FORUM Ados-Actu et societe

|-  Entraide

||-  

Déprimé et solitude

 

liste des connectés  Lancer une recherche S'inscrire S'identifier Répondre à cette discussion Créer un nouveau message
 

Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Déprimé et solitude

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Inconnu
c72049
  1. answer
  2. Posté le 04/12/2018 à 22:49:36  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour... Ou plutôt bonsoir

Je me présente, je suis un garçon de 14 ans et demi, et je suis en 3ème.
Je suis très timide et renfermé sur moi même, j'ai beaucoup de mal a me faire des amis et je suis stressé au quotidien.
Depuis quelques semaines, je n'arrive plus a vivre "normalement", j'accumule les problèmes et aujourd'hui, je suis perdu, je ne sais plus comment faire et je pense au pire, pour en finir.

Tous ces problèmes commencèrent a l'été dernier.
J'ai une passion assez peu répandue (les trains) et j'ai enfin trouvé des gens avec qui je pourrai parler de ma passion. Ils ont quelques années de plus que moi, et sont extrêmement gentils.
Les cours se terminent en juillet et je me retrouve seul a la maison pour plusieurs semaines, mes parents travaillant.
Je suis chez moi et je m'ennuie a mourir. Je n'ai que l'ordinateur pour m'occuper. Toutes les personnes avec qui je parlais le reste de l'année m'ont abandonné et je me retrouve seul, sans avoir le droit de sortir ni de vivre ma passion.
Chaque jour qui passe, j'ai de plus en plus envie de sortir, rester enfermer toute la journée me rendais fou. Je deviens triste, les jours sont de plus en plus longs... Je déprime.
Puis j'ai commencé a parler a mes amis d'Internet, les passionnés, et je leur ai expliqué ce qu'il se passait, que j'allais pas vraiment bien,..
Ils ont su me réconforter, mais que temporairement. Le lendemain soir, je me retrouvais dans le même état que la veille, déprimé, seul avec mon envie d'en finir. J'ai commencé a leur parler de suicide,.. Ils ont essayé de en dissuader mais chaque soirs suivant, je me retrouvais toujours dans cet état de tristesse... Et j'ai commencé a inventer une histoire de cigarettes, de médicaments,... J'avais besoin des mots réconfortants comme ils faisaient, ça me rendait plus heureux de voir que des gens tenaient a moi. De fil en aiguille, j'en arrive a inventer des choses de plus en plus "grosses", de la drogue,... Quand je leur parlais de drogue, médocs, j'avais l'impression d'avoir réellement vécu ces situations. J'en parlais comme si j'étais coutumier des faits, alors qu'en réalité non.
Les temps avançaient mais je ne me suis pas rendu compte que ça allait trop loin. J'avais besoin qu'on me réconforte, j'étais dépendant de leurs messages de soutien.
A force, ils se sont posés des questions et ont commencé a plus me croire... Je savais que ça devait arriver..
Je me suis retrouvé, après 3 semaines de ces mensonges que je ne contrôlais plus, a me mettre a dos mes seules personnes qui tenaient à moi, et qui je tenais..

C'est a ce moment que j'ai perdu un être qui m'était cher, mon grand père, a cause d'une maladie.
J'étais au plus bas, juste avant de partir en vacances. Je l'ai vu a l'hôpital, des derniers jours ... J'y repense souvent. La cérémonie qui suivit fut un enfer, je n'ai pas pu m'arrêter de pleurer.
Ma mère aussi pleurait. Je l'avais jamais vu comme ça, dans cet état. J'ai du mal réaliser ce qu'il s'est passé, même aujourd'hui.

Fin août, l'été se termine. Je commençais à "remonter la pente" , a retrouver le sourire avec ma famille.
Mes amis virtuels sont quand même restés avec moi, malgré ce que je leur ai fait auparavant, ils ont su trouver les mots pour me réconforter, me soulager.

Voici que le temps de la rentrée arrive. C'est le moment de retrouver les chemins du collège, pour la dernière année avant le lycée. Une année d'orientation, d'en brevet et d'autres choses qui me font peur. J'ai pas d'idée de ce que je voudrai faire plus tard. Enfin, je me dis que je verrais bien au cours de l'année, ce n'est pas le plus important.

Le jour de la rentrée, je vais au collège, heureux de changer de rythme de vie mais triste de devoir revoir les autres et leurs jugements.

Je découvre que je suis dans une classe avec un gars que je connais depuis la primaire et avec qui je traîne et je parle, mais que je considère pas vraiment comme un ami. On va le nommer Pierre pour la suite.
Les premiers jours, je rencontre mes professeurs, et ma classe et je découvre mon emploi du temps.
Les professeurs de cette année, que des gentilles personnes, comparé aux années précédentes. Par contre du côté de la classe, c'est un enfer.. Il a plusieurs perturbateurs dont quelques-uns qui m'ont déjà embêté, voir harcelé et que je ne voulais plus voir ... Pourvu qu'ils aient changé... (Malheureusement non)
L'emploi du temps est sympa, je pourrai rentrer souvent chez moi le midi et rester moins longtemps avec les autres.

Je retourne sur le groupe Instagram ou se trouve pierre et quelques amis a lui, que je connais et avec qui on parlais de choses futiles.. ce que je n'aime pas vraiment, parler de modes et autres ça m'énerve, je préfère parler de vraies problèmes; discriminations, handicap et écologie.
L'année précédente j'avais envoyé une photo de moi dans une cabine de TGV dans la conversation, pour rigoler et leur montrer ma journée. Je n'imaginais pas qu'ils avaient gardé cette photo précieusement dans leur téléphone.
J'ai appris qu'ils auraient envoyé cette photo de moi a pleins de gens du collège pour se moquer de moi, le jour de mon anniversaire, en plein deuil...
Er ça ne s'arrête pas là, ils ont commencé a renvoyer cette photo sans arrêt sur notre conversation Instagram, avec des zooms sur ma tête et des insultes.
Étant hypersensible, j'ai pleuré plusieurs fois...
Et puis au collège, ils commencèrent à m'en parler et a se moquer.
Ils se moquent de ma passion, en disant "T'a que ça a faire de ta vie?" "Trouve un truc utile" et j'en passe. Mais le pire de tout, c'était les insultes sur mon physique.
Je suis d'un taille moyenne pour mon âge, mais je suis plutôt grassouillet et j'ai un visage horrible. Et ils m'ont pas raté. Ils ont commencé à dire que j'étais au régime a plusieurs personnes autour d'eux, puis après c'était pire. Des choses comme : "Parle pas avec ton monosourcil", "Le binoclard",.. et même des choses sur mes vêtements, comme quoi je serai pas a la mode et j'aurai pas mon mot a dire si je n'ai pas de chaussures de marque ou de veste a la mode (sachant que la mode est ma pire chose qu'il soit selon moi, devoir s'habiller avec des choses qu'on aime pas juste pour pouvoir être accepté par les autres).
Ca me rongeait au quotidien. Des fois ça allait tellement loin que j'en venais à frapper le Pierre. Il m'a menacé pour que j'arrête de l'embêter.

Enfin j'ai perdu confiance en eux et en tôt le monde. J'ai l'impression que chaque chose que je dis où que je fais se retourne contre moi. Je me reconnais plus, mes notes on pas mal baissé, moi qui suit plutôt bon élève avec des bonnes notes.
Les profs sont plusieurs fois venus me questionner, ils voyaient bien que quelque chose n'allait pas. Je leur ai tous répondu que ça allait bien, j'ai honte de le dire et je me trouve minable.

En parallèle il y a les cours, tous plus ennuyants les uns que les autres. Dans une classe ultra bruyante, qui s'en fout de sa scolarité et qui est indisciplinée comme jamais. On doit répéter sans arrêts les leçons, les profs doivent faire de la discipline tout le temps et c'est insupportable.
Depuis le primaire je trouve que les cours sont insupportables, je comprends très vite les leçons, j'ai pas besoin d'apprendre et je travaille très vite, ce qui fait que je suis en avance. Je suis en avance de plusieurs leçons, je me trouve limité dans ce que je peux faire.
Il y a des jours (presque tous) où je me demande a quoi ça sert que je vienne. Venir pour supporter les autres, les cris et le brouhaha permanent? Pour rabâcher les mêmes choses sans arrêts et qu'on devait faire des années auparavant ? Pour supporter les comportements irresponsables des élèves, et des surveillants..
Je suis en train de décrocher, les profs le voient, moi aussi... D'où les notes qui baissent...

Et pour finir, le principal problème est le harcèlement.
Depuis le CM2 j'ai des problèmes avec le harcèlement. J'avais eu le malheur de dire que j'étais homosexuel, et donc que j'aimais les garçons. L'homo était devenu mon surnom en quelques sortes.
Pour le rien aider, ma passion fut une grosse source de problèmes avec les autres. Étant donné la rareté de la passion, ils se permettent de dire des bêtises et de se foutre de moi, car ils savent qu'ils n'auront aucune représaille, je suis trop gentil. J'ai eu droit a des jingles de la SNCF en cours, des remarques désobligeantes : "Le gars qui b**se les trains", "Thomas le petit train" (comme le dessin animé), "La SNCF pas trop en retard ?" et tout un tas de réflexions du même style.
Tout ça pendant tout mon collège, et personne pour me défendre.
Et pour, il y a les remarques, comme quoi je serai "intello". A se foutre de moi quand je lis pendant les récréations, parce que j'ai des bonnes notes et des bonnes appréciations..

Tout ça accompagné du fait que je suis presque tout le temps seul, a rêver d'un monde meilleur, du lycée et de pontentiels gens qui seraient plus agréables.


Voilà tous mes problèmes, je me retrouve dans une impasse. J'ai personne a qui faire confiance, j'ai l'impression d'être invisible. Au fur et a mesure, je me sens de moins en moins bien, mon mensonge, le harcèlement, le décès de mon grand père et le harcèlement..
J'ai l'impression d'être bloqué dans cette situation, ça ne s'arrête jamais. Je supporte plus les gens, je ne supporte plus le bruit en cours, je ne supporte plus d'entendre les gens parler, se moquer...ni la solitude, qui m'empêche de dormir chaque soir et me rend totalement dingue.

En tout cas, perci a vous d'avoir lu mon texte, qui est un peu brouillon et j'en suis désolé. Je suis preneur de vos avis :)
Message édité par C72049 le 04/12/2018 à 22:56:50
(Publicité)
C'est assez banal.
Profil : Quidam
sorgsen
  1. answer
  2. Posté le 04/12/2018 à 23:36:15  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Quand tu seras conducteur de trains tu rouleras peut-être sur leurs cadavres !

Plus sérieusement (quoique je suis assez sérieux), qu'en pensent tes parents de cette situation ? Leur as-tu parlé de tout ça ? Je pense que c'est une première chose à faire. Tu peux aussi en parler à une infirmière, à un professeur, ou tout autre adulte apte à t'écouter et trouver des solutions.

Personnellement, je te conseillerais de travailler tes cours chez toi, à ton rythme, et de passer le brevet à la fin de l'année scolaire. Je ne sais pas si c'est possible d'arrêter d'aller au collège en milieu d'année pour faire cours chez soi, mais c'est une piste que tu peux creuser. Mais puisque tu souffres de la solitude, si tu réussis à faire cours chez toi (avec l'aide ou non d'un quelconque centre d'enseignement en ligne ou d'un professeur à domicile), tu devras trouver une activité hebdomadaire pour ne pas te retrouver totalement isolé du monde.

Tu peux aussi rester au collège et tenter de tenir le coup jusqu'à la fin de l'année, et d'obtenir au moins le brevet sans mention. Je ne sais quoi te conseiller pour t'aider, mais peut-être qu'il te serait bénéfique de voir un psychologue et de trouver quelque chose à quoi t'accrocher (une passion, une activité, un animal, un projet, voire une personne). D'ailleurs, même en restant au collège, trouver une activité extérieure peut être sympa, tu pourrais t'y faire de potentiels amis et ça te ferait une bouffée d'air à côté de l'enfer qu'est le collège.

Concernant ta passion ou même ton homosexualité, franchement, ne t'en fais pas. Je trouve ça formidable d'avoir une passion et les trains je te comprends, c'est super intéressant et ça ne m'étonne pas que tu en sois passionné. (Je te comprends aussi pour ton homosexualité soit dit en passant mdr.) Tu es au collège et les collégiens sont cons, insupportables, irrespectueux, et tout le monde cherche à rabaisser tout le monde. L'enjeu c'est de ne pas se laisser démonter, leur montrer qu'on tient le coup malgré leurs remarques. Si tu as une bonne répartie, tu peux essayer de t'en servir contre eux, mais assure-toi d'être assez crédible (va pas essayer de les clasher si tu bégaies et as une petite voix tremblante, j'ai essayé et franchement ça avait l'air plus cool dans ma tête).
Ce n'est pas toi le problème, ni toi ni ta passion ni ton orientation sexuelle et/ou amoureuse. Le problème c'est le collège et les cons qui le peuplent, et sans vouloir te décourager il y a des risques que ça continue au lycée, bien que la différence soit heureusement perceptible. Et puis, tu as des chances de t'endurcir, et d'être moins touché par les remarques désobligeantes de ceux qui ne savent pas fermer leurs gueules.

En attendant, pourquoi ne pas chercher des idées d'études ou de métiers en lien avec ta passion ? Si tu cherches bien, tu peux tomber sur des trucs qui t'intéresseront et te motiveront. Tu t'y accrocheras et tu avanceras grâce à ça, tu pourras aussi tomber dans des formations où d'autres personnes partageront ta passion et ne te rabaisseront pas bêtement à cause de celle-ci.

Après, tu peux toujours t'accrocher à l'idée de leur rouler dessus avec un train, en étant au bras d'un beau mec.


---------------
och glömska, glömska av stora synder och stora sorger,
det ger endast havet, och absint!
Profil : Inconnu
c72049
  1. answer
  2. Posté le 04/12/2018 à 23:54:13  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Sorgsen Merci pour ta réponse :)
J'en ai pas parlé a mes parents, j'ai trop peur de leur réaction (ça peut paraître bête dit comme ça).

J'ai cherché pour les cours a la maison, ça serait franchement super, mais trouver une activité c'est compliqué, a part les trains et les bus j'ai pas grand chose qui m'intéressent, et j'ai beaucoup de mal a m'intégrer et je peux pas parler a des gens que je connais pas, c'est comme une blocage.

Bonne répartie ça j'ai, et du clash aussi, assez trash même mais avec ma voix ca passe pas du tout ^^
Les études c'est tellement complexes, j'aimerai faire tellement de métiers différents et je sais plus où aller

(Conducteur de train qui leur roule dessus c'est un rêve que je fais fréquemment :D )
J'approuve ça : Après, tu peux toujours t'accrocher à l'idée de leur rouler dessus avec un train, en étant au bras d'un beau mec :D
Message édité par C72049 le 05/12/2018 à 01:02:00
(Publicité)
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Le lycée : lieu de solitude Déprime totale
Deprime des cours déprime en terminale au secours...
Deprime Problèmes familiaux, déprime
Déprime Déprime,pas normale,auto-mutilations
Besoin d'aide, je déprime Totale déprime à cause des notes
Déprime, je me déteste  
Plus de sujets relatifs à : Déprimé et solitude

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Probléme d'approche [Ou fil de discution] 2
L'enfer 1
@ 0
Aide! Lettre de motivation 8
je n ai plus confience en moi 2