|-  

||-  Problème familiaux, et de journale intime lu..

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Problème familiaux, et de journale intime lu..

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°540632
Leviy
aouch
Profil : Inconnu
leviy
  1. answer
  2. Posté le 18/06/2017 à 17:03:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,
Cela fait maintenant plus d'1 ans que j'ai ce problème, mais avant je voudrais juste préciser mon âge et prénom. Je m'appelle Levi (comme dans l'attaque des titans, oui, sauf que je suis une fille!) et j'ai 13 ans, j'aime beaucoup écrire, et l'année dernière (j'étais en 6ème) j'ai décidé de rédiger un journal intime. Ma mère m'en avait donc acheté un et j'écrivais dessus tout les soirs. Au début, je racontais mes journées, puis les problèmes de fille du collège etc..Vers octobre 2016, j'ai fais une sorte de "dépression" et j'ai commencé à écrire des choses négatives sur ce journal. J'y mettais mes pensés les plus profondes. En Décembre, j'ai eu un crush sur un garçon qui avait le même âge que ma grande soeur qui était en 4ème, et je commençais à parler de lui dessus, ce qui me redonnait un peu le sourire et la joie de vivre. Passionnée de dessin, je nous dessiner, notre "future" qui n'existera sûrement jamais, et j'écrivais des sortes de "fanfictions" entre nous deux. Puis, j'ai connu un garçon sur internet avec qui nous étions devenus proche, et j'ai marqué dans mon journal qu'il m'avait demandé des nudes pour rire.
J'écrivais dessus tout mes secrets. Puis un jour, alors que j'étais au toilette (l'endroit trop seksi tavu), j'ai etendu toute mes soeurs aller voir ma mère qui était dans la salle de bain juste à côté.
Elles lui chuchotaient des trucs du genre "Oui, on a lu son journal intime, et tout..Elle est suicidaire, (au passage, je ne le suis pas.), elle est amoureuse d'un garçon (j'avais un crush..c'est tout!), et il lui a même demandé une photo de ces boobs (c'était pour rire..)." j'étais paralysé dans les toilettes. J'avais peur de sortir, j'ai commencé à avoir les mains moites et une énorme boule au ventre. Je voulais presque prendre l'eau de javel qui se trouvait dans le meuble de mes chiottes pour le boire.
Et ma mère en a parlé à mon père..je tiens à dire que je déteste mon père de tout mon coeur. Je ne peux pas me le voir, même en photo!
Alors, pour moi c'était la goutte qui a fait débordé le vase et je suis resté en pls dans les chiotte pendant 20min. J'ai ensuite entendu ma mère m'appeler. Je ne voulais pas aller les affronter et encore moins leur parler de tout ça. C'était mon journal intime, lui où j'écrivais tout mes secrets..Ils avaient même juré de ne pas y toucher, et comme on est religieux, c'est super important les promesses.
J'ai fini par sortir et assumer mes actes et ce que j'ai écris.
Avant que je ne puisse dire quoi que ce sois mon père m'a giflé en me balançait le journal à la gueule. Mes 4 soeurs étaient en train de rire, pendant que ma mère se plaignait, en répétant "Qu'est-ce que j'ai fais à dieu pour avoir un déchet comme ça?!"
J'avais honte, et je ne savais plus quoi faire.
Il a ensuite déchiré le journal, et je suis monté en courant dans ma chambre où mes soeurs m'ont rejoins.
Elles commencèrent à se moquer de moi, en disant que j'étais une pute qui avait envoyé des nudes, que j'étais qu'une sal dépressive et que je devais me suicider.
Je suis normalement forte psycologiquement, mais c'était trop pour moi. J'avais perdu le sourire, je ne riais plus, et ne voulais plus voir mes parents en face. Je passais mes journées à déprîmer au collège, et rejettais mes amis. J'écoutais de la musique seul sur les bancs à la récré, et ma basse moyenne de 14,45 était descendu à 8,30. Je ne voulais presque plus vivre.
Mes soeurs continuaient de se moquer de moi, et mes parents de me gueuler dessus.
Je n'en ai parlé à personne et je suis resté renfermé sur moi-même.

Depuis le temps, ça s'est un peu arrangé, mais je n'arrive plus à être gentille avec mes parents. Je ne peux plus leur parler sans les insulter, et je déteste toujours autant mes soeurs qui après 1 ans me ressortent des "sale pute qui envois des nudes!" C'est presque devenu invivable.
Et aujourd'hui, je voudrais fuguer ou bien me suicider sans douleur, et j'aimerais de l'aide à propos de ça.
C'est peut-être triste à 13 ans de mourir ou s'enfuir, mais je m'en fiche. La vie, ça ne me plait plus, et je n'ai pas envie d'en parler avec des personnes de mon collège ou mes parents ces bâtards.
Ca me hante, je n'en peux plus, je ne sais plus quoi faire, c'est horrible!
Ils passent leur temps à se moquer de moi à propos de ça..
J'ai envie de partir pour toujours, mais je ne sais pas où.
J'ai besoin d'aide, s'il vous plait.
Message cité 2 fois
(Publicité)
n°540633
où est passé le respect
The greatest pleasure in life is doing what other
Profil : Etranger
ou-est-passe-le-respect
  1. answer
  2. Posté le 18/06/2017 à 21:55:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne sais trop quoi te répondre, car je n'ai jamais été confrontée à une pareille situation.
Ta situation me touche beaucoup, et sache que le suicide n'est absolument pas la meilleure solutions. Tu ne peux pas gâcher ta vie pour eux. Ils n'en valent pas la peine.

Écris-leur peut-être une lettre, pour leur expliquer réellement le pourquoi de ce que tu as noté dans ton journal intime. Pour moi les paroles sont bien plus difficiles à sortir que de coucher des mots sur une feuille de papier. De plus, le plus gros avantage, c’est qu'ils ne peuvent pas t'arrêter. Je te conseille aussi de faire des photocopies de ta lettre, car ils risquent de la déchirer à de nombreuses reprises.

Tu devrais en parler au CPE de ton collège, parler à des psychologues ou encore si la situation est beaucoup trop compliquée, demander peut-être un placement en famille d'accueil ?

Garder tout cela pour toi ne peut te faire que du mal, ne reste pas seule, entoure-toi de personnes de confiance.

J'espère que les conseils que je t'ai donnés, aussi simples et peu nombreux soient-ils, t'aideront un peu...

Prends soin de toi,

L.
Message cité 1 fois
n°540635
Yeskear
Profil : Etranger
yeskear
  1. answer
  2. Posté le 19/06/2017 à 01:17:44  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bienvenue dans le monde réel. Je peux en parler avec toi vu que j'ai connu pire... En pv ça te dit?

n°540640
Heliw
*screaming*
Profil : Inconnu
heliw
  1. answer
  2. Posté le 19/06/2017 à 08:11:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,
J'ai ton age et je me refonnais un peu en toi pas entièrement.
En fait j'avais fais un long paragraphe mais il s'est effacé ^^'
Pourrais tu venir en pv ?

n°540643
Rayane2000
Profil : Inconnu
rayane2000
  1. answer
  2. Posté le 19/06/2017 à 22:11:00  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Leviy a écrit :

Bonjour,
Cela fait maintenant plus d'1 ans que j'ai ce problème, mais avant je voudrais juste préciser mon âge et prénom. Je m'appelle Levi (comme dans l'attaque des titans, oui, sauf que je suis une fille!) et j'ai 13 ans, j'aime beaucoup écrire, et l'année dernière (j'étais en 6ème) j'ai décidé de rédiger un journal intime. Ma mère m'en avait donc acheté un et j'écrivais dessus tout les soirs. Au début, je racontais mes journées, puis les problèmes de fille du collège etc..Vers octobre 2016, j'ai fais une sorte de "dépression" et j'ai commencé à écrire des choses négatives sur ce journal. J'y mettais mes pensés les plus profondes. En Décembre, j'ai eu un crush sur un garçon qui avait le même âge que ma grande soeur qui était en 4ème, et je commençais à parler de lui dessus, ce qui me redonnait un peu le sourire et la joie de vivre. Passionnée de dessin, je nous dessiner, notre "future" qui n'existera sûrement jamais, et j'écrivais des sortes de "fanfictions" entre nous deux. Puis, j'ai connu un garçon sur internet avec qui nous étions devenus proche, et j'ai marqué dans mon journal qu'il m'avait demandé des nudes pour rire.
J'écrivais dessus tout mes secrets. Puis un jour, alors que j'étais au toilette (l'endroit trop seksi tavu), j'ai etendu toute mes soeurs aller voir ma mère qui était dans la salle de bain juste à côté.
Elles lui chuchotaient des trucs du genre "Oui, on a lu son journal intime, et tout..Elle est suicidaire, (au passage, je ne le suis pas.), elle est amoureuse d'un garçon (j'avais un crush..c'est tout!), et il lui a même demandé une photo de ces boobs (c'était pour rire..)." j'étais paralysé dans les toilettes. J'avais peur de sortir, j'ai commencé à avoir les mains moites et une énorme boule au ventre. Je voulais presque prendre l'eau de javel qui se trouvait dans le meuble de mes chiottes pour le boire.
Et ma mère en a parlé à mon père..je tiens à dire que je déteste mon père de tout mon coeur. Je ne peux pas me le voir, même en photo!
Alors, pour moi c'était la goutte qui a fait débordé le vase et je suis resté en pls dans les chiotte pendant 20min. J'ai ensuite entendu ma mère m'appeler. Je ne voulais pas aller les affronter et encore moins leur parler de tout ça. C'était mon journal intime, lui où j'écrivais tout mes secrets..Ils avaient même juré de ne pas y toucher, et comme on est religieux, c'est super important les promesses.
J'ai fini par sortir et assumer mes actes et ce que j'ai écris.
Avant que je ne puisse dire quoi que ce sois mon père m'a giflé en me balançait le journal à la gueule. Mes 4 soeurs étaient en train de rire, pendant que ma mère se plaignait, en répétant "Qu'est-ce que j'ai fais à dieu pour avoir un déchet comme ça?!"
J'avais honte, et je ne savais plus quoi faire.
Il a ensuite déchiré le journal, et je suis monté en courant dans ma chambre où mes soeurs m'ont rejoins.
Elles commencèrent à se moquer de moi, en disant que j'étais une pute qui avait envoyé des nudes, que j'étais qu'une sal dépressive et que je devais me suicider.
Je suis normalement forte psycologiquement, mais c'était trop pour moi. J'avais perdu le sourire, je ne riais plus, et ne voulais plus voir mes parents en face. Je passais mes journées à déprîmer au collège, et rejettais mes amis. J'écoutais de la musique seul sur les bancs à la récré, et ma basse moyenne de 14,45 était descendu à 8,30. Je ne voulais presque plus vivre.
Mes soeurs continuaient de se moquer de moi, et mes parents de me gueuler dessus.
Je n'en ai parlé à personne et je suis resté renfermé sur moi-même.

Depuis le temps, ça s'est un peu arrangé, mais je n'arrive plus à être gentille avec mes parents. Je ne peux plus leur parler sans les insulter, et je déteste toujours autant mes soeurs qui après 1 ans me ressortent des "sale pute qui envois des nudes!" C'est presque devenu invivable.
Et aujourd'hui, je voudrais fuguer ou bien me suicider sans douleur, et j'aimerais de l'aide à propos de ça.
C'est peut-être triste à 13 ans de mourir ou s'enfuir, mais je m'en fiche. La vie, ça ne me plait plus, et je n'ai pas envie d'en parler avec des personnes de mon collège ou mes parents ces bâtards.
Ca me hante, je n'en peux plus, je ne sais plus quoi faire, c'est horrible!
Ils passent leur temps à se moquer de moi à propos de ça..
J'ai envie de partir pour toujours, mais je ne sais pas où.
J'ai besoin d'aide, s'il vous plait.
Afficher plus
Afficher moins

Sa serais vraiment dommage que tu gaches ta vie a cause des personnes comme eux , surtout que tu est fortes dans les études , au lieu de faire attention a des dechets comme eux (dsl) concentre toi sur t'est études dit toi que tu va réussir ton bac avec une bonne moyenne pour partir ailleur et recommencer a zéro , mais j'avoue que j'ai du mal a croire que t'est soeurs se sont moqué de toi :/
En gros ne fait plus attention a eux dit leurs d'aller se faire foutre bien profond pendant que tu fait ta vie

n°540669
Leviy
aouch
Profil : Inconnu
leviy
  1. answer
  2. Posté le 23/06/2017 à 16:29:13  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

où est passé le respect a écrit :

Je ne sais trop quoi te répondre, car je n'ai jamais été confrontée à une pareille situation.
Ta situation me touche beaucoup, et sache que le suicide n'est absolument pas la meilleure solutions. Tu ne peux pas gâcher ta vie pour eux. Ils n'en valent pas la peine.

Écris-leur peut-être une lettre, pour leur expliquer réellement le pourquoi de ce que tu as noté dans ton journal intime. Pour moi les paroles sont bien plus difficiles à sortir que de coucher des mots sur une feuille de papier. De plus, le plus gros avantage, c’est qu'ils ne peuvent pas t'arrêter. Je te conseille aussi de faire des photocopies de ta lettre, car ils risquent de la déchirer à de nombreuses reprises.

Tu devrais en parler au CPE de ton collège, parler à des psychologues ou encore si la situation est beaucoup trop compliquée, demander peut-être un placement en famille d'accueil ?

Garder tout cela pour toi ne peut te faire que du mal, ne reste pas seule, entoure-toi de personnes de confiance.

J'espère que les conseils que je t'ai donnés, aussi simples et peu nombreux soient-ils, t'aideront un peu...

Prends soin de toi,

L.
Afficher plus
Afficher moins

En faite, j'ai un peu peur d'aller voir la CPE ou l'assitante sociale de mon collège, car d'un côté c'est ma famille,et malgré ça je les aime quand même. C'est eux qui me nourrissent et payent mes affaires etc..
Et ma mère m'a souvent répété: "Si tu vas en famille d'acceuil ils vont te faire boire, etc.."
Et, ça me fait un peu peur.

Message cité 1 fois
n°540723
Just A Simple Girl
Mistakes are proof that you are trying
Profil : Etranger
just-a-simple-girl
  1. answer
  2. Posté le 30/06/2017 à 23:03:45  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Leviy a écrit :

Bonjour,
Cela fait maintenant plus d'1 ans que j'ai ce problème, mais avant je voudrais juste préciser mon âge et prénom. Je m'appelle Levi (comme dans l'attaque des titans, oui, sauf que je suis une fille!) et j'ai 13 ans, j'aime beaucoup écrire, et l'année dernière (j'étais en 6ème) j'ai décidé de rédiger un journal intime. Ma mère m'en avait donc acheté un et j'écrivais dessus tout les soirs. Au début, je racontais mes journées, puis les problèmes de fille du collège etc..Vers octobre 2016, j'ai fais une sorte de "dépression" et j'ai commencé à écrire des choses négatives sur ce journal. J'y mettais mes pensés les plus profondes. En Décembre, j'ai eu un crush sur un garçon qui avait le même âge que ma grande soeur qui était en 4ème, et je commençais à parler de lui dessus, ce qui me redonnait un peu le sourire et la joie de vivre. Passionnée de dessin, je nous dessiner, notre "future" qui n'existera sûrement jamais, et j'écrivais des sortes de "fanfictions" entre nous deux. Puis, j'ai connu un garçon sur internet avec qui nous étions devenus proche, et j'ai marqué dans mon journal qu'il m'avait demandé des nudes pour rire.
J'écrivais dessus tout mes secrets. Puis un jour, alors que j'étais au toilette (l'endroit trop seksi tavu), j'ai etendu toute mes soeurs aller voir ma mère qui était dans la salle de bain juste à côté.
Elles lui chuchotaient des trucs du genre "Oui, on a lu son journal intime, et tout..Elle est suicidaire, (au passage, je ne le suis pas.), elle est amoureuse d'un garçon (j'avais un crush..c'est tout!), et il lui a même demandé une photo de ces boobs (c'était pour rire..)." j'étais paralysé dans les toilettes. J'avais peur de sortir, j'ai commencé à avoir les mains moites et une énorme boule au ventre. Je voulais presque prendre l'eau de javel qui se trouvait dans le meuble de mes chiottes pour le boire.
Et ma mère en a parlé à mon père..je tiens à dire que je déteste mon père de tout mon coeur. Je ne peux pas me le voir, même en photo!
Alors, pour moi c'était la goutte qui a fait débordé le vase et je suis resté en pls dans les chiotte pendant 20min. J'ai ensuite entendu ma mère m'appeler. Je ne voulais pas aller les affronter et encore moins leur parler de tout ça. C'était mon journal intime, lui où j'écrivais tout mes secrets..Ils avaient même juré de ne pas y toucher, et comme on est religieux, c'est super important les promesses.
J'ai fini par sortir et assumer mes actes et ce que j'ai écris.
Avant que je ne puisse dire quoi que ce sois mon père m'a giflé en me balançait le journal à la gueule. Mes 4 soeurs étaient en train de rire, pendant que ma mère se plaignait, en répétant "Qu'est-ce que j'ai fais à dieu pour avoir un déchet comme ça?!"
J'avais honte, et je ne savais plus quoi faire.
Il a ensuite déchiré le journal, et je suis monté en courant dans ma chambre où mes soeurs m'ont rejoins.
Elles commencèrent à se moquer de moi, en disant que j'étais une pute qui avait envoyé des nudes, que j'étais qu'une sal dépressive et que je devais me suicider.
Je suis normalement forte psycologiquement, mais c'était trop pour moi. J'avais perdu le sourire, je ne riais plus, et ne voulais plus voir mes parents en face. Je passais mes journées à déprîmer au collège, et rejettais mes amis. J'écoutais de la musique seul sur les bancs à la récré, et ma basse moyenne de 14,45 était descendu à 8,30. Je ne voulais presque plus vivre.
Mes soeurs continuaient de se moquer de moi, et mes parents de me gueuler dessus.
Je n'en ai parlé à personne et je suis resté renfermé sur moi-même.

Depuis le temps, ça s'est un peu arrangé, mais je n'arrive plus à être gentille avec mes parents. Je ne peux plus leur parler sans les insulter, et je déteste toujours autant mes soeurs qui après 1 ans me ressortent des "sale pute qui envois des nudes!" C'est presque devenu invivable.
Et aujourd'hui, je voudrais fuguer ou bien me suicider sans douleur, et j'aimerais de l'aide à propos de ça.
C'est peut-être triste à 13 ans de mourir ou s'enfuir, mais je m'en fiche. La vie, ça ne me plait plus, et je n'ai pas envie d'en parler avec des personnes de mon collège ou mes parents ces bâtards.
Ca me hante, je n'en peux plus, je ne sais plus quoi faire, c'est horrible!
Ils passent leur temps à se moquer de moi à propos de ça..
J'ai envie de partir pour toujours, mais je ne sais pas où.
J'ai besoin d'aide, s'il vous plait.
Afficher plus
Afficher moins


Déjà elles ont quel âge tes soeurs pour faire ça?
Tes soeurs, elles-même te harcèlent! [:reglisse] [:digicaline:1]
Et je te rassure, les familles d'accueil, c'est justement pour que ta situation s'amméliore, ils sont pas censés t'enfoncer plus, normalement ils savent ce que tu as subi, et les assistantes sociales se chargeront de s'assurer qu'ils seront compréhensifs et gentils.


---------------
Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde, vous n'êtes pas un pot de Nutella.
(Publicité)
n°540734
Andrea .
Don't worry be happy
Profil : Quidam
andrea8
  1. answer
  2. Posté le 02/07/2017 à 14:11:25  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour je suis choquée de ton histoire! Je ne sais que te dire, il faudrait que tu trouves quelqu'un qui puisse t'héberger si c'est vraiment si dure, par exemple une tante qui vie pas loin ou une marraine.. Enfin bref, je te souhaite bon courage dans ta vie future.


---------------
Science sans conscience n'est que ruine de l'âme-Rabelais
n°540853
Chachaouet​te_04
salouche toi !
Profil : Inconnu
chachaouette_04
  1. answer
  2. Posté le 10/07/2017 à 11:45:37  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
T'as pas tes grands parents tante oncle ou même amie de confiance à qui tu peux demander de t hébergée ?


---------------
J'aime les One Direction j'adorerais rencontrer squeezie ou un autre youtubeur
Et ce que j'adore le plus c'est écrire et jouer au basket
n°540856
Lethaleen
Try again
Profil : Star
lethaleen
  1. answer
  2. Posté le 10/07/2017 à 19:50:39  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Leviy a écrit :

En faite, j'ai un peu peur d'aller voir la CPE ou l'assitante sociale de mon collège, car d'un côté c'est ma famille,et malgré ça je les aime quand même. C'est eux qui me nourrissent et payent mes affaires etc..
Et ma mère m'a souvent répété: "Si tu vas en famille d'acceuil ils vont te faire boire, etc.."
Et, ça me fait un peu peur.
Afficher plus
Afficher moins




J'arrive en retard. Il n'est pas question de placement pour l'instant, ce n'est pas en frappant à la porte de l'AS de service que tu vas te retrouver catapultée en famille d'accueil, le placement relève d'une mesure d’exception qui vise à soustraire des enfants à un danger. Non, tu devrais aller voir l'assistance sociale d'abord juste pour trouver un interlocuteur soumis au secret professionnel (à l'instar du médecin mais dans le cas du médecin familial c'est toujours un peu risqué) à qui tu peux te confier et qui pourra te conseiller. Et n'écoute pas les conneries qu'on raconte sur les familles d'accueil.


---------------
"I wanted to step out of your shadow. You understand, don't you? But when I stepped out of it, there was no sunlight, no sunlight at all."
n°540860
Punisherfi​re
Tuer
Profil : Inconnu
punisherfire
  1. answer
  2. Posté le 11/07/2017 à 05:55:09  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Patiente,evite d'alimenter ta colère enver eux sinon tu peux commencer a avoir des probleme plus serieux,et quand tu sera prête a partir,(majeur,job,habitation.​..jte dis pas de fugué)tu va voir que tu a plein de truc a vivre encore,tu pourra même couper tt tes lien avec ta famille si tes bien preparer,voir même changer de pays,mais sûrtout,il ne faut jamais que tu oublie ce qu'ils ton fait,si jetai toi j'essairai pas non plus de les pardonner,ses le meilleur moyen de ce refair avoir par eux ou d'autre personne et de ce sentir encore plus mal.

n°540878
HappyLittl​eDraw
A la recherche d'une crème glacée.
Profil : Quidam
happylittledraw
  1. answer
  2. Posté le 11/07/2017 à 20:29:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut ^^ Alors, j'ai connue une situation similaire, moins (beaucoup moins) pire, mais semblable quand même.
Lorsque j'avais 12 ans, je tenais aussi un journal intime (j'en tiens toujours un). J'y écrivais des choses très personnelles. Un jour, mon frère m'a avoué qu'il était entré dans ma chambre pour le lire, alors que j'étais partie à un anniversaire. Et je ne vais pas entrée dans les détails, mais il m'a menacée de dire tous mes secrets que je trouvaient à l'époque très embarrassants aux parents si je ne lui rendait pas quelques services. Il faisait du chantage en somme, il avait un moyen de pression, et il me faisait peur. Il est aussi de nature assez violent, et il lui ait arrivé de me frapper quelques fois. Oui, vraiment, je le haïssais.

Mais avec le temps, on est devenus très proches, complices :) Tous les secrets "embarrassants" n'étaient absolument plus tabous. Je ne lee craignais plus, et lui ne lit plus mon journal intime. J'arrive sur mes 17 ans, pour information.

Dans la vie, on a constamment des problèmes, et ils ont toujours une solution. Il faut juste du temps. Alors penser au suicide, c'est vraiment bête. Pour le moment, réfléchis juste un peu aux autres solutions : tu peux parler à une psychologue, et demander à passer quelques jours, ou semaines dans une famille, pour que tu aies la paix, et que tu puisses réfléchir. J'ai fait cette expérience, et je pense franchement que c'est ça qui m'a aidé.

Ta mère ayant l'air plus commode, écrit une lettre, ou parle lui directement, pour lui expliquer que tout ça devait rester pour toi, et qu'en aucun cas, ils n'avaient le droit de lire. Mais dis lui aussi que tu peux comprendre qu'elle soit déçue mais que ce dont tu as besoin, c'est du soutien de tes parents dans ces moments là. Explique lui que ça te fais mal qu'elle, et qu'eux en général, réagissent de la sorte, et que ce n'est pas ça qui arrangera les choses.


---------------
"I've been waiting to smile, 'ay
Been holding it in for a while, 'ay
Take it with me if I can
Been dreaming of this since a child
I'm on top of the world."

Don't let little stupid things break your happiness.
(Publicité)
n°540900
mgmgmg
Profil : Inconnu
mgmgmg
Sur mon blog :
  1. answer
  2. Posté le 13/07/2017 à 14:39:48  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
bonjour Leviy, ( au passage j'adore ton prénom!!) a un moment tu as mis dans un de tes messages ( celui du 23/06 ) que les familles d'accueil vont te faire boire etc. Ce sont des conneries!!! Ma BFF est en famille d'accueil et elle n'a jamais touché à l'alcool .

(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
problème avec ma mère...ça dégénère probleme de distance
Probleme avec un garçon aidez moi Problème.Pensée Suicidaire~
Problème respect/copine Mon problème àu college
Petit problème.. probleme en cour :/
Je suis bi et j'ai un problème... Help ! Problème blocage sexuel avec mon copain
A qui parler de ses problèmes familiaux? amie intime
Plus de sujets relatifs à : Problème familiaux, et de journale intime lu..

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
MARRE de me faire traiter de tous les noms pour une dispute 10 18/06/2017 à 12:50:05
Je ne sais pas me le sortir de la tête 3 06/07/2017 à 11:51:11
Haine et tristesse profonde envers ma famille. 9 29/06/2017 à 01:47:00
Agressée et rejetée à cause d'un physique moche 24 16/06/2017 à 21:28:16
Svp je comprends rien 7 17/06/2017 à 15:56:19