les femmes pusisent draguer comme il leur plait sans qu'une femme se face traiter de pute parce qu'elle veut du ses et que un homme se face traiter de gros porc parc que lui aussi veut du sexe.
4- bien sur qu'il ni a rien de mal a vouloir du sexe ! mais je voudrais que les femmes puissent coucher autant qu'un homme sans etre insulter. un omme qui couche souvent on l'appelle ''chanpion'' et un meuf qui couche souvent on l'appelle ''salope'' ! tu trouve ca normal.
5-ce nest aps parce que tu n'asjamais vu d'égaliter salarial que ca n'existe pas.. c'est comme ce n'est pas parce que tu n'as jamais vu de lion que ca n'existe pas, ce n'est pas parce que tu as jaamis vu quelque'un se faire violé que ca n'existe pas… tu comprend ce que je veux dire ou c'est moi qui arrive pas faire paser ce que j'essaie de dire (: ?

Merci de m'avoir répond, c'est simpa de débattre avec quelqu'un qui a pour une fois des argument !
Afficher plus
Afficher moins



J'ai posé des questions sur qui défend le "vrai" féminisme, c'est quoi CONCRETEMENT les revendications sociales, jusqu'où vont s'arrêter les femmes, etc. J'étais à la recherche d'une réponse bien directe et au final avec ton post, j'ai l'impression d'essayer d'attraper d'un coup une savonnette qui n'arrête pas de me glisser des mains ou de serrer le poing pour enfermer de l'eau qui n'arrête pas de me couler entre les doigts. Tu te sauves toujours de mes questions.


Au niveau du social ( donc niveau boulot et thunes ), je vois pas en quoi y'aurait une solidarité de la part de toutes les femmes. Tu peux pas comparer Ségolène Royale, Kim Kardashian, Ingrid Bétancourt avec une chercheuse au CNRS, Valérie Damidot et avec avec une chômeuse ou la femme de ménage du coin. Tu compares pas une bourgeoise, une prolo et une millionnaire, elles ont toutes des intérêts divergents. Y'a des femmes aisées qui sont bien contentes d'avoir des nounous à leur disposition, et si possible un maximum, histoire de pouvoir en changer si y'en a une qui va pas. Si une usine délocalise en Asie, c'est des femmes asiatiques qui reprennent le flambeau des françaises, c'est des femmes qui se réjouissent du chômage d'autres femmes. Je suis pas sûre que être infirmière en prison soit le rêve d'une femme, pourtant il en faut toujours dans une société, c'est comme les éboueurs. Sous Hitler, c'était écrit noir sur blanc que les Juifs n'avaient pas le dorit de travailler. Si une femme qui a BAC+8 trouve pas de boulot dans son domaine, c'est peut-être parce que c'est la crise, pas parce qu'elle porte un soutif. Si une sénior arrive pas à trouver d'employeurs, c'est peut-être plutôt à cause de son âge, pas à cause de sa féminité. Quand y'a des grèves et des manifs, c'est marqué, je sais pas, Bosch, Arcélor-Mital, SNCF, pas juste "Femmes de la RATP".


J'ai réfléchi où est-ce qu'en France il pouvait y'avoir du sexisme professionnel, et j'ai trouvé une raison qui coule de source : la grossesse !
Récemment j'étais sur jobIndeed, y'avait des offres pour faire de la mise en rayon dans un intermarché, et l'offre disait bien à chaque fois "Poste à pourvoir en CDI, nous ne recherchons pas d'étudiants". Normal, stabilité d'effectif et investissement obligent. Ils ont pas envie de payer des CDD à chaque fois, leurs primes de fin de contrat, c'est mieux d'avoir directement un CDI. En plus, l'étudiant, vu qu'il a un avenir normalement, ben il sera pas aussi investi et si il se fait virer ben... il attends la rentrée quoi. Et si une petite PME doit embaucher, si il prennent une femme, elle peut tomber enceinte, donc du coup des congés à prendre en charge ( je connais pas la législation exactement en France ), un remplacent à trouver, etc. Donc si la boîte est déjà ric-rac pour rentrer dans les clous, ce sexisme à l'embauche est tout à fait cautionnable à mon avis pour des raisons financières. Et puis une femme va pas, dans une tournée musicale, manquer une partie à cause de son futur bébé, il faut une cohérence sur le long terme. Si je suis patron d'une petite pizzeria, j'estime absolument pas scandaleux de dire que "cherche XXXX, à compétence égales, nous favoriserons, en tant que petite entreprise, les candidatures masculines pour des raisons économiques et de stabilité sur le long-terme". Par contre, dans des grandes boîtes style AUCHAN, La poste, SNCF, voire des postes de fonctionnaires, grossesse rime pas avec licenciement. Et si c'est le cas, ben dans ce cas là, j'estime compréhensible qu'une femme attaque en justice.


Après qu'il y ait un patron qui escroque genre une vraie escroquerie sexiste au niveau du salaire, ça doit être des affaires bien underground. Si Monoprix ou n'importe quelle entreprise qui a un nom se fait péter pour avoir fait une chose pareille ( càd payer clairement moins sur la fiche de paie les femmes que les hommes pour un même travail, mêmes horaires, etc ),on peut être sûr que les concurrents vont s'en réjouir. "Chers clientEs, si vous voulez faire vos courses dans une enseigne sexiste, libre à vous, nous on vous accueille toujours sur un pied d'égalité" dit-il en tant que PDG avec un grand sourire chaleureux sur les nouveaux spots publicitaires des abribus ! Au niveau de l'image, une histoire pareille, c'est dévastateur. Ca peut concerner que les entreprises dans l'ombre, donc déjà ça fait peu de monde, et en plus les commérages vont vite nuire. Donc sachant ça, le peu d'entreprises où une inégalité sexiste existe, ben ça concerne très peu de monde, et je vois pas en quoi les femmes vont en faire une cause nationale. Les médias c'est l'art de montrer l'arbre qui cache la forêt. Avec cette logique bientôt sur France 3 Franche Comté on va dire que le club de Bridge des seniors d'un bled a été le théâtre d'un décès parce que le mec avait bu du vin rouge de Loire-Atlantique entre deux parties à la buvette donc maintenant la France va stiagmatiser toutes les boissons alcoolisées...


Les femmes françaises ont accès au marché du travail. Les injustices professionnelles mysogines, si tant est qu'elles existent, sont totalement marginales et ne méritent pas une telle médiatisation et propagande. Le seul combat social "féministe" légitime en France c'est le maintien du congé maternité dans des entreprises qui en ont la capacité n'en déplaisent aux patrons. Même la plus féministe des Fémen je vois pas comment elle peut nier ça. Y'a pas de point de vu, c'est des faits.

Après, au niveau sociétal, je vois pas quoi revendiquer de la part d'une femme. Quand je pense à égalité, je pense à =. Pareil, idem. Moi je suis pour la différenciation des sexes. Les toilettes et les vestiaires sont pas mixtes dans les lieux publics, rien de choquant pour moi. Les fouilles de flics se font sur des interpellés de même sexe. Je vois pas une levée de bouclier de la part des mecs parce que les assurances de voiture sont parfois plus chères apparemment pour eux. Allez, je veux bien pour le fait de devoir changer de nom au mariage si ensuite elle divorce et elle se tape un patronyme qui la dégoûte, comme une sorte de tatouage avec le nom de son ex, mais à part ça ? Y'a des maternités, y'a des rayons hygiène et lingerie féminine en grande surface, y'a même des gynécologues ! Après, la sélection naturelle qui fait que des métiers comme la puériculture sont plutôt des métiers de femmes et la gendarmerie et le BTP des trucs de mecs, ben, l'Etat, grâce au SMIC, fait du mieux qu'il peut justement pour contenter tout le monde. Si y'a une primede risque pour les militaires et pas pour les secrétaires, normal que plus d'hommes en profitent. Pareil, niveau éducation, l'école d'ingé où j'étais se vantait de faire 50 50 pour la promo... c'est même carrément sur le sexe que ça juge le dossier, n'importe quoi. Je connais pas de cas d'écoles ( hormis peut-être des cas très rares d'écoles privées religieuses en France, blablabla, toujours pareil, encore des phénomènes en marge ) qui refusent un dossier basé sur le sexe féminin. La sélection naturelle qui fera que beaucoup de filles iront en CAP coiffure plutôt que tourneur-fraiseur, pas de quoi crier au scandale. Les femmes peuvent conduire, leurs peines de prison sont égales à celle des hommes pour la même faute. La France au niveau sociétal à rien à se reprocher qui justifierait une union féministe.


Niveau séduction, je cautionne les rôles, c'est l'optique naturelle des choses. Même chez les homos y'en un(e) qui fait l'homme et l'autre la femme. Y'a un passif un actif. Ca choque pas de voir une femme lesbienne porter la culotte ( un bonhomme avec des seins ), pas pareil par contre si un homme se fait sodomiser ( oh là là, quelle fiotasse ). Celui qui fait la femme en gros,c'est le Soleil, et celui qui fait l'homme, c'est une planète avec orbite en spirale quoi. Y'en a un son égo vient du fait de se faire désirer, d'avoir de la demande, faire la diva, et de l'autre, ben, tirer son coup. Si on fait comprendre à quelqu'un qu'on a envie, ben c'est comme si on donnait déjà un peu ce que l'autre veut... donc histoire de rétablir la balance, faut bien que celui ou celle qui se fait désirer ouvre un peu les portes de son intimité physique. Se prendre un vent après une initiative, ça blesse. Un stop direct dès le départ y'a que ça de vrai. Sinon, je respecte la violence derrière. Le flirt, y'a du stress, c'est violent, donc du coup ben forcément la vengeance je comprends. Et en général, celui qui met vraiment du temps avant d'arriver à ses fins, c'est celui ou celle qui veut niquer ( pour certains y'a délit de bite quand je dis ça ). Faut avoir les cojones de prendre l'intiative, croire en soi, et puis faut être plus patient,faut faire un job plus subtil en réalité. La "femme" pour moi son talent c'est de savoir satsifaire le désir de manière graduée, pas tout d'un coup. Et plus l'acte est proche, plus la tension monte. Donc forcément, plus un refus fait mal. Et puis, dans un couple, protéger, c'est pas pareil que de donner de l'amour, c'est plus chaud. Donc ouais, tresser des lauriers à l'"homme", tout à fait logique ! Et puis en cas d'arnaque, y'a les ordres, les injures, les critiques, etc. En fait ce schéma de demande et d'offre c'est transposable aussi pour n'importe quel type de candidature. Y'a de la casse des 2 côtés. Et puis j'entends rarement parler des filles elle-mêmes qui traitent les autres de pétasse par jalousie et qui les empêchent de s'hbailler comme elles veulent elles-aussi en imposant des codes. Le ciment du féminisme en France c'est les violences, psycho ou physiques, faites aux femmes dans les relations de séduction homme/femme.

Maintenant, en tant que mec hétéro, je vais pas pleurer sur le cas de ces personnes, c'est clair. Je suis non-fumeur, je vais pas militer pour un assainissement du tabac et verser une larme pour les cancers liés à ça. Donc après, qu'une femme rentre là-dedans ok. Mais là où je me sens concerné, c'est la "xénophobie" qui en découle. En gros, c'est Wonderman ta nouvelle icône et tu dois écraser le mâle en le castrantet le tenant en laisse. Est-ce que tu aurais le courage, sachant que tu te ferais des ennemies pour ça, de reconnaître que plus les femmes se radicalisent dans ce milieu, plus elles sont anti-hommes, à commencer par les portes-paroles, et que c'est une manipulation lente et subtile de nous dire que y'a des luttes sociétales et sociales pour ça ? Plus les féministes s'excitent, plus les hommes se sentent obligés de se défendre, plus les féministes se radicalisent, etc. C'est comme une abeille qui en stresse une autre qui la restresse, et au final ça prend de l'ampleur. Le communautarisme haineux c'est contagieux. Donc oui, en tant qu'homme, n'importe qui doit être anti-féministe, et j'imagine mal une femme lutter contre, vu que ça donnerait un système où elle serait avantagée. Les supporters de foot, tu mets un supporter adverse dans la tribune, il se fait lyncher, pareil dans les meetings, les manifs, etc. Et y'aura un contre-féminisme si ça continue.


Le féminisme c'est un mouvement qui se nourrit des souffrances des filles à cause de la sexualité des hommes ( c'est leur seul point commun ) et qui veut secrètement les écraser tout en jouant le jeu du social et du sociétal. Ma bite c'est ma partie la plus féministe, si une femme est bien baisée je vois pas comment un truc pareil va monter.


Le féminisme c'est un sujet concret et qui m'intéresse ( vu que c'est médiatisé en qu'en tant que mec hétéro, je suis de l'autre côté de la barrière et certaines filles sont lobotmisées par ça quand ont les accostent, à mon niveau ce que font les Fémen je m'en fous, j'ai jamais pris leur bombe à sperme dans les yeux et je suis pas religieux ) et je pense que tant qu'on pourra pas être sur la même fréquence quand on se parle toi et moi ( vu que là c'est un peu comme si chacun parlait dans son coin ), ça va être dur de faire quelque chose de constructif. Je vais sonner comme un interviewer ou un flic qui met la lampe des les yeux d'un suspect, mais vu qu'ici c'est possible de dialoguer de manière posée avec un rapport de force égale et un temps de réflexion, j'aimerais profiter de la chance que j'ai d'avoir des féministes ici pour que tu ( ou n'importe quelle autre personne féministe d'ailleurs ) me dise ton commentaire sur chaque point que j'ai mis en gras. Et réciproquement, je suis ok pour répondre et commenter certains points précis que tu veux me passer. Je vois pas comment joindre les 2 bouts du pont autrement.

Message cité 1 fois
I am FABULOUS !
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 27/05/2018 à 18:09:06  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


---------------
"Pourquoi un Dieu parfait créerait-il un univers affligé d'une telle quantité de souffrance, alors que cette souffrance n'engendre aucun des bienfaits qui pourraient atténuer et rendre la situation plus ou moins acceptable ?"
Nicholas Everitt, The Non-Existence of God

Les Chroniques de Livaï, sur Wattpad
Les Chroniques de Livaï, sur Fanfiction.net
Les Chroniques de Livaï, sur le Wikia SnK
Ne plus croire ce n'est pas abandonner, c'est de s
Profil : Inconnu
believeagain
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2018 à 21:12:27  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Vincent.. a écrit :


J'ai posé des questions sur qui défend le "vrai" féminisme, c'est quoi CONCRETEMENT les revendications sociales, jusqu'où vont s'arrêter les femmes, etc. J'étais à la recherche d'une réponse bien directe et au final avec ton post, j'ai l'impression d'essayer d'attraper d'un coup une savonnette qui n'arrête pas de me glisser des mains ou de serrer le poing pour enfermer de l'eau qui n'arrête pas de me couler entre les doigts. Tu te sauves toujours de mes questions.


Au niveau du social ( donc niveau boulot et thunes ), je vois pas en quoi y'aurait une solidarité de la part de toutes les femmes. Tu peux pas comparer Ségolène Royale, Kim Kardashian, Ingrid Bétancourt avec une chercheuse au CNRS, Valérie Damidot et avec avec une chômeuse ou la femme de ménage du coin. Tu compares pas une bourgeoise, une prolo et une millionnaire, elles ont toutes des intérêts divergents. Y'a des femmes aisées qui sont bien contentes d'avoir des nounous à leur disposition, et si possible un maximum, histoire de pouvoir en changer si y'en a une qui va pas. Si une usine délocalise en Asie, c'est des femmes asiatiques qui reprennent le flambeau des françaises, c'est des femmes qui se réjouissent du chômage d'autres femmes. Je suis pas sûre que être infirmière en prison soit le rêve d'une femme, pourtant il en faut toujours dans une société, c'est comme les éboueurs. Sous Hitler, c'était écrit noir sur blanc que les Juifs n'avaient pas le dorit de travailler. Si une femme qui a BAC+8 trouve pas de boulot dans son domaine, c'est peut-être parce que c'est la crise, pas parce qu'elle porte un soutif. Si une sénior arrive pas à trouver d'employeurs, c'est peut-être plutôt à cause de son âge, pas à cause de sa féminité. Quand y'a des grèves et des manifs, c'est marqué, je sais pas, Bosch, Arcélor-Mital, SNCF, pas juste "Femmes de la RATP".


J'ai réfléchi où est-ce qu'en France il pouvait y'avoir du sexisme professionnel, et j'ai trouvé une raison qui coule de source : la grossesse !
Récemment j'étais sur jobIndeed, y'avait des offres pour faire de la mise en rayon dans un intermarché, et l'offre disait bien à chaque fois "Poste à pourvoir en CDI, nous ne recherchons pas d'étudiants". Normal, stabilité d'effectif et investissement obligent. Ils ont pas envie de payer des CDD à chaque fois, leurs primes de fin de contrat, c'est mieux d'avoir directement un CDI. En plus, l'étudiant, vu qu'il a un avenir normalement, ben il sera pas aussi investi et si il se fait virer ben... il attends la rentrée quoi. Et si une petite PME doit embaucher, si il prennent une femme, elle peut tomber enceinte, donc du coup des congés à prendre en charge ( je connais pas la législation exactement en France ), un remplacent à trouver, etc. Donc si la boîte est déjà ric-rac pour rentrer dans les clous, ce sexisme à l'embauche est tout à fait cautionnable à mon avis pour des raisons financières. Et puis une femme va pas, dans une tournée musicale, manquer une partie à cause de son futur bébé, il faut une cohérence sur le long terme. Si je suis patron d'une petite pizzeria, j'estime absolument pas scandaleux de dire que "cherche XXXX, à compétence égales, nous favoriserons, en tant que petite entreprise, les candidatures masculines pour des raisons économiques et de stabilité sur le long-terme". Par contre, dans des grandes boîtes style AUCHAN, La poste, SNCF, voire des postes de fonctionnaires, grossesse rime pas avec licenciement. Et si c'est le cas, ben dans ce cas là, j'estime compréhensible qu'une femme attaque en justice.


Après qu'il y ait un patron qui escroque genre une vraie escroquerie sexiste au niveau du salaire, ça doit être des affaires bien underground. Si Monoprix ou n'importe quelle entreprise qui a un nom se fait péter pour avoir fait une chose pareille ( càd payer clairement moins sur la fiche de paie les femmes que les hommes pour un même travail, mêmes horaires, etc ),on peut être sûr que les concurrents vont s'en réjouir. "Chers clientEs, si vous voulez faire vos courses dans une enseigne sexiste, libre à vous, nous on vous accueille toujours sur un pied d'égalité" dit-il en tant que PDG avec un grand sourire chaleureux sur les nouveaux spots publicitaires des abribus ! Au niveau de l'image, une histoire pareille, c'est dévastateur. Ca peut concerner que les entreprises dans l'ombre, donc déjà ça fait peu de monde, et en plus les commérages vont vite nuire. Donc sachant ça, le peu d'entreprises où une inégalité sexiste existe, ben ça concerne très peu de monde, et je vois pas en quoi les femmes vont en faire une cause nationale. Les médias c'est l'art de montrer l'arbre qui cache la forêt. Avec cette logique bientôt sur France 3 Franche Comté on va dire que le club de Bridge des seniors d'un bled a été le théâtre d'un décès parce que le mec avait bu du vin rouge de Loire-Atlantique entre deux parties à la buvette donc maintenant la France va stiagmatiser toutes les boissons alcoolisées...


Les femmes françaises ont accès au marché du travail. Les injustices professionnelles mysogines, si tant est qu'elles existent, sont totalement marginales et ne méritent pas une telle médiatisation et propagande. Le seul combat social "féministe" légitime en France c'est le maintien du congé maternité dans des entreprises qui en ont la capacité n'en déplaisent aux patrons. Même la plus féministe des Fémen je vois pas comment elle peut nier ça. Y'a pas de point de vu, c'est des faits.

Après, au niveau sociétal, je vois pas quoi revendiquer de la part d'une femme. Quand je pense à égalité, je pense à =. Pareil, idem. Moi je suis pour la différenciation des sexes. Les toilettes et les vestiaires sont pas mixtes dans les lieux publics, rien de choquant pour moi. Les fouilles de flics se font sur des interpellés de même sexe. Je vois pas une levée de bouclier de la part des mecs parce que les assurances de voiture sont parfois plus chères apparemment pour eux. Allez, je veux bien pour le fait de devoir changer de nom au mariage si ensuite elle divorce et elle se tape un patronyme qui la dégoûte, comme une sorte de tatouage avec le nom de son ex, mais à part ça ? Y'a des maternités, y'a des rayons hygiène et lingerie féminine en grande surface, y'a même des gynécologues ! Après, la sélection naturelle qui fait que des métiers comme la puériculture sont plutôt des métiers de femmes et la gendarmerie et le BTP des trucs de mecs, ben, l'Etat, grâce au SMIC, fait du mieux qu'il peut justement pour contenter tout le monde. Si y'a une primede risque pour les militaires et pas pour les secrétaires, normal que plus d'hommes en profitent. Pareil, niveau éducation, l'école d'ingé où j'étais se vantait de faire 50 50 pour la promo... c'est même carrément sur le sexe que ça juge le dossier, n'importe quoi. Je connais pas de cas d'écoles ( hormis peut-être des cas très rares d'écoles privées religieuses en France, blablabla, toujours pareil, encore des phénomènes en marge ) qui refusent un dossier basé sur le sexe féminin. La sélection naturelle qui fera que beaucoup de filles iront en CAP coiffure plutôt que tourneur-fraiseur, pas de quoi crier au scandale. Les femmes peuvent conduire, leurs peines de prison sont égales à celle des hommes pour la même faute. La France au niveau sociétal à rien à se reprocher qui justifierait une union féministe.


Niveau séduction, je cautionne les rôles, c'est l'optique naturelle des choses. Même chez les homos y'en un(e) qui fait l'homme et l'autre la femme. Y'a un passif un actif. Ca choque pas de voir une femme lesbienne porter la culotte ( un bonhomme avec des seins ), pas pareil par contre si un homme se fait sodomiser ( oh là là, quelle fiotasse ). Celui qui fait la femme en gros,c'est le Soleil, et celui qui fait l'homme, c'est une planète avec orbite en spirale quoi. Y'en a un son égo vient du fait de se faire désirer, d'avoir de la demande, faire la diva, et de l'autre, ben, tirer son coup. Si on fait comprendre à quelqu'un qu'on a envie, ben c'est comme si on donnait déjà un peu ce que l'autre veut... donc histoire de rétablir la balance, faut bien que celui ou celle qui se fait désirer ouvre un peu les portes de son intimité physique. Se prendre un vent après une initiative, ça blesse. Un stop direct dès le départ y'a que ça de vrai. Sinon, je respecte la violence derrière. Le flirt, y'a du stress, c'est violent, donc du coup ben forcément la vengeance je comprends. Et en général, celui qui met vraiment du temps avant d'arriver à ses fins, c'est celui ou celle qui veut niquer ( pour certains y'a délit de bite quand je dis ça ). Faut avoir les cojones de prendre l'intiative, croire en soi, et puis faut être plus patient,faut faire un job plus subtil en réalité. La "femme" pour moi son talent c'est de savoir satsifaire le désir de manière graduée, pas tout d'un coup. Et plus l'acte est proche, plus la tension monte. Donc forcément, plus un refus fait mal. Et puis, dans un couple, protéger, c'est pas pareil que de donner de l'amour, c'est plus chaud. Donc ouais, tresser des lauriers à l'"homme", tout à fait logique ! Et puis en cas d'arnaque, y'a les ordres, les injures, les critiques, etc. En fait ce schéma de demande et d'offre c'est transposable aussi pour n'importe quel type de candidature. Y'a de la casse des 2 côtés. Et puis j'entends rarement parler des filles elle-mêmes qui traitent les autres de pétasse par jalousie et qui les empêchent de s'hbailler comme elles veulent elles-aussi en imposant des codes. Le ciment du féminisme en France c'est les violences, psycho ou physiques, faites aux femmes dans les relations de séduction homme/femme.

Maintenant, en tant que mec hétéro, je vais pas pleurer sur le cas de ces personnes, c'est clair. Je suis non-fumeur, je vais pas militer pour un assainissement du tabac et verser une larme pour les cancers liés à ça. Donc après, qu'une femme rentre là-dedans ok. Mais là où je me sens concerné, c'est la "xénophobie" qui en découle. En gros, c'est Wonderman ta nouvelle icône et tu dois écraser le mâle en le castrantet le tenant en laisse. Est-ce que tu aurais le courage, sachant que tu te ferais des ennemies pour ça, de reconnaître que plus les femmes se radicalisent dans ce milieu, plus elles sont anti-hommes, à commencer par les portes-paroles, et que c'est une manipulation lente et subtile de nous dire que y'a des luttes sociétales et sociales pour ça ? Plus les féministes s'excitent, plus les hommes se sentent obligés de se défendre, plus les féministes se radicalisent, etc. C'est comme une abeille qui en stresse une autre qui la restresse, et au final ça prend de l'ampleur. Le communautarisme haineux c'est contagieux. Donc oui, en tant qu'homme, n'importe qui doit être anti-féministe, et j'imagine mal une femme lutter contre, vu que ça donnerait un système où elle serait avantagée. Les supporters de foot, tu mets un supporter adverse dans la tribune, il se fait lyncher, pareil dans les meetings, les manifs, etc. Et y'aura un contre-féminisme si ça continue.


Le féminisme c'est un mouvement qui se nourrit des souffrances des filles à cause de la sexualité des hommes ( c'est leur seul point commun ) et qui veut secrètement les écraser tout en jouant le jeu du social et du sociétal. Ma bite c'est ma partie la plus féministe, si une femme est bien baisée je vois pas comment un truc pareil va monter.


Le féminisme c'est un sujet concret et qui m'intéresse ( vu que c'est médiatisé en qu'en tant que mec hétéro, je suis de l'autre côté de la barrière et certaines filles sont lobotmisées par ça quand ont les accostent, à mon niveau ce que font les Fémen je m'en fous, j'ai jamais pris leur bombe à sperme dans les yeux et je suis pas religieux ) et je pense que tant qu'on pourra pas être sur la même fréquence quand on se parle toi et moi ( vu que là c'est un peu comme si chacun parlait dans son coin ), ça va être dur de faire quelque chose de constructif. Je vais sonner comme un interviewer ou un flic qui met la lampe des les yeux d'un suspect, mais vu qu'ici c'est possible de dialoguer de manière posée avec un rapport de force égale et un temps de réflexion, j'aimerais profiter de la chance que j'ai d'avoir des féministes ici pour que tu ( ou n'importe quelle autre personne féministe d'ailleurs ) me dise ton commentaire sur chaque point que j'ai mis en gras. Et réciproquement, je suis ok pour répondre et commenter certains points précis que tu veux me passer. Je vois pas comment joindre les 2 bouts du pont autrement.
Afficher plus
Afficher moins


le vrai féminisme est défendu par les personnes qui défendent les droit et l'égaliter entre les sexe sans radicalisation, snas insulte, sans violence et en faisant de chose concrete sans passer par des manifestation qui ne donne rien et qui, finalemnt, finisse mal !
jusqu'où on ira ? quand vas-t-on s'arreter ? on ne s'arretera que quand les hommes arreteront de prendre les femmes pour des objet qui sont à leur service (je ne dis pas tous les hommes ! je dis certains, une minorité !mais cette minorité gache des vie!)

Travail : Si il y a une chose que je 'comprend', c'est le fias que des employeur soit rétissant à embocher des femmes de 25ans, jeune marié. bien sur qu'il sont rétissant ! ca va leur couter une blind ! alors pour moi, ce n'est pas les combat le plus important. Les femmes ont maintenant accès au travail et au marché ! mais beaucoup sont victime d'harcèlement ! et ça, tu ne peux pas le nier, car pour accusé un homme ou une femme de harcelement, il faut des preuves (SMS, témoins…) !

La France n'a rien a ce reprocher : ne comparent pas le combat des femen au combat du féminisme en France ! les fémen sont un groupe de féministe venu d'Ukraine, un pays sui souffre d'inégalité qui ne peux pas etre comparé à la France. NE COMPARE PAS CE QUI N'EST PAS COMPARABLE ! La France, même si elle est loins d'être la pire dans les inégalités, notamment juridique, sociétalement, est dans certains cas, d'un sexisme… les pressions social sont nombreuse : les femmes ne doivent pas avoir de poils, doivent paraitre jeune, doivent etre belle, mince. Il faut qu'elle ne soit pas trop entreprenante au niveau du sexe mais pas coincé, il fuat qu'elle croit en ses reve masi qu'elle n'est pas trop d'ambition, qu'elle veuille des choses ''de fille '' : faire les boutiques, aimer les hommes, se faire les ongles, passer 3heures dans la salle de bain, vouloir des enfants, et veuille faire un metier dit ''de femme'' ! et les homme saussi souffre de pression social : la performance en ce oncerne le sexe, soit etre entreprenant mais pas lourd. il faut qu'il soit fort, protercteur, qu'il aime les femmes, qu'il s'en foute de ce qu'il porte, qu'il n'aime pas la mode, qu'il face des sport de combat et/ou du foot ou du rugby. l'objectif du féminisme est de faire en sorte que ces pression s'attenue et dans l'idéal, quelle disparaisse le plus possible. LE ROSE N4EST PAS POUR LES FILLE ET LE BLEU PAS POUR LES GARCONS !

le ciment du féminisme en France : oui, les violences sont quelque choses de très important dans le combats féministe ! tu trouve ca normal que des femmes soit battu ? que des femmes soit harceler? psychologiquement et physiquement ? alros voila ta réponse, pas besoisn de plus ! je ne comprend meme pas poiurquoi tu pose la question..

Le radicalisme des féministes : il existe des feministe extreme. comme uen extreme droite, une extreme gauche ! dans tous les combat il ya des extreme ! et le féminisme est un comabt comme les autres, comme le combat contre le racisme, contre tous plein d'injustice, et je ne comprend pas en quoi ca dérange… le probleme c'est que les féministes montrer dans les média sont les extreme féminites ! alors que le féminisme qui demande juste a ce que les femmes ET LES HOMMES (ce que tu as tendance à oublier dans tes arguments), sont sans doute mieu placer et on des arguments qui toucherais plus de gens et ferait comprendre l'importave de se combat en Franceet encore plus dans les autres pays. mais la France n'est pas parfaite !

Jai l'impression que tu essay de fair eun concour entre homme et femme alors que nous somes dans le meme panier… j'en suis désoél que tu preennent ce combat contre toi alros qu'il est là pour défendre ausis tes interet…

Message cité 1 fois
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 27/05/2018 à 23:54:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Andraëlle a écrit :

Pour moi il est déjà dangereux dès le moment où il considère que l'amour et la sexualité avec une femme s'obtiennent par de bonnes actions, comme une sorte de valeur marchande.

Afficher plus
Afficher moins


Faut que certains mecs arrêtent de penser que la fille leur doit quelque chose parce qu'ils leur offre des trucs.

Andraëlle a écrit :

Il m'est toujours apparu important de réfléchir aux origines des comportements violents/abusifs. Ce qui ne signifie pas que je les excuse. Simplement que je pars du principe qu'en agissant directement à la source on a plus de chance de limiter le développement de ces comportements.

Afficher plus
Afficher moins


Empêcher la trans d'être violente en ne posant pas de questions touchy ?

Andraëlle a écrit :

Et par ce biais là on pourrait justifier toute forme de discrimination et de croyance : j'embauche pas de personnes de telle ou telle origine parce que la croyance veut que ce soient des voleurs/des fainéants/des profiteurs, j'embauche pas de musulmans parce que le ramadan une fois par an cause une baisse de productivité, etc, etc.
Afficher plus
Afficher moins


Oui, c'est l'idée, mais les raisonnements seraient de moins bonnes qualités ici, plutôt de la bigoterie que du calcul rationnel. Mais à la limite, ouais.

Andraëlle a écrit :

La pilule diminue le plaisir et provoque même des douleurs par la sécheresse vaginale et la baisse - parfois très forte - de la libido.

Peu importe qu'elle soit en fin de compte plus bénéfique que nocive, ce n'est pas mon discours ici. Les contraceptifs hormonaux ont des effets désagréables sur le quotidien ET sur la sexualité elle-même, ce qui n'est pas le cas du préservatif.

Je trouve ça assez paradoxal de parler de "responsabiliser les femmes" alors que leur contraception implique davantage d'effets négatifs, qu'elles sont déjà actuellement les premières à en prendre la charge, le tout en ayant l'exigence qu'elles soient capables en tout temps et à tout moment d'être parfaites dans leur utilisation dans le même temps où, par contre, le fait que les hommes fassent moins l'effort du port de préservatif pour une question de plaisir sexuel est compris et n'est pas un problème. Cette prise de risque amène ici aussi à des avortement, pourquoi cibler les femmes sur les responsabilités ?

Je ne disais pas qu'elles étaient forcées à se stériliser, je pointais juste que même pour ce qui est du définitif, les femmes sont toujours les premières à agir sur leur fécondité. Là encore, ce sont bien elles les premières à prendre cette responsabilité à charge.

Oui, il y a les oublis de pilules et des ruptures de préservatifs, mais pas que, tu as aussi pas mal de manque d'information sur les médicaments incompatibles avec la pilule (notamment tout ce qui agit contre la constipation), la mauvaise compréhension sur l'utilisation même de la pilule (beaucoup de jeunes femmes qui la prennent pour la première fois ne la prennent pas au bon moment de leur cycle), etc. Ça vaut le coup d'agir sur ces causes là.
Afficher plus
Afficher moins


Baisse de plaisir pour les hommes et les femmes. Je doute que les femmes soient toutes prêtes à accepter cette baisse de plaisir afin d'éviter la pilule. Les effets secondaires sont loin d'être automatiques si je ne m'abuse. Après, les responsabilités et les choix, ça se discute dans le couple j'ai envie de dire.

Si elles sont les premières, c'est peut être parce qu'elles sont les premières affectées, puisque la grossesse, c'est les femmes qui la vivent. Après, que leur moitié soit impliqué dans cette démarche, ça me parait être une forme de support indispensable dans un couple sain.

Pas opposé à les éduquer.

Andraëlle a écrit :

Le déplacement au Royaume-Uni ainsi que l'avortement lui-même coûtent plus chers qu'en Espagne.

Je ne crois pas que la décision de la deadline soit totalement laissé aux femmes. Elles font partie du débat, parce qu'elles sont impactées, mais jusqu'à maintenant la science a toujours eu son mot à dire.

Le fœtus n'a pas les connexions établies nécessaires à la conscience humaine : le thalamus et le réseau préfontal pariétal ne se connectent qu'à 29 semaines.

Pour tes exemples, je ne comprends pas, aucun ne cumulent la totalité de ce qui est cumulé par l'embryon... L'analgésie congénitale n'est lié à aucune forme d'absence de conscience, juste à une forme d'insensibilité à la douleur, le poisson parasite vit aux dépends d'autres poissons qui ont bien le droit de s'en débarrasser s'ils en ont la possibilité, tout comme je crois pas qu'un seul végéta*ien s'oppose à ce qu'on débarrasse un humain d'un ver solitaire, et je ne comprends pas du tout pour Susan Wiley qui est capable d'interaction sociale et de volonté, même si sa construction diffère d'un adulte lambda et n'en permet qu'une expression plus restreinte. Surtout que dans son cas il n'était pas question que de ses capacités physiques à comprendre et apprendre, mais de traumatismes du à des années d'interaction sociales violentes, de maltraitance et d'isolement.

Comme tu dis, on supprime un futur humain, un humain en devenir, au profit d'une mère qui elle est déjà inscrite dans le présent.

Le fœtus a beau ne pas être une partie de leurs corps, leurs corps est impacté, leur énergie, leur psychologie, etc. Le fœtus dépend entièrement d'elles, les sortir de l'équation n'a pas plus de sens.
Afficher plus
Afficher moins


Ah, peut être, je ne sais pas si il existe des contournements pour bénéficier d'une prise en charge gratuite de la NHS.
De toute façon, le réferundum est passé pour les prochoice.

Chaque exemple présente une caractéristique de l'embryon, à aucun moment, on juge qu'une ou l'autre de ces caractéristiques peuvent rentrer en jeu pour reconsidérer leur humanité.

Oui, mais il ne s'agit pas de sauver ou non la mère dans la plupart des cas, mais de lui autoriser un choix de confort. La question n'est pas la même.

Ca dépends d'elle, mais elle n'a pas le droit de vie ou de mort, donc ça ne change rien. C'est un peu comme un parent dont la vie de l'enfant dépends de lui ou d'elle, elle ne possède pas de droit de vie sur l'enfant non plus. Juste d'une tutelle. Et de l'obligation de s'occuper de l'enfant.

Andraëlle a écrit :

Moui, on pourrait aller plus loin, tous ces gens qui ont la grippe, la gastro ou même un rhume chaque année aurait du mieux se couvrir et la société n'a pas à supporter le coût de ces négligences... en fait ça revient à remettre en cause le principe même de cotisation sociale et pourquoi pas...

Revenir aussi sur les impôts qui sont décidés par un politicien qu'on a pas forcément élu/voulu, etc.

Je comprends l'idée, ça ne suit juste pas ma propre ligne politique : telle personne a été élue à la majorité, ça me fait chier de payer pour des décisions contraires à mes croyances/principes, mais je le fais.
Et là, en l'occurrence, ce sont 75% des français qui se prononcent en faveur d'un avortement accessible sans restriction.

Je ne suis pas non plus la personne à qui parler d'excuses, de plaintes, d'absence de responsabilité. Pointer que de tout temps les femmes ont avorté que ce soit sous la menace de la peine de mort ou des mauvaises conditions d'hygiène me paraît difficile à sortir du débat.
Peu importe qu'on considère ça comme un refus de la responsabilité ou quoi, ça n'empêche que ça fait des mortes. Et que je trouve ces pertes plus graves, plus importantes, plus grandes que celles de leur fœtus.

Le PACs ne permet pas de pension de réversion en cas de décès du partenaire, ni de mettre tous les biens en commun par le régime de la communauté universelle, il ne permet pas non plus d'avoir recours à une prestation compensatoire en cas de séparation si elle entraîne une baisse importante du niveau de vie, il n'est pas non plus reconnu à l'étranger... des subtilités qui peuvent avoir leur intérêt.
Afficher plus
Afficher moins



L'impôt est injuste de base en effet, mais l'avortement remboursé dans ce cadre est encore plus injuste. il faudrait exclure les croyants qui le souhaite (la contrepartie étant un accès réduit au remboursement si changement d'avis, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre).

Ok.

Message cité 1 fois
Message édité par libertarien le 28/05/2018 à 00:17:14

---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
(Publicité)
Profil : Inconnu
vincent422
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2018 à 23:59:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

BelieveAgain a écrit :

le vrai féminisme est défendu par les personnes qui défendent les droit et l'égaliter entre les sexe sans radicalisation, snas insulte, sans violence et en faisant de chose concrete sans passer par des manifestation qui ne donne rien et qui, finalemnt, finisse mal !
jusqu'où on ira ? quand vas-t-on s'arreter ? on ne s'arretera que quand les hommes arreteront de prendre les femmes pour des objet qui sont à leur service (je ne dis pas tous les hommes ! je dis certains, une minorité !mais cette minorité gache des vie!)

Travail : Si il y a une chose que je 'comprend', c'est le fias que des employeur soit rétissant à embocher des femmes de 25ans, jeune marié. bien sur qu'il sont rétissant ! ca va leur couter une blind ! alors pour moi, ce n'est pas les combat le plus important. Les femmes ont maintenant accès au travail et au marché ! mais beaucoup sont victime d'harcèlement ! et ça, tu ne peux pas le nier, car pour accusé un homme ou une femme de harcelement, il faut des preuves (SMS, témoins…) !

La France n'a rien a ce reprocher : ne comparent pas le combat des femen au combat du féminisme en France ! les fémen sont un groupe de féministe venu d'Ukraine, un pays sui souffre d'inégalité qui ne peux pas etre comparé à la France. NE COMPARE PAS CE QUI N'EST PAS COMPARABLE ! La France, même si elle est loins d'être la pire dans les inégalités, notamment juridique, sociétalement, est dans certains cas, d'un sexisme… les pressions social sont nombreuse : les femmes ne doivent pas avoir de poils, doivent paraitre jeune, doivent etre belle, mince. Il faut qu'elle ne soit pas trop entreprenante au niveau du sexe mais pas coincé, il fuat qu'elle croit en ses reve masi qu'elle n'est pas trop d'ambition, qu'elle veuille des choses ''de fille '' : faire les boutiques, aimer les hommes, se faire les ongles, passer 3heures dans la salle de bain, vouloir des enfants, et veuille faire un metier dit ''de femme'' ! et les homme saussi souffre de pression social : la performance en ce oncerne le sexe, soit etre entreprenant mais pas lourd. il faut qu'il soit fort, protercteur, qu'il aime les femmes, qu'il s'en foute de ce qu'il porte, qu'il n'aime pas la mode, qu'il face des sport de combat et/ou du foot ou du rugby. l'objectif du féminisme est de faire en sorte que ces pression s'attenue et dans l'idéal, quelle disparaisse le plus possible. LE ROSE N4EST PAS POUR LES FILLE ET LE BLEU PAS POUR LES GARCONS !

le ciment du féminisme en France : oui, les violences sont quelque choses de très important dans le combats féministe ! tu trouve ca normal que des femmes soit battu ? que des femmes soit harceler? psychologiquement et physiquement ? alros voila ta réponse, pas besoisn de plus ! je ne comprend meme pas poiurquoi tu pose la question..

Le radicalisme des féministes : il existe des feministe extreme. comme uen extreme droite, une extreme gauche ! dans tous les combat il ya des extreme ! et le féminisme est un comabt comme les autres, comme le combat contre le racisme, contre tous plein d'injustice, et je ne comprend pas en quoi ca dérange… le probleme c'est que les féministes montrer dans les média sont les extreme féminites ! alors que le féminisme qui demande juste a ce que les femmes ET LES HOMMES (ce que tu as tendance à oublier dans tes arguments), sont sans doute mieu placer et on des arguments qui toucherais plus de gens et ferait comprendre l'importave de se combat en Franceet encore plus dans les autres pays. mais la France n'est pas parfaite !

Jai l'impression que tu essay de fair eun concour entre homme et femme alors que nous somes dans le meme panier… j'en suis désoél que tu preennent ce combat contre toi alros qu'il est là pour défendre ausis tes interet…
Afficher plus
Afficher moins



Des revendications sans violence lol... Ok ! Faudra qu'on m'explique où et quand ça a fonctionné. Que les dirigeants, pour essayer de faire semblant d'avoir une conscience "morale, éthique, citoyenne" et donnent des "droits" aux femmes par exemple, genre le fait de pouvoir garder leur nom de famille ou d'avoir une plateforme où se plaindre des violences qui leurs sont faites, pourquoi pas, ça ne gêne pas le pouvoir. C'est comme donner 20 centimes à un clochard, ou des sacs de riz à des villages en Afrique ou construire un terrain de jeu dans un ghetto. Mais une fois qu'elles voudront un truc plus sérieux, niveau congés maternité, niveau représentation dans les hautes instances, là, ouais, sans violence, je voudrais bien voir ça. Elles vont toquer à la porte des politiques en leur disant poliment qu'elles veulent prendre la place d'autrui sachant que y'a pas de place pour tout le monde et vont avoir un "oui" plein de générosité ? Comme tu dis, les manifs c'est que dalle. Les noirs aux States, y'a que par eux-mêmes qu'ils ont gagné du terrain. Les coups d'Etat sont souvent militaires. C'est pas avec des textes qu'on obtient son propre espace et qu'on le sauvegarde, c'est par la force.


On est d'accord sur le fait que le féminisme n'a rien à avoir de social en France. Ca fait qu'il reste la solidarité commune contre les violences venant des hommes. Et du coup, aussi paradoxal que ça puisse ptêt te paraître, toute femme qui a une situation via le féminisme, qui est "gradée" en quelque sorte, ben elle a quelque part intérêt aux montées des tensions. Plus les femmes se montrent revendicatives et hostiles, plus les hommes en réponse sont sur le qui-vive, ce qui donne plus de crédit aux féministes, etc. Un cercle vertueux pour celles qui tiennent les rennes en somme. "Regardez les filles, vous voyez, encore un de ces salauds, je vous l'avais dit". Et des rapports sexuels de plus en plus compliqués à obtenir.

Et par "gradée", j'entends toute femme ayant un rôle de gourou, d'idole ou de "milicienne" ( c'est pour ça que je parlais des Femen, qui sont pour moi les Black Panthers ou les terroristes djihadistes à la sauce féministe ). Ces femmes là, je n'ai aucune illusion et aucune confiance en leurs intentions. Action-réaction : ces femmes là ont des ambitions hostiles, jouissent en fait des agressions machistes pour bien valider un message de haine et maintenir leur emprise sur les filles plus malléables, donc moi, je leur souhaite de mourir, si possible ironiquement d'un viol trop violent ! N'importe quel mec qui défend une castratrice est un couillon. C'est comme un Juif avocat d'un Nazi.


Des harcèlements, des manques de respect vis-à-vis des femmes, mérités ou gratuits, y'en aura toujours. Pour et par tout le monde. Pour se faire respecter, pour moi c'est la même recette que gagner des droits, c'est la capacité de violence. Certaines préfèrent rejoindre les rangs des féministes qui vouent un culte à Valérie Damidot, d'autres préfèrent se défendre avec leur cercle de relations. Du coup c'est un peu aussi le rôle des mecs de devoir défendre leurs prochEs. Quelque part je me dis qu'un pays où les mecs ont les couilles qui se dégonflent c'est aussi des responsables de la montée de leurs ennemiEs. Les mecs qui protègent leurs gonzesses sont le meilleur moyen de démonter le ciment et l'idéologie féministe et d'empêcher plus souvent l'amalgame. Et ça empêche aux sectes d'avoir des brebis égarées à cueillir.


C'est pour ça que ta théorie comme quoi faut dissoudre les identités de genre comme du sucre dans de l'eau sonne glauque. Et elle arrange bien les féministes placées. Moi, ça me gêne pas qu'un mec s'intéresse aux fringues, perso j'aime bien les rondeurs tant que la peau est lisse, et les femmes "féminines" qui regardent les séries à l'eau de rose et qui portent du Gucci ben ça arrangerait surtout les gens qui tiennent la consommation. Y'aurait plus besoin de s'adapter aux clients, c'est le client qui s'adapte au modèle. Que les gens soient en phase avec leurs centres d'intérêts ok, pourquoi pas, je ne suis pas pour que tout le monde matche le stéréotype. Par contre, là où j'ai peur, c'est la dévirilisation TOTALE des hommes ( ton "disparaisse" me dégoûte ). Une société sans tauliers, sans armée, sans protection, comme je disais dans mon premier post que tu as cité, ça va pas faire long feu. Un groupe pareil c'est easy à déstabiliser. Qu'on aime autre chose comme sport, la mode, la musique classique, ouais, mais y'a une chose à ne pas toucher, c'est la virilité, le courage, l'abnégation, la force, l'initiative, la détermination, être chaud, être un ouf, avoir les crocs, l'insoumission, la témérité. Ce qui colle bien aux clichés des hommes machos. CE truc là, faut pas y toucher ! T'imagines sortir avec une victime qui baisse la tête quand tu te fais mal parler ou te marrier avec un mec qui fait une crise cardiaque toutes les 5 minutes ?!

Message cité 1 fois
Profil : Animatrice
andraelle
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2018 à 01:24:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :

Faut que certains mecs arrêtent de penser que la fille leur doit quelque chose parce qu'ils leur offre des trucs.

Afficher plus
Afficher moins



Parfaitement d'accord.


libertarien a écrit :

Empêcher la trans d'être violente en ne posant pas de questions touchy ?

Afficher plus
Afficher moins



Nop, je pensais plutôt à continuer à avancer dans la connaissance et l'acceptation des personnes trans à "grande échelle". Je pense qu'une personne qui s'en prend moins plein la tronche pour ce qu'elle est quotidiennement et qui se sent moins stigmatisée ne peut que réagir plus sereinement à ce genre de question.


libertarien a écrit :

Oui, c'est l'idée, mais les raisonnements seraient de moins bonnes qualités ici, plutôt de la bigoterie que du calcul rationnel. Mais à la limite, ouais.

Afficher plus
Afficher moins



libertarien a écrit :

Baisse de plaisir pour les hommes et les femmes. Je doute que les femmes soient toutes prêtes à accepter cette baisse de plaisir afin d'éviter la pilule. Les effets secondaires sont loin d'être automatiques si je ne m'abuse. Après, les responsabilités et les choix, ça se discute dans le couple j'ai envie de dire.

Si elles sont les premières, c'est peut être parce qu'elles sont les premières affectées, puisque la grossesse, c'est les femmes qui la vivent. Après, que leur moitié soit impliqué dans cette démarche, ça me parait être une forme de support indispensable dans un couple sain.

Pas opposé à les éduquer.

Afficher plus
Afficher moins



La sécheresse vaginale c'est pas très marrant pour les mecs non plus. Visiblement, ça fait tout aussi mal. sweat:{}

Ben justement, il y a de plus en plus de femmes qui se détournent de la pilule pour la raison des effets secondaires quotidiens et des derniers scandales, et qui reviennent au préservatif, ou cherchent une autre forme de contraception. On est passé des 55% qui l'utilisaient en 2010 à 36,5% en 2016.
Le préservatif était, avec le stérilet, l'un des premiers choix dans ce changement.

Je pense que les améliorations qu'on peut voir sur les préservatifs depuis 10ans (ainsi que ces avantages pour les IST/MST) joue pas mal dans ce choix.

Tiens, on m'a fait récemment de la pub pour le préservatif unique de chez "Pasanté", qui est beaucoup plus fin (15microns au lieu des 55 habituels), sans latex, qui reste en place que le sexe soit en érection ou non, qui est compatible avec les différentes huiles végétales (coco par exemple) et apparemment beaucoup moins senti aussi bien par les hommes que par les femmes.
Le seul point négatif serait l'aspect un peu particulier, il y a une sorte de corolle sur la base, 'fin bref, rien de trop dérangeant.
Ce genre d'innovation permettrait peut-être à davantage d'hommes et de femmes d'y trouver leur compte.

Après, je suis d'accord que ça se discute en couple - si tant est que l'acte existe au sein d'un couple. Avoir sa propre contraception a quand même l'avantage d'être adaptable à n'importe quel partenaire, peu importe le contraceptif qu'il utilise.


libertarien a écrit :

Ah, peut être, je ne sais pas si il existe des contournements pour bénéficier d'une prise en charge gratuite de la NHS.
De toute façon, le réferundum est passé pour les prochoice.

Chaque exemple présente une caractéristique de l'embryon, à aucun moment, on juge qu'une ou l'autre de ces caractéristiques peuvent rentrer en jeu pour reconsidérer leur humanité.

Oui, mais il ne s'agit pas de sauver ou non la mère dans la plupart des cas, mais de lui autoriser un choix de confort. La question n'est pas la même.

Ca dépends d'elle, mais elle n'a pas le droit de vie ou de mort, donc ça ne change rien. C'est un peu comme un parent dont la vie de l'enfant dépends de lui ou d'elle, elle ne possède pas de droit de vie sur l'enfant non plus. Juste d'une tutelle. Et de l'obligation de s'occuper de l'enfant.

Afficher plus
Afficher moins



Aucune idée non plus.

Personnellement je vois surtout ça par le biais du cumul, un élément seul ne me paraîtrait effectivement pas suffisant pour décider de ne pas laisser vivre.

Oui, d'un choix de confort pour pallier les risques qu'elle prendrait autrement, du coup le résultat revient bien à sauver des vies, ou en tout cas à éviter des pertes, des accidents, des handicaps.

Il ne lui est pas donné un droit de vie ou de mort universellement valable à tout individu. Comme tu disais notre justice, nos lois, ont décidé qu'on ne pouvait avoir le droit de vie ou de mort sur un enfant - de même que sur un fœtus au delà des 14semaines, d'ailleurs - mais elles vont le permettre dans telle ou telle circonstance à tel ou tel individu. Parfois on le donne aux médecins, parfois à la famille et là on le laisse aux femmes.
Ce qui n'empêche pas de continuer à en discuter ou de changer les lois quand on en voit la nécessité.


libertarien a écrit :


L'impôt est injuste de base en effet, mais l'avortement remboursé dans ce cadre est encore plus injuste. il faudrait exclure les croyants qui le souhaite (la contrepartie étant un accès réduit au remboursement si changement d'avis, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre).

Ok.
Afficher plus
Afficher moins



Pourquoi considères-tu l'avortement remboursé comme plus injuste ?

Message édité par Andraëlle le 28/05/2018 à 01:28:04
I am FABULOUS !
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 28/05/2018 à 11:34:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Un bout de plastique sur le sgeg sera de toute façon toujours potentiellement moins dangereux pour la santé qu'un truc qu'on ingère.


---------------
"Pourquoi un Dieu parfait créerait-il un univers affligé d'une telle quantité de souffrance, alors que cette souffrance n'engendre aucun des bienfaits qui pourraient atténuer et rendre la situation plus ou moins acceptable ?"
Nicholas Everitt, The Non-Existence of God

Les Chroniques de Livaï, sur Wattpad
Les Chroniques de Livaï, sur Fanfiction.net
Les Chroniques de Livaï, sur le Wikia SnK
Ne plus croire ce n'est pas abandonner, c'est de s
Profil : Inconnu
believeagain
  1. answer
  2. Posté le 28/05/2018 à 21:43:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Vincent.. a écrit :


Des revendications sans violence lol... Ok ! Faudra qu'on m'explique où et quand ça a fonctionné. Que les dirigeants, pour essayer de faire semblant d'avoir une conscience "morale, éthique, citoyenne" et donnent des "droits" aux femmes par exemple, genre le fait de pouvoir garder leur nom de famille ou d'avoir une plateforme où se plaindre des violences qui leurs sont faites, pourquoi pas, ça ne gêne pas le pouvoir. C'est comme donner 20 centimes à un clochard, ou des sacs de riz à des villages en Afrique ou construire un terrain de jeu dans un ghetto. Mais une fois qu'elles voudront un truc plus sérieux, niveau congés maternité, niveau représentation dans les hautes instances, là, ouais, sans violence, je voudrais bien voir ça. Elles vont toquer à la porte des politiques en leur disant poliment qu'elles veulent prendre la place d'autrui sachant que y'a pas de place pour tout le monde et vont avoir un "oui" plein de générosité ? Comme tu dis, les manifs c'est que dalle. Les noirs aux States, y'a que par eux-mêmes qu'ils ont gagné du terrain. Les coups d'Etat sont souvent militaires. C'est pas avec des textes qu'on obtient son propre espace et qu'on le sauvegarde, c'est par la force.


On est d'accord sur le fait que le féminisme n'a rien à avoir de social en France. Ca fait qu'il reste la solidarité commune contre les violences venant des hommes. Et du coup, aussi paradoxal que ça puisse ptêt te paraître, toute femme qui a une situation via le féminisme, qui est "gradée" en quelque sorte, ben elle a quelque part intérêt aux montées des tensions. Plus les femmes se montrent revendicatives et hostiles, plus les hommes en réponse sont sur le qui-vive, ce qui donne plus de crédit aux féministes, etc. Un cercle vertueux pour celles qui tiennent les rennes en somme. "Regardez les filles, vous voyez, encore un de ces salauds, je vous l'avais dit". Et des rapports sexuels de plus en plus compliqués à obtenir.

Et par "gradée", j'entends toute femme ayant un rôle de gourou, d'idole ou de "milicienne" ( c'est pour ça que je parlais des Femen, qui sont pour moi les Black Panthers ou les terroristes djihadistes à la sauce féministe ). Ces femmes là, je n'ai aucune illusion et aucune confiance en leurs intentions. Action-réaction : ces femmes là ont des ambitions hostiles, jouissent en fait des agressions machistes pour bien valider un message de haine et maintenir leur emprise sur les filles plus malléables, donc moi, je leur souhaite de mourir, si possible ironiquement d'un viol trop violent ! N'importe quel mec qui défend une castratrice est un couillon. C'est comme un Juif avocat d'un Nazi.


Des harcèlements, des manques de respect vis-à-vis des femmes, mérités ou gratuits, y'en aura toujours. Pour et par tout le monde. Pour se faire respecter, pour moi c'est la même recette que gagner des droits, c'est la capacité de violence. Certaines préfèrent rejoindre les rangs des féministes qui vouent un culte à Valérie Damidot, d'autres préfèrent se défendre avec leur cercle de relations. Du coup c'est un peu aussi le rôle des mecs de devoir défendre leurs prochEs. Quelque part je me dis qu'un pays où les mecs ont les couilles qui se dégonflent c'est aussi des responsables de la montée de leurs ennemiEs. Les mecs qui protègent leurs gonzesses sont le meilleur moyen de démonter le ciment et l'idéologie féministe et d'empêcher plus souvent l'amalgame. Et ça empêche aux sectes d'avoir des brebis égarées à cueillir.


C'est pour ça que ta théorie comme quoi faut dissoudre les identités de genre comme du sucre dans de l'eau sonne glauque. Et elle arrange bien les féministes placées. Moi, ça me gêne pas qu'un mec s'intéresse aux fringues, perso j'aime bien les rondeurs tant que la peau est lisse, et les femmes "féminines" qui regardent les séries à l'eau de rose et qui portent du Gucci ben ça arrangerait surtout les gens qui tiennent la consommation. Y'aurait plus besoin de s'adapter aux clients, c'est le client qui s'adapte au modèle. Que les gens soient en phase avec leurs centres d'intérêts ok, pourquoi pas, je ne suis pas pour que tout le monde matche le stéréotype. Par contre, là où j'ai peur, c'est la dévirilisation TOTALE des hommes ( ton "disparaisse" me dégoûte ). Une société sans tauliers, sans armée, sans protection, comme je disais dans mon premier post que tu as cité, ça va pas faire long feu. Un groupe pareil c'est easy à déstabiliser. Qu'on aime autre chose comme sport, la mode, la musique classique, ouais, mais y'a une chose à ne pas toucher, c'est la virilité, le courage, l'abnégation, la force, l'initiative, la détermination, être chaud, être un ouf, avoir les crocs, l'insoumission, la témérité. Ce qui colle bien aux clichés des hommes machos. CE truc là, faut pas y toucher ! T'imagines sortir avec une victime qui baisse la tête quand tu te fais mal parler ou te marrier avec un mec qui fait une crise cardiaque toutes les 5 minutes ?!
Afficher plus
Afficher moins



ecoute... je comprend certains de tes arguments, mais certains me 'dégoute'' comme tu dis si bien... j'essaie de réagir sur ce que tu dis pour donner du crédit à nos deux point du vue en essayant de me mettre de TON poitn de vu mais visiblement toi, tu essay juste de décrébilisé tous ce que je te dis... ce qui est vexant et sans interet a MON avis.


Tu compare ce qui n'est pas comparable et tu fais passer au silence des choses que tu crois qui n'exste pas ce qui est le premier combat du féminisme : arreter de passer au silence !


tu n'arrive pas à comprendre le fait qu'il est differents actes et combats féministe et que tous ne peuvent pas etre defendu pareil et ainsi représentaer de facon egael. les differents groupe féministe défendent differement comme dans tout autre cause.


désolé raiment de te le dire, mais tu es le profil type, en tos ca scelon ce que tu dis (je ne cherhe pas a te juger masi juste à dire ce que je pense ) de celui qui essay de garger sa petite société pour surtout éviter le changement et laisser les gens se suicidé tellement il en ont ras-le bol !

alors si tu arrive à ramener des arguments diferents que le fait que les femmes doivent s'adapter à la consommation et qu'elle ne doivent pas savoir se défendre, c'est le role des hommes et que tu ne fait aucun efforts, contrairement à moi, pour esseyer de voir les choses, juste une fois, sous un angles differents, alors je ne voit pas ce que je peux dire de plus que : tant pi pour ton ouverture d'esprit !


QUE LA SOCI2T2 RESTE COMME ELLE EST ET QUE RIEN NE CHANGE COMME CA TOUTE LES FEMMES QUI SE FONT HARCELER VONT SE SUICIDE PARCE QUE PERSONNE NE LEUR AURA APPORTER LEUR AIDE !

PS : PERSONNE ne mérite un viol ! c'est un abandon de soit, un vol de son ame, quelque chose de 1000 X plus horrible que la mort et rien que le fait que tu souhaite a des femmes de se faire violé (de plus, violement) montre que tu n'es pas près a discuter, ce qui est dommaghe parce que ca aurait pu etre ne discussion interessante et enrichissante autant pour toi que pour moi ! et je crois que mourir après un viol est une bénédiction car vivre avec l'impression d'être mort à l'interieur est pire que vivre en enfer ! ca se voit que en parlant de viol, tu ne sait pas de quoi tu parle... TES PROPOS M'ONT D2GOUTER AU PLUS AU POINT !


PPS : ca ne me dérangerais pas de sortir avec un mec qui est comme il est et pas comme la société l'impose ! un mec n'a pas a proteger une femme, il se protege soit meme cest deja bine et moi je me démmerde comme n'importe qu'elle personne logique. dans ce mond eon ne peux compter que sur sois-meme surtout quand on rencontre des gens qui considèrent qu'une femmes n'est aps censé savoir se défendre !

Message cité 1 fois
Profil : Inconnu
vincent422
  1. answer
  2. Posté le 31/05/2018 à 10:17:30  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

BelieveAgain a écrit :


ecoute... je comprend certains de tes arguments, mais certains me 'dégoute'' comme tu dis si bien... j'essaie de réagir sur ce que tu dis pour donner du crédit à nos deux point du vue en essayant de me mettre de TON poitn de vu mais visiblement toi, tu essay juste de décrébilisé tous ce que je te dis... ce qui est vexant et sans interet a MON avis.


Tu compare ce qui n'est pas comparable et tu fais passer au silence des choses que tu crois qui n'exste pas ce qui est le premier combat du féminisme : arreter de passer au silence !


tu n'arrive pas à comprendre le fait qu'il est differents actes et combats féministe et que tous ne peuvent pas etre defendu pareil et ainsi représentaer de facon egael. les differents groupe féministe défendent differement comme dans tout autre cause.


désolé raiment de te le dire, mais tu es le profil type, en tos ca scelon ce que tu dis (je ne cherhe pas a te juger masi juste à dire ce que je pense ) de celui qui essay de garger sa petite société pour surtout éviter le changement et laisser les gens se suicidé tellement il en ont ras-le bol !

alors si tu arrive à ramener des arguments diferents que le fait que les femmes doivent s'adapter à la consommation et qu'elle ne doivent pas savoir se défendre, c'est le role des hommes et que tu ne fait aucun efforts, contrairement à moi, pour esseyer de voir les choses, juste une fois, sous un angles differents, alors je ne voit pas ce que je peux dire de plus que : tant pi pour ton ouverture d'esprit !


QUE LA SOCI2T2 RESTE COMME ELLE EST ET QUE RIEN NE CHANGE COMME CA TOUTE LES FEMMES QUI SE FONT HARCELER VONT SE SUICIDE PARCE QUE PERSONNE NE LEUR AURA APPORTER LEUR AIDE !

PS : PERSONNE ne mérite un viol ! c'est un abandon de soit, un vol de son ame, quelque chose de 1000 X plus horrible que la mort et rien que le fait que tu souhaite a des femmes de se faire violé (de plus, violement) montre que tu n'es pas près a discuter, ce qui est dommaghe parce que ca aurait pu etre ne discussion interessante et enrichissante autant pour toi que pour moi ! et je crois que mourir après un viol est une bénédiction car vivre avec l'impression d'être mort à l'interieur est pire que vivre en enfer ! ca se voit que en parlant de viol, tu ne sait pas de quoi tu parle... TES PROPOS M'ONT D2GOUTER AU PLUS AU POINT !


PPS : ca ne me dérangerais pas de sortir avec un mec qui est comme il est et pas comme la société l'impose ! un mec n'a pas a proteger une femme, il se protege soit meme cest deja bine et moi je me démmerde comme n'importe qu'elle personne logique. dans ce mond eon ne peux compter que sur sois-meme surtout quand on rencontre des gens qui considèrent qu'une femmes n'est aps censé savoir se défendre !
Afficher plus
Afficher moins



Pour moi LE féminisme c'est un mouvement communautariste qui prône la vengeance des femmes par les femmes sur les hommes qui les font souffrir dans toute situation qui à rapport de près ou de loin à la sexualité hétéro ( couple, flirt, viol, etc ) et qui, poussé à l'extrême, donne une mysoginie inversée. A part ptêt en BDSM, j'ai jamais vu quelqu'un kiffer être une victime. Donc après ouais, la vendetta c'est pas surprenant. Qu'une femme veuille se faire justice dans une histoire, normal !


Maintenant, je veux bien croire qu'il y a des femmes comme toi qui ne sont pas ultras, tout comme tous les supporters de foot ne sont pas tous des hooligans, tous les musulmans ne sont pas forcément djihadistes, etc. Je le répète même : je pense que les filles comme toi ne sont pas 1 ou 2% mais bien plus. Je ne le souligne pas plus que ça parce que je suis un mec anti-féministe. Mais par contre, encore une fois, JAMAIS je ne croirais au fait que les "politiques" de ce mouvement ne sont pas l'équivalent des fondamentalistes en religion. En fait, moi plus je vois une personne se rapprocher du noyau, plus elle est radicalisée, soit par son vécu, soit par la propagande. Et c'est pareil quelque soit le communautarisme à mes yeux.


Jamais on me fera gober que les "élites" du FN sont sur la préférence nationale et pas raciale ( contrairement à certains de leurs patisans ), jamais on me fera croire que le Black Power n'est pas une menace pour les Blancs, jamais on me fera avaler la pilule avec la religion et la tolérance. Mais vu que ça passerait pas de dire direct les choses, ben y'a des subtilités, comme les différents combats comme tu le dis, le social, la place dans la religion, etc. En France, comme tu l'as dit, les femmes, sur ces combats 2.0, y'a pas trop à se plaindre. Donc c'est dans un sens encore plus dur de masquer l'escroquerie.


Les dirigeantes ont intérêt à ce que tu sois radicale, moi je dis que si les femmes ont de bon rapport avec la gente masculine, elle seront moins poussées émotionnellement à faire l'amalgame ( ce qui serait totalement humain ). C'est tout ! Je suis pas réactionnaire, traditionnaliste, c'est toi qui extrapôle juste parce que non, je ne suis pas progressiste au point de ne pas être choqué par la dévirilisation de la société. Je suis un mec, donc oui, je souhaite le pire à ces chiennes vu qu'elles me veulent du mal. C'est un point de vu de mec. Mais tu as raison, la mort après une telle chose ce serait limite un cadeau, plutôt une vie longue et douloureuse.


Contrairement à toi je ne prône pas la tolérance à toute les sauces. J'ai une identité, des frontières, des limites, et des intérêts. Je peux pas me faire ami avec tout le monde, donc ouais, si je sais que des gens m'en veulent naturellement ou en poussent d'autre à me haïr, je vais pas attendre qu'il m'arrive un truc pour haïr en retour, et n'importe qui qui n'est pas d'accord là-dessus, ben oui, c'est un mongole. Toi qui te plains parfois de souffrir d'une certaine insécurité, c'est bien qu'il y a des gens qui ne te veulent pas que du bien. Tu souhaites cohabiter avec ? Tu ne souhaiterais pas du mal à ceux qui font souffrir toi et/ou tes proches, surtout gratuitement ?


Et pour ton PPS : moi je sais pas toi mais je suis pas 100% auto-suffisant. J'ai besoin de faire des courses, je ne chasse pas, j'ai beosin d'électricité, j'ai besoin de sécurité, d'argent, d'un logement pas forcément construit par moi-même. Si je m'aide pas personne va le faire ma place, mais j'ai quand même des dépendances et des besoins et j'ai beosin d'être tourné vers les autres. Si toutes les femmes étaient capables de se défendre juste par elles-même, le féminisme n'existerait pas.

(Publicité)
 Page :
1  2  3  4  5
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Bonheur ou vérité Place du "mâle" dans le féminisme
Le feminisme Le féminisme: un victimisation !?
Pour ou contre le feminisme ? Le feminisme?
Féminisme et la société actuelle. Féminisme ou lutte des sexes?
Idée sur le féminisme Abus sexuel contre les mineurs!!! Aidez-nous!
Le féminisme...  
Plus de sujets relatifs à : Le féminisme abus ou verité?

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Dilemme pour les mecs 9
Pire bêtise 1
La vie vaut-elle la peine d'être vécue ? 15
Les mecs qui sifflent les filles 319
Influences caracterielles 1