FORUM Ados-Actu et societe

|-  Entraide

||-  

Se sentir différent

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Se sentir différent

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
clemence0510
  1. answer
  2. Posté le 24/10/2016 à 15:42:54  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,

Je suis une adolescente de 15 ans et je me suis toujours sentie différente des autres enfants.
J'ai toujours été rejetée par les autres. Ils ne me comprenaient pas et je ne les comprenais pas non plus. J'ai toujours eu des centres d'intérêts différents ; je me posais plutôt des questions existentielles au lieu de jouer à la poupée comme les autres petites filles.
J'ai toujours eu la soif d'apprendre, sans cesse.
En classe, je m'enuyais, j'étais plutôt insolente. J'étais pourtant une "brillante élève" sans fournir aucun effort.
Ma primaire à été difficile et mon entrée au collège encore pire.
Mon année de 5eme à été particulièrement dure comme si je me demandais qu'est-ce que je fesais sur Terre.
J'étais perçue par les autres comme "l'intello" de la classe car j'avais d'excellentes notes mais je ne fournissais pas d'effort.
Petit à petit je me suis fais beaucoup d'amis qui m'acceptais comme j'étais : "bizarre, mais drôle et joyeuse quand on fait l'effort de la connaître, qui s'émerveille de tout et qui a la joie de vivre".
J'allais beacoup mieux et en troisième j'avais décidé de bosser un peu. J'avais extrêmement du mal a me concentrer notamment pour mes leçons d'Histoire car j'avais toujours une idée ou une question qui m'amenais vers d'autres sujets. Je pouvais passer des heures devant mon cahier et me rendre compte le soir que je n'avais au final rien appris de ma leçon.
On me regardait bizzarement quand je disais que j'avais hâte d'avoir cours de maths ou de physique.
En cours, souvent, le professeur expliquait des choses, pour moi, évidentes.
Cette année là, j'ai eu des bulletins "brillants avec près de 19 de moyenne". Je voulais me prouver à moi-meme que j'étais capable de meilleures notes.
J'ai trouvé mon année de troisième facile et je prenais beaucoup de plaisir à aller en cours et même à expliquer à mes camarades les leçons imcomprises.
Je pensais que le lycée serai un nouveau départ avec des leçons plus complexes et plus de réflexion. Mais pour l'instant je m'ennuie et j'ai peur de déccrocher. J'ai du mal à bien répondre aux contrôles car mes réponses ne sont pas l'attente du professeur. Je comprends les leçons mais je n'arrive pas à répondre de façon "scolaire". Je pensais que le lycée serais plutôt différent du collège y compris la façon de raisonner mais je me rends compte pour l'instant que non.
Mes amis et les autres me vois comme une fille qui rit tout le temps et tres joyeuse. C'est vrai mais je me sens tout de meme differente et mes camarades me le font bien remarquer d'ailleurs.
Je me retiens de parler de sujets "exsitentiels" de peur de me faire rejeter. Les jeunes de mon age sont plutot axés sur les reseaux sociaux ; je n'ai pas de portable et je suis perçue comme une personne bizarre meme si on m'accepte. Si eux passe des heures sur ces reseaux, je prefere apprendre le piano en autodidacte ou passer des heures à regarder des documentaires sur l'Univers ou pour comprendre les theories de grand scientifiques ; comme une sentation de decalage.
J'ai besoin de me ressourcer, d'être seule, de m'éclipser même si je suis entourée d'un groupe d'amis.
J'ai une impression d'enfermement dans une bulle sans en avoir parler a personne. Comme si les autres ne percevaient qu'une partie de moi. (Je n'arrive pas à expliquer)
J'ai sans cesse des idées et ça ne s'arrête jamais ; j'aimerais pouvoir appuyer sur un bouton pause des fois.
Je suis très ambitieuse et vise haut pour mon avenir et mes professeurs me disent que je possède les capacités pour réussir.
Je vis seule chez moi avec ma mère. Nos relations sont difficiles. Elle a du mal a me comprendre ; elle me dis souvent que je suis plus intelligente que les autres et que je comprend tout vite (et je n'aime pas quand les gens me disent cela). J'ai du mal a m'exprimer et je n'aime pas parler spontannément car j'ai du mal a me faire comprendre. Je rejète souvent son autorité car je veux faire tout toute seule.
J'aime être entourée mais j'ai besoin d'être seule, de me poser, et de m'émerveiller de tout sans que les autres me fassent des réflexions.

D'où vient cette sensation de décalage ?
Où serait il possible de parler à des psychologues pour mineur gratuit ?
Je vous remercie d'avance.
Message cité 1 fois
(Publicité)
Si la vérité était Soleil, Nuit serait éternelle.
Profil : Citoyen
naomi-misora
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2016 à 17:16:06  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'adore les pavés pt1cable:{}
Je pense que les autres te trouve soi disant "différente" car tu es studieuse et peu intérressée par les tendances chez les ados (réseaux sociaux, portables...). Mais ne vas pas te dénaturaliser juste pour le plaisir des autres. Si tu aimes regarder des documentaires au lieu de "snaper" ou d'aller sur facebook, ce n'est pas grave du tout :) Reste comme tu es. Moi-même, je vais que quelques minutes sur facebook et je déeste les autres réseaux sociaux, et mon portable à touches me convient parfaitement.
Le fait que les contrôles du lycée soient d'une autre difficulté, c'est logique. L'éducation nationale demande à faire des évaluations plus complexes afin de rendre les élèves plus responsable au niveau de l'apprentissage mais aussi de la compréhension des consignes et de documents. Continue à apprendre, avec une manière de mémorisation (moi, je réécris ma leçon une nouvelle fois et je la relie deux/trois fois et c'est imprimé). Lis bien les consignes, il y a souvent des pièges.
Quand ta mère te dit que tu es plus intelligente que les autres, réponds-lui que tu aimes simplement travailler, que tu es cultivée et attentive, et surtout que tu n'aimes pas trop cette remarque. Je ne sais pas trop si je t'ai aidé mais j'espère t'avoir éclairé pendant les 5 musiques que j'ai écouté en même temps lol:{}


---------------
Je sème constamment des graines que ma vie fera lentement germer...
♦♦♦
La fleur de ma mémoire ne peut s'épanouir seule. Ses pétales seront indolores mais virtuoses à mes yeux...
Prends un voyage de quelques minutes ♪https://www.youtube.com/watch?​v=eYoINidnLRQ
Des hauts, et des bas ..
Profil : Citoyen
unadoparmisd-autres
Sur mon blog :
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2016 à 17:38:32  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Clemence0510 a écrit :

Bonjour,

Je suis une adolescente de 15 ans et je me suis toujours sentie différente des autres enfants.
J'ai toujours été rejetée par les autres. Ils ne me comprenaient pas et je ne les comprenais pas non plus. J'ai toujours eu des centres d'intérêts différents ; je me posais plutôt des questions existentielles au lieu de jouer à la poupée comme les autres petites filles.
J'ai toujours eu la soif d'apprendre, sans cesse.
En classe, je m'enuyais, j'étais plutôt insolente. J'étais pourtant une "brillante élève" sans fournir aucun effort.
Ma primaire à été difficile et mon entrée au collège encore pire.
Mon année de 5eme à été particulièrement dure comme si je me demandais qu'est-ce que je fesais sur Terre.
J'étais perçue par les autres comme "l'intello" de la classe car j'avais d'excellentes notes mais je ne fournissais pas d'effort.
Petit à petit je me suis fais beaucoup d'amis qui m'acceptais comme j'étais : "bizarre, mais drôle et joyeuse quand on fait l'effort de la connaître, qui s'émerveille de tout et qui a la joie de vivre".
J'allais beacoup mieux et en troisième j'avais décidé de bosser un peu. J'avais extrêmement du mal a me concentrer notamment pour mes leçons d'Histoire car j'avais toujours une idée ou une question qui m'amenais vers d'autres sujets. Je pouvais passer des heures devant mon cahier et me rendre compte le soir que je n'avais au final rien appris de ma leçon.
On me regardait bizzarement quand je disais que j'avais hâte d'avoir cours de maths ou de physique.
En cours, souvent, le professeur expliquait des choses, pour moi, évidentes.
Cette année là, j'ai eu des bulletins "brillants avec près de 19 de moyenne". Je voulais me prouver à moi-meme que j'étais capable de meilleures notes.
J'ai trouvé mon année de troisième facile et je prenais beaucoup de plaisir à aller en cours et même à expliquer à mes camarades les leçons imcomprises.
Je pensais que le lycée serai un nouveau départ avec des leçons plus complexes et plus de réflexion. Mais pour l'instant je m'ennuie et j'ai peur de déccrocher. J'ai du mal à bien répondre aux contrôles car mes réponses ne sont pas l'attente du professeur. Je comprends les leçons mais je n'arrive pas à répondre de façon "scolaire". Je pensais que le lycée serais plutôt différent du collège y compris la façon de raisonner mais je me rends compte pour l'instant que non.
Mes amis et les autres me vois comme une fille qui rit tout le temps et tres joyeuse. C'est vrai mais je me sens tout de meme differente et mes camarades me le font bien remarquer d'ailleurs.
Je me retiens de parler de sujets "exsitentiels" de peur de me faire rejeter. Les jeunes de mon age sont plutot axés sur les reseaux sociaux ; je n'ai pas de portable et je suis perçue comme une personne bizarre meme si on m'accepte. Si eux passe des heures sur ces reseaux, je prefere apprendre le piano en autodidacte ou passer des heures à regarder des documentaires sur l'Univers ou pour comprendre les theories de grand scientifiques ; comme une sentation de decalage.
J'ai besoin de me ressourcer, d'être seule, de m'éclipser même si je suis entourée d'un groupe d'amis.
J'ai une impression d'enfermement dans une bulle sans en avoir parler a personne. Comme si les autres ne percevaient qu'une partie de moi. (Je n'arrive pas à expliquer)
J'ai sans cesse des idées et ça ne s'arrête jamais ; j'aimerais pouvoir appuyer sur un bouton pause des fois.
Je suis très ambitieuse et vise haut pour mon avenir et mes professeurs me disent que je possède les capacités pour réussir.
Je vis seule chez moi avec ma mère. Nos relations sont difficiles. Elle a du mal a me comprendre ; elle me dis souvent que je suis plus intelligente que les autres et que je comprend tout vite (et je n'aime pas quand les gens me disent cela). J'ai du mal a m'exprimer et je n'aime pas parler spontannément car j'ai du mal a me faire comprendre. Je rejète souvent son autorité car je veux faire tout toute seule.
J'aime être entourée mais j'ai besoin d'être seule, de me poser, et de m'émerveiller de tout sans que les autres me fassent des réflexions.

D'où vient cette sensation de décalage ?
Où serait il possible de parler à des psychologues pour mineur gratuit ?
Je vous remercie d'avance.
Afficher plus
Afficher moins

bienvenue au club


---------------
"Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse." Nelson Mandela

"J'aime mieux être homme à paradoxe qu'homme à préjugés" J.J.Rousseau

Je ne suis pas bizarre, mais juste différent
Je ne suis pas emmerdant, mais juste exigeant
Profil : Inconnu
smystery0
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2016 à 17:45:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut, j’ai moi aussi 15 ans, je suis une fille et je comprends un peu ce que tu ressens, dans un sens tu te sens exclue et rejetée parce que tu es une personne intelligente et qui a besoin de comprendre ce qui l’entoure. J’ai moi aussi ce sentiment que les gens ne comprennent pas totalement qui je suis ou comment je vois les choses.
Pour les questions existentielles, je vois totalement ce que tu veux dire, je pense que c’est tout à fait normal de s’en poser. De nos jours on dirait que les ados ne s’intéressent pas trop à tout sa, mais moi je pense que c’est bien de s’en poser parce sa donne en qqles sorte un sens à notre existence (Waw vachement philosophique comme phrase lol). Franchement, ne fais pas gaffe aux gens qui te rejette parce qu’eux ils ont rien compris et ils se contentent juste de suivre comme des moutons, alors que toi au moins tu penses par toi-même (je trouve que c une grande qualité) Voilà je crois que c tout, j’espère que ça t’aura aidé même si je suis pas psychologue. :)

" Soi toi même, car tout les autres sont déjà pris
Profil : Citoyen
clarym
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2016 à 18:39:21  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ils ne la comprennent pas! C'est pas pour ça que c'est des moutons!!
Bon. Je ne suis pas du tout comme vous, et, effectivement je n'arrive pas bien a comprendre ce que tu peut ressantir. Par contre j'ai une soeure qui. Est en 1iere année de fac, on s'entands extremmement bien, c'est presque du fusionelle... lorsqu'elle était au collège, c'était comme toi, voir pire par d'autre evennement exterieurs qui l'on refermé un peu sur elle. Au lycée c'était la même au début, puis vers la fin ça c'est améliorée et elle est totalement épanouis! La différance c'est su'elle n'est pas aussi bonne élève que toi.
Comme conseils je te donne d'essayer de t'ouvrir a eux si tu veut qu'ils s'ouvrent a toi. D'essayer de t'interesser a leurs centre d'intérêts si tu veut qu'ils s'interessent aux tien!
Achette toi un portable, déjà et si ti pouvais n'avoir ne serais-ce que facebook... également tu peut t'inscrir a des activités ou des sortie organisé pour les jeunes qui sont dans tes centres d'intérêts, comme ça tu re'contrerai des perssonne qui te conviendrai mieux!
Effectivement, le psy a vraiment beaucoup aidée ma soeur donc je ne peut que te le conseiller! Je sais qu'il y a un psycologue scollaires dans chaques collèges normalement Mais dans les lycée je ne pense pas... Mais ta mère ne veut pas t'en payer un ou n'a pas les moyen? C'est pour ça que tu en veut un gratuit? Parce que je ne sais pas s'il y en a des gratuits...


---------------
-"Ce qui ne tue pas rend plus fort !"

"Là ou on se ressemble, c'est qu'on est tous uniques!" (Kaaris)

-"Tourne toi vers le soleil, l'ombre sera derrière toi."
" Soi toi même, car tout les autres sont déjà pris
Profil : Citoyen
clarym
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2016 à 18:42:10  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je pe'se aussi que lorsque tu sera vraiment bien dans ta peau, ça iras mieux


---------------
-"Ce qui ne tue pas rend plus fort !"

"Là ou on se ressemble, c'est qu'on est tous uniques!" (Kaaris)

-"Tourne toi vers le soleil, l'ombre sera derrière toi."
Profil : Inconnu
michka_wieniawski45
  1. answer
  2. Posté le 25/10/2016 à 21:00:03  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Calme toi, tu n'as pas besoin de te mettre dans un état comme ça...
Tu as juste besoin de quelque chose qui rythme ta vie (j'en profite pour faire ma publicité car je possède une chaîne YouTube qui est 25 /100 de ma vie : https://www.youtube.com/channe [...] -EMD476RQ)
Moi par exemple cm2 j'étais vraiment mal parce que j'acceptais pas ma différence et quelque chose n'était pas là. Cette chose, c'est la musique. Je passe un temps fou à y penser, mais vraiment tout mon temps... Certes, les cours sont pour moi d'une facilité exaspérante mais je sens que au delà de mon 19 de moyenne, un décrochage scolaire est en route pour l'avant Bac proche. Cependant, je sais que les cours ne vont me servir (dans ma vie professionnelle) à rien... J'ai déjà une culture et une connaissance des maths suffisante pour survivre dans le monde qui nous entoure. Je sais que je vais terminer musicien, c'est sûre. Certains tout le monde le conçoit déjà et par conséquence, je me fiche de tout ce que les autres disent sur moi, en gros que je suis un je m'en foutiste et que je suis un marginal, et je vis ma vie très bien. J'ai une copine, j'ai quelques amis et j'ai un bien être certains.
Alors pas besoins de ce prendre le chou pour une histoire d'acceptation... Ais un objectif et tout ira bien...
Michka

(Publicité)
Si les coeurs humains étaient des plumes, beaucoup
Profil : Star
sannarah
  1. answer
  2. Posté le 28/10/2016 à 11:24:34  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut ^^

J'ai 16 ans et même si en grandissant mes centres d'intérêts se rapprochent de plus en plus de ceux des personnes de mon âge, il subiste encore un décalage sur ce point, qui fut absolument complet autrefois.

Au collège, et même en seconde dans une moindre mesure, je faisais figure d'ovni. Je n'était aucun cliché comme les autres devaient l'être à l'époque, j'étais bonne élève mais pas suffisamment pour être considérée comme "intello", quasi-pure littéraire aux aspirations et réflexions existentielles complètement étouffées par l'attitude générale de "L'école je m'en branle, aucun cours et aucun avenir pour moi qui m'intéresse", compensé au mieux par un esprit sientifique brillamment représenté, âme d'artiste pas complètement sain d'esprit alors que personne n'était juste capable de comprendre ce que je dessinai et pourquoi je le dessinai (et encore aujourd'hui rares sont les personnes à comprendre, car quand quelqu'un fait du dessin réaliste ou du dessin manga par exemple, on se dit direct que ça l'est et on ne se pose pas plus de questions, mais lorsque quelqu'un dessine avec un style qui n'appartient qu'à lui et met son imagination un peu plus à profit que la normale, le cerveau des gens bug de ne pas pouvoir le ranger dans une case et on te considère "marginal" voire "fou", oui juste parce tu étais en train de dessiner tranquillement sur ton cahier dans ton coin, qu'un imbécile est passé devant et qu'il l'a fait passer à toute la classe).

J'étais ce genre de fille dont la perception diffère radicalement en fonction des personnes. On aurai pu faire une concertation sur moi, personne ne serai mis d'accord sur quel était mon vrai caractère, car il était plus complexe et profond que l'était celui de beaucoup de personnes de mon âge. Un jour vue fille faible proie à harceler un autre en train de courser qui conque pouvait m'énerver, un jour idiote aux questions idiotes et un autre intelligente aux larges connaissances, j'étais difficile à cerner.

Je me sentais différente, et je l'étais. J'avais peu d'amis, mais des vrais. Je ne m'intéressai pas à la télé-réalité, aux stars, aux resaux sociaux (et aujourd'hui encore je n'ai pas Facebook, Twitter ect, juste snap que j'utilise une fois par mois lol:{} ) et tout ça, et encore moins maintenant. Je le revendiquait, mais j'en souffrais. C'était le prix. J'avais de l'audace. J'avais l'impression d'être en décalage total avec ma génération.

Je n'ai pas de conseil particulier à te donner. Je voulais juste te partager mon expérience, parce que savoir qu'on est pas seule, je sais que ça fait du bien.
Message édité par Sannarah le 28/10/2016 à 11:32:19

---------------
-"Je serai l'ombre de tes journées, et la lumière de tes nuits. Mon fragile organisme veillera sur toi, faible mortel solitaire perdu dans l'obscurité des bougies mortes d'une vieillesse attendue."

-"Être insensé sans passé ni futur."

-"La vie est un jeu auquel tout le monde perd."

Pokemon soleil et lune, la plus belle musique de la licence:
https://youtu.be/IK-kP32o8yo

[:hopeless15]
Don't think you are, know you are.
Profil : Citoyen
asuka-nightray
  1. answer
  2. Posté le 28/10/2016 à 13:25:23  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu n'es pas la seule dans ce cas.

Je viens également de rentrer au lycée. Je m'étais toujours sentie plus ou moins décalée des autres depuis la primaire. J'étais plutôt bonne élève, "intello" comme disaient les autres. Malgré cela, j'avais toujours réussi à trouver des amis qui me comprenaient. J'ai du déménagée souvent mais j'ai toujours plus ou moins réussi à m'adapter.

La plupart des gens avaient beaucoup de préjugés sur moi. Mais ils finissaient toujours par voir celle que j'étais vraiment: une fille joyeuse, plutôt réfléchie mais qui savait rire et s'amuser.

Mais cette année je n'y arrive pas. Que ce soit au niveau scolaire ou social. J'ai l'impression que les gens ne parlent que de réseaux sociaux, de télé réalité etc... Sujets auxquels je ne m'intéresse pas du tout. Je trouve les cours monotones, je n'ai plus de motivation pour y aller...

Tout ca pour te dire que tu n'es pas la seule à te sentir décalée. Si tu ressens le besoin d'en parler à quelqu'un, n'hésite pas à me contacter par MP.


---------------
If you can't fly then run, if you can't run then walk, if you can't walk then crawl, but whatever you do you have to keep moving forward - Martin Luther King
Your time is limited, don't waste it living someone else's life - Steve Jobs
"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la v
Profil : Inconnu
unx-rev-heur-euse
  1. answer
  2. Posté le 28/10/2016 à 19:17:12  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai exactement la même chose je n'en reviens pas... Je reste scotchée :O mon dieu je pensais que j'étais seule dans ce cas ... Et c'est totalement le même problème avec l'Histoire XD

Profil : Community-Manager
jacoline
  1. homepage
  2. answer
  3. Posté le 02/11/2016 à 09:55:20  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ce sujet a été déplacé de la catégorie Actualités vers la catégorie Entraide par Jacoline


---------------
•๋● Championne du monde du post tout-terrain. ©Solal
•๋● Il ne faut pas être sage plus qu'il ne faut, mais l'être avec modération.
•๋● Internet-signalement.gouv.fr
  1. answer
  2. Posté le 02/11/2016 à 13:20:53  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Clemence0510 a écrit :

Bonjour,

Je suis une adolescente de 15 ans et je me suis toujours sentie différente des autres enfants.
J'ai toujours été rejetée par les autres. Ils ne me comprenaient pas et je ne les comprenais pas non plus. J'ai toujours eu des centres d'intérêts différents ; je me posais plutôt des questions existentielles au lieu de jouer à la poupée comme les autres petites filles.
J'ai toujours eu la soif d'apprendre, sans cesse.
En classe, je m'enuyais, j'étais plutôt insolente. J'étais pourtant une "brillante élève" sans fournir aucun effort.
Ma primaire à été difficile et mon entrée au collège encore pire.
Mon année de 5eme à été particulièrement dure comme si je me demandais qu'est-ce que je fesais sur Terre.
J'étais perçue par les autres comme "l'intello" de la classe car j'avais d'excellentes notes mais je ne fournissais pas d'effort.
Petit à petit je me suis fais beaucoup d'amis qui m'acceptais comme j'étais : "bizarre, mais drôle et joyeuse quand on fait l'effort de la connaître, qui s'émerveille de tout et qui a la joie de vivre".
J'allais beacoup mieux et en troisième j'avais décidé de bosser un peu. J'avais extrêmement du mal a me concentrer notamment pour mes leçons d'Histoire car j'avais toujours une idée ou une question qui m'amenais vers d'autres sujets. Je pouvais passer des heures devant mon cahier et me rendre compte le soir que je n'avais au final rien appris de ma leçon.
On me regardait bizzarement quand je disais que j'avais hâte d'avoir cours de maths ou de physique.
En cours, souvent, le professeur expliquait des choses, pour moi, évidentes.
Cette année là, j'ai eu des bulletins "brillants avec près de 19 de moyenne". Je voulais me prouver à moi-meme que j'étais capable de meilleures notes.
J'ai trouvé mon année de troisième facile et je prenais beaucoup de plaisir à aller en cours et même à expliquer à mes camarades les leçons imcomprises.
Je pensais que le lycée serai un nouveau départ avec des leçons plus complexes et plus de réflexion. Mais pour l'instant je m'ennuie et j'ai peur de déccrocher. J'ai du mal à bien répondre aux contrôles car mes réponses ne sont pas l'attente du professeur. Je comprends les leçons mais je n'arrive pas à répondre de façon "scolaire". Je pensais que le lycée serais plutôt différent du collège y compris la façon de raisonner mais je me rends compte pour l'instant que non.
Mes amis et les autres me vois comme une fille qui rit tout le temps et tres joyeuse. C'est vrai mais je me sens tout de meme differente et mes camarades me le font bien remarquer d'ailleurs.
Je me retiens de parler de sujets "exsitentiels" de peur de me faire rejeter. Les jeunes de mon age sont plutot axés sur les reseaux sociaux ; je n'ai pas de portable et je suis perçue comme une personne bizarre meme si on m'accepte. Si eux passe des heures sur ces reseaux, je prefere apprendre le piano en autodidacte ou passer des heures à regarder des documentaires sur l'Univers ou pour comprendre les theories de grand scientifiques ; comme une sentation de decalage.
J'ai besoin de me ressourcer, d'être seule, de m'éclipser même si je suis entourée d'un groupe d'amis.
J'ai une impression d'enfermement dans une bulle sans en avoir parler a personne. Comme si les autres ne percevaient qu'une partie de moi. (Je n'arrive pas à expliquer)
J'ai sans cesse des idées et ça ne s'arrête jamais ; j'aimerais pouvoir appuyer sur un bouton pause des fois.
Je suis très ambitieuse et vise haut pour mon avenir et mes professeurs me disent que je possède les capacités pour réussir.
Je vis seule chez moi avec ma mère. Nos relations sont difficiles. Elle a du mal a me comprendre ; elle me dis souvent que je suis plus intelligente que les autres et que je comprend tout vite (et je n'aime pas quand les gens me disent cela). J'ai du mal a m'exprimer et je n'aime pas parler spontannément car j'ai du mal a me faire comprendre. Je rejète souvent son autorité car je veux faire tout toute seule.
J'aime être entourée mais j'ai besoin d'être seule, de me poser, et de m'émerveiller de tout sans que les autres me fassent des réflexions.

D'où vient cette sensation de décalage ?
Où serait il possible de parler à des psychologues pour mineur gratuit ?
Je vous remercie d'avance.
Afficher plus
Afficher moins

Avec le temps tu te feras des ami(e)s qui partageront ton état d'esprit. Tu es ouverte sur le monde qui t'entoure et plus mature que les autres de ton age. Soit simplement patiente tu n'as pas de "soucis", juste d'autres intérêts et attentes. Je connais ça

(Publicité)
Profil : Inconnu
didi04080711
  1. answer
  2. Posté le 15/08/2017 à 05:22:42  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,
Je viens de lire ton post un peu tard mais j'espère que tu me liras car j'ai probablement la réponse a tes divers questionnements et également aux autres qui ont répondu.
Tu es certes en pleine adolescence et tu te cherches mais pas seulement.
Au vue de ce que tu as écris, Tu es très certainement ce que l'on appelle dans le jargon médical HP ou THP avec ou sans TDAH.
Je m'explique:HP et THP cela signifie haut ou très haut potentiel au niveau de l'intelligence.
Tu dois faire partie des enfants que l'on dit précoce, surdoués d'où ton décalage dans tes raisonnements...avec les autres élèves.
Après le TDAH c'est le trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité qui peut être associé à la précocité.
On a parfois des enfants descolarises, en échec scolaire...alors qu'ils ont un niveau d'intelligence très important.
Tes parents ne t'ont jamais en concertation avec l'école fait sauter des classes?
Pour savoir si tu es HP... tu peux passer des tests qui pourront ou non confirmer si c'est bien cela.(wisc 5,qi...)
Des neuropsycholoques, neuropediatres... spécialisés sont habilités à le faire.
Ne t'inquiète pas on naît comme ça et surtout prend le comme un avantage même si parfois le regard des autres est difficile.
Va sur internet regarder ce que je viens de t'expliquer et peut être te retrouveras tu en ça
Dans ce cas, parle en ensuite avec tes parents et si tu as besoin de noms de spécialistes pour passer les tests dans ta région,je te les ferais passer en privé.
Bon courage dans tes démarches et sache que ta différence est ta force.
Une maman de 2 enfants Tdah dont un HP.

Profil : Inconnu
mavrolycos
  1. answer
  2. Posté le 14/11/2017 à 21:58:14  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu es exactement compe moi.
Envoies moi un mp si tu veux bien qu'on en parles.

Profil : Citoyen
nyato
  1. answer
  2. Posté le 15/11/2017 à 13:10:31  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne te trouve personnellement pas bizarre, tu es sûrement une personne très intéressante ! Pour ta peur de décrocher, essaye d'en parler à tes parents et tes professeurs, ou à l'assistante sociale de ton lycée, un adulte pourra sûrement t'aider à t'orienter et au moins tes professeurs seront informés et te surveilleront pour que cela n'arrive pas. Excusez-moi si cette idée a déjà été proposée, je n'ai pas lu les autres réponses :)


---------------
« Ne fais pas comme si le passé n'avait jamais existé. C'est comme mon ombre. Il me suivra toujours. » - Le dernier espoir
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Tu es différent/pas comme tout le monde? Viens lire ceci! ne pas se sentir a sa place
Se sentir mal dans sa peau. Se sentir rejeter par sa propre famille
Conseil beauté, se sentir bien dans sa peau Se sentir REMPLACER !
Comment pourrais-je me sentir plus (+) féminine? Comment se sentir belle et bien dans sa peau ?
J'aimerais lui faire sentir mon désir sans le brusquer. Se sentir seule quand on a 13 ans
Plus de sujets relatifs à : Se sentir différent

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
comment vaincre mes peur ? 6
Réorientation possible à la fin du premier semestre ? 8
Je n'ose pas me mettre ne maillot de bain 3
Complicité avec ses parents ? 3
Bisexuel? 3