|-  

||-  Prédictions sur les réactions post-premier tour

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Prédictions sur les réactions post-premier tour

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°324322
led67
Profil : Citoyen
led67
Sur mon blog :
Dualité de l'action politique et équilibre
  1. answer
  2. Posté le 22/04/2017 à 23:43:57  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bon je n'aime pas trop faire de la pub pour mes réflexions personnelles, mais là je suis assez curieux: que pensez-vous des scénarii suivants?

I. Macron – Le Pen au second tour

Macron appelle le camp du « progrès » à faire front commun derrière sa candidature. Hollande, l’air grave, annonce que c’est l’avenir du pays qui se joue ici. Benoit Hamon appelle à voter Macron, mais enjoint Mélenchon de faire de même. Celui-ci, après beaucoup d’hésitation, annonce qu’il n’entend pas faire perdurer le système et refuse de se prononcer. François Fillon, lui, choisit Macron après beaucoup d’hésitations. A ces mots, Sens Commun fait sécession et rejoint Le Pen. Asselineau, Cheminade et Dupont-Aignan refuse de se prononcer, alors que Lassalle choisit à contrecœur Macron. Enfin, Arthaud et Poutou annoncent qu’ils voteront blanc.
Du côté des journalistes, sans surprise, la Macronmania est loin d’être finie. Et alors que Yann Barthès et Laurent Ruquier appelle à voter Macron, les Youtubers politiques annoncent qu’ils voteront tous blanc.

II. Macron - Fillon

Macron répète encore ses phrases consensuelles, mais reste incertain sur l’issue du scrutin. Hamon se range derrière lui, tandis qu’Hollande rappelle son attachement aux valeurs de la gauche (sans trop de convictions). Mélenchon refuse de se prononcer, et c’est là la position des autres candidats, sauf Lassalle, qui reste incertain, et Marine le Pen qui annonce clairement qu’il s’agit de magouilles du système, qu’elle référa compter les voix et qu’elle votera blanc. Fillon, lui, prononce un discours très axé sur les valeurs chrétiennes.
Du côté des journalistes, c’est la pagaille officiellement, mais officieusement ils jubilent : le système est sauvé pour 5 ans.

III. Macron – Mélenchon

Macron, dans son discours, met en cause les « liens douteux » de Mélenchon avec le Venezuela, et estime que l’Europe est essentielle, et qu’à ce titre, le progrès ne pouvait arriver que par la victoire de saint Emmanuel (dit plus subtilement)
Hamon, Poutou et Arthaud appellent à voter Mélenchon, alors que François Hollande prend position pour Macron. Asselineau et Cheminade, après beaucoup d’hésitations, annonce que leurs votes iront à Mélenchon. Lassalle hésite beaucoup, mais se tourne vers Mélenchon en raison d’un programme international plus satisfaisant. François Fillon, lui, appelle à voter Macron pour faire barrage à l’extrême-gauche. Au FN, c’est mitigé. Si Le Pen refuse de choisir, Philippot sait qu’il votera Mélenchon dimanche dans l’urne. Enfin, Dupont-Aignan appelle à voter Mélenchon, mais avec une certaine réticence sur ses positions sur les réfugiés.
De nombreux journalistes amplifient alors leur discours anti-Mélenchon et Pro-Macron.

IV. Fillon – Le Pen

Fillon dans un discours très chiraquien, appelle à refaire 2002. Il rappelle son engagement contre l’extrême-droite et en faveur de l’Europe. Macron appelle à voter Fillon, alors qu’Hollande ne se prononce pas. Hamon, lui, appelle à voter blanc et prépare avec Mélenchon – qui aura fait de même- une future opposition majoritaire.
Cheminade, Asselineau, Lassalle, Arthaud et Poutou refusent de prendre position. Dupont-Aignan, lui, a longuement hésité. Mais face à l’UMP, il préfère encore choisir le FN, quitte à se boucher le nez. Ce choix reste cependant caché, et il choisit de ne pas se prononcer.
Tous les média appellent à voter Fillon pour faire barrage au Front National, alors que Marine le Pen prône le changement. Beaucoup d’incertitudes sur l’issue de ce scrutin.

V. Fillon- Mélenchon

Le discours de Fillon est très offensif, assez diffamatoire, alors que Mélenchon rappelle la mise en examen de son adversaire. Et tandis que Macron choisit de ne pas se prononcer, Hamon, Cheminade, Asselineau, Poutou, Lassalle et Arthaud appellent à voter Mélenchon. Dupont-Aignan sans doute aussi. Le Pen ne se prononce pas, et Philippot hésite.
Du côté des média, c’est un engouement pro-Fillon, le candidat « de la raison ». Plusieurs enquêtes sortent sur Mélenchon, inquiétant « gourou ».

VI. Mélenchon – Le Pen


Beaucoup de gens s’arrachent les cheveux devant une telle affiche ! Le système est en danger pour l’oligarchie.
Mise à part Fillon et Dupont-Aignan qui s’abstiennent de tout commentaire, les autres candidats appellent à voter Mélenchon. Macron, lui, le fait à contrecœur, et demande des garanties, souhaitant que Mélenchon fasse un compromis pour une alliance vers le « progrès ».
Les journalistes sont démoralisés, sauf Barthès et Ruquier qui appellent au vote Mélenchon. Enfin, les Youtubers politiques font de même.

VII. Conclusion

Que de seconds tours excitants et incertains ! Le suspense reste entier, mais les journalistes et le système nous bassineront encore longtemps avec le vote utile.
J’aurai pu aussi mentionner d’autres seconds tours possibles (Pourquoi pas Asselineau qui récupère toute l’abstention ?) mais cela est plus compliqué à estimer.


je pourrai aussi vous donner mes pronostics, mais vu la date, ce serait pas forcément légal...

(Publicité)
n°324323
Lethaleen
Try again
Profil : Star
lethaleen
  1. answer
  2. Posté le 23/04/2017 à 08:07:12  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu t'avances beaucoup. Mais il y a un truc récurrent qui me dérange, lorsque tu parles des "médias" comme d'un objet uniforme et cohérent et l'usage peu défini du terme de "système" (un des mots préférés de MLP, d'ailleurs).

Tu évinces un peu rapidement Hamon, non ?
Message cité 1 fois
Message édité par Lethaleen le 23/04/2017 à 08:07:38

---------------
"I wanted to step out of your shadow. You understand, don't you? But when I stepped out of it, there was no sunlight, no sunlight at all."
n°324324
led67
Profil : Citoyen
led67
Sur mon blog :
Dualité de l'action politique et équilibre
  1. answer
  2. Posté le 23/04/2017 à 12:29:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Lethaleen a écrit :

Tu t'avances beaucoup. Mais il y a un truc récurrent qui me dérange, lorsque tu parles des "médias" comme d'un objet uniforme et cohérent et l'usage peu défini du terme de "système" (un des mots préférés de MLP, d'ailleurs).

Tu évinces un peu rapidement Hamon, non ?
Afficher plus
Afficher moins




Les media désignent le système médiatique actuel, majoritairement à la solde de Macron et méprisant envers beaucoup de candidats. Le système, c'est pour moi l'oligarchie, dont le rapport entre elle et le Pen est similaire à celui de Trump.

Hamon selon moi perd une partie des voix des socialistes (Macron) et de la gauche (Mélenchon); à mon humble avis, il ne devrait pas avoir un grand succès en dépit d'une campagne pas si mauvaise.
Et honnêtement, un second tour entre deux anciens ministres de Hollande, ça me parait peut probable

Message cité 1 fois
n°324325
Lethaleen
Try again
Profil : Star
lethaleen
  1. answer
  2. Posté le 23/04/2017 à 12:48:26  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

led67 a écrit :

Les media désignent le système médiatique actuel, majoritairement à la solde de Macron et méprisant envers beaucoup de candidats. Le système, c'est pour moi l'oligarchie, dont le rapport entre elle et le Pen est similaire à celui de Trump.
Afficher plus
Afficher moins



Un média c'est un dispositif technique. Il y en a plein. Derrière il y a des personnes, très différentes elles aussi, amateurs, professionnels, conglomérat ou gazette du grenier. Et sur leurs ondes et dans leurs pages il y a des contenus différents, de l'information, des tribunes, des témoignages, etc. Puis il y a des médias politisés et d'autres non. Bref, c'est grossier de considérer les médias comme un ensemble cohérent et unidirectionnel. A la solde de Macron ? Soyons sérieux... Ce n'est parce que BFMTV casse du sucre sur le dos de Poutou qu'il faut désigner le "système médiatique" coupable de mépris envers les petits candidats.

Je ne suis pas spécialiste de la question mais en quoi Le Pen et Mélanchon ne sont-ils pas assimilés à l'oligarchie ? Ce sont de purs produits des carrières politiques au même titre que les candidats de gauche et de droite, non ?

Message cité 1 fois

---------------
"I wanted to step out of your shadow. You understand, don't you? But when I stepped out of it, there was no sunlight, no sunlight at all."
n°324326
led67
Profil : Citoyen
led67
Sur mon blog :
Dualité de l'action politique et équilibre
  1. answer
  2. Posté le 23/04/2017 à 15:19:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Lethaleen a écrit :


Un média c'est un dispositif technique. Il y en a plein. Derrière il y a des personnes, très différentes elles aussi, amateurs, professionnels, conglomérat ou gazette du grenier. Et sur leurs ondes et dans leurs pages il y a des contenus différents, de l'information, des tribunes, des témoignages, etc. Puis il y a des médias politisés et d'autres non. Bref, c'est grossier de considérer les médias comme un ensemble cohérent et unidirectionnel. A la solde de Macron ? Soyons sérieux... Ce n'est parce que BFMTV casse du sucre sur le dos de Poutou qu'il faut désigner le "système médiatique" coupable de mépris envers les petits candidats.

Je ne suis pas spécialiste de la question mais en quoi Le Pen et Mélanchon ne sont-ils pas assimilés à l'oligarchie ? Ce sont de purs produits des carrières politiques au même titre que les candidats de gauche et de droite, non ?
Afficher plus
Afficher moins



Media c'est un terme général hors de toutes considérations techniques. Mais si tu regarde les patrons de presse et les couvertures de cette année, on peut aisément deviner en faveur de qui sont-ils engagés. Comme disait Asselineau, le nombre de couverture Macron était aberrant, surtout par rapport à son poids politique à la base.
Le mépris est généralisé partout; encore récemment, FOG se plaignait à qui voulait l'entendre des "petits" candidats dans Quotidien puis sur un autre plateau.

Leur projet n'est pas en faveur de l'oligarchie, quoiqu'avec Le Pen, c'est assez dur à vérifier vu que deux visions politiques cohabitent en un parti

Message cité 1 fois
n°324327
Lethaleen
Try again
Profil : Star
lethaleen
  1. answer
  2. Posté le 23/04/2017 à 15:46:13  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

led67 a écrit :

Media c'est un terme général hors de toutes considérations techniques.
Afficher plus
Afficher moins



Généralisation qui conduit beaucoup à l'utiliser n'importe comment.

led67 a écrit :

Mais si tu regarde les patrons de presse et les couvertures de cette année, on peut aisément deviner en faveur de qui sont-ils engagés.
Afficher plus
Afficher moins



Les patrons de presse ne sont pas les rédactions, les directeurs ne sont pas les journalistes. Bien sûr que certains médias sont influencés par leur patron, à des échelles diverses, mais tous les mettre dans le même sac et crier "tous pourris !" c'est une généralisation grossière.

Couverture signifie engagement favorable ? Libé et le Canard doivent être de grands supporters de la dynastie Le Pen alors.

led67 a écrit :

Comme disait Asselineau, le nombre de couverture Macron était aberrant, surtout par rapport à son poids politique à la base.
Afficher plus
Afficher moins



Asselineau, hein ? Grand amateur s'il en est de la dénonciation du "système médiatique", en effet. Nul doute que s'il avait profité de la même couverture il ne s'en serait pas plaint. Faut différencier l'information de l'opinion, Macron est un peu un OVNI dans la campagne, il intrigue, il fait parler de lui.

led67 a écrit :

Le mépris est généralisé partout; encore récemment, FOG se plaignait à qui voulait l'entendre des "petits" candidats dans Quotidien puis sur un autre plateau.
Afficher plus
Afficher moins



Va falloir aller un peu plus loin qu'un patron de presse pour justifier ta généralisation monstrueuse.

led67 a écrit :

Leur projet n'est pas en faveur de l'oligarchie, quoiqu'avec Le Pen, c'est assez dur à vérifier vu que deux visions politiques cohabitent en un parti
Afficher plus
Afficher moins



Et en quoi ils ne sont pas en faveur de l'oligarchie ?

Message cité 1 fois
Message édité par Lethaleen le 23/04/2017 à 15:47:34

---------------
"I wanted to step out of your shadow. You understand, don't you? But when I stepped out of it, there was no sunlight, no sunlight at all."
n°324328
led67
Profil : Citoyen
led67
Sur mon blog :
Dualité de l'action politique et équilibre
  1. answer
  2. Posté le 23/04/2017 à 18:59:24  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Lethaleen a écrit :


Les patrons de presse ne sont pas les rédactions, les directeurs ne sont pas les journalistes. Bien sûr que certains médias sont influencés par leur patron, à des échelles diverses, mais tous les mettre dans le même sac et crier "tous pourris !" c'est une généralisation grossière.

Couverture signifie engagement favorable ? Libé et le Canard doivent être de grands supporters de la dynastie Le Pen alors.

Afficher plus
Afficher moins



Le Monde, Libération, Nouvel Obs, le Point, sont autant de média acquis à la cause Macron; ça en fait pas mal.

Couverture pas défavorable, loin de là.

Lethaleen a écrit :


Asselineau, hein ? Grand amateur s'il en est de la dénonciation du "système médiatique", en effet. Nul doute que s'il avait profité de la même couverture il ne s'en serait pas plaint. Faut différencier l'information de l'opinion, Macron est un peu un OVNI dans la campagne, il intrigue, il fait parler de lui.

Afficher plus
Afficher moins



Alors qu'Asselineau ou Cheminade, eux, ne sont pas des ovnis... Tout le monde les connaît parfaitement...

Lethaleen a écrit :


Et en quoi ils ne sont pas en faveur de l'oligarchie ?
Afficher plus
Afficher moins



Y a t-il encore besoin de poser la question? Pour Le Pen, je dois avouer être dans le flou le plus total qu'elle entretient; Mélenchon en revanche, compte développer une nouvelle organisation sociale, un nouveau système politique,...Rien qui ne plaise à notre chère oligarchie, pièce dont Fillon et Macron sont les deux faces.

Message cité 1 fois
(Publicité)
n°324329
Lethaleen
Try again
Profil : Star
lethaleen
  1. answer
  2. Posté le 23/04/2017 à 19:28:59  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

led67 a écrit :


Le Monde, Libération, Nouvel Obs, le Point, sont autant de média acquis à la cause Macron; ça en fait pas mal.

Couverture pas défavorable, loin de là.

Afficher plus
Afficher moins


Tu te rends compte que tu balances ça tout de go comme si c'était une évidence alors que c'est loin de l'être ? Je veux dire, je ne te demande pas nécessairement une analyse de contenu, quoique ce serait l'idéal, mais un peu plus qu'une simple affirmation, peut-être ?

Quand bien même ce serait le cas, tu ne parles que de la presse écrite en citant les quotidiens qui t'arrangent. J'aimerais bien voir le Figaro rouler pour Macron, tiens. On est loin du "système médiatique" uniforme que tu dégaines à tout va dans tes scénarii.

led67 a écrit :


Alors qu'Asselineau ou Cheminade, eux, ne sont pas des ovnis... Tout le monde les connaît parfaitement...
Afficher plus
Afficher moins


Jacques Cheminade c'est sa troisième candidature à la présidence de la République, faut le vouloir pour ne pas le connaitre. Quant à Asselineau, si je peux moi-même me permettre une petite généralisation, une fois qu'on a entendu FREXIT on a tout entendu.

Par ailleurs les médias ne sont pas tenus d'offrir une couverture équivalente aux candidats, sauf en ce qui concerne le temps de parole. Les choix éditoriaux de couverture sont dictés par les échos du candidat dans l'espace public et l'intérêt qu'il suscite, avec des variations selon le fait que le journal soit politisé ou pas. Il est simpliste et un brin parano que de considérer que les engagements des patrons de presse définissent de façon systématique et déterminante la politique éditorial des journaux qu'ils possèdent. C'est peut-être le cas pour certains, mais ça ne te permet surement pas d'en faire une généralité.


led67 a écrit :


Y a t-il encore besoin de poser la question? Pour Le Pen, je dois avouer être dans le flou le plus total qu'elle entretient; Mélenchon en revanche, compte développer une nouvelle organisation sociale, un nouveau système politique,...Rien qui ne plaise à notre chère oligarchie, pièce dont Fillon et Macron sont les deux faces.
Afficher plus
Afficher moins



Visiblement puisque tu n'y répond pas toi-même, ou alors très très vaguement avant de nous ressortir cette fameuse oligarchie tout aussi peu définie. Tu pourrais sortir des mots-clés, oligarchie vs nouveauté, et m'expliquer ?

Message cité 1 fois

---------------
"I wanted to step out of your shadow. You understand, don't you? But when I stepped out of it, there was no sunlight, no sunlight at all."
n°324352
led67
Profil : Citoyen
led67
Sur mon blog :
Dualité de l'action politique et équilibre
  1. answer
  2. Posté le 24/04/2017 à 11:32:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Lethaleen a écrit :

Tu te rends compte que tu balances ça tout de go comme si c'était une évidence alors que c'est loin de l'être ? Je veux dire, je ne te demande pas nécessairement une analyse de contenu, quoique ce serait l'idéal, mais un peu plus qu'une simple affirmation, peut-être ?

Quand bien même ce serait le cas, tu ne parles que de la presse écrite en citant les quotidiens qui t'arrangent. J'aimerais bien voir le Figaro rouler pour Macron, tiens. On est loin du "système médiatique" uniforme que tu dégaines à tout va dans tes scénarii.

Afficher plus
Afficher moins



Pourquoi, c'est pas une évidence?
Tout le monde sait pertinemment pour qui roulent ces média, tout comme tout le monde sait que Le Monde a radicalement changé de ligne éditoriale depuis quelques années; ce n'est pas anodin.
Le Figaro roule pour Fillon, je sais, mais ceux que j'ai cité étaient réputés plus neutres (à part le Point)

Lethaleen a écrit :

Jacques Cheminade c'est sa troisième candidature à la présidence de la République, faut le vouloir pour ne pas le connaitre. Quant à Asselineau, si je peux moi-même me permettre une petite généralisation, une fois qu'on a entendu FREXIT on a tout entendu.

Par ailleurs les médias ne sont pas tenus d'offrir une couverture équivalente aux candidats, sauf en ce qui concerne le temps de parole. Les choix éditoriaux de couverture sont dictés par les échos du candidat dans l'espace public et l'intérêt qu'il suscite, avec des variations selon le fait que le journal soit politisé ou pas. Il est simpliste et un brin parano que de considérer que les engagements des patrons de presse définissent de façon systématique et déterminante la politique éditorial des journaux qu'ils possèdent. C'est peut-être le cas pour certains, mais ça ne te permet surement pas d'en faire une généralité.


Afficher plus
Afficher moins



Ce qu'on connaît de Cheminade, c'est Mars et les moqueries soi-disant anti-conspi. Et pour Asselineau, on le résume à Frexit alors qu'il n'y a pas que ça, même s'il a tendance à effectivement baser son projet uniquement sur ça.

Lethaleen a écrit :


Visiblement puisque tu n'y répond pas toi-même, ou alors très très vaguement avant de nous ressortir cette fameuse oligarchie tout aussi peu définie. Tu pourrais sortir des mots-clés, oligarchie vs nouveauté, et m'expliquer ?
Afficher plus
Afficher moins



Depuis les années 80 et les ères Reagan/ Thatcher, les politiques économiques se sont radicalement uniformisées en Occident.
En France, soutenue et même influencée par les GOPE de la commission européenne, une vague de politique néo-libéral sévit. Depuis que le parti socialiste a basculé dans le centre-droit (Soit sous Mitterand), on essaye de faire croire à un clivage indépassable alors que seul la vision sociétale diffère vraiment entre les deux partis principaux...Mais la vision économique, elle, est vendue comme étant la seule possible; ceux qui la remettent en cause étant au mieux des utopistes, au pire des fascistes. Les acteurs de ce système, qui sont donc répartis au sein d'une oligarchie (nous ne sommes pas en démocratie, il ne faut pas l'oublier) font tout pour faire perdurer cela, comme le montre le renforcement officieux du FN pour faire accéder à ses côtés leur candidat, assuré de gagner (normalement) grâce à l'illusoire vote utile.

n°324356
vitetaif
Profil : Célébrité
vitetaif
  1. answer
  2. Posté le 24/04/2017 à 19:02:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
La France néolibérale avec un taux de dépenses publiques de 56% du PIB, un taux d'imposition global à 45,2% du PIB, avec 5,5 millions de fonctionnaires, un des marchés du travail les plus rigides au monde, des politiques économiques centralisées et dirigistes? Tu vas faire rire les pays scandinaves (flexisécurité), anglo-saxons, germaniques et les géants asiatiques développés. Parce que ta loi travail vidée de son contenu, c'est une blague.

Ouai refrain qu'on entend depuis des dizaines d'années.
Message cité 1 fois
n°324359
led67
Profil : Citoyen
led67
Sur mon blog :
Dualité de l'action politique et équilibre
  1. answer
  2. Posté le 24/04/2017 à 19:36:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

vitetaif a écrit :

La France néolibérale avec un taux de dépenses publiques de 56% du PIB, un taux d'imposition global à 45,2% du PIB, avec 5,5 millions de fonctionnaires, un des marchés du travail les plus rigides au monde, des politiques économiques centralisées et dirigistes? Tu vas faire rire les pays scandinaves (flexisécurité), anglo-saxons, germaniques et les géants asiatiques développés. Parce que ta loi travail vidée de son contenu, c'est une blague.

Ouai refrain qu'on entend depuis des dizaines d'années.
Afficher plus
Afficher moins


d'où le terme "néo" libéral et non pas libéral

Message cité 1 fois
n°324363
vitetaif
Profil : Célébrité
vitetaif
  1. answer
  2. Posté le 24/04/2017 à 20:53:10  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

led67 a écrit :

d'où le terme "néo" libéral et non pas libéral
Afficher plus
Afficher moins

neolibéralisme = ultralibéralisme. Donc non. En France on est loin de là. Cf mon premier message.

Message cité 1 fois
(Publicité)
n°324365
led67
Profil : Citoyen
led67
Sur mon blog :
Dualité de l'action politique et équilibre
  1. answer
  2. Posté le 24/04/2017 à 22:36:41  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

vitetaif a écrit :

neolibéralisme = ultralibéralisme. Donc non. En France on est loin de là. Cf mon premier message.
Afficher plus
Afficher moins


c'est du néolibéralisme dans le sens où, là où l'état devrait règlementer (étatisme) ou au contraire laisser faire les entreprises (libéralisme donc), l'état actuel intervient avec la forme du premier mais pour les conséquences du second cas. C'est plus pernicieux, et ce n'est pas à double-tranchant: si l'état aide une banque, la banque n'ira pas aider l'état en échange

(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Attentat Charlie Hebdo/Double prise d'otages - VOS RÉACTIONS tour de France 2014
Valls Premier ministre Jean-Marc Ayrault premier ministre
François Hollande président. Vos réactions. FX mort : Les réactions virulantes sur Facebook.
Bug admission post bac ? Tabloïd du New York Post
réactions politiques ? Post-Reflexions sur le CPE - [le TOPIC INTERDIT]
Post-Reflexions sur le CPE - [le TOPIC INTERDIT]  
Plus de sujets relatifs à : Prédictions sur les réactions post-premier tour

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
BESOIN DE VOUS LES FILLES !!! 3 23/05/2017 à 22:09:14
La Pologne a frappé de censure Frans Timmermans parce qu'il encourage 0 21/04/2017 à 10:20:40
Le sort de Macron est réglé 1 20/04/2017 à 13:44:48
Questionnaire sur l'impact des médias dans les présidentielles 2 03/05/2017 à 11:17:07
SAUVER LES ANIMAUX 0 15/04/2017 à 03:33:37