liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2  3  4  5  6  7
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Egalité Homme/Femme

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 12/10/2018 à 07:53:57  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :

libertarien a écrit :

Chaud que j'ai besoin de préciser: 1°) en quoi est-ce que l'anecdote parait normale, drôle, tolérée alors que l'inverse avec un homme agresseur aurait suscité une (juste) condamnation (même si le comportement du mec reste verbalement irrespectueux et reprochable) 2°) ce qu'elles pensent personnellement de ces réactions du public.
Afficher plus
Afficher moins



Ce n'est qu'une petite revanche sur des millénaires d'oppression phallocratique hein. Elle aurait même pu allumer le gars qui ose l'embêter dans sa soirée au briquet avec l'alcool sur lui, ce serait rester drôle non:{}

Message cité 1 fois

---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
(Publicité)
K
Profil : Légende
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 12/10/2018 à 12:47:25  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai trouvé cela amusant.


---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 14/10/2018 à 23:44:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Ce n'est qu'une petite revanche sur des millénaires d'oppression phallocratique hein. Elle aurait même pu allumer le gars qui ose l'embêter dans sa soirée au briquet avec l'alcool sur lui, ce serait rester drôle non:{}
Afficher plus
Afficher moins



J'avais oublié, au temps pour moi. Ils auraient du mettre en prison ce futur prédateur sexuel de 9 ans qui a osé s'attaquer sexuellement à cette femme par derrière.

Message cité 1 fois
Message édité par libertarien le 14/10/2018 à 23:49:37

---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 15/10/2018 à 07:06:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :


J'avais oublié, au temps pour moi. Ils auraient du mettre en prison ce futur prédateur sexuel de 9 ans qui a osé s'attaquer sexuellement à cette femme par derrière.

https://www.youtube.com/embed/0D6MGG5b4e0
Afficher plus
Afficher moins



9 ans ou pas, c'est bien mieux quand on puni le crime de manière préventive jap:{}


---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
K
Profil : Légende
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 01/11/2018 à 09:28:01  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Message cité 1 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 02/11/2018 à 09:56:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 



J'ai essayé de mettre mon sexist mode sur off pour me concentrer sur le discours :D

Effectivement, elle soulève des points intéressants en exposant des problématiques très masculines mais rarement mises en avant par des idéologues car ça les dérange dans leur démarche de faire entrer le genre féminin dans la survictimisation systématique. Ils ont trop de biais pour bien considérer ces questions et leurs enjeux.

J'avais déjà exposé une liste de faits indiscutables sur leur véracité et qui font guère plaisir à certain.es :

  1. Travaux lourds: Il est plus difficile d’être un homme car les tâches les plus dangereuses, physiquement éprouvantes et les moins rémunérées sont majoritairement assurées par des hommes:
    • Éboueurs,
    • BTP,
    • Chauffeurs de poids lourds,
    • Déménageurs,
    • Pompiers,
    • Ouvriers sur des sites exploitant des énergies fossiles,
    • Bucherons,
    • etc.
  2. Rencontres: il est plus difficile d’être un homme car la pression sélective contraint les hommes, pour se reproduire, d’être plus grands, plus athlétiques & plus performants professionnellement que leurs compagnes.
  3. Argent: il est plus difficile d’être un homme car nous sommes soumis à des mutations professionnelles, travaillent plus longtemps, payent les dîners, les sorties, les vacances, et surtout font les crédits sur plusieurs décennies pour offrir au foyer sa maison.
  4. Travail: A productivité équivalente, les femmes gagnent plus que les hommes car elles sont plus souvent absentes au cours de leur carrière.
  5. Pouvoir: Les femmes ont le pouvoir de détruire la vie, la réputation et la carrière d’un homme comme aucun homme ne le peut d’une femme, il lui suffit d’insinuer qu’il l’a abusée sexuellement, ou simplement qu’il aurait essayé. La simple suspicion suffit à disqualifier l’ex conjoint de nombre d’opportunités.
  6. Foyer: Si une femme a déjà des enfants, il est attendu de son nouveau compagnon qu’il les entretienne également.
  7. Chef(taine) du foyer: Les hommes ne disposent à leur guise que de 20% du budget familial, alors qu’ils y contribuent à plus de 50%.
  8. Foyer, suite: L’immense majorité des femmes trouve un compagnon pour se reproduire en claquant des doigts. Les hommes doivent se livrer à une compétition (sociale, symbolique, mais parfois concrète et physique).
  9. Foyer, encore: Les hommes courent toujours le risque d’élever à leur insu un enfant qui ne serait pas le leur.
  10. Séparation et partage des biens: les scenarii de divorces tournent presque toujours, devant le tribunal, en défaveur des hommes (attribution des fautes, répartition des ressources, garde des enfants). Le contrat implicite (ou explicite, cela dépend des coutumes) du mariage est que le mari apporte soutien financier à sa femme et elle s’occupe du soutien moral. Petit problème: quand le mariage est terminé, il doit, d’une façon ou d’une autre, continuer le soutien financier, mais le soutien moral de la femme va à un autre homme.
  11. Justice à deux vitesses: à crime identique, les sentences reçues par les coupables de sexe masculin sont plus lourdes
  12. Justice à deux vitesses, suite: quand un homme et une femme sont reconnus coupables tous les deux, l’homme est plus souvent jugé à l’initiative du crime / du délit, la sanction la plus lourde lui échéant donc le plus souvent
  13. Justice à deux vitesses, encore: la violence masculine – dès lors qu’elle a fait l’objet de constat via dépôt de plainte, certificat médical – est condamnée par la justice dans l’immense majorité des cas, et le coupable mis hors d’état de nuire. La violence féminine (mensonges, manipulation, torture mentale) n’est reconnue qu’à de rares exceptions, et ne fait jamais l’objet de condamnations pénales. Ni même morales, le plus souvent. « Il l’avait bien cherché ».
  14. Santé et recherche: les affections purement masculines (exemple: cancer de la prostate) ne mobilisent pas les masses ni les dons
  15. Société, politique: les hommes ne représentent que 48% de la population des votants*, mais sont toujours soupçonnés d’être à l’origine des pulsions belliqueuses de leurs dirigeants. Quand un pays démocratique fait la guerre, les électrices sont tout aussi responsables que les électeurs (voir même un peu plus, donc, au prorata des votants), or elles se déclarent toutes pacifistes. Bonus: ce sont les hommes qui meurent à la guerre, ultra-majoritairement.
  16. Société, médias: dans une société progressiste, où les valeurs féminines sont systématiquement accolées à l’idée de progrès, les valeurs masculines font l’objet d’un dénigrement systématique. Les millions de mères célibataires en occident attendent un idéal de mâle qu’elles détruisent systématiquement chez leurs propres fils.
  17. Société, marginalité: les hommes courent plus de risques de devenir SDF car ils bénéficient de moins d’opportunités en cas de difficultés économiques
  18. Société, divers: les hommes tentent 4 fois moins de se suicider que les femmes, mais réussissent 2 fois plus. Il sont aussi 4 fois plus victimes de crimes violents.
  19. Cercle social: Les hommes montrent moins de compassion et d’empathie vis à vis des problèmes de leurs congénères que ne le font les femmes. Un homme souffre en silence, dans l’indifférence, et c’est ce qui participe de le qualifier en tant qu’homme au yeux de nombreuses femmes.
  20. Cercle social, bis: Un homme qui se laisserait aller à révéler ses faiblesses (expression des émotions, doute, besoin d’être encouragé, guidé, écouté, etc.) perdrait de facto tout intérêt auprès des femmes de son entourage.
Message cité 2 fois

---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
K
Profil : Légende
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 02/11/2018 à 11:27:26  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


  1. Argent: il est plus difficile d’être un homme car nous sommes soumis à des mutations professionnelles, travaillent plus longtemps, payent les dîners, les sorties, les vacances, et surtout font les crédits sur plusieurs décennies pour offrir au foyer sa maison.

Afficher plus
Afficher moins



Gné? Le siècle passé, peut-être. Maintenant, la plupart des couples utilisent un compte commun qu'ils utilisent de manière égale...

Arsher a écrit :

  1. Foyer: Si une femme a déjà des enfants, il est attendu de son nouveau compagnon qu’il les entretienne également.
  2. Chef(taine) du foyer: Les hommes ne disposent à leur guise que de 20% du budget familial, alors qu’ils y contribuent à plus de 50%.
  3. Foyer, suite: L’immense majorité des femmes trouve un compagnon pour se reproduire en claquant des doigts. Les hommes doivent se livrer à une compétition (sociale, symbolique, mais parfois concrète et physique).
  4. Foyer, encore: Les hommes courent toujours le risque d’élever à leur insu un enfant qui ne serait pas le leur.
  5. Séparation et partage des biens: les scenarii de divorces tournent presque toujours, devant le tribunal, en défaveur des hommes (attribution des fautes, répartition des ressources, garde des enfants). Le contrat implicite (ou explicite, cela dépend des coutumes) du mariage est que le mari apporte soutien financier à sa femme et elle s’occupe du soutien moral. Petit problème: quand le mariage est terminé, il doit, d’une façon ou d’une autre, continuer le soutien financier, mais le soutien moral de la femme va à un autre homme.

Afficher plus
Afficher moins


1. Heu, le siècle passé, encore...
2. Merde, jamais entendu cela... Enfin, non, tu n'as pas tort. L'homme contribue à 50%. Ce qui implique que la femme contribue aussi à 50%. Etant donné que l'on peut estimer les frais communs à 60% du budget familial, on peut correctement estimer que chacun n'a plus que 20% de budget. Tu as donc raison, de manière sournoise.
3. Mhh, l'immense majorité des femmes qui claquent des doigts et trouvent un homme, ne sont pas nécessairement des femmes qui cherchent à se "reproduire", mais simplement à baiser. Si c'était si facile, il n'y aurait pas autant de femmes célibataires.
4. C'est encore des informations du siècle passé. Actuellement, ce n'est plus le cas, en tout cas en Belgique. Le calcul du soutien financier (la pension alimentaire), est calculée de manière équitable, suivant les salaires.

Arsher a écrit :

  1. Cercle social, bis: Un homme qui se laisserait aller à révéler ses faiblesses (expression des émotions, doute, besoin d’être encouragé, guidé, écouté, etc.) perdrait de facto tout intérêt auprès des femmes de son entourage.

Afficher plus
Afficher moins


Pas ce que j'ai remarqué. De toutes les femmes que j'ai côtoyé, je dirai que 20% cherchent un homme à l'ancienne.



Je ne réagis pas au reste, cela ne veut pas dire que je suis d'accord avec.

Message cité 3 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
(Publicité)
Profil : Célébrité
koutan57
  1. answer
  2. Posté le 02/11/2018 à 12:40:30  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :

Gné?
Afficher plus
Afficher moins



+1

Silent Hill 4 : The Room
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
005 ~ BIENVENUE AU PARADIS (décembre 816) Kuchel Ackerman, dite Olympia
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 02/11/2018 à 13:32:57  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :


Gné? Le siècle passé, peut-être. Maintenant, la plupart des couples utilisent un compte commun qu'ils utilisent de manière égale...
Afficher plus
Afficher moins



+1 Sans compter qu'auparavant on avait pas vraiment le choix, les hommes bossaient et les femmes avaient juste le droit de dépenser leur fric. Ce ne sont pas les femmes qui ont contraintes les femmes à être dépendantes de leur mari, donc faut arrêter un peu de nous mettre sur le dos des systèmes que les hommes ont eux-mêmes instaurés, c'est comparable à la dot. Les femmes (en tout cas les féministes) veulent l'indépendance financière.

Message cité 1 fois
Message édité par fallenraziel le 02/11/2018 à 13:33:33

---------------
"Aussi longtemps que nous acceptons le principe que la foi religieuse doit être respectée simplement parce que c'est la foi religieuse, il est difficile de refuser ce respect à la foi d'Ousama ben Laden et des auteurs d'attentats suicides. L'alternative, si évidente qu'il est inutile d'en souligner l'urgence, est d'abandonner le principe du respect automatique de la foi religieuse. C'est une raison pour laquelle je fais l'impossible pour mettre les gens en garde contre la foi elle-même, et pas seulement contre la prétendue foi "extrémiste". S'ils ne sont pas extrémistes en soi, les enseignements de la religion "modérée" sont une invitation ouverte à l'extrémisme."
Richard Dawkins, Pour en finir avec Dieu

Les Chroniques de Livaï, sur Wattpad
Les Chroniques de Livaï, sur Fanfiction.net
Les Chroniques de Livaï, sur le Wikia SnK
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 02/11/2018 à 18:13:32  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :


Gné? Le siècle passé, peut-être. Maintenant, la plupart des couples utilisent un compte commun qu'ils utilisent de manière égale...
Afficher plus
Afficher moins



J'ai pourtant vu que la femme avait plus tendance à utiliser ce fameux budget commun. Il serait étrange qu'il y ait environ 50% d'utilisation commune de ce compte pour la majorité des couples.

testymoi2 a écrit :

1. Heu, le siècle passé, encore...
2. Merde, jamais entendu cela... Enfin, non, tu n'as pas tort. L'homme contribue à 50%. Ce qui implique que la femme contribue aussi à 50%. Etant donné que l'on peut estimer les frais communs à 60% du budget familial, on peut correctement estimer que chacun n'a plus que 20% de budget. Tu as donc raison, de manière sournoise.
3. Mhh, l'immense majorité des femmes qui claquent des doigts et trouvent un homme, ne sont pas nécessairement des femmes qui cherchent à se "reproduire", mais simplement à baiser. Si c'était si facile, il n'y aurait pas autant de femmes célibataires.
4. C'est encore des informations du siècle passé. Actuellement, ce n'est plus le cas, en tout cas en Belgique. Le calcul du soutien financier (la pension alimentaire), est calculée de manière équitable, suivant les salaires.

Afficher plus
Afficher moins



Il me semble pourtant qu'en général, dans un couple, l'homme gagne un peu plus que la femme. Je crois même que moins d'un tiers des femmes gagnent plus que leur conjoint. Ce qui explique la moindre contribution au budget familial.

Pour la compétition de la reproduction, tu omets de mettre dans l'équation le fait que les femmes ont une tendance hypergame plus prononcée que les hommes et que par conséquent, il peut être difficile pour elles de trouver un conjoint qu'elles estiment "à la hauteur" pour se reproduire avec. Il faut aussi prendre en compte l'urbanisation de la société qui augmente la compétition sexuelle entre hommes, les applications de rencontres et les aides sociales parachutes rendant la vie de célibataire sans enfant plus facile et parfois plus enviable selon les points de vues.


Je veux bien que la pension alimentaire soit calculée selon les ressources de l'ex-mari, mais tu ne prends pas en compte une dimension toute aussi importante aussi : la garde des enfants qui est presque systématiquement en faveur des femmes. Il est monnaie courante que des pères ne voient leur enfant qu'un week end sur deux.

testymoi2 a écrit :

Pas ce que j'ai remarqué. De toutes les femmes que j'ai côtoyé, je dirai que 20% cherchent un homme à l'ancienne.



Je ne réagis pas au reste, cela ne veut pas dire que je suis d'accord avec.
Afficher plus
Afficher moins



J'ai pour ma part senti que les complaintes d'un homme prononcées un peu trop souvent, le fait d'être un peu trop fleur bleue ou de faire le confident à tout bout de champ était plutôt antisexy. J'ai remarqué qu'au contraire, un type avec un bon statut social, ayant la tchatche mais assez droit et étant un "roc" attirait plus les femmes que l'inverse.


M'enfin, y a peut-être une différence culturelle en Belgique...

Message cité 2 fois

---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
Silent Hill 4 : The Room
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
005 ~ BIENVENUE AU PARADIS (décembre 816) Kuchel Ackerman, dite Olympia
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 02/11/2018 à 18:30:45  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


la garde des enfants qui est presque systématiquement en faveur des femmes. Il est monnaie courante que des pères ne voient leur enfant qu'un week end sur deux.

Afficher plus
Afficher moins



Il est aussi parfaitement connu que la majorité des hommes ne la demandent pas, la garde.

Message cité 1 fois

---------------
"Aussi longtemps que nous acceptons le principe que la foi religieuse doit être respectée simplement parce que c'est la foi religieuse, il est difficile de refuser ce respect à la foi d'Ousama ben Laden et des auteurs d'attentats suicides. L'alternative, si évidente qu'il est inutile d'en souligner l'urgence, est d'abandonner le principe du respect automatique de la foi religieuse. C'est une raison pour laquelle je fais l'impossible pour mettre les gens en garde contre la foi elle-même, et pas seulement contre la prétendue foi "extrémiste". S'ils ne sont pas extrémistes en soi, les enseignements de la religion "modérée" sont une invitation ouverte à l'extrémisme."
Richard Dawkins, Pour en finir avec Dieu

Les Chroniques de Livaï, sur Wattpad
Les Chroniques de Livaï, sur Fanfiction.net
Les Chroniques de Livaï, sur le Wikia SnK
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 02/11/2018 à 18:44:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

fallenraziel a écrit :


Il est aussi parfaitement connu que la majorité des hommes ne la demandent pas, la garde.
Afficher plus
Afficher moins



Peut-être mais c'est le juge qui tranche en dernier et sur des critères précis. Enfin apparemment, y a pas que l'aspect financier vu que les hommes gagnent plus que leur ex-femme en moyenne...

Si la garde exclusive semble être moins demandée par les pères, la garde partagée l'est bien plus et en cas de désaccord de la mère, c'est elle qui a le dernier mot.

Message cité 1 fois
Message édité par Arsher le 02/11/2018 à 18:45:18

---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
(Publicité)
K
Profil : Légende
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 02/11/2018 à 18:54:52  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


J'ai pourtant vu que la femme avait plus tendance à utiliser ce fameux budget commun. Il serait étrange qu'il y ait environ 50% d'utilisation commune de ce compte pour la majorité des couples.
Afficher plus
Afficher moins



Tu as vu? Où cela? Dans les vieux préjugés?

Arsher a écrit :


Il me semble pourtant qu'en général, dans un couple, l'homme gagne un peu plus que la femme. Je crois même que moins d'un tiers des femmes gagnent plus que leur conjoint. Ce qui explique la moindre contribution au budget familial.
Afficher plus
Afficher moins


Ne change pas ton discours. Tu parlais en pourcentage.

Arsher a écrit :

Pour la compétition de la reproduction, tu omets de mettre dans l'équation le fait que les femmes ont une tendance hypergame plus prononcée que les hommes et que par conséquent, il peut être difficile pour elles de trouver un conjoint qu'elles estiment "à la hauteur" pour se reproduire avec. Il faut aussi prendre en compte l'urbanisation de la société qui augmente la compétition sexuelle entre hommes, les applications de rencontres et les aides sociales parachutes rendant la vie de célibataire sans enfant plus facile et parfois plus enviable selon les points de vues.


Je veux bien que la pension alimentaire soit calculée selon les ressources de l'ex-mari, mais tu ne prends pas en compte une dimension toute aussi importante aussi : la garde des enfants qui est presque systématiquement en faveur des femmes. Il est monnaie courante que des pères ne voient leur enfant qu'un week end sur deux.

Afficher plus
Afficher moins

Pas en Belgique. La garde est égalitaire par défaut depuis plus de 15 ans.

Arsher a écrit :


J'ai pour ma part senti que les complaintes d'un homme prononcées un peu trop souvent, le fait d'être un peu trop fleur bleue ou de faire le confident à tout bout de champ était plutôt antisexy. J'ai remarqué qu'au contraire, un type avec un bon statut social, ayant la tchatche mais assez droit et étant un "roc" attirait plus les femmes que l'inverse.


M'enfin, y a peut-être une différence culturelle en Belgique...
Afficher plus
Afficher moins

A priori


---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
K
Profil : Légende
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 02/11/2018 à 18:55:53  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Peut-être mais c'est le juge qui tranche en dernier et sur des critères précis. Enfin apparemment, y a pas que l'aspect financier vu que les hommes gagnent plus que leur ex-femme en moyenne...

Si la garde exclusive semble être moins demandée par les pères, la garde partagée l'est bien plus et en cas de désaccord de la mère, c'est elle qui a le dernier mot.
Afficher plus
Afficher moins

Si c'est encore le cas, la France est vraiment en retard à ce niveau.


---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 06/11/2018 à 20:03:18  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

fallenraziel a écrit :


+1 Sans compter qu'auparavant on avait pas vraiment le choix, les hommes bossaient et les femmes avaient juste le droit de dépenser leur fric. Ce ne sont pas les femmes qui ont contraintes les femmes à être dépendantes de leur mari, donc faut arrêter un peu de nous mettre sur le dos des systèmes que les hommes ont eux-mêmes instaurés, c'est comparable à la dot. Les femmes (en tout cas les féministes) veulent l'indépendance financière.
Afficher plus
Afficher moins



Les femmes travaillaient, gagnaient de l'argent, avaient la main sur leur argent, et le dépensait au Moyen-Age. Il me semble te l'avoir plus ou moins illustré.

Tu fais bien de réduire le scope, les femmes désireuses de vivre aux crochets d'hommes et ne rien foutre sont légions. J'ai été surpris le mois dernier d'entendre de la bouche d'une féministe le nombre d'étudiantes en histoire par exemple qui se fixe pour but de se trouver un bourgeois pour les entretenir. Un éclair de lucidité dans l'océan d'idées reçues qu'elle exprimait. Enfin, à nuancer avec le fait que j'étais dans un groupe de filles, et qu'elle parlait surtout aux autres filles (féministes) sur le moment.

Message édité par libertarien le 06/11/2018 à 20:03:41

---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 06/11/2018 à 20:17:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


  1. Pouvoir: Les femmes ont le pouvoir de détruire la vie, la réputation et la carrière d’un homme comme aucun homme ne le peut d’une femme, il lui suffit d’insinuer qu’il l’a abusée sexuellement, ou simplement qu’il aurait essayé. La simple suspicion suffit à disqualifier l’ex conjoint de nombre d’opportunités.
  2. Justice à deux vitesses: à crime identique, les sentences reçues par les coupables de sexe masculin sont plus lourdes
  3. Justice à deux vitesses, suite: quand un homme et une femme sont reconnus coupables tous les deux, l’homme est plus souvent jugé à l’initiative du crime / du délit, la sanction la plus lourde lui échéant donc le plus souvent
  4. Justice à deux vitesses, encore: la violence masculine – dès lors qu’elle a fait l’objet de constat via dépôt de plainte, certificat médical – est condamnée par la justice dans l’immense majorité des cas, et le coupable mis hors d’état de nuire. La violence féminine (mensonges, manipulation, torture mentale) n’est reconnue qu’à de rares exceptions, et ne fait jamais l’objet de condamnations pénales. Ni même morales, le plus souvent. « Il l’avait bien cherché ».

Afficher plus
Afficher moins


Je suis d'accord avec le reste, je ne sais pas ce qu tu en penses, mais ces points là me semble être les plus dangereux actuellement. #BelieveWoman pour prendre un exemple, voir celles qui disent qu'il faut que la preuve de l'innocence soient à la charge de l'accusé, et la destruction sociale et de la réputation d'une personne sur simple accusation. Couplé avec une tendance toute aussi grave, penser que les femmes sont moins susceptibles de méfaits, de mensonges, de délits, bref, d'être coupable de quelque chose que les hommes de nature.

Tu as mentionné le levier que constitue l'apparence et la beauté pour une femme dans le cadre professionnel ? Je sais que dans ma fonction, la relation commerciale, être une fille est un avantage: plus facilement embauchée, plus de rendez-vous chez les clients, voir plus de signatures. Surtout dans les systèmes d'informations.

Message cité 2 fois
Message édité par libertarien le 06/11/2018 à 21:30:14

---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
we're all infinite sun
Profil : Citoyen
shiyco
  1. answer
  2. Posté le 06/11/2018 à 20:45:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :

Je suis d'accord avec le reste, je ne sais pas ce qu tu en penses, mais ces points là me semble être les plus dangereux actuellement. #BelieveWoman pour prendre un exemple, voir celles qui disent qu'il faut que la preuve de l'innocence soient à la charge de l'accusé, et la destruction sociale et de la réputation d'une personne sur simple accusation. Couplé avec un tendance toute aussi grave, penser que les femmes sont moins susceptibles de méfaits, de mensonges, de délits, bref, d'être coupable de quelque chose que les hommes de nature.
Afficher plus
Afficher moins


Le problème est que les plaintes de viol et de harcèlement sexuel sont effectivement pas assez prise au sérieux. Ca m'est arrivé plus d'une fois de voir des filles parler de leurs expériences, et au final se voir minimisé l'événement, voir carrément ne pas être cru. On était pas dans un contexte de plainte là, juste des gens racontant leurs histoires. Les femmes ont des difficulté à se plaindre contre ce genre d'acte. Alors je vois bien que condamner quelqu'un avec pour seule preuve la parole de la victime peut-être problématique, mais il y a indéniablement ici un sacré dilemme.

Message cité 1 fois
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 06/11/2018 à 21:22:07  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

ShiyCo a écrit :

Le problème est que les plaintes de viol et de harcèlement sexuel sont effectivement pas assez prise au sérieux. Ca m'est arrivé plus d'une fois de voir des filles parler de leurs expériences, et au final se voir minimisé l'événement, voir carrément ne pas être cru. On était pas dans un contexte de plainte là, juste des gens racontant leurs histoires. Les femmes ont des difficulté à se plaindre contre ce genre d'acte. Alors je vois bien que condamner quelqu'un avec pour seule preuve la parole de la victime peut-être problématique, mais il y a indéniablement ici un sacré dilemme.
Afficher plus
Afficher moins



Je ne nie pas ça, mais je ne vois pas le rapport avec mon point.

Et il faut également reconnaître qu'il y a également un nombre significatif de filles qui portent plaintes pour viol alors qu'elles n'en ont subie aucun: par vengeance envers un homme, pour trouver une excuse et une échappatoire à une tromperie découvert par leur partenaire régulier, par chantage, etc. Aux Etats-Unis et au Canada, des cas de fausses accusations de sexual assault en espérant que la responsabilité sera portée sur la responsabilité morale de la firme pour toucher des $$$.

Croire que les femmes sont naturellement plus innocentes est un danger. L'éthique, c'est uniquement individuel.


Pour la petite histoire, je connais un ancien officier ukrainien qui a subit ça: il avait inspecté des baraquements de femmes (normalement conduit par un officier femme, mais aucune disponible à ce moment). Il a surpris un petit groupe de femmes militaires en train de boire, chose interdite dans le cadre du déploiement. Celle qui a amené l'alcool l'a fait chanter, si il rapportait ça au commandant de la base, elle l'accuserait de viol.
Il a eu l'intelligence de rentrer en mettant son portable en mode enregistrement si je me souviens bien, et a pu se rendre dans le bureau du commandant avec une preuve. La femme a voulu reporter un viol par la suite, et ça ne s'est passé évidemment pas comme elle l'avait planifié. Conséquences pour la femme: zéro. Elle a été affectée à une autre unité.

Plus proche de moi, un pote a mon frère à subit une fausse déclaration de viol à cause de la rancune d'une personne.


Les autorités doivent prendre toutes les plaintes, conduire les enquêtes, condamner très fermement les mensonges des plaignantes ou les coupables de viol.

Message cité 1 fois
Message édité par libertarien le 06/11/2018 à 21:31:40

---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 06/11/2018 à 22:42:43  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :

Je suis d'accord avec le reste, je ne sais pas ce qu tu en penses, mais ces points là me semble être les plus dangereux actuellement. #BelieveWoman pour prendre un exemple, voir celles qui disent qu'il faut que la preuve de l'innocence soient à la charge de l'accusé, et la destruction sociale et de la réputation d'une personne sur simple accusation. Couplé avec une tendance toute aussi grave, penser que les femmes sont moins susceptibles de méfaits, de mensonges, de délits, bref, d'être coupable de quelque chose que les hommes de nature.
Afficher plus
Afficher moins



Voyons, il n'existe pas de côté obscur chez les femmes heink:{} C'est une légende colportée par le patriarcat.

libertarien a écrit :

Tu as mentionné le levier que constitue l'apparence et la beauté pour une femme dans le cadre professionnel ? Je sais que dans ma fonction, la relation commerciale, être une fille est un avantage: plus facilement embauchée, plus de rendez-vous chez les clients, voir plus de signatures. Surtout dans les systèmes d'informations.
Afficher plus
Afficher moins



La liste n'était pas exhaustive et n'est même pas de moi, j'adhère juste à la plupart des propos.

Sinon, il m'est déjà arrivé de citer l'avantage d'être belle ou beau (peut-être moins significatif pour les hommes) pour la promotion sociale et le fait d'être mieux traité que les gens plus lambdas en général. La discrimination des gens bof ou pire moches, on la mentionne rarement.


---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
we're all infinite sun
Profil : Citoyen
shiyco
  1. answer
  2. Posté le 06/11/2018 à 23:45:02  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :


Je ne nie pas ça, mais je ne vois pas le rapport avec mon point.

Afficher plus
Afficher moins


Là où je voulais en venir, c'est qu'il y a déjà un manque de confiance dans la parole des femmes, il semble donc nécessaire d'y accorder plus de crédit aujourd'hui, et ainsi "believe women" mais dans une certaine mesure, complexe à définir.

C'est d'ailleurs pour ça que ces histoires de fausses accusations, dont je ne nie pas l'existence, me perturbent. D'un côté on a des femmes qui peinent à se faire entendre, d'autres ont la possibilité d'accuser qui leur chante, et obtenir condamnation. Il y a un contre-sens ici

Message cité 1 fois
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 07/11/2018 à 08:59:13  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

ShiyCo a écrit :

Là où je voulais en venir, c'est qu'il y a déjà un manque de confiance dans la parole des femmes, il semble donc nécessaire d'y accorder plus de crédit aujourd'hui, et ainsi "believe women" mais dans une certaine mesure, complexe à définir.

C'est d'ailleurs pour ça que ces histoires de fausses accusations, dont je ne nie pas l'existence, me perturbent. D'un côté on a des femmes qui peinent à se faire entendre, d'autres ont la possibilité d'accuser qui leur chante, et obtenir condamnation. Il y a un contre-sens ici
Afficher plus
Afficher moins



Peut être, mais ce n'est pas les féministes et leur discours fallacieux qui occupe l'espace médiatique qui vont arranger les choses.
#Believewomen est vraiment dangereux. La mise au pilori sans preuves est déjà arrivée plusieurs fois. Heureusement, beaucoup de femmes qui ont un mari, des enfants, ou tout membre masculin dans leur famille voient clair à travers ces conneries.

Ca devrait être #Applythelaw, rappeler ce que c'est que le droit aux fonctionnaires de police qui manquerait de professionnalisme ou renâclent à prendre une déposition quand il y en a, ainsi qu'aux criminels. Cependant, elles sont loin de vouloir se limiter à une application juste du droit pour tout individu.

Il conviendrait pour les gens d'arrêter de porter de jugements de valeur et de ne pas s'hasarder à interpréter, au moins chez les agents régaliens lorsqu'ils traitent une plainte . Une attitude qui dépasse néanmoins largement ce dont on parle, les gens en général passant leur temps à juger des situations ou des personnes, sans avoir d'éléments suffisants, sans raisonnement réfléchi, hommes et féministes inclus.

Il n'y a pas de contre-sens si on considère les femmes comme des individus à part entière et non comme des maillons d'un ensemble homogène. Qu'il y ait d'un côté des victimes et de l'autre des personnes immorales, ce n'est pas propre aux femmes.


---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 08/11/2018 à 12:33:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Jordan Peterson encore excellent sur le paradoxe scandinave (le fait qu'on trouve encore des différences de choix carrière genrées notoires entre hommes et femmes scandinaves malgré les politiques égalitaristes):

Message cité 1 fois

---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
K
Profil : Légende
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 08/11/2018 à 13:55:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Dommage que l'on a pas la suite...


---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 09/11/2018 à 00:54:18  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :

Jordan Peterson encore excellent sur le paradoxe scandinave (le fait qu'on trouve encore des différences de choix carrière genrées notoires entre hommes et femmes scandinaves malgré les politiques égalitaristes):

https://player.vimeo.com/video/299090857
Afficher plus
Afficher moins



Les filles se dirigent vers les filières qu'elles favorisent personnellement lorsque le contexte économique et social leur permet. C'est pour cela qu'on retrouve moins de filles dans les STEM (Science, Technology. Engineering and Mathematics) en Suède qu'en Algérie (40% des promo d'ingé en Algérie sont composées de filles). Et ce, malgré les encouragements des parents plus important en Suède qu'en Algérie pour que leurs filles s'engagent dans des filières scientifiques ou de hautes études.


Lorsqu'elles ont un filet de sécurité comme dans les pays développés, elles suivent leurs préférences. Autrement dans les pays en voie développement, elles minimisent le risque sur des filières qu'elles savent rémunératrices et sécurisantes, critères important quand tu sais concrètement ce que c'est que la galère ou la pauvreté.

Pour rester sur les STEM on sait que les garçons sont plus performants dans ces domaine que les filles, malgré que les filles ont de meilleures notes. Ca s'est révélé sur des tests standardisés from scratch, les enseignants qui sont plus souvent des femmes discriminent les garçons, mais ne le font pas sur des corrections à l'aveugle. Voir ces deux études par exemple, Non-Cognitive Skills and the Gender Disparities in Test Scores and Teacher Assessments: Evidence from Primary School et Teacher assessments versus standardized tests: is acting “girly” an advantage?∗

Le lobule pariétal inférieur, circonvolution importante pour les mathématiques, est plus large chez les hommes.

Aussi, ils ont plus largement davantage de matière grise. Ils sont capables de se concentrer sur des projets spécifique en mode tunnel sans ressentir le besoin de créer du contact, plus problem-solving. Une possible raison pour laquelle les hommes se dédient plus facilement entièrement à leur carrière et que les femmes équilibre davantage leur vie entre vie pro et vie perso.
Ce n'est pas si étonnant que les garçons se retrouvent plus nombreux en STEM.

D'un autre côté, les femmes ont un système limbique plus large et actif, plus capable d'exprimer des émotions,de mieux les gérer, et plus aptes à créer des liens avec autrui. D'où leur présence dans les métiers du care. L'aire de Wernicke et l'aire de Broca, centres de la compréhension du langage et de la parole, sont aussi plus larges chez la femme qu l'homme: elles vont favoriser les postes liées aux aptitudes de communication, d'où leur préférences pour les métiers d'enseignements, les langues, la psychologie, la médecine plutôt que les STEM.

L'empathie et la reconnaissance d'émotions étaient utiles pour la maternité. Les hommes, historiquement chasseurs, ne pouvaient se permettre autant d'empathie, pour leur survie et celle de leur groupe d'appartenance.


Ce qui est surprenant, ce sont tous ces gens qui s'étonnent de ce que Peterson leur dit.

Message cité 1 fois
Message édité par libertarien le 09/11/2018 à 00:59:57

---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 09/11/2018 à 07:53:06  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

libertarien a écrit :



Ce qui est surprenant, ce sont tous ces gens qui s'étonnent de ce que Peterson leur dit.
Afficher plus
Afficher moins



Toutefois, même si la féministe de service est à côté de la plaque et ne sert que du sentimentalisme, je remarque qu'il n'y a pas d'hystérisation du débat comme on pourrait voir en France. Malgré l'étonnement, le ton reste globalement assez calme.

Message cité 1 fois

---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 09/11/2018 à 13:55:12  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Toutefois, même si la féministe de service est à côté de la plaque et ne sert que du sentimentalisme, je remarque qu'il n'y a pas d'hystérisation du débat comme on pourrait voir en France. Malgré l'étonnement, le ton reste globalement assez calme.
Afficher plus
Afficher moins



La grosse vague SJW n'est pas encore là oui, j'ai dis ça à un américain une fois, il n'a pas compris. C'est affolant comment ces gens occupent l'espace publique aux Etats-Unis. Megyn Kelly par exemple, journaliste américaine, s'est faite virée il y a une semaine parce qu'elle a dit qu'elle ne voyait pas de problème que les enfants à Halloween se colore le visage en noir si ils souhaitaient ressembler à un super héro genre Black Panther. On a pas encore toutes les bêtises liées au "communautarisme noir américain" également #whiteprivilege #blacklivesmatter, je pense que c'est lié au modèle d'organisation communautaire qui intensifie ce genre de trucs.

Tant mieux d'être épargné pour le moment, il y a à faire avec les vegans qui cassent les vitrines, les féministes de service, les alarmistes du réchauffement climatique, bref tous ces groupes qui privilégient les émotions à la raison, aux arguments, aux faits.
Malheureusement, il y a quand même une omerta dans les discours publics ou dans les médias: dire que les enseignantes discriminent les garçons sur leur notes, ça passeraient mal. La version politiquement correcte unique et acceptable, c'est: on dit aux filles qu'elles sont moins bonnes en maths.

Message édité par libertarien le 09/11/2018 à 13:56:22

---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
K
Profil : Légende
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 09/11/2018 à 14:21:54  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Alarmistes du réchauffement climatique...
Message cité 1 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 09/11/2018 à 15:56:29  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :

Alarmistes du réchauffement climatique...
Afficher plus
Afficher moins


Tout à fait. Ceux qui disent que l'homme est à 99% du réchauffement climatique, qu'on va tous subir un cataclysme dans 2 à 5 ans depuis 15 ans (je grossis le trait) malgré qu'il n'y ai aucune véritable preuve d'un réchauffement anthropique ultra dominant, et qui refuse le scepticisme sur des modèles de simulations multi disciplinaire présentant énormément de variables. Jamais des modèles aussi compliqués n'ont existé, et paradoxalement jamais un consensus n'a été aussi fort. Plus toute la propagande réchauffiste mainstream, la mise à l'écart des scientifiques sceptiques.

Le scepticisme est la base de la science, mais être sceptique à leurs yeux dans ce domaine, c'est être stupide au mieux, ou être mal intentionnés au pire.

Il ne s'agit pas de nier le réchauffement, personne d'intellectuellement honnête ne le fait, ni de dire que l'homme ne peut avoir de responsabilité dans tous ça, mais de clarifier sans biais la part de l'homme.

Le 97% des scientifiques qui soutiennent le phénomène anthropique est un mythe, le nombre d'ours polaires qui s'amoindrit un mythe, le nombre de cyclones qui augmente un mythe, la baisse de la température en arctique douteuse (voir les données sur 70 ans de l'institut de la météorologie danoise qui note une constante des température au 80 méridien).

Des hypothèses des effets à plus long terme, plus prudentes dans le discours médiatiques (heureusement les publications dans la recherche le sont, moins les discours par contre), sans biais médiatique, ne m'aurait pas posé de problème.

Message édité par libertarien le 09/11/2018 à 16:03:16

---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
K
Profil : Légende
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 09/11/2018 à 17:13:22  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Le rétrécissement de la banquise arctique?

Tes sources sur le 97%

Sinon, je voulais juste relever le "alarmiste". Il y a des raisons d'être alarmiste, tu le dis toi même, l'homme a sans doute une part.

Tu parles d'alarmistes en parlant d'extrémistes.
Message cité 1 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
Profil : Notable
libertarien
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 10/11/2018 à 01:32:56  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :

Le rétrécissement de la banquise arctique?

Tes sources sur le 97%

Sinon, je voulais juste relever le "alarmiste". Il y a des raisons d'être alarmiste, tu le dis toi même, l'homme a sans doute une part.

Tu parles d'alarmistes en parlant d'extrémistes.
Afficher plus
Afficher moins


Aucune raison d'être alarmiste dans l'état actuel. D'être prudent, attentif (pas seulement pour le global warming), c'est autre chose.

Source ? Ici ou pour la vulgarisation.

Citation :


The ‘97% consensus’ article is poorly conceived, poorly designed and poorly executed. It obscures the complexities of the climate issue and it is a sign of the desperately poor level of public and policy debate in this country [UK] that the energy minister should cite it.
– Mike Hulme, Ph.D. Professor of Climate Change, University of East Anglia (UEA)
[/i]

Citation :


Yet the assertion that 97% of scientists believe that climate change is a man-made, urgent problem is a fiction. The so-called consensus comes from a handful of surveys and abstract-counting exercises that have been contradicted by more reliable research.
- Dr. Spencer, principal research scientist for the University of Alabama in Huntsville; U.S. Science Team Leader for the Advanced Microwave Scanning Radiometer on NASA's Aqua satellite.
Message édité par libertarien le 10/11/2018 à 01:45:25

---------------
- Do you know the difference between an error and a mistake, Ensign?
- No, sir.
- Anyone can make an error, Ensign. But that error doesn't become a mistake until you refuse to correct it.

- Grand Admiral Thrawn
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 10/11/2018 à 08:39:53  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Si l'Homme a une incidence certaine sur son environnement et détruit des niches écologiques, il ne serait responsable que de 5 % du réchauffement climatique, soit des cacahuètes si on parle d'une augmentation de la température globale de 2 degrés. La planète a connu des cycles de réchauffement et de refroidissement bien avant son apparition.
Message cité 1 fois

---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
Profil : Inconnu
unptitboooot00
  1. answer
  2. Posté le 15/11/2018 à 08:21:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :

Si l'Homme a une incidence certaine sur son environnement et détruit des niches écologiques, il ne serait responsable que de 5 % du réchauffement climatique, soit des cacahuètes si on parle d'une augmentation de la température globale de 2 degrés. La planète a connu des cycles de réchauffement et de refroidissement bien avant son apparition.
Afficher plus
Afficher moins



Pourtant plus de 90% des études sur le sujet concluent à un impacte significatif de l'homme sur le réchauffement

Message cité 1 fois
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 15/11/2018 à 16:01:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

unptitboooot00 a écrit :


Pourtant plus de 90% des études sur le sujet concluent à un impacte significatif de l'homme sur le réchauffement
Afficher plus
Afficher moins



Sur l'environnement oui mais sur la question du réchauffement, je reste sceptique...


---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
(Publicité)
 Page :
1  2  3  4  5  6  7
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : Egalité Homme/Femme

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Cannabis 61
peine de mort 195