liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
  Aller à la page :
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1  10  20  21  22  23  24  25
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Pour ou contre la castration des violeurs ?

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°388148
Nij82in
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 16:07:39  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :
Puis bon c'est quoi ce raisonnement :??:
Comme on souffir, on a "le droit" de faire souffrir à notre tour.. On s'en sort plus à ce compte la.
Message cité 1 fois
(Publicité)
n°388155
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 16:35:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


A quoi bon en discuter ? Tu vas me dire que tu veux qu'ils payent pour ça ? lol, ils sont tous à l'assemblée nationale aujourd'hui, c'est pas demain la veille qu'ils vont payer donc.

On parle des violeurs ? Non, de leurs victimes aussi. Tu dis qu'elles sont détruites à vie. Mais t'es qui pour l'affirmer ? Tu devrais faire des recherches sur la résilience d'une victime de viol avant de t'avancer aussi rapidement.
tu dis "les violeurs ils doivent souffrir toute leur vie, et si t'avais connu ça, tu aurais le même avis". J'te sors un témoignage qui va à l'encontre de ton idée. T'as répondu du tac-o-tac, donc sans prendre la peine de réfléchir et de peser les pour et les contre du témoignage que je t'apportais. Ce témoignage en fait va tellement à l'encontre de tout ce que tu peux imaginer sur le sujet qu'il te faut rapidement une explication, même la plus irrationnelle, pour retomber sur tes pattes. Et là, c'est donc : c'est le père qui parle et pas la victime. Ce père répond à la souffrance de sa fille, en étant à ses côtés. C'est quoi qui te dérange dans cette attitude ?
Moi, j'vais te dire ce qui me dérange dans cette position développée dans ce témoignage. C'est qu'ils n'ont porté plainte ni l'un ni l'autre. Mais quand tu connais un peu mieux le parcours du combattant d'une victime de viol devant la police et la justice, effectivement, tu peux hésiter à 2 fois avant de l'envoyer dans cette galère. Ah tu comprends pas ? Bah quand un flic te demandera "pourquoi vous ne vous êtes pas débattue" ou alors "est-ce que vous êtes certaine que vous n'avez pas ressenti du plaisir" ou alors "ne l'avez vous pas un peu provoqué la personne que vous accusez de viol", et que t'auras cette nette impression que le flic qui te pose ces questions te viole une fois, deux fois, trois fois, tu reviendras me dire que c'était cool de porter plainte, et que ton agresseur va enfin être puni et souffrir le plus possible.
Et moi, ce que je vois, c'est que tu ne soulèves aucune de ces questions en affirmant brutalement que le violeur doit souffrir toute sa vie et que c'est cool ce que lui font subir les autres détenus. Et aussi quand tu dis que la victime doit souffrir toute sa vie parce que ça conforte tes positions et ta réflexion sur le sujet. Moi, je vois que tu crois ce qui t'arrange. T'en as strictement rien à cirer des victimes en fait. C'est satisfaire tes envies de vengeance qui te plait dans ce sujet. Rien d'autre. D'ailleurs, la preuve c'est que t'as bien pris soin d'éviter de répondre à nos longs messages à Free'rik et à moi, par contre, t'as sauté sur un message de trois lignes et dépourvu de réflexion. T'apportes quoi de concret à ce débat au juste ? Tu te fais violence où dans la réflexion nécessaire et poussée qu'on doit adopter face à ce genre de crimes ? Tu nous balances : je veux qu'il souffre, point. C'est ça ta loi divine pour toi, et elle se passe de justifications élémentaires aussi ? sarcastic:{}
Message cité 1 fois
n°388156
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 16:37:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


J't'ai jamais parlé de pardon moi.
J'ai dit dans ce débat que je laissais le pardon aux cathos qui souhaitent gagner lmeur place au paradis, et comme je suis pas catho et que je ne veux pas gagner ma place au paradis, j'réfléchis.

n°388157
Free'rik
Profil : Célébrité
free-rik
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 17:13:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

On revient toujours à ce fichu manque de moyen et à l'inadaptation des peines de prison. Quand t'as 3 "psy" (infirmière ou psychologue) pour 800 détenus et qu'en plus il y a une sacré quantité de toxico à gérer en plus... Hé ben on en arrive à 1h/semaine. C'est peu mais pour certain c'est déjà trop. Le problème c'est qu'en dehors de cette heure-là, le reste du temps, ils ne font rien (ou presque). Utilisation du temps de détention : zéro !

Le lien de confiance avec les AAS est comme pour les autres, suivant les individus, ça passe ou pas. On part tout de même souvent avec un avantage d'être "le gentil, là pour le détenu". Mais parfois il faut revenir sur le fait qu'on est pas "à la botte de l'administration pénitentiaire", qu'on est indépendant et soumis au secret professionnel. Après, au niveau de l'intervention sur les conditions de détention... c'est délicat. On a pas de poids du fait qu'on ne dépend pas de l'AP, ou alors ce qu'on demande est accordé sous contrepartie. Parfois, ce sont les détenus eux-même qui ne veulent surtout pas qu'on interviennent. Bref, compliqué.

Le passage à l'acte du type qui témoignait, lui-même le qualifie de passage à l'acte sexuel. Même si toi, t'y voit rien de sexuel, si lui en a retiré un plaisir sexuel "inapproprié", c'est un passage à l'acte. C'est important de faire la nuance et c'est ce qui amène des dénonciations d'attouchements sexuels qui n'en sont pas. Par exemple, un parent qui lave son gamin, pour un autre adulte, ça va être sexuel, pour le parent en question, s'il lave juste son gosse et qu'il n'en a tiré aucun plaisir, c'est pas un passage à l'acte. Pour un autre parent qui même situation lave son gosse, s'il en tire un plaisir sexuel, c'est un passage à l'acte.



On ne dit pas ça et faire ce raccourci commence à être lassant. Quelqu'un qui a souffert dans son passé, ne va pas obligatoirement passer à l'acte à son tour (que se soit par passage à l'acte sexuel ou coup et blessures ou par harcèlement moral). Le passé de souffrance d'un auteur de violence, viol ou autre n'est pas une excuse, c'est une explication. C'est un facteur déclenchant parmi d'autre qu'il faut identifier pour pouvoir prendre en charge de façon pertinente la personne en question. Mais ceci vaut pour les AAS comme pour les meurtriers, les voleurs, les braqueurs etc. Parce qu'à un moment ou à un autre, ils sortent. En France c'est comme ça, la perpétuité réelle n'existe pas. Autant accompagner le détenu pour qu'à sa sortie il puisse vivre une vie "normale" sans frustration (qui augmente le risque de passage à l'acte).
Message cité 1 fois
n°388158
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 17:31:44  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Free'rik a écrit :


On ne dit pas ça et faire ce raccourci commence à être lassant. Quelqu'un qui a souffert dans son passé, ne va pas obligatoirement passer à l'acte à son tour (que se soit par passage à l'acte sexuel ou coup et blessures ou par harcèlement moral). Le passé de souffrance d'un auteur de violence, viol ou autre n'est pas une excuse, c'est une explication. C'est un facteur déclenchant parmi d'autre qu'il faut identifier pour pouvoir prendre en charge de façon pertinente la personne en question. Mais ceci vaut pour les AAS comme pour les meurtriers, les voleurs, les braqueurs etc. Parce qu'à un moment ou à un autre, ils sortent. En France c'est comme ça, la perpétuité réelle n'existe pas. Autant accompagner le détenu pour qu'à sa sortie il puisse vivre une vie "normale" sans frustration (qui augmente le risque de passage à l'acte).



Ce qu'il faut également ajouter sur la récidive, c'est que les AAS sont ceux qui récidivent le moins. Comparé aux autres multi-récidivistes. Et aussi, ces derniers multi-récidivistes changent de délit la plupart du temps, le dealer se fait rechoper pour violence sur autrui, le braqueur pour meurtres, etc... Par contre, dans 80% des cas de récidives chez les AAS, il s'agit d'une autre agression sexuelle. Vous direz "c'est donc qu'il faut les enfermer à vie", d'autres comme Free'rik pointeront du doigt le manque de moyen et à l'inadaptation des peines de prison. Bref, élargissez votre réflexion, on y gagnera tous. jap:{}

n°388161
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 18:27:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Bien sûr qu'on peut vivre avec quelqu'un et même sa fille et ne pas voir que cette personne est détruite :??:
D'ailleurs le comportement du père ça fait assez "je m'en lave les mains" et ça me choque.
Message cité 1 fois
n°388162
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 18:30:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Storchen sait ce que c'est que le parcours du combattant d'une victime de viol qui porte plainte, elle le vit.
Message cité 1 fois
(Publicité)
n°388168
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 20:03:37  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


C'est exactement la même chose quand je dis "Moi, j'vais te dire ce qui me dérange dans cette position développée dans ce témoignage. C'est qu'ils n'ont porté plainte ni l'un ni l'autre."
J'dis "ce qui me dérange", pas "ce qui me choque", mais c'est du pareil au même. Ne chipotons pas sur les mots non plus hin...
le comportement du père, je le résumerai ainsi "je m’occupe de ma fille, et de rien d'autre, le violeur s'il recommence, c'est pas mon problème"

Et cette fille encore une fois, elle est détruite si elle affronte seule ses angoisses et ses problèmes. Pas si on la soutient, qu'on est à son écoute et qu'on l'aide à se reconstruire.



Et si elle m'avait dit "mon frère m'a sexuellement agressé, mais je n'ai pas encore plainte", j'aurai tout fait pour qu'elle porte plainte. Pourquoi au juste ? Parce que c'est par là qu'il faut en passer pour se reconstruire quand on a vécu cela, faire reconnaitre son statut de victime pour enfin pouvoir dépasser ce stade.
Mais encore une fois, ce passage par la police et la justice peut être très traumatisant pour une victime. Elles sont très nombreuses à le dire. Faudrait pas écouter ce qu'elles disent ces victimes là ?
Ma sœur, les flics lui ont par exemple demander si elle avait pris du plaisir quand elle se faisait toucher par notre oncle, et il la forçait à faire des fellations aussi. Mais explique moi donc ce qui peut pousser un flic à poser cette question à une personne qui a déjà eu la force de pousser la porte de son commissariat ? Il est mal formé tout simplement, n'a aucune psychologie en ce qui concerne les personnes victimes d'inceste. Ils lui ont dit aussi : "tu verras, ton oncle il en prendra pour 10 ans, ce sont les textes". Il a pris du sursis, t'imagines sa déception à ma sœur ? Si elle en était resté à ça, à ce sentiment d'injustice, mais elle ne serait peut-être pas l'heureuse maman d'une enfant d'1 an, en couple avec 1 homme qui l'aime et la soutient. Elle retournerait ce sentiment, cette injustice, perpétuellement encore dans sa tête. C'est pas à elle de se soucier de ce qu'on va faire à son agresseur. Elle en a déjà assez sur la patate pour s’occuper de ça en plus ! C'est pas parce qu'il souffrira qu'elle se reconstruira. Ça fonctionne pas comme ça, on le sait maintenant. Y'a des tas de victimes de viol dont on n'a pas retrouvé les agresseurs et qui se reconstruisent de par le soutien qu'elles reçoivent de leur entourage. Elles peuvent certes toujours avoir cette inquiétude en tête "est-ce qu'il recommencera ?", mais c'est pas ça qui les empêche de vivre. Alors, le seul conseil que je me permet de donner à Storchen, c'est de ne pas être trop déçu de son passage devant la justice. On ne va pas le mettre en prison à vie son frangin. Qu'elle n'y compte pas là-dessus. Son frangin, il va ressortir de prison un jour, peut-être plus vite qu'elle ne l'imagine. Storchen tient-elle donc tant que ça à ce que son frangin ressorte complètement détruit ? Voilà la question de société que je lui pose moi. J'en ai marre moi de cette prison qui détruit tous les individus qui passent dans ses mains. J'en ai marre de ces prisons qui nous transforment un gosse de 13 ans en caïd des cités et qui y fait la loi, parce que tout ce qu'il aura appris là-bas c'est de niquer le plus faible. J'veux bien des centres fermés qui protègent la société d'individus dangereux, mais pas qui les transforme en psychopathes, ça non ! C'est nous qui en subissons les conséquences ensuite. Certainement pas tous ces politiques qui nous font passer toutes ces lois sur le ton du "circulez, y'a rien à voir, on s’occupe de tout" C'est si immoral de penser comme ça ? C'est mépriser le vécu des victimes ? Je crois pas, non. Ou alors qu'on m'explique où....

n°388181
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 20:52:25  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

[mode troll on]On devrait faire la même chose à tous les adonautes qui ont le statut étranger. Y'a pas de raisons, merde ![mode troll off]
Message cité 1 fois
n°388200
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 01/07/2012 à 22:59:27  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


[mode troll on]C'est pas grave. On devrait faire pareil avec toutes les superstars(uniquement les filles, parce que les mecs c'est pas pareil) bannies et qui sont devenues ensuite étranger. Et moi, je veux bien être celui qui jette la première pierre ![/mode troll off]

n°388286
Nij82in
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 13:33:42  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu sais Killer je ne me fais pas d'illusions sur l'issue du procès.. Mon avocate m'a bien expliqué que mineur au moment des faits, il serait jugé comme tel, donc déjà ca réduit bien la peine, ou la supprime carrément..

Le plus important pour moi n'est pas spécialement qu'il aille croupir en prison, je pense avoir seulement besoin d'etre enfin reconnue victime aux yeux de tous.. Que les personnes (de ma famille ou autres) qui doute(ai)nt de la véracité de ce que je dis, voient enfin la vérité, qu'ils écoutent, entendent ce que j'ai à dire, parce que jusqu'a maintenant, yen a peu qui le supportent, ou ils minimisent les faits.
J'ai juste envie qu'on reconnaisse ma souffrance.

Message cité 2 fois
n°388287
Free'rik
Profil : Célébrité
free-rik
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 13:49:21  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Je me pose souvent la question sans avoir jamais pu vraiment la poser "sérieusement" à une victime en situation d'inceste : si on peut parler en terme de "plus important", est-ce la reconnaissance des faits de l'auteur ou la reconnaissance "sociale" (par un procès) du statu de victime (et j'entends par là le fait que le procès reconnait publiquement qu'un acte non-voulu à été imposé par l'accusé sur le/la plaignante) qui est "plus important ?

Je parle vraiment pour les cas d'inceste vu le caractère familiale particulier.

Est-ce que toi, par exemple, tu pourrais te "passer" d'un procès (ou ne pas le voir aboutir sans en ressentir une frustration) si ton agresseur reconnaissait les faits devant toi et ta famille et que ta famille ne mettait pas en doute ta parole ?

(Ma question ne cherche pas à dire qu'un procès sert à rien, il me semble juste pertinent de connaitre la réponse pour le discours à tenir après aux victimes comme aux agresseurs)

Et est-ce qu'une "thérapie" (je n'aime pas bien ce mot dans ce contexte mais vous voyez l'idée) avec séances communes pour victime et agresseurs te semble possible ?
Message cité 2 fois
(Publicité)
n°388288
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 13:55:40  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je peux te répondre aussi vu que je suis également en procès pour inceste (contre mon père).
Avant de porter plainte j'ai été le voir avec mon mari, je volais qu'il reconnaisse les faits, qu'il admette m'avoir fait du mal et qu'il se fasse soigner. Il a tout nié en bloc en nous servant un cinema pas possible, en allant jusqu'à me proposer de l'argent (devant mon mari) que j'ai refusé. J'ai porté plainte quelques jours après, je lui ai dit que j'allais le faire.
Il nie toujours et je trouve que c'est encore plus douloureux que les actes eux-mêmes.
Je crois que s'il avait reconnu les faits et avait été dans une démarche de soin (et donc de regret et donc de reconnaissance de ma propre souffrance), j'aurais pu ne pas porter plainte et même le soutenir, le considérer comme quelqu'un de malade dont j'aurais été la victime collatérale. Pour moi, nier, refuser, c'est prendre le parti de me faire souffrir sciemment et délibérément et de ce même fait, de considérer que la fille que je suis et notre lien n'a aucune importance à ses yeux. A partir de là, il n'était plus mon père.
Message cité 1 fois
n°388290
Nij82in
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:03:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Free'rik a écrit :


Je me pose souvent la question sans avoir jamais pu vraiment la poser "sérieusement" à une victime en situation d'inceste : si on peut parler en terme de "plus important", est-ce la reconnaissance des faits de l'auteur ou la reconnaissance "sociale" (par un procès) du statu de victime (et j'entends par là le fait que le procès reconnait publiquement qu'un acte non-voulu à été imposé par l'accusé sur le/la plaignante) qui est "plus important ?

Je parle vraiment pour les cas d'inceste vu le caractère familiale particulier.

Est-ce que toi, par exemple, tu pourrais te "passer" d'un procès (ou ne pas le voir aboutir sans en ressentir une frustration) si ton agresseur reconnaissait les faits devant toi et ta famille et que ta famille ne mettait pas en doute ta parole ?

(Ma question ne cherche pas à dire qu'un procès sert à rien, il me semble juste pertinent de connaitre la réponse pour le discours à tenir après aux victimes comme aux agresseurs)


Une reconnaissance de la famille serait insuffisante, bien que ca m'apaiserait certainement.

Ya quelque chose d'altruiste dans le fait de porter plainte, bien sur je le fait avant tout pour moi, pour mon bien etre, mais aussi pour montrer à tout ceux qui restent dans le tabou qu'on peut parler, qu'il n'y pas de honte et qu'on peut s'en sortir, laisser une trace "au cas ou"..

Mais bon je parle en tant que Storchen, yen a qui vivent avec, ca reste un vilain secret de famille dont on ne parle jamais et basta, je me demande comment ils se sentent au fond d'eux memes :??!
 

Free'rik a écrit :


Et est-ce qu'une "thérapie" (je n'aime pas bien ce mot dans ce contexte mais vous voyez l'idée) avec séances communes pour victime et agresseurs te semble possible ?


Pour ma part non, je n'ai pas envie d'une thérapie avec lui, j'ai pas envie d'entendre ses jérémiades et ses "justifications" (il aurait été abusé par un moniteur en colonie à l'age de 13ans). De plus j'ai pas envie de le voir, qu'il voit comment je suis devenue, ou mes enfants..
D'ailleurs c'est justement ce point qui retarde les choses, je ne me sens pas encore prete à faire une confrontation..

Message cité 1 fois
n°388292
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:16:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

ok,ok...
Il est majeur maintenant ? Il a un travail, il est inséré ? est-ce que c'est une procédure pour viol ou pour agressions sexuelle ? Ma sœur, par exemple, y'avait viol en théorie, puisqu'il y'avait fellation imposée, et il ne l'a jamais nié. Pourtant le juge d'instruction a tout requalifier en agression sexuelle. Il est donc passé devant un tribunal correctionnel et non pas devant les assises. Mais lui aussi était inséré depuis des années, reconnaissait la gravité des actes... Les juges lui ont mis du sursis, pour pas casser cette intégration sociale. D'ailleurs, quand il lui ont mis l'injonction aux soins, il a eu des problèmes à trouver un psychiatre qui le suivent, puisque pour la plupart d'entre eux, la démarche des soins doit être volontaire et non contrainte.
Pour ton frère, en tant que mineur, c'est la moitié de la peine maximale. Mais si il doit aller en prison, c'est chez les majeurs qu'il ira. Et là, ce que je dis, c'est qu'il va tomber dans un lieu qui manque de moyens pour s’occuper de lui. C'est pas ton problème dans l'immédiat et j'en suis conscient, c'est ce que j'ai toujours dit à ma sœur. Mais n'empêche que c'est une question de société que je pose, et à ce titre, tu es concernée.
Mais qu'est-ce qu'on fait d'eux ? On les punit, on les détruit ? Et après, ils ressortent ? Qu'est-ce qu'on fait nous alors ? On vit avec des psychopathes en priant le ciel qu'ils n'aient pas l'envie de faire pire ? C'est un peu hard comme pari je trouve... Et c'est pas vraiment penser aux victimes potentielles à venir je trouve aussi... Pas toi ?
Message cité 1 fois
n°388293
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:20:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Dans mon cas il y'a eu viols (et de toutes les façons possibles) et j'ai reçu un courrier pour que ça soit requalifié et que ça passe en correctionnel. En fait je me demande à quel point il faut violer un enfant/adlescent pour que ce soit considéré comme tel!
Message cité 1 fois
n°388295
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:23:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Free'rik a écrit :


Et est-ce qu'une "thérapie" (je n'aime pas bien ce mot dans ce contexte mais vous voyez l'idée) avec séances communes pour victime et agresseurs te semble possible ?



Effectivement, j'ai plutôt du mal avec cette idée... J'crois qu'il est très difficile de réconcilier agresseurs et victimes. Mais qu'un agresseur assiste au discours d'autres victimes que les siennes, et des victimes qui veulent bien rentrer dans cette démarche là, je serai pas contre, du moins, j'vois pas de raisons de m'y opposer. J'le propose par exemple pour les femmes battues. Alors pourquoi pas pour celles victimes de pédophilie, d'inceste ou de viols. A réfléchir donc.

n°388299
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:27:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai déjà pas envie d'écouter les autres victimes d'inceste dans des groupes, c'est pas pour aller écouter les agresseurs...
Message cité 1 fois
n°388303
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:32:22  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


C'est que ça se fonde sur les positions des deux personnes impliquées. Et là, comme il nie, le juge d'instruction peut estimer qu'il va être plus difficile de prouver le viol qu'une agression sexuelle.
Parce que s'il passe pour viol, et que le parquet ne parvient pas à le prouver (normal, ça s'est passé il y'a des années, et va prouver qu'il t'a défloré après tes 5 enfants), c'est la relaxe qui sera prononcée. Mais une agression sexuelle est bien plus facile à prouver, même si elle a eu lieu y'a des années et sans témoin. L'important, pour un juge d'instruction, c'est que le "présumé innocent" réponde des actes qui lui sont reprochés, et que le tribunal puisse parvenir à une condamnation. C'est pas de croire la victime sur parole (on a vu ce que ça a donné pour Outreau) ou de disculper l'agresseur.

n°388306
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:36:23  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


Oui, mais moi, j'ai l'impression que tu veux t'en sortir toute seule, de t'occuper de rien d'autre que de tes enfants et de ton mari... Moi, j'ai jamais vu que ça fonctionnait la résilience toute seule... M'enfin bon, si c'est comme ça que tu te sens "bien" pour l'instant, il sera toujours temps de corriger le tir quand cette situation ne te conviendra plus.
Message cité 1 fois
n°388307
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:37:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai oublié de dire qe c'est une récidive, il a déjà été incuplé, il y'a 22 ans, pour ma soeur.
Bref, la justice fait bien ce qu'elle veut, je m'en lave les mains maintenant.
Message cité 1 fois
n°388308
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:38:30  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ca fait 6 ans que je vois une psy toutes les semaines.
Message cité 1 fois
n°388310
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:40:38  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Et pas condamné ? :(

n°388311
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:42:21  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Si, mais pareil, ça avait été requalifié (en "attentat à la pudeur" alors que ça s'est passé entre les 7 ans et les 10ans de ma soeur et qu'il lui demandait des fellations, entre autres). Il a fait 3 ans je crois.
Message cité 1 fois
n°388319
Yam925m
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:52:33  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mouais, enfin bon, les psys c'est pas trop mon truc... J'en ai vu plus ressortir malheureuse qu'autre chose dans cette histoire...
Non, par contre, entendre des victimes qui s'en sont sorties, et les moyens qu'elles ont du "inventer" pour ça, ça me parait supérieur à n'importe quelle thérapie. Après chacun son point de vue, on réagit pas tous et toutes pareil vis-à-vis de la souffrance.



Mouais, enfin, la justice d'il y'a 22 ans sur le sujet, c'est pas vraiment une référence sur le sujet pour moi non plus. On peut pas comparer le métier des juges d'instruction sur une période aussi longue.

3 ans, et il a recommencé sur son autre fille donc. Bah encore un qu'avait rien compris.

n°388323
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 14:59:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je vois pas trop sur quoi tu te bases pour dire que je n'ai pas fait mon travail de résilience ceci dit :??:
Je ne me sens pas d'écouter les autres victimes pour la simple et bonne raison que lorsque je me suis rapprochée d'une asso de ce style, je me sentais surtout bouffée par la douleur des autres, ça me gavait de les voir ressasser et dire qu'elles ne peuvent pas avancer et patati patata. Le summum ça a été de voir des couples de victimes se former, j'aurais detesté me marier avec quelqu'un qui aurait v écu l'inceste, j'aurais eu l'impression que ça aurait été le coeur de notre relation.Erk.
Après ça m'empêche pas d'en parler avec d'autres victimes, comme avec Storchen qui est une de mes amies IRL. Mais c'est pas pareil.

Quant à la justice, c'est clair qu'à l'époque...Il avait une injonction de soin jamais respectée. Ma mère a demandé a avoir l'entière autorité parentale, ça a été refusé. On lui a dit "Mais madame, il ne fera rien à votre autre fille puisqu'elle c'est sa vraie fille! il FAUT qu'elle côtoie son père! " (ma soeur était sa belle-fille).
Message cité 2 fois
n°388334
Nij82in
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 17:24:40  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

30ans, inséré, patron de sa propre entreprise, jeune papa..
Et sinon oui, c'est agression sexuelle pour ma part, alors la correctionnelle + le fait d'etre mineur, je me suis faite à l'idée qu'il n'irait pas du tout en prison.
Mon avocate m'a dit que je pouvais réclamer beaucoup en dommages et interets.. C'est pas mon but premier, mais attaquer le portefeuille de quelqu'un ca fait toujours mal..

Bha après nous on en parle avec détachement, sans larmoyer ou se morfondre, j'pense que c'est pour ca que ca pose pas de soucis..

Message cité 1 fois
n°388335
Free'rik
Profil : Célébrité
free-rik
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 17:29:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

D'un point de vue strictement personnel, je pense que toute victime se "doit" de porter plainte pour la "simple et bonne raison" que lorsqu'un(e) infraction/délit/crime et commis, il doit y avoir sanction.
Là où les discours entendu largement dans les média me chiffonnent, c'est "qu'il faut un procès pour que la victime puisse avancer/se reconstruire". Personnellement, je crois que les deux parcours sont et doivent être indépendant. Et que la résilience est "facilité " (toute proportion gardée) si la reconnaissance des faits par l'auteur est elle-même indépendante du procès (en gros, que l'accusé ne travaille pas son déni pour avoir une sorte d'influence sur sa peine mais vraiment pour la/les victime(s), lui-même et son entourage).

Dans les cas d'incestes, c'est d'autant plus important qu'il y a des liens forts entre les différentes parties impliqué et que les procédures resurgissent aussi sur le reste de la famille. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi les accompagnements systémiques ne sont pas systématisés dans ce genre de cas.



Ce n'est pas tant pour entendre ses jérémiades que pour lui faire entendre ton vécu des évènements (et aussi, pour avoir une explication, quel a été le cheminement mental qui l'a conduit à faire ce qu'il a fait) et lui montrer que tu n'est plus celle que tu étais au moment des faits. Que si tu as put avancer, c'est qu'il le peut (et le doit) aussi.

Je ne vois pas ce genre d’accompagnement venir tout de suite, dans ton cas, dans d'autre ce serait peut-être plus facilement envisageable. Il faut qu'un travail soit commencé. Mais je me demande (et je n'ai pas connaissance d'étude sur le sujet) si de faire entendre la souffrance et la façon dont les évènements ont été vécu par la victime (dans un lieu plus neutre qu'un commissariat ou une salle d’audience)  ne pourrait pas aider à casser le dénie de certains cas où il est très difficilement cassable.  


De ce que je peux lire de ton vécu, il me semble plutôt que ta résilience est faite. Maintenant, chacun la définit selon son histoire et sa sensibilité. Si les évènements sont toujours douloureux quand t'y repense, que ça revient en cauchemar etc... bon, là, on peut dire que la résilience est pas tout à fait faite, mais si tu vit ta vie "normalement", si tu peux passer tes journées/nuits sans avoir repenser aux faits, si dans ta vie amoureuse et intime ça ne vient pas en écho, ben là on peut dire que la résilience est faite.
Je ne pense pas que le fait que ton père n'est pas reconnu les faits influe sur la résilence. Tu peux tout à fait avoir fait ta résilience tout en restant dans une logique judiciaire et de reconnaissance des faits. Ca me choque pas....

Quant à la réactions des juges de la première affaire... ça montre bien qu'il y a un manque de formation flagrant dans les écoles de magistrature et que ça n'a pas beaucoup changé. Les futurs magistrats ont très très peu de cours de crimino ou de psychologie et voilà comment ça se matérialise. En énonçant des conneries sous forme de certitudes....

n°388336
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 17:30:30  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Oui voilà Sabha. Et je pense que e suis plus touchée quand c'est quelqu'un que je connais vraiment qui m'en parle que des inconnus.
En plus je me sentirais mal à l'aise je crois, l'impression d'une part de voyeurisme, l'impression qu'au final moi c'est pas si pire (ce que je pense déjà souvent), l'impression de pas être assez "victime" puisqu'ayant fait ma vie malgré ça. En fait des fois je culpabilise de ne pas en souffrir plus :??:
Message cité 1 fois
n°388338
Nij82in
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 17:35:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
De toute facon on le sait, l'inceste est un sujet tabou, tant dans les familles que dehors, personne n'y croit, qu'en t'en parle on te regarde avec de gros yeux, ce tient plus de la légende urbaine que d'un fait hyper répandu...
Ya de grosses lacunes la dessus, tant dans la prévention (car on prévient rarement les enfants de ce genre de risques hein) que dans l'accompagnement, le suivi, ou "la punition"..

n°388340
Free'rik
Profil : Célébrité
free-rik
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 17:36:37  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

C'est pas dit qu'il fasse pas de prison. J'ai connaissance d'un cas d'un homme condamné à 2 ans ferme je crois pour des faits remontant à 12 ans, le type était inséré, avait une famille et reconnaissait totalement les faits (puisque c'est lui qui s'est dénoncé à la police) fait qui étaient des attouchements sur sa cousine d'une 12aine d'années, une fois si je me souvient bien. Le type avait une injonction de soins. On l'a vu arriver avec ma maitre de stage et en l'écoutant on s'est dit "mais on va faire quoi avec lui ? Il reconnait les faits, il est inséré, il a une famille, il a arrêté la toxicomanie et l'alcool qui avait été des facteurs de passage à l'acte. Sa cousine lui en veut pas. On fait quoi ?" Les décisions judiciaires sont parfois difficilement compréhensible....

Attaquer le portefeuille fait mal, c'est sûr. Mais attention quand même, la réaction ça peut être "elle fait ça pour le fric en faite". (fin, tu vois, la réaction débile de base)

n°388342
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 17:39:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ahah, mon père pour sa défense dit ça, que c'est pour le fric (qu'il n'a pas). J'avais répondu que si je voulais soutirer de l'argent à quelqu'un, j'aurais traîné le père de mon fils aîné devant les tribunaux pour avoir une pension, chose que je n'ai jamais faite.

n°388343
Nij82in
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 17:40:17  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
AU pire le fric j'en ai rien à foutre, et j'suis loin d'etre vénale..
Maintenant si les gens pensent ca, soit, jusqu'a maintenant ils pensent que "c'est pas si grave que ca" et que "je devrais arreter avec cs histoires bidons"... J'suis pas a ca pret, et pour le peu que je vois ma famille, les ragots qu'ils colportent me touchent pas le moins du monde.

n°388344
Free'rik
Profil : Célébrité
free-rik
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 17:43:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Déjà, chacun ressent les choses différemment parce que *attention révélation* on est tous différents ! Une personne peut être traumatisée à vie par un "simple" vol de sac à main, alors qu'une autre va se remettre assez vite d'une tentative de meurtre.

Et alors ?

Le droit à la résilience n'est pas assez "martelé" et ça empêche le travail de bon nombre de victimes.

En quoi tu devrais culpabiliser d'avoir assez de force en toi pour ne pas te laisser pourrir la vie par des évènements passé ? En rien. Tu vis ta vie et en la vivant "bien" ton malheur ne déteint pas sur celle de tes proches.

Oh ! Mais tu ne correspond pas au stéréotype de la victimes traumatisé à vie. Tu devrais avoir honte d'être stable dans ta tête et de participer au bonheur de tes enfants ! (ironie, hein !)

n°388346
Neh65ky
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 17:57:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu plaisantes mis c'est un peu ça.
J'ai l'impression que si tu fais pas des tentatives de suicide tous les 4 matins, si tu as une vie sexuelle épanouie avec ton conjoint, si tu répercutes pas tes traumatises sur tes enfants, alors c'est louche, t'es pas une vraie victime.
Tiens un truc tout bête, un jour je parle allaitement avec une maman, elle me dit qu'elle, elle peut pas, parce qu'elle a vécu un inceste. Je lui ai répondu que j'allaitais mes enfants alors que j'avais ausssi vécu un inceste. Elle m'a regardé comme si j'étais suspecte :??:
Moi je ne vois rien de sexuel à nourrir mes enfants comme ça quand ils sont bébés, de même que je dors avec mes bébés sans arrière pensée.

n°388349
Free'rik
Profil : Célébrité
free-rik
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2012 à 18:12:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
*mode anti psychanalyse on* Tout ça c'est de la faute à Freud ! *mode anti psychanalyse off*

Plus sérieusement, la France est très -trop- imprégnée des théories freudiennes qui veulent que si t'as vécu un traumatisme dans ton enfance, il est forcément sexuel, et tu va en chier toute ta vie et que c'est seulement en passant 10 ans à payer les différentes baraques/vacances de ton psy que tu pourra éventuellement aller mieux.

Hors, c'est archi faux. Mais les croyances sont dures et il faut pas avoir peur de remettre les pendules à l'heure. Avoir dépasser le trauma ne veut en aucun cas dire qu'il n'y a pas eut souffrance à un moment ou à un autre, qu'il n'y a pas de victime ou qu'il n'y a pas de faute. Mais c'est quand même vachement plus optimiste de savoir qu'on peut avoir une vie "normale" même après une agression.

Quand à l'allaitement, j'ai pas été victime d'inceste et il est hors de question que si un jour (ma raison s'égarait et que je me reproduisais) j'allaite mon gosse. C'est impensable pour moi. Donc, argument nul et non-pertinent.

(Publicité)
 Page :
1  10  20  21  22  23  24  25
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Pour ou contre Internet ! Wikileaks, pour ou contre?
Etes vous pour ou contre le mariage et l'adoption des couples homosex Pour ou contre l'école privée?
êtes-vous pour ou contre l'adoption d'enfant pour les couples homo? peine de mort? castration?
Pour ou contre la légalisation du cannabis en France ? Pour ou Contre la Peine de mort
pour ou contre les strings ??? Pour ou contre le suicide assisté
Pour ou contre le travail, le soir à la maison ? (collège)  
Plus de sujets relatifs à : Pour ou contre la castration des violeurs ?

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Mickael jackson vivant ,ou mort 86 03/07/2011 à 22:17:54
Guerre d'Irak 16 13/04/2011 à 10:37:34
Un squelette gay ?? 93 19/04/2011 à 21:42:20
Etude sur la communication de Domino's Pizza 20 08/04/2011 à 20:46:43
La manipulation des masses 9 26/04/2011 à 20:37:06