liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

comment avoir 19 de moyenne???

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Célébrité
failling-star
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 20:24:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :
Oui, la fameuse demi-journée en plus... Je crois que le test est loin d'être concluant en ce qui concerne les primaires.
Quand à rajouter une année... Je ne vois pas vraiment où ce serait possible de la mettre. Au collège ? Il y en a déjà tellement qui ont du mal à tenir quatre ans avant de pouvoir se lancer dans des apprentissages plus concrets.
Message cité 1 fois

---------------
Nous sommes fait de la même étoffe que les songes...(Shakespeare)
(Publicité)
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 20:29:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Failling Star a écrit :

Oui, la fameuse demi-journée en plus... Je crois que le test est loin d'être concluant en ce qui concerne les primaires.
Quand à rajouter une année... Je ne vois pas vraiment où ce serait possible de la mettre. Au collège ? Il y en a déjà tellement qui ont du mal à tenir quatre ans avant de pouvoir se lancer dans des apprentissages plus concrets.
Afficher plus
Afficher moins

En Italie il y a 4 classes au lycée, en autre au lieu d'aller à l'université à 18 ans, ils y vont à 19 ans, ce n'est qu'une question d'habitude et pour y être aller, ça ne les dérange pas plus que ça.
De plus on peut raccourcir ou supprimer certaines vacances scolaires.

Profil : Célébrité
failling-star
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 20:39:51  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne connais pas du tout le système italien. Il y aussi l'équivalent du collège ? Le truc c'est ce que tu es quand même censé conserver un niveau "minimum" de fin de collège, notamment pour tous ceux qui partent en apprentissage. Et aujourd'hui, on l'atteint à peine en fin de 3e. Du coup, je ne vois pas comment on pourrait diminuer le nombre d'heures par jour à ce niveau là. Sauf si on diminue/supprime certaines vacances, effectivement (et là ce serait le tollé général...et pas que de la part des élèves).
Après pour le lycée, je ne trouve pas que le rythme soit si compliqué à gérer pour nécessiter une année en plus. En gros, tu as une trentaine d'heures par semaine + le travail à la maison. C'est pas énorme en soi. Alors delà à perdre une année...bof. Pour moi, ça vaut pas le coup.
Message cité 1 fois

---------------
Nous sommes fait de la même étoffe que les songes...(Shakespeare)
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 20:53:38  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Failling Star a écrit :

Je ne connais pas du tout le système italien. Il y aussi l'équivalent du collège ? Le truc c'est ce que tu es quand même censé conserver un niveau "minimum" de fin de collège, notamment pour tous ceux qui partent en apprentissage. Et aujourd'hui, on l'atteint à peine en fin de 3e. Du coup, je ne vois pas comment on pourrait diminuer le nombre d'heures par jour à ce niveau là. Sauf si on diminue/supprime certaines vacances, effectivement (et là ce serait le tollé général...et pas que de la part des élèves).
Après pour le lycée, je ne trouve pas que le rythme soit si compliqué à gérer pour nécessiter une année en plus. En gros, tu as une trentaine d'heures par semaine + le travail à la maison. C'est pas énorme en soi. Alors delà à perdre une année...bof. Pour moi, ça vaut pas le coup.
Afficher plus
Afficher moins

Pour le niveau "minimum", par exemple dans système finlandais, il y a des orientations vers la domaine plus "techniques" et "théoriques" assez tôt comparé à nous, il y a de nombreuses passerelles entre les filières. Ça ne sert à rien de vouloir garder un "niveau minimum" c'est juste bon en théorie, en pratique ce qui est pertinent, c'est que chaque élève choisisse sa filière sans à priori (c'est-à-dire avec des différences de niveau comme c'est le cas ici, entre les sections "pro" et "générales" ) avec la possibilité d'en changer.
De plus, je te parle du lycée globalement.
Ensuite pour la tollé, c'est juste un temps, question d'habitude, en plus en France c'est assez conservatif comme attitude. De plus je me suis pas sûr que ce soit tant la tollé que ça vu que ça s'accompagne d'un arrêt des cours à 13h.

Oui, pour toi. Pas pour les 1000er d'autres qui sont en difficultés au niveau du lycée pour X raisons et qui on besoin d'avoir moins de stress. Comme le suggère certaines études, le stress lié à l'environnement scolaire et en particulier par l'accumulation des heures de cours peut engendrer des effets néfastes sur le long terme.
En Italie, ça ne dérange personne en tout cas, en Finlande non plus et leur niveau éducatif n'est pas plus mal.
Par exemple en Finlande, qui se classe dans le top 3, a pour politique de ne jamais donner de devoir à la maison aux élèves pour respecter un principe d'équité: le travail à la maison est source d'inéquité en fonction de la profession du parents qui peut aider éventuellement l'élève.
De plus, les élèves sont autorisés à plein de choses, en particulier, à utiliser leur portable en cours par exemple.
De même, la politique du redoublement est quasi absente, c'est un facteur de stress moindre et des métiers tel que menuisier ou prof sont autant considérer que médecin et avocat => source de stress en moins.

En aussi absurde que cela puisse paraître, les Finlandais sont en tête au niveau des compétences, des méthodes, et des acquis.

Message cité 1 fois
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 20:59:48  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 21:12:51  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yey71xy a écrit :

Surtout, sachant que la réduction des temps "repas" peut entraîner des troubles digestifs (au fur et à mesure on est passé de 1h chez moi à 30 minutes allé-retour pour le temps de bouf le midi) + lors de la digestion, le corps use beaucoup d'énergie pour la dite digestion, et en perd pour la concentration cérébrale, d'où l'absurdité de mettre des DS l'après-midi par exemple.
Afficher plus
Afficher moins



Je sais que je verse dans l'utopie (très personnelle), mais si la base de l'alimentation était le frugivorisme et la conservation d'un biote intestinal performant, on n'aurait pas toute cette énergie pompée pour la digestion :D

Yey71xy a écrit :

T'inquiètes pas, plusieurs systèmes scolaires le font, suffit juste par exemple de raccourcir les vacances scolaires, de mettre le Samedi matin ou de rajouter une année, et ça marche cent fois mieux qu'en France qui ne se classe pas en tête pour l'éducation.
Afficher plus
Afficher moins



Versons encore dans l'utopie :
-Classes séparées par sexe à partir de 11 ans (pour éviter les manifestations de perturbation hormonale)
-Classes de moins de 20 élèves
-Fin de l'égalitarisme abstrait : on classe les élèves par potentialités après avoir inculqué des bases solides
-Auto-discipline des élèves, donc pas de remontrance disciplinaire du corps enseignant, donc gain de temps
-Juste équilibre entre travail et temps de loisir. Boycott de l'écran de la passivité (tv) au maximum
-Hygiénisme alimentaire et activité physique promus dans la société, pour éviter au maximum les maladies dites de "civilisation"

Message cité 1 fois

---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 21:16:55  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Je sais que je verse dans l'utopie (très personnelle), mais si la base de l'alimentation était le frugivorisme et la conservation d'un biote intestinal performant, on n'aurait pas toute cette énergie pompée pour la digestion :D



Versons encore dans l'utopie :
-Classes séparées par sexe à partir de 11 ans (pour éviter les manifestations de perturbation hormonale)
-Classes de moins de 20 élèves
-Fin de l'égalitarisme abstrait : on classe les élèves par potentialités après avoir inculqué des bases solides
-Auto-discipline des élèves, donc pas de remontrance disciplinaire du corps enseignant, donc gain de temps
-Juste équilibre entre travail et temps de loisir. Boycott de l'écran de la passivité (tv) au maximum
-Hygiénisme alimentaire et activité physique promus dans la société, pour éviter au maximum les maladies dites de "civilisation"
Afficher plus
Afficher moins

On ne peut pas se passer de produits d'origine animale, donc là c'est bel et bien une utopie ! ^^

Là ce n'est pas une utopie, regarde le lien que j'ai passé:
En particulier:
-En moyenne 14 élèves par enseignants
-Auto-discipline des élèves
-Juste équilibre entre travail et temps de loisir.

Pour ce qui est des potentialités, inutile, de rappeler je pense que plus de 90% d'entre eux entament des études supérieures.

Message cité 1 fois
(Publicité)
Profil : Célébrité
failling-star
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 21:26:49  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yey71xy a écrit :

Pour le niveau "minimum", par exemple dans système finlandais, il y a des orientations vers la domaine plus "techniques" et "théoriques" assez tôt comparé à nous, il y a de nombreuses passerelles entre les filières. Ça ne sert à rien de vouloir garder un "niveau minimum" c'est juste bon en théorie, en pratique ce qui est pertinent, c'est que chaque élève choisisse sa filière sans à priori (c'est-à-dire avec des différences de niveau comme c'est le cas ici, entre les sections "pro" et "générales" ) avec la possibilité d'en changer.
De plus, je te parle du lycée globalement.
Ensuite pour la tollé, c'est juste un temps, question d'habitude, en plus en France c'est assez conservatif comme attitude. De plus je me suis pas sûr que ce soit tant la tollé que ça vu que ça s'accompagne d'un arrêt des cours à 13h.

Pour l'orientation plus tôt, c'est un concept sur lequel je suis plutôt d'accord. Je pense qu'attendre 15 ans en France est l'un des principaux facteurs de tous les problèmes qui sont soulevés au collège. Par contre, il faut que les passerelles soient VRAIMENT accessibles, parce que je ne vois pas comment on pourrait être certain de ce que l'on souhaite faire à 10 ans. Par niveau "minimum", j'entends des choses du style "savoir écrire français". Là, c'est sûrement l'une des choses que je reproche le plus au système français : on chercher à faire étudier des textes, à faire des rédactions, etc...alors que la plupart des collégiens sont incapables d'écrire sans fautes en fin de 3eme. Alors si, je trouve que c'est important de garder un niveau minimum parce que n'importe quel CV bourré de fautes, ça fait tâche.
Il s'agit aussi de savoir ce que l'on fait du reste de la journée. Si c'est pour la passer devant la télé, bof... Au final, ça dépendra de ce que la ville est en mesure de proposer donc c'est la porte ouverte à toutes les inégalités.

Oui, pour toi. Pas pour les 1000er d'autres qui sont en difficultés au niveau du lycée pour X raisons et qui on besoin d'avoir moins de stress. Comme le suggère certaines études, le stress lié à l'environnement scolaire et en particulier par l'accumulation des heures de cours peut engendrer des effets néfastes sur le long terme.
En Italie, ça ne dérange personne en tout cas, en Finlande non plus et leur niveau éducatif n'est pas plus mal.
Par exemple en Finlande, qui se classe dans le top 3, a pour politique de ne jamais donner de devoir à la maison aux élèves pour respecter un principe d'équité: le travail à la maison est source d'inéquité en fonction de la profession du parents qui peut aider éventuellement l'élève.

Ma réponse va peut-être te paraître assez violente mais pour moi c'est essentiel pour que les élèves arrivent à gérer leur travail futur. J'ai du mal à imaginer que l'on puisse s'adapter à une journée de travail de 8h (minimum, dans certains secteurs c'est vite dépassé) en ayant pendant toute sa scolarité passé 5h seulement à vraiment travailler.
De plus, les élèves sont autorisés à plein de choses, en particulier, à utiliser leur portable en cours par exemple.
Là, je suis assez d'accord avec le principe de responsabiliser les élèves. Je trouve qu'en France, on a trop tendance à poser plein d'interdits en partant du principe que l'élève est incapable de se gérer seul. Je trouve que c'est surtout le cas au collège, au lycée ça devient plus vivable.
De même, la politique du redoublement est quasi absente, c'est un facteur de stress moindre et des métiers tel que menuisier ou prof sont autant considérer que médecin et avocat => source de stress en moins.
Là il faudrait changer la mentalité de tout un pays. Plutôt compliqué.
En aussi absurde que cela puisse paraître, les Finlandais sont en tête au niveau des compétences, des méthodes, et des acquis.
Afficher plus
Afficher moins


Je ne nie pas qu'il y a des choses très bonnes dans ce principe d'éducation (merci pour le lien d'ailleurs). Cependant je vois surtout énormément de choses qui me paraissent inapplicables en France. Par exemple le niveau de sélection des profs : comment pourrait-on l'augmenter alors qu'on manque de candidat ? Et par conséquent, plutôt compliqué de ne pas laisser "d'élève à la traîne". Peut-être qu'on pourrait augmenter le nombre d'heures des profs ? Ou leur rajouter des heures consacrés uniquement au soutien ? (Mais il me semble que c'était à la base le but des heures "d'accompagnement personnalisé" ).
En bref, plus que le nombre d'heures passés en cours, c'est toute la mentalité du système éducatif qu'il faudrait changer.

Message cité 1 fois

---------------
Nous sommes fait de la même étoffe que les songes...(Shakespeare)
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 21:37:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Failling Star a écrit :

Je ne nie pas qu'il y a des choses très bonnes dans ce principe d'éducation (merci pour le lien d'ailleurs). Cependant je vois surtout énormément de choses qui me paraissent inapplicables en France. Par exemple le niveau de sélection des profs : comment pourrait-on l'augmenter alors qu'on manque de candidat ? Et par conséquent, plutôt compliqué de ne pas laisser "d'élève à la traîne". Peut-être qu'on pourrait augmenter le nombre d'heures des profs ? Ou leur rajouter des heures consacrés uniquement au soutien ? (Mais il me semble que c'était à la base le but des heures "d'accompagnement personnalisé" ).
En bref, plus que le nombre d'heures passés en cours, c'est toute la mentalité du système éducatif qu'il faudrait changer.
Afficher plus
Afficher moins

Ouais, mais écrire/lire/compter c'est niveau primaire hein. Si tu parles du collège, tu parles aussi de plein de choses de maths/physique/histoire/bio qui sont déjà d'un certain niveau surtout en fin de troisième.
Là encore, c'est juste qu'une question de mentalité. La mentalité ça se change si on fait quelque chose, pas si on fait rien. La plupart des pays où les cours sont stoppés l'après midi, les étudiants font des activités extra-scolaires, en particulier de la musique, du sport etc. parfois même au sein de leur propre établissement.

Pour ce qui est du temps de travail, je suis d'accord. Mais s'habituer à 6 ans déjà de faire de grosse journée c'est juste limite, en Finlande aussi, ils apprennent à faire de longues journées, mais à la fac seulement.
Puis ne pas avoir cours l'après midi, ne signifie pas qu'on ne travaille pas chez soi non plus. Quand on est à la fac et que parfois on choisit de rester chez nous au lieu d'aller assister au cours, on ne fait pas rien ! Donc c'est limite le raisonnement là.

Oui, responsabiliser les élèves c'est la base. Or, c'est exactement l'inverse qui se passe en France, on les prend pour des débiles jusqu'au plus au point jusqu'à qu'ils franchissent la "barrière divine" de la 1ère où là, on commence à les considérer, haha.

Oui, il faut changer la mentalité. Mais ça ne se fait pas en disant que c'est trop compliqué. Si on s'était arrêté là, il n'y aurait pas eu le droit de vote des femmes, la révolution, etc. car "c'était trop compliqué de changer les mentalités"...

Message cité 1 fois
Profil : Célébrité
failling-star
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2015 à 23:27:37  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yey71xy a écrit :

Ouais, mais écrire/lire/compter c'est niveau primaire hein. Si tu parles du collège, tu parles aussi de plein de choses de maths/physique/histoire/bio qui sont déjà d'un certain niveau surtout en fin de troisième.
Là encore, c'est juste qu'une question de mentalité. La mentalité ça se change si on fait quelque chose, pas si on fait rien. La plupart des pays où les cours sont stoppés l'après midi, les étudiants font des activités extra-scolaires, en particulier de la musique, du sport etc. parfois même au sein de leur propre établissement.

C'est beau la théorie mais faut pas rêver, une grosse partie des élèves de 3e sont tout simplement incapables d'écrire sans fautes. Même si c'est censé être acquis à la primaire. Pour les sciences, le collège c'est juste les bases pour ceux qui continueront dans cette filière. Même si je suis d'accord que ça ne servira plus à rien à ceux qui continue dans d'autres secteurs, je trouve que c'est quand même (en grande partie) de la culture générale importante.

Pour ce qui est du temps de travail, je suis d'accord. Mais s'habituer à 6 ans déjà de faire de grosse journée c'est juste limite, en Finlande aussi, ils apprennent à faire de longues journées, mais à la fac seulement.
Puis ne pas avoir cours l'après midi, ne signifie pas qu'on ne travaille pas chez soi non plus. Quand on est à la fac et que parfois on choisit de rester chez nous au lieu d'aller assister au cours, on ne fait pas rien ! Donc c'est limite le raisonnement là.
Effectivement 6 ans c'est tôt. Mais pour moi la fac c'est trop tard. Il faudrait trouver un juste milieu.
Sauf que dans le site il est mentionné qu'il n'y a pas de devoirs à la maison. Je doute qu'un enfant/ado va se mettre à étudier le reste de sa journée alors qu'il peut faire autre chose. Et là on en revient au problème de responsabiliser l'enfant.

Oui, responsabiliser les élèves c'est la base. Or, c'est exactement l'inverse qui se passe en France, on les prend pour des débiles jusqu'au plus au point jusqu'à qu'ils franchissent la "barrière divine" de la 1ère où là, on commence à les considérer, haha.
Nous sommes d'accord jap:{}
Oui, il faut changer la mentalité. Mais ça ne se fait pas en disant que c'est trop compliqué. Si on s'était arrêté là, il n'y aurait pas eu le droit de vote des femmes, la révolution, etc. car "c'était trop compliqué de changer les mentalités"...
Non, effectivement. Mais ça demande du temps et de la réflexion. Et je trouve qu'en France on est assez doués pour se précipiter dans des changements sans prendre de recul juste pour 'faire quelque chose".
Afficher plus
Afficher moins


---------------
Nous sommes fait de la même étoffe que les songes...(Shakespeare)
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 15/02/2015 à 10:37:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yey71xy a écrit :

On ne peut pas se passer de produits d'origine animale, donc là c'est bel et bien une utopie ! ^^
Afficher plus
Afficher moins



Ah bon, que fais-tu de tous ces végétaliens sans déficits ni carences ? Là où ça se joue, c'est de veiller à consommer suffisamment des huit acides aminés essentiels et à surveiller ses apports en vitamine B6, B12, en fer, en calcium et en zinc. Et ceci se fait très sereinement avec de bonnes connaissances en nutrition.

Pour ma part, si je prône une base de frugivorisme crudivore, je conseille de conserver un peu de produit animal. Notamment les oeufs, surtout pour le jaune cru. Juste une question de pragmatisme, car les apports en protéine complète et micronutriments sont très intéressants.

Yey71xy a écrit :

Là ce n'est pas une utopie, regarde le lien que j'ai passé:
En particulier:
-En moyenne 14 élèves par enseignants
-Auto-discipline des élèves
-Juste équilibre entre travail et temps de loisir.

Pour ce qui est des potentialités, inutile, de rappeler je pense que plus de 90% d'entre eux entament des études supérieures.
Afficher plus
Afficher moins



En effet, ça paraît encourageant si les résultats sont là. Par contre, si chaque élève se destine à des études supérieures, il n'y aura à terme plus de main d'oeuvre prolétaire et il faudra aller la chercher à l'étranger... Et les gosses de cette main d'oeuvre étrangère ne voudront plus faire non plus les boulots ingrats. Cercle vicieux :D Ou alors, on trouve un système de "service civique" ou on alterne avec boulot pour la communauté et son propre taffe. Mais ça risque de poser problème à certaines professions...

Message cité 1 fois

---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
  1. answer
  2. Posté le 15/02/2015 à 10:52:24  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Arsher a écrit :


Ah bon, que fais-tu de tous ces végétaliens sans déficits ni carences ? Là où ça se joue, c'est de veiller à consommer suffisamment des huit acides aminés essentiels et à surveiller ses apports en vitamine B6, B12, en fer, en calcium et en zinc. Et ceci se fait très sereinement avec de bonnes connaissances en nutrition.

Pour ma part, si je prône une base de frugivorisme crudivore, je conseille de conserver un peu de produit animal. Notamment les oeufs, surtout pour le jaune cru. Juste une question de pragmatisme, car les apports en protéine complète et micronutriments sont très intéressants.



En effet, ça paraît encourageant si les résultats sont là. Par contre, si chaque élève se destine à des études supérieures, il n'y aura à terme plus de main d'oeuvre prolétaire et il faudra aller la chercher à l'étranger... Et les gosses de cette main d'oeuvre étrangère ne voudront plus faire non plus les boulots ingrats. Cercle vicieux :D Ou alors, on trouve un système de "service civique" ou on alterne avec boulot pour la communauté et son propre taffe. Mais ça risque de poser problème à certaines professions...
Afficher plus
Afficher moins

La vitamine B12 est introuvable si ce n'est dans le règne animal, je parle bien sur d'un régime complètement végétalien sans apport de complément alimentaire.

Non, si tu regardes, 20% se destinent à des études universitaires plus "théoriques" et 80% se destinent à des études plus "manuelles" (enfin il y a un large panel de choix...). Un cursus "manuel" est autant considéré qu'un cursus "théorique" là bas, d'ailleurs plusieurs métiers nécessitent de passer par un cursus manuel plutôt que théorique.

Message cité 1 fois
(Publicité)
Profil : Légende
arsher
  1. answer
  2. Posté le 15/02/2015 à 12:04:44  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Yey71xy a écrit :

La vitamine B12 est introuvable si ce n'est dans le règne animal, je parle bien sur d'un régime complètement végétalien sans apport de complément alimentaire.
Afficher plus
Afficher moins



Certaines levures alimentaires sont enrichies en vitamine B12, de même que des algues en contiennent sous forme active (mais attention à la surconsommation). Donc des végétaliens se démerdent bien sans truc trop synthétique. En tout cas pour ma part, je reste sur de petites quantités animales par pragmatisme.

Yey71xy a écrit :

Non, si tu regardes, 20% se destinent à des études universitaires plus "théoriques" et 80% se destinent à des études plus "manuelles" (enfin il y a un large panel de choix...). Un cursus "manuel" est autant considéré qu'un cursus "théorique" là bas, d'ailleurs plusieurs métiers nécessitent de passer par un cursus manuel plutôt que théorique.
Afficher plus
Afficher moins



Dis-donc, ça m'a l'air d'être la panacée. Reste à savoir si ce serait applicable en France...


---------------
Je suis mi-alpaga mi-cyborg, transespèce et transhumain·e, non binaire, pansexuel·l·e, respirianiste et militant·e LGBTTQQIAAP pro-scissiparité. Je cherche une relation déconstruit·e et sans gluten avec sexualité pervers·e polymorphe. Ah, et j'ai des droits. Des questions ?
Profil : Inconnu
emma234385
  1. answer
  2. Posté le 14/11/2018 à 07:03:38  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Jorj Maillekeul a écrit :

Il faut penser aux dommages collatéraux dans sa vie, ses amies elles vont en penser quoi de leur copine qui a 19 de moyenne ? La meilleure solution c'est de maintenir ton 16 toute l'année, je suppose que tes parents ne veulent pas que tu aies cette note c'est surement pour te mettre la pression.
Afficher plus
Afficher moins


Bah non les amies il sens doutes des note

Un pessimiste voit la difficulté dans chaque oppor
Profil : Quidam
thit020204
  1. answer
  2. Posté le 16/11/2018 à 23:28:29  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Topic de 2013....

Profil : Inconnu
masturb77
  1. answer
  2. Posté le 19/11/2018 à 00:19:58  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonsoir,
J'avoue que tes parents sont vraiment dur avec toi pour avoir 19 sur 20.
Bref, j'aimerais te proposer quelque conseils pour réussir :

▪️Réviser au moins 30min chaque cours de la journée

▪️Écouter très très très très attentivement en cours

▪️Réviser les controles 1 a 2 semaines avant le jour J

▪️Et faire des fiches




JE SAIS QUE C'EST BEAUCOUP A DEMANDER (MEME SI JAI PAS TOUT MIS) MAIS SI TU VEU RECUPERER TON TELEPHONE Y VA FALLOIRS BOSSE, BONNE CHANCE !!!

(Publicité)
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : comment avoir 19 de moyenne???

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
L'amitié Fille Garçon existe t-elle ? 111
Travailleurs VS Rmiste 15
Alcool/Fume/Drogue 59
l'activité se***** bonne pour la santé ? 27
Qui croit aux esprits, demons, anges.. ? SONDAGE 176