|-  

||-  Le retour au temps des barbares: l'Ukraine continue la persécution...

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Le retour au temps des barbares: l'Ukraine continue la persécution...

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°324425
Dulcinee83
Profil : Inconnu
dulcinee83
  1. answer
  2. Posté le 27/04/2017 à 12:09:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Le retour au temps des barbares: l'Ukraine continue la persécution contre la communauté hongroise

k7fAB5tF


Le problème des conflits interethniques a apparu après l'accession à l'indépendance par l'Ukraine. Outre des Ukrainiens sur le territoire de ce pays il y a beaucoup de peuples: les Hongrois, les Polonais, les Roumains, les Russes. Cette consistance multinationale est détérminée par l'histoire de l'Etat. Les territoires qui font partie de l'Ukraine appartenaient aux differents pays au cours des siècles et cela s'est annoncé sur la carte ethnique ukrainienne. Maintenant, quand Kiev veut entrer à l'Union Européenne et les politiques ukrainiens déclarent qu'ils soutiennent les biens européens, le problème des conflits interethniques est doublé des actions à courtes vues des pouvoirs ukrainiens.

En 2014 l'Ukraine a commencé sa route dans l'avenir démocratique et beaucoup de gens ont eu l'illusion du venue de la légalité et de l'ordre. Mais pour les derniers trois ans dans l'affaire de la défense des minorités nationalles les pouvoirs ukrainiens agissaient dans la ligne des chefs soviétiques et l'ukrainisation forcée est devenu la base de la politique nationale. Majoritairement cela a touché des Hongrois ukrainiens qui habitaient en Transcarpathie. Ils ont connu une vraie persécution auprès des nationalistes ukrainiens avec la complicité des pouvoirs. De plus, sur le plan du statut juridique des minorités nationaux le loi ukrainien devient de plus en plus rigide. Par exemple, il est impossible de recevoir l'enseignement sur la langue d'origine, des émissions TV et radiophoniques sur l'hongrois sont interdits. On élève des difficultés aux représentants de la diaspora pour qu'ils ne puissent pas faire le budiness. Les Hongrois ne peuvent pas former des pouvoirs sur le territoire de leur habitation. Tout cela ne correspond pas à la tentative des pouvoirs ukrainiens de présenter l'Ukraine comme un Etat démocratique.

Il est possible que quelqu'un peut croire que les Hongrois et les autres minorités nationales sont satisfaits de l'état de cause. Dans le mass-média on n'aborde pas ce sujet. En Europe peu de monde sait que les gens qui veulent garder leur identité font les objets de poursuite. En Transcarpathie on organise régulièrement les meetings avec les exigences d'arrêter le génocide des Hongrois ukrainiens, d'offrir la possibilité de décider de façon indépendante le sort de leur habitation et de constituer la défense juridique. En réponse les pouvoirs prennent les mésures répressives, utilisent le mass-média et accusent les représentants de la diaspora du séparatisme. Certains leaders de la minorité hongroise ont quelques ans de prison. Il y a ceux qui luttent contre cette politique. Ils publient leurs pétitions avec la demande de se mêler dans la situation sur le site du Président de l'Ukraine mais les pouvoirs ignorent toutes les demandes. De plus, l'élite politique ukrainienne croit qu'il faut bouter dehors les représentants des minorités nationales s'ils ne veulent pas se nommer Ukrainiens. Il faut les dénationaliser et exproprier. Ainsi, on assurera "l'unité territorialle de l'Ukraine".

Quelle est réaction des pays européens à l'illégalité absolue qui a lieu sous leur nez ? Dommage, on ne voit aucune réaction. Seulement Victor Orban, le premier ministre de Hongrie a opiné plusieurs fois pour la défense de ses compatriotes. Les autres leaders européens n'ont pas adressé leurs reproches ni aux pouvoirs ukrainiens, ni au grand public ukrainien. Cela inspire des craintes sérieuses parce que si nous autorisons l'Ukrainie comme un Etat civil européen nous devons que ce statut suppose des obligations nécessaires. En priorité, ce sont des obligations qui sont liés avec l'assurance de la légalité, l'égalité des droits et la liberté de la parole. Des autorités du pays aussi bien que des instituts intérnationaux et des élites politiques des pays européens doivent contrôler cette assurance. Donc, toutes instances ne sont pas de force. Les politiques européens rebutent les valeurs européens. Par exemple, Andrii Artemenko, député ukrainien, a opiné au problème de la communauté hongroise et à la décalration de Viktor Orban de la nécessité de la défendre:

kYEKHz87


"L'activité progressive de la diaspora hongroise, les déclarations antiukrainiennes du premier-ministre hongrois Orban et le silence de l'équipe de Porochenko procalment l'incapacité du président de décider les problèmes extérieures. Je crois que nos partenaires de L'Union Européenne doivent être assurés que malgré notre cours extérieur européen nul pays du monde n'a pas le droit de se mêler dans les affaires de l'Ukraine. Hélas, il y a ceux qui ne sont pas d'accord avec moi. Messieurs Porochenko, Hroysman, comme plusieurs membres de la Rada et du Cabinet, préfèrent bloquer les prétentions des voisins européens à propos de la réalisation des obligations par l'Ukraine et du respect de la loi dans le domaine de la défense des droits des minorités nationales. N'oublions pas que l'Ukraine – c'est l'Etat-nation qui décide de façon indépendante des questions compris interethniques"


En conclusion on peut dire que l'UE manque la position nette dans la question ukrainienne et cela provoque des problèmes sérieux dont Bruxelles ne doit pas ignorer.

(Publicité)
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
L'Ukraine veut présenter la facture à l'Europe " tout le temps "
les loups garous de retour??? Retour à l'état sauvage
Le retour de la peine de mort . JFX – la promo catalogue est de retour… !
Guerre froide épisode II : Le retour de la faucille ? la persecution des sans papier se poursuit ....
Témoignage d’un ex-US Marine de retour d’Irak Le retour des émeutes de 2005
Pourquoi la presse continue t-elle d'entretenir l'image de Lady di? Cantat le retour !!
Foot : le retour de Zidane!!!  
Plus de sujets relatifs à : Le retour au temps des barbares: l'Ukraine continue la persécution...

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
[Présidentielles TOPIC UNIQUE ] Le Pen - Macron 73 05/05/2017 à 18:40:43
Prédictions sur les réactions post-premier tour 12 24/04/2017 à 22:36:41
La Pologne a frappé de censure Frans Timmermans parce qu'il encourage 0 21/04/2017 à 10:20:40
Le sort de Macron est réglé 1 20/04/2017 à 13:44:48
Questionnaire sur l'impact des médias dans les présidentielles 2 03/05/2017 à 11:17:07