|-  

||-  L'amour a 12 ans??

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1  2  3  4
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

L'amour a 12 ans??

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°21757
Poutchiii
Le connard vous salue bien
Profil : Célébrité
poutchiii
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 01:12:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bon je me dois de créer un topic ici car je n'en peux plus de tomber sur des topics de plus en plus hallucinants d'enfants (oui désolé pour moi à 12 ans on est encore un enfant) qui se disent désesperés de pas avoir de petit copain/copine ou encore pire qui veulent coucher avec celui-ci à cet age là.

Mais en réalité ce qui me choque le plus ce ne sont pas les sujet en eux-même, mais les réponses des intervenants! La plupart n'en sont pas le moins du monde choqués et en dehors d'une phrase du style "tu es un petit peu trop jeune non? enfin je me trompe peut-être hein :) ". On a droit à rien...

Alors je vais vous poser une petite question...

En tant que parents, vous croyez que vous encourageriez ce genre de chose??? Enfin ouvrez un peu les yeux c'est ridicule! y a 2 ans je fréquentait un forum qui a fusionné avec celui-ci ou des gens de 14 ans posaient ce genre de question. Maintenant ca a baissé à 12! faut-il en déduire que d'ici 2 ans des enfants de 10 ans viendront demander comment rouler une pelle à leur copine???

Ca ne vous choque pas vous? Moi ca me donne l'impression de vivre dans un monde qui se déglingue de plus en plus..au risque de passer pour un vieux jeux c'est bien le sentiment que je ressens! Tout ca pour pouvoir jouer au grand..je trouve ca affligeant et triste...ca me découragerait presque de faire un enfant un jour de peur d'avoir une fille qui vienne me demander un beau jour à 9 ans si elle peut prendre la pillule >_<

Oh bien sur je m'attend a me ramasser des insultes ici, particulièrement des gens concernés par le sujet..j'interrogerai justement ceux-ci..vous trouvez vraiment et sincèrement que ce genre de chose est de votre age? Si on y réfléchit la moyenne de la puberté est à 13 ans environs, donc techniquement même la nature ne vous a pas préparé à ca! whistle:{} Enfin merde quoi laissez vous le temps de grandir! arrêtez de bruler inutilement les étapes!!!

Tout ca pour lancer le débat: qu'en pensez-vous? vous trouvez ca normal?
Message cité 2 fois

---------------
Stop asking me the question!
(Publicité)
n°21759
nevroze bavard
J'ai changé. Merci.
Profil : Superstar
nevroze-bavard
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 01:45:42  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ne normalise pas ça...

Tout dépend des cas je laisse les deux concernés pour seuls juges...

n°21761
Flonorn
Profil : Etranger
flonorn
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 02:10:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Poutchiii a écrit :
Bon je me dois de créer un topic ici car je n'en peux plus de tomber sur des topics de plus en plus hallucinants d'enfants (oui désolé pour moi à 12 ans on est encore un enfant) qui se disent désesperés de pas avoir de petit copain/copine ou encore pire qui veulent coucher avec celui-ci à cet age là.
Afficher plus
Afficher moins



Personnellement je trouve que c'est la 1ere chose qui est la pire...
Etre désespéré de ne pas avoir de copain à cet age là, ca sent un peu la nevrose.
Si une fille de 12 ans à déjà ce genre de nevrose à cet age là, ca fait un peu peur pour plus tard...



n°21762
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 03:14:16  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Poutchiii a écrit :
En tant que parents, vous croyez que vous encourageriez ce genre de chose???
Afficher plus
Afficher moins



Eh mec t'es sur ADOS.fr ... Tu sais ADOS, la contraction du mot "adolescent". Tu vois beaucoup d'ado parent qui sont assez vieux pour être concerné par le problème ?

Même si t'as des personnes d'un certain age qui fréquente ce forum, ça n'est pas la majorité. Donc au final tu parles à une minorité au final. Et je trouve ton appostrophe vraiment comique.

En suite "Si on y réfléchit la moyenne de la puberté est à 13 ans environs", tu te relis ? Tu réfléchis aux âneries que tu écris ?
D'un cela n'a aucun sens à proprement parler. De deux c'est le DEBUT de la puberté.

La puberté c'est un processus de développement long qui s'étale sur plusieurs années. Exemple à 16 ans tu es encore en plein processus de puberté. Tu n'as pas nécessairement fini ton pic de croissance. Tu n'as pas forcément fini ton développement de pilosité, etc.

Même si dans le fond je m'accorde parfaitement avec ton sentiment et ton avis, il n'en reste pas moins que là tu le dis excessivement mal :/  Tu cibles mal tes lecteurs, tu présentes des tournures de phrases incohérente, etc.

n°21763
Fizi_Limot​i
Profil : Inconnu
fizi_limoti
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 09:33:51  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour PouTchiii,

Ta question, celle d'actualité, mais plus ou moins soporifique, à un point fastidieuse par son caractère réitératif. Ce thème, même de plus en plus brûlant, et même si je m'associe à ta peine, je t'approuve largement, a vraiment peu de sens. En plus, les jugements de Sochi ne seraient pas infondés, juste une chose que l'expression manquerait un peu de modération. Malgré tout, ton affliction traduit la bonne conscience, m'est donc précieuse et digne de considérations.

Bonne continuation!
Message édité par Fizi_Limoti le 21/02/2007 à 09:35:22
n°21764
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 09:50:32  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Bon je me dois de créer un topic ici car je n'en peux plus de tomber sur des topics de plus en plus hallucinants d'enfants (oui désolé pour moi à 12 ans on est encore un enfant) qui se disent désesperés de pas avoir de petit copain/copine ou encore pire qui veulent coucher avec celui-ci à cet age là.


Parce que, qu'importe l'âge, le fait de ne pas trouver de copain ou de copine refléte son incapacité à être sociable et son manque de confiance en soi, et ce même à 1 an. J'étais content, en maternelle, d'avoir une copine, et une fois en primaire, c'était le vide total...
Je ne dirais pas que j'étais désespéré ( j'ai toujours été assez habile pour me foutre de tout, même de moi-même ), mais y'avait un vide, que je voulais combler, c'est tout.

Pour c'qui est de coucher, je dirais que le vrai probléme, c'est de pouvoir déterminer si le désir est vraiment sexuel, ou, si c'est juste pour se sentir supérieur, prendre confiance en soi en faisant ce que d'autres enfants de son âge ne feront que quelques années plus tard. C'est toujours valorisant, mais sincèrement, si j'ai un gosse, je lui expliquerais tout, tout les regrets qu'il pourrait avoir, mais aussi toutes les joies, surtout lui faire prendre conscience que baiser pour dire de baiser, c'est pas l'genre d'état d'esprit le mieux adapté pour une première fois.
Mais j'le laisserais libre, comme on dit, c'est en faisant des erreurs qu'on évolue, si lui en tire une leçon, ou un avantage, j'laisse faire, du moment que ça lui permet d'évoluer...

Citation :

En tant que parents, vous croyez que vous encourageriez ce genre de chose??? Enfin ouvrez un peu les yeux c'est ridicule! y a 2 ans je fréquentait un forum qui a fusionné avec celui-ci ou des gens de 14 ans posaient ce genre de question. Maintenant ca a baissé à 12! faut-il en déduire que d'ici 2 ans des enfants de 10 ans viendront demander comment rouler une pelle à leur copine???


Pourquoi pas, la puberté commence bien plus tôt qu'avant.
Je n'irais pas à dire que j'encouragerais cela, mais plutôt que j'encouragerais à faire prendre conscience de leurs propres actes, de prendre conscience et discerner le bien du mal, et non pas foncer tête baisser juste parce que ça démange dans le pantalon... Enfin, bizarrement on responsabilise les enfants, au point de les interdire, et d'un côté on laisse faire les adultes. Mais c'est bidon, tous les adultes ne sont pas responsables, pas plus que les enfants : certains viols, certains sont violents, certains ne pensent qu'à leur plaisir, d'autres couchent avec plusieurs filles dans la même journée... Bref, sincèrement, qu'est-ce qui est le plus choquant ? Personnellement, je vois pas où est le probléme de voir deux enfants coucher ensemble à partir du moment où ils l'ont désiré, et qu'à AUCUN moment, on les a influencé ou incité. Je vois pas non plus quel mal ils auront à le faire de leur propre volonté, sincèrement...
C'est mieux de voir 2 enfants conscients et responsables, qui découvrent leur corps dans le respect de l'autre ( car très amoureux l'un l'autre ), plutôt que... 2 adultes, non responsables, qui s'en foutent l'un l'autre et qui cherchent juste à tirer un coup...

Citation :

Ca ne vous choque pas vous? Moi ca me donne l'impression de vivre dans un monde qui se déglingue de plus en plus..au risque de passer pour un vieux jeux c'est bien le sentiment que je ressens! Tout ca pour pouvoir jouer au grand..je trouve ca affligeant et triste...ca me découragerait presque de faire un enfant un jour de peur d'avoir une fille qui vienne me demander un beau jour à 9 ans si elle peut prendre la pillule >_<


Non, le monde était déjà comme ça, heureusement d'ailleurs.
Les enfants veulent jouer au grand, mais c'est bien comme ça qu'ils deviennent grand justement. Au fond, un enfant n'oublie jamais qu'il n'est qu'un enfant, mais quand vient le moment de se détacher de cette mentalité, de cette image, alors oui on prend un tournant, et ça peut arriver à 10 ans comme à 14 ans...
C'est c'que j'ai fait, et ça m'a forgé ma mentalité d'adulte que je suis aujourd'hui.

Citation :

Oh bien sur je m'attend a me ramasser des insultes ici, particulièrement des gens concernés par le sujet..j'interrogerai justement ceux-ci..vous trouvez vraiment et sincèrement que ce genre de chose est de votre age? Si on y réfléchit la moyenne de la puberté est à 13 ans environs, donc techniquement même la nature ne vous a pas préparé à ca! whistle:{} Enfin merde quoi laissez vous le temps de grandir! arrêtez de bruler inutilement les étapes!!!


Seulement, y'a pas tellement d'étapes, sauf si on prend en compte la puberté, mais sinon, niveau mentalité, y'en a jamais eu. Disons que la sexualité se définit à plusieurs niveau. J'me souviens d'une émission sur les enfants, où un mec disait avoir vu un bébé, encore dans le ventre sa mère, se masturber.
En gros, le plaisir sexuel est déjà là, suffit d'suivre après avec la mentalité...

n°21767
Shinmen_Ta​kezo
HERMESSS !
Profil : Star
shinmen_takezo
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 10:40:48  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
le truc, c'est que le mec de 20 ans qui a toujours été celib et qui voit une fille de 11 ans se plaindre pasqu'elle est celib, ça frustre un max, et t'as envie de lui dire d'ouvrir les yeux.
Message cité 1 fois
(Publicité)
n°21768
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 10:55:54  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Shinmen_Takezo a écrit :
le truc, c'est que le mec de 20 ans qui a toujours été celib et qui voit une fille de 11 ans se plaindre pasqu'elle est celib, ça frustre un max, et t'as envie de lui dire d'ouvrir les yeux.
Afficher plus
Afficher moins



Y'a pas besoin d'avoir toujours été célibataire pour trouver cela complètement abérant ...

On peut trouver choquand qu'une enfant de 12 ans pense déjà à se faire troncher. Les momes n'ont même pas fini d'être physiquement formé et pret pour un actet ils viennent se plaindre. C'est du n'importe quoi sérieux. Là dessus je rejoins poutchiii même si y'a des trucs dans son topic qui me dérange comme dit plus haut.

Franchement c'est des momes qui ont un problème psychologique pour désirer passer à l'act sachant qu'ils ne sont physiquement pas encore développé pour cela.
A mon avis c'est le genre de précocité révélatrice d'une pathologie latente.

n°21769
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 11:02:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Y'a pas besoin d'avoir toujours été célibataire pour trouver cela complètement abérant ...
 
On peut trouver choquand qu'une enfant de 12 ans pense déjà à se faire troncher. Les momes n'ont même pas fini d'être physiquement formé et pret pour un actet ils viennent se plaindre. C'est du n'importe quoi sérieux. Là dessus je rejoins poutchiii même si y'a des trucs dans son topic qui me dérange comme dit plus haut.
 
Franchement c'est des momes qui ont un problème psychologique pour désirer passer à l'act sachant qu'ils ne sont physiquement pas encore développé pour cela.
A mon avis c'est le genre de précocité révélatrice d'une pathologie latente.


Non, chez un enfant, même nouveau né, le désire sexuel existe bel et bien, ou du moins, le plaisir sexuel. Un enfant de 12 ans qui désire faire l'amour, c'est normal, parce que petit à petit, ses organes se forment, mais même avant, il ressentait déjà du plaisir.

La puberté, c'est la transformation de l'appareil génital, de façon à le rendre opérationel pour la reproduction, c'est tout...
Message cité 1 fois
n°21770
Poutchiii
Le connard vous salue bien
Profil : Célébrité
poutchiii
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 11:09:56  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Ne normalise pas ça...
 
Tout dépend des cas je laisse les deux concernés pour seuls juges...

Je ne fait qu'observer...Tu trouves qu'a 12 ans on est assez grand pour juger si la situation est bien ou mal?

Citation :

Eh mec t'es sur ADOS.fr ... Tu sais ADOS, la contraction du mot "adolescent". Tu vois beaucoup d'ado parent qui sont assez vieux pour être concerné par le problème ?

Il suffit d'un petit peu de reflexion pour s'en rendre compte! N'associe pas adolescence avec ignorance car ca n'empêche pas de réfléchir sur certains points. Ce que je voulais dire par là c'est "si vous étiez parents est-ce que vous l'admetteriez??"

Citation :


En suite "Si on y réfléchit la moyenne de la puberté est à 13 ans environs", tu te relis ? Tu réfléchis aux âneries que tu écris ?  
D'un cela n'a aucun sens à proprement parler. De deux c'est le DEBUT de la puberté.
 
La puberté c'est un processus de développement long qui s'étale sur plusieurs années. Exemple à 16 ans tu es encore en plein processus de puberté. Tu n'as pas nécessairement fini ton pic de croissance. Tu n'as pas forcément fini ton développement de pilosité, etc.

Je le savais merci. Je parlais en particulier des changements majeurs plus que du début.

Citation :

Pourquoi pas, la puberté commence bien plus tôt qu'avant.

Heu non c'est la mentalité qui change, pas l'age de la puberté, ne mélangeons pas tout..


Citation :

Personnellement, je vois pas où est le probléme de voir deux enfants coucher ensemble à partir du moment où ils l'ont désiré, et qu'à AUCUN moment, on les a influencé ou incité. Je vois pas non plus quel mal ils auront à le faire de leur propre volonté, sincèrement...

parce que tu voudrais me faire croire que 2 enfants aient envie de coucher ensemble déliberement sans qu'ils n'en aient été influencés par quoi que ce soit?? ouch:{}
Citation :

le truc, c'est que le mec de 20 ans qui a toujours été celib et qui voit une fille de 11 ans se plaindre pasqu'elle est celib, ça frustre un max, et t'as envie de lui dire d'ouvrir les yeux.

Ton argument ne tient pas la route, j'ai déjà eu 2 copines et j'en ai une actuellement ^^ enfin tu parlais peut-être pour toi.

Message cité 1 fois

---------------
Stop asking me the question!
n°21771
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 11:40:43  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ryuuzaki a écrit :
Non, chez un enfant, même nouveau né, le désire sexuel existe bel et bien, ou du moins, le plaisir sexuel. Un enfant de 12 ans qui désire faire l'amour, c'est normal, parce que petit à petit, ses organes se forment, mais même avant, il ressentait déjà du plaisir.

La puberté, c'est la transformation de l'appareil génital, de façon à le rendre opérationel pour la reproduction, c'est tout...
Afficher plus
Afficher moins



Euh non hein ... A 12-13 ans certes tu as des prémices d'intérêt pour la sexualité. Mais faut pas mélanger la curiosité d'un enfant et le désir de reproduction. Certes y'a déjà des prémices d'intérêt pour la sexualité, mais y'a aussi tout un travail psychosomatique sur la conscience du corps sur le fait d'être physiquement apte à la reproduction.

Or ici c'est ça qui est pointé. L'age du début de la puberté n'a pas changé en 2000 ans. C'est une constante biologique. Donc c'est forcément une source psychologique. Et là désolé mais à 13 ans on est encore physiquement un enfant. Certes certaines filles auront pu avoir un enfant, mais psychologiquement parlant, dans la mesure où le corps n'aura pas atteint son stade de développement final pour la reproduction il y aura toujours un blocage psychologique qui fera par exemple que l'enfant ne voudra pas passer à l'act. C'est un mécanisme de défense inconscient de l'être humain qui alerte l'individu pour lui faire comprendre que ce dernier n'est pas encore apte à assumer un enfant en cas de grossesse. Ne serait-ce que par l'alaitement par exemple.

Or là y'a un gros problème très pervers, car une enfant qui se plaint de ne pas s'être déjà fait troncher, c'est un gros travail psychologique pervers qui en va à renier ses instincts naturels pensé pour la question d'assumer ou non un enfant de manière physique.

Alors bien sur y'aura toujours le coup du "je veux me rendre intéressant(e)", mais dans le cas du désir réel y'a quand même un très gros problème psychologique latent qui est mis en évidence par ce problème.

Poutchiii a écrit :
Il suffit d'un petit peu de reflexion pour s'en rendre compte! N'associe pas adolescence avec ignorance car ca n'empêche pas de réfléchir sur certains points. Ce que je voulais dire par là c'est "si vous étiez parents est-ce que vous l'admetteriez??"
Afficher plus
Afficher moins



Je ne vois pas le rapport avec la réflexion. Soit tu te relis et donc ta pensé est bien retranscrite par ton écrit, soit tu ne te relis pas et on arrive à des "ce que je voulais dire par là c'est ..." Or c'est ce dernier cas. Donc ça reviens à ce que j'en disais. Tu ne te relis pas.

Et en plus il est évident qu'un ado ne peux pas avoir de recule sur l'adolescence. Dans la mesure où il est en plein dedans.
Donc présuposer de la projection de l'ado en fonction de parent ne rime à rien dans la mesure où cette personne ne sera en rien objective vu qu'à la base elle est parti prenante.

C'est comme si je pose la question "Pensez vous que Poutchiii soit un si ou un cela", toi en tant que tel tu ne pourras jamais dire que tu es cela si ce qualificatif te déprécie. Parce qu'irrémédiablement tu es parti prenant. Donc absolument pasobjectif.

Là c'est identique. Des momes de 14ans qui auront la rage de voir papa et maman dire non pour un petit copain etc et voyent une mome de 12 ans pleurer parce qu'elle n'a jamais tenté la double annale (certes je caricature mais bon l'idée est là),  forcément que ça fout les nerfs. Donc au final t'auras tout sauf des réponses objectives. Donc la question en soit même si elle a une réflexion et un questionnement cohérent et excessivement pertinant, le lieu où elle est posé, les lecteurs qui sont solicité ne conviennent absolument pas.

Et là tu oses me parler de réflexion ? :/  Désolé mec mais je crois que là t'as pas pris suffisamment de recule sur tout ceci, et donc parler de réflexion ici c'est totalement décallé.

n°21772
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 11:43:52  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Heu non c'est la mentalité qui change, pas l'age de la puberté, ne mélangeons pas tout..


Si si.
La puberté commence plus tôt qu'avant.
C'est c'qu'on appelle l'évolution. D'ailleurs on constate aussi que la taille moyenne d'un homme a augmenté depuis le début 20° Siécle.
Ce sont des faits.

Citation :

parce que tu voudrais me faire croire que 2 enfants aient envie de coucher ensemble déliberement sans qu'ils n'en aient été influencés par quoi que ce soit?? ouch:{}  


Et les adultes alors ?
ça revient à la même chose, pourquoi on prend les gosses pour êtres vivants asexués et dénués de sentiments ?
Un enfant, sur le plan sexuel, ça peut être aussi pervers qu'un adulte...
J'y connais quelque chose.

Citation :

Ton argument ne tient pas la route, j'ai déjà eu 2 copines et j'en ai une actuellement ^^ enfin tu parlais peut-être pour toi.


2 copines à 12 ans ?
Message cité 2 fois
(Publicité)
n°21773
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 11:49:07  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Euh non hein ... A 12-13 ans certes tu as des prémices d'intérêt pour la sexualité. Mais faut pas mélanger la curiosité d'un enfant et le désir de reproduction. Certes y'a déjà des prémices d'intérêt pour la sexualité, mais y'a aussi tout un travail psychosomatique sur la conscience du corps sur le fait d'être physiquement apte à la reproduction.  
 
Or ici c'est ça qui est pointé. L'age du début de la puberté n'a pas changé en 2000 ans. C'est une constante biologique. Donc c'est forcément une source psychologique. Et là désolé mais à 13 ans on est encore physiquement un enfant. Certes certaines filles auront pu avoir un enfant, mais psychologiquement parlant, dans la mesure où le corps n'aura pas atteint son stade de développement final pour la reproduction il y aura toujours un blocage psychologique qui fera par exemple que l'enfant ne voudra pas passer à l'act. C'est un mécanisme de défense inconscient de l'être humain qui alerte l'individu pour lui faire comprendre que ce dernier n'est pas encore apte à assumer un enfant en cas de grossesse. Ne serait-ce que par l'alaitement par exemple.
 
Or là y'a un gros problème très pervers, car une enfant qui se plaint de ne pas s'être déjà fait troncher, c'est un gros travail psychologique pervers qui en va à renier ses instincts naturels pensé pour la question d'assumer ou non un enfant de manière physique.
 
Alors bien sur y'aura toujours le coup du "je veux me rendre intéressant(e)", mais dans le cas du désir réel y'a quand même un très gros problème psychologique latent qui est mis en évidence par ce problème.


Sauf qu'ici on parlait pas tellement de grosses, ni de désir de reproduction, mais bien de désir et plaisir sexuel. Du coup faudrait tout reprendre...
Message cité 1 fois
n°21774
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 12:05:42  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ryuuzaki a écrit :
Si si.
La puberté commence plus tôt qu'avant.
C'est c'qu'on appelle l'évolution. D'ailleurs on constate aussi que la taille moyenne d'un homme a augmenté depuis le début 20° Siécle.
Ce sont des faits.


Et les adultes alors ?
ça revient à la même chose, pourquoi on prend les gosses pour êtres vivants asexués et dénués de sentiments ?
Un enfant, sur le plan sexuel, ça peut être aussi pervers qu'un adulte...
J'y connais quelque chose.
Afficher plus
Afficher moins



Celle là je la quote pour la postérité.
Déjà, la baisse de l'age du début de la puberté n'a pas baissé très cher. Elle est redescendu à son niveau naturel. Je m'explique en te faisant un peu de démographie et de nutritionnisme.
Quand tu nourris bien une population, tu observes un développement optimale de cette dernière. Plus clairement tu obtiens une croissance et un poid moyen optimum. En cas de malnutrition, on observe des retards de croissance, des cas d'anémie, et autres pathologies. D'ailleurs il a été observé avec lors de la conscription de la guerre de 1870, une différence moyenne de environ 15cm et 10kg entre les classes ouvrière et bourgeoise. Ceci uniquement due à une question d'alimentation. D'ailleurs on en a la preuve dans la mesure où entre la conscription de 1870 et 1914 cette écart disparaitra.

Ici c'est identique, si l'age du début de la puberté a baissé c'est uniquement pour se rapporcher de son cycle naturel, simplement pour une question d'alimentation.
Néanmoins sur la structure biologique et évolutive d'une espèce il est impossible de prétendre d'une précocité apparente d'un processus de développement sur une période aussi courte que 1 siècle uniquement sur une causalité relative à l'évolution d'une espèce.

Donc là désolé mais tu racontes n'importe quoi dans la mesure où, ce qui était vrai pour l'écart de environ 50 ans entre 1870 et 1914, n'est plus possible aujourd'hui sur un laps de temps aussi long dans la mesure où en France, depuis 1945 on ne souffre plus de malnutrition sauf dans des cas bien précis. Donc ce que tu essayes de démontrer est totalement indémontrable. Ou alors j'attend d'avoir entre les mains la source qui te permet d'affirmer cela.

NB : Les chiffres que j'avance sont ceux présenté dans le livre "Le XIXème siècle" dans la collection Grand Amphi. J'ai juste le nom d'un des collaborateur ayant servit à l'écriture de ce livre à savoir Claude Isabelle Brelot chercheur au CNRS qui a été accessoirement ma prof cette année.
Je m'appuie aussi sur "La naissance pubertaire : l'archaïque génital et son devenir" de Philippe Gutton et Stéphane Bourcet aux édition Dunod.

Ryuuzaki a écrit :
Sauf qu'ici on parlait pas tellement de grosses, ni de désir de reproduction, mais bien de désir et plaisir sexuel. Du coup faudrait tout reprendre...
Afficher plus
Afficher moins



Euh tu sais au moins que le désir en lui même et le plaisir sexuel sont impulsé par des logiques naturelle de perpétuation de l'espèce et donc de désir de reproduction ?

Non parce que avant de dire qu'il faudrait tout reprendre il faut chercher la cause et la source de la réflexion qui est présenté.

C'est des logiques qui sont intimement liée. C'est comme parler de désir et de plaisir  sexuel sans parler des question de sexualité. C'est completement con dans la mesure où ces logiques sont liée entre elles.

Message édité par Soshi le 21/02/2007 à 12:09:59
n°21775
Poutchiii
Le connard vous salue bien
Profil : Célébrité
poutchiii
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 12:22:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :


Je ne vois pas le rapport avec la réflexion. Soit tu te relis et donc ta pensé est bien retranscrite par ton écrit, soit tu ne te relis pas et on arrive à des "ce que je voulais dire par là c'est ..." Or c'est ce dernier cas. Donc ça reviens à ce que j'en disais. Tu ne te relis pas.
 
Et en plus il est évident qu'un ado ne peux pas avoir de recule sur l'adolescence. Dans la mesure où il est en plein dedans.
Donc présuposer de la projection de l'ado en fonction de parent ne rime à rien dans la mesure où cette personne ne sera en rien objective vu qu'à la base elle est parti prenante.
 
C'est comme si je pose la question "Pensez vous que Poutchiii soit un si ou un cela", toi en tant que tel tu ne pourras jamais dire que tu es cela si ce qualificatif te déprécie. Parce qu'irrémédiablement tu es parti prenant. Donc absolument pasobjectif.
 
Là c'est identique. Des momes de 14ans qui auront la rage de voir papa et maman dire non pour un petit copain etc et voyent une mome de 12 ans pleurer parce qu'elle n'a jamais tenté la double annale (certes je caricature mais bon l'idée est là),  forcément que ça fout les nerfs. Donc au final t'auras tout sauf des réponses objectives. Donc la question en soit même si elle a une réflexion et un questionnement cohérent et excessivement pertinant, le lieu où elle est posé, les lecteurs qui sont solicité ne conviennent absolument pas.  
 
Et là tu oses me parler de réflexion ? :/  Désolé mec mais je crois que là t'as pas pris suffisamment de recule sur tout ceci, et donc parler de réflexion ici c'est totalement décallé.

D'accord je veux bien admettre que je me suis laissé emporter dans mon post et que ce que j'ai dis n'était pas très clair.

Pour le reste..tu as répondu ce que je voulais répondre à Ryuuzaki donc je ne trouve rien à ajouter..pour l'instant.

Edit: si quand même une chose:
Citation :


 
2 copines à 12 ans ?

Non justement là est bien le probleme..je n'ai pas 12 ans j'en ai 19. Je pointe du doigt ce qui se passe pour les enfants d'aujourd'hui.
Message édité par Poutchiii le 21/02/2007 à 12:23:40

---------------
Stop asking me the question!
n°21776
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 12:27:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Désolé si mon accorche a été insultante au niveau de la critique de la rédaction du sujet c'était pas trop mon intention.

n°21777
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 12:46:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Celle là je la quote pour la postérité.
Déjà, la baisse de l'age du début de la puberté n'a pas baissé très cher. Elle est redescendu à son niveau naturel. Je m'explique en te faisant un peu de démographie et de nutritionnisme.
Quand tu nourris bien une population, tu observes un développement optimale de cette dernière. Plus clairement tu obtiens une croissance et un poid moyen optimum. En cas de malnutrition, on observe des retards de croissance, des cas d'anémie, et autres pathologies. D'ailleurs il a été observé avec lors de la conscription de la guerre de 1870, une différence moyenne de environ 15cm et 10kg entre les classes ouvrière et bourgeoise. Ceci uniquement due à une question d'alimentation. D'ailleurs on en a la preuve dans la mesure où entre la conscription de 1870 et 1914 cette écart disparaitra.
 
Ici c'est identique, si l'age du début de la puberté a baissé c'est uniquement pour se rapporcher de son cycle naturel, simplement pour une question d'alimentation.  
Néanmoins sur la structure biologique et évolutive d'une espèce il est impossible de prétendre d'une précocité apparente d'un processus de développement sur une période aussi courte que 1 siècle uniquement sur une causalité relative à l'évolution d'une espèce.
 
Donc là désolé mais tu racontes n'importe quoi dans la mesure où, ce qui était vrai pour l'écart de environ 50 ans entre 1870 et 1914, n'est plus possible aujourd'hui sur un laps de temps aussi long dans la mesure où en France, depuis 1945 on ne souffre plus de malnutrition sauf dans des cas bien précis. Donc ce que tu essayes de démontrer est totalement indémontrable. Ou alors j'attend d'avoir entre les mains la source qui te permet d'affirmer cela.
 
NB : Les chiffres que j'avance sont ceux présenté dans le livre "Le XIXème siècle" dans la collection Grand Amphi. J'ai juste le nom d'un des collaborateur ayant servit à l'écriture de ce livre à savoir Claude Isabelle Brelot chercheur au CNRS qui a été accessoirement ma prof cette année.
Je m'appuie aussi sur "La naissance pubertaire : l'archaïque génital et son devenir" de Philippe Gutton et Stéphane Bourcet aux édition Dunod.


Tiens, c'est marrant tout ce texte pour expliquer un point contradictoire de mon message. Cela dit, la nutrition n'est pas le SEUL facteur qui détermine réellement la croissance et la puberté.

Citation :

Euh tu sais au moins que le désir en lui même et le plaisir sexuel sont impulsé par des logiques naturelle de perpétuation de l'espèce et donc de désir de reproduction ?
 
Non parce que avant de dire qu'il faudrait tout reprendre il faut chercher la cause et la source de la réflexion qui est présenté.
 
C'est des logiques qui sont intimement liée. C'est comme parler de désir et de plaisir  sexuel sans parler des question de sexualité. C'est completement con dans la mesure où ces logiques sont liée entre elles.


Pas necessairement.
Chez les animaux, sans doute, pas l'homme.
L'homme prend du plaisir dans les rapports, et ne cherche pas systématiquement à se reproduire. Et ça ne change rien au fait que les enfants peuvent ressentir du plaisir également. Le plaisir n'était pas necessairement lié à instinct de reproduction. Le désir l'est sans doute, mais pas le plaisir qu'on peut en tirer dans un rapport, et encore, peut-on arriver à un point où on désir juste pour le plaisir, en ayant dépasser le stade primaire de la reproduction ?

On peut aussi avoir des rapports juste pour le plaisir qu'on en tire, le désir du plaisir ect...
Message cité 1 fois
n°21778
Profil supprimé
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 12:54:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
L'homme et le dauphin sont les seules espèces qui ont des rapports pour le plaisir et pas toujours par but de reproduction.

Donc l'homme ne cherche pas à se reproduire uniquement comme les autres animaux mais bien pour le plaisir. (comme les dauphins)

n°21780
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 12:55:33  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ryuuzaki a écrit :
Tiens, c'est marrant tout ce texte pour expliquer un point contradictoire de mon message. Cela dit, la nutrition n'est pas le SEUL facteur qui détermine réellement la croissance et la puberté.

Pas necessairement.
Chez les animaux, sans doute, pas l'homme.
L'homme prend du plaisir dans les rapports, et ne cherche pas systématiquement à se reproduire. Et ça ne change rien au fait que les enfants peuvent ressentir du plaisir également. Le plaisir n'était pas necessairement lié à instinct de reproduction. Le désir l'est sans doute, mais pas le plaisir qu'on peut en tirer dans un rapport, et encore, peut-on arriver à un point où on désir juste pour le plaisir, en ayant dépasser le stade primaire de la reproduction ?

On peut aussi avoir des rapports juste pour le plaisir qu'on en tire, le désir du plaisir ect...
Afficher plus
Afficher moins



Tout ce texte comme tu dis est fait pour être une démonstration non réfutable. Et visiblement tu n'as rien à y redire. Et si la nutrition n'est pas le seul facteur influant sur la croissance et la puberté à un niveau suffisamment général pour être observable sur une majorité d'individu alors quel sont les autres ?

Et il y a encore une incohérence dans ton discour. Tu parles de plaisir, d'accord, pas de soucis. Seulement tu m'expliques comment une mome de 12 ans, encore vièrge y connait au plaisir ? Elle présuppose d'un truc qu'elle n'a jamais testé ... Donc tout ce que tu dis tombe à l'eau dans la mesure où il ne reste au final que les logiques naturelle propre à toutes les espèces. Parce que le désir est lié à une logique naturelle. Le plaisir aussi mais moins directement. Or en l'absence de connaissance de ce plaisir, il est impossible d'en parler comme d'un fait établit et influant sur le jugement d'une personne encore non formé dans la mesure où elle n'a aucun expérience de ce coté là.

C'est trop contradictoire ce que tu dis là.

@John67 : Tu confonds avec les bonobo ...

Message édité par Soshi le 21/02/2007 à 12:56:02
n°21781
Profil supprimé
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 12:59:10  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
soshi : qu'est ce que je confonds avec les bonobo ?

Il a été prouvé que les foetus males a un stade avancé se touchent le ****
et éprouve du plaisir. Pourtant ils n'y connaissent rien....
n°21782
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 13:14:13  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu confonds avec les bonobos sur le point de la pratique sexuelle pour le plaisir et non toujours à fin de reproduction. Le seul point observable chez les dauphins c'est qu'ils frotent leurs sexes sur des récifes de claifornie. Ou alors j'aimerais savoir d'où tu tires cette information parce que j'ai fais deux-trois recherches ici et là, et au final je n'ai rien trouvé qui concordait avec ce que tu disais.

Et il y a une différence plus que notable entre le touche pipi voir même la masturbation et un act de pénétration hein. Ranger le plaisir de la masturbation ou du touche pipi au même niveau qu'un act de pénétration c'est assez n'importe quoi.

Ce serait comme si je comparait des choux de Bruxelle avec un Choux fleur. Aucun rapport vu que le gout est différent. Le seul rapport serait la famille et le nom. Mais c'est tout.

n°21783
Profil supprimé
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 13:23:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Documentaire sur france 5 les dauphins ont des relations entre eux (meme defois ente male) uniquement pour le plaisir.

C'est vrai qu'on peut considérer ca comme de la masturbation...Soit je n'ai rien dis.......
Message cité 1 fois
n°21784
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 13:41:51  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Tout ce texte comme tu dis est fait pour être une démonstration non réfutable. Et visiblement tu n'as rien à y redire. Et si la nutrition n'est pas le seul facteur influant sur la croissance et la puberté à un niveau suffisamment général pour être observable sur une majorité d'individu alors quel sont les autres ?


ça m'rappelle quelqu'un ça : "démonstration non réfutable"...
Et puis, quand je débat, j'ai deux options : ou bien je développe selon mes connaissances, et là, les autres apportes des informations supplémentaires, et donc forcément je peux avoir tord ( une information contredisant une autre par exemple ).
Ou bien je connais parfaitement le sujet de A à Z, et j'essaierais par tous les moyens de convaincre que ma connaissance et mes sources sont vraies.

En général, c'est la première option qui revient souvent.
Qui peut se vanter de tout connaître, en même temps ?

'fin passons.
L'alimentation est un facteur, mais ne détermine pas tellement la façon dont un corps évolue, et mute. Maintenant, c'est vachement relatif, un enfant qui est bien nourrit ne connaîtra pas necessairement sa puberté avant un autre enfant du même âge, qui lui mange mal...
Y'a une part de psychologie derrière, de mentalité, et ça, la nourriture ne peut pas toujours inspirer la conscience...

Cela dit, l'attirance physique existe, elle est innée. Le plaisir charnel d'un bébé, après la puberté, se concrétise, et devient juste une attirance sexuelle, tout simplement, mais le plaisir en lui-même existe bel et bien.

Citation :

Et il y a encore une incohérence dans ton discour. Tu parles de plaisir, d'accord, pas de soucis. Seulement tu m'expliques comment une mome de 12 ans, encore vièrge y connait au plaisir ? Elle présuppose d'un truc qu'elle n'a jamais testé ... Donc tout ce que tu dis tombe à l'eau dans la mesure où il ne reste au final que les logiques naturelle propre à toutes les espèces. Parce que le désir est lié à une logique naturelle. Le plaisir aussi mais moins directement. Or en l'absence de connaissance de ce plaisir, il est impossible d'en parler comme d'un fait établit et influant sur le jugement d'une personne encore non formé dans la mesure où elle n'a aucun expérience de ce coté là.


C'est inné encore une fois, la sexualité, d'un point de vue globale, ça s'apprend pas. Y'a que la partie technique qu'on apprend aux enfants et ados, mais la sexualité en elle-même, c'est "instinctif". Cet instinct s'intensifie, et devient concréte une fois la puberté passé, mais elle existe sous une autre forme étant enfant.

Un enfant se doute bien que, dans la sexualité, on prend du plaisir.
Et puis, on ne choisit pas non plus, on choisit pas, à 12 ans, si on veut être pubére ou non, encore une fois, ça se fait tout seul...
Message cité 1 fois
Message édité par Ryuuzaki le 21/02/2007 à 13:48:04
n°21785
Profil supprimé
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 13:53:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Maintenant, les enfants sont élevés dans cette société consumériste qui veut donner du plaisir. "Je consomme donc je suis", c'est la nouvelle devise (qui fait peur). Et maintenant, si t'es pas performant au lit, ben cette société te vend son viagra pour l'être dans le seul but d'avoir du plaisir par cette consommation. Et bien entendu, les enfants sont élevés dans ce type de contexte. D'ailleurs, l'un des sujets de crainte chez certains ados, c'est de coucher avant l'âge moyen, sinon, tu parais pour un ringard, alors qu'il vaudrait mieux avoir + de maturité pour éviter de rater sa première fois.

n°21786
g-w-l
Profil : Star
g-w-l
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 13:55:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'vois pas trop en quoi ça choque.
A 12 ans on est enfant, mais à 19 ans aussi tu sais. Tu vas pas me dire que tu es totalement independant ? Si oui à partir de là tu n'es plus enfant.
Donc toi aussi tu devrais attendre ?
Message cité 1 fois
n°21787
Profil supprimé
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 13:59:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Entre 12 et 19ans ya une grande différence surtout dans la tete.

n°21788
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 14:01:36  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


Justement et en plus le problème c'est que l'homme et le dauphin ne sont pas les seuls à faire cela uniquement pour le plaisir. Il y a aussi le singe bonobo qui structure tout ses rapport sociaux au tour de l'acte sexuel.

Ryuuzaki a écrit :
ça m'rappelle quelqu'un ça : "démonstration non réfutable"...
Et puis, quand je débat, j'ai deux options : ou bien je développe selon mes connaissances, et là, les autres apportes des informations supplémentaires, et donc forcément je peux avoir tord ( une information contredisant une autre par exemple ).
Ou bien je connais parfaitement le sujet de A à Z, et j'essaierais par tous les moyens de convaincre que ma connaissance et mes sources sont vraies.

En général, c'est la première option qui revient souvent.
Qui peut se vanter de tout connaître, en même temps ?

'fin passons.
L'alimentation est un facteur, mais ne détermine pas tellement la façon dont un corps évolue, et mute. Maintenant, c'est vachement relatif, un enfant qui est bien nourrit ne connaîtra pas necesasirement sa puberté avant un autre enfant du même âge, qui lui mange mal...
Y'a une part de psychologie derrière, de mentalité, et ça, la nourriture ne peut pas toujours inspirer la conscience...

Cela dit, l'attirance physique existe, elle est innée. Le plaisir charnel d'un bébé, après la puberté, se concrétise, et devient juste une attirance sexuelle, tout simplement, mais le plaisir en lui-même existe bel et bien.

C'est inné encore une fois, la sexualité, d'un point de vue globale, ça s'apprend pas. Y'a que la partie technique qu'on apprend aux enfants et ados, mais la sexualité en elle-même, c'est "instinctif". Cet instinct s'intensifie, et devient concréte une fois la puberté passé, mais elle existe sous une autre forme étant enfant.

Un enfant se doute bien que, dans la sexualité, on prend du plaisir.
Et puis, on ne choisit pas non plus, on choisit pas, à 12 ans, si on veut être pubére ou non, encore une fois, ça se fait tout seul...
Afficher plus
Afficher moins



Si ça te rappel quelqu'un c'est probablement fortuit, m'enfin c'est pas la question.

Et le problème est que ici soit j'ai dis des conneries, auquel cas il faut encore le démontrer, soit je suis dans le vrai, donc cela réfute ce que tu soutenais.

Mais comme tu dis passons.

Pour les facteurs psychologiques, oui mais là encore il y a un problème dans ton discours. Tu mêles le cas de généralité au cas individuel. Tu ne peux pas sauter d'une généralité à une individualité. Plus clairement tu ne peux établir une généralité à partir de facteurs individuel. Or là c'est ce que tu fais. Tu décrètes que du fait de facteur psychologique le bon développement d'une personne peut être perturbé, donc cela justifie une précocité générale de la puberté. Eh bien non ce n'est pas ainsi. Car des problème psychologique ne sont jamais localisé qu'a un seul individu. Donc ils ne peuvent en aucun cas être relatif ou démonstratif d'une généralité. "Ce n'est pas parce que tu es en dépression nerveuse que c'est le cas de tous".

Donc ici la logique de basculement d'un cas particulier à une généralité ne tien pas.

Pour mettre en évidence une généralité et donc une moyenne, médiane, mode ou autre outils statistique, il faut encore cibler son champs d'étude à un groupe d'individu choisi au hasard pour qu'il soit représentatif d'une généralité absolue. Mais on ne peut partir d'un cas précis pour démontrer une généralité. Ça ne tien pas debout. Même si tu as raison d'évoquer cela.

Or ici prétendre qu'il y a une précocité de plus en plus visible au niveau de la puberté avec de tels arguments n'est en rien pertinent.

Pour le plaisir maintenant. Là encore une grosse faiblesse dans ton raisonnement. On ne peut pas mettre sur le même plan un plaisir présupposé avec un plaisir expérimenté. Cela revient exactement à ce que je disais plus haut. Même si on peut imaginer, sans l'avoir vécu on ne sait pas réellement ce que c'est. Là dessus il y a une véritable corrélation entre le théorique et la pratique pour réellement savoir de quoi on parle.
C'est exactement comme ranger sur le même plan, l'imagination du plaisir de la masturbation, à l'expérience du plaisir de la masturbation, à l'imagination du plaisir d'une pénétration, à l'expérience d'une pénétration.

Cela semble certes très rébarbatif ce que je dis, mais là il y a des logiques inapplicable dans ton message qui avaient déjà été réfuté dans ma précédente réponse et qu'il convient visiblement d'expliquer.

n°21789
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 14:23:19  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Pour les facteurs psychologiques, oui mais là encore il y a un problème dans ton discours. Tu mêles le cas de généralité au cas individuel. Tu ne peux pas sauter d'une généralité à une individualité. Plus clairement tu ne peux établir une généralité à partir de facteurs individuel. Or là c'est ce que tu fais. Tu décrètes que du fait de facteur psychologique le bon développement d'une personne peut être perturbé, donc cela justifie une précocité générale de la puberté. Eh bien non ce n'est pas ainsi. Car des problème psychologique ne sont jamais localisé qu'a un seul individu. Donc ils ne peuvent en aucun cas être relatif ou démonstratif d'une généralité. "Ce n'est pas parce que tu es en dépression nerveuse que c'est le cas de tous".


Quand je parle de psychologie, je parle pas necessairement de trouble...
Donc si, c'est un cas général, au même titre que l'alimentation. On me fera jamais croire qu'un enfant n'est pas influencé psychologiquement, d'une manière ou d'une autre. De plus, on peut être perturbé psychologiquement, tout en suivant une courbe de "normalité".
Et quand on parlait de facteurs qui déterminent la puberté, on a jamais parlé de généralité...

Citation :

Or ici prétendre qu'il y a une précocité de plus en plus visible au niveau de la puberté avec de tels arguments n'est en rien pertinent.


J'ai pas fait le lien pour ma part.
J'ai juste étalé un constat, rien de plus. Après, libre à chacun d'apporte des détails. Cela dit je reste toujours moyennement convaincu que l'alimentation est le SEUL facteur qui détermine la sexualité, et la puberté, même d'un point de vue général.

Citation :

Pour le plaisir maintenant. Là encore une grosse faiblesse dans ton raisonnement. On ne peut pas mettre sur le même plan un plaisir présupposé avec un plaisir expérimenté. Cela revient exactement à ce que je disais plus haut. Même si on peut imaginer, sans l'avoir vécu on ne sait pas réellement ce que c'est. Là dessus il y a une véritable corrélation entre le théorique et la pratique pour réellement savoir de quoi on parle.
C'est exactement comme ranger sur le même plan, l'imagination du plaisir de la masturbation, à l'expérience du plaisir de la masturbation, à l'imagination du plaisir d'une pénétration, à l'expérience d'une pénétration.


Dans tous les cas, ça forme un tout : la sexualité. Rien de plus rien de moins.
Maintenant, j'vais pas m'offusquer en voyant des gamins de primaires en train de rigoler comme des cons en regardant en cachette un magazine de cul, et qu'à côté, ils font pas du tout la même tronche en regardant un magazine de jeux-vidéos. Pourquoi cette différence ? La mentalité, la psychologie ? Un gosse ne sera pas necessairement plus perturbé qu'un ado ou un adulte en regardant une image porno.

J'parlais d'attirance, de plaisir d'être attiré, et le plaisir de créer un soi des images et idées perverses. Et ça, tout le monde peut le faire, gosse comme adulte, dans tout les cas, ils ressentiront du plaisir à le faire, même si ça reste dans leur pensée. Le gosse n'a pas necessairement besoin de passer à la pratique pour être attiré par le sexe. Quand je parlais de plaisir, ou même d'attirance, je parlais du sexe dans son ensemble, et de la façon dont un gosse la perçoit, pas necessairement de la pratique. Cela dit, tu peux très bien être soudainement poussé d'une envie de faire de la cuisine, alors que tu en as jamais fait, mais ce désir si fort peut devenir un vrai plaisir, et donc, avant même d'avoir cuisiné, tu finis par prendre plaisir à t'imaginer le faire...
Message cité 1 fois
Message édité par Ryuuzaki le 21/02/2007 à 14:25:13
n°21793
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 14:53:27  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ryuuzaki a écrit :
Quand je parle de psychologie, je parle pas necessairement de trouble...
Donc si, c'est un cas général, au même titre que l'alimentation. On me fera jamais croire qu'un enfant n'est pas influencé psychologiquement, d'une manière ou d'une autre. De plus, on peut être perturbé psychologiquement, tout en suivant une courbe de "normalité".
Et quand on parlait de facteurs qui déterminent la puberté, on a jamais parlé de généralité...
Afficher plus
Afficher moins



Le problème c'est qu'il n'est pas réellement possible d'observer des problèmes psychologique sur un groupe d'individu. Car cela restera au final des cas individuels avec des causes différentes, et n'auront certainement aucun lien entre eux. Donc le facteur psychologique bien que vrai sur une étude de cas, devient trop lacunaire pour une étude globale.

Et si il a été question de généralité. C'est toi même qui l'a fait rentrer en ligne de compte ici :

Ryuuzaki a écrit :
Citation :

Heu non c'est la mentalité qui change, pas l'age de la puberté, ne mélangeons pas tout..


Si si.
La puberté commence plus tôt qu'avant.
C'est c'qu'on appelle l'évolution. D'ailleurs on constate aussi que la taille moyenne d'un homme a augmenté depuis le début 20° Siécle.
Ce sont des faits.
Afficher plus
Afficher moins



Ryuuzaki a écrit :
J'ai pas fait le lien pour ma part.
J'ai juste étalé un constat, rien de plus. Après, libre à chacun d'apporte des détails. Cela dit je reste toujours moyennement convaincu que l'alimentation est le SEUL facteur qui détermine la sexualité, et la puberté, même d'un point de vue général.
Afficher plus
Afficher moins



Le problème c'est que ta constatation ne se base que sur des données subjective qui ne peuvent en aucun cas être représentative de quoi que ce soit. Parce que au final les dires que tu verras ici ou sur d'autres espaces de discussion pourront être :  de moyens de se rendre intéressant, des mytho, et éventuellement des témoignages réel. Mais ce dernier cas dans notre sujet est franchement très très restreint. Surtout qu'il faut bien nuancer la source qui s'offre à toi. Un témoignage n'est que rarement dévalorisant pour son auteur. Il est très généralement fait pour mettre en avant son auteur. Donc quand un môme de 12-13 ans viens parler de sa sexualité c'est soit du mensonge, fait pour se rendre intéressant ou apprendre sans passer pour "la pucelle de service". Soit dans de très rares cas ce sont de vrais témoignage. Mais une personne qui a eu un rapport sexuel à 12- 13 ans y'en a pas des masses je suis désolé. Y'a qu'à voir les moyennes de l'âge du premier rapport, entre 1960 et 1970 elles n'ont globalement pas évolué (chiffre de "Adolescence et sexualité : l'entre-deux" de Barbara Glowczewski).

Mais au final ton soit disant "fait" de précocité de la puberté ne s'appuie je crois sur aucune étude sérieuse. Et là est le problème parce que ça en fait donc un à priori.

Ryuuzaki a écrit :
Dans tous les cas, ça forme un tout : la sexualité. Rien de plus rien de moins.
Maintenant, j'vais pas m'offusquer en voyant des gamins de primaires en train de rigoler comme des cons en regardant en cachette un magazine de cul, et qu'à côté, ils font pas du tout la même tronche en regardant un magazine de jeux-vidéos. Pourquoi cette différence ? La mentalité, la psychologie ? Un gosse ne sera pas necessairement plus perturbé qu'un ado ou un adulte en regardant une image porno.

J'parlais d'attirance, de plaisir d'être attiré, et le plaisir de créer un soi des images et idées perverses. Et ça, tout le monde peut le faire, gosse comme adulte, dans tout les cas, ils ressentiront du plaisir à le faire, même si ça reste dans leur pensée. Le gosse n'a pas necessairement besoin de passer à la pratique pour être attiré par le sexe. Quand je parlais de plaisir, ou même d'attirance, je parlais du sexe dans son ensemble, et de la façon dont un gosse la perçoit, pas necessairement de la pratique. Cela dit, tu peux très bien être soudainement poussé d'une envie de faire de la cuisine, alors que tu en as jamais fait, mais ce désir si fort peut devenir un vrai plaisir, et donc, avant même d'avoir cuisiné, tu finis par prendre plaisir à t'imaginer le faire...
Afficher plus
Afficher moins



Oula y'a deux choses à discerner, le cas de l'ado qui va se masturber dans son coins à 12-13 ans sur un livre cochon et le môme qui va te parler de son plaisir lors d'un rapport sexuel -comprendre une pénétration-, ce sont deux choses totalement différente. Dans le premier cas il y a une initiation via l'apprentissage plus ou moins théorique et une curiosité instinctive, dans l'autre y'a un gros travail psychologique qui s'opère si son dire est vrai. Parce que inconsciemment tu as forcément une conscience biologique latente qui te fait savoir si tu es ou non prêt à avoir un rapport. C'est d'ailleurs la principale raison qui fait que beaucoup de jeune filles se réservent.

Y'a encore une grosse différence entre le plaisir théorique né de la non expérimentation, et le plaisir pratique né de l'expérience de l'acte en lui même. Dans l'un des cas il y a un apprentissage utile pour l'initiation futur au rapport sexuel. Dans l'autre il faut passer par une logique naturelle que j'ai exposé plus haut.

n°21796
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 15:18:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Le problème c'est qu'il n'est pas réellement possible d'observer des problèmes psychologique sur un groupe d'individu. Car cela restera au final des cas individuels avec des causes différentes, et n'auront certainement aucun lien entre eux. Donc le facteur psychologique bien que vrai sur une étude de cas, devient trop lacunaire pour une étude globale.


J'parle pas tellement de problèmes psychologiques.
J'dirais, plutôt un facteur extérieur d'influence psychologique. Et on me fera jamais croire qu'un gosse n'est jamais influencé par ce qu'il voit ou entend, et ce même un minimum...

Citation :

Le problème c'est que ta constatation ne se base que sur des données subjective qui ne peuvent en aucun cas être représentative de quoi que ce soit. Parce que au final les dires que tu verras ici ou sur d'autres espaces de discussion pourront être :  de moyens de se rendre intéressant, des mytho, et éventuellement des témoignages réel. Mais ce dernier cas dans notre sujet est franchement très très restreint. Surtout qu'il faut bien nuancer la source qui s'offre à toi. Un témoignage n'est que rarement dévalorisant pour son auteur. Il est très généralement fait pour mettre en avant son auteur. Donc quand un môme de 12-13 ans viens parler de sa sexualité c'est soit du mensonge, fait pour se rendre intéressant ou apprendre sans passer pour "la pucelle de service". Soit dans de très rares cas ce sont de vrais témoignage. Mais une personne qui a eu un rapport sexuel à 12- 13 ans y'en a pas des masses je suis désolé. Y'a qu'à voir les moyennes de l'âge du premier rapport, entre 1960 et 1970 elles n'ont globalement pas évolué (chiffre de "Adolescence et sexualité : l'entre-deux" de Barbara Glowczewski).
 
Mais au final ton soit disant "fait" de précocité de la puberté ne s'appuie je crois sur aucune étude sérieuse. Et là est le problème parce que ça en fait donc un à priori.


Pour le constat, bah c'était qu'un constat, sorti sans doute de nulle part, cela dit, ça t'as tout de même fait réagir d'une façon ou d'une autre, et t'avais plus qu'à apporter des "vérités". C'est bien, c'est tout c'que j'demandais.

Pour c'qui est de la moyenne d'âge, ça reste une moyenne c'est sûr, donc pas précis. Y'a des personnes qui font l'amour à partir de 20 ans, mais là il faut tenir compte d'un tas de facteurs qui n'ont rien à voir avec; ni l'alimentation, ni la mentalité, ni la pshychologie. C'est pour ça que ce genre de statistique n'est jamais stable ni précis, ça n'apporte qu'une idée.
Maintenant, selon moi, la moyenne d'âge pour un garçon, c'est 13 ans, pour une fille 14, ça reste selon moi, bien sûr, donc tout aussi instable qu'une moyenne...

Citation :

Y'a encore une grosse différence entre le plaisir théorique né de la non expérimentation, et le plaisir pratique né de l'expérience de l'acte en lui même. Dans l'un des cas il y a un apprentissage utile pour l'initiation futur au rapport sexuel. Dans l'autre il faut passer par une logique naturelle que j'ai exposé plus haut.


Dans tous les cas, y'a une "attirance sexuelle", et ça, pratique ou non, elle existe. Maintenant bon, si on veut développer et être précis, on parlera bien sûr de plaisir théorique, de plaisir par expérience. Mais j'pense qu'après il y a très très peu de personne qui déteste faire l'amour...
Message cité 1 fois
n°21797
Profil supprimé
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 15:32:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ryuuzaki la moyenne d'age du 1er rapport est de 17ans et 3mois (si je me souviens bien).Pas 13 ou 14 ans.

n°21798
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 15:41:19  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ryuuzaki a écrit :
J'parle pas tellement de problèmes psychologiques.
J'dirais, plutôt un facteur extérieur d'influence psychologique. Et on me fera jamais croire qu'un gosse n'est jamais influencé par ce qu'il voit ou entend, et ce même un minimum...
Afficher plus
Afficher moins



Ah alors des facteurs subversif ? Agissant sur le physiologique ? J'émet des réserves à ce niveau. Par contre parler de facteurs subversif pour une influence sur le prétendue sentiment d'être pret, là oui je suis d'accord, mais cela n'est en rien relatif à la puberté.
Sur le début de la puberté un facteur subversif n'a pas d'influence vérifié. Ou alors je veux voir l'étude qui prouve le contraire.

Ryuuzaki a écrit :
Pour le constat, bah c'était qu'un constat, sorti sans doute de nulle part, cela dit, ça t'as tout de même fait réagir d'une façon ou d'une autre, et t'avais plus qu'à apporter des "vérités". C'est bien, c'est tout c'que j'demandais.

Pour c'qui est de la moyenne d'âge, ça reste une moyenne c'est sûr, donc pas précis. Y'a des personnes qui font l'amour à partir de 20 ans, mais là il faut tenir compte d'un tas de facteurs qui n'ont rien à voir avec; ni l'alimentation, ni la mentalité, ni la pshychologie. C'est pour ça que ce genre de statistique n'est jamais stable ni précis, ça n'apporte qu'une idée.
Maintenant, selon moi, la moyenne d'âge pour un garçon, c'est 13 ans, pour une fille 14, ça reste selon moi, bien sûr, donc tout aussi instable qu'une moyenne...
Afficher plus
Afficher moins



La moyenne n'est certes pas précise j'en convient mais c'est le seul outil valable permettant d'étudier un phénomène gloable.
Et tu parles de quelle moyenne pour le 13-14ans ? Du premier rapport ? Détrompe toi dans les années 2000 elle était de 17 ans pour les filles et de 17,5 ans pour les hommes. Si c'est l'âge du début de puberté ? Logiquement les filles sont globalement plus précoce au niveau de la puberté par rapport aux hommes. CF le livre que j'ai cité plus haut.
Pour l'âge au premier rapport c'est évident que l'alimentation n'a rien à voir. Cette dernière n'influe que sur le physologique et non sur le psychologique. L'alimentation n'influe sur l'âge du début de puberté que dans le cas de malnutrition, et uniquement dans ce cas là, autrement c'est un âge théoriquement "naturel".

Ryuuzaki a écrit :
Dans tous les cas, y'a une "attirance sexuelle", et ça, pratique ou non, elle existe. Maintenant bon, si on veut développer et être précis, on parlera bien sûr de plaisir théorique, de plaisir par expérience. Mais j'pense qu'après il y a très très peu de personne qui déteste faire l'amour...
Afficher plus
Afficher moins



Ici on s'entend bien sur ce dernier point.

n°21803
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 15:56:53  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Ah alors des facteurs subversif ? Agissant sur le physiologique ? J'émet des réserves à ce niveau. Par contre parler de facteurs subversif pour une influence sur le prétendue sentiment d'être pret, là oui je suis d'accord, mais cela n'est en rien relatif à la puberté.
Sur le début de la puberté un facteur subversif n'a pas d'influence vérifié. Ou alors je veux voir l'étude qui prouve le contraire.


J'me rend compte qu'on s'était perdu.
Mettons les choses au point : l'alimentation est un facteur qui influence la puberté, personnellement, je pense qu'il y a une part de psychologie ( même si l'influence reste minime, voir inexistante ).
Y'a aussi les génes. Si elles peuvent déterminer le sexe d'un enfant, elles peuvent déterminer la façon, et à quel moment la puberté se déclenchera ?
Dans les pays pauvres, où la nourriture se fait rare, les filles ne sont pas necessairement plus en retard que les filles qui ont une alimentation correct.

Citation :

La moyenne n'est certes pas précise j'en convient mais c'est le seul outil valable permettant d'étudier un phénomène gloable.
Et tu parles de quelle moyenne pour le 13-14ans ? Du premier rapport ? Détrompe toi dans les années 2000 elle était de 17 ans pour les filles et de 17,5 ans pour les hommes. Si c'est l'âge du début de puberté ? Logiquement les filles sont globalement plus précoce au niveau de la puberté par rapport aux hommes. CF le livre que j'ai cité plus haut.  
Pour l'âge au premier rapport c'est évident que l'alimentation n'a rien à voir. Cette dernière n'influe que sur le physologique et non sur le psychologique. L'alimentation n'influe sur l'âge du début de puberté que dans le cas de malnutrition, et uniquement dans ce cas là, autrement c'est un âge théoriquement "naturel".


Pour la moyenne, c'était encore une fois selon moi, selon du vécu sans doute, et de tout c'que j'ai observé autour de moi. Faut pas prendre les gosses pour des asexués sans émotions, la moyenne pourrait vite chuter si tous ces gosses se laissaient aller. C'est marrant parce que moi, j'avais lu que la moyenne était entre 14 et 16 pour les filles, 15 à 17 pour les garçons.

C'est chiant les moyennes, c'est pas une vérité unique, donc aucune n'est valable...
Message cité 1 fois
n°21806
Profil supprimé
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 16:12:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Pourquoi la moyenne des filles est différente de celle des garcons ?
Le plus souvent une fille couche avec un gars non ?

n°21807
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 16:23:08  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
En général, une fille couche avec un gars plus vieux, donc, y'a de forte chance que la moyenne soit plus jeune pour les filles que pour les garçons...

n°21808
Poutchiii
Le connard vous salue bien
Profil : Célébrité
poutchiii
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 16:54:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

g-w-l a écrit :
J'vois pas trop en quoi ça choque.
A 12 ans on est enfant, mais à 19 ans aussi tu sais. Tu vas pas me dire que tu es totalement independant ? Si oui à partir de là tu n'es plus enfant.
Donc toi aussi tu devrais attendre ?
Afficher plus
Afficher moins


Je vois pas vraiment le rapport avec l'indépendance...

Ton argument ne tient pas la route, c'est comme si je disais qu'un garcon de 12 ans peut sortir en boite car il n'est pas moins indépendant qu'un autre de 18..
Puis si on suit ton raisonnement la notion de majorité à 18 ans ne sert à rien! autant attendre qu'il atteigne une indépendance totale...

Non...Les choses dans ta tete changent beaucoup, tu as un plus grand sens des responsabilités et une meilleure échelle de valeur. Ca fait partie de la maturité acquise avec le temps.

Citation :


J'me rend compte qu'on s'était perdu.
Mettons les choses au point : l'alimentation est un facteur qui influence la puberté, personnellement, je pense qu'il y a une part de psychologie ( même si l'influence reste minime, voir inexistante ).
Y'a aussi les génes. Si elles peuvent déterminer le sexe d'un enfant, elles peuvent déterminer la façon, et à quel moment la puberté se déclenchera ?
Dans les pays pauvres, où la nourriture se fait rare, les filles ne sont pas necessairement plus en retard que les filles qui ont une alimentation correct.

Tu es en train de détourner le sujet là...
On ne fait pas un débat sur le déclanchement de la puberté (bien que ne t'en déplaise sa moyenne ne baisse pas)...

Citation :


Pour la moyenne, c'était encore une fois selon moi, selon du vécu sans doute, et de tout c'que j'ai observé autour de moi. Faut pas prendre les gosses pour des asexués sans émotions, la moyenne pourrait vite chuter si tous ces gosses se laissaient aller. C'est marrant parce que moi, j'avais lu que la moyenne était entre 14 et 16 pour les filles, 15 à 17 pour les garçons.
 
C'est chiant les moyennes, c'est pas une vérité unique, donc aucune n'est valable...


La moyenne est à 17 ans. Ce n'est certe pas une vérité unique, mais cela signifie au moins qu'une majorité de jeune ont leur première fois à 17 ans.
Message cité 1 fois
Message édité par Poutchiii le 21/02/2007 à 16:56:30

---------------
Stop asking me the question!
n°21812
anonyme et invitee
quand je répond Dada Funky sui
Profil : Etranger
anonyme-et-invitee
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 17:00:51  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
moi je suis d'accord avec PouTchiii.
Mais pourquoi pas si les 2 personnes s'aiment vraiment et peuvent pas se quitter, sachant que c'est rare quand même.
J'ai 14 ans, je suis sortie avec 1 gars et ça me sufit, ils sont trop bête a cet âge ^^

Message cité 1 fois
n°21813
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 17:04:29  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Je vois pas vraiment le rapport avec l'indépendance...
 
Ton argument ne tient pas la route, c'est comme si je disais qu'un garcon de 12 ans peut sortir en boite car il n'est pas moins indépendant qu'un autre de 18..
Puis si on suit ton raisonnement la notion de majorité à 18 ans ne sert à rien! autant attendre qu'il atteigne une indépendance totale...
 
Non...Les choses dans ta tete changent beaucoup, tu as un plus grand sens des responsabilités et une meilleure échelle de valeur. Ca fait partie de la maturité acquise avec le temps.


Laisse, elle à 14 ans, eu son premier rapport à 13 ans.
Ce qu'elle veut dire, c'est qu'à 12 ou 19 ans, ça reste là même chose, si on est sûr de vouloir le faire, où est le probléme...

Citation :

Tu es en train de détourner le sujet là...
On ne fait pas un débat sur le déclanchement de la puberté (bien que ne t'en déplaise sa moyenne ne baisse pas)...


Mais non, c'était un point important du sujet... Important mais pas central c'est vrai.

Citation :

La moyenne est à 17 ans. Ce n'est certe pas une vérité unique, mais cela signifie au moins qu'une majorité de jeune ont leur première fois à 17 ans.


Mais encore une fois, la moyenne ne signifie rien, en fin compte.
Une moyenne cherche à démontrer quoi ? Qu'à 17 ans, ça y'est on est beaucoup plus apte à faire l'amour qu'à 14 ou 20 ?
Message cité 1 fois
n°21814
Soshi
e-Thug
Profil : Légende
soshi
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 21/02/2007 à 17:04:36  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Ryuuzaki a écrit :
C'est chiant les moyennes, c'est pas une vérité unique, donc aucune n'est valable...
Afficher plus
Afficher moins



Les moyennes ne sont pas toutes universelle néanmoins elle sont un outil d'analyse souvent intéressant.

Poutchiii a écrit :
La moyenne est à 17 ans. Ce n'est certe pas une vérité unique, mais cela signifie au moins qu'une majorité de jeune ont leur première fois à 17 ans.
Afficher plus
Afficher moins



Euh absolument pas. Si tu as deux extrèmes genre : Sur 20 personnes 10 personnes qui auront 0 et les 10 autres ont 20, cela fait une moyenne de 10, pourtant ça ne veut pas dire que la majorité des gens ont eu 10 à leurs devoirs.

Pour ça il faut utiliser 3 outils statistiques ensemble : La moyenne, la médiane, et le mode qu'on utilise pour déterminer l'écart type. Bon c'est des statistiques à la con mais bon c'est juste pour corriger le tir ;)

Ryuuzaki a écrit :
Laisse, elle à 14 ans, eu son premier rapport à 13 ans.
Ce qu'elle veut dire, c'est qu'à 12 ou 19 ans, ça reste là même chose, si on est sûr de vouloir le faire, où est le probléme...
Afficher plus
Afficher moins



Le problème il est que substanciellement une enfant de 12 ans a très peu de chance et d'avoir la maturité physique et psychologique pour accepter réellement un rapport. Après il y aura toujours des individualitées qui seront plus précoces que d'autre, mais le truc c'est que passer à l'acte trop tot n'est jamais bon. Et ça j'en sais quelque chose.

Ryuuzaki a écrit :
Mais non, c'était un point important du sujet... Important mais pas central c'est vrai.
Afficher plus
Afficher moins



+1 :o

Ryuuzaki a écrit :
Mais encore une fois, la moyenne ne signifie rien, en fin compte.
Une moyenne cherche à démontrer quoi ? Qu'à 17 ans, ça y'est on est beaucoup plus apte à faire l'amour qu'à 14 ou 20 ?
Afficher plus
Afficher moins



Dans ce sens là oui, mais le problème étant que à 12 ans aussi bien garçon que fille on veut faire plus mûre qu'on ne l'est réellement. On va rouler des mécanique, etc. Et aucun môme de 12 ans n'ira te dire qu'il est trop jeune pour passer à l'acte. Même si au final il ne sont pas du tout pret.

Message édité par Soshi le 21/02/2007 à 17:13:21
n°21815
Ryuuzaki
Profil : Quidam
ryuuzaki
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2007 à 17:06:50  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Citation :

Ryuuzaki a écrit :

La moyenne est à 17 ans. Ce n'est certe pas une vérité unique, mais cela signifie au moins qu'une majorité de jeune ont leur première fois à 17 ans.


Na, j'ai pas écrit ça  heink:{}

(Publicité)
 Page :
1  2  3  4
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
amour par internet? bluf ou vrai? qu'est-ce que le véritable amour?
l'amour en voie de disparition L'amour....
L'amour pour son enfant est il sans limites?  
Plus de sujets relatifs à : L'amour a 12 ans??

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
L'équilibre psychologique des stars 15 02/03/2007 à 13:42:38
La Fabrique du Crétin 33 03/03/2007 à 20:31:56
amour par internet? bluf ou vrai? 23 27/05/2007 à 19:44:26
Travesti 7 21/02/2016 à 09:51:08
Les névroses des hommes de POUVOIR 4 19/02/2007 à 23:03:44