|-  

||-  L'autorité parentale (?)

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

L'autorité parentale (?)

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°523876
Sweazz
Profil : Quidam
sweazz
  1. answer
  2. Posté le 09/03/2017 à 18:41:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Aloha !

Comme certains le savent déjà, j'ai quelques petits problèmes relationnels avec mes parents. Mais on s'en carre les fesses. Ça m'a juste emmenée à me demander :

Les parents ont-ils les pleins-pouvoirs sur leurs enfants sous prétexte qu'ils sont parents ?

Pour moi, la réponse est évidente, mais avec du recul, je me rends compte que ça ne l'est pas pour tout le monde.

Personnellement, et surtout en raison de ma propre expérience, je pense que certains parents abusent totalement de leur autorité pour diriger la vie de leurs enfants comme ils l'entendent. Quelques exemples que j'ai souvent entendus : "Tant que t'es pas majeur, t'as pas à la ramener et tu fais ce qu'on te dit", "si tu fais telles études, je les financerai pas", "j'aime pas ton copain/ta copine, t'arrête de lui parler".
J'ai souvent tendance à répondre que je conçois parfaitement que respecter ses parents est quelque chose de normal, mais que je reste quand même une personne à part entière, et que par conséquent, je pense avoir mon mot à dire aussi. (Rebelle que je suis...)


J'étais persuadée que la majorité des gens pensent comme moi parce que ça me paraît logique... Mais non ! J'ai aussi souvent entendu des gens de mon âge ou plus âgés me dire qu'en effet, on n'a pas à discuter les décisions de nos parents parce qu'on leur doit le respect. Je conçois cette vision des choses, mais j'avoue que je ne la comprends pas vraiment. Je trouve ça dommage d'abandonner ses choix, ses goûts, pour faire plaisir aux parents, et pour ma part, je refuse catégoriquement que mes parents décident de ce que je ferai de ma vie sous prétexte qu'ils sont parents.


Qu'en pensez-vous ?

A vos claviers !
Message cité 2 fois

---------------
« Je m'en tartine allègrement le cul avec le pinceau de l'indifférence. »
(Publicité)
n°523878
Arsher
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 09/03/2017 à 19:06:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Le fait de dire "j'ai mes choix, je fais ce que je veux" ne dépend que d'une évolution sociale. On est passé d'une vie centrée sur la famille/tribu à une vie plus individualiste, parce que les conditions économiques, sociales et techniques le permettent.

Une vie agraire (dominante il y a encore 60 ans) nécessite des liens forts entre individus pour des raisons purement pragmatiques et économiques de prime abord, l'individu n'allant pas bien loin tout seul. Une société sophistiquée et très divisée socialement augmente en effet l'interdépendance individuelle.
Avec le développement d'un état-providence et une certaine urbanisation de la société, le fait d'avoir certains parachutes permet de s'affranchir de reprendre l'affaire familiale, par exemple. Il y a une plus grande mobilité dans le choix des formations, des goûts affichés etc

Mais pour en revenir à la question de départ, je ne cautionne pas la bastonnade, le viol sur ses enfants ou autres maltraitances puisqu'on a parlé de plein-pouvoir (et donc implicitement, de chosification de l'enfant). L'enfant doit être considéré comme un individu avec des droits. Toutefois, je ne suis pas d'accord pour affirmer qu'il doit être considéré comme un adulte. Un adulte doit être un guide chargé de transmettre des clés pour que l'enfant -être intrinsèquement immature- s'épanouisse et puisse mener une vie d'adulte la plus fonctionnelle possible. L'adulte a donc un ascendant légitime et doit poser des limites que l'enfant doit intégrer. C'est à dire, lui faire comprendre et intégrer les limites physiques-physiologiques (ne pas traverser la route sans regarder quand des voitures sont en mouvement) et morales de la société dans laquelle il évolue.
Message cité 1 fois
Message édité par Arsher le 09/03/2017 à 19:07:58

---------------
Mâle blanc cis hétéro en voie d'autodestruction, pour rattraper des millénaires d'oppression patriarcale phallocrate, d'homophobie et de xénophobie.
n°523952
Sweazz
Profil : Quidam
sweazz
  1. answer
  2. Posté le 10/03/2017 à 20:52:45  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Le fait de dire "j'ai mes choix, je fais ce que je veux" ne dépend que d'une évolution sociale. On est passé d'une vie centrée sur la famille/tribu à une vie plus individualiste, parce que les conditions économiques, sociales et techniques le permettent.

Une vie agraire (dominante il y a encore 60 ans) nécessite des liens forts entre individus pour des raisons purement pragmatiques et économiques de prime abord, l'individu n'allant pas bien loin tout seul. Une société sophistiquée et très divisée socialement augmente en effet l'interdépendance individuelle.
Avec le développement d'un état-providence et une certaine urbanisation de la société, le fait d'avoir certains parachutes permet de s'affranchir de reprendre l'affaire familiale, par exemple. Il y a une plus grande mobilité dans le choix des formations, des goûts affichés etc

Mais pour en revenir à la question de départ, je ne cautionne pas la bastonnade, le viol sur ses enfants ou autres maltraitances puisqu'on a parlé de plein-pouvoir (et donc implicitement, de chosification de l'enfant). L'enfant doit être considéré comme un individu avec des droits. Toutefois, je ne suis pas d'accord pour affirmer qu'il doit être considéré comme un adulte. Un adulte doit être un guide chargé de transmettre des clés pour que l'enfant -être intrinsèquement immature- s'épanouisse et puisse mener une vie d'adulte la plus fonctionnelle possible. L'adulte a donc un ascendant légitime et doit poser des limites que l'enfant doit intégrer. C'est à dire, lui faire comprendre et intégrer les limites physiques-physiologiques (ne pas traverser la route sans regarder quand des voitures sont en mouvement) et morales de la société dans laquelle il évolue.

Afficher plus
Afficher moins


Je suis plutôt d'accord avec toi dans l'ensemble - bien que je ne sois certainement pas autant calée que toi dans tout ce qui touche à la sociologie (mais ce n'est qu'un détail...)

Le fait qu'on devienne de plus en plus individualistes est flagrant, moi la première. Et tant mieux, dans un certain sens. Sans virer au gros égoïste autolâtre, ça reste quand même mieux de se consacrer pleinement à ses choix, ses goûts, à sa propre vie sans se soucier de l'approbation -ou pas- de papa-maman.

Après, comme tu l'as dit, les parents doivent garder un rôle de parents ; et même s'ils n'ont pas (ou plus) d'emprise sur la vie future de leurs gosses, ils doivent tout de même fixer les limites. Non, ce qui me chiffonne dans tout ça, c'est quand on assiste à une chosification de l'enfant, mais sans passer par de la violence physique. Forcément, ça retombe sur ce que je disais au début, sur les parents qui sont maîtres de la vie de leurs enfants sous prétexte qu'ils sont parents. Je ne comprends pas comment on peut dénoncer la maltraitance (sous toutes ses formes) et cautionner ça. Mœurs qui persistent ou choix de se taire, qui sait ? Peut-être un peu des deux.

Message cité 1 fois

---------------
« Je m'en tartine allègrement le cul avec le pinceau de l'indifférence. »
n°523968
testymoi2
K
Profil : Superstar
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 10/03/2017 à 22:14:32  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Sweazz a écrit :


Je suis plutôt d'accord avec toi dans l'ensemble - bien que je ne sois certainement pas autant calée que toi dans tout ce qui touche à la sociologie (mais ce n'est qu'un détail...)

Le fait qu'on devienne de plus en plus individualistes est flagrant, moi la première. Et tant mieux, dans un certain sens. Sans virer au gros égoïste autolâtre, ça reste quand même mieux de se consacrer pleinement à ses choix, ses goûts, à sa propre vie sans se soucier de l'approbation -ou pas- de papa-maman.

Afficher plus
Afficher moins


Mhh, soit dit en passant, si les enfants et ados avaient totalement le choix de leurs actes sans que les parents ne puissent dire quelque chose, la société se désintégrerait...

Les parents ont justement le devoir d'éduquer et de transmettre leur expérience. Et quand ils savent qu'un truc est néfaste (même si c'est subjectif ou erroné), normal qu'ils fassent en sorte que leur progéniture n'emprunte pas cette voie.

Des parents empêchent leurs gosses de faire des conneries à 2 ans, comme à 18 ans. La seule différence, c'est qu'à 18, le gosse ne veut plus écouter, parce qu'il pense ne plus avoir besoin des connaissances de ses parents (et dans la majorité des cas, c'est une grosse connerie).

Sweazz a écrit :


Après, comme tu l'as dit, les parents doivent garder un rôle de parents ; et même s'ils n'ont pas (ou plus) d'emprise sur la vie future de leurs gosses, ils doivent tout de même fixer les limites. Non, ce qui me chiffonne dans tout ça, c'est quand on assiste à une chosification de l'enfant, mais sans passer par de la violence physique. Forcément, ça retombe sur ce que je disais au début, sur les parents qui sont maîtres de la vie de leurs enfants sous prétexte qu'ils sont parents. Je ne comprends pas comment on peut dénoncer la maltraitance (sous toutes ses formes) et cautionner ça. Mœurs qui persistent ou choix de se taire, qui sait ? Peut-être un peu des deux.

Afficher plus
Afficher moins


Une chosification de l'enfant?

T'as oublié l'époque ou l'enfant avait un destin tout tracé dans la ferme des parents? Ou à l'armée? Ou comme repreneur de l'affaire de papa et maman?

Je sais pas si tu te rends compte, mais les parents sont de moins en moins directif justement. Les mentalités évoluent pour laisser l'enfant choisir sa voie...

Message cité 1 fois

---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
n°523971
koutan57
Profil : Citoyen
koutan57
  1. answer
  2. Posté le 10/03/2017 à 22:37:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Sweazz a écrit :


Aloha !
...Mais on s'en carre les fesses...

Afficher plus
Afficher moins



Allô oui ?

n°523974
testymoi2
K
Profil : Superstar
testymoi2
  1. answer
  2. Posté le 10/03/2017 à 22:53:25  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je dirais que tout en respectant la vie privée de leur gosse, les parents ont le droit et devoir d'imposer leurs limites tant qu'ils sont responsables, c'est à dire tant que le gosse vit sous leur toit.


---------------
Bien sûr, je le précise, parce qu'ici on est susceptible, c'est mon avis. Je n'en fais pas une généralité, je ne désigne personne, je ne souhaite heurter personne.
n°523976
Kirby53
Profil : Inconnu
kirby53
  1. answer
  2. Posté le 11/03/2017 à 02:15:36  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Sweazz a écrit :


Aloha !

Comme certains le savent déjà, j'ai quelques petits problèmes relationnels avec mes parents. Mais on s'en carre les fesses. Ça m'a juste emmenée à me demander :

Les parents ont-ils les pleins-pouvoirs sur leurs enfants sous prétexte qu'ils sont parents ?

Pour moi, la réponse est évidente, mais avec du recul, je me rends compte que ça ne l'est pas pour tout le monde.

Personnellement, et surtout en raison de ma propre expérience, je pense que certains parents abusent totalement de leur autorité pour diriger la vie de leurs enfants comme ils l'entendent. Quelques exemples que j'ai souvent entendus : "Tant que t'es pas majeur, t'as pas à la ramener et tu fais ce qu'on te dit", "si tu fais telles études, je les financerai pas", "j'aime pas ton copain/ta copine, t'arrête de lui parler".
J'ai souvent tendance à répondre que je conçois parfaitement que respecter ses parents est quelque chose de normal, mais que je reste quand même une personne à part entière, et que par conséquent, je pense avoir mon mot à dire aussi. (Rebelle que je suis...)


J'étais persuadée que la majorité des gens pensent comme moi parce que ça me paraît logique... Mais non ! J'ai aussi souvent entendu des gens de mon âge ou plus âgés me dire qu'en effet, on n'a pas à discuter les décisions de nos parents parce qu'on leur doit le respect. Je conçois cette vision des choses, mais j'avoue que je ne la comprends pas vraiment. Je trouve ça dommage d'abandonner ses choix, ses goûts, pour faire plaisir aux parents, et pour ma part, je refuse catégoriquement que mes parents décident de ce que je ferai de ma vie sous prétexte qu'ils sont parents.


Qu'en pensez-vous ?

A vos claviers !

Afficher plus
Afficher moins



Les pleins-pouvoirs, peut-être pas... Mais ils en ont quand même.

Oui c'est vrai, on pourrait s'accorder sur le fait que les choix d'une personne devrait se résumer à la personne en elle-même, sans l'intervention de son entourage.
En fait les parents ont une très grande responsabilité qui les incombe : celle de permettre à l'enfant d'avoir une vie heureuse, où les besoins fondamentaux et envies seront comblés.

Pour parvenir à cet objectif, les chemins sont multiples : certains parents feront le choix de donner plus le choix à leurs enfants que d'autres, c'est tout.
Evidemment, on ne peut pas leur en vouloir pour cela : ils font ce qu'ils peuvent avec ce qu'on leur a donné...
Tu refuses que tes parents entravent tes choix ? D'accord, mais oublie pas qu'ils font cela parce-qu'ils pensent que c'est ainsi que leur objectif, qui est celui énoncé un peu plus haut, pourra être accompli.

Voilà mon avis, faites en ce que vous voulez... jap:{}

(Publicité)
n°524732
Nourhene_J​elassi
hey les gens !
Profil : Inconnu
nourhene_jelassi
  1. answer
  2. Posté le 28/03/2017 à 19:07:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Aloha !


Pour commencer voila mes arguments :
Les parents ont-ils les pleins-pouvoirs sur leurs enfants sous prétexte qu'ils sont parents ?

réponse:Alors oui ! Les parents ont des droits et des devoirs comme nous en tant qu'enfants ! Leur droits sont notre éducation ! Et leur devoirs est de nous protéger ! Bien-sure dans le sens du therme car ils ne doivent en n'aucun cas nous battre (ceinture,batons) ou autres ! Puis après la majorité (sans compter les traditions) n'ont plus de droits sur nous !(moi dans nos habitudes c'est après le mariage et encore xD) car avant la majorité tu n'as pas le droit (en tant qu'enfant) de :
_boire de l'alcool , de drogues
_fumer
_quitter le pays sans accompagnement
...
BREF ! VOILA BISOUS

n°524733
fallenrazi​el
Justice Will Prevail
Profil : Légende
fallenraziel
Sur mon blog :
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 28/03/2017 à 19:53:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

testymoi2 a écrit :


T'as oublié l'époque ou l'enfant avait un destin tout tracé dans la ferme des parents? Ou à l'armée? Ou comme repreneur de l'affaire de papa et maman?

Afficher plus
Afficher moins


Ou comme assurance-retraite... sarcastic:{}


---------------
"Ou bien Dieu veut supprimer les maux, mais il ne le peut pas. Ou bien il le peut, mais il ne le veut pas. Ou bien il ne le peut ni ne le veut. S'il le veut et ne le peut pas, il est impuissant, ce qui est contraire à sa nature. S'il le peut et ne le veut pas, il est mauvais, ce qui est également contraire à sa nature. S'il ne le veut ni ne le peut, il est à la fois mauvais et faible, c'est-à-dire qu'il n'est pas Dieu. Mais s'il le veut et le peut, ce qui seul convient à ce qu'Il est, d'où vient donc le mal et pourquoi ne le supprime-t-il pas ?"
Epicure

http://zyrconia.canalblog.com/​
https://fallenrazziel.tumblr.c​om/
http://gemminy0.wixsite.com/ge​mminy
https://www.wattpad.com/user/G​emminyRcitdeScience
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Comment rétablir l'autorité des professeurs et enseignants ? Oppression parentale
pourquoi les éléves defie t-il l'autorité de leurs enseignant? PUB internet protection parentale.
pour ou contre l'autorité parentale  
Plus de sujets relatifs à : L'autorité parentale (?)

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Regarder les décolletés d'une femme est mal ? 34 29/03/2017 à 18:38:14
Le blue whale challenge 18 27/03/2017 à 17:22:54
La France devient-elle de plus en plus raciste ? 70 26/04/2017 à 18:06:59
Piercings mal vu ? 20 03/03/2017 à 18:25:36
La pensee intellectuelle dans le monde et dans l histoire 3 15/02/2017 à 13:45:24