enfants et adolescents intellectuellement précoces

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1  2
Page Suivante
Page Précédente
Auteur
 Sujet :

enfants et adolescents intellectuellement précoces

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°58573
tout-simpl​ement-moi
Invité
Posté le 26-02-2008 à 04:03:59  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Bonsoir, j'ai été détectée intellectuellement précoce il y a quelques jours ( résultat d'un test de QI passé avec une psychologue spécialisée ) et je voudrais vous faire part un peu de ce que je sais concernant cette différence .
C'est vrai que je ne me suis pas vraiment présentée, je vais essayer d'aller vite : je suis une fille de tout juste 16 ans et je suis en seconde . Il y a encore 2 mois je n'avais jamais pensé que je pourrais faire partis des adolescents et adolescentes intellectuellement précoce et pourtant le verdict est tombé, en fait depuis 2 ou 3 mois je suis vraiment très déprimé, je pense qu'on peut parlé de dépression, alors que l'on essayer de savoir pourquoi j'allais si mal ( car depuis que je suis toute petite j'ai toujours étais un peu compliquée surtout pour ma scolarité car ça a toujours était difficile pour moi de m'intégrer avec ceux de mon âge, je me suis toujours sentie différente ...  ) et on est partie sur cette piste ( la précocité intellectuelle ) . Maintenant je comprends beaucoup de choses ... j'ai réellement souffert de cette différence et si j'en parle sur ce forum c'est parce que je voudrais que les gens ( je sais que ce n'est pas leur faute mais celle des médias et puis moi aussi je croyais ces clichés avant d'apprendre que j'étais EIP ) arrête de se faire plein de clichés sur la précocité intellectuelle .
Contrairement à ce que l'on pourrait pensé de nombreux enfants précoces se retrouvent en situation d'échec scolaire car l'école dite " normale ne leur est pas adaptée .

Je vais citer quelques parties du texte d'Arielle Adda ( une psychologue qui s'est penchée sur la P.I ) :
L'histoire scolaire de l'enfant est souvent la même : un primaire qui s'est déroulé sans problème, l'enfant travaille peu à la maison, mais il a de bonnes notes, il est dans les premiers. Il évite ainsi d'attirer l'attention, car il se sent souvent déjà un peu différent des autres, sans pouvoir définir cette différence. On ne pense pas à lui faire sauter une classe, puisqu'il n'est pas le premier et que le premier peine parfois à se maintenir à cette place glorieuse. Donc s'il passait une classe, il faudrait agir de même avec le premier de sa classe qui ne pourrait suivre un rythme plus rapide, alors personne ne passe.
Aucun événement n'a jamais justifié une interruption particulière, pas d'examen psychologique, pas de test, puisqu'il ne pose pas de problème. Il a des camarades, souvent un peu plus âgés que lui, et de nombreux centres d'intérêt. Il peut éprouver un certain ennui en classe, reconnu par 34 % des MENSA pour le primaire, mais il le surmonte pour ne pas faire de peine à ses parents et en attendant le secondaire dont il espère beaucoup, puisqu'on lui dit que c'est plus varié et plus intéressant. Bref, on décrit un enfant épanoui, presque heureux, avec juste quelques dissonances que tout enfant peut présenter au cours de son évolution.
Ses parents sont souvent fiers de lui qui fait preuve d'une telle aisance. Ils ont même un sentiment d'orgueil, comme cette mère qui décrit la belle et intelligente petite fille, semblable à une princesse, devenue adolescente apathique et indifférente, accumulant des échecs de plus en plus graves, qui vient me voir.
Si le taux de redoublement des adolescents intellectuellement précoces a été jusque là inférieur à la moyenne générale, il la dépasse de plus 3 points en 4ème.
Pour lui, quelque chose a brutalement basculé et il ne saisit pas pourquoi, il pense que ce changement échappe à toute pensée rationnelle : il était un bon élève sans fournir le moindre effort et tout ceci lui semblait normal. Il était normal qu'il réussît, puisque cela ne lui coûtait rien, il était normal qu'il ne fît aucun effort, puisqu'ils auraient été inutiles.
Ce miraculeux équilibre s'effondre subitement ; en 6ème les premières fissures apparaissent, mais il ne peut les colmater, donner le change, espérer se refaire comme il l'a toujours fait. Les professeurs lui accordent un crédit positif, puisque son brillant passé plaide en sa faveur. En 5ème, la situation se dégrade rapidement, il ne peut plus rien maîtriser, tout lui échappe.


Je ne vais pas en mettre plus mais je serais contente que quelques personnes lisent ça, je sais que d'avoir posté ce sujet n'y changera pas grand chose mais je voudrais que les mentalités évolues concernant cette particularité car la France est très en retard par rapport à ça et beaucoup d'enfants voient leurs vies gâchées parce qu'ils n'ont pas été détécté assez tôt ou pas du tout . Les enseignants, les psys scolaires ... devraient être formés ne serait ce qu'un tout petit peu pour les détecter et ça serait bien qu'au moins eux sachent que l' enfant intellectuellement précoce ne porte pas une blouse et des grosses lunettes rondes, il n'a pas non plus 20 de moyenne générale ! si même les enseignants sont victimes de clichés pareils je ne vois pas comment les choses pourraient évoluées !
Je ne trouve pas ça normale non plus qu'il n'y ait que dans les écoles privées ( qui sont très cheres ) qu'on puisse trouver des classes adaptées, il paraît que c'est parce que l'Etat manque de moyen pourtant le gouvernement est assez doué pour dépenser de l'argent inutilement ! :o  ( voilà c'était mon petit coup de gueule mais c'est juste que je trouve pas ça normale d'avoir comme seul recours les cours par correspondance ou une école qui ne m'est pas adaptée tout ça car mes parents ont des salaires " moyens  "  ! ( on n'est pas à la rue mais on n'est pas riche non plus ! )

Merci d'avoir pris de votre temps pour lire mon sujet .

(Publicité)
n°58574
invite_num​berman
Invité
Posté le 26-02-2008 à 06:15:31  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Je ne suis qu'un ados de 15 ans et je suis d'accord avec toi, peu de moyens son mis en oeuvre pour nous aider et cela se révèle souvent néfaste. pfff:{}

n°58575
Zarathoust​ra51
Profil : Star
Posté le 26-02-2008 à 09:19:57  answerhomepage
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

tout-simplement-moi a écrit :


Contrairement à ce que l'on pourrait pensé de nombreux enfants précoces se retrouvent en situation d'échec scolaire car l'école dite " normale ne leur est pas adaptée .



Ca c'est un mythe pour faire croire aux parents désespérés que peut-être chez leur enfant se cache un géni inespéré confiné par des carcans scolaires inadaptés :D
Il faut partir du principe que la faculté d'adaptation est une substance de l'intelligence primordiale, et que quelques-soient les situations, l'intelligence peut se suffire à elle-même. Je vais me répéter une fois de plus, mais à partir du moment où ton intelligence te permet de briller en société, et de manipuler les foules et les individus, s'intégrer et s'octroyer un statut social devient aisé. La simulation et la manipulation dont la finalité est le confort social peuvent être obtenues par l'intelligence.  J'dis pas que l'intelligence fait le bonheur, mais que la réussite sociale, si elle est bien employée, peut s'obtenir par elle et pour elle.  
Si quelqu'un est incapable de s'insérer et de profiter de la société, aussi illustre soit-il dans un domaine particulier, il n'en demeure pas moins qu'il n'a pas l'intelligence nécessaire pour s'adapter. On attribue souvent l'échec scolaire des "enfants précoces" ou des enfants "intellectuellement doués" à leur inaptitudes sociales d'intégration ; le travail en lui-même, s'il est à la portée d'un élève lambda, il l'est également pour un élève présentant des facultés particulières. Quant à la théorie, comme quoi l'enfant s'ennuyerait en classe, elle me fait bien rire : qu'il s'ennuie est une chose, qu'il se ramasse aux contrôles en essayant pourtant de bien faire en est une autre. On ne quantifie par l'intelligence uniquement avec des tests de QI...
J'ajouterai également que tu sembles parler indifférement de précocité et d'intelligence...

Message cité 4 fois
Message édité par Zarathoustra51 le 26-02-2008 à 09:35:43

---------------
Je ne sais ce que c'est que le coeur... je n'appelle ainsi que les faiblesses de l'esprit.
n°58577
Henri13
Invité
Posté le 26-02-2008 à 10:43:28  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Moi ossi je suis précoce, j'ai 16 ans et je suis en 1ere année de prepa MP mais j'ai tjrs bien ressenti ca, je suis bien ds ma peau et j'ai des amis qui m'acceptent comme je suis. En fait je suis traité comme ts le monde (mm si g 2ans de moins)

n°58578
invite_num​berman
Invité
Posté le 26-02-2008 à 10:51:15  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Zarathoustra51 a écrit :

Ca c'est un mythe pour faire croire aux parents désespérés que peut-être chez leur enfant se cache un géni inespéré confiné par des carcans scolaires inadaptés :D
Il faut partir du principe que la faculté d'adaptation est une substance de l'intelligence primordiale, et que quelques-soient les situations, l'intelligence peut se suffire à elle-même. Je vais me répéter une fois de plus, mais à partir du moment où ton intelligence te permet de briller en société, et de manipuler les foules et les individus, s'intégrer et s'octroyer un statut social devient aisé. La simulation et la manipulation dont la finalité est le confort social peuvent être obtenues par l'intelligence.  J'dis pas que l'intelligence fait le bonheur, mais que la réussite sociale, si elle est bien employée, peut s'obtenir par elle et pour elle.  
Si quelqu'un est incapable de s'insérer et de profiter de la société, aussi illustre soit-il dans un domaine particulier, il n'en demeure pas moins qu'il n'a pas l'intelligence nécessaire pour s'adapter. On attribue souvent l'échec scolaire des "enfants précoces" ou des enfants "intellectuellement doués" à leur inaptitudes sociales d'intégration ; le travail en lui-même, s'il est à la portée d'un élève lambda, il l'est également pour un élève présentant des facultés particulières. Quant à la théorie, comme quoi l'enfant s'ennuyerait en classe, elle me fait bien rire : qu'il s'ennuie est une chose, qu'il se ramasse aux contrôles en essayant pourtant de bien faire en est une autre. On ne quantifie par l'intelligence uniquement avec des tests de QI...
J'ajouterai également que tu sembles parler indifférement de précocité et d'intelligence...



Je te trouve audieuse, si j'ai bien compris ton poste tu prétend qu'un précoce nepeut pas échouer dans la vie? fou:{}

n°58580
-glomska-
Profil : Célébrité
Posté le 26-02-2008 à 12:05:06  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

(Odieux, et même pas en plus).
Un précoce pas con n'échouera sûrement pas  hello:{}


---------------

n°58586
Profil supprimé
Posté le 26-02-2008 à 14:34:04  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Henri13 a écrit :

Moi ossi je suis précoce, j'ai 16 ans et je suis en 1ere année de prepa MP mais j'ai tjrs bien ressenti ca, je suis bien ds ma peau et j'ai des amis qui m'acceptent comme je suis. En fait je suis traité comme ts le monde (mm si g 2ans de moins)



T'es en prépa et tu fais autant de fautes? Oo

(Publicité)
n°58588
Lugburz
Invité
Posté le 26-02-2008 à 14:37:55  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

J'en viens à douter de l'existence de personnes soit-disant précoces, sur ce forum comme ailleurs.
Sauf au pieu. baba+

n°58590
Zarathoust​ra51
Profil : Star
Posté le 26-02-2008 à 14:34:51  answerhomepage
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

invite_numberman a écrit :

Je te trouve audieuse, si j'ai bien compris ton poste tu prétend qu'un précoce nepeut pas échouer dans la vie? fou:{}



Déjà je suis un mâle, odieux peut-être, audieux, certainement pas. Ensuite, avant de répondre, il eût été judicieux de comprendre et de saisir les nuances de mon postes, à savoir :
- Toute précocité n'est pas accompagnée d'une intelligence "hors du commun".
- L'intelligence ne se quantifie pas uniquement grâce aux tests de QI.
- Tout sujets ayant une intelligence plus élevée que la moyenne ne sera pas un marginal (après, que les gens intelligents optent pour un mode de vie asocial, c'est leur problème, leur libre volonté)
- L'intelligence peut aider à la réussite sociale.

En fait, il ne faut pas perdre de vue que l'intelligence est une association de plusieurs capacités. Tu peux atteindre des QI monstres sans être réellement intelligent : dans un test de QI sérieux, à ce que j'ai pu comprendre, il y a le facteur "temps de réponse" qui est très important, donc plus tu réponds vite, plus ça grimpe, mais tu n'es pas plus intelligent pour autant, seulement plus rapide, et la rapidité n'est a priori pas une forme d'intelligence aux dernières nouvelles. L'intellect se divise en plusieurs "morceaux" : le plus important c'est la logique, mais ça, tout le monde ne peut pas l'avoir, c'est ce qu'il y a de plus abstrait et de plus dur à assimiler. Ensuite, t'as le QI à proprement parler, c'est la logique de base que tout le monde est censé avoir. Lorque je parle de logique, j'entends toute une série de concepts qui permettent de raisonner efficacement (Russel les récapitule très bien) Ces principes sont apprenables, mais tout le monde ne peut pas les comprendre et raisonner avec. Après t'as la mémoire, la culture (le QI n'est pas qu'une histoire de prédispositions inées...), etc. Certains (dont je fais partis) séparent la culture en deux : le language et la rhétorique. Ce qu'à l'heure actuelle il est difficile de savoir avec exactitiude, c'est si la maîtrise de la langue développe réellement l'intelligence, ou si elle n'est qu'une "clef" pour mieux l'utiliser...
C'est pour ça que tu peux être super fort en maths, mais rien piger à la vie ! :D

Pour te répondre précisement, être précoce signifie seulement avoir une intelligence, ou des aptitudes à s'en servir qui se manifestent plus tôt que chez la plupart des gosses ; ça ne fonctionne que de l'enfance à l'âge adulte. Ca n'implique pas une intelligence plus élevée que la moyenne... ni une réussite sociale assurée. (pour ça, je parlais des gens réellement intelligents qui aspirent à la réussite, pas des précoces ni des personnes hermétiques à la vie :D)


---------------
Je ne sais ce que c'est que le coeur... je n'appelle ainsi que les faiblesses de l'esprit.
n°58591
Henri13
Invité
Posté le 26-02-2008 à 15:03:00  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Je t'avouerai que poster sur un forum, là où la plupart des gens écrivent en SMS l'orthographe n'est pas ma priorité =) , mais je pense que tu le sais.

n°58592
Profil supprimé
Posté le 26-02-2008 à 15:18:20  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Henri13 a écrit :

Je t'avouerai que poster sur un forum, là où la plupart des gens écrivent en SMS l'orthographe n'est pas ma priorité =) , mais je pense que tu le sais.



Mais c'est quand même plus agréable d'avoir des messages bien orthographiés. ^^

n°58609
invite_num​berman
Invité
Posté le 26-02-2008 à 16:47:24  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

lol:{} je m'excuse, je n'aurais pas du réagir comme ça.Néanmoin l'orsqu'on li ton poste c'est la première chose a l'aquel on pense.

Citation:

Déjà je suis un mâle
désolé. :D

(Publicité)
n°58640
La GroSSe Simone
Ü
Profil : Célébrité
Posté le 26-02-2008 à 17:46:45  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Désolé, j'étais occupé.

n°58641
La GroSSe Simone
Ü
Profil : Célébrité
Posté le 26-02-2008 à 17:59:52  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Des questions ?

n°58642
Profil supprimé
Posté le 26-02-2008 à 18:02:44  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Simone fait partie des 2% (enfin, un truc dans le genre )de la population avec un QI plus élevée, attention !

n°58643
tout-simpl​ement-moi
Invité
Posté le 26-02-2008 à 17:58:58  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Zarathoustra51 a écrit :

Ca c'est un mythe pour faire croire aux parents désespérés que peut-être chez leur enfant se cache un géni inespéré confiné par des carcans scolaires inadaptés :D
Il faut partir du principe que la faculté d'adaptation est une substance de l'intelligence primordiale, et que quelques-soient les situations, l'intelligence peut se suffire à elle-même. Je vais me répéter une fois de plus, mais à partir du moment où ton intelligence te permet de briller en société, et de manipuler les foules et les individus, s'intégrer et s'octroyer un statut social devient aisé. La simulation et la manipulation dont la finalité est le confort social peuvent être obtenues par l'intelligence.  J'dis pas que l'intelligence fait le bonheur, mais que la réussite sociale, si elle est bien employée, peut s'obtenir par elle et pour elle.  
Si quelqu'un est incapable de s'insérer et de profiter de la société, aussi illustre soit-il dans un domaine particulier, il n'en demeure pas moins qu'il n'a pas l'intelligence nécessaire pour s'adapter. On attribue souvent l'échec scolaire des "enfants précoces" ou des enfants "intellectuellement doués" à leur inaptitudes sociales d'intégration ; le travail en lui-même, s'il est à la portée d'un élève lambda, il l'est également pour un élève présentant des facultés particulières. Quant à la théorie, comme quoi l'enfant s'ennuyerait en classe, elle me fait bien rire : qu'il s'ennuie est une chose, qu'il se ramasse aux contrôles en essayant pourtant de bien faire en est une autre. On ne quantifie par l'intelligence uniquement avec des tests de QI...
J'ajouterai également que tu sembles parler indifférement de précocité et d'intelligence...



Je ne suis pas d'accord, d'abord pour commencer, je ne prétends pas que l'on puisse mesurer l'intelligence de quelqu'un par un test de QI, cependant les tests de QI permettent de se situer ( grâce aux résultats et pour tel ou tel test ) par rapport à la population . Je suis d'accord pour dire qu'il existe plusieurs intellgences et que l'intelligence sociale en fait partie mais un enfant intellectuellement précoce n'est pas précoce en tout, simplement il est " différent " . Alors que la pensée d'une personne dîte " normale " est linéaire, séquentielle, celle d'un EIP est en arborescence et ce détail change beaucoup de choses, j'ajoute à cette différence " la dyssynchronie " ( terme introduit dans la langue française par J-C Terrassier . Contrairement à ce que tu as l'air de penser, je ne prétends pas que les EIP ou les personnes à haut potentiel sont " supérieures " aux autres, simplement elles ont besoin d'une prise en charge adaptée . C'est vrai et heureusement d'ailleurs qu'une partie de ces personnes ( je pense qu'elles en représentent la moitié ) vivent très bien leur précocité qu'elles soient détéctées ou pas, il faut dire aussi que ceux qui sont au courant de leur particularité ( donc ceux qui ont été détéctés ) on pour la plupart été identifié assez jeune, ceux qui leur a permis, soit de sauter une ou plusieurs classes ou(/et) d'être suivi par un psychologue qui leur a expliqué ce que le différencié des autres ( la pensée en arborescence, la dyssynchronie ( bien entendu expliqué de façon pédagogique ... ) .
Lorsqu'on les a détécté petits ( en maternelle ou même en début de primaire )
c'est en effet beaucoup plus simple, on leur explique que leur façon de penser ne correspond pas à la méthode de l'éducation nationale qui correspond au plus grand nombre et que sans renier leur particularité, ils doivent réussir " à penser ", à travailler comme les autres .

Ensuite, je ne sais pas si c'est toi ou quelqu'un d'autre qui a dit le contraire mais un enfant intellectuellement précoce garde sa particularité toute sa vie même si le terme " précoce "  peut prêter à confusion, ces personnes sont aussi appelées " à haut potentiel " et " surdoué " mais je n'aime pas ce terme qui est bien trop stéréotypé .

n°58644
sunny-sonn​y
eat my shorts
Profil : Inconnu
Posté le 26-02-2008 à 19:01:25  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

J'ai sauté la troisième, et ça a été la pire chose de ma vie...ON m'a fait passer une classe parce que l'on me trouvait trop brusque, mais quand j'ai changé de lycée, j'ai perdu tous mes potes, et mes résultats ont chuté(aujourdh'ui je suis en prépa math et j'ai remonté la pente)

tout ca pour dire que les professeurs devraient faire attention a ne pas faire sauter de classe tous ceux qui se démarquent un tantinet, il n'y a pas que les capacités scolaires qui font que l'on a les moyens de réussir dans la vie
 bounce:{}

n°58650
-glomska-
Profil : Célébrité
Posté le 26-02-2008 à 20:57:51  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Puis sauter la troisième c'est quand même débile. J'sais pas, y'a déjà assez d'instabilité à ces âges là en général, et c'est con d'en rajouter.

Sauter une classe au primaire, c'est pas trop dérangeant à la rigueur. (huhu).
Mais rien que déjà deux, c'est beaucoup. 'Fin c'est bien cool de pas s'ennuyer en cours comme ils disent, mais faut aussi penser à la dimension sociale...


---------------

n°58651
La GroSSe Simone
Ü
Profil : Célébrité
Posté le 26-02-2008 à 21:44:28  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 



Et je niquais des putes à 11 ans, tkt. Très précoce !

n°58676
Wyatt 88
Cruelle jeunesse...
Profil : Quidam
Posté le 27-02-2008 à 00:31:57  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Salut "tout-simplement-moi",
Pardon à l'avance si mon message a un brin d'agressivité, mais ce sujet me passionne autant qu'il m'agace au plus haut point. Je suis moi-même un enfant "précoce" et je le sais depuis mes sept ans, j'ai passé ma vie sur un fauteuil avec une psy en face de moi qui me regardait comme un extra-terrestre, et bien qu'elle soit là pour aider, et trouver des solutions à tous tes nombreux problémes, ça n'a rien de drôle! L'échec scolaire et tout ça, certains professeurs qui t'attendent comme le messie et qui à la fin te prennent pour le roi des cons ou d'autres qui te prennent pour un "jeune qui se croit meilleur que tout le monde" alors que tu ne leur a jamais parlé et qui te pourrissent toute au long de l'année. Sans parler des petits camarades qui t'évitent soigneusement, te considérant comme "l'élève à probléme" ou le "bizarre", ou bien encore la "mauvaise fréquentation" parce que tu ne te laisses pas faire devant les profs (pourtant sans jamais avoir usé de grossièretés).

Tu dis sortir de dépression, j'aimerais savoir, à la suite de quoi? Problémes avec les profs, avec les élèves, tu dis avoir souffert d'avoir été mise à l'écart, l'es-tu encore aujourd'hui? Pardon encore si je parais agressif mais ta "dépression" me parait bien superficielle, combien de mois d'école as tu ratés à cause de cette dépression?

Enfin, le point qui m'a le plus énervé.

Citation:

Il y a encore 2 mois je n'avais jamais pensé que je pourrais faire partis des adolescents et adolescentes intellectuellement précoce et pourtant le verdict est tombé


Crois tu vraiment que c'est amusant? Est ce que tu crois vraiment que cela va te libérer de savoir ça? Je suis d'accord que ça peut mettre un mot sur quelques problémes mais ils ne s'en vont pas parce qu'ils ont une étiquette. Se cacher derrière ne résout rien, et s'afficher comme tu le fais sur ce forum, c'est à dire, arriver et dire en gros "Salut, je suis précoce depuis deux jours alors je viens en parler et vous expliquer ce que c'est, nous sommes des victimes et souffrons du manque d'attention de l'éducation nationale à notre égard" Mille pardons mais dire ça, c'est cool, pour ceux qui n'y connaissent rien au sujet et qui voient les précoces comme des mecs qui sortent de Saint Cyr à 15 ans. Pour un type comme moi qui subit sa précocité depuis l'age de 7ans c'est légérement énervant.

Tu "vis" ça depuis quelques jours. Je veux bien croire que tu ais mal vécu,tes différences, etc... que tu continues encore aujourd'hui à les vivre, mais tu ne connais le mot de ces "souffrances" que depuis très peu de temps et tu viens dire, "Je suis différente, je suis précoce c'est trop cool", du moins dans ce que tu écris c'est ce qui se ressent. Je te stoppe tout de suite, si tu crois que tout va s'arranger maintenant que tu sais ça, ça sera encore pire!

Je pourrais disserter encore un sacré moment sur le sujet mais je vais abréger, j'attendrais les réponses que tu donneras à mes questions pour me relancer.
Je te donnes pour finir deux conseils.

"Ne le dis à personne sauf à ton/ta meilleur(e) ami(e) si ça peut te soulager."

"Ne crois jamais que tu es exceptionnelle parce que tu es "précoce", ça ne change rien du tout, c'est juste un mot posé sur des problémes, ça ne te donnes rien de plus"

Sur ce, à plus tard sur précoce en déprime.com, non je déconne il n'existe pas  whistle:{}

J'attend tes réponses avec impatience!

++

PS: J'avais oublié un détail, je n'avais pas vu ton autre post (encore plus énervant)

Citation:

 C'est vrai et heureusement d'ailleurs qu'une partie de ces personnes ( je pense qu'elles en représentent la moitié ) vivent très bien leur précocité qu'elles soient détéctées ou pas, il faut dire aussi que ceux qui sont au courant de leur particularité ( donc ceux qui ont été détéctés ) on pour la plupart été identifié assez jeune, ceux qui leur a permis, soit de sauter une ou plusieurs classes ou(/et) d'être suivi par un psychologue qui leur a expliqué ce que le différencié des autres ( la pensée en arborescence, la dyssynchronie ( bien entendu expliqué de façon pédagogique ... )


Citation:

ces personnes sont aussi appelées " à haut potentiel " et " surdoué " mais je n'aime pas ce terme qui est bien trop stéréotypé


Pardon mais là tu me fais mourir de rire! Dès que tu as entendue le terme précoce tu t'es jetée sur tous les livres, sites et compagnie qui parlaient du sujet? Je suis désolé de te contredire complétement mais d'une part chaque précoce est différent et d'autre part, dire que parce qu'il a été détecté plus tôt, on l'aide beaucoup plus c'est une énorme connerie! Je suis allé dans une école spécialisée pour les précoces, j'en ai donc connu plusieurs et découvert plusieurs parcours. Et aucun ne disait avoir mieux vécu parce qu'ils avaient été suivi par des psys.

Ensuite, il n'y a qu'un seul petit quart de précoces qui vivent bien cette différence.
"La pensée en arborescence, la " Tu crois vraiment qu'au gosse de 7ans la psy lui dit "Alors mon petit tu souffres de dyssynchronie", le pauvre déjà qu'il se sent mal et délaissé mais alors si on commence à lui expliquer qu'il a un retard affectif, on aura le plus jeune suicidé de France sur les bras!

Enfin une ultime question et j'espère que malgrès mon agacement et mes paroles qui peuvent blesser, tu aura le cran de me répondre.

"Tu es allée puiser ton inspiration sur tous les sites exisant en tapant "enfant précoce", "précocité trop coooool" (pardon) "précocité tout court" et tu as appris tous les termes désignant, tous les maux dont tu souffres à savoir "la pensée en arborescence, la dyssynchronie". Tu as également lu que les termes "à haut potentiel" et "surdoué" sont des stéréotypes, "je n'aime pas ce terme" ne t'attribues pas ce dédain, c'est écrit sur tous les sites sur le sujet ^^.
Ma question donc est la suivante, ça y est tu as compris tout le sens de ta petite vie, tu as LA réponse à toutes les questions qui te trottent dans la tête depuis toujours, mais où ça va te mener? A te monter la tête et tomber dans un profond mal-être, "Je suis une incomprise, meilleure que tout le monde"? Réponds moi s'il te plait, une fois encore, où ça va te mener?

Voilà mon PS ressemble à un autre post désolé, mais il faut arréter de croire que précoce signifie petite fée et monde enchanté!

Réponds vite s'il te plait, j'ai hate de lire ta réponse!

PS2: (non c'est pas Playstation 2 les no-life!) C'est pas la peine d'essayer de sortir de belles phrases avec des grands mots qui font peur et dont tu connais à peine la définition depuis une semaine. C'est pas parce qu'on a dit que tu est précoce que tu dois changer ta façon de parler et essayer de te mettre en valeur derrière des phrases bien tournées! ^^

++ (Désolé encore si je te choques)

Message cité 1 fois
Message édité par Wyatt 88 le 27-02-2008 à 01:08:34

---------------
[We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. -Oscar Wilde-] [Well we all shine on like the moon and the stars and the sun. -John Lennon-] [The difference between sex and death is that with death you can do it alone and no one is going to make fun of you.-Woody Allen-]

Complétement raide dingue de sa Yellowmotor !!! Je t'aime ma miss Lennon... :love:
n°58678
Penseur Quelconque​
Profil : Star
Posté le 27-02-2008 à 04:41:17  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Zarathoustra51 a écrit :

Ca c'est un mythe pour faire croire aux parents désespérés que peut-être chez leur enfant se cache un géni inespéré confiné par des carcans scolaires inadaptés :D
Il faut partir du principe que la faculté d'adaptation est une substance de l'intelligence primordiale, et que quelques-soient les situations, l'intelligence peut se suffire à elle-même. Je vais me répéter une fois de plus, mais à partir du moment où ton intelligence te permet de briller en société, et de manipuler les foules et les individus, s'intégrer et s'octroyer un statut social devient aisé. La simulation et la manipulation dont la finalité est le confort social peuvent être obtenues par l'intelligence.  J'dis pas que l'intelligence fait le bonheur, mais que la réussite sociale, si elle est bien employée, peut s'obtenir par elle et pour elle.  
Si quelqu'un est incapable de s'insérer et de profiter de la société, aussi illustre soit-il dans un domaine particulier, il n'en demeure pas moins qu'il n'a pas l'intelligence nécessaire pour s'adapter. On attribue souvent l'échec scolaire des "enfants précoces" ou des enfants "intellectuellement doués" à leur inaptitudes sociales d'intégration ; le travail en lui-même, s'il est à la portée d'un élève lambda, il l'est également pour un élève présentant des facultés particulières. Quant à la théorie, comme quoi l'enfant s'ennuyerait en classe, elle me fait bien rire : qu'il s'ennuie est une chose, qu'il se ramasse aux contrôles en essayant pourtant de bien faire en est une autre. On ne quantifie par l'intelligence uniquement avec des tests de QI...
J'ajouterai également que tu sembles parler indifférement de précocité et d'intelligence...



En fait, c'est vrai et c'est faux. Le test de QI est, en soin, une belle farce. Néanmoins, il est clairement établi qu'il existe différents types d'intelligence et ce n'est pas une excuse bidon inventée pour satisfaire le besoin d'intellectualité de chaque individu. Or, admettre que l'intelligence est la capacité de s'adapter n'est pas faux (je serais prétentieux de dire que c'est vrai), mais encore faut-il cibler les endroits où se situent nos capacités. En ce sens, oui, l'être le plus intelligent du monde aura une intelligence spatiale, interpersonnelle, personnelle, mathématique et etc. supérieure à celle de tout le monde, ce serait l'être suprême, mais ça ne ferait en aucun cas du génie des mathématiques un idiot ou un non intelligent. Einstein en est un exemple probant - il ne parvenait pas à conduire une voiture manuelle, mais il avait des capacités à percevoir les équations mathématiques rarement égalées (quoiqu'on dise de l'aide apportée par sa femme). En ce sens, un être diablement intelligent peut être un mésadapté social et souvent, ils le sont. Stephen Hawkins a une intelligence pratique qui doit frôler le zéro, il n'est certainement même pas capable de se laver lui-même, mais qui viendra dire qu'il est un imbécile?

Ensuite, l'argument avançant que le travail est inhérent à tout être est potentiellement faux en ce sens où la capacité de rétention de l'information, d'encodage, et de concentration varie chez chaque individu et donc, tous ne sont pas aptes à se concentrer ou à acquérir la discipline nécessaire. Oui, jusqu'à un certain point, les individus normaux jouent sur une marge et devraient être capable de réussir plus ou moins également dépendamment d'une variation faible de l'effort, mais les surdoués ne sont en soi, pas des individus normaux. les chromosones XY l'expliquent notamment, car ils sont à la source de l'écart-type séparant les hommes entre eux - les hommes ont donc plus d'attardés mentaux et de génies que les femmes, question de gênes, eh oui. Car là est le fait. De plus, si l'effort est possible pour tous, faire un effort n'est pas une marque d'intelligence supérieure - à la limite ça démontre une plus grande maturité, voire une volonté plus forte, mais certainement pas une capacité à réfléchir plus clairement qu'autrui. Pourtant, celui qui travail est certainement intelligent, mais il a une conscience de ce qui l'entoure, de la portée de ses actes, du fruit de l'effort et donc la capacité de se projetter dans le futur et de constater l'impact de ses gestes - ça, certes, c'est intelligent, mais ce n'est pas une forme d'intelligence classifiée dans la précocité intellectuelle, si je ne m'abuse, car justement, quelqu'un disposant de cette capacité est rarement un mésadapté social. Or, ici, le problème de la précocité intellectuelle est traité comme un problème d'adaptation sociale, source de dépression.

Wyatt, je crois que tu cernes mal les propos de Tout-simplement-moi. Elle ne se dit pas heureuse de se savoir précoce intellectuellement,, du moins pas ouvertement, car elle apporte notamment le fait qu'elle en subissait une dépression et lorsqu'elle se dit heureuse de savoir que certains s'en tirent bien quand même, elle ne prétend pas le considérer comme un atout, mais plutôt come un frein social qui tappe vachement sur le moral. Je ne vois nulle part un indice soulignant qu'elle trouve chouette d'être précoce intellectuellement - tout au plus, elle est soulagée d'avoir trouvé la source de son problème. Mais évidemment, ce n'est que ce que je perçois dans son message.

n°58686
mia632
Profil : Citoyen
Posté le 27-02-2008 à 11:44:13  answerconfig
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Je n'aime pas du tout les termes comme "précoce" ou "surdoué". Une personne que l'on classera de "surdouée" et une personne qui a tout simplement un intellect différent de la moyenne.
Employer des termes comme "surdoué" fais d'elle une personne supérieur à la moyenne, hors avoir un intellect différent ne rend pas pour autant supérieur.
Une personne intellectuellement différente se reconnaît grâce à plusieurs critères :
- Une curiosité universelle
- Une soif d'apprendre qui ne s'étanche jamais
- Une façon de raisonner qui dépasse parfois la logique même
- Une tendance à pousser le raisonnement à son extrème
- Une vision du monde souvent bien plus ouverte que la normale, en tout cas très différente
- Une hypersensiblité, mélée d'une empathie qui lui donne parfois l'impression de se considérer comme un sauveur de l'humanité
- Une grande imagination
L'échec scolaire a été développé plus haut avec comme excuse que l'enfant ou l'ado "précoce" s'ennuie en cours. Hors il ne s'agit pas tant d'ennui mais du fait que l'élève intellectuellement différent ne va réussir uniquement dans les domaines qui l'intérressent et ou il aura l'impression d'apprendre quelque chose qui lui sera bénéfique. A l'inverse si une matière ne l'intéresse pas il ne vas pas se donner la peine de faire des efforts dans celle-ci, poussant l'extrème jusqu'à faire un blocage sur la matière.
L'adolescence est une période clef, aussi bien chez l'adolescent "normal" que chez celui que l'on classera de "précoce". Chez l'adolescent intellectuellent différent, cette période est celle ou il réalisera sa différence. S'il a été detecté dans son enfance comme "précoce" il aura tendance à mieux vivre cette période mais aura plus de risque de se désociabiliser en clamant haut et fort sa différence comme une supériorité.
Alors que ceux qui n'auront pas été detecté sentiront leur différence comme un frein à la vie sociale. Ils se sentirons et seront rejetés par leurs camarades, les faisant encore plus se sentir marginal. Se sera des adolescents mal dans leur peau et souvent dépressifs qui ne trouveront leur place qu'une fois adulte, dans un entourage qui saura répondre à leur désir d'apprendre.
Il est faux de dire que les personnes intellectuellement différentes ne le seront que durant la courte période de leur adolescence. Leur soif d'apprendre ne s'arrêtant jamais, c'est tout au long de leur vie qu'ils cultiveront leur différence.
Une fois adulte, l'enfant "précoce" se mélera facilement à la vie sociale et sa différence ne sera plus considérée comme un frein. L'intellectuellement différent qui refuse toute vie sociale le fait pas choix non à cause de sa différence.
Il sera d'ailleurs plus difficile de détecter une personne intellectuellement différente devenue adulte car celle-ci a la particularité de pouvoir s'adapter à n'importe qu'elle situation et de changer son comportement selon les personnes qu'elle fréquente.


---------------


n°58741
tout-simpl​ement-moi
Invité
Posté le 27-02-2008 à 17:57:45  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Wyatt 88 a écrit :

Salut "tout-simplement-moi",
Pardon à l'avance si mon message a un brin d'agressivité, mais ce sujet me passionne autant qu'il m'agace au plus haut point. Je suis moi-même un enfant "précoce" et je le sais depuis mes sept ans, j'ai passé ma vie sur un fauteuil avec une psy en face de moi qui me regardait comme un extra-terrestre, et bien qu'elle soit là pour aider, et trouver des solutions à tous tes nombreux problémes, ça n'a rien de drôle! L'échec scolaire et tout ça, certains professeurs qui t'attendent comme le messie et qui à la fin te prennent pour le roi des cons ou d'autres qui te prennent pour un "jeune qui se croit meilleur que tout le monde" alors que tu ne leur a jamais parlé et qui te pourrissent toute au long de l'année. Sans parler des petits camarades qui t'évitent soigneusement, te considérant comme "l'élève à probléme" ou le "bizarre", ou bien encore la "mauvaise fréquentation" parce que tu ne te laisses pas faire devant les profs (pourtant sans jamais avoir usé de grossièretés).

Tu dis sortir de dépression, j'aimerais savoir, à la suite de quoi? Problémes avec les profs, avec les élèves, tu dis avoir souffert d'avoir été mise à l'écart, l'es-tu encore aujourd'hui? Pardon encore si je parais agressif mais ta "dépression" me parait bien superficielle, combien de mois d'école as tu ratés à cause de cette dépression?

Enfin, le point qui m'a le plus énervé.

Citation:

Il y a encore 2 mois je n'avais jamais pensé que je pourrais faire partis des adolescents et adolescentes intellectuellement précoce et pourtant le verdict est tombé


Crois tu vraiment que c'est amusant? Est ce que tu crois vraiment que cela va te libérer de savoir ça? Je suis d'accord que ça peut mettre un mot sur quelques problémes mais ils ne s'en vont pas parce qu'ils ont une étiquette. Se cacher derrière ne résout rien, et s'afficher comme tu le fais sur ce forum, c'est à dire, arriver et dire en gros "Salut, je suis précoce depuis deux jours alors je viens en parler et vous expliquer ce que c'est, nous sommes des victimes et souffrons du manque d'attention de l'éducation nationale à notre égard" Mille pardons mais dire ça, c'est cool, pour ceux qui n'y connaissent rien au sujet et qui voient les précoces comme des mecs qui sortent de Saint Cyr à 15 ans. Pour un type comme moi qui subit sa précocité depuis l'age de 7ans c'est légérement énervant.

Tu "vis" ça depuis quelques jours. Je veux bien croire que tu ais mal vécu,tes différences, etc... que tu continues encore aujourd'hui à les vivre, mais tu ne connais le mot de ces "souffrances" que depuis très peu de temps et tu viens dire, "Je suis différente, je suis précoce c'est trop cool", du moins dans ce que tu écris c'est ce qui se ressent. Je te stoppe tout de suite, si tu crois que tout va s'arranger maintenant que tu sais ça, ça sera encore pire!

Je pourrais disserter encore un sacré moment sur le sujet mais je vais abréger, j'attendrais les réponses que tu donneras à mes questions pour me relancer.
Je te donnes pour finir deux conseils.

"Ne le dis à personne sauf à ton/ta meilleur(e) ami(e) si ça peut te soulager."

"Ne crois jamais que tu es exceptionnelle parce que tu es "précoce", ça ne change rien du tout, c'est juste un mot posé sur des problémes, ça ne te donnes rien de plus"

Sur ce, à plus tard sur précoce en déprime.com, non je déconne il n'existe pas  whistle:{}

J'attend tes réponses avec impatience!

++

PS: J'avais oublié un détail, je n'avais pas vu ton autre post (encore plus énervant)

Citation:

 C'est vrai et heureusement d'ailleurs qu'une partie de ces personnes ( je pense qu'elles en représentent la moitié ) vivent très bien leur précocité qu'elles soient détéctées ou pas, il faut dire aussi que ceux qui sont au courant de leur particularité ( donc ceux qui ont été détéctés ) on pour la plupart été identifié assez jeune, ceux qui leur a permis, soit de sauter une ou plusieurs classes ou(/et) d'être suivi par un psychologue qui leur a expliqué ce que le différencié des autres ( la pensée en arborescence, la dyssynchronie ( bien entendu expliqué de façon pédagogique ... )


Citation:

ces personnes sont aussi appelées " à haut potentiel " et " surdoué " mais je n'aime pas ce terme qui est bien trop stéréotypé


Pardon mais là tu me fais mourir de rire! Dès que tu as entendue le terme précoce tu t'es jetée sur tous les livres, sites et compagnie qui parlaient du sujet? Je suis désolé de te contredire complétement mais d'une part chaque précoce est différent et d'autre part, dire que parce qu'il a été détecté plus tôt, on l'aide beaucoup plus c'est une énorme connerie! Je suis allé dans une école spécialisée pour les précoces, j'en ai donc connu plusieurs et découvert plusieurs parcours. Et aucun ne disait avoir mieux vécu parce qu'ils avaient été suivi par des psys.

Ensuite, il n'y a qu'un seul petit quart de précoces qui vivent bien cette différence.
"La pensée en arborescence, la " Tu crois vraiment qu'au gosse de 7ans la psy lui dit "Alors mon petit tu souffres de dyssynchronie", le pauvre déjà qu'il se sent mal et délaissé mais alors si on commence à lui expliquer qu'il a un retard affectif, on aura le plus jeune suicidé de France sur les bras!

Enfin une ultime question et j'espère que malgrès mon agacement et mes paroles qui peuvent blesser, tu aura le cran de me répondre.

"Tu es allée puiser ton inspiration sur tous les sites exisant en tapant "enfant précoce", "précocité trop coooool" (pardon) "précocité tout court" et tu as appris tous les termes désignant, tous les maux dont tu souffres à savoir "la pensée en arborescence, la dyssynchronie". Tu as également lu que les termes "à haut potentiel" et "surdoué" sont des stéréotypes, "je n'aime pas ce terme" ne t'attribues pas ce dédain, c'est écrit sur tous les sites sur le sujet ^^.
Ma question donc est la suivante, ça y est tu as compris tout le sens de ta petite vie, tu as LA réponse à toutes les questions qui te trottent dans la tête depuis toujours, mais où ça va te mener? A te monter la tête et tomber dans un profond mal-être, "Je suis une incomprise, meilleure que tout le monde"? Réponds moi s'il te plait, une fois encore, où ça va te mener?

Voilà mon PS ressemble à un autre post désolé, mais il faut arréter de croire que précoce signifie petite fée et monde enchanté!

Réponds vite s'il te plait, j'ai hate de lire ta réponse!

PS2: (non c'est pas Playstation 2 les no-life!) C'est pas la peine d'essayer de sortir de belles phrases avec des grands mots qui font peur et dont tu connais à peine la définition depuis une semaine. C'est pas parce qu'on a dit que tu est précoce que tu dois changer ta façon de parler et essayer de te mettre en valeur derrière des phrases bien tournées! ^^

++ (Désolé encore si je te choques)



Salut,
D'abord je ne pense pas que tu sois bien placé pour dire que ma dépression est superficielle . Si tu veux savoir combien de mois j'ai manqué l'école, alors je vais te le dire. Ma " première dépression " si on peut dire date de mon année de troisième lors de laquelle j'ai été déscolarisée deux mois après la rentrée ( juste après les vacances de la toussaint ) . J'ai passé quatre mois complètement au fond du trou avant de commencer les cours du CNED en mars ce qui m'a permis de pouvoir passer en seconde tout en me " rétablissant " doucement. Bien sûr tu peux en penser ce que tu veux mais si j'ai arrêter d'aller au collège c'est que vraiment je n'allais pas bien . J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs mais j'ai vite arrêter parce qu'avec j'avais l'impression que je végétais . Les raisons de cette dépression sont plus ou moins nombreuses quoiqu'une dépression ça n'a pas toujours une raison claire . J'allais mieux depuis quelques temps ( je suis retournée dans un établissement donc là pour la seconde dans un lycée ...) et puis en fin d'année j'avais de plus en plus de mal à garder le moral, j'ai fini par craquer ... En ce moment je crois qu'on peut parler de dépression, au départ ce n'était pourtant qu'une petite baisse de moral mais au cours de ces deux ou trois derniers mois ça a empiré . Il a fallu que je fasse quelques conneries pour qu'on se rende compte de mon état. Après ça j'ai commencé à voir un psy, à parler à mes proches ...  
Deuxièmement quand je parlais du fait d'être à l'écart, ça à toujours étais le cas même si j'ai toujours eu quelques amis, mais ça n'a jamais rien eu de " grave " . En fait je suis très marginale sans le vouloir et c'est pas forcément très facile à vivre.
Ensuite quand tu me conseilles ne te le dire à personne [...] et de ne pas croire que je suis exceptionnelle  parce que je suis précoce : apparemment tu penses le contraire mais je n'ai aucune envie qu'à part mes parents d’autres personnes soient au courant, ça ne m'intéresse en aucun cas que " tout le monde " soit au courant pour tout te dire c’est une des dernières choses que je souhaite, pour ce qui est de me croire exceptionnelle, laisse moi te dire que je vois pas du tout le fait d’être précoce comme quelque chose de formidable qui me rendrait exceptionnelle  mais plutôt comme une particularité que je préférerais ne pas avoir . Et non, ça ne m’amuse pas plus que ça de me dire que je ne suis même pas foutu d’être «  normale »  (tu vas peut-être avoir envie de me dire que «  normal » ne veut  rien dire mais je ne vois pas comment je pourrais voir les choses différemment  ) .  Je ne trouve pas cela très drôle non plus qu’en j’entends une psy me dire : «  mais tu n’es pas anormale ! tu es  juste différente ! »
parce qu’à ce moment là j’ai vraiment l’impression d’être singlée !
Non je n’ai aucunement l’intention d’aller crier que je suis précoce sur tous les toits et si je me permet de dire ça sur un forum c’est parce que c’est un moyen pour moi de parler de quelque chose qui me concerne et qui me préoccupe en ce me moment tout en conservant l’anonymat.
Tu as aussi dit que tu avais été détecté à 7 ans […]  
Je peux comprendre que pour certains IP (  peut-être même la majorité ) être détecté et ce que cela peut engendrer puisse ne pas être bénéfique et même être néfaste, je n’affirme donc pas qu’une prise en charge est indispensable pour chaque enfant EIP simplement que dans tous les cas où ils ont un enfant IP les parents devraient avoir la possibilité  de décider de ce «  qui est le mieux pour leur enfant   »  à savoir de le «  faire prendre en charge ( que ce soit de la plus minime à une autre plus complète ) » ou pas ( bien sûr l’enfant doit avoir son mot à dire quelque soit son âge )  . Mais cela ne serait possible que si tous les EIP été identifiés  c’est pour cette raison que je pense que tous ce devrait être la cas pour que leurs parents (  c’est vrai que peut-être ils ne décident pas de tout ou qu’ils sont très influencés par les « professionnels » ) aient la liberté de choisir ce qui est le mieux pour leur enfant  ( être suivi par un psy ou pas, sauter une classe ou pas, entrer dans une école spécialisée ou pas ) . Je ne dis pas que tous les parents réussiront à choisir «  le mieux » pour leur enfant ( par exemple tu dis que toi tu as mal vécu le fait d’aller voir un psy … ) mais je crois c’est toujours mieux d’avoir choisi en connaissance de cause plutôt que d’avoir subi parce qu’on était dans l’ignorance . Dans mon cas je ne peux pas affirmer que ça aurait été mieux si j’avais été «  prise en charge » mais seulement que j’aurais aimé que mes parents et moi nous soyons au courant afin d’avoir la liberté de choisir ce qui semblait le mieux pour moi ce qui n’a pas été possible puisque nous ne savions rien .

Bon je dois y aller, je répondrai sans problème  si tu as encore quelque chose à me dire .
Pour ce qui est de ma façon de parler, je ne vois pas ce qui peut te déranger, c’est sûr qu’à l’oral je ne parlerais pas comme ça mais à l’écrit j’essaye de m’exprimer correctement et ça me semble normal … ensuite … pour ce qui est des mots qui font peur … je me documente  et encore une fois je ne vois pas où est le problème .
Et pour finir, ce n'est pas parce que dans ton cas être détecté n'a pas été bénéfique (si c'est le cas) que forcément tu dois te mettre en tête que c'est pareil pour tout le monde . Si justement tu pense que chaque EIP est différent alors sois peut être un peu moins égocentrique la terre ne tourna pas autour de toi et tout ce qui peut être mauvais pour toi ne l'est pas obligatoirement pour les autres !

Désolé si ce que je viens d'écrire t'énèrve, j'écris ce que je pense c'est tout

 

n°58742
La GroSSe Simone
Ü
Profil : Célébrité
Posté le 27-02-2008 à 18:23:27  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

ACHETEZ MOI UNE NOUVELLE MOLETTE !!

n°58744
mia632
Profil : Citoyen
Posté le 27-02-2008 à 18:46:55  answerconfig
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Wyatt 88, je sais que ton post  ne s'adressais pas à moi, néanmoins tu y écris certaines choses qui m'interpellent et auquelle je me permet de répondre :

Citation:

Est ce que tu crois vraiment que cela va te libérer de savoir ça?

Moi ça m'a libéré et pourtant je l'ai vraiment appris sur le tard. Sur le coup j'ai été choqué, je ne me suis pas du tout trouvé exceptionnelle et j'ai même plus ressentie ça comme un fardeau supplémentaire. Et puis j'ai fini par l'accepter et ça a été la révélation. La réponse à des questions qui me pourrissaient l'existence depuis toujours. Et surtout ça m'a permis de prendre confiance en moi. Alors que si je ne l'avais jamais su je serais rester avec cette certitude d'être différente mais sans en comprendre la raison. Et sans doute que ma vie actuelle ne serait pas du tout la même, je n'aurais en tout cas pas la même vie sociale et j'aurais encore tendance à me désociabiliser.

Citation:

si tu crois que tout va s'arranger maintenant que tu sais ça, ça sera encore pire!

Entièrement faux ! Ou alors à ne pas généraliser. Depuis que je le sais je vais beaucoup mieux. jap:{} Je ne suis plus en dépréssion, pour l'avoir été de longues années comme tout-simplement-moi.


---------------


n°58781
Wyatt 88
Cruelle jeunesse...
Profil : Quidam
Posté le 27-02-2008 à 23:02:04  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Citation:

Et pour finir, ce n'est pas parce que dans ton cas être détecté n'a pas été bénéfique (si c'est le cas) que forcément tu dois te mettre en tête que c'est pareil pour tout le monde . Si justement tu pense que chaque EIP est différent alors sois peut être un peu moins égocentrique la terre ne tourna pas autour de toi et tout ce qui peut être mauvais pour toi ne l'est pas obligatoirement pour les autres !
 
Désolé si ce que je viens d'écrire t'énèrve, j'écris ce que je pense c'est tout


Salut,
Ce que tu écris ne m'énerve absolument pas, je constate juste que j'ai du mal m'exprimer hier, la fatigue sans doute, puisque tu n'as pas bien saisi le message. Je n'ai jamais sous entendu que le fait d'être détecté n'étais pas bénéfique, j'ai simplement dis que ça ne changeais pas grand chose.

Tu es détecté(e) à 7ans comme moi, qu'est ce que ça fait? On le dis à tes profs, certains te haïssent parce qu'ils se croient inférieur à toi, d'autres t'adorent et te bombarde chouchou officiel, et les derniers, s'en foutent royalement. C'est écrit sur ton livret scolaire, tes résultats sont accessibles par tes profs... Et après? Qu'est ce que ça fait? Ils ne peuvent absolument rien y faire, et tu es toujours dans une profonde dépression tant que tu restes à l'école. La solution, la quitter mais il y a un mec qui a dit un jour, sans le BAC tu ne feras pas grand chose... Reste comme tu l'a dit la solution du CNED, j'ai essayé aussi... Dur, dur de bosser sur des choses qui ne te passionnent pas plus que ça alors que tu as plein de super bouquins autour, et sans personne pour t'aider.

Ce que je voulais dire c'est que le fait d'apprendre ça, c'est cool, ça peut aider certaines personnes à se centrer, elles peuvent se dire, "Je suis comme ça parce que je suis précoce". Mais, ça ne changera rien, et d'ailleurs ça me fais rire quand tu dis que je suis égocentrique parce que tout ce que je t'ai dis, ce sont des avis commun que j'ai tiré de plusieurs conversations avec mes amis "précoces". Et ils me l'ont tous dit! "Savoir qu'on est précoce, c'est bien, au début, on est euphorique, on se dit, tout va changer, je suis pas si con que ce que je pensais, si je suis toujours tout seul c'est parce que les autres ne me comprennent pas, les profs vont faire attention à moi maintenant, etc..." (la liste est longue)
Mais en réalité, qu'est ce qui change? Je prend mon exemple qui s'est avéré vraiment très très proche de ceux de deux de mes amis (après tu vas dire que je suis égocentrique) J'ai été découvert à 7ans (on le saura :D) j'étais toujours tout seul, dans la cour, le petit bizarre qu'on mettait dans la poubelle, je n'étais pas mauvais en classe (toujours environ 14 de moyenne) et pourtant je ne bossais pas du tout, je ne faisais que la moitié de mes devoirs et je mettais de l'ambiance dans la classe si tu vois ce que je veux dire. En gros je m'ennuyais en cours et donc, je m'occupais comme je le pouvais. Une fois qu'on a découvert ma précocité qu'est ce qui s'est passé? .... Rien! Aucun changement, et pourtant mes parents ont tout fait pour que je sois le mieux du monde! Résultat, 5 dépressions en 6ans! (La seule année où je n'en ai pas faite c'était en école spécialisée) + deux classes repiquées. Et sans mentir mes deux amis en sont à peut prét au même point (je sais nous ne sommes que trois petits cas parmis tant d'autres, mais sur une petite concentration de précoces dans une seule et même classe je trouve ça énorme)

Donc dire que tu es précoce, c'est bien, mais à part le fait que tu te sentes mieux parce que tu comprends que si tu es marginale (comme nous tous ou presque), c'est parce que tu es précoce et non pas parce que tu es bizarre et différente blablabla, ça ne changera rien. Si tu as un mal-être, comme il semblerait que ce soit le cas, il ne partira pas, il ne faut pas croire que tu ne déprimeras plus parce que tu sauras ça!

Ensuite, je m'arrêterais là dessus, je ne dis pas que les psy, n'aident en rien. Ils aident bien sûr. Mais va dire à un gosse qu'il est obligé de voir une madame qui lui pose plein de questions pendant une heure, une à deux fois par semaine, parce qu'il n'est pas tout à fait comme les autres... C'est un traitement un peu lourd. Et voir des psys régulièrement parce que tu souffres de tout cela et qu'on ne peut rien y faire... c'est assez décourageant. Personnellement ça m'a complétement abattu. L'image est forte mais c'est un peu comme si on t'annonçait que tu vas vivre toute ta vie avec une maladie qui te feras beaucoup souffrir mais dont on ne meurt pas. Il y a beaucoup d'autre points dans ce que tu dis qui ont attirés mon attention mais auxquels je répondrais demain par exemple car je suis vraiment très fatigué ce soir.

Bonne soirée
++


---------------
[We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. -Oscar Wilde-] [Well we all shine on like the moon and the stars and the sun. -John Lennon-] [The difference between sex and death is that with death you can do it alone and no one is going to make fun of you.-Woody Allen-]

Complétement raide dingue de sa Yellowmotor !!! Je t'aime ma miss Lennon... :love:
n°58844
tout-simpl​ement-moi
Invité
Posté le 28-02-2008 à 15:01:57  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Wyatt 88 a écrit :

Citation:

Et pour finir, ce n'est pas parce que dans ton cas être détecté n'a pas été bénéfique (si c'est le cas) que forcément tu dois te mettre en tête que c'est pareil pour tout le monde . Si justement tu pense que chaque EIP est différent alors sois peut être un peu moins égocentrique la terre ne tourna pas autour de toi et tout ce qui peut être mauvais pour toi ne l'est pas obligatoirement pour les autres !
 
Désolé si ce que je viens d'écrire t'énèrve, j'écris ce que je pense c'est tout


Salut,
Ce que tu écris ne m'énerve absolument pas, je constate juste que j'ai du mal m'exprimer hier, la fatigue sans doute, puisque tu n'as pas bien saisi le message. Je n'ai jamais sous entendu que le fait d'être détecté n'étais pas bénéfique, j'ai simplement dis que ça ne changeais pas grand chose.

Tu es détecté(e) à 7ans comme moi, qu'est ce que ça fait? On le dis à tes profs, certains te haïssent parce qu'ils se croient inférieur à toi, d'autres t'adorent et te bombarde chouchou officiel, et les derniers, s'en foutent royalement. C'est écrit sur ton livret scolaire, tes résultats sont accessibles par tes profs... Et après? Qu'est ce que ça fait? Ils ne peuvent absolument rien y faire, et tu es toujours dans une profonde dépression tant que tu restes à l'école. La solution, la quitter mais il y a un mec qui a dit un jour, sans le BAC tu ne feras pas grand chose... Reste comme tu l'a dit la solution du CNED, j'ai essayé aussi... Dur, dur de bosser sur des choses qui ne te passionnent pas plus que ça alors que tu as plein de super bouquins autour, et sans personne pour t'aider.

Ce que je voulais dire c'est que le fait d'apprendre ça, c'est cool, ça peut aider certaines personnes à se centrer, elles peuvent se dire, "Je suis comme ça parce que je suis précoce". Mais, ça ne changera rien, et d'ailleurs ça me fais rire quand tu dis que je suis égocentrique parce que tout ce que je t'ai dis, ce sont des avis commun que j'ai tiré de plusieurs conversations avec mes amis "précoces". Et ils me l'ont tous dit! "Savoir qu'on est précoce, c'est bien, au début, on est euphorique, on se dit, tout va changer, je suis pas si con que ce que je pensais, si je suis toujours tout seul c'est parce que les autres ne me comprennent pas, les profs vont faire attention à moi maintenant, etc..." (la liste est longue)
Mais en réalité, qu'est ce qui change? Je prend mon exemple qui s'est avéré vraiment très très proche de ceux de deux de mes amis (après tu vas dire que je suis égocentrique) J'ai été découvert à 7ans (on le saura :D) j'étais toujours tout seul, dans la cour, le petit bizarre qu'on mettait dans la poubelle, je n'étais pas mauvais en classe (toujours environ 14 de moyenne) et pourtant je ne bossais pas du tout, je ne faisais que la moitié de mes devoirs et je mettais de l'ambiance dans la classe si tu vois ce que je veux dire. En gros je m'ennuyais en cours et donc, je m'occupais comme je le pouvais. Une fois qu'on a découvert ma précocité qu'est ce qui s'est passé? .... Rien! Aucun changement, et pourtant mes parents ont tout fait pour que je sois le mieux du monde! Résultat, 5 dépressions en 6ans! (La seule année où je n'en ai pas faite c'était en école spécialisée) + deux classes repiquées. Et sans mentir mes deux amis en sont à peut prét au même point (je sais nous ne sommes que trois petits cas parmis tant d'autres, mais sur une petite concentration de précoces dans une seule et même classe je trouve ça énorme)

Donc dire que tu es précoce, c'est bien, mais à part le fait que tu te sentes mieux parce que tu comprends que si tu es marginale (comme nous tous ou presque), c'est parce que tu es précoce et non pas parce que tu es bizarre et différente blablabla, ça ne changera rien. Si tu as un mal-être, comme il semblerait que ce soit le cas, il ne partira pas, il ne faut pas croire que tu ne déprimeras plus parce que tu sauras ça!

Ensuite, je m'arrêterais là dessus, je ne dis pas que les psy, n'aident en rien. Ils aident bien sûr. Mais va dire à un gosse qu'il est obligé de voir une madame qui lui pose plein de questions pendant une heure, une à deux fois par semaine, parce qu'il n'est pas tout à fait comme les autres... C'est un traitement un peu lourd. Et voir des psys régulièrement parce que tu souffres de tout cela et qu'on ne peut rien y faire... c'est assez décourageant. Personnellement ça m'a complétement abattu. L'image est forte mais c'est un peu comme si on t'annonçait que tu vas vivre toute ta vie avec une maladie qui te feras beaucoup souffrir mais dont on ne meurt pas. Il y a beaucoup d'autre points dans ce que tu dis qui ont attirés mon attention mais auxquels je répondrais demain par exemple car je suis vraiment très fatigué ce soir.

Bonne soirée
++



Salut,
Je m'aperçois que j'ai sûrement mal compris ce que tu voulais dire puisque j'ai cru que tu pensais qu'être détécté ne pouvais rien apportait de positif étant donné que tu dis que, toi, ça t'as complétement abattu mais apparement j'ai eu tord de croire que tu fasais de ton cas une généralité . Tu dis que tu as des amis qui sont aussi précoces et qu'ils ont eu à peu près le même parcourt que le tien, moi ce que je veux dire, ce n'est pas qu'être détecté et ensuite pris en charge change une ve et arrange tout ce qui ne va pas, peut-être même que c'est le contraire mais juste que ça aide sûrement de savoir pourquoi on est un peu marginal, après les " solutions " c'est sûr que je suis mal placé pour dire ce qu'il y a de mieux . Par contre en ce qui me concerne je pense que ça m'aurait aidé de savoir que j'étais précoce, je ne sais pas si le fait que les enseignants soient au courant est une bonne chose mais en fin de maternelle et en primaire ( surtout au début ) peut-être que ça aurait rendu certaines choses plus simples, que les maîtresses qui ne supportaient pas mon comportement un peu pénible auraient été plus compréhensives .
Pour ce qui est d'être au courant de ma précocité, visiblement c'est ce que tu as compris mais je n'ai jamais été " heureuse " et je ne me suis pas sentie non plus exceptionnelle à cause de ça . En fait je ne sais pas vraiment comment le prendre mais c'est sûr que je vois ça plus comme un handicap ( bon c'est sur j'ai pas à me plaindre ça pourrait être pire mais quand même ... ) plutôt que comme quelque chose de positif . C'est vrai que j'ai eu et peut-être encore un peu, tendance à m'excuser beaucoup de choses en me disant que c'était "la faute à la précocité" donc en fait si je réfléchis bien en apprenant ça, d'un côté j'étais triste et en colère (  d'être précoce d'une part, et de ne pas avoir été détecté d'autre part ) mais j'étais aussi soulagée car j'avais l'impression que ça m'excusais tout et sur ce point je reconnais que j'ai eu tord .

A plus

n°58847
-glomska-
Profil : Célébrité
Posté le 28-02-2008 à 15:09:48  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

C'est quand même un sacré topic de romans.

Oui, je sors.


---------------

n°58848
Messire
Bookmaker.
Profil : Star
Posté le 28-02-2008 à 15:00:29  answerhomepage
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

And any time you feel the pain lalala


---------------
Les paris sont ouverts.
n°58849
tout-simpl​ement-moi
Invité
Posté le 28-02-2008 à 15:08:53  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

invite_numberman a écrit :

Je ne suis qu'un ados de 15 ans et je suis d'accord avec toi, peu de moyens son mis en oeuvre pour nous aider et cela se révèle souvent néfaste. pfff:{}



Salut, je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à penser ça .
Sinon en ce qui te concerne peux tu m'en dire plus par rapport à ta précocité ?
Ce que je veux dire par là c'est : comment tu la vis ? depuis combien de temps sais tu que tu es précoce ?
Je voudrais savoir aussi si tu est dans un collège ou un lycée " normal " ou si tu es dans un établissement spécialisé ou bien si tu suis des cours par correspondance et pour toi quelle est la meilleure des ces 3  "solutions" . Si d'autres précoces acceptent de me dire aussi ce qu'ils en pensent je serais très contente .
Merci d'avance . :)

n°58850
jammes-het​flied
Atheryl_fad2@hotmail.fr
Profil : Etranger
Posté le 28-02-2008 à 15:20:44  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Si ca peux t'aider je suis dans ton cas et le probleme c'est que moi on m'a pris pour un garon pas tres sociable rien de plus ma mere ma pousse a aller voir une psy mais 'eai bien trop tard ... en premiere ... depuis je subi l'ehec scolaire ( enfin ca m'a pas empeche d'avoir mon ba mais bon ) c'est tres frustrant de se dire que la vie aurais pu etre tout autres .... mai aujourd'hui je fait ce qui me plait et je peux laisser mon esprit s'exprimer !!


Message édité par jammes-hetflied le 28-02-2008 à 15:21:08
n°58903
Wyatt 88
Cruelle jeunesse...
Profil : Quidam
Posté le 28-02-2008 à 21:43:03  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Citation:

Je voudrais savoir aussi si tu est dans un collège ou un lycée " normal " ou si tu es dans un établissement spécialisé ou bien si tu suis des cours par correspondance et pour toi quelle est la meilleure des ces 3  "solutions" . Si d'autres précoces acceptent de me dire aussi ce qu'ils en pensent je serais très contente .
Merci d'avance .  


Si je peux me permettre, dans mon cas je choisirai l'école spécialisée sans hésitation! Parce que l'école "normale" ou "classique" n'est pas top comme tu as pu le constater je suppose. Et le CNED ou autres cours par correspondance, c'est bien mais il faut une sacrée motivation pour arriver à se mettre au boulot de soi-même, et tu n'as personne qui peut vraiment te suivre et t'aider (sauf vraiment si tu as toute une famille de profs :D ou si tu payes un tuteur.

Dans une école spécialisée, tu as des profs qui te comprennent, qui te notent vraiment en accord avec ton "mode de pensée" car ils sont formés pour essayer de penser et de voir le monde comme un précoce. Sans oublier non plus le fait que tu n'es plus considéré(e) comme bizarre par les autres élèves puisqu'ils le sont tous tout autant que toi!  :D


---------------
[We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. -Oscar Wilde-] [Well we all shine on like the moon and the stars and the sun. -John Lennon-] [The difference between sex and death is that with death you can do it alone and no one is going to make fun of you.-Woody Allen-]

Complétement raide dingue de sa Yellowmotor !!! Je t'aime ma miss Lennon... :love:
n°59138
Profil supprimé
Posté le 01-03-2008 à 23:07:04  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Zarathoustra51 a écrit :

Ca c'est un mythe pour faire croire aux parents désespérés que peut-être chez leur enfant se cache un géni inespéré confiné par des carcans scolaires inadaptés :D
Il faut partir du principe que la faculté d'adaptation est une substance de l'intelligence primordiale, et que quelques-soient les situations, l'intelligence peut se suffire à elle-même. Je vais me répéter une fois de plus, mais à partir du moment où ton intelligence te permet de briller en société, et de manipuler les foules et les individus, s'intégrer et s'octroyer un statut social devient aisé. La simulation et la manipulation dont la finalité est le confort social peuvent être obtenues par l'intelligence.  J'dis pas que l'intelligence fait le bonheur, mais que la réussite sociale, si elle est bien employée, peut s'obtenir par elle et pour elle.  
Si quelqu'un est incapable de s'insérer et de profiter de la société, aussi illustre soit-il dans un domaine particulier, il n'en demeure pas moins qu'il n'a pas l'intelligence nécessaire pour s'adapter. On attribue souvent l'échec scolaire des "enfants précoces" ou des enfants "intellectuellement doués" à leur inaptitudes sociales d'intégration ; le travail en lui-même, s'il est à la portée d'un élève lambda, il l'est également pour un élève présentant des facultés particulières. Quant à la théorie, comme quoi l'enfant s'ennuyerait en classe, elle me fait bien rire : qu'il s'ennuie est une chose, qu'il se ramasse aux contrôles en essayant pourtant de bien faire en est une autre. On ne quantifie par l'intelligence uniquement avec des tests de QI...
J'ajouterai également que tu sembles parler indifférement de précocité et d'intelligence...



désolé quand les autres sont de gros gamins et que tu es précoce,c'est pas facile de s'adapter socialement.Parce que dans ce cas s'adapter veut dire régresser.
C'est pas une question d'intelligence,mais quand t'a 5/10 ans d'âge mental de différence comment tu veut t'adapter correctement,c'est que la personne est con c'est normal.

n°101429
chlo0e
Profil : Inconnu
Posté le 30-11-2009 à 19:35:48  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

invite_numberman a écrit :

Je ne suis qu'un ados de 15 ans et je suis d'accord avec toi, peu de moyens son mis en oeuvre pour nous aider et cela se révèle souvent néfaste. pfff:{}



je suis tout a fait daccor avec vous 2 ! les prof se sont bien former sur les enfant ( ou adolescent ) precoce , c'est pas parsequ'on a de mauvaise note qu'ont est bète ou pas intelligent ! ils n'essaye pas de nous aider car pour eu la possibilité d'ètre precoce est inimaginable ! bref , en gros : moi et ma cousine pensont que je suis precoce , mais personne d'autre le pense car je suis vraiment nul a l'école !!! et je pense que les prof devrais plus ètre former pour reconnètre un precoce parmi les autre enfant !  :)

n°101435
N-River
Zyphique-Michie. Point.
Profil : Célébrité
Posté le 30-11-2009 à 21:29:34  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Un précoce sait écrire correctement...Donc revoyez vos jugements toi et ta cousine  :o


---------------
"C'est horrible, cette nuit j'ai encore rêvé du bac.
J'étais aux résultats et je ne trouvais pas mon nom sur les listes, je les relisais 20 fois, rien à faire, je commençais à pleurer et à paniquer et ma prof de philo me disait avec un air particulièrement sadique "Mais si tu as ton bac, et tu as même la mention TB, je t'assure.". Je continuais de pleurer et j'allais chercher mon relevé de notes sans voir son contenu, et là le type me disait que j'étais suspectée de fraude. Et ça s'est arrêté là." The-Wave, quelques heures avant les résultats du bac. :D
n°101461
rere222
Profil : Notable
Posté le 01-12-2009 à 11:32:07  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

ça fait des années que je posait la question comme quoi si je suis un enfant ( ou je devrai dire maintenant ado ) precose ou non

n°101473
chlo0e
Profil : Inconnu
Posté le 01-12-2009 à 17:40:32  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

tout-simplement-moi a écrit :



Salut, je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à penser ça .
Sinon en ce qui te concerne peux tu m'en dire plus par rapport à ta précocité ?
Ce que je veux dire par là c'est : comment tu la vis ? depuis combien de temps sais tu que tu es précoce ?
Je voudrais savoir aussi si tu est dans un collège ou un lycée " normal " ou si tu es dans un établissement spécialisé ou bien si tu suis des cours par correspondance et pour toi quelle est la meilleure des ces 3  "solutions" . Si d'autres précoces acceptent de me dire aussi ce qu'ils en pensent je serais très contente .
Merci d'avance . :)


salut , je suis contente de trouver des ado precoces avec qui je peu parler , parseque j'en connait pas beaucoup dans mon entourage et se me sens un peu seule et carément hors sujet par rapport auautres ! :)  , moi je croi que je suis precoce mais mes parent ne le voyent pas ! pfff:{}  , je suis tout a fait daccor avec vous 2 ! je pense que les prof ne sont pas asser former sur les enfant ou ado precoce ! ils ne savent pas les détecter !!!! vous pouver men dire un peu plus sur les test pour détecter la precocité ? car j'aimerer bien le faire pour prouver a tous ceux qui pense que je suis bète car j'ai des mauvaise ( très mauvaise ) note en cour et que je m'ennui a mourir aussi , que je ne suis pas si bète que sa !

n°101481
N-River
Zyphique-Michie. Point.
Profil : Célébrité
Posté le 01-12-2009 à 18:47:24  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Si tu étais si intelligente que ça, tu aurais assimilé comment écrire correctement.


---------------
"C'est horrible, cette nuit j'ai encore rêvé du bac.
J'étais aux résultats et je ne trouvais pas mon nom sur les listes, je les relisais 20 fois, rien à faire, je commençais à pleurer et à paniquer et ma prof de philo me disait avec un air particulièrement sadique "Mais si tu as ton bac, et tu as même la mention TB, je t'assure.". Je continuais de pleurer et j'allais chercher mon relevé de notes sans voir son contenu, et là le type me disait que j'étais suspectée de fraude. Et ça s'est arrêté là." The-Wave, quelques heures avant les résultats du bac. :D
n°101485
Supuration​13
Profil : Notable
Posté le 01-12-2009 à 19:09:07  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Pffiouuuu c'est lourd ces posts sur ce sujet là qui virent au vinaigre...
Alors on a le choix, soit ça vire en concours de QI, c'est à dire un sous-genre du concours "J'ai la plus grosse !", soit ça vire en "Et gnah gnah si t'étais intelligent(e) tu saurais ça blabla bla" (ce qui quelque part n'est pas totalement faux d'un côté, mais pas vrai non plus, puisque si on parle d'intelligence générale alors on peut supposer que la soif d'apprendre ou de savoir pourrait permettre de connaître plus de choses que la moyenne, mais c'est qu'une supposition...).
Ou dernier cas, ça vire en clash...

Puis on a un autre post sur ce sujet "forum pour surdoués". Enfin, vu que vous avez l'air de parler des surdoués plus que de précocité. Après y'a rien sur la précocité à proprement parler je crois.

Citation:

Sauf au pieu. baba+

lol:{}
Jay Bienri !

EDIT: J'ai foiré ma quote. Si j'étais intelligent, j'aurais vu que j'avais oublié le "/" ;) .


Message édité par Supuration13 le 01-12-2009 à 19:40:32
n°101490
chlo0e
Profil : Inconnu
Posté le 01-12-2009 à 19:35:05  answer
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

bèh je fait plein de faute cest parseque j'écrit vite ! ( en allevent des letre de vais beaucoup plus vite ) , c'est pas parseque on fait des faute d'ortho qu'on est pas intelligent !  :)

N-River a écrit :

Si tu étais si intelligente que ça, tu aurais assimilé comment écrire correctement.


(Publicité)
 Page :
1  2
Page Suivante
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  

  

  enfants et adolescents intellectuellement précoces

 

Sujets relatifs
Communication Parents et Adolescentsdroit des enfants
les ravages du sida chez les enfantsAttention, la circoncision des enfants est un CRIME !
Plus de sujets relatifs à : enfants et adolescents intellectuellement précoces

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
4ans et il me laisse tombés com sa sur d cou de tete 14 19-09-2008 à 19:59:28
je reproduis la même chose qu'avec mon ex 6 24-02-2008 à 17:29:15
Je vais éclater!!! 12 06-03-2008 à 18:13:45
Vie amoureuse en chute =( 4 28-02-2008 à 10:54:42
L'emprise de moj mec sur moi... 26 20-03-2008 à 12:57:21